Isolant biosourcés

Chanvre

Date de l’article
28/09/2019
Temps de lecture
5 min de lecture
Afficher tous les détails de l’article
Chanvre

La laine de chanvre est un matériau issu de fibres naturelles conditionnées sous forme d'isolant en vrac, rouleaux ou panneaux. Elle possède des performances aussi bien en termes d’isolation thermique que d’isolation acoustique. Sa nature majoritairement végétale offre à votre foyer une isolation biosourcée.

Chanvre : caractéristiques

Chanvre : caractéristiques

 La laine de chanvre (chènevotte, partie fibreuse de la plante) est un matériau issu de fibres naturelles végétales. Après défibrage mécanique, les fibres sont conditionnées sous forme de nappes auxquelles est ajouté un liant à base de fibres de polyester (entre 10 et 25 %) afin de constituer un matelas fibreux souple et d’en assurer la cohésion. Composée suivant sa fabrication de 40 à 80% de fibres de chanvre, elle peut recevoir des additifs telles que les fibres de coton, de jute ou de lin pour compléter sa composition.

 La laine de chanvre a une conductivité thermique qui varie selon sa composition et son conditionnement de 0.039 à 0.050W/mK. Sa composition fibreuse permet également d'obtenir une isolation phonique des parois.

 Présenté sous forme de rouleaux, panneaux semi-rigides ou en vrac, l’isolant en laine de chanvre peut être utilisé pour l’isolation des murs, des toitures et des planchers. Sous sa forme vrac, la laine de chanvre peut se tasser dans le temps, il est donc préférable de la réserver au traitement des parties horizontales de l'habitat. Comme tous les isolants en fibres naturelles d'origine végétale, la laine de chanvre est sensible au feu. Un traitement additionnel ignifuge peut donc leur être appliqué selon le fabricant.

 Les laines de chanvre ne relèvent pas du marquage CE obligatoire mais il existe un référentiel européen pour attester de leur aptitude à l’usage qui est repris par les Avis Techniques et la certification Acermi .

Chanvre : à savoir

 Les isolants à base de fibres végétales contiennent jusqu’à 25% de polyester pour lier leurs fibres. En l’absence de ce liant, il ne serait pas possible d’obtenir un matelas laineux.

 Du point de vue de l’impact environnemental, pour les produits isolants d’origine végétale comme ceux d'origine animale ou minérale, il est important d’analyser l’ensemble du cycle de vie depuis les semences, collecte ou extraction des matières premières, jusqu’à la fin de vie du produit dans le bâtiment. Ne prendre en compte, comme c'est souvent le cas, que la seule ligne de fabrication est une erreur. En effet, on peut ainsi avoir un écart de 1 à 3 sur les différents indicateurs environnementaux majeurs. Comme tous les produits de la construction, les isolants, quelles que soient leur famille et leur nature, doivent faire l’objet de Fiches de Déclarations Environnementales et Sanitaires (FDE&S) conformes à la norme NF EN 15804+A1 et son complément national NF EN 15804/CN. Ces fiches sont consultables sur la base de données publique www.inies.fr ainsi que sur les sites Internet des industriels. Elles s’appuient sur des analyses de cycle de vie des produits.

 Voir sur ce sujet l' impact environnemental .

Isolants en laines végétales

Isolation de chanvre : isolant en laine végétale