Ventilation

Pourquoi et comment choisir une VMC ?

Date de l’article
27/09/2019
Temps de lecture
8 min de lecture
Afficher tous les détails de l’article
Pourquoi et comment choisir une VMC ?

La ventilation a pour but de renouveler l'air ambiant pour évacuer l’humidité et les polluants liés à l’occupation des bâtiments afin de garantir l’hygiène des lieux et la santé des occupants. Les fuites de chaleur liées au renouvellement d’air peuvent représenter de 15 à 20% des déperditions totales d’un logement, il est donc important de bien penser son système de ventilation.

Pourquoi choisir une VMC ?

Nous passons plus de 2/3 de notre temps en espace clos (logements, bureaux, transports...) dont l'étanchéité à l'air des parois est requise pour tout bâtiment énergétiquement performant or la qualité de l'air intérieur a un impact direct sur notre santé. Assurer une ventilation permanente des locaux est donc primordial pour garantir un renouvellement suffisant de l’air intérieur.

En neuf comme en rénovation, une isolation performante et une ventilation adaptée doivent toujours être associées car la ventilation est indispensable :

> pour lutter contre les pollutions visibles ou non, d'origines multiples :

  • émanations de divers composés organiques volatiles ou COV (colle, vernis, peinture, bois aggloméré et autres matériaux, parfums d’intérieur, produits de nettoyage et de bricolage, bougies)
  • émanation de gaz : CO (appareils utilisant une énergie combustible, CO2 (respiration, cuisine)
  • acariens, microbes
  • allergènes liés aux végétaux et aux animaux
  • odeurs, fumées, tabac
  • moisissures, humidité
  • poussières…

> pour évacuer l’humidité contenue dans l'air ambiant sous forme de vapeur d’eau et ainsi garantir une bonne qualité de l’air intérieur et un habitat sain.

Sachez qu’une famille de 4 personnes (2 adultes + 2 enfants) peut produire en moyenne jusqu’à 12 litres de vapeur d’eau par jour (respiration, cuisson, lessive, séchage du linge en intérieur, utilisation d’appareils électroménagers…) or aucun matériau ou technique de construction ne peut absorber et évacuer une telle quantité d'eau. La ventilation devient alors un enjeu de salubrité tant pour le bâtiment que pour les occupants.

> pour maîtriser les pertes de chaleur liées au renouvellement d'air parasite : une bonne étanchéité à l'air des parois supprime les fuites d'air parasites et permet d'avoir le renouvellement d'air suffisant et nécessaire par la ventilation contrôlée. Les déperditions de chaleur sont alors limitées et par conséquent, la consommation d'énergie du logement est optimisée.

Ventilation-maitrisee-Pourquoi-une-VMC_reference.jpg

 

Le saviez-vous ?

Et en rénovation ?

En isolant votre logement (isolation des murs, combles et aussi fenêtres et portes donnant sur l'extérieur), vous modifiez son comportement vis-à-vis de l'étanchéité à l'air et donc son comportement vis-à-vis de l'humidité produite par votre présence et vos activités quotidiennes (cuisine, douches, lessive, etc.). Pour une rénovation réussie, associez toujours isolation performante + étanchéité à l'air des parois + ventilation adaptée. Sauf à opter pour une ventilation double flux ou une ventilation par insufflation, toute nouvelle fenêtre d'une pièce de vie doit comporter une entrée d'air s'il n'en existe pas sur les murs.

Comment choisir une VMC ?

Pour que la ventilation soit efficace et la bonne distribution de l'air neuf assurée, il est tout d’abord essentiel que l’isolation de la maison et l’étanchéité à l’air des parois soient parfaites. En effet, dès lors que les parois ne sont pas étanches à l’air, ventiler avec un système performant peut s’avérer totalement contre-productif en termes de renouvellement d’air et d’économies de chauffage, les fuites d'air pénalisant le rendement des systèmes de ventilation.

Il est conseillé d’installer un système de ventilation performant et « intelligent » et d'opter au choix pour : 

  • un système facilement utilisable privilégiant une ventilation asservie à l’utilisation (par exemple, une ventilation vmc simple flux hygroréglable),
  • un système asservi à la présence ou à la qualité de l’air (en tertiaire) ou encore
  • un système de ventilation double flux avec échangeur permettant de récupérer les calories pour réchauffer l’air entrant. 
    Dans ce cas, optez pour un système dont l’efficacité de l’échangeur est supérieure à 80%, avec ventilateurs puissants à faible consommation électrique. L’entretien et la gestion de l’échangeur sont indispensables en saison chaude. La récupération de chaleur peut également être assurée via une pompe à chaleur sur l’air extrait.
VMC-maison.jpg

 

A savoir pour bien profiter de votre VMC

La VMC est l’équipement idéal pour ventiler un logement sous réserve qu’elle soit régulièrement et correctement entretenue pour garder sa performance. Pensez à nettoyer a minima tous les ans les bouches de ventilation et d'évacuation de l'air vicié. Renseignez-vous sur le nettoyage du système de ventilation que vous souhaitez poser. De la facilité de nettoyage dépend aussi la qualité de l'air intérieur.  

En été, pensez à l’utilisation possible de la ventilation pour rafraîchir le bâtiment en augmentant les débits d’air durant la nuit : optez de préférence pour une ventilation à débit variable. Si le bâtiment est à double exposition, qu’il n’y a pas de risque d’intrusion ni de nuisances sonores, on peut aussi ouvrir les fenêtres sur les façades opposées de manière à créer une ventilation traversante et multiplier les entrées d'air.

A noter ! La mise en oeuvre d'un système de ventilation ne dispense pas d'aérer votre logement a minima 10 min x 2/jour et plus particulièrement après une activité productrice de pollution (nettoyage, bricolage) ou d'humidité (douche, cuisine, lessive...).