Isolation des combles aménagés

Isolation des combles en rénovation

Date de l’article
2/10/2019
Temps de lecture
2 min de lecture
Afficher tous les détails de l’article
Isolation des combles en rénovation

L’ isolation des combles en rénovation est une priorité au vu du taux de déperditions thermiques d'une toiture peu ou mal isolée. Rentables et très souvent faciles à mettre en œuvre, les travaux d’isolation des combles représentent l'opportunité d'améliorer significativement la performance énergétique globale de l’habitat.

La communauté

Les dernières discussions

Récemment
Isolation des combles aménagés

Bonjour,

J’ai parcouru ce site très intéressant et les interventions des uns et des autres sont très intéressantes. J’ai un projet d’isolation que je voudrais soumettre à vos avis éclairés.

Il s’agit d’une maison de 1972, les murs d’enceintes de l’étage de vie sont en moellons(20cm)+vide d’air(10cm)+brique plâtrière(3cm) posés sur une dalle béton sur un sous-sol complet semi-enterré (moellons). L’étage de vie à un plafond en brique plâtrière suspendus que je n’envisage pas de retirer, enfin les combles sont aménagés partiellement (dans le centre de la maison, par des cloisons créant de fait, des combles froids).

Je fais faire une isolation par l’extérieur et je remplace tous mes ouvrants pour traiter le sujet isolation des murs, portes et fenêtres. (le sous-sol aménagé également est actuellement isolé par l’intérieur murs et plafond.)

C’est sur la partie combles que je ne suis pas sur des approches que j’imagine.

Aujourd’hui, l’intégralité du plancher des combles (aménagés + froids) est recouvert de rouleaux de laine de verre de 8/10cm, et j’en vois 2 couches. Un plancher bois a été rajouté par-dessus pour la partie aménagée. Les rampants de la partie aménagés, sont a priori isolés grâce à de laine de verre de 10cm (place disponible entre lambris d’habillage et liteaux). Les cloisons séparant les combles aménagés des combles froids sont en bois sur lequels sont collés 2 couches de polystyrene expansé de (5cm chacune puis une couche de laine verre (10cm) qui a été, a de nombreux endroits visité « dépouillé » par des animaux non identifiés (peut être des loirs).

Je fais refaire la couverture de cette maison (changement de tuile et de liteaux), donc à cette occasion plusieurs approche d’isolation s’offre à moi.

La première qu’on me propose, c’est une isolation mince multicouches posée sur les actuels liteaux après avoir retiré les tuiles. Un vide d’air est créée avec la deuxième partie de l’isolation mince, puis des liteaux portant les nouvelles tuiles sont posés par-dessus :
- Je lis à droite et à gauche que l’efficacité de l’isolation mince est toute relative sans réussir à me faire un avis. Si ce n’est que l’isolation mince ne peut être la seule isolaion du toit, ça ne peut être qu’en complément. Ce qui est le cas, mais comme l’ancienne isolation est très abimée par les bestioles, je me dis qu’il faut que je remplace et dans ce cas, je ne suis plus convaincu que la solution soit la meilleure.
- De plus, je ne veux pas « chauffer » les greniers, donc je pense être obligés de conserver de l’isolation au sols même si j’ai l’isolant mince sous toiture.

La deuxième approche est de raisonner par l’intérieur, en rajoutant une couche contre l’actuel lambris ou en le retirant. mais pour avoir une bonne épaisseur, il faut que j’ai au moins 20cm et, là j’ai un problème d’un côté car l’arrivée de l’escalier, ne me laisse pas beaucoup de hauteur d’homme, je devrais donc réduire l’épaisseur sur le rampant SUD, ce que je trouve moins efficace, surtout que j’aimerai bien que mes combles aménagés soit vivable l’été (Lyon).

Enfin troisième approche, je remplace la laine de verre en rouleaux des combles froids par un isolant soufflé sur 40 cm, que je recouvre d’un plancher OSB pour utiliser le grenier, mais sans isolation sous tuile dans la partie comble froid. Je remplace l’isolation des cloisons verticales par de laine de bois (20cm + les 10 cms de polystyrene) et enfin, remplacement de l’isolation sous rampant au niveau des combles aménagés, par un isolation neuve type laine de roche ou tout autre isolant de 10cm d’épaisseur (j’ai pas plus).

L’objectif est d’avoir une isolation qui permet qu’il ne fasse pas trop chaud l’été et que l’hiver ne nous coute pas trop en chauffage.

Pour le moment, je n’obtiens que des devis avec de l’isolation mince. Il semble qu’en rénovation tous les couvreur s’accordent sur les même type de produit, à moins que finalement c’est ce qui soit le moins cher finalement…

Quelques paramètres : 200m2 de toitures, 74 m2 de combles froid, 41 m2 de combles aménagés.

Merci pour votre aide.

Lire la suite 3 réponses
petitpatrice le 21/05/2018 à 12:00
Isolation des combles en rénovation