Réaliser son isolation phonique

L’isolation phonique des murs

Date de l’article
27/09/2019
Temps de lecture
6 min de lecture
Afficher tous les détails de l’article
L’isolation phonique des murs

Qui n’a jamais subi les désagréments des habitations mitoyennes : agitation des enfants, niveau sonore d'une télévision trop élevées ou tout simplement nuisances sonores dues à l'activité du voisinage ? En matière de rénovation, il n’existe pour l’instant aucune réglementation acoustique exigeant des niveaux de performance à atteindre. Donc si vous ne pouvez imposer des travaux à vos voisins, voici quelques principes que vous pouvez appliquer dans un appartement existant mal isolé aux bruits et possédant au moins un mur mitoyen..

Comment bien isoler phoniquement les murs de sa maison contre les bruits aériens ?

Parmi les traitements pour lutter contre le bruit, les solutions constructives pour s’isoler des bruits aériens sont les solutions les plus faciles à appliquer car il s’agit d’affaiblir ou réduire un bruit venant d’un espace voisin. Par exemple, le triple vitrage peut être une solution pour vos fenêtres. Pour les murs, les cloisons ou les plafonds, il existe des solutions d'isolation avec des performances évaluées et certifiées, à partir d’isolants fibreux (ils isolent grâce à leur structure fibreuse et souple) tel que la laine minérale (laine de verre, laine de roche) ou un isolant naturel d’origine végétale ou animale, il est tout à fait possible d'avoir une bonne isolation acoustique et thermique en utilisant une isolation écologique. N'hésitez pas à consulter les guides acoustiques des fabricants et/ou les procès verbaux d'essais acoustiques (PV acoustiques) !

https://www.isover.fr/services-aux-pros/diag-phonic-accueil?utm_source=TSI&utm_medium=bannierearticle&utm_campaign=DiagPhonic

L’isolation phonique des murs sous ossature métallique

Pour réaliser une isolation phonique murale, il suffit de mettre en oeuvre un isolant fibreux sous une ossature métallique qui sert de support au parement final (plaque de plâtre standard ou à haute performance acoustique). Le choix de l’épaisseur s'effectue en fonction de l’objectif d’affaiblissement visé et de la place qu’il est possible ou non de consacrer dans votre maison/appartement mitoyen. En choisissant une épaisseur d'isolant thermique et acoustique adaptée, l’isolation peut aussi être une isolation thermique en s’assurant que la résistance thermique choisie soit suffisante à répondre aux exigences de la réglementation pour l'existant, si nécessaire ne pas hésiter à faire faire un devis d'isolation.

Isoler les murs avec un isolant thermo-acoustique sous ossature métallique présente l'avantage de pouvoir faire passer les gaines électriques entre l'isolant et l'ossature sans détériorer l'isolant, lors de l'implantation de nouvelles prises sur les murs. 

C'est pourquoi il est nécessaire de bien choisir les matériaux d'isolation que vous utiliserez lors de vos travaux d'isolation de vos murs mitoyens. Vous pouvez tout à fait utiliser un isolant phonique et tout de même bénéficier d'une bonne isolation thermique.

Plaques de plâtre acoustiques

Pour améliorer encore les performances de l’isolation phonique d'un doublage sur ossature, de nouvelles plaques de plâtre ont été conçues qui permettent un gain d'affaiblissement acoustique supérieur à celui d'un doublage en plaque de plâtre BA13 standard et bénéficiez d'un super confort acoustique.. Ainsi, la plaque Placo® Phonique bénéficie d’un cœur de plaque à haute densité, constitué d’une structure cristalline de gypse spécifique amortissante : cette composition permet à la plaque d’obtenir de hautes performances acoustiques soit un gain d'affaiblissement de 3 décibels par rapport à une BA13 standard (réduction par 2 des bruits perçus).

nuisances sonores

Réalisez votre diagnostic phonique

Avec notre outil en ligne, trouvez la solution à vos nuisances sonores au sein de votre logement

Démarrez le diagnostic