Isolant en laine minérale

Laine de verre

Date de l’article
19/10/2022
Temps de lecture
9 min de lecture
Afficher tous les détails de l’article
Laine de verre

Fabriquée à partir de produits naturels (sable et verre recyclé), la laine de verre est un matériau isolant qui se présente généralement sous la forme d'un matelas plus ou moins souple où l’air est emprisonné de façon immobile par les fibres enchevêtrées.

La laine de verre est utilisée pour l’isolation thermique et l’isolation phonique des bâtiments d’habitation ou des bâtiments non résidentiels. Ses caractéristiques lui permettent également d’être employée comme absorbant pour la correction acoustique ou dans la protection contre les incendies.

Laine de verre : performances

Des performances thermiques qui varient selon le produit choisi

Le lambda (ou conductivité thermique) des laines de verre varie de 0.030W/(m.k.) à 0.040W/(m.k). Ainsi, pour une même épaisseur de laine de verre en monocouche, les  résistances thermiques  courantes peuvent être différentes :

  • en 100 mm  : de R = 2,50 m2 K/W à R = 3,30m2K/W
  • en 240 mm : jusqu'à R = 6.85m2.K/W pour une laine en lambda de 0.035W/(m.K)
  • en 300 mm : jusqu’à R = 7,50m2K/W pour une laine en lambda de 0.040W/(m.K).

Que ce soit en France (taux d’équipement à 75% des foyers français) ou dans le monde, la laine de verre est le matériau d’isolation le plus utilisé. Grâce à leur excellente performance thermique, les produits en laine de verre permettent de réaliser une isolation thermique efficace des toitures , des murs , des sols et des cloisons. En luttant contre le froid en l'hiver et la chaleur en l'été, ils participent au confort thermique des habitants en toute saison. Leur pouvoir d'absorbant acoustique est dû à leur structure élastique qui leur permet de lutter efficacement contre les nuisances sonores dans l'habitat ou d'assurer la correction acoustique des locaux (parties communes de bâtiment d'habitation, locaux de bâtiments tertiaires ou industriels, établissements recevant du public, bâtiments scolaires, etc.).

 

Réaction au feu de la laine de verre 

laine de verre

Les performances de réaction au feu des produits d’isolation en laine de verre sont classées au niveau européen par le classement Euroclasse (7 classes notées de A1 à F). Ce classement est déterminé par le surfaçage de la laine de verre :

  • laine de verre non surfacée (nue, sans pare vapeur) : classement A1 (produit incombustible) – en effet, de par la nature de ses composants (sable, verre recyclé), la laine de verre est incombustible.
  • laine de verre avec surfaçage de type voile de verre ou aluminium : classement A2s1d0 (produit non combustible)
  • laine de verre revêtue de papier kraft : classement F (produit non classé ou non testé).

Laine de verre et comportement face à l’humidité de l’air 

Par ses constituants, la laine de verre est un matériau qui n’absorbe pas l’humidité et est ainsi classée non hydrophile et non-hygroscopique lorsqu’elle est mise en œuvre dans le bâtiment.

Que faire face à une laine de verre mouillée ? Si une laine de verre a été accidentellement humidifiée et de façon modérée lors de conditions climatiques difficiles par exemple, il n’est pas nécessaire d’intervenir par des manipulations diverses. En la laissant simplement sécher naturellement, elle recouvrira ses propriétés en tant qu’isolant thermique et acoustique en retrouvant son épaisseur.

Le comportement mécanique de la laine de verre

Chaque support à isoler a ses propres contraintes techniques et exigences quant à l'isolant à mettre en oeuvre. Qu’il s’agisse d’une isolation des combles, des murs, des sols, sous ossature métallique ou sur ossature bois, le choix du type de laine de verre est important. Il n'existe pas UNE laine de verre mais DES laines de verre aux propriétés techniques différentes et il convient donc de choisir la laine de verre adaptée à l’ouvrage à réaliser.

Par exemple, l'isolation des combles aménagés (entre chevrons ou fermettes) et l'isolation des murs exigent une laine de verre ayant une bonne tenue mécanique. Il est alors nécessaire de choisir une laine de verre certifiée semi-rigide pour prévenir tout affaissement du produit dans le temps (critère de rigidité évalué par la certification Acermi ). En isolation des combles perdus, on pourra davantage choisir une laine souple pour isoler directement le sol. 

Découvrez LA nouvelle laine ISOVER, la crème des isolants ! 

Véritable concentré d’innovations, LA nouvelle laine affiche une conception et une fabrication 100% made in France ! Douce, respectueuse de l'environnement, à hautes performances thermiques et phoniques, elle affiche, en outre, une nouvelle couleur crème.

En savoir plus

Laine de verre : caractéristiques

  • Matière première de laine de verre et fabrication :

La laine de verre est créée à partir de sable et de verre recyclé ou calcin. Ces matières premières sont pesées et mélangées, formant ainsi la composition verrière. Vient ensuite la fusion en four puis le fibrage qui permet d’enchevêtrer les fibres et de créer le matelas de laine de verre.

  • Conditionnement de la laine de verre :

Les matelas de laine de verre sont conditionnés sous forme de rouleaux, de panneaux et de flocons. Le choix de l’un ou l’autre des conditionnements se fait selon l’application visée, les conditions d’isolation (accessibilité, configuration de l’habitation) ainsi que selon les objectifs de performances d’isolation.

  • Isolation acoustique :

La structure poreuse et élastique de la laine de verre en fait un excellent absorbant tant pour les bruits aériens que les bruits de chocs. Mise en oeuvre dans un système masse-ressort-masse, elle assure le rôle de ressort absorbant et réduisant le passage de l'onde sonore à travers les parois. Cette capacité d'absorbant acoustique lui permet également d'assurer la correction acoustique dans un même local en la plaçant à l'arrière d'un parement perforé.

Laine de verre : caractéristiques
  • La laine de verre incombustible par nature :

La réaction au feu est passive et performante puisque les laines minérales sont fabriquées à partir de matériaux incombustibles par nature. Elles n’alimentent pas le feu et ne propagent pas les flammes en cas d’incendie.

  • Durée de vie :

La durée de vie de la laine de verre dépend davantage des conditions extérieures que des fibres qui la constituent. Mise en œuvre suivant les règles de l'art et adaptée à l'ouvrage à réaliser, la laine de verre ne se tasse pas et conserve son épaisseur pour des performances d’isolation préservées dans le temps. Elle a ainsi une durée de vie de plusieurs dizaines d'années et conventionnellement identique à celle du bâtiment. 

  • Impact environnemental de la laine de verre :

L’analyse du cycle de vie (ACV) d’un produit isolant comprenant l'extraction des matières premières, le procédé de fabrication, ses transport et usage en œuvre et enfin son traitement en  fin de vie) permet d’en mesurer son impact environnemental. C'est la FDES (fiche de déclaration environnementale et sanitaire) du produit isolant, disponible sur la base de référence Inies.fr qui fait foi.

Sur 50 ans (durée conventionnelle d'un bâtiment), une laine de verre de 200 mm de résistance thermique R = 5 m2.K/W permet d’éviter l’émission de 255 kg équivalent C0² par m².

[PODCAST] La Pause Isolation

Les secrets de la laine de verre
lun, 25 oct 2021
La communauté

Les dernières discussions

Récemment
Isolant en laine minérale
France
Lire la suite 1 réponse
jojo la bavette le 24/04/2019 à 21:00