Réaliser son isolation phonique

L’isolation phonique du plafond

Date de l’article
27/09/2019
Temps de lecture
10 min de lecture
Afficher tous les détails de l’article
L’isolation phonique du plafond

Qui n’a pas subi les nuisances de voisinage, les bruits de pas ou le frottement de pieds de chaise sur le plancher du dessus à cause d'une mauvaise isolation acoustique du plafond ? En matière de rénovation, il n’existe pour l’instant aucune réglementation ou bien même de diagnostic acoustique exigeant des niveaux de performance à atteindre et ainsi réduire le plus possibles les décibels. Aussi, si vous ne pouvez imposer des travaux d'isolation à vos voisins, voici quelques principes de correction acoustique que vous pouvez appliquer dans un appartement existant mal isolé aux bruits.

Traiter le bruit à la source

La meilleure solution consiste à traiter le bruit à la source, c'est-à-dire à intervenir par le dessus (par exemple, une simple moquette de type aiguilletée ou une sous couche résiliente de quelques millimètres sous un parquet flottant peut souvent suffire à traiter le problème) mais cela n’est pas toujours possible et suffisant à avoir une bonne atténuation sonore… La solution est donc chez soi, en effectuant une bonne isolation phonique des murs et de votre plafond et de bénéficier d'un super confort acoustique.

Créer un faux plafond acoustique

On crée un faux plafond suspendu sur ossature métallique : le plus souvent à base de plaques de plâtre vissées sur une ossature métallique fixée par suspentes au plafond existant. L’espace vide ainsi créé (le plénum) est rempli d’isolant acoustique fibreux sous forme de panneaux ou rouleaux, posés jointivement sur l'ossature et qui jouera le rôle d'amortisseur ( effet masse-ressort-masse ) .

Créer un faux plafond acoustique

Cependant, les bruits d’impact peuvent encore se faire entendre : la vibration induite par l'impact est transmise aux suspentes et à l'ossature métallique qui la transmettent au parement en plaques de plâtre. Afin de limiter ces transmissions, il existe sur le marché des suspentes antivibratiles. On constate toutefois que le résultat optimum est obtenu par la pose d’ ossatures longue portée (fixées de mur à mur) qui permettent de désolidariser le faux plafond créé du plancher du dessus. L'isolant est déroulé de la même manière sur les ossatures longue portée et les plaques sont vissées sur l'ossature.

Nota : contrairement aux idées reçues, le gain d'isolement est indépendant de la masse volumique de la laine minérale. Ce ne sont pas les laines minérales les plus denses qui offrent les meilleures performances d'isolation acoustiques : à épaisseur égale et avec une masse volumique plus faible, une laine de verre donnera des performances acoustiques équivalentes à celle d'une laine de roche. L'absence d'infibrés, l'élasticité, la longueur de la fibre et l'homogénéité de la laine de verre permettent d'abaisser la fréquence de résonance de l'ouvrage en optimisant l'effet " masse-ressort-masse".

Pour aller + loin :

créer un plafond sous plancher bois pour s'isoler du bruit

créer un plafond sous plancher béton pour s'isoler du bruit

Quel est le meilleur isolant phonique pour plafond ?

Il existe différents isolants phoniques pour plafond. Les plus adaptés sont :
⦁    les laines minérales, comme la laine de verre et la laine de roche ;
⦁    les plaques de plâtre à isolation acoustique renforcée.

Les laines minérales présentent l’avantage de fournir une isolation thermique et phonique. De plus, pour une meilleure isolation acoustique, il existe des plaques de plâtre à isolation acoustique renforcée type Placophonique® de la marque Placo®, et la pose de faux plafond est un bon isolant phonique, envisageable dans certain cas.
Pour identifier le meilleur isolant acoustique adapté à votre plafond, il faut prendre en compte deux éléments clés.
⦁    Tout d’abord, la nature des bruits que vous souhaitez atténuer (bruits aériens ou bruits d’impacts) 
⦁    Mais aussi le matériau principal qui constitue votre plafond (dalle de béton ou plancher de bois).
 

Comment isoler phoniquement un plafond dans un appartement ?

En appartement, les bruits de pas ou de voix des voisins du dessus peuvent se révéler gênants. Pensez à insonoriser votre plafond ! Afin de procéder à l’isolation acoustique d’un plafond d’appartement, un faux plafond peut être suspendu au plafond existant à l’aide de suspentes anti-vibratiles pour limiter la transmission des bruits d’impact. L’espace créé est rempli d’une laine de verre semi-rigide qui absorbe les sons. 
 Autre solution plus performante : l’installation d’un faux plafond autoportant. Le fait que celui-ci soit désolidarisé du plafond existant (le faux plafond est monté à partir des murs), empêche la transmission directe des bruits : l’isolation phonique de l’appartement est améliorée.
 

Et comment assurer l’isolation phonique d’un plafond sous plancher en bois ?

Pour une bonne isolation phonique d’un plafond sous plancher en bois, il faut procéder en deux temps :
⦁    D’abord, poser de la laine de verre semi-rigide entre et sous les solives en bois qui constituent la structure du plancher. Ce matériau assurera une double isolation thermique et phonique.
⦁    Puis, pour le parement, il est conseillé d’utiliser des plaques à isolation acoustique renforcée, type Placophonique® de la marque Placo®. Il faut veiller à installer des suspentes anti-vibratiles pour limiter la transmission des bruits d’impact au plafond. Pour optimiser l’isolation phonique sous plancher, il est possible de doubler le parement, toujours en employant des suspentes anti-vibratiles.
 

Attention au diagnostic !

Du coup comment bien s'isoler et lutter contre les bruits et notamment les bruits d'impact qui eux s'avèrent plus facile à prévoir lors de la conception de la construction. Aussi, lors d'une rénovation, isoler la paroi "défaillante" aux bruits peut parfois ne pas suffire : le bruit du dessus peut aussi se transmettre par les parois verticales ( transmissions indirectes ou latérales ). Il est alors nécessaire de procéder aussi à l' isolation de ces murs afin d'obtenir un isolement suffisant et minimiser les travaux d'isolations de votre plafond et éviter de recouvrir votre d'isolant phonique.. Mettre en œuvre le principe de " boîte dans la boîte " permet d’assurer une continuité de l’isolation favorisant l'affaiblissement acoustique. Ce principe permet de mettre toutes les chances de son coté afin de «canaliser le bruit » et de le «laisser» ainsi à l’extérieur. On comprend alors toute l'importance que revêt un diagnostic préalable aux travaux correctement établi qui permet d'éviter de multiples interventions sur le chantier pour apporter la solution suffisante au problème d'acoustique rencontré et ainsi d'effectuer les travaux appropriés en une seule intervention !

nuisances sonores

Réalisez votre diagnostic phonique

Avec notre outil en ligne, trouvez la solution à vos nuisances sonores au sein de votre logement

Démarrez le diagnostic