Isolant biosourcés

Laine de coton

Date de l’article
26/09/2019
Temps de lecture
5 min de lecture
Afficher tous les détails de l’article
Laine de coton

La laine de coton est essentiellement composée de coton industriel recyclé et sa qualité dépend de la qualité et de la nature variable des matières premières qui la composent. La laine de coton permet une isolation thermique et phonique des bâtiments.

Laine de coton : caractéristiques

 La laine de coton est essentiellement composée de coton industriel recyclé (chutes neuves ou vêtements lavés, hygiénisés puis effilochés. La laine de coton se compose généralement de 80% de fibres de coton liées par des fibres thermofusibles de polyester à hauteur de 20%.

 Il existe des produits pouvant aussi comporter de laine de mouton (jusqu'à 20%) en complément de 40% de fibres de coton et de 20 % de fibres polyester. Il convient donc qu'ils soient traités contre la prolifération des insectes en plus des traitements antifongique et ignifuge.

 La laine de coton est commercialisée sous forme de panneaux, rouleaux et vrac. Elle possède des propriétés d'isolation thermique et d'isolation acoustique.

 La conductivité thermique des laines de coton varie de 0.039 W/mK à 0.042 W/mK voire davantage car le produit étant hygroscopique, sa conductivité thermique varie en fonction de l’humidité. Dans ce cas, le lambda utile est majoré de 0,005 W/mK. Ce produit isolant étant issu de matières premières de qualité et de nature variables, la conductivité thermique ne peut pas être garantie (variation de plus à moins 10%) sauf dans le cas de produits certifiés ou sous Avis Technique, conformément au référentiel européen qui reprend pour ces produits les caractéristiques, unités, méthodes d’essais …des normes européennes des autres familles de produits isolants.

Laine de coton : à savoir

 Les isolants à base végétale contiennent jusqu’à 25% de polyester pour lier les fibres végétales. En l’absence de ce liant, il ne serait pas possible d’obtenir un matelas laineux.

 Du point de vue de l’impact environnemental, il convient pour tous les produits isolants d’origine végétale, animale, minérale ou organique, d’analyser l’ensemble du cycle de vie depuis les semences, collecte ou extraction des matières premières, jusqu’à la fin de vie du produit dans le bâtiment. Ne prendre en compte, comme c'est souvent le cas, que la seule ligne de fabrication est une erreur. En effet, on peut ainsi avoir un écart de 1 à 3 sur les différents indicateurs environnementaux majeurs. Comme tous les produits de la construction, les isolants, quelles que soient leur famille et leur nature, doivent faire l’objet de Fiches de Déclarations Environnementales et Sanitaires (FDE&S) conformes à la norme NF P 01-010. Ces fiches sont consultables sur la base de données publique www.inies.fr ainsi que sur les sites Internet des industriels. Elles s’appuient sur des analyses de cycle de vie des produits.

 Voir sur ce sujet l' impact environnemental .

Isolants en laines végétales

Laine de coton : isolant en laine végétale