Ventilation et qualité de l'air intérieur

VMC simple flux ou double flux ?

Date de l’article
25/09/2019
Temps de lecture
9 min de lecture
Afficher tous les détails de l’article
VMC simple flux ou double flux ?

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) peut être à simple ou double flux. Associée à une isolation performante, elle permet d’assurer le renouvellement d’air nécessaire à un bon confort de vie.

Pourquoi une ventilation mécanique contrôlée ?

Chasser l'air vicié de votre logement en aérant quotidiennement est une routine indispensable, mais elle n'est pas suffisante pour conserver un air sain durablement. Rappelez-vous, l'air intérieur et plus pollué que l'air extérieur, en raison de tous les produits d'entretien, parfums, meubles et autres revêtements que l'on trouve dans les logements. De même, ses occupants génèrent de l'humidité chaque jour (douche, cuisson d'aliments, lave-linge...), qui peut engendrer des dégradations comme des moisissures ou des peintures qui gondolent ou craquent, néfastes in fine pour la santé.

Le meilleur choix de ventilation est donc celui qui s’inscrit dans une démarche globale de confort et d’économie d'énergie. Ventiler correctement et de façon économique passe par un compromis : renouveler le seul air nécessaire au bien-être et à la santé des occupants et évacuer l'excès de vapeur d’eau généré par les occupants.

Bouche-vmc-2_medium.jpg

La ventilation mécanique contrôlée est une solution idéale car :

  • Le débit d’air est régulé, le logement ventilé en permanence, toute l’année et dans toutes les pièces.
  • Son coût de fonctionnement est dérisoire lorsqu'elle est bien adaptée au logement et assujettie à son occupation.
  • Lorsqu'elle est maîtrisée, la ventilation procure toujours une économie de chauffage.
  • Elle participe à la bonne conservation du bâtiment.

VMC simple flux ou double flux : comment ça marche ?

 

La VMC simple flux

L'unique fonction de la VMC simple flux est d'extraire l'air vicié des locaux pour le renouveler. Voici le process : l’air extérieur entre par les entrées d’air situées dans les pièces à vivre (généralement sur le châssis des fenêtres) puis balaie le logement mis en légère dépression par le bloc ventilateur, en passant sous les les portes. Il chasse alors l'air vicié vers l'extérieur via les bouches d'extraction d'air situées dans les locaux de service (salle de bains, cuisine, WC). Le bloc de ventilation est généralement placé dans les combles.

Il existe deux types de VMC simple flux :

  • la VMC autoréglable garantit des débits d’air constants quelles que soient les conditions d’humidité extérieure et intérieure.
  • la VMC hygroréglable ou « intelligente » adapte le débit d’air à l'occupation du logement et au variations du taux d’humidité de l'air intérieur.

 

La VMC double flux

La VMC double flux permet non seulement de renouveler l'air vicié mais surtout de récupérer la chaleur contenu dans cet air pollué avant qu'il ne soit expulsé vers l'extérieur. Elle permet aussi de préchauffer l'air neuf avant qu'il entre dans le logement. Toutefois, son double réseau de gaines indépendantes permet de préchauffer l'air entrant en utilisant la chaleur de l'air vicié sortant via un échangeur thermique. Il n'y a plus d'entrées d'air sur les fenêtres des pièces de vie mais une entrée d'air unique. L'air entrant est filtré et réchauffé au niveau de l'échangeur, puis pulsé dans le logement via des bouches d'insufflation. Cette technique de ventilation est plus onéreuse mais elle limite fortement les pertes de chaleur liées à la ventilation et de réaliser des économies sur l'énergie de chauffage du logement.

Dans une configuration associant isolation performante + étanchéité à l’air des parois + ventilation optimisée, l’isolation est synonyme de confort, d’économies d’énergie et de réduction d’émissions de CO2.

Comment faire le bon choix entre une VMC simple flux ou une VMC double flux ? 

 

Tout d'abord, avant d'installer un système de ventilation adapté à vos besoins, quel qu'il soit, il vous faut vérifier quelques points : 

  • La configuration de votre logement permet-elle l'installation de l'un ou l'autre système ? 
  • Quelles sont les modalités d'installation d'une ventilation ? 
  • Quel budget avez-vous prévu ? 

 

L'installation d'une VMC

La ventilation VMC double flux est plus complexe à la pose et nécessite un entretien plus lourd. Elle est également plus encombrante et est plus onéreuse.  La VMC double flux est particulièrement recommandée dans les maisons individuelles avec combles, en neuf ou en rénovation énergétique lourde. Elle sera d'autant plus performante si le logement est bien isolé. 

La VMC simple flux est, quant à elle, plus facile à installer et s'adapte aux appartements et maisons où il n'est pas possible de faire passer les gaines dans un faux plafond sans amputer l'espace habitable.

Dans tous les cas, faites appel à un professionnel labellisé RGE si vous souhaitez bénéficier des aides comme MaPrimeRénov' ou les CEE.

 

Le coût d'une VMC

Sans surprise, la VMC simple flux est moins chère que la VMC double flux. Mais sur le long terme, cette dernière peut générer un gain de l'ordre de 7 à 10% de la consommation de chauffage dans une maison bien isolée. 

 

Le confort d'une VMC

La ventilation double flux a un avantage : elle ne créé pas de sensation de courant d'air frais au niveau des entrées d'air, et surtout plus besoin d'avoir des entrées d'air dans les menuiseries, ce qui préserve des bruits extérieurs. 

 

L'entretien d'une VMC

Un point essentiel lorsqu'on installe une VMC simple flux ou double flux ! Cela demande un entretien régulier, facile à faire soi-même (dépoussiérage, lavage des volets à l'eau savonneuse, vérification du bon fonctionnement avec une simple feuille de papier toilette pour voir si elle se "colle" contre la bouche d'aération), remplacement des filtres s'ils sont encrassés).

Un entretien par un professionnel est cependant recommandé tous les trois ans environ, qui procèdera au nettoyage des gaines, vérifiera l'état des moteurs, mesurera les débits d'air...

La communauté

Les dernières discussions

Récemment