Isolant biosourcé

Laine de coton, isolant en textiles recyclés

Date de l’article
6/04/2022
Temps de lecture
9 min de lecture
Afficher tous les détails de l’article
Laine de coton

Matière première ancienne et répandue partout dans le monde, le coton est à la base de la plupart des vêtements et textiles d’intérieur que nous portons et utilisons. Recyclés, ce matériaux constituent d’excellents isolants thermo-acoustiques pour le bâtiment. On vous dit tout sur ces isolants en textiles recyclés, appelés aussi laine de coton.

Qu’est-ce que la laine de coton ?

Issue du recyclage des textiles destinés au rebut ou non commercialisables, la laine de coton est composée majoritairement de coton (entre 60 et 70%), d’environ 15% de textiles synthétiques (polyamide, polyester, acrylique) auxquels on ajoute 15 à 20 % de liant sous forme de fibres polyester. Un ingrédient essentiel pour obtenir un produit doux et laineux !

Les textiles recyclés subissent parfois un traitement à base de chlore pour les blanchir et ressemblent ainsi à du coton vierge. Avant transformation en isolants, certains textiles recyclés reçoivent des traitements complémentaires (antifongique, insecticide, ignifugeant, antistatique …). La laine de coton est disponible sous la forme de rouleaux, de panneaux, voire en vrac et convient parfaitement à l’isolation par l’intérieur. 
 
Dernier né sur le marché des isolants biosourcés, l’isolant en textiles recyclés composé majoritairement de coton Isocoton d’ISOVER affiche une conductivité thermique de 0,037 W/(m.K), soit le meilleur lambda dans sa catégorie ! Notons que la conductivité thermique des isolant en textiles recyclés dépend de la qualité, de la nature de la matière première et de la structure du matelas isolant. Ainsi, celle-ci varie généralement de 0.037 W/(m.K) à 0.051 W/(m.K) selon le produit.
 

Isocoton, l'isolant biosourcé d'ISOVER

Doux, moelleux et performant, le nouvel isolant en textiles recyclés Isocoton est idéal en isolation par l'intérieur.

En savoir plus

Quels sont les avantages de la laine de coton ?

Isolant capillaire et hydrophile, l’isolant en textiles recyclés est idéal pour des applications en intérieur : combles aménagés, combles perdus, murs, cloisons, plafonds. La laine de coton, par exemple, assurera une bonne isolation contre le froid, le chaud et aussi contre le bruit.


Les isolants en textiles recyclés sont également reconnus pour leur confort de pose. Ainsi, les panneaux de la gamme Isocoton d’ISOVER sont doux, moelleux, légers, suffisamment souples pour s’adapter à tous les supports et assurer un calfeutrement optimal et assez rigides pour être manipulés aisément. En outre, ils sont d’autant plus agréables à poser qu’ils ne génèrent quasiment pas de poussière ! 
 

Laine de coton : une pose certifiée

De manière générale, pour les isolants biosourcés, la mise en oeuvre relève de la procédure d’avis technique, garantissant la bonne mise en œuvre et la pérennité de l’ouvrage. Par exemple, Isocoton bénéficie de nombre de certifications, dont l’ACERMI (n° 21/018/1558), et sa pose est couverte par deux Avis Techniques (l'un pour les parois verticales, l'autre pour les combles). 

A noter

L’installation d’une membrane pare-vapeur est obligatoire en murs et en combles : il est recommandé d'apporter un soin particulier à la pose du pare-vapeur et de le protéger de toute remontée capillaire d'humidité. 

Des panneaux légers et faciles à manipuler

Une pose à l'horizontale

Une découpe aisée

Un calfeutrage efficace

Pose d'une membrane obligatoire

Compatible avec le système Optima ISOVER

/

Textiles recyclés : quid de l’impact environnemental ?

Du point de vue de l’impact environnemental, il convient pour tous les produits isolants d’origine végétale, animale, minérale ou organique, d’analyser l’ensemble du cycle de vie depuis les semences, collecte ou extraction des matières premières, jusqu’à la fin de vie du produit dans le bâtiment. Ne prendre en compte, comme c'est souvent le cas, que la seule ligne de fabrication est une erreur.  

Comme tous les produits de la construction, les isolants, quelles que soient leur famille et leur nature, font l’objet de Fiches de Déclarations Environnementales et Sanitaires (FDES) La fiche de déclaration environnementale et sanitaire FDE&S est une déclaration reposant sur l’Analyse de cycle de vie du produit réalisée par un tiers indépendant en conformité aux normes ISO14000. Elle est établie à partir de l’ACV sous la responsabilité du fabricant du produit, conformément à la norme NF EN 15804+A1 et son complément national NF EN 15804/CN. Elles est vérifiée par une tierce partie selon le programme Afnor.

Cette déclaration comporte deux parties :

Une partie environnementale pour laquelle une analyse de cycle de vie est réalisée. Les résultats de l’analyse de cycle de vie sont exprimés sous la forme de 10 indicateurs. Pour les produits ISOVER, les ACV sont réalisées en interne à l’aide de l’outil TEAM de la société ECOBILAN. La société Bio Intelligence Service effectue la vérification selon le programme Afnor P01E.
Une partie sanitaire pour laquelle des tests sont réalisés sur les produits (émissions de COV, formaldéhyde, croissance fongique, etc...) pour les produits ISOVER les essais sont réalisés par un laboratoire extérieur indépendant
Les FDES des produits Isover sont consultables sur le site www.inies.fr base de données publique sur les FDES ainsi que sur www.isover.fr
conformes à la norme européenne EN 15804+A1 en vigueur depuis 2014 et son complément national français NF EN 15804/CN, vérifiées par une tierce partie.

Ces fiches sont consultables sur la base de données publique www.inies.fr ainsi que sur les sites Internet des industriels. Elles s’appuient sur des analyses de cycle de vie des produits.

Comment fabrique-t-on l’isolant en textile recyclé Isocoton ?

La fabrication de la laine de coton Isocoton se déroule en trois étapes :

  • La collecte : la matière première provient de filières françaises de collecte de vêtements (non réutilisables) et de chutes d’industries textiles.
  • L’effilochage : cette étape consiste à séparer les fibres textiles les unes des autres pour réduire les étoffes en bourre ou ouate. C’est le début du processus de transformation.
  • L’assemblage : un liant est incorporé aux fibres qui sont par la suite thermocollées. Résultat : on obtient un panneau isolant doux au toucher et moelleux.
Fabrication Isocoton
La communauté

Les dernières discussions

Récemment
Isolant biosourcé
Lire la suite 1 réponse
nous le 24/04/2019 à 21:30