Etanchéité à l'air

Pensez à la ventilation contrôlée et à l’étanchéité à l’air

Date de l’article
3/10/2019
Temps de lecture
3 min de lecture
Afficher tous les détails de l’article
Pensez à la ventilation et à l’étanchéité à l’air

Pour une isolation thermique réussie et une efficacité maximale de vos équipements, il vous faut réfléchir au préalable à la nécessaire ventilation de votre logement et au contrôle des fuites d’air dans les parois.

Une maison bien isolée et ventilée

Elément primordial à la salubrité des lieux et la santé des occupants, la ventilation permet le renouvellement de l’air intérieur du bâtiment dont on sait qu'il est très souvent bien plus pollué que l'air extérieur. La ventilation contrôlée lutte contre les différentes pollutions et évacue l’excès d'humidité de l'air ambiant. La stratégie sur le renouvellement d’air, nécessaire à tout bâtiment, doit être établie dans le cadre d’une isolation performante globale. En effet, plus le bâtiment est isolé et étanche à l’air, mieux la ventilation mécanique contrôlée (VMC) fonctionne.

S'il existe plusieurs solutions de ventilation mécanique possibles à mettre en oeuvre dans le neuf, en rénovation, il est souvent plus simple d’installer une VMC simple flux hygroréglable avec un moteur basse consommation : des caissons plats et des gaines plates en PVC peuvent facilement être intégrés dans des faux plafonds.

Combinaison gagnante pour une isolation réussie

    Soigner l’étanchéité à l’air du bâti

    Accompagnée d’une ventilation performante, l'étanchéité à l’air des parois permet de maîtriser les flux d’air à l’intérieur du bâtiment en traquant les fuites d’air dues à la construction puis ultérieurement au vieillissement des menuiseries, du revêtement extérieur (fissures par exemple), etc.. Synonyme de confort, d’économies d’énergie et d’absence de pathologies (condensation, moisissures), l'étanchéité à l'air est obtenue par une conception précise, une mise en œuvre soignée. En combles aménagés, elle est réalisée par l’utilisation d'une membrane d’étanchéité à l’air conformément aux exigences du DTU 45.10 publié en juillet 2020.

    On portera aussi son attention sur le traitement des points de jonction et de tous les points singuliers.

    En savoir plus sur :