Ancien isolant : déposer ou conserver ?

Isoler des combles perdus en rénovation - Ancien isolant

Il ne vous reste que quelques semaines pour isoler vos combles et préparer un hiver bien au chaud ! Seulement voilà : il y a déjà une couche d’isolant et vous vous demandez que faire de la veille laine de verre. Que faire si la laine semble tassée ou écrasée ? Faut-il rajouter une épaisseur de laine ou bien remplacer totalement le manteau d’isolation ? Est-ce dangereux de l’enlever ? Et où jeter les éventuels déchets ?

Isolation des combles : deux couches d’isolant valent mieux qu’une !

Il n’est pas utile d’enlever une laine sous prétexte qu’elle est ancienne, sa durée de vie est équivalente à celle du bâtiment, conventionnellement évaluée à 50 ans. Il faut toutefois s’assurer qu’elle est posée de façon jointive et continue.
Un complément peut alors être réalisé :

  • s’il s’agit d’un comble perdu accessible : par l’ajout d’un matelas supplémentaire dont la résistance thermique viendra compléter la résistance thermique existante à concurrence de la performance visée. Attention lors de la mise en œuvre du second lit à ne pas marcher sur le matelas existant pour ne pas l’écraser ; le soulever pour se créer un passage pour poser le second lit et rabattre le matelas soulevé à l’avancement.
  • s’il s’agit d’un comble perdu inaccessible : par soufflage mécanique d’un isolant sous forme de flocons. L’épaisseur à prévoir sera fonction de la performance visée là aussi.

Un impératif : la laine posée au-dessus de l’ancien isolant doit être nue (un seul pare-vapeur positionné côté chauffé du comble).
Sachez que les laines minérales (laine de verre et laine de roche) ne perdent pas de leur pouvoir isolant dans le temps. Aussi, en conservant l’ancienne isolation des combles, vous profitez du pouvoir isolant déjà en place et limitez l’épaisseur d’isolant complémentaire à mettre en œuvre. C’est donc une solution économique.

Faut-il ajouter un pare-vapeur si l’ancien isolant n’en avait pas ? Peut-on améliorer l’étanchéité à l’air ?

Un pare vapeur continu doit être prévu pour toutes les applications qui le nécessitent. Ainsi, on posera un pare-vapeur en murs périphériques de locaux humides, en région froide (climat de montagne) ou encore lorsque l’Avis Technique de la solution choisie le prévoit.

Par ailleurs, le pare vapeur participe, en rénovation comme en neuf, à l’étanchéité à l’air de l’enveloppe de votre bâtiment. Cette étanchéité doit être associée à un système de ventilation adapté. En effet, un bâtiment dont l’étanchéité à l’air n’est pas assurée voit sa consommation en énergie augmenter : les infiltrations d’air dans les parois nuisent au confort thermique, au confort acoustique, au bon fonctionnement des systèmes de ventilation et à terme à la santé.

A retenir : un logement dont l’étanchéité à l’air n’est pas assurée voit ses besoins de chauffage augmenter de 7 à 10 % ! Un bâtiment bien isolé repose conjointement sur la performance d’étanchéité à l’air de ses parois, sur la performance thermique de ses systèmes d’isolation et sur un système de ventilation efficace et adapté.

Dans le cas où il n’y aurait pas de pare vapeur sur les parois, la performance d’étanchéité à l’air peut être obtenue par la mise en œuvre d’une membrane indépendante et continue, validée pour son aptitude à l'usage pour son application visée, entre l’isolant et le parement intérieur.
L’étanchéité à l’air des parois doit être garantie en rénovation comme en neuf. Le niveau de perméabilité à l’air maximal à respecter est définit par la Réglementation Thermique qui s'applique en neuf ou en rénovation, soit une valeur inférieure à 0,6 m3/h.m² en maison individuelle et à 1,0 m3/h.m² en habitat collectif (sous une pression de 4 Pa). L’obtention du label Effinergie-Rénovation pour toute rénovation BBC (bâtiment basse consommation) exige le respect du niveau de perméabilité à l’air pris en compte dans l'étude thermique préalable. Perméabilité qui est contrôlée avant la réception du bâtiment.

Isolation des combles : quand faut-il remplacer l’ancienne isolation ?

Si le matelas de laine est simplement couvert de poussière et qu’il s’agit d’une isolation en laine minérale, cela ne nuit pas à la performance thermique (ce n’est en effet pas le cas pour certains isolants). Il est donc inutile d’enlever le matelas « poussiéreux ». Il faut simplement vérifier que l’ancienne isolation est bien jointive et continue. Dès lors, il est possible de mettre en œuvre un complément d’isolation. Là encore le matelas ajouté devra être nu (sans pare-vapeur).

S’il s’agit de nids de rongeurs, il y aura également des galeries creusées dans le matelas de laine. Ce matelas n’étant plus homogène, la performance thermique s’en trouvera altérée. Mieux vaut procéder à l’enlèvement de l’ancienne isolation. Pensez cette fois à la mise en œuvre de grillages anti-intrusion sur tous les orifices accessibles aux petits animaux avant de mettre en œuvre une nouvelle isolation !
Dans le cas où la laine serait écrasée, soit parce qu’on l’a piétinée en passant dans le comble, soit parce que l’on a entreposé des objets dessus, son élasticité s’en trouve altérée et donc son pouvoir isolant diminué. Il vous faut procéder à son remplacement pour retrouver une isolation performante. Il faut rappeler que la laine de verre ne se tasse pas naturellement mais que les laines mises en œuvre il y a 25 ans ne faisaient que de 5 à 10 cm d’épaisseur (en réponse à la réglementation en vigueur alors). Votre laine n’est donc peut-être pas tassée, elle n’est tout simplement pas assez épaisse !

Et pour les murs ? Le risque de tassement est-il réel ? Les laines minérales marquées CE ne peuvent se tasser dans le temps. En effet, le marquage CE suppose, selon le RPC (Règlement des Produits de Construction), que les produits de construction mis sur le marché répondent à 6 exigences essentielles applicables aux ouvrages de construction dont la résistance mécanique. En solution mur, on optera pour une laine minérale marquée CE, répondant à ce type d’application (vérifiez à l’achat le domaine d’application du produit). Elle ne se tassera pas d’autant qu’elle sera mise en œuvre dans les règles de l’art, suivant les prescriptions ou l’Avis Technique de la solution choisie. La classe de tassement des isolants en vrac est également certifiée par la certification Acermi

Isolation des combles : y a-t-il des précautions à prendre ?

S’il s’agit de laine de verre, sachez que les laines minérales ne comportent pas de risque particulier pour la santé. Elles sont exonérées du classement cancérogène par le CIRC (Centre International de Recherche contre le Cancer, OMS) qui les classe en groupe 3, soit dans le même groupe que le thé !

Pour garantir aux consommateurs que leurs produits mis sur le marché sont exonérés du classement cancérogène, certains fabricants se sont engagés sur la voie de la certification européenne par l’EUropean CErtification Board for mineral wool product (www.euceb.org). Cette garantie est traduite par l’existence du logo Euceb sur les emballages.

Il n’y a donc aucun danger à retirer une ancienne laine de verre, même si en application combles la couche de poussière qui s’est déposée au-dessus ne rend pas l’exercice agréable ! Des précautions normales d’usage doivent être prises comme pour tous travaux de bricolage, comme scier des panneaux à base de bois, meuler du métal, peindre au pistolet : port de masque - ici de type P1 comme pour les travaux courants, gants, lunettes, vêtements couvrants. Il s’agit des règles élémentaires édictées par le code du travail.

En revanche, assurez-vous lors de la mise en œuvre d’une isolation complémentaire sur un plafond de comble perdu que le plafond pourra supporter la surcharge complémentaire et cela d’autant plus si vous prévoyez la pose d’un plancher au-dessus de l’isolation pour utiliser le comble perdu à des fins de stockage. Faîtes réaliser un calcul de portance par un bureau d’étude structure. Lorsqu’il s’agit d’un ajout d’isolation sur un plafond suspendu sous solives ou fermettes, le DTU 25.41 définit les entraxes à respecter entre fourrures selon le poids final de l’isolation mise en œuvre afin d’éviter tout risque de festonnage du plafond. Ainsi, lorsqu’il s’agit d’une ossature simple (fourrures d’entraxe 0.60m fixées tous les 1.20 mètres), la masse surfacique maximal de l’isolant à mettre en œuvre ne devra pas dépasser 6kg/m2. Au-delà de ce poids, les entraxes varient de 0.50 à 0.40m. De même, lorsqu’une double plaque de BA13 est posée sur une ossature simple, l’entraxe maximal à prévoir entre les fourrures est de 0.50 m, avec une distance maximale entre 2 points de fixation de 1.15 m).

Isolation des combles : où porter ses déchets ?

Les laines minérales (de verre ou de roche) sont recyclables à 100%. Elles peuvent être portées en déchetterie (centres de stockage de classe 2 identiques à ceux prévus pour les déchets ménagers) car ce sont des déchets non dangereux et cela sans coût de mise en décharge pour le particulier.

Compléter une isolation existante en combles perdus : cas d'une laine de verre posée par erreur avec le kraft côté toiture

Dans le cas où sur le plancher du comble perdu, la laine de verre revêtue kraft a été posée avec par erreur le papier kraft tourné côté toiture, faut-il tout changer ?S’il n’y a pas eu de pose d’adhésif pour jointoyer les lés d’isolant entre eux, le risque de pathologie est faible si l’habitation comportait un système de ventilation contrôlée permanente. Il est toutefois nécessaire de vérifier l'état de la laine pour juger de la conduite à tenir en l’absence ou non de pathologie ainsi que de vérifier également l’existence d’une ventilation du comble.

Le plancher porteur est étanche à l’air

Il s’agit d’un plancher béton ou d’un plancher bois avec parement en plâtre ou plaques de plâtre en sous-face, avec percements pour passage de câbles correctement étanché par adhésif adaptée et pérenne ou par boîtiers électriques étanches en plafonds. Ces supports considérés étanches à l’air selon le CPT n°3560 V2 (chapitre 4.2.2.1.1 et 4.2.2.1.2) ne nécessitent donc pas la mise en oeuvre d'une membrane d’étanchéité à l’air.

 - Pose d'une couche de laine supplémentaire

Si vous envisagez la pose d’une couche supplémentaire d’isolant pour compléter une isolation insuffisante, inutile de manipuler la laine ainsi posée, lacérez simplement le kraft à raison d’une douzaine de fentes de cutter (de 10 cm de long environ) par m2 et procédez à la pose d’une seconde couche d’isolant non revêtu. En effet, il ne faut poser qu'un seul pare-vapeur indépendant et continu au sein de la paroi et toujours positionné du côté chauffé de la pièce à isoler.

 - Double couche déjà présente

Si le plancher comporte une double couche d’isolant et que c'est la seconde couche qui est posée par erreur avec un revêtement kraft tourné vers la couverture, si les lés sont non jointés par de l’adhésif, le risque de pathologie est également minime. Procédez de la même façon en lacérant le revêtement kraft comme précédemment expliqué pour le rendre inopérant.

Le plancher porteur n’est pas étanche à l’air

Il s’agit d’un simple plancher bois sur solives par exemple. Pour améliorer la performance énergétique globale du logement en réduisant les fuites d’air parasites en combles, il est alors nécessaire de procéder à la dépose de l’isolant pour poser une membrane d’étanchéité à l’air indépendante et continue sur l’ensemble de la surface, étanchée aux pourtours, au recouvrement des lés et pour tout percement pour passage de câbles d’alimentation électrique ou gaines de ventilation. Repositionner alors des lés de laine sur le plancher, bords à bords bien jointifs et de façon continue sur l’ensemble de la paroi, jusqu’à recouvrir la panne sablière en prenant soin de ne pas obturer les entrées d’air (lorsque la ventilation du comble est assurée au niveau de la rive basse de la couverture). Optez pour une résistance thermique d’au minimum R= 7m2.K/W. L’isolant peut ou non être revêtu kraft sur la face positionnée contre la membrane d’étanchéité à l’air.

Isolation des combles : aller plus loin


71 commentaires

  • titi42

    Il y a 9 jours

    Bonjour,

    Je vais refaire l'isolation de mes combles perdus. Le plafond est une dalle en béton poutrelle-hourdis. J'ai déjà retiré l'ancienne laine de verre (10 cm avec papier kraft côté dalle) qui était très endommagée.

    Dois-je poser un pare vapeur sur la dalle en béton avant la pose de l'isolant, et si oui de quel type ?

    Merci par avance pour vos conseils.
    • MarcIsover

      Il y a 2 heures

      Bonjour titi42,

      Comme indiqué dans un des paragraphes du chapitre dans lequel vous avez posé votre question, il n’est pas nécessaire de poser une membrane d’étanchéité à l’air si les percements de votre dalle béton sont étanchés avec un joint mastic (voir CPT 3560-V2 au point 4.2.2.1.1 http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3560-v2.pdf

      Dans le cas contraire et si vous ne pouvez étancher ces percements, vous pouvez réaliser l'étanchéité à l'air à l'aide d'une membrane type Stopvap déroulée sur le plancher du comble perdu.

      La ventilation du comble doit être conforme et la nouvelle laine ne doit pas être en contact avec la couverture. Vous pourrez poser une laine type IBR 40 avec une épaisseur de 300 mm (la résistance thermique R est alors de 7.50 m².K/W et peut monter jusque 10 en monocouche avec une épaisseur d’IBR de 400 mm). Le confort s’en trouve accru et les économies d’énergie augmentées. De plus, cette Nouvelle laine est plus douce grâce à l’amélioration continue de nos techniques de fabrication (fibrage, étuvage, nouveau liant bio sourcé). Le revêtement kraft (qui n’est pas un pare vapeur car sa valeur Sd est insuffisante) de l’isolant sera tourné côté chauffé et donc en contact avec la dalle béton.
      Vous trouverez de nombreuses autres informations ici https://www.isover.fr/guides/isolation-des-combles-perdus

      Bonne isolation happy
  • thomas

    Il y a 29 jours

    bonjour, je profites de vos connaissances pour nous éclairer face a ce qui est devenu un casse téte dans le choix de l isolant dans comble perdu..
    nous avons un hourdi nu, et 10 cm de laine minéral accrochée sur la charpente, sous la tuile. nous n avons pas d écran pare pluie, et avons la possibilité de rajouter 32 cm de laine de coton nitacoton de chez RMT. mes questions sont :
    - quelle densité doit avoir le soufflage du coton ?
    - doit on utiliser un pare vapeur ?
    - ya t il un probleme a avoir ces deux isolants - materiaux ?
    - est ce que la laine de coton tient bien dans le temps ?
    - et que pensez vous de la laine de coton ?

    milles merci si vous avez 5 mn pour nous repondre.
    cordialement
    thomas
    • MarcIsover

      Il y a 29 jours

      Bonjour thomas,

      Je vous invite à contacter le fabricant de cet isolant pour qu’il réponde à vos interrogations notamment concernant la mise en œuvre. Vous pourrez également lui poser la question sur le classement au feu de cet isolant et si le résultat est obtenu en ajoutant des additifs (et si oui le ou lesquels- il est aussi possible de faire des recherches sur ces additifs s’il y en a) ainsi que sur le taux et la nature des liants. Le Comblissimo (flocons de laine de verre à souffler) est classé A1 soit incombustible. Voir ici http://www.umb.ffbatiment.fr/char...-informer/actualite/euroclasses.html le tableau des Euroclasses (classement européen au feu).

      Si je vous ai bien compris, vous avez une isolation en rampants en laine de verre et pas d’écran de sous toiture. Il est préférable que l’isolation soit posée au plus près de la déperdition car vous augmentez le volume chauffé dans le cas contraire. Généralement, nous ne prônons pas le mélange des isolants qui peuvent avoir des réactions différentes par rapport à l’hygrométrie par exemple. Néanmoins, si le comble est bien ventilé et qu’ils ne sont pas en contact, pas de problème particulier à priori mais là encore une validation avec les services techniques du fabricant est recommandée.

      Concernant le déphasage évoqué sur une fiche produit que j’ai pu voir en ligne, je vous invite à prendre connaissance d’études réalisées sur le confort d’été et qui montrent que ce paramètre n’est pas dans les plus importants à ce sujet : http://www.cstc.be/homepage/index...ontact&pag=Contact27&art=415 & https://www.toutsurlisolation.com...lation-thermique/Inertie-du-batiment. L’ADEME a émis également une publication sur ce sujet http://www.ademe.fr/chaud-dehors-frais-dedans

      Sa durabilité est évoquée de façon très vague sans durée chiffrée ou estimée. La durée de vie d’une laine de verre est donnée généralement pour 50 ans soit la durée généralement constatée entre la construction et une rénovation profonde ou entre deux rénovations importantes. Il faut aussi prendre en considération l’épaisseur soufflée et l’épaisseur après tassement (cf. fiche produit).

      L’acoustique est donnée comme bonne mais existe-t-il des rapports d’essais acoustiques faits dans des conditions comparables à l’emploi d’autres isolants pour pouvoir comparer ? Les chiffres, c’est bien aussi pour mesurer !

      Je vous renvoie au paragraphe de ce site sur ce type d’isolant https://www.toutsurlisolation.com...s-en-laines-vegetales/Laine-de-coton . Une recherche en ligne vous donnera également d’autres avis que je vous invite à consulter.

      J’espère que vous ne m’en voudrez pas si j’ai pris un peu plus de 5 mn à vous répondre blunk

      Bien cordialement
  • anagha

    Il y a 2 mois

    bonjour,

    Nous souhaiterions renforcer l isolation des murs de nos combles aménagés en "cube". en effet il n y a que 10 cm de laine de verre avec polystyrene sur BA 13, que nous conseillez vous afin d'apporter un maximum d'isolation. nous pensions rajouter de la laine de verre en 200 ou 240.
    D'autre part un entrepreneur est intervenu sur un pan de laine de verre tombé de devant un chien assis. il nous a renforcé avec de la laine en 100 mais nous avons constaté que le revetement en kraft est posé coté tuiles avec des lacerations cela aurait il un impact sur de l'humidité présente sur ce mur depuis.??
    merci de votre réponse
    cordialement
    • MarcIsover

      Il y a 2 mois

      Bonjour anagha,

      Malgré plusieurs lectures attentives de votre question et échange entre collègues, je ne suis pas certain de pouvoir imaginer avec une relative exactitude la configuration de l’isolation des murs de vos combles aménagés. Si je vous ai bien compris, vous avez peut-être un complexe de doublage collé, fixé sur des montants, avec une laine insérée entre ces mêmes montants. Vous avez accès aux faux combles et souhaitez faire un complément d’isolation en vertical à l'arrière de ce doublage.

      Suis-je dans le vrai ? Comment envisagez-vous de faire tenir ce complément d’isolation ?

      En isolation verticale, la laine doit être a minima semi rigide : les laines en lambda 40 type IBR sont donc exclues. De plus, il faut aussi isoler le sol des faux combles (résistance thermique au moins équivalente à celle posée en isolation de la toiture) en veillant à ne pas obstruer les ouvertures de ventilation de la couverture.
      Sans plus de détails, je ne peux espérer vous aider plus.

      C’est un peu pareil pour la deuxième partie de votre question. Je suppose que si l’artisan a lacéré le revêtement kraft (pour le rendre inopérant), c’est parce que ce dernier était positionné côté froid. Il ne doit y a voir qu’un seul pare-vapeur (même si la perméance des revêtements kraft est insuffisante pour qu’ils puissent prétendre à l’appellation pare-vapeur) et ce dernier doit être placé côté chauffé. Là encore, impossible pour moi de vous répondre. L’humidité vient-elle de fuites ? Y a-t-il un pont thermique dû à un défaut d’isolation qui occasionne de la condensation ? La ventilation en sous face de la couverture est-elle conforme et suffisante au niveau du panneau de laine remis en place par votre artisan ? Autant de points à vérifier.

      Je suis désolé ne pouvoir vous aider plus mais je manque de précisions et de détails.

      Cordialement
  • Mykiwi

    Il y a 3 mois

    Bonjour,

    J'aurais besoin de conseils par rapport à l'isolation des combles perdus d'une maison que je rénove. Je suis nouveau dans le domaine.

    C'est une maison de 1969 à toit plat (avec très légère pente) dont la toiture est constituée des couches suivantes du haut vers le bas:
    -Etanchéité goudron (et isolant ?) sur tôles métalliques reposant sur charpente en bois
    -Combles perdus assez étroits (environ 80 cm de hauteur) avec une vieille isolation au niveau du plancher en laine de verre
    (les combles sont aérés par une ouverture sur le côté, donnant sur l'extérieur)
    -Dalle béton

    J'aurais souhaité remplacer l'isolant sur le plancher des combles perdus par une laine de verre neuve et d'épaisseur plus importante mais l'accessibilité rend cela très difficile voir impossible notamment au fond des combles.

    Mon plaquiste va réaliser un faux plafond suspendu en plaque de BA13 en sous face du plancher des combles. Il me propose d'insérer une couche de laine de verre de 12 cm d'épaisseur dans le faux plafond.

    Sur le papier cette idée me semble intéressante mais j'ai peur que cela puisse entrainer des problèmes de condensation ou autre au niveau de la dalle béton.
    Qu'en pensez-vous ? Cela ne pose-t-il pas de problème que la dalle béton soit isolée par le dessus et par le dessous ?

    Merci par avance pour vos conseils.
    Cordialement,
  • ludo78

    Il y a 4 mois

    Bonjour !

    Nous avons acquis une maison ancienne dont les combles perdus ont été isolés par l'ancien propriétaire. Sur les deux tiers des combles de la ouate de cellulose a été soufflée et sur le tiers restant des films isolants ont été disposés entre le plancher originel et des plaques de médium pour garder un espace de rangement.
    Par ailleurs l'ancienne laine de verre disposée directement sur les voliges sans lame d'air a été conservée.
    Un couvreur nous a fortement conseillé de déposer la laine de verre pour éviter tout risque de condensation sur la charpente.
    Nous sommes encore novices en travaux, d'où mes questions :
    - doit-on déposer la laine de verre ?
    - le couvreur nous a conseillé de disposer cette laine de verre au sol pour augmenter la couche d'isolant. Est-ce qu'il y a un intérêt réel à réutiliser cette laine de verre ? Autant je me dis que sur le médium pourquoi pas ; mais si j'ai bien compris ce que j'ai pu lire cela serait contre productif sur la ouate de cellulose c'est bien ça ?

    Merci d'avance pour vos éclaircissements ! happy
    • MarcIsover

      Il y a 3 mois

      Bonjour Ludo,

      En espérant ne rien avoir raté de votre description et tout bien imaginé et encore je ne pourrai répondre à tout :

      - Il aurait fallu laisser une lame d’air entre voliges et laine de verre. De plus, isoler sous la toiture avec des combles perdus augmente la volume chauffé.

      - Quels sont ces films isolants ? Quelle est leur résistance thermique certifiée ?

      - Il n’est pas conseillé de mélanger les genres d’isolants car leur réaction à l’hygrométrie peut être différente et, surtout dans votre cas, la laine pourrait écraser la ouate de cellulose

      - Sous un plancher de stockage dans des combles perdus, en l’absence d’écran de sous toiture HPV, il est nécessaire de disposer une membrane pare-vapeur sur le plancher des combles : votre film isolant remplit peut-être cette fonction, pour l’isolation, c’est une autre histoire). Il faut aussi ventiler la sous face de ce plancher. Si vous repositionnez la laine dessus, il perd sa raison d’être. Pourquoi alors, ne pas repositionner la laine directement sur le plancher du comble ? Il n’est jamais facile d’imaginer avec certitude la configuration des lieux et je suis certain d’être loin de la réalité.

      Votre couvreur qui a vu les lieux semble être de bon conseil.

      Cordialement
  • Vivi56

    Il y a 4 mois

    Bonjour,
    Je ne trouve pas mon cas dans toutes les questions posées. Je viens d’acheter une maison avec charpente traditionnelle et combles aménageables. Une isolation existe en polystyrène de 7cm accroché sur les rampants avec vide d’air entre le polystyrène et la volige. Je souhaite aménager l’étage. Est- il possible de garder ce polystyrène en ajoutant par dessus une laine de verre de 16 cm avec pare vapeur ou dois-je enlever le polystyrène. Problème d’incompatibilité ou pas?
    Merci pour votre réponse car je dois commencer les travaux sous peu.
    Cordialement.
    • MarcIsover

      Il y a 3 mois

      Bonjour Vivi56,

      Le polystyrène étant étanche à la vapeur d’eau, il est préférable de le retirer car la mise en œuvre d’une laine minérale, même avec un pare-vapeur avec un fort Sd mais qui pourrait toujours être endommagé et rendu moins étanche, pourrait entrainer de la condensation en sous face du polystyrène.

      Vous repartirez ainsi d’un chantier « propre » avec des nouveaux matériaux isolants. A ce sujet et plutôt que de parler en épaisseur, il faut raisonner en résistance thermique R et viser au grand minimum R=6 at atteindre 7 voir 8 est une bonne chose. Les laines minérales doivent être semi-rigides à minima (Type Isoconfort 35 https://www.isover.fr/produits/catalogue/isoconfort-35-revetu-kraft parfaitement adaptée aux combles aménagés) et une membrane pare-vapeur et d’étanchéité à l’air doit être positionnée de manière conforme (recouvrement des lés qui seront adhésivés avec un sotch spécifique, joint mastic en périphérie, calfeutrement des percements) côté chauffé.

      Vous trouverez dans ce lien https://www.isover.fr/guides/isolation-des-combles-amenages des informations précieuses pour une bonne isolation de vos combles aménageables.

      Bon courage pour vos travaux happy
  • Phil 22

    Il y a 5 mois

    Bonjour,
    En rénovation, j'ai 70 m2 d'isolation en combles aménagés à réaliser.
    Actuellement la toiture est composée de: ardoises sur volige, volige sur chevrons, 5 cm de laine de verre kraft ancienne entre chevrons, lambris bois de 1 cm d'épaisseur fixé sur chevrons.
    Puis-je conserver la vieille laine de verre + lambris bois et isoler dessous (en mettant quelques trous de scie cloche dans le lambris pour aération) en laissant une lame d'air entre le lambris et la laine de verre kraft neuve (rajout d'un pare vapeur en laissant une lame d'air entre le kraft neuf et le pare vapeur?) et finition en lambris PVC (lame d'air entre pare vapeur et lambris PVC?). Solution la plus simple.
    OU dois-je enlever la laine de verre + lambris et mettre de la laine de verre kraft neuve (rajout d'un pare vapeur en laissant une lame d'air entre kraft et pare vapeur?) et finition en lambris PVC (lame d'air entre pare vapeur et lambris PVC?)
    Il n'y a pas d'écran sous toiture, pas de VMC, pas de grille de ventilation en toiture
    Merci de vos réponses.
    Cordialement,
    Phil 22
    • MarcIsover

      Il y a 5 mois

      Demat Phil 22,

      Si vous conservez en l’état l’isolation et son parement et que vous ménagez une lame d’air entre le lambris et la nouvelle laine, cette lame d’air ne sera pas immobile (très dur à obtenir dans le bâtiment, ce qui signifie que l’ancienne isolation ne sert pas à grand-chose. Pour être efficace, il ne faut pas qu’il y ait d’air circulant entre les deux lits de laine.

      A titre personnel, j’enlèverai le lambris. Si l’ancienne laine est en bon état, je la conserve mais je peux tout aussi la remplacer par une plus performante en résistance thermique (type Isoconfort 35 ou mieux encore 32) en prenant soin de ménager une lame d’air ventilée de 2 cm minimum sous toute la surface de la couverture.

      En l’absence d’écran de sous toiture, vérifiez votre couverture avant vos travaux afin de limiter les risques de fuites et infiltration. La sous face de la couverture doit être ventilée.

      Vous pouvez fixer sur vos chevrons des suspentes intégra 2 adaptées à l’épaisseur du deuxième lit d’isolant (un Isoconfort 35 revêtu kraft https://www.isover.fr/produits/catalogue/isoconfort-35-revetu-kraft est adapté que vous allez poser. Elles permettront une pose plus facile et plus étanche de la membrane pare-vapeur et d’étanchéité à l’air (une Vario Xtra ou similaire convient pour votre usage)(cette dernière peut être en contact avec le revêtement kraft du deuxième lit de laine s’il y en a un) ainsi que la fixation de la plaque de plâtre. La plus forte résistance thermique R est bien évidemment préconisée (visez 7 m².K/W et plus si possible). Les R des deux couches s’additionnent.

      Il est nécessaire d’avoir une ventilation de vos combles pour éviter les pathologies de moisissure et d’humidité et renouveler l’air ambiant pour une bonne qualité de ce dernier.

      Plus d’infos ici https://www.isover.fr/guides/isolation-des-combles-amenages et des schémas type d‘isolation de combles aménagés.

      Bonne isolation et bonnes fêtes happy

      Kenavo
  • Eric

    Il y a 5 mois

    Bonjour,

    Je me lance dans l'isolation de mes combles aménageables.
    J'ai prévu de réaliser une isolation en double couche.

    La toiture semble avoir été refaite relativement récemment (j'ai acheté la maison cette année et je n'ai pas d'infos sur les dates de travaux).
    Un écran de sous-toiture a été posé mais je suis incapable de dire si cet écran est de type HPV ou non.
    Mes chevrons faisant entre 7 et 8 cm, cette info sur le type d'écran me permettrait de savoir si je peux :
    - soit mettre un isolant de 60 mm (voire 80 ?) d'épaisseur entre les chevrons en m'affranchissant de la lame d'air
    - soit mettre du 45 mm ce qui permettrait d'avoir une lame d'air d'environ 3 cm

    D'où ma question : comment savoir si un écran est de type HPV ?
    Par sécurité ne vaut-il mieux pas que je parte sur un isolant de 45 mm d'épaisseur ? Cela changera-t-il vraiment la donne sachant que je compte mettre une épaisseurs d'isolant en 280 pour la 2e couche...

    Merci d'avance pour votre éclairage.

    • MarcIsover

      Il y a 5 mois

      Bonjour Eric et bravo pour votre question pertinente,

      Il m’est impossible de vous dire (et encore plus à distance) si votre écran de sous toiture est HPV ou non. Un pro sur place, une inscription sur l’écran pourrait peut-être vous guider (mais vous y avez sans doute déjà songé)?

      Dans le doute et si pour poursuivez dans l’option double couche, il faut laisser une lame d’air ventilée sous toute sa surface de 2 cm minimum.

      Avec, dans le pire des cas des chevrons de 7 cm, cela vous laisse 50 mm pour une première couche. En employant (par exemple) un GR 32 en 45 mm, cela vous donne une première couche avec un R =1.40 m².K/W. Pour limiter les pertes, coupez des bandes dans la largeur et lacérez le revêtement kraft s’il y en a un.

      Ensuite, en posant une laine en 280 mm type Isoconfort 35, vous avez un R=8 ce qui est déjà bien.

      L’intérêt d’une forte lame d’air ventilée aura un intérêt dans le confort d’été et prendra tout son importance selon la région où vous vous trouvez : région « chaude », privilégiez la lame d’air sinon passez en double couche.

      N’oubliez pas de faire le nécessaire au niveau membrane pare-vapeur et d’étanchéité à l’air (je vous donne des liens de schémas et articles ensuite) ainsi que pour la ventilation obligatoire pour limiter les risques de pathologie.

      Quelques liens donc :
      - Isolation des combles aménagés : https://www.isover.fr/guides/isolation-des-combles-amenages
      - https://www.toutsurlisolation.com...r-des-combles-amenages-en-renovation

      N’hésitez pas si vous avez des questions et bonne isolation happy
    • Eric

      Il y a 4 mois

      Bonjour,

      Merci pour ces précieux conseils.

      J'habite dans la région toulousaine, donc région plutôt chaude.
      Vous privilégieriez donc une pose en mono-couche sous chevrons avec une laine de 280, en laissant une lame d'air de la hauteur des chevrons, c'est bien ça ?

      Cette solution est un peu moins performante pour l'hiver, mais elle permettra d'avoir une température plus fraîche dans les combles l'été ?

      Merci pour votre aide happy
    • MarcIsover

      Il y a 3 mois

      Tout à fait !

      Privilégiez la lame d’air en sous face de couverture, lame d’air qui doit être ventilée sur toute sa surface et n’oubliez pas de mettre en œuvre les autres points importants dont l’obturation des ouvrants par l’extérieur : volets ( fermés blunk ) pendant les fortes périodes d’ensoleillement que ce soit sur les fenêtres de toit ou les fenêtres des parois verticales, brise-soleil pour éviter l’ensoleillement direct en été et garder le bénéfice du rayonnement solaire en hiver. A titre d’exemple, sans être dans la région toulousaine, le simple fait de fermer les volets chez nous en période caniculaire après avoir fait le maxi pour rafraîchir le bâti la nuit nous permet de conserver une température « fraîche » dans la maison en fin de journée (aux environs de 25°C) quand il fait presque 35°C en période caniculaire. Nous avons aussi la chance que les températures baissent assez significativement la nuit en règle générale ce qui n’est pas forcément le cas partout et que ces périodes ne durent pas des lustres non plus. Nous avons aussi renforcé l’isolation de la toiture (pour une fois ce ne sont pas les cordonniers les plus mal chaussés).

      De la lecture au sujet du confort d’été https://www.isover.fr/sites/isove...B2515498203F4A65AF32657C85E810F7.pdf

      Bonne isolation et faites les choses bien, je viendrai inspecter lors de ma prochaine venue dans votre région blunk On se retrouvera chez le glacier au coin de la place du Capitole pour en discuter happy

      Bien cordialement
  • alain

    Il y a 6 mois

    peux t on laisser du placo entre deux aipaisseur de laine de roche merci pour votre reponse
    • MarcIsover

      Il y a 6 mois

      Bonjour tout d’abord,

      Si votre pièce est convenablement ventilée et les parois saines (non humides), il est possible de laisser une plaque de plâtre entre deux épaisseurs de laine minérale (verre ou roche).

      Salutations
  • fdj64

    Il y a 6 mois

    Bonjour, Nous occupons actuellement une maison de 1970. Nous souhaiterions améliorer l'isolation des combles. Il s'agit de combles perdues avec des sections de lambourdes carrées. A l'intérieur de ces sections carrées, des granulats de liège expansé brut ont été déposés. Sous ce liège, se trouvent les plafonds (brique+plâtre) des chambres et d'une salle de bains. Aussi nous pensons dérouler des rouleaux de laine de verre par dessus ce liège en vrac. Je souhaiterais savoir si cela peut poser un problème (condensation ou autre) ou si la laine de verre posée ainsi peut constituer un complément d'isolation satisfaisant. En effet, le liège étant un bon isolant, nous souhaiterions le conserver. Merci par avance pour vos conseils.
    • MarcIsover

      Il y a 6 mois

      Bonjour,

      A priori, cela ne devrait pas poser pas de souci. En général, nous ne préconisons pas le mélange de différents matériaux d’isolation à cause de leurs réactions différentes notamment par rapport à l’humidité.

      Pour que ce complément d’isolation soit efficace, il ne doit pas qu’il y ait une circulation d’air parasite entre les deux matériaux d’isolation.

      Je vous invite à contacter le fabricant de l’isolant en liège pour connaître son avis sur la question.

      Bien cordialement
  • mimi

    Il y a 6 mois

    bonjour,
    Suite à des travaux d'isolation ds mes combles , l entreprise nous a rajouté du flocage laine de roche sur des couches de laines de verres existantes sauf qu'ils ont écrasé des gaines de la cheminée y a t'il un risque d'incendie ....
  • Libellule

    Il y a 6 mois

    Bonjour,
    Ma maison est des années 1950, couverte en bac acier , faible pente , au dessus d une dalle béton . Il y a des grilles d aération dans les murs qui assurent la ventilation entre toiture et murs . Ces altérations sont à 30 cm au dessus de la dalle .
    Comment isoler sans supprimer la ventilation qui évite la condensation?
    Merci .
  • Manu

    Il y a 9 mois

    Bonjour,
    Je souhaite renforcer l'isolation des combles perdus de ma maison qui date de 2005. L'isolation actuelle du plafond est composée de deux couches croisées sur le solivage, la première avec pare-vapeur.

    Afin d'aménager la partie comble en stockage, je pense poser des fermettes supplémentaires de 10cm, poser un isolant en rouleau de 10cm (sans pare vapeur) entre ces nouvelles fermettes, et poser du panneau OSB au-dessus.
    Or, pour ne pas écraser l'isolant initial, je n'ai d'autre choix de le recouper en bande selon la longueur des solives initiales pour le glisser entre ces solives.
    Et je vais être contraint de trancher le pare-vapeur existant sur la longueur.
    Y'a t'il un risque à trancher ce pare-vapeur en terme d'humidité pour l'isolation ?
    J'ai un ami qui a procédé ainsi depuis 2 ans, et qui m'indique avoir réduit considérablement sa facture de chauffage.

    Merci d'avance pour vos réponses.

    Cordialement.
    • MarcIsover

      Il y a 9 mois

      Bonjour Manu,

      La réponse à votre question est indiquée dans ce chapitre du site : https://www.toutsurlisolation.com...etancheite-a-l-air-en-combles-perdus

      Ajout d’un plancher de stockage => pare vapeur indépendant et continu sous l’isolant

      Vous pouvez également vous référer à la lecture du CPT 3560- V2 qui donne les règles de l’art pour l’isolation des combles à l’aide de laines minérales : https://www.isover.fr/sites/isove.../files/assets/documents/cpt_3560.pdf

      Cordialement
    • jeff

      Il y a 7 mois

      Bonjour, nous envisageons d'isoler une grande majorité de nos logements de notre parc avec combles perdus avec la solution isolation soufflée répondant au R mini de 7 en vigueur dans le cadre des certificats d'économies d'énergie, une grande majorité de nos logements ont déjà une isolation ayant une épaisseur de 80 à 200mm, peut-on bénéficier des certificats d'économies d'énergie pour ces logements.
      merci par avance
    • MarcIsover

      Il y a 7 mois

      Bonjour jeff,

      Question simple mais réponse difficile à trouver et donnée sous toute réserve à vérifier également en fonction de l’évolution des dispositifs.

      Il semblerait que les bénéficiaires dans un premier temps soient des particuliers, locataires ou propriétaires de leur logement principal (maison ou appartement âgés de plus de deux ans) et que les résidences secondaires puissent être concernées. Les CEE ne s’attribuent qu’une fois et sur la base des critères techniques du CITE. Il peut être demandé que travaux soient réalisés par une entreprise agréé RGE pour les personnes physiques et la demande doit être formulée avant le début des travaux.

      En troisième partie du dispositif, le dispositif est ouvert à d’autres éligibles : http://www.ademe.fr/expertises/ch...ncipes-fonctionnement-dispositif-cee

      Ne sachant dans quelle catégorie vous vous trouvez, il ne m’est pas possible de vous répondre plus précisément. Je vous invite à vous rapprocher des services officiels concernés ou des obligés pour plus de précisions.

      Cordialement
  • cthi 62

    Il y a 9 mois

    voila nous allons refaire la toiture l'artisant nous propose une pose isolant en sous toiture r=6kwm2 il existe de la laine de verre a l'interieure celle ci est noire eten mauvaise etat t'il plus judicieux de mettre de la laine de roche sous le plancher en boiscomme isolation je ne sais si cela est preferable pour le credit d'impot cela est t' il possible
    • MarcIsover

      Il y a 9 mois

      Bonjour chti 62,

      Une première chose si vous faites une rénovation complète de la couverture, demander à votre artisan de poser un écran de sous toiture http://www.ecrans-sous-toiture.com/les-solutions/ecrans-sous-toiture/ de type HPV. Cela protègera le comble des infiltrations, de la neige soufflée en hiver, limitera les courants d’air et permettra si vous posez une laine de verre sous votre couverture que cette dernière puisse être en contact avec l’écran de sous toiture et gagner ainsi quelques cm qui sont parfois précieux.

      Vous ne précisez pas si vos combles sont perdus ou aménagés. Il faut essayer d’isoler au plus près de la zone chauffée. Cela permet aussi de diminuer le volume d’air que l’on chauffe.

      Si vos combles sont aménagés, la résistance thermique R de l’isolant doit être supérieure ou égale à 6 m².K/W pour prétendre au crédit d’impôt (votre artisan doit être agrée RGE et il doit s’agir de votre habitation principale). Si ce sont des combles perdus, le R doit être au moins de 7.

      Vous avez des informations dans le paragraphe où vous avez posé votre question sur la nécessité de remplacer la laine de verre existante ou non.

      Vous trouverez également dans ce lien des renseignements sur l’isolation des combles perdus https://www.isover.fr/guides/isolation-des-combles-perdus ou aménagés https://www.isover.fr/guides/isolation-des-combles-amenages

      Cordialement
  • Fabien

    Il y a 1 an

    Bonjour

    Je cherche à isoler des combles perdus dans une ancienne maison il y avait pas de laine de verre donc j'ai acheté mes rouleaux isover en épaisseur 320mm ainsi qu'une membrane pare vapeur mais le probleme c'est que je ne peux pas passer la membrane sous les bastaing car le plafond en ba13 est fixé dessus. Le mieux pour installer le pare vapeur est de le recoupé entre chaque Bastaing? Ou dans ce cas je n'ai pas besoin du pare vapeur car celui ci ne sera pas totalement étanche ?
    Merci de votre réponse
    • MarcIsover

      Il y a 11 mois

      Bonjour Fabien,

      Effectivement, si vous découpez des morceaux de membrane, cela n’a plus d’utilité.

      Avez-vous la possibilité de faire une pose de la membrane en épousant au plus près le profil des « bastaings » puis en allant toucher le plafond ?

      La laine ne doit pas faire des « vagues »sur les bastaings. Voir figure 17 du CPT 3560-V2 (Cahier des Prescriptions Techniques) pour l’isolation des combles à l’aide d’une laine minérale http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3560-v2.pdf

      Cordialement
  • Joffrey

    Il y a 1 an

    bjour
    la maison date de 198 et il y a depuis qq annes de la poussiere qui tombe du plafond. Vous passez le chiffon sur un meuble et deux jours apres cela ne s'y connaît pas...
    il y a env 60m2 de surface. L'isolation est de la laine de verre mise entre les solives sur une hauteur de 17/17cm et recouverte de panneaux d'agglo. C'est un plafond a la francaise donc il y a des solive et contre solive pour le haut.
    il y a deux bonne couhe de laine de verre. Le kraft de la couche du bas est mise en bas et pour celle du haut le kraft est en haut. Il n'y a pas de pare vapeur indepedant et je precise pas de pb lie a cette non presence. La maison est pourvue dun systeme ventilee.
    j'observe qu'il y a de la poussiere liee a la laine de verre et aux plaques d'agglo car il y a comme de la sciure sur les panneaux. je precise que el toit n'est pas isole et que donc les tuiles sont pose sur les voliges et que cela amene donc de la poussiere, polens...
    la laine de verre est plutôt bonne.
    j'ai enlever sur un endroit la laine de verre et passer l'aspirateur)

    question : que faire pr remedier au pb de poussiere et pour ameliorer cettte isolation ? la refaire ? j'ai penser tout enlever, tout aspirer proprement et mettre de la laine de bois sur 16cm et recouvrir de nouveaux panneaux d'gglo (les anciens petes aux languettes). dois je mettre un pare vapeur qui permettrait par la mm occasion de conserver les poussieres lies au toit et a la degradtion de l'isolaton). je pense aussi isoler le toit.

    votre avis ?
  • dumber

    Il y a 1 an

    Bonjour,

    j'ai pour projet de revoir l'isolation de ma maison (datant d'avant 1950 achetée recement) celle ci est déjà isoler niveau toit (comble aménageables) par une couche de laine de verre (avec kraft beaucoup trop fine et peut isolante) de 8cm entre chevrons.

    Pour la toiture ma question est la suivant : Est ce qu'il est possible de reposer une couche de laine de verre croisé au dessus de la laine de verre existante avant de plaquer les murs ou celle ci doit être remplacée ?


    Quand aux mur de la maison, ceux ci sont composé d'une épaississeur de brique rouge (plein a l'ancienne) de 30cm. Ces murs sont donc poreux et doivent toujours respirer (j'ai des soucis de plâtres humides car l'ancien locataire avais poser de la peinture a l'huile sur ceux ci).

    Quelles solutions possibles pour les murs ? l'isolation est elle obligatoire aux vues de épaississeur de ceux ci?
  • Yves

    Il y a 1 an

    bonjour
    mon toit va êtres rénové mais en sous toiture y a déjà de la laine de verre puis un part vapeur et une plaque de plâtre
    il va y avoir a l'extérieur des panneaux d'isolation de 10cm plus sous toitures la et finition tuiles
    ma question doit je retirer la laine de verre a l'intérieur ???? HELP
  • Guillaume

    Il y a 1 an

    Bonjour je voudrais isoler mon toit est ce que je peux mettre une première couche avec kraft entre chevrin et en remettre une autre croiser avec cranté aussi merci
    • Rk

      Il y a 1 an

      Je voudrais isoler les combles Perdus actuellement jai la de verre en rouleaus de 10cm si possible de rajeter la Lainey de verre envraque dessus
  • Laetitia

    Il y a 1 an

    Bonjour,
    J'ai une maison en toit mansard, ce qui a pour conséquence d'avoir des pièces au 1er étage dont les murs sont à 30% le mur en pierre de la maison et à 70% une cloison brique protégée par le toit semi droit en ardoise.
    L'espace entre la cloison et le toit n'est bien sûr pas accessible à moins de déconstruire la cloison !
    Est-il possible selon vous d'isoler entre la cloison et la toiture avec un isolant soufflé. Ne va-t-il pas y avoir un problème de ventilation de la charpente ?
    Vous remerciant pour vos conseil
  • Bernard

    Il y a 1 an

    Bonjour,je refaits faire un plafond en placo sous un rampant bois (volige rustique) deja isolé avec laine de verre et papier kraft ,on me rajoute de la laine de verre non revêtue ,doit on lasérer le kraft de l'ancienne laine de verre ?ou doit doit on ajouter autre chose ? Merci de votre réponse
  • Sand

    Il y a 1 an

    Bonjour,
    Merci pour tous vos conseils.
    J'ai tout de même une question à vous poser :
    J'ai eu une fuite venant du toit.
    La laine de verre a de ce fait, pris l'eau.
    Je dois refaire l'isolation.
    Faut il enlever la laine de verre qui a subi les dégats des eaux ou peut-on la laisser et remettre une 2ème couche d'isolant ?

    D
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Sand,

      Si votre laine n'a subi qu'un mouillage partiel et qu'elle est à présent sèche et toujours homogène, vous pouvez la laisser en place. Elle constitue un premier lit d'isolation que vous pouvez compléter à hauteur de la résistance thermique visée (mini R=7m2.K/W si vous souhaitez bénéficier du CITE (Crédit d'Impôt Transition Energétique) ou R> 8 et jusqu'à 10m2.K/W si vous souhaitez anticiper les exigences de la prochaine réglementation et que la configuration le permet (dératellement suffisant pour que la laine ne touche par la couverture + conservation des orifices de ventilation du comble).

      Cordialement.
  • marie

    Il y a 1 an

    je vais faire isoler mes combles pour 1 e ,avec le pacte solidaire ,je veux aménager en chambre aprés ,sera t'il possible de le faire et de poser des dalles et ensuite un lyno ou autre sur le sol et du lambris sur les murs !!!,il y a déja de la laine de verre poser grossiérement ,que me conseillez vous ????cdl
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Marie,

      L'isolation proposée dans le cadre du pacte solidaire est une isolation en plancher de combles perdus. Cela veut donc dire que l'isolation s'effectue par le soufflage d'une laine en flocons sur le plancher, condamnant ainsi tout accès ultérieur au comble.

      Si vous souhaitez aménager une chambre dans votre comble, il vous faut vous assurer avant tous travaux que le plancher des combles est suffisamment dimensionné pour supporter la charge de l'aménagement de cette pièce : portance suffisante de la structure du plancher pour supporter le poids du plancher de la future chambre, du cloisonnement de cette pièce et de son aménagement avec du mobilier).

      Pour ce type de réalisation, l'isolation mise en oeuvre en plancher d'étage est plutôt une laine en panneaux ou rouleaux permettant d'assurer une isolation acoustique entre les 2 étages). Vous êtes alors dans un projet tout autre que celui encadré par le pacte solidaire qui ne couvre que l'accès simultanée à une isolation thermique et phonique d'un comble perdu.

      Cordialement.
  • Maxence Bernier

    Il y a 1 an

    Madame Monsieur

    Merci pour toutes ces réponses, j'apprends beaucoup à lire ce site, et afin de me permettre de faire mon choix parmi vos produits, je voudrais être sur de mon choix.

    Ma problématique est la suivante:

    Réfection d'un toit, remplacement d'un bac acier hors d'âge par une solution pérenne ( 90 M2 double pente - Combles aménagés ).

    L'entrepreneur pose ( De l'extérieur vers l'intérieur ):

    Bac acier - Pare pluie sur liteaunage ( Lame d'air ) - OSB 15 mm

    Il me reste donc +/- 17 cm d'espace pour isoler ( épaisseur des chevrons ).

    Sachant que je voudrais masquer ces chevrons, je pensais retenir la solution suivante :

    Laine de verre ou de roche ISOVER tenue sur supports, revêtue kraft sur environ 15 cm ( Pour maintenir une lame d'air entre OSB et laine ISOVER ); Me faut-il une lame d'air?

    Et contre les fourrures, parement de finition par lambris PVC de grande taille.

    Dois-je réserver une lame d'air entre ma laine revêtue kraft et mon lambris PVC?

    Enfin, quelle solution de pare-vapeur me faudrait-il ( Je pensais ventiler le lambris..

    Une bonne journée,

    Restant à votre écoute

    Maxence
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Maxence,

      Merci pour votre message d'encouragement à poursuivre notre information des particuliers sur le sujet de l'isolation happy

      En ce qui concerne votre chantier, voici quelques éléments de réponse à votre problématique :

      - Opter pour un fac acier traité anti-condensation pour limiter la condensation
      - tous les OSB n'ont pas la même perméabilité à la vapeur d'eau. De fait, pour être sûr de limiter les risques de condensation en sous face de l'écran en OBS, il vous faut prévoir une lame d'air ventilée d'au moins 2 cm entre l'OSB et l'isolation.

      - du point de vue performance de l'isolation thermique, même en optant pour un faible lambda tel le lambda de 0.032W/m.K (laine de verre uniquement pour cette performance car en laine de roche le lambda le plus performant est à 0.034W/m.K), vous n'obtiendrez pour 160mm qu'une performance R=5m2.K/W, ce qui est aujourd'hui trop faible, tant en termes de confort que d'économies d'énergie. Tant qu'à rénover, autant viser une performance la plus proche de celle recommandée pour le neuf soit mini R=8m2.K/W en bâtiment à basse consommation (sans être inférieure à R=6m2.K/W si vous être limité par rapport à la hauteur sous plafond - Isoconfort 32 en 200mm = 6.25 en une seule couche).

      De plus, du point de vue acoustique, les lambris sont moins performants qu'un parement en plaque de plâtre de type BA13. Mieux vaut donc prévoir une isolation capable d'amortir au mieux les bruits extérieurs. La réglementation acoustique n'oblige en neuf qu'à un affaiblissement de 30dB mais sur l'échelle des bruits, 30dB correspondent au bruissement d'un vent léger dans les feuilles !!!). Or, la pluie sur du bac acier, c'est bruyant blunk

      Pour la mise en oeuvre, vous n'indiquez pas la hauteur des chevrons actuels, je ne peux donc vous dire si leur hauteur est exploitable pour positionner un 1er lit d'isolant sachant que les règles de l'art imposent un isolant de lambda maximal 0.036 W/m.K et de résistance thermique minimale R=1.65m2.K/W. Ce qui nécessite un chevron d'au moins 90mm de hauteur dans le cas de votre chantier (isolant de +ou- 60mm + 2cm mini de lame d'air sous écran sous toiture + 1cm pour la reprise d'épaisseur possible d'un isolant tel l'Isoconfort32).

      Prévoyez une membrane pare vapeur (PV) et d'étanchéité à l'air hygroréglable. Une membrane de type Vario Xtra permettrait grâce à sa large plage de Sd variant de 0.4 à 30 mètres de bien limiter les transferts de vapeur d'eau en hiver tout en les bloquant pas en été lorsque la pression s'inverse. La mise en oeuvre à l'aide des suspentes Intégra 2 permet de laisser une lame d'air entre le PV et le parement.

      J'espère que ces éléments vous aideront dans votre choix de réalisation.
      Bons travaux happy
  • Vince

    Il y a 1 an

    Bonjour,
    Je suis en train d'aménager une pièce au dessus du garage non chauffé pour y faire une chambre.
    J'ai posé des bastaings sur la dalle béton tous les 50cm et j'ai déroulé de la laine de verre (ISOVER 160) entre les bastaing. J'ai mis le kraft orienté vers les bas. Je pensais protéger la laine de verre de l'humidité de la dalle en faisant ainsi. Je compte installer un pare vapeur par dessus la laine de verre nu et les bastaings avant la pose d'OSB.
    Mon installation sera correcte ou je dois quand même tourner ma laine kraft vers le haut (donc vers la future pièce chauffée) ?
    Merci d'avance de votre réponse
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Vince,

      Le kraft revêtant les laines de verre ne sont pas des pare vapeur (PV) au sens de la réglementation (Sd minimal >18m pour être validé comme PV). De plus, comme il n'est pas continu, son "action" peut être considérée comme nulle. .

      Lorsqu'un pare vapeur est nécessaire, il est donc indépendant et continu et toujours positionné du côté chauffé de la paroi, soit ici, entre la laine de verre posée entre bastaings et le plancher de la chambre. La migration de vapeur d'eau s'effectuant toujours du chaud vers le froid, elle s'effectuera de la chambre vers le garage. Il est donc nécessaire de protéger la paroi contre ces transferts.

      Cordialement.

  • Michel

    Il y a 1 an

    Bonjour sofi29;
    je dois isoler mes combles aménagés,avec laine de verre sous rampant.Les chevrons font 70 mm de hauteur.
    Compte tenu qu'il faut 20mm de vide d'air entre l'isolant et le film sous-toiture,est-il possible de mettre une épaisseur entre chevrons de 50mm( ref isover 85598),plus en second lit une épaisseur 200mm.
    Ou puis-je installer de la 60mm entre chevrons,il ne reste que 10mm de circulation d'air.
    Merci beaucoup de vos conseils.
    • MarcIsover

      Il y a 1 an

      Bonjour Michel,

      Si votre écran de sous-toiture n’est pas HPV (à Haute Perméabilité à la Vapeur d’eau), il faut conserver une lame d'air circulante de 2 cm minimum en sous face de ce dernier en tenant compte de la reprise d’épaisseur de l’isolant. Il faut de préférence employer un isolant de classe d'épaisseur T3 pour lequel la reprise d’épaisseur maximale peut être de 1 cm.

      Plusieurs solutions possibles : du GR32 en 45 mm d’épaisseur ou bien un Multimax 30, également en 45mm d’épaisseur. Leur résistance thermique R est respectivement de 1.40 et 1.50 m².K/W Le code produit que vous avez communiqué est celui d’une laine minérale de la famille des PAR (Panolène Acoustique Roulé) destinés à l’isolation acoustique des cloisons intérieures. Son lambda n’est pas conforme aux règles de l’art définies par les DTA isolation des combles http://www.cstb.fr/pdf/atec/GS20-U/AU150356.pdf et CPT 3560-V2 http://www.cstb.fr/evaluations/classements/ecrans-sous-toiture.html
      La laine entre chevrons doit être au minimum semi rigide avec un lambda maximal de 0.036W/m.K.

      En second lit (côté chauffé donc), vous pouvez positionner une laine de la famille Isoconfort, lambda 35 ou 32 dont le R est respectivement de 5.70 et 6.25 pour une épaisseur de 200mm (Plus le R est élevé, plus le produit est isolant) avec le système Vario Confort https://www.isover.fr/mon-projet/...s-stars/pour-les-combles-amenages-en


  • Jean-Marc

    Il y a 1 an

    bonjour, j'ai acheté une maison ancienne en Normandie. Je voudrais renforcer l'isolation qui est plutôt moyenne. Dans les combles perdus, il y a de la laine de verre, vieille, sale, tassée, entre les solives. Le toit n'est constitué que de la charpente et les tuiles. J'envisage, pour ne pas avoir à retirer toute la vieille laine de verre, de poser un plancher sur les solives (en lambris déclassés pas cher) pour pouvoir poser une couche épaisse de laine de verre par dessus. Est-ce possible ? Si la laine de verre touche les tuiles, cela va-t-il être gênant ? Dois-je mettre de la laine de verre avec par vapeur ? Merci pour votre aide.
    cordialement
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Jean-Marc,

      La poussière n'enlève pas de performance d'isolation à une laine posée en combles. Cela est même inévitable lorsque la toiture ne comporte pas d'écran de sous-toiture blunk

      Il n'est pas possible de poser un plancher sur une laine de verre posée entre solives sans qu'un pare vapeur soit fixé en sous face de cette laine. Comme je suppose que la laine a été posée directement entre les solives sans mettre au préalable en oeuvre un pare vapeur indépendant sur l'ensemble de la surface à isoler, il ne faut pas poser de plancher intermédiaire. Pour compléter votre isolation, il vous faut poser directement vos rouleaux de laine sur les solives, sans espace libre entre les 2 lits de laine.

      La laine ne doit pas toucher la sous face de la couverture sous peine d'obstruer les entrées d'air de ventilation des combles. Il vous faut donc prévoir que l'épaisseur de laine soit contenu à la limite des chevrons. La laine peut être revêtu kraft (ce n'est pas un pare vapeur au sens de la réglementation). Dans la mesure où le kraft n'est pas jointif sur l'ensemble de la surface, la vapeur d'eau ne pourra condenser à l'interface avec l'ancien isolant.

      Bons travaux !
  • claude

    Il y a 1 an

    bonjour je voudrais ajouter une nouvelle couche de laine de verre sur celle déjà posée sous toiture...l'épaisseur existante est de 200mm lambda 32 ou 38...je voudrais savoir si je peux rajouter une couche de 100mm croisée mais de lambda 40 ???
    Et ... est-ce important si cette seconde couche est une couche souple et non semi rigide ????
    merci pour vos réponses!
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Claude,

      Les règles de l'art imposent depuis 2012 que les laines posées en rampants de toiture soient semi-rigides. Les laines souples au lambda de 0.040W/m.K ne sont plus autorisées que pour l'isolation des planchers de combles perdus.

      Tout manquement aux règles de l'art peut conduire votre assurance à vous débouter pour une remise en état suite à un éventuel désordre en toiture (ce que je ne vous souhaite évidemment pas blunk).

      Au-delà de cet aspect, mettre en oeuvre un isolant semi-rigide au lambda de 0.035 ou mieux 0.032W/m.K, vous permet de limiter l'encombrement en sous face de l'isolation existante et vous permet donc d'optimiser l'espace habitable des combles. Pour 100mm de laine au lambda 40, vous obtenez R=2.50m2.K/W, que vous obtenez avec 80mm d'Isoconfort 32. Sinon, si vous disposez de ces 100mm, cela vous permet de gagner en performance thermique puisque pour cette épaisseur en Isoconfort 32, vous obtenez R=3.10m2.K/W. Dans l'un ou l'autre cas, vous avez un gain, soit en épaisseur, soit en performance thermique additionnelle blunk

      N'oubliez pas de compléter votre isolation par la mise en oeuvre d'une membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air indépendante et continue en sous face de votre isolation, conformément aux exigences des DTA Isolation des combles / http://www.cstb.fr/pdf/atec/GS20-U/AU150356.pdf

      Bons travaux !
  • Iso42

    Il y a 1 an

    Bonjour à tous,

    Je vais faire refaire mon isolation de mes combles perdues. J'ai enlevé toute l'ancienne laine de verre. Je vais choisir de l'isolène 4. J'ai un plafond en brique avec 1 ou 2 cm de vide entre mes solives de 15 cm de hauteur et mon plafond. Mes combles sont ventilés avec des chatières aux 4 pans.
    J'ai ré-haussé mes solives sur quelques parties pour avoir des passages dans mes combles.
    Dois-je mettre un pare-vapeur ? Si oui comment le positionner ? Si non que dois-je vérifier pour me passer d'un pare-vapeur ?

    Cordialement,
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Iso42,

      En isolation de comble perdu en rénovation, il est possible de se passer de la mise en oeuvre d'un pare vapeur si le bien à isoler est situé en climat de plaine (altitude inférieure à 900m) et si le comble est ventilé conformément au DTU Couverture (série 40 - ardoises, tuiles...).

      Si vous avez posé un plancher partiel au-dessus de l'isolation, il est également possible de se passer de la pose d'un pare vapeur. Le pare vapeur est par contre indispensable s'il vous envisagez la pose d'un parquet sur l'ensemble de la surface du comble perdu.

      Cordialement.
  • Jacques

    Il y a 1 an

    Bonjour,
    Je voudrais améliorer l'isolation sur toiture par l'extérieur de ma maison. Actuellement il y a de la laine de verre entre chevrons avec pare vapeur, par dessus des dalles aggloméré bois et une couverture en bardeaux bitumeux. Ces bardeaux ont déjà plus de 30 ans, donc à remplacer sans regrets. J'ai de la laine Isover supralaine en rouleaux d'épaisseur 240 m/m , je pensais ajouter cette couche directement sur l'aggloméré existant avec pose de solives perpendiculairement aux chevrons, puis remettre des dalles en aggloméré bois pour une pose de nouveaux bardeaux, les bardeaux étant un impératif. Peut il y avoir des problèmes de mauvaise ventilation et comment y remédier? Merci
    Cordialement
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Jacques,

      Le fait de devoir de déposer la couverture est une excellente occasion de revoir l'isolation de votre habitation happy

      Sans dépose des panneaux d'aggloméré, la résistance thermique (R en m2.K/W) de la solution d'isolation mise au-dessus doit représenter les 3/4 de la résistance thermique globale de la paroi afin de limiter les risques de condensation à l'interface des panneaux avec l'isolant existant. Ainsi, si vous avez de l'ordre de 8cm d'isolant, le R de cette isolant doit être de l'ordre de 2 m2.K/W. C'est donc une solution avec un R minimal de 6m2.K/W qu'il vous faut mettre en oeuvre en continu au-dessus.

      Par ailleurs, depuis 2012, les laines en rouleaux souples de lambda 0.040 W/m.K (telle la laine Supralaine) ne sont plus autorisées que pour l'isolation des combles perdus. Pour l'isolation des rampants de combles aménagés, il vous faut poser une laine certifiée semi-rigide. Le lambda des laines que l'on trouve pour cette application est généralement de 0.035W:m.K et il en existe également au lambda de 0.032W/m.K (plus performant à épaisseur égale) pour optimiser l'encombrement de l'isolation et obtenir une isolation à haute performance (telles les laines de la gamme Isoconfort par exemple).

      Dans le cas de votre chantier, la dépose des panneaux d'aggloméré vous permettrait d'une part, de vérifier l'état des bois de charpente, de les traiter si nécessaire et d'autre part, de refaire une isolation plus performante afin d'être tranquille pour les années à venir.

      Vous trouverez dans le lien ci-après, une solution de mise en oeuvre adaptée à la rénovation de la toiture : https://www.isover.fr/systemes/ap...terieur-entre-chevrons-en-renovation Ce système est sous Avis Technique décrivant les conditions de mise en oeuvre. Les descriptif et schémas de pose sont disponibles sous ce lien : https://www.isover.fr/sites/isove...64728A0191164B3A96657AB04C071EC5.pdf

      Ce système d'isolation très performant, vous permet d'obtenir simultanément une isolation thermique, une isolation acoustique et l'étanchéité à l'air des parois aujourd'hui requise pour un bâtiment à haute performance énergétique.

      Cordialement.
  • Gilles

    Il y a 1 an

    Bonjour,
    Nous avons racheté une maison phénix des années 70 et j'ai retiré la laine de verre qui était infestée de déjections d'animaux. Je souhaite refaire l'isolation mais le pare pluie est également déchiré à de nombreux endroits. Enlever toutes les tuiles et les lattes me paraît très outrageux. Pensez-vous que je peux me passer du pare pluie? Et pour l'isolation, j'hésite entre laine de verre en rouleaux ou laine soufflée. Je réside dans le nord est et les hivers sont froids.Quels sont vos conseils?
    Merci de votre retour.
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Gilles,

      Un nouvel écran de sous toiture ne pourrait être posé qu'en procédant à la dépose de la couverture. Si celle-ci n'a pas besoin d'être rénovée, le coût de dépose/repose uniquement motivé par la mise en oeuvre d'un nouvel écran de sous toiture est prohibitif blunk

      Par contre, pour éviter la pénétration d'animaux dans le comble, il vous faut prévoir des grilles à mailles fines sur tout orifice de ventilation donnant dans le comble (maille fine car il suffit d'une fente d'1,5 cm pour qu'un mulot puisse passer...).

      Pour l'isolation à remplacer, tout dépend de la structure de la charpente. Il est souvent plus facile de souffler une laine en flocons pour calfeutrer l'ensemble de la surface à isoler que de prévoir maintes découpes. Toutefois, il ne faut pas oublier de poser les repères de boîtiers électriques et les piges pour réaliser une pose homogène de l'épaisseur de flocons. Selon l'épaisseur de laine prévu et la hauteur du dératèlement, il peut être nécessaire de poser des déflecteurs sur les rives de couverture. Vous pouvez trouver une vidéo et les explications de mise en oeuvre sous ce lien : http://www.isolationthermique.fr/...es/Comment-isoler-des-combles-perdus

      Par ailleurs, les produits d'isolation en laine en flocons disposent d'un avis technique de mise en oeuvre que vous pouvez retrouver sur le site du fabricant ou sur le site du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment avec le nom du produit isolant choisi (http://evaluation.cstb.fr/avis-technique/ ).

      Cordialement.

    • Gilles

      Il y a 1 an

      Merci pour cet avis objectif et vos conseils.
  • Marc

    Il y a 1 an

    Bonjour,
    j'ai une ancienne maison dans laquelle il y a 2 plafonds :
    le premier en placo suspendu sur le deuxième en brique plâtrière. Entre ces 2 plafonds, il y a une légère couche de laine de verre soufflée et idem sur la plafond en brique plâtrière.
    Je souhaite renforcer mon isolation. Le mieux est-il de souffler un isolant entre les 2 plafonds (ce qui risque d'être plus compliqué) ou directement sur le plafond en brique plâtrière?
    Merci d'avance pour votre réponse,
    Marc.
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Marc,

      Il est probable que l'ajout de laine dans le faux plafond ait été motivé par l'acoustique afin d'éviter toute résonnance dans le faux plafond. Je pense qu'il vous sera certainement plus facile de souffler une laine en flocons sur le plafond en brique plâtrière. La mise en oeuvre doit être réalisée conformément aux prescriptions du fabricant décrites dans l'avis technique du produit choisi (http://evaluation.cstb.fr/avis-technique/ ).

      Toutefois, il vous faut vous assurer que le plénum (espace vide) laissé dans le faux plafond est bien étanche à l'air. Tout percement du plafond en briques platrières doit être traqué et étanché afin qu'il ne puisse y avoir de l'air extérieur à passer dans le faux plafond (boîtier électrique étanche à l'air, pourtour de gaine ou conduit traversant éventuellement le plafond...).

      Vous pouvez trouver une vidéo de réalisation d'une isolation par une laine à souffler sous ce lien : http://www.isolationthermique.fr/...erdus-par-une-laine-a-souffler/Video

      Bons travaux !
  • nonno

    Il y a 2 ans

    Je dois refaire l'isolation des combles perdus de la maison que je viens d'acheter. J'ai un faux plafond en placo posé sous des solives. En ce qui concerne le film pare vapeur,est-ce que je peux le placer entre les solives, en découpant un film que je collerai avec du mastic pour chacun des rectangles fait
    entre solives, sachant que je ne suis pas en mesure de placer un film continu sous les solives vu que le placo est déjà posé ? Est-ce qu'il n'y a pas trop de risque de transfert d'humidité depuis le rez de chaussée par rapport au bois des solives qui restera nu sur le placo ?
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Nonno,

      Pour la pose d'un film pare vapeur sur le plancher des combles avant isolation, il faut qu'elle soit continue. C'est à dire qu'il vous faut poser la membrane pare vapeur en recouvrant également les solives. Dans ce cas, il est généralement plus facile de poser la membrane perpendiculairement aux solives et de la faire épouser les solives puis l'espace entre solives successivement afin de recouvrir l'ensemble de la surface. Vous procédez ensuite à l'isolation en posant un 1er lit d'isolant d'épaisseur égale à la hauteur des solives, puis un second lit posé perpendiculairement aux solives à concurrence de la résistance thermique visée (généralement R=7m2.K/W au minimum en combles perdus).

      à noter : Une isolation thermique performante repose aussi sur un système de ventilation maîtrisée (VMC), indispensable pour le renouvellement sanitaire de l'air afin d'évacuer l'air vicié et limiter les risques d'excès d'humidité dans l'ambiance intérieure.

      Bons travaux !
      et sain dans votre logement.
    • Fifi

      Il y a 1 an

      Bonjour,
      Je suis exactement dans le même cas. Nous venons d'acheter une maison possédant 1 étage où l'isolation des combles perdues n'est plus du tout efficace (isolation par des plaques d'isolant peu épaisses et disposées en vrac sur et entre les solives...). Nous allons donc tout déposer pour repartir d'une surface nue (solives visibles (pas de plancher) et plafond des chambres en placo).

      La maison date des années 30 et est en briques creuses, toiture en tuiles mécaniques et charpente visible des combles.

      Dois-je prévoir un pare vapeur (sachant que je n'ai pas de VMC, l'humidité risque t-elle de s'accumuler ?), celui-ci aide-t-il à l'isolation où agit-il juste sur l'humidité ambiante ?

      Nous pensions installer des rouleaux de laine de verre de 300 mm perpendiculairement aux solives mais vous conseillez d’installer un premier lit entre les solives. En effet, sinon l'isolant ferrait "des vagues" à la longue ? Peut-on procéder comme cela ou est-ce déconseillé ?
      Si nous procédons comme vous le proposez (1 lit entre les solives de 200 mm et un second perpendiculaire de 100 mm par exemple), comment calculer la résistance thermique totale ? Doit-on additionner les deux résistances des deux lits ?

      Et à quoi sert un surfaçage Kraft ?

      Merci par avance pour votre réponse.
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Fifi,

      L'isolation en comble perdu ne nécessite par forcément la mise en oeuvre d'un pare vapeur, si la maison est en climat de plaine (altitude inférieure à 900mètres), que le comble est ventilé conformément aux règles de l'art définies dans le DTU Couverture (série 40) et que le logement dispose d'un système de ventilation adapté. Profitez de vos travaux de rénovation pour étudier la mise en oeuvre d'un système de ventilation contrôlée tant pour votre confort que pour la bonne conservation du bâti. Aujourd'hui, la ventilation d'une habitation est obligatoire pour la qualité de l'air intérieur, très souvent plus pollué que l'air extérieur (émanation de polluants via l'occupation : cuisine, produits ménagers, mobilier, etc.) et pour limiter le taux d'humidité de l'air ambiant.Les fenêtres des pièces principales sont alors équipées d'entrée d'air et les bouches d'extraction sont placées dans les pièces de services : cuisine, sdb, wc. Optez de préférence pour une ventilation hygroréglable qui adapte le taux de renouvellement de l'air au taux d'humidité ambiante. L'excès d'humidité dans l'ambiance intérieure est à termes source de désordres sur le bâti et de problèmes pour la santé des occupants. Une aération quotidienne ne permet pas de réguler le renouvellement de l'air.

      Le surface kraft n'est pas un pare vapeur au sens de la réglementation thermique qui lorsqu'elle exige un pare vapeur, celui-ci doit être indépendant et continu sur l'ensemble de la surface à isoler (Sd >18 mètres ou membrane hygrorégulante sous Avis Technique). Celui-ci limite la pénétration de vapeur d'eau dans les parois et peut assurer l'étanchéité à l'air de la paroi lorsque la pose est effectuée de façon étanche à l'aide des pièces de pose dédiées à l'étanchéité à l'air (mastic périphérique, adhésifs adaptés, etc.).

      Pour la mise en oeuvre d'un pare vapeur en rénovation, mieux vaut poser les lés de membrane perpendiculairement aux solives afin de pouvoir recouvrir les solives et l'espace entre solives de façon continue. La pose doit être continue et étanche à l'air.

      Pour l'isolation, en présence d'une VMC et d'une ventilation du comble, vous pouvez procéder à l'isolation des combles par la pose d'un 1er lit de laine d'épaisseur égale à la hauteur des solives puis un 2nd lit déroulé sur solives à concurrence de la résistance thermique visée. Les résistances thermiques des différents lits de laine s'additionnent. Visez si possible une résistance thermique globale R> 7m2.K/W.

      Bons travaux !
  • Alain

    Il y a 2 ans

    Bonjour,

    Je voudrai isoler des combles perdus, le plafond est en briquette soutenue par des poutres de 20 cm et recouvertes d'un plancher.
    Question:
    Faut-il enlever le plancher avant de recouvrir de 38cm isolène 4 ?
    Peut-on garder le vide d'air de 20cm entre la briquette et le plancher avant de rajouter l'isolation ?
    Merci de vos réponses

    Cordialement
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Alain,

      Mieux vaudrait ôter le plancher pour souffler la laine en flocons directement sur le plafond en briquettes. En effet, toute circulation d'air entre le plancher et le plafond en briquettes nuirait à la performance d'isolation du plancher. Il est donc plus sûr de procéder à la dépose du plancher.

      Cordialement.

  • Al62

    Il y a 2 ans

    Bojour
    Je veux mettre une seconde couche d'isolant dans lescombles perues , mais j'aie des gaines electriques sur la couche existante , que dois je faire
    Merci
    • chantallucie

      Il y a 1 an

      peut on remettre de la laine de roche en boulettes par dessus de la laine de verre en boulettes?
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Chantallucie,

      Il est possible d'ajouter de la laine en flocons pour compléter une isolation existante toutefois, la laine de roche en vrac est souvent plus lourde que la laine de verre et selon l'épaisseur complémentaire envisagée, la laine de roche pourrait provoquer un léger tassement de l'épaisseur existante de laine de verre. Il vous faut donc en tenir compte pour la performance d'isolation visée. Assurez-vous que le poids total de l'isolation ne dépasse pas 10kg/m2 de plafond conformément aux prescriptions de pose décrites dans le Cahier de prescription technique CPT n°3693-V2 http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3693-v2.pdf

      Cordialement.
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour AI62,

      Pour pouvoir noyer des câbles électriques dans l'isolation, ceux-ci doivent être posés sous conduit. La nature du conduit utilisé et notamment le fait qu'il soit propagateur de flammes influe sur le choix de l'isolant posé. Les tubes ICD et ICT de couleur orange étant propagateurs de flammes, l'isolant mis en oeuvre doit impérativement être incombustible.

      Vous pouvez trouver dans le CPT 3560-V2 des informations quant à la mise en oeuvre des réseaux électriques et de l'isolation en comble perdu dans le paragraphe 4.4.6 page 16 : http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3560-v2.pdf

      Cordialement.
  • cris

    Il y a 2 ans

    Bonjour je voudrais savoir si on peut mélanger laine de verre avec la laine de roche merci
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Cris,

      Il n'y a pas de difficulté particulière à mixer laine de verre et laine de roche. Reste à savoir ce qui motive le choix de mixer ces 2 matériaux. Laine de verre comme laine de roche procurent une isolation thermique et acoustique. A ouvrage égal, par exemple une cloison de séparation, leur performance acoustique est identique (voir les procès verbaux acoustiques sur les sites de fabricants). Par contre, en thermique, les lambdas des laines de verre en panneaux rigides ou panneaux roulés peuvent être inférieurs selon le produit choisi pour une même application. A épaisseur égale, une laine de verre donnera donc une résistance thermique R supérieure.

      Lorsqu'elles sont nues (non revêtues kraft) leur réaction au feu est soit A1 ou A2 s1 d0, ce qui leur permet d'assurer la sécurité au feu de l'ouvrage.

      Toutefois, en isolation de plafond suspendu dans le neuf, il faut tenir compte du dimensionnement de l'ossature métallique pour la masse d'isolant possible à mettre en oeuvre. Avec une fixation tous les 1.20m et un entraxe de 0.60m, le DTU 25.42 limite la masse surfacique de l'isolant à 6kg/m2. Entre 6 et 10kg/m2 de masse surfacique, l'entraxe d'ossature doit être ramené 0.50m et enfin entre 10 et 15kg/m2, l'entraxe d'ossature doit être ramené à 0.40m. Pour les laines de verre et laine de roche en flocons, vous pouvez retrouver la consommation en kg/m2 sur le certificat Acermi du produit visé ou dans son Avis technique de mise en oeuvre.

      Cordialement.
  • nuage

    Il y a 2 ans

    j habite un chalet en fibrociment en trés bonne état je pense isoler les combles j ai des trappes d aérations on m a proposé d isoler par soufflerie il y as t il des études avant de faire les travaux je n aie eue aucun renseignement particulier
    merçi pour me renseigner
  • Bruno

    Il y a 2 ans

    Bonjour,

    Ma maison à été achevée en 2005. Sa toiture est en combles perdus + fermettes industrielles + plafond suspendu BA13.
    L'isolation est réalisée avec Laine de roche soufflée et son épaisseur actuelle est de 17cm. La hauteur de la laine est à mi-hauteur des entraits de s fermettes.

    Question : La hauteur de la laine de roche ne doit elle pas Obligatoirement être en dessous des entraits de fermette ?

    Je souhaite aussi savoir si je peux ajouter une autre épaisseur de laine de roche soufflée sur celle existante, ou si je dois retirer l'ancienne laine de roche et la remplacer complètement ?
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Bruno,

      Les entraits de fermettes peuvent être noyées dans l'isolant sans incidence particulière si le comble perdu est ventilé conformément aux prescriptions des DTU Couverture (série 40). Avant d'ajouter un complément, il convient de poser des piges graduées afin de connaître l'épaisseur de laine mise en oeuvre ainsi que des repères de boîtiers électriques pou pouvoir les situer par la suite (en cas d'intervention nécessaire).

      Vous pouvez retrouver les règles communes de mise en oeuvre des isolants minéraux en vrac sous Avis Technique dans le CPT (cahier des prescriptions techniques) n°3693-v2 (http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3693-v2.pdf ).

      Si vous souhaitez pouvoir bénéficier des aides fiscales, vos travaux doivent prévoir la mise en oeuvre d'une épaisseur d'isolant permettant d'obtenir R=7m2.K/W (hors isolant existant) et ces travaux doivent être réalisés par une entreprise RGE (Reconnu Garant de l'Environnement).

      Vous pouvez calculer le montant possible d'aides fiscales pour votre rénovation à l'aide de cette calculette. Votre bien doit être achevé depuis plus de 2 ans au moment des travaux.

      Cordialement.
    • pitch

      Il y a 2 ans

      tu peux laisser la laine de verre et rajouté une épaisseur de pour arrivé a un coefficient thermique de:R=7 minimum ,tu peux aussi bénéficier d'un crédit d’impôt et d'une tva a 5.5 %
  • COLEON

    Il y a 2 ans

    MES COMBLES PERDUES SONT ISOLEES DEPUIS VINGT ANS AVEC LA MEME LAINE. CETTE DERNIERE A ETE MAL POSEE: LAINE CONTRE CANISSES ET KRAFT ORIENTE VERS LES TUILES. SANS RIEN DEPOSER JE SOUHAITE RENFORCER MON ISOLATION . COMMENT REPARER L ERREUR DE POSE? LASSERER LE KRAFT? ENSUITE POSER UNE LAINE EN 280 AVEC R=7 EN CROISANT AVEC KRAFT?
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Coléon,

      Avant tous travaux d'isolation complémentaire, assurez-vous que le support est resté sain en soulevant par endroits les rouleaux de laine posés. Si le comble était correctement ventilé, les risques de désordre son moindre car le kraft des laines minérales n'est pas un pare vapeur (fonctionne davantage comme un frein vapeur si la continuité est assurée à la jonction des lés et à la jonction avec les parois adjacentes).

      Pour la pose d'une nouvelle épaisseur de laine, vous pouvez lacérer le kraft à l'aide d'un cutter à raison d'une 12 de petites fentes/m2 avant de dérouler les rouleaux d'isolant. Veillez à bien conserver la ventilation du comble perdu : la laine ne doit pas obstruer les entrées d'air si la ventilation s'effectue depuis les rives basses de la couverture. Selon la configuration du comble, la mise en oeuvre de déflecteurs en rives de couverture peut être nécessaire pour éviter que la laine soit en contact avec la sous face de couverture.

      Cordialement.
  • be

    Il y a 2 ans

    Et comment estimer on le coefficient de l' isolation existante (chez moi deux couches croisées de laine de verre de 10 cm d' épaisseur et 30 ans d' âge) afin de rajouter la quantité judicieuse de nouvel isolant ou faut-il considérer l' ancien comme zéro ?
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Be,

      Si la laine est posée dans les règles de l'art et de façon continue sur le plancher des combles perdus, on peut estimer qu'une laine des années 80, au lambda de l'ordre de 0.042W/m.K, représente pour les 20cm présents dans le comble, une résistance thermique d'environ R=4.80m2.K/W, là où on recommande aujourd'hui de prévoir une résistance thermique de l'ordre de R=8m2.K/W.

      Si le comble est accessible, vous pouvez compléter soit à l'aide de rouleau de laine, soit en soufflant une laine de verre en flocons à concurrence de R=3m2.K/W (les résistances thermiques des différentes épaisseurs s'additionnent).

      Cordialement.
  • Fabienne

    Il y a 3 ans

    dans le cadre de la rénovation d'une vieille maison , les plafonds des pièces ont été refaits mais ne sont pas porteurs et ils sont équipés de spots ; Peut on isoler les combles non utilisables sans risque autour des spots et du conduit de cheminée ?
    d'avance merci de vos conseils
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Fabienne,

      Les spots ne doivent pas être noyés dans la laine mais être protégés par la mise en oeuvre de capots prévus à cet effet. Le cahier de prescription technique CPT 3693-V2 (http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3693-v2.pdf ) indique dans son annexe I, les caractéristiques des capots à mettre en oeuvre.

      Cordialement.
  • estelle

    Il y a 3 ans

    bonsoir,
    Nous avons acheté une maison de 1984 cet été et aimerions isoler les combles car la facture d'électricité par mois est élevé! 200 euros.
    Il vaut mieux isoler avec de la laine de verre soufflé ou de la laine de roche soufflé? quel est la différence entre les deux matériaux?
    Merci
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Estelle,

      Les laines minérales certifiées Acermi sont testées pour une durée de vie équivalente à celle du bâtiment, à savoir 50 ans, qu'il s'agisse de laine de roche ou laine de verre (elles subissent des tests en vieillissement afin de s'assurer de la conservation leur performance dans le temps).

      Comme vous l'avez compris votre intérêt est donc bien d'isoler le plafond des combles afin de réduire les déperditions calorifiques qui sont de l'ordre de 30% lorsqu'un bien est peu ou pas isolé. Aujourd'hui, la résistance thermique minimale recommandée en combles est R=8m2.K/W (R mini= 7m2.K/W entre autres exigences pour que les travaux d'isolation réalisés par une entreprise qualifiées RGE soient éligibles au Crédit d'Impôt), ce qui correspond à un minimum de 365mm d'épaisseur soufflée dans le comble (selon le produit choisi).

      Effectivement, la laine de verre en flocons est moins lourde sur la structure de plafond. Selon la résistance thermique visée, vérifier le lambda dans l'Avis Technique du produit ou sur le certificat Acermi qui indique l'épaisseur de laine à prévoir en mise en oeuvre (www.acermi.com).

      Cordialement.



      Cordialement.

    • seb

      Il y a 2 ans

      bonsoir,
      la laine de verre est moins lourd que la laine de roche pour un coéf équivalent.
    • gege

      Il y a 3 ans

      si c possible met de la laine de roche en vrac plus performante dans le temp il faut un coef de7 se qui equivaut a une epaisseur de32cm
  • Marie

    Il y a 3 ans

    Bonjour,
    votre site est passionnant; merci de l'avoir réalisé.
    Mais je ne trouve pas la réponse à la question que je me pose:
    il s'agit d'une maison ancienne couverte de tuiles,à combles perdues, avec laine de verre posée au sol entre les poutres. Il me faut hélas remplacer les tuiles; dois-je en profiter pour poser un écran de sous-toiture ? Aujourdhui, il n'y en a pas, question aération, c'est top happy !!!! si je pose un écran de sous-toiture, comment ventiler ce grenier ?
    en vous remerciant pour votre aide
    cordialement
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Marie,

      L'écran de sous toiture qui est exigé lors de la réfection totale de la couverture est un écran de type HPV (à Haute Perméabilité à la Vapeur d'eau). De part sa caractéristique HPV, la ventilation du comble en sous face n'est pas forcément nécessaire.

      Par contre, le CPT 3560-v2 exige la mise en oeuvre d'un pare-vapeur côté chauffé des parois lorsque l'écran de sous toiture est non ventilé en sous face. La mise en oeuvre de ce pare vapeur sous l'isolation n'est alors possible que lorsqu'il y a également réfection de l'isolation du comble.

      Dans le cas de votre chantier, mieux vaut donc prévoir une ventilation du comble en sous face de l'écran de sous toiture de façon à ne pas être obligée de prévoir la reprise de l'isolation pour poser un pare vapeur indépendant et continu en sous face (côté chauffé).

      Textes de référence : CPT 3560-v2 relatif à l'isolation des combles avec un isolant à base de fibres minérales et CPT 3651-v2 relatif aux écrans souples de sous toiture homologués, disponibles sur le site du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment.

      Cordialement.
  • Aurel

    Il y a 3 ans

    Bonjour, je souhaite ajouter un plancher dans mes combles. C'est un plafond placo suspendu après des solives d'entraves 60. Il y a déjà une laine de verre entre placo et solive je souhaite ajouter un couche de laine avant de refermer par le plancher. Dois je laisser une lame d'air entre laine et plancher sachant qu'il y a une toile sous les tuile (un pare vapeurs?)??
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Aurel,

      Lorsque l'on souhaite poser un plancher continu au-dessus d'une isolation en combles perdus, il est impératif de prévoir un pare vapeur (PV) en sous face de l'isolation posée au sol du comble.

      Selon les règles du CPT 3560-v2, règles de l'art pour l'isolation des combles avec un isolant à base de fibres minérales, ce PV doit être indépendant et continu. ll est plus facile d'épouser les solives et l'espace entre solives en posant la membrane PV perpendiculairement aux solives. Un agrafage est possible de part et d'autre de la solive afin de maintenir le PV avant la pose de l'isolant. Recouvrir les agrafes à l'aide d'un morceau d'adhésif.

      Pour compléter votre isolation, le lit posé entre solives doit avoir une épaisseur équivalente à la hauteur des solives. Pour poser le second lit de laine, vous devez prévoir la mise en oeuvre d'un contre solivage. Les contre-solives doivent avoir une hauteur supérieure d'au moins 2cm à l'épaisseur de laine posée en second lit (en tenant compte de la reprise d'épaisseur de l'isolant). Il est donc impératif de s'assurer préalablement aux travaux que le plancher existant est suffisamment dimensionné pour recevoir le poids de cet aménagement (+ le poids du stockage éventuellement envisagé sur ce plancher). Vous pouvez vous adresser à un bureau d'étude structure pour ce calcul de portance.

      Pour limiter la hauteur du second lit de laine, je vous conseille d'opter pour une laine au faible lambda de 0.032 W/m.K. A résistance thermique identique, l'épaisseur de laine nécessaire sera plus faible. Cela permettra donc de limiter la hauteur du contre-solivage.

      La lame d'air de 2cm est nécessaire à l'équilibrage de l'air entre les 2 faces du plancher. Pensez à laisser en périphérie un espace de dilatation du bois suffisant afin qu'il permette également la libre circulation de l'air en sous face du plancher.

      Cordialement.
  • thierry-79

    Il y a 3 ans

    bonjour
    je souhaite isoler des combles perdues d'une maison des années 80.
    actuellement se sont des combles ventilés , le toit est composé de tuiles beton (sans par vapeur).
    le sol des combles perdues est composé (du bas vers le haut) :
    1: Plaque polyrethane (complexe de doublage constitué d'un panneau isolant en polyuréthane, associé à une plaque de plâtre Placo)
    2: Laine de verre (peut etre année 80) entre solives (60cm) d epaisseur de100mm avec papier kraf coté sol.

    Actuellement la laine de verre n'est pas trop tassé ou abimé elle est posée entre les solives ou fermette 60 cm

    Je souhaiterais améliorer l'isolation pour y ajouter par dessus l'ancienne, une laine de verre en rouleau de 320mm.
    si j'ai bien lu les différents avis, il faut de la laine sans par vapeur en papier.

    je souhaiterais croiser la pose c'est a dire poser la nouvelle laine de 320mm perpendiculairement au Solives ou fermette .posé directement sur la laine de verre de 100mm et les 'solive' ou "fermettes".

    question:
    est ce que le fait de "croiser" la pose risque pas de nuire pour les Fermette ou solive?




    • gege

      Il y a 3 ans

      met plutot de la laine de roche en vrac tu limiteras les pond termique donc plus efficase ep32cn coef 7 egal credit d'impot
  • yoda26

    Il y a 3 ans

    bonjour,

    j'ai une maison construite en 1999 (15 ans). L'isolation a été faite à l'époque avec de la laine de verre soufflé. Nous songeons à mettre de la laine de verre de 20 cm en rouleau par dessus les chevrons . faut il des rouleaux avec un pare vapeur ou sans ??? D'avance merci pour les renseignements.
  • celudo

    Il y a 3 ans

    Bonjour,
    Je voudrai faire un complément de laine de verre dans les combles.
    Actuellement j'ai 160mm d'épaisseur de laine de verre avec un pare vapeur. Et je veux rajouter une bonne couche pour améliorer l'isolation phonique et thermique. On m'a conseillé plusieurs choses de retirer l'ancienne et de remettre du 320mm mais moi je voulais éviter de retirer l'ancienne sachant que la maison date de 2009 et j'ai vu que je pouvais rajouter de la laine de verre en la croisant. Mais ma question est quelle laine de verre je peux poser par dessus car je sais que je ne peux pas mettre de laine de verre avec un pare vapeur vu que sur l'ancienne il y a en déjà? L'idéal serai d'avoir une épaisseur d'au moins 300 voir 320mm.
    Merci
  • vincent

    Il y a 3 ans

    Bonjour,

    Nous venons d'acheter une maison construite en 2001, le toit est portée par des fermettes (combles non aménageable) et le plafond suspendu au fermette, par une attache métallique tout les 60 cm. Nous avons actuellement 17 cm de laine de verre, celle ci est parfois soulevée, parfois pas jointive, parfois des longueurs excédentaires remontent verticalement, mais posée correctement, pare-vapeur coté espace de vie.

    Mes questions sont assez techniques, mais ayant lu vos réponses précédentes je ne doute pas que vous pourrez y répondre.

    1. Mon plafond (platre, fermette, attaque métallique tout les 60 cm) supportera t'il 20cm de laine de verre supplémentaire ?
    (laine de verre sans pare-vapeur, ou posée et lacéré comme indiquée précédemment) (ajout permanent d'environ 2kg/m^2, soit 250 kg au total)

    2. Mon plafond (le même blunk ) supportera t'il 24cm de laine de verre à souffler supplémentaire par dessus la première couche ?
    (ajout permanent d'environ 3kg/m^2, soit 375 kg au total)

    3. Sur un coté de la toiture, la laine de verre existante touche les plaques OSB posées sous les tuiles sur une longueur de10cm environ. Cela pose t-il problème ? Cela pose t'il problème de prolonger cette continuité et de la porter à 30cm (compte tenu de l'ajout d'isolant) ? (Il y a un espace entre les plaque OSB et les tuiles)

    4. Est-il possible de noyer les fermettes (la partie basse de celle ci, les 'entraits' je crois) dans de la laine de verre (à dérouler ou à souffler) sans que cela pose problème pour le bois ?

    Cordialement,
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Vincent,

      Avant tous travaux d'isolation complémentaire, l'isolant existant doit être jointif pour assurer la continuité de l'isolation. Corrigez la pose de celui-ci avant de poser un lit supplémentaire de laine. La 1ère couche d'isolant doit être posé entre les fermettes sans remonter sur celles-ci.
      1/ en combles perdus, l'isolant doit remonter jusqu'à la panne sablière et la recouvrir sans obstruer les entrées d'air si la ventilation s'effectue par les rives basses de la couverture
      2/ en présence d'un platelage bois entre les fermettes et la couverture, une lame d'air ventilée d'au minimum 2cm doit être impérativement ménagée en sous face du platelage.
      3/ lors de l'ajout d'un lit supplémentaire, celui-ci doit également laisser l'espace de ventilation libre en sous face du platelage (ventilation obligatoire du comble perdu). S'il s'agit de la pose d'une laine en flocons, des déflecteurs doivent être posés le long des rives de couverture afin d'éviter que l'isolation n'obstrue les entrées d'air, conformément à l'avis technique (AT) de l'isolant choisi. Vous pouvez également trouver dans le Cahier de Prescriptions Techniques - CPT n°3693, les règles communes de pose des isolants en vrac disposant d'un AT : http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3693.pdf (lien à recopier dans votre navigateur).
      4/ quel que soit le produit en laine de verre envisagé (rouleaux ou vrac) un plafond suspendu en plaques de plâtre sous ossature métallique simple avec entraxe à 0,60m et fixation tous les 1,20m peut supporter une masse surfacique d'isolant de 6kg/m2. Selon les indications que vous donnez, vous pouvez donc ajouter au choix soit 20cm d'une laine de verre souple en rouleaux destinée à l'isolation des combles perdus telle une laine IBR ou 24cm d'une laine de verre à souffler telle une laine Comblissimo.
      5/ il n'y a pas de problème particulier à recouvrir les fermettes constituant l'ossature du plancher du comble perdu par l'isolant si la ventilation du comble perdu est assurée conformément aux exigences des DTU Couverture (série 40). Assurez-vous donc que la pose de l'isolant soit corrigée afin de laisser la lame d'air sous platelage libre d'isolation.

      Cordialement.
    • wilson william

      Il y a 3 ans

      bonjour,

      on souhaite renforcer l'isolation des combles de notre maison qui date de 1999 (15 ans). L'isolation a été faite à l'époque avec un matériau soufflé. Or avec le temps ce matériau fait des vagues, il y a des endroits où il n'y a plus rien. Nous songeons à mettre de la laine de verre de 20 cm par au dessus. On arrive pas à trouver de laine de verre sans pare vapeur. Que faut-il faire de ce pare vapeur ??? D'avance merci pour les renseignements.
  • ced83

    Il y a 3 ans

    Bonjour,

    Je souhaite renforcer l'isolation de la toiture de ma maison datant de 1974.

    Elle est actuellement composée de: (de l'exterieur vers l'interieur)

    -Tuiles romanes
    -Liteaux
    -Laine de verre bien tassée d'actuellement 3cm d'epaisseur environ avec pare-vapeur, prise en sandwich entre liteau et volige
    -Volige
    -Chevrons de 100mm de hauteur posée sur les 3 poutres principales
    De l’intérieur, les poutres,chevrons et la voliges sont apparents (pas de faux plafond)

    Je souhaiterais améliorer l'isolation en insérant des panneaux rigides de laine de roche de 100mm d’épaisseur entre les chevrons,poser rail+placo hydro ce qui me permettrait également de cacher volige et chevrons tout en gardant les poutres principales apparentes.

    Mes questions sont les suivantes:
    -Pensez vous qu'il y a un risque de condensation car il y a deja un pare vapeur sur la laine existante que je ne peux pas retirer?
    -Dois-je faire des trous par l'interieur dans la volige + pare vapeur existant?
    -Enfin, dois-je ajouter des panneaux avec pare vapeur, quelle produit isover me conseillez vous?

    Merci d'avance de votre réponse qui m'aiderait beaucoup.
    Cordialement
    • pitch

      Il y a 2 ans

      ton isolation et en dessous de la volige et ton par vapeur n'est pas un par vapeur étanche, soit tu retire toute la laine de verre existante par l’intérieur
      vu le mauvais coefficient thermique de celle ci ,pour y installer une isolation
      plus performante (attention le coefficient thermique à respecté est de R=7
      bien choisir le type d'isolant selon la hauteur disponible et prévoir un par vapeur.
      attention du doit aussi laisser une lame d'air entre la volige et ton isolation pour ne pas faire pourrir la toiture .
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Ced83,

      Il semble selon la description que vous faites de votre isolation qu'il s'agisse d'une isolation réalisée en Sarking. Ce qui me surprend néanmoins c'est que vous parliez de laine tassée alors que pour ce type de mise en oeuvre les laines normalement utilisées sont des laines spécifiques à forte résistance mécanique, ce qui exclut tout risque de tassement. Il s'agit en effet de laines rigides et nues, posées sur la volige précédemment recouverte d'un pare vapeur (PV) indépendant et continu. Ce type d'isolation ne peut être compléter par l'intérieur au contact direct de la volige du fait de la présence de ce PV.

      Toutefois, je comprends votre souhait d'améliorer la performance d'isolation de la toiture car une épaisseur de laine de 3cm ne saurait vous apporter un confort suffisant aujourd'hui.

      Pour votre chantier (sans voir le montage actuel pour m'assurer qu'il s'agit bien d'un montage en Sarking), je n'entrevois que 2 possibilités :

      1/ la dépose de la couverture pour une remise aux normes actuelles de l'isolation, ce qui représente un coût non négligeable sad et ne vaudrait la peine d'être réalisée que si la couverture nécessite une réfection

      2/ pour pouvoir poser une isolation en sous face de la volige et éviter tout risque de condensation ultérieure à l'interface avec la volige du fait de la présence du PV, il vous faudrait ménager une lame d'air ventilée sur l'air extérieur entre la volige et l'isolation posée en sous face. Cela nécessite donc d'ouvrir le complexe volige + PV + isolant existant en parties basse (entrées d'air) et haute (dernier 1/3 de la couverture et en regard des tuiles chatières) afin d'obtenir un effet cheminée dans cette lame pour permettre une circulation suffisante de l'air entre l'isolation et la volige. En partie haute, une autre solution consiste ouvrir la volige et à faire mettre en oeuvre des tuiles faîtières ventilées.

      Conformément aux règles de l'art décrites dans le Cahier de Prescriptions Techniques CPT n°3560-V2, la pose d'un pare vapeur indépendant et continu (Sd > 18 mètres ou toute membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air sous avis technique) doit être réalisée en sous face de l'isolation avant la pose du parement d'habillage des rampants. La laine utilisée pour l'isolation des rampants doit être au minimum semi-rigide; elle peut être nue ou revêtue (gamme Isoconfort par exemple).
      Le CPT 3560-V2 est accessible sous ce lien (à recopier dans votre navigateur) : http://www.cstb.fr/pdf/cpt/CPT_3560_V2.pdf

      Cordialement.
  • lanfeust

    Il y a 3 ans

    Bonjour,

    Je viens d'installer un film sous toiture HPV sur mon toit en fermette. Mes combles perdues sont isoler avec de la laine de verre en flocon(ne connait pas la marque) d'une épaisseur de 18 cm environ(ras de la fermette). Il s'agit d'un plafond sur ossature métallique avec entraxe de 60 cm.Il n'y a aucun pare vapeur sur les plaques de placo. Ce toit est uniquement ventilé par des tuiles chatières. Je désire renforcer mon isolation en déroulant de la laine de verre isover(en enlevant le papier craft) sur les fermettes de façon à ce que cela ne pèse pas trop sur le placo. Cette solution est elle envisageable? Y a t'il des risques d'humidité et de condensation suite à la pose du film sous toiture ou de la double isolation?
    Merci pour vos conseils.
    Cordialement
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Lanfeust,

      Vous pouvez envisager sans problème particulier un complément d'isolation en laine de verre classique nue au lambda de 0.040 W/m.K, déroulée sur le plancher du comble, à concurrence d'une résistance thermique globale minimale R=7m2.K/W. Le poids ajouté par cette isolation complémentaire sera effectivement porté par les fermettes. Si cette laine (de type IBR) est revêtue d'un kraft, celui-ci peut être lacéré à raison d'une dizaine de fentes de cutter par m2.

      Il n'y a pas d'incompatibilité entre une laine en flocons et une laine en rouleaux et pas de risque de condensation si la ventilation du comble est assurée conformément aux exigences des DTU Couverture (série 40).

      L'isolant actuellement en place ne doit donc pas venir contre le platelage OSB, de même que l'isolant complémentaire doit également laisser libre les entrées d'air s'effectuant très probablement par les rives basses de la couverture.

      Vous pouvez trouver des éléments quant aux règles de mise en oeuvre en combles d'une isolation en laine minérale dans le Cahier de Prescriptions Techniques CPT n°3560-V2, accessible sur le site du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment : http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3560-v2.pdf (lien à recopier dans votre navigateur).

      NOTA BENE : je ne sais si vous avez réalisé vous-même la pose de votre écran de sous toiture mais en rénovation, la pose d'un tel écran ne peut être fait par l'intérieur. Conformément aux règles de mise en oeuvre des écrans souples de sous toiture, cet écran doit en effet être posé entre les chevrons et les liteaux supports de couverture, avec raccord à l'égout pour pouvoir acheminer toute pénétration accidentelle d'eau vers l'égout. Vous trouverez des éléments quant aux règles de mise en oeuvre des écrans souples de sous toiture dans le CPT n°3651 disponible sous ce lien : http://www.cstb.fr/fileadmin/docu...2_referentiel_d_homologation_EST.pdf (lien à recopier dans votre navigateur). Une mise à jour de ce CPT est disponible à l'achat sur la boutique du CSTB sous forme de guide pratique.

      Cordialement.
  • pampam

    Il y a 3 ans

    Bonjour

    Tout d'abord merci pour tous les conseils et précisions que vous donnez tout au long de ce blog.En complément d'informations déjà recueillies,
    J'envisage également d'ajouter une seconde couche de laine de verre aux 200 mm existants. j'aimerai connaitre la manière de combler le vide entre les solives lorsqu'il n'est pas possible de croiser une seconde couche de laine de verre du fait de la présence de fermettes et du peu d'espace.
    De plus, que conseillez vous comme protection individuelle (masque, qualité de filtre, gants, combinaison...)
    Merci !
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Pampam,

      Merci de votre intérêt pour notre site blunk
      Lorsque le comble est difficilement accessible ou lorsque la charpente est une charpente de type industriel, l'isolation peut facilement être réalisée par le soufflage d'une laine minérale en flocons (de type Comblissimo par exemple ou Isolène 4 lorsque vous faites réaliser l'isolation par une entreprise de soufflage).

      Ces laines en vrac relèvent de la procédure d'Avis Technique (AT). Les AT sont accessibles sur le site du CSTB. Voici par exemple le lien sur l'AT de la laine Comblissimo : http://www.cstb.fr/pdf/atec/GS20-U/AU100195.pdf (lien à recopier dans votre navigateur).

      La mise en oeuvre doit être conforme aux prescriptions de l'AT du produit choisi. Vous pouvez également retrouver les règles communes de mise en oeuvre des produits en vrac dans le cahier de prescriptions techniques CPT n°3693 accessible sous ce lien (à recopier dans votre navigateur) : http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3693.pdf

      Pour les équipements à utiliser pour la pose d'une laine minérale en vrac telle la laine Comblissimo, il vous faut une tenue de travail ample mais ajustée au cou, aux poignets et aux chevilles, des gants, une casquette renforcée (pour éviter de se cogner aux bois de charpente blunk), des lunettes de bricolage équipées de protections latérales et enfin un masque de type P2 (voire P3 recommandé). Vous pouvez retrouver les recommandations en matière d'équipement sur l'emballage du produit.

      Cordialement.
  • damien

    Il y a 3 ans

    Bonjour,

    Dans mes combles perdues, il y a une partie isolée avec de la vermiculite disposée entre les solives avec plancher bois. Le reste est composé d'une couche de laine de verre en rouleau sans pare vapeur et sans plancher. Le tout représente à peine 10 cm d'épaisseur.
    Mon idée serait de retirer la partie laine de verre, mettre un plancher sur la partie manquante et repartir sur de nouvelles bases: pare vapeur + double rouleau de laine de verre sur toute la surface des combles. Qu'en pensez-vous ? Faut-il que je complète l'isolation là ou il n'y a pas de vermiculite ? Cet espace vide est-il gênant ? Mettre un pare vapeur sur un plancher dont une partie est isolé par de la vermiculite ou par un vide d'air est-il gênant ?

    Merci pour votre réponse,
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Damien,

      La vermiculite est un isolant minéral imputrescible et incombustible. Suivant le type de produit posé, le lambda du produit varie de 0.076 à 0.058 W/m.K pour le plus performant (plus le lambda d'un isolant est faible, plus le produit est performant). Le conserver permet d'avoir une résistance thermique et acoustique dans le plancher du côté chauffé du pare vapeur.

      Un plancher bois doit pouvoir se mettre en équilibre hygrométrique, il n'aime pas être confiné. Il faut donc vous assurer qu'il n'y a pas de pare-vapeur posé sous la vermiculite si vous souhaitez poser un pare vapeur au-dessus pour réaliser l'isolation future du comble.

      Laisser un espace vide sous une isolation, c'est prendre le risque que la nouvelle isolation mise en oeuvre au-dessus puisse être court-circuitée si de l'air parasite venant de l'extérieur venait dans le temps à pénétrer dans cet espace. Si la laine actuellement entre solives est intacte, vous pouvez la conserver. Il faut qu'elle ne comporte pas de revêtement kraft (ou qu'il soit lacéré à l'aide d'un cutter à raison d'une dizaine de petites fentes/m2).

      Pour pouvoir réaliser votre isolation en posant un pare vapeur sur le plancher du comble en conservant la vermiculite et la laine existante, il faut impérativement que vous posiez au-dessus du pare-vapeur placé sur le plancher, une épaisseur de laine ayant une résistance thermique 3 fois supérieure à la résistance thermique la plus forte des 2 produits placés entre solives. C'est ce que l'on appelle une isolation en 3/4 - 1/4 : 3/4 de la résistance thermique globale de la paroi au-dessus du pare vapeur du côté froid, soit du côté du comble ventilé et 1/4 de la résistance thermique globale de la paroi côté chauffé sous le pare vapeur). Il faut donc que vous puissiez vérifier la résistance thermique de la laine présente entre solives : il y a de fortes chances pour que cette laine soit une laine souple en rouleaux, au lambda minimal de 0.040W/m.K, soit R=2.50m2.K/W. Pour pouvoir la conserver, il faut que vous mettiez en oeuvre une nouvelle isolation avec une résistance thermique minimale R= 7.5m2.K/W. Quant au pare vapeur, il faut poser un pare vapeur de Sd> 18mètres (de type Stopvap ou équivalent).

      Cordialement.
  • Harouna S.

    Il y a 3 ans

    Bonjour,

    Suite à un dégât des eaux, j'aurais quelques questions :

    Que se passe-t-il lorsque la laine de verre est imbibée d'eau? A-t-elle sa forme initiale? A t-elle toujours sa fonction d'isolante? Perd-elle de ses propriétés d'étanchéité après être imbibée et séchée? Si nous devons remplacer la laine de verre, doit on enlever celle déjà existante?

    Bien cordialement.
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Harouna S.,

      Cela dépend du type de laine mise en oeuvre et du délai de stagnation de l'eau dans la paroi. S'il s'agit d'une laine semi-rigide (classée WS), si l'eau est aussitôt évacuée et que la laine peut être ventilée pour en assurer le séchage, elle recouvre alors ses propriétés d'isolation thermique et acoustique après avoir repris son épaisseur initial après séchage. Il ne faut surtout pas manipuler une laine humide ou tenter dans l'exprimer l'humidité par pression. Une fois l'eau évacuée, il vaut ventiler au maximum pour assurer le séchage, si besoin mettre en oeuvre des déshumidificateurs professionnels (appareils que l'on trouve en location).
      Par contre, si les eaux étaient porteuses de boue, mieux vaut remettre les parois à nu, les nettoyer et attendre leur séchage pour refaire l'isolation.

      Pour le remplacement de la laine (je suppose qu'il peut s'agir d'une laine posée en comble perdu), il faut l'enlever si elle n'est plus homogène :
      - lorsqu'elle a été écrasée par des piétinement pour entretiens de la charpente ou de la couverture depuis le comble ou simplement écrasée par le stockage d'objets divers dessus.
      - lorsque des nuisibles y ont nichés. Si cela a été possible, c'est que chaque ouverture de ventilation présente dans le comble n'a pas été obturée par une grille suffisamment fine comme l'exige les règles de l'art (DTU Couverture série 40). Dans ce cas, après avoir enlevé la laine, il faut procéder à la mise en oeuvre de ces grilles avant de refaire l'isolation.

      Bon courage !
    • Bricolus

      Il y a 3 ans

      Bonjour,
      Dans les mes combles perdus 20cm de laine de verre ont été soufflés, en 1986 lors de la construction.
      Pour renforcer l'isolation, j'ai contacté une entreprise qui me dit qu'il faut enlever systématiquement l'existant, car les isolants à cette époque contenaient aussi de...l'amiante.
      Réalité ou intox?
      Bien cordialement
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Bricolus,

      Il ne faut pas confondre les laines de verre dont les fibres sont fabriquées à partir de 90% minimum de sable et de verre recyclé (les 10% maximum restant étant le liant qui n'a rien à voir avec l'amiante) et l'amiante qui est une fibre minérale naturelle. Les laines de verre ne contiennent, ni n'ont contenu de fibres d'amiante. Vous n'avez donc pas à craindre la présence d'amiante dans votre laine soufflée en 1986.

      Vous pouvez trouver dans la brochure, éditée par les pouvoirs publics et mise en lien ci-après, les éléments de construction qui ont pu contenir de l'amiante avant son interdiction : http://www.developpement-durable....olage%20amiante%20Fevrier%202011.pdf (lien à recopier dans votre navigateur).

      Les raisons qui pourraient vous conduire à faire enlever la laine existante au lieu de la faire seulement compléter sont :
      - l'écrasement de la laine par piétinement lors d'interventions dans le comble (entretien de la couverture, du système de ventilation éventuel, etc.)
      - l'écrasement de la laine par stockage de choses diverses dans le comble
      - la perte de cohésion si des petits animaux ont pénétré dans le comble en l'absence de pose de grilles à maille fine sur les orifices de ventilation du comble (pose indiquée dans les prescriptions des DTU Couverture - série 40)

      N'hésitez donc pas à faire réaliser plusieurs devis par différentes entreprises.

      Cordialement.
  • Stan

    Il y a 3 ans

    Bonjour,
    j'ai actuellement 250 mm de laine de verre soufflée de chez Knauf Insulation. Est-il possible d'ajouter 300 mm de Comblissimo au dessus pour améliorer l'isolation sans poser de soucis de mélange de produit ?
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Stan,

      Ces produits étant tous les deux des laines de verre en vrac aux propriétés quasi équivalentes quant à la conductivité thermique ou comportement à la vapeur d'eau et comme elles sont toutes deux classées S1 en terme de classement (soit tassement insignifiant), cela ne pose pas de difficulté particulière quant à la superposition des produits. Il faut toutefois vous assurer au préalable de la faisabilité, tant en termes de hauteur disponible que de portance suffisante du plafond pour supporter la charge complémentaire engendrée.

      Au-delà de ces caractéristiques, avec 300mm de laine complémentaire, vous visez R= 12m2.K/W. Si la toiture est effectivement le poste à isoler en priorité en rénovation puisqu'elle représente 30% des déperditions possibles dans une maison non isolée, il faut s'interroger sur la nécessité de viser R=12 en combles si par ailleurs, l'isolation des murs n'évoluent pas en conséquence.
      En effet, viser R=12 en combles si les murs ne présentent qu'une isolation R=3,10 à 3.20m2.K/W n'aura pas un impact aussi important que de renforcer globalement l'enveloppe du bâti en visant par exemple R= 10 en combles et R= 5m2.K/W en murs (les murs sont en effet la seconde source de déperditions thermiques de l'enveloppe du bâti).

      En rénovation, l'enjeu est de voir le projet dans son ensemble afin d'améliorer les postes les plus déperditifs. Il peut par exemple être intéressant, en complément d'une isolation des combles à R=10m2.K/W, de vérifier les déperditions thermiques par les défauts d'étanchéité à l'air de l'enveloppe du bâti. Faire la chasse aux fuites d'air parasites permet alors d'améliorer sensiblement son confort et de réduire sa facture d'énergie. Je vous invite à découvrir l'article sur l'étanchéité à l'air en rénovation : https://www.toutsurlisolation.com...ion/Etancheite-a-l-air-en-renovation (lien à recopier dans votre navigateur).

      Bons travaux !
  • Alain

    Il y a 3 ans

    Il y a environ une dizaine d annees , j ai realise moi meme l isolation de mes combles perdus avec de la laine de verre de 20 cm decoupee entre les solives et jusqu a la hauteur de celles ci
    Cette laine de verre est toujours en bon etat et j ai lu dernierement que pour obtenir une meilleure isolation , il etait important de recouvrir aussi les solives .
    Je viens de me renseigner sur la laine de verre a souffler.
    Ma question est la suivante; est il possible d utiliser la laine de verre a souffler sur la premiere couche pour parfaire mon isolation.
    Est ce que cette solution est preferable a celle de derouler une seconde couche croisee et non revetue.?
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Alain,

      Une laine de verre en rouleaux aura un meilleur lambda (conductivité thermique) qu'une laine en vrac, ce qui permettra selon la configuration du comble, soit de limiter la hauteur à mettre en oeuvre (si vous ne disposez pas d'une grande hauteur disponible), soit de viser une résistance thermique plus forte dans l'épaisseur dont vous disposez. Aussi si vous pouvez vous déplacer dans vos combles sans trop de difficulté, en vous déplaçant sur les solives à l'aide de planches pour ne pas piétiner la laine actuellement en place, vous avez tout intérêt à poser une seconde couche de laine en rouleaux, à dérouler à joints croisés ou à joints décalés sur l'ensemble de la surface du comble.

      Cette laine ne doit pas comporter de revêtement kraft pour pouvoir être posée en 2nde couche. Dans le cas contraire, le kraft devra être lacéré au cutter à raison d'une dizaine de petites fentes/m2.

      Cordialement.
  • Fil

    Il y a 3 ans

    Bonjour , j'ai actuellement dans mes combles perdues fermette) 18cm de laine de roche ( flocon) je souhaite mettre une autre couche d'isolant sans enlever la précèdente de combien de centimètre supplémentaire je peux rajouter?
    au lieu de louer la machine a projeter la laine de roche est il possible de rajouter la laine de roche en rouleau? celle ci reposerait sur les fermettes puisque j'en ai en ma possession merci
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Fil,

      Le complément de laine possible à mettre en oeuvre sur votre plafond va dépendre de la configuration de ce plafond. Ainsi, si ce plafond en plaques de plâtre est sur ossature métallique suspendue sous solives, composée de fourrures simples posées avec un entraxe de 0.60m et une fixation tous les 1.20m, la masse surfacique globale de l'isolation (laine existante + complément) ne doit pas dépasser 6kg/m2. Pour pouvoir aller jusqu'à 10kg/m2, l'ossature doit être posée avec un entraxe de 0.50m et une fixation tous les 1.20m (règles de l'art - DTU 25.41 - déc 2012).

      S'il s'agit d'une laine de roche certifiée Acermi, vous pouvez retrouver le pouvoir couvrant minimal/m2 suivant, l'épaisseur à mettre en oeuvre pour la résistance thermique visée dans le certificat Acermi de la laine de roche actuellement posée (http://www.acermi.com/index/search/ - lien à recopier sur votre ordinateur - il vous suffit de valider une recherche sur le produit "laine de roche en vrac".

      Si vous avez actuellement 180mm d'une laine de roche soufflée mécaniquement, cela doit correspondre à une résistance thermique de l'ordre de R= 4m2.K/W. L'idéal en plancher de combles perdus est d'avoir au moins une résistance thermique R=7m2.K/W, tant du point de vue confort que de celui des économies de chauffage et/ou refroidissement mais il faut vous assurer que votre plafond pourra supporter le poids de la couche complémentaire, qu'il s'agisse d'une laine en vrac ou d'une laine en rouleaux.

      Côté mise en oeuvre d'une laine en panneaux ou rouleaux, la difficulté réside dans le fait de pouvoir vous déplacer dans le comble sans avoir à piétiner la laine actuellement posée en plancher. Si un déplacement sur solives à l'aide de planches à déplacer à l'avancement est possible, alors vous pouvez envisager ce type de solution. Cette laine en panneaux ou rouleaux ne doit pas comporter de revêtement kraft pour être posé en seconde couche. Un produit en LR souple en rouleaux étant de l'ordre de 21kg/m3, vous ne pourrez envisager qu'un complément maximal de 100mm avec un plafond en ossature simple. Vérifiez donc la densité sur la fiche produit sur le site du fabricant selon le produit choisi.

      Cordialement.
  • Yvan

    Il y a 3 ans

    Bonjour,

    Je souhaite refaire mon isolation de mes combles perdus (accessibles). J'ai retiré l'ancienne laine de verre fatigué et nettoyé les combles.
    Nous voulons poser une membrane stopvap pour l'étanchéité, mais il va en manquer un peu pour tout recouvrir. Il nous reste de la membrane vario duplex que nous avons utilisé pour les combles aménagés. Peux t'on s'en servir pour compléter l’étanchéité?
    Aussi concernant l'éléctricité, faut-il poser les gaines existantes dessus ou dessous la laine?
    Merci d'avance pour votre réponse.
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Yvan,

      Les deux membranes citées ont un comportement différent à la vapeur d'eau puisque la Stopvap est un pare vapeur dont la résistance à la diffusion de vapeur d'eau (Sd) est de 18 mètres (donc étanche à la vapeur d'eau) et la membrane Vario Duplex est hygro--régulante, donc à Sd variable selon le taux d'humidité relative (pare vapeur en hiver et permettant l'évacuation de l'humidité des bois de charpente dans l'air ambiant en été).

      Toutefois, puisqu'il s'agit ici d'un comble perdu et qu'il doit être ventilé conformément aux règles de l'art, cette différence de comportement ne présente pas de difficulté particulière, s'il n'y a pas de plancher prévu au-dessus de l'isolant et si le logement est équipé d'un système de ventilation contrôlée.

      Je me permets de vous rappeler qu'à l'occasion de travaux de rénovation et d'isolation, il faut en profiter pour installer un système de ventilation contrôlée et permanente pour l'assainissement de l'air intérieur (évacuation de l'air vicié et limitation de tout excès d'humidité de l'air ambiant) : http://www.qualite-logement.org/l...ise/air-renouvele-en-permanence.html

      Cordialement.

      Cordialement.
  • marcel

    Il y a 3 ans

    Bonjour. J'ai actuellement dans mes combles perdues de la laine de verre. Il y a au maximum 15cm de laine mais sur les pourtours c'est à dire sur les parties des combles situées juste au dessus des murs extérieurs et ce sur 1 mètre de largeur, il n'y a plus du tout de laine parce que mes combles sont très ventilées (trop) et le vent a chassé la laine. Que me conseillez vous de faire pour ma rénovation pour résoudre le problème du vent qui s'engouffre? D'autre part, j'hésite entre laine de roche, laine de verre, laine de bois et ouate de cellulose. La ouate de cellulose m'attire beaucoup mais la présence de sels de bore m'inquiète quant à notre santé (sachant en plus que la ouate de cellulose traitée aux sels de bore dispose d'un sursis jusqu'en 2016). Merci pour vos conseils.
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Marcel,

      Les isolants en vrac sont des isolants sous Avis Techniques indiquant les prescriptions de pose à respecter. Le souci que vous rencontrez sur le déplacement de la laine le long des façades vient certainement de l'absence de déflecteurs avant la réalisation du soufflage. Il est en effet précisé dans les avis techniques des produits en vrac à souffler qu'en présence d'une ventilation basse de la couverture, des déflecteurs doivent être posés le long des rives de toiture pour éviter les mouvements d'air dans l'isolant.
      C'est une indication que l'on retrouve également dans le cahier de prescription technique CPT 3693 : http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3693.pdf reprenant les règles de pose communes aux isolants en vrac.

      Pour la pose de ces déflecteurs, leur hauteur doit être majorée de 10cm par rapport à l'épaisseur de laine prévue en soufflage (cf. page 3 du CPT ci-dessus mentionné). Une fois ces déflecteurs posés, vous pourrez faire compléter votre isolation par un soufflage complémentaire de laine afin de supprimer le pont thermique induit par ces parties découvertes du plafond.
      Attention, les laines de bois et ouate de cellulose sont des isolants hygroscopiques contrairement aux laines minérales en vrac. Leur poids sur le plafond augmente lorsqu'elles se chargent en humidité. Il faut donc s'assurer que la configuration actuelle du plafond puisse supporter la charge complémentaire selon la résistance thermique (R) globale visée. Par ailleurs, la ouate de cellulose ayant un tassement en moyenne de 20%, il faut également prévoir une épaisseur plus importante au moment du soufflage pour obtenir le R visé (Cf. avis technique ou certificat Acermi du produit choisi).

      L'épaisseur de laine actuellement posé (15cm) vous donne environ R=4m2.K/W. Lorsque vous ferez compléter votre isolation sur les parties nues, pour votre confort comme pour vos économies d'énergie à long terme, n'hésitez pas à demander un devis prenant en compte la pose d'une épaisseur complémentaire de laine sur l'ensemble du comble de façon à obtenir une résistance thermique globale supérieure ou égale à 7m2.K/W (soit 140mm d'une laine de verre de type Comblissimo ou équivalent).

      Si plus tard vous aviez à envisager une rénovation de la couverture, votre maison étant exposée aux vents, il serait alors intéressant de faire poser un écran de sous toiture sur la charpente avant la pose de la nouvelle couverture. Outre la protection de la charpente et du comble contre la pénétration d'eau accidentelle, l'écran de sous toiture permet de limiter les effets de pression/dépression dans le comble et participe à l'étanchéité à l'air.

      Cordialement.
  • Thierry

    Il y a 4 ans

    Est il utile d'isoler des combles perdus à la fois sur le plancher et en rampant ?
    Mon entrepreneur me le conseille, mais est ce de la surqualité ?

    Merci pour votre retour !
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Thierry,

      En combles perdus, les déperditions passant par le plafond/plancher, il est plus utile d'isoler fortement le plancher des combles. Profitez-en pour soigner l'étanchéité à l'air du plancher : jonction plancher/murs périphériques, traversée du plancher par gaines (électricité, ventilation ...). L'isolant posé en plancher de comble perdu doit remonter jusqu'à la panne sablière sans obstruer les orifices de ventilation du comble si la ventilation s'effectue par les rives basses de la couverture.

      De plus, je ne vois pas bien l'utilité d'isoler en rampants sachant que pour une mise en oeuvre conforme au DTU Couverture, un comble perdu doit être ventilé. L'amélioration que vous pourriez apporter à terme, serait de faire poser un écran de sous toiture entre les chevrons et les liteaux supports de couverture mais uniquement si la couverture a besoin d'être refaite.

      Cordialement.
  • Matpat11

    Il y a 4 ans

    Bonjour, je vais souffler de la ouate de cellulose jetfid ou univercell est ce que je peux la mettre sur l’ancienne laine de verre qui a 20 ans mais qui est en bonne état, est ce qu'il y a des risques de condensation.
    Cordialement
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Matpat11,

      Si le comble est ventilé conformément aux règles de l'art, vous ne devriez a priori pas avoir de risques particuliers de condensation avec le soufflage de ce type de laine sur une laine existante. Il vous faut prévoir environ 300mm de flocons pour obtenir une résistance thermique supplémentaire de R=6m2.K/W. Je ne connais pas la ouate de cellulose Jetfid mais pour la ouate Univercell cela représente d'après son Avis Technique de mise en oeuvre une masse surfacique (poids au m2) assez importante (plus de 9kg/m2), aussi suivant la nature de votre plancher/plafond, assurez-vous qu'il est suffisamment dimensionné pour recevoir cette surcharge.

      S'il s'agit notamment d'un plafond en plaques de plâtre sous ossature métallique, sa portance est fonction du type d'ossature (simple ou double) et de l'entraxe de fixation des fourrures. Un plafond sous ossature simple avec entraxe de 0.60m ne doit pas supporter plus de 6kg d'isolant/m2 (cf. DTU 25.41 déc. 2012).

      Cordialement.
  • Claude

    Il y a 4 ans

    Je souhaite isoler mes combles perdus. Il y a déjà de la laine de verre entre les solives. La laine de verre a été déroulé en 2 couches avec la bande kraft en dessous et en retour avec la bande kraft au dessus. Je pense rajouter une couche supplémentaire de laine de roche en horizontal. Cela pose t-il un problème avec la bande kraft du dessus ?
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Claude,

      Le revêtement kraft des laines doit être toujours posé du ^côté chauffé de la paroi et la 2nde épaisseur ne doit pas en comporter. Toutefois, si le kraft du second lit de laine actuelle n'est pas jointif, votre laine doit être en bon état. Vérifiez-le avant tout ajout de laine.

      Après vérification et avant d'ajouter votre lit complémentaire de laine, lacérez le kraft de la 2nde couche de laine à l'aide d'un cutter (une douzaine de fentes/m2) pour le rendre totalement inopérant. La laine ajoutée en complément ne doit pas non plus comporter de revêtement kraft (toute laine ajoutée doit être nue).

      Cordialement.
  • phil

    Il y a 4 ans

    Bonjour j ai actuellement un isolant soufflé dans mes combles perdues, sur du placo. Il y a eu des vents pluie dans une tuile à douille si bien que le placo a été détérioré. De plus comme il y a un peu de vent dans les combles, j ai l impression que l isolant n est plus réparti correctement. Pour solutionner tout ceci, je pensais mettre de la laine de verre en rouleau avec kraft côté placo (plus de pb d étanchéité) , et remettre l isolant soufflé par dessus. Je pensais aussi fixer des planches épaisses de 5mm sur les poutres pour éviter que l isolant se ballade, sans trop surcharger l ensemble. Est-ce une solution convenable? Merci de votre aide. Cdlt phil
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Phil,

      En présence d'une ventilation basse des combles (ventilation par les rives de couverture), des déflecteurs doivent normalement être posés avant le soufflage de l'isolation en vrac, conformément aux prescriptions de pose édictées dans l'avis technique du produit posé. En effet, les isolants en vrac sont des isolants relevant de la procédure d'avis technique. Si vous ignorez le nom du produit posé, vous pouvez néanmoins retrouver les prescriptions communes de pose des isolants en vrac dans le cahier de prescription technique CPT 3693 par lien ci-après :
      http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3693.pdf
      La pose des déflecteurs y est mentionnée en page 3. La hauteur des déflecteurs doit être supérieures de 10cm à l'épaisseur de laine posée pour limiter les mouvements d'air dans la laine.

      Vous pourriez effectivement prévoir la pose de rouleaux de laine revêtue kraft sur le plancher du comble mais cela vous obligera alors à déposer l'isolation existante, à la stocker le temps de la pose des rouleaux, puis à louer une machine à souffler pour pouvoir poser à nouveau la laine en flocons par dessus. Sachant que cela ne solutionnera pas les mouvements d'air dans la laine en flocons en rives de toiture si des déflecteurs ne sont pas mis en oeuvre précédemment.

      Aussi, vous auriez peut-être davantage intérêt à poser des déflecteurs conformément aux prescriptions de pose indiquées dans le CPT 3693 puis à souffler une épaisseur de laine en vrac complémentaire pour homogénéiser l'épaisseur de laine sur l'ensemble du comble, à concurrence de la résistance thermique globale visée (idéalement R> ou = à 7m2.K/W).

      Vous parlez d'étanchéité, je suppose que vous vous interrogez quant à l'étanchéité à l'air du plafond. Elle ne peut être obtenue par la pose de l'isolant. Si le plancher du comble n'est pas étanche à l'air (plancher léger en bois par exemple), l'étanchéité à l'air est obtenue par la mise en oeuvre d'une membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air, indépendante et continue, posée sur l'ensemble du plancher.
      Sachez toutefois qu'un plafond en plaques de plâtre peut être considéré comme étanche à l'air dès lors que les joints en cueillie de plafond sont étanches (joint acrylique restant souple ou bande à joint sur toute la périphérie du plafond) et que toute traversée du plafond par des gaines ou conduits soit également étanchée (manchon en pourtour de conduits, adhésif adapté et durable en pourtour de gaines - ventilation, électricité...). Les boîtiers de plafonniers peuvent aussi être remplacés par des boîtiers étanches.

      Par ailleurs, si vous envisagez la pose d'un plancher dans le comble, alors il vous faut déposer l'ensemble de l'isolation pour poser une membrane pare vapeur (Sd 18mètres) sur l'ensemble du plafond avant de mettre en oeuvre l'isolation puis le plancher au-dessus. Des rehausses peuvent s'avérer nécessaires selon la hauteur des solives et l'épaisseur d'isolant envisagée. Cela nécessite donc impérativement de vérifier (avant tous travaux) par un calcul de portance que la structure existante est en mesure de recevoir la surcharge complémentaire des rehausses de solives et du plancher supérieur ainsi que l'éventuel stockage que vous pourriez vouloir entreposer par la suite sur ce plancher.

      Cordialement.
  • Lionel

    Il y a 4 ans

    Bonjour,
    Je souhaite rajouter une couche de laine de verre sur celle qui est présente dans mes combles (toiture en fermettes). Un ami m'a livré de la laine de verre de 240 mm mais elle est avec papier craft. La laine de verre existante a été projetée visiblement sur le placo suspendu (des pièces du dessous).
    Puis-je poser ma laine de verre avec papier craft ? Si oui, le papier de quel coté et doit-il être lacéré ?
    Merci de votre réponse.

    Cordialement.
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Lionel,

      Effectivement, pour placer la laine au-dessus de la laine existante, il vous faut rendre le kraft de la laine en rouleaux inopérant en le lacérant au cutter à raison d'une douzaine de fentes de 10cm de long par m2. Peu importe par la suite que le kraft soit posé du côté de la laine existante ou du côté du toit.

      Cordialement.
  • square08

    Il y a 4 ans

    -Bonjour, je veux isoler mes combles qui sont deja pourvus d'isolants multicouches, ces dernieres sont bien instalées mais je trouve peu efficaces. Mon isolant mince est fixé au dessus des chevrons (7cm)et ces derniers sont sur des poutres de 19 cm soit 26 cm de battement pour ma future isolation, le probleme c'est que j'ai peur d'une eventuelle condensation sur la face interne de mon multi couches; est possible en laissant une lame d'air importante entre le muti couche et ma laine de verre, faut il que ma lainde verre soit pourvue d'un pare vapeur, je precise que je n'ai pas l'intention de faire des pieces à vivre dans mes combles. Merci de m'éclairer sur une solution.
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Square08,

      Si votre comble n'est pas aménagé, pour être efficace l'isolation devrait être posée sur le plancher des combles et non en rampants de toiture. Si vous isolez la toiture en rampants, toute la surface du comble entre dans la partie à chauffer alors qu'il n'est pas occupé. Cela augmente donc votre consommation d'énergie.

      Toutefois, si ces combles ne sont pas aménagés mais servent par exemple de salle de jeux, vous réaliserez alors votre isolation en rampants comme vous l'indiquez dans votre question. Dans ce cas,
      si le film multicouches posé en écran de sous toiture n'est pas de nature HPV (Haute Perméabilité à la Vapeur d'eau), il faut effectivement prévoir une lame d'air avant la pose de la laine de verre. Cette lame d'air doit être impérativement ventilée sur l'air extérieur. Cela nécessite donc d'ouvrir le film multicouches en parties basse et haute des rampants pour avoir une circulation d'air possible sur toute la hauteur du rampant. Vérifiez que la couverture est bien équipée de châtières, à moins que la toiture soit équipée d'un faîtage ventilé.

      Vous procéderez ensuite à la pose de votre laine de verre de façon traditionnelle à l'aide de suspentes. Les règles de l'art impose la mise en oeuvre d'un pare vapeur indépendant et continu en sous face de la laine (SD 18 mètres ou toute membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air sous avis technique). Cette membrane pare vapeur devra être posée à l'aide des pièces dédiées (adhésifs adaptés, mastic souple en périphérie...) pour assurer l'étanchéité à l'air aujourd'hui nécessaire pour la haute performance énergétique du bâti.

      Cordialement.
    • Zed

      Il y a 4 ans

      Bonjour,
      J'ai a peu près la même question.
      Je vais refaire l'isolation de mes combles par l'intérieur.
      Je compte mettre de la laine de verre entre chevrons sous rampant, puis du multicouches à 2cm de distance comme préconisé (accroché sur des liteaux qui tiendront eux-même la laine).
      Ma question: dois-je lacérer le kraft de la laine de verre?
      Merci pour toute réponse.
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Zed,

      La pose d'un produit réfléchissant en association avec une laine minérale relève de la procédure d'avis technique du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment. Ces avis techniques décrivent les règles de mise en oeuvre de ces produits réfléchissants utilisés comme complément d'isolation sous une laine minérale assurant la résistance thermique maximale du complexe d'isolation.Vous trouverez sur le site www.cstb.fr les avis techniques de mise en oeuvre des produits validés pour ce type d'association (rubrique "rechercher un avis technique" puis rubrique "isolation" dans la sélection par secteur et enfin "complément d'isolation par produit réfléchissant"blunk.

      Cordialement.
  • alexandre

    Il y a 4 ans

    Bonjour,
    Nous avons un étage aménagé sous toiture. Nous avons mis une quinzaine de cm de laine de verre avec pare vapeur sous le toit et nous avons couvert le tout d'un lambris. Cela il y a une quinzaine d'années. Est-il possible de rajouter un isolant sous le lambris 'côté intérieur, calé sur les anciennes cales repérables par les pointes et de fermer le tout par un contreplaqué épais à tapisser.
    merci de votre réponse.
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Alexandre,

      Le bois n'aimant pas être confiné, je vous conseille de déposer le lambris avant l'ajout de l'isolant envisagé. Cela vous permettra de plus de vérifier l'état de la charpente après 15 ans et de repartir en toute tranquillité avec votre nouvelle isolation.
      Avant la pose du parement de finition, prévoyez la pose d'un pare vapeur indépendant et continu en sous face de la laine. Ce pare vapeur (Sd 18mètres ou toute membrane sous avis technique) vous permettra d'assurer l'étanchéité à l'air des parois en le posant à l'aide des pièces dédiées à l'étanchéité à l'air (mastic souple en périphérie de membranee, adhésifs adaptés à la jonction des lés de membranes entre eux et en pourtour de conduits ou gaines traversant éventuellement la membrane (ventilation, électricité, etc.).

      Cordialement.
  • square08

    Il y a 4 ans

    -Bonjour, je veux isoler mes combles qui sont deja pourvus d'isolants multicouches, ces dernieres sont bien instalées mais je trouve peu efficaces. Mon isolant mince est fixé au dessus des chevrons (7cm)et ces derniers sont sur des poutres de 19 cm soit 26 cm de battement pour ma future isolation, le probleme c'est que j'ai peur d'une eventuelle condensation sur la face interne de mon multi couches; est possible en laissant une lame d'air importante entre le muti couche et ma laine de verre, faut il que ma lainde verre soit pourvue d'un pare vapeur, je precise que je n'ai pas l'intention de faire des pieces à vivre dans mes combles. Merci de m'éclairer sur une solution.
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Square08,

      La majorité des produits multicouches réfléchissants étant étanches à la vapeur d'eau, nous n'avez pas d'autre solution que de ménager une lame d'air ventilée de minimum 2cm sur la hauteur totale des rampants entre ce produit posé en écran de sous toiture et l'isolation que vous souhaitez réaliser en sous face.

      Conformément aux règles de l'art décrites dans le Cahier de Prescriptions Techniques CPT n°3560-V2, la pose d'un pare vapeur indépendant et continu est nécessaire en sous face de l'isolation posée en rampants de toiture. Au-delà de limiter les transferts de vapeur d'eau afin d'éviter tout excès d'humidité dans l'épaisseur des parois, il participe à l'étanchéité à l'air et améliore de fait la performance énergétique de votre habitation.

      Cordialement.
  • J R M

    Il y a 4 ans

    je dois deposer l ensemble de la toiture faite de plaques de P S T 230 Eternit Je travaille par l exterieur J ai trouver 2 couches de laine de verre de 75mm J envisage de mettre des panneaux isolant du type rexotoit. Question : en quelle epaisseur pour beneficier du credit d impot 90mm ou 115mm ? Merci d avance, cordialement
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour JRM,

      Le système de panneaux de toiture que vous envisagez sont des procédés d'isolation sous Avis Technique du CSTB. Ces "systèmes isolants supports de couverture" sont prévus pour une pose directe sur pannes avec leur sous face faisant office de plafond pour le comble (différentes possibilités de finition en sous face) et donc sans isolation complémentaire entre pannes.

      De fait, une épaisseur de 115mm n'est pas suffisante à répondre aux exigences du crédit d'impôt pour l'isolation des rampants de combles aménagés pour lesquels il faut prévoir une résistance thermique minimale R= 6m2.K/W.

      Vous pouvez trouver sur le site du CSTB, les Avis Techniques valides pour ce type de solution en faisant une recherche guidée par le nom du fabricant des panneaux que vous envisagez, sinon vous trouverez l'ensemble des systèmes validés par AT par la rubrique "toiture" accessible par la recherche d'avis technique par secteur ( http://www.cstb.fr/evaluations/at...ta/rechercher-un-atec-ou-un-dta.html )

      Cordialement.
  • slim

    Il y a 4 ans

    pour aménager mes combles, je découvre que la laine de verre touche les tuiles et elle a noircie . dois je la retirer ou juste doubler avec une couche de laine de verre de 200MM ?
    MERCI D'AVANCE
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Slim,

      En aucun cas l'isolation doit venir toucher les tuiles car la sous face de couverture doit être ventilée. Conformément aux règles de l'art, une lame d'air d'au minimum 2cm sous liteaux doit être prévue lorsque la toiture ne comporte pas d'écran de sous toiture ou lorsque l'écran posé n'est pas HPV (Haute Perméabilité à la Vapeur d'eau).

      Mieux vaut donc retirer la laine existante pour refaire l'isolation conformément aux règles de l'art. Vous pouvez trouver sous ce lien, une vidéo de pose de l'isolation en combles avec étanchéité à l'air ( http://www.isolationthermique.fr/...es-en-charpente-traditionnelle/Video ).

      Cordialement.
  • Tajoie

    Il y a 4 ans

    Bonjour,

    Je m'apprête à recouvrir mes combles perdus d'une nelle couche de laine de roche de 200 mm par dessus l'existante, totalement tassée et crade, quand elle existe encore ...
    Les parties qui m'embêtent sont celles avec les jonctions avec la toiture. Ma quastions est : Faut-il éviter les contacts entre la laine de roche que je vais mettre en place et la charpente et/ou les ardoises ?
    Par avance, merci pour vos réponses.
    Cdt.
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Tajoie,

      L'épaisseur de la laine minérale présente dans votre comble est pas tassée, elle répond très probablement aux exigences de la réglementation thermique à l'époque à laquelle elle a été posée. Pour information, la 1ère RT date de 1975 et les isolations réalisées dans les années 1980 ne dépassaient guère plus de 80mm d'épaisseur. La poussière, par ailleurs, ne nuit pas à ses performances d'isolation thermiques et acoustiques.
      Toutefois, il faut que cette épaisseur de laine soit jointive et continue sur l'ensemble de la surface du comble (jusqu'à la panne sablière) pour en tirer le bénéfice d'isolation. Aussi, si elle est inexistante par endroit, les 200mm que vous vous apprêtez à poser répondent bien aux exigences de la RT pour les bâtiments existants datant de 2007 mais ne vous permettront pas d'atteindre le R minimal recommandé en rénovation tant pour le confort que les économies d'énergie, soit R > 6m2.K/W. Aussi, n'hésitez pas à regrouper votre laine existante pour calfeutrer correctement une partie du comble et compléter votre isolation pour obtenir la même résistance thermique sur l'ensemble du comble.

      Pour la mise en oeuvre, quelle que soit l'épaisseur de laine ajoutée, celle-ci doit être nue (non revêtue d'un kraft). Elle peut être posée au contact des bois de charpente mais en aucun cas, cet ajout de laine, en tenant compte de sa reprise d'épaisseur, ne doit venir contre les ardoises. Une lame d'air minimale de 2cm sous liteaux est obligatoire pour assurer la ventilation du comble lorsque celle-ci est assurée par des entrées d'air en rives basses de toiture. La pose de déflecteurs en partie basse de charpente peut être une solution pour contenir la laine et éviter qu'elle touche la couverture.

      Cordialement.
  • Thierry

    Il y a 5 ans

    Bonjour,

    Dans mes combles perdus on me propose de souffler de la ouate de cellulose par-dessus ma laine de verre.
    Pouvez-vous me dire si il y a incompatibilité entre ces deux matériaux et si oui pourquoi ?
    Merci d'avance, cordialement.
    • Robert

      Il y a 5 ans

      La laine de roche présente-telle un avantage par rapport à la laine de verre?
      Puis je mettre de la laine de roche sur l'ancienne laine de verre qui a 30 ans; elle est tassée et sale.
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Robert,

      Les laines de roche et de verre ont la même perméabilité à la vapeur d'eau (Mu = 1), il n'y a donc pas de risque particulier à craindre de ce point de vue.

      Votre laine de verre posée il y a 30 ans n'est pas tassée, son épaisseur répond aux exigences de la réglementation thermique en vigueur alors et cela ne correspond guère à plus de 10cm de laine posée en plafond ou plancher de comble perdu. La poussière quant à elle, ne nuit pas aux performances thermiques et acoustiques des laines minérales.

      Pour votre ajout, si le plafond est un plafond sous ossature métallique comportant un entraxe de 0.60m entre les fourrures, il ne faut pas que le poids de l'isolation ajouté à celui de la laine existante aille au-delà de 6kg/m2 (nouvelles dispositions du DTU 25.41 - décembre 2012).

      Cordialement.
    • jmdmcd

      Il y a 5 ans

      je viens de faire par un entrepreneur agrée l'isolation de mes combles perdue par de la ouate cellulose il me l'on soufflée par dessus mon ancienne laine de verre
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour jmdmcd,

      Cela ne devrait pas poser de problème particulier si le comble est correctement ventilé et que le kraft de la laine de verre est bien contre le plancher.

      S'il s'agit d'un plafond sous ossature métallique et que l'entraxe entre les fourrures est de 0.60mètres, le poids de la ouate de cellulose ajouté à celui de la laine existante ne doit pas aller au-delà de 6kg/m2 pour répondre aux exigences du DTU 25.41. Ce DTU a été révisé en décembre 2012 et les poids maximum par m2 selon l'entraxe de l'ossature ont été modifié pour éviter tout risque de festonnage des plaques de plâtre dans le temps.

      Cordialement.
  • geof

    Il y a 5 ans

    merci pour tout ces conseil très pratique

Charte du site TOUTSURLISOLATION.COM


Toutsurlisolation.com est un site internet, propriété de la société SAINT-GOBAIN ISOVER (ci-après dénommée « ISOVER ») visant à apporter une aide en ligne à tous les internautes envisageant de réaliser des travaux d’isolation dans leur habitation.

Ce site comprend ainsi des articles mis en ligne par ISOVER, lesquels sont ouverts aux commentaires des internautes qui peuvent ainsi enrichir le contenu desdits articles en postant leurs questions, expériences, recommandations et astuces.

Lorsqu’une réponse ou un commentaire posté par un internaute sera jugé pertinent et utile par ISOVER, cette réponse ou ce commentaire pourra être approuvé par un macaron et complété, si nécessaire, par le Community Manager d’ISOVER.

PRINCIPES DE COMPORTEMENT
ISOVER souligne que cette liberté d’expression offerte aux internautes doit impérativement s’exercer dans le respect des principes de comportement suivants auxquels les internautes doivent se conformer :

  1. Surveillez votre langage. Évitez d’utiliser le langage sms ou le jargon, soignez votre orthographe, soyez poli en toutes circonstances. Il est toujours plus agréable d’aider quelqu’un qui dit « bonjour » et « merci ».
  2. Ne criez pas Prenez soin de ne pas composer votre message en lettres capitales, cela donne l’impression que vous HURLEZ ;-).
  3. Evitez les discussions hors-sujet Votre commentaire doit concerner le thème de l’article sous lequel vous le postez. Tout ce qui ne sera pas en lien avec l’article n’a pas vocation à être publié ou pourra être réorienté vers la thématique la plus appropriée.
  4. Soyez précis tout en étant concis. Si votre demande est trop générique, par exemple "Comment isoler des combles ?", vous n'obtiendrez pas de réponse pertinente. Nous vous conseillons donc de consulter au préalable l'ensemble des articles relatifs à la problématique d'isolation que vous rencontrez puis de revenir exposer votre demande de manière plus ciblée si vous n'avez pas trouvé de réponse sur le site.
  5. Evitez les discussions privées. Veillez à ce que vos questions puissent être utiles à d’autres. Si votre question ne concerne que vous (demande de documentation, recherche d’un contact commercial, lieu de distribution des produits ISOVER…), vous avez la possibilité d'envoyer des messages privés sur le site ISOVER ici.
  6. Respectez les droits de propriété intellectuelle : ne postez pas un texte ou une image dont vous n'êtes pas l'auteur (reproduction totale ou partielle). Que ce texte ou cette image reflète votre avis ou qu'il vous serve à étayer votre opinion, n'omettez pas de citer vos sources. Evitez les avis sans fondement. L'ouverture aux commentaires est dédiée aux questions, avis et retours d'expérience. Ils ne doivent comporter ni affirmation infondée, ni dénigrement.
  7. Protégez votre vie privée et celle des autres. Ne publiez pas d’informations permettant une  identification nominative comme noms de famille, adresse de courrier électronique ou postale, numéro de téléphone ...
  8. Ne détournez pas la zone de commentaire. Cet espace est un espace de discussion destiné à l'entraide non à la promotion ou au prosélytisme à des fins commerciales. En cas de diffusion de publicité commerciale ou coordonnées professionnelles ou personnelles, votre message ne sera  pas publié.
  9. Les doublons ne sont pas autorisés. Merci de ne pas poster le même sujet dans plusieurs rubriques pour éviter l'éparpillement des discussions.
  10. De façon générale, ne sera pas publié : tout propos à caractère injurieux, diffamatoire, obscène ou offensant, portant atteinte au droit de la personnalité, à la sécurité des personnes et des biens, contraire aux règles édictées par le Code de la propriété intellectuelle ou tous autres lois et règlements en vigueur.

MODALITES DE PARTICIPATION

La participation aux commentaires des articles du site toutsurlisolation.com est gratuite et ne nécessite pas d’inscription préalable. Elle est subordonnée à l’acceptation de la présente charte.

LIMITATIONS APPLICABLES AU SERVICE PAR ISOVER

IISOVER n'est tenu que d'une obligation de moyens quant à la continuité du service. ISOVER ne peut garantir un fonctionnement continu du site et sa responsabilité ne saurait être engagée de ce chef.

ISOVER se réserve le droit d'interdire l'accès au forum à toute personne qui ne respecterait pas la présente charte.

MODERATION

La modération a pour objectif de garantir la liberté d'expression des internautes tout en assurant le respect d'autrui et de la Loi française. La modération des commentaires sur les articles du site www.toutsurlisolation.com se fera « a priori » c’est-à-dire que la modération se fera avant publication des commentaires.

Nous attirons votre attention sur le fait que ne pouvant assurer un suivi permanent en dehors des jours et heures ouvrables (de 9h à 18h, du lundi au vendredi), les commentaires pourront être publiés après un délai de quelques heures à quelques jours (week-ends et jours fériés).

Tout commentaire non conforme à la présente charte pourra être supprimé sans préavis ni justification.

LIMITES DE RESPONSABILITE

L’internaute est seul responsable du contenu qu’il met en ligne (textes, images, opinions, fichiers etc…).  Il s’engage à ce que les contenus qu’il publie ne soient pas de nature à porter atteinte aux intérêts légitimes des tiers et d’ISOVER. Il garantit ISOVER contre tout recours fondé directement ou indirectement sur le contenu qu’il a mis en ligne, ISOVER déclinant toute responsabilité de ce chef.

ISOVER ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence des informations publiées dans les commentaires postés par les internautes sur le site. Les informations mises à disposition sur le site toutsurlisolation.com le sont à simple titre informatif. ISOVER décline en conséquence toute responsabilité dans l’hypothèse où ces informations présenteraient un caractère erroné.

Il appartient à l’internaute de s’assurer de l’exactitude des informations disponibles sur le site toutsurlisolation.com au regard des DTU, avis technique et règles de l’art en général.

Les commentaires, conseils et informations publiés par le Community Manager ISOVER le sont uniquement à titre indicatif au vu des informations dont il dispose. La responsabilité d‘ISOVER ne saurait en aucun cas être engagée en cas de litige trouvant son origine dans les commentaires publiés par le Community Manager ISOVER ou tout autre commentaire approuvé par ce dernier.

ISOVER se réserve le droit de modifier les termes, conditions et mentions de la présente charte à tout moment sans avis préalable. Il est donc conseillé aux internautes de consulter régulièrement la dernière version de cette charte disponible depuis l'espace commentaires du site www.toutsurlisolation.com.


× OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.