Ventilation

VMC simple flux ou double flux ?

Date de l’article
25/09/2019
Temps de lecture
5 min de lecture
Afficher tous les détails de l’article
VMC simple flux ou double flux ?

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) peut être à simple ou double flux. Associée à une isolation performante, elle permet d’assurer le renouvellement d’air nécessaire à un bon confort de vie.

Pourquoi une ventilation mécanique contrôlée ?

Le meilleur choix de ventilation est celui qui s’inscrit dans une démarche globale de confort et d’économie d'énergie. Ventiler correctement et de façon économique passe par un compromis : renouveler le seul air nécessaire au bien-être et à la santé des occupants et évacuer l'excès de vapeur d’eau généré par les occupants.

Bouche-vmc-2_medium.jpg

La ventilation mécanique contrôlée est une solution idéale car :

  • Le débit d’air est régulé, le logement ventilé en permanence, toute l’année et dans toutes les pièces.
  • Son coût de fonctionnement est dérisoire lorsqu'elle est bien adaptée au logement et assujettie à son occupation.
  • Lorsqu'elle est maîtrisée, la ventilation procure toujours une économie de chauffage.
  • Elle participe à la bonne conservation du bâtiment.

Qu’est-ce qu’une VMC simple flux ou double flux ?

La VMC simple flux

L'unique fonction de la VMC simple flux est d'extraire l'air vicié des locaux pour le renouveler. L’air extérieur entre par les entrées d’air situées dans les pièces principales (généralement sur le châssis des fenêtres) puis balaie le logement mis en légère dépression par le bloc ventilateur. Il chasse alors l'air vicié vers l'extérieur via les bouches d'extraction d'air situées dans les locaux de service (salle de bains, cuisine, WC). Le bloc de ventilation est généralement placé dans les combles.

Il existe deux types de VMC simple flux :

  • la VMC autoréglable garantit des débits d’air constants quelles que soient les conditions d’humidité extérieure et intérieure.
  • la VMC hygroréglable ou « intelligente » adapte le débit d’air à l'occupation du logement et au variations du taux d’humidité de l'air intérieur.

La VMC double flux

La VMC double flux permet non seulement de renouveler l'air vicié mais surtout de préchauffer l'air neuf avant qu'il entre dans le logement. Toutefois, son double réseau de gaines indépendantes permet de préchauffer l'air entrant en utilisant la chaleur de l'air vicié sortant via un échangeur thermique. Il n'y a plus d'entrées d'air sur les fenêtres des pièces de vie. L'air entrant est filtré, réchauffé puis pulsé dans le logement via des bouches d'insufflation. Cette technique de ventilation est plus onéreuse mais elle limite fortement les pertes de chaleur liées à la ventilation et de réaliser des économies sur l'énergie de chauffage du logement.

Dans une configuration associant isolation performante + étanchéité à l’air des parois + ventilation optimisée, l’isolation est synonyme de confort, d’économies d’énergie et de réduction d’émissions de CO2.

Comment choisir sa VMC ?

2008.07.10-008_medium.jpg

La ventilation VMC double flux est plus complexe à la pose et nécessite un entretien plus lourd. Elle est donc plus onéreuse. 
La VMC double flux est particulièrement recommandée lorsqu’il n’est pas possible d’ouvrir les fenêtres sur l’extérieur du fait de nuisances sonores ou olfactives ou lorsqu'il existe un risque d’intrusion.

Ce système de ventilation est idéal lorsque le logement se situe dans un environnement extérieur bruyant.