Etanchéité à l'air en rénovation

L'isolation en rénovation - Etanchéité à l'air en rénovation

Pensez à traiter l’étanchéité à l’air de votre logement lors de vos travaux de rénovation : traquer les fuites d’air parasites dans l’enveloppe du bâti constitue un potentiel d’amélioration énergétique non négligeable. Associée à une isolation thermique performante, elle permettra d’assurer votre confort hiver comme été, de garantir la pérennité du bâti et de réduire votre facture d’énergie de chauffage ou de refroidissement.

Contexte :

En France, depuis 1975, date la première Réglementation Thermique, les réglementations thermiques successives ont permis l’amélioration de la performance des bâtiments neufs mais le bâtiment existant reste quant à lui toujours en retrait, plus coûteux tant en termes de consommation énergétique que d’émission de gaz à effet de serre ou GES.

Dans tous les cas de rénovation, les travaux effectués devront répondre a minima aux exigences de la Réglementation Thermique pour les bâtiments existants ou RT par élément, rendue obligatoire par l’arrêté du 3 mai 2007. Ces exigences sont des exigences minimales et les performances exigées ne sont pas suffisantes pour ouvrir droit au Crédit d’Impôt Développement Durable. Aussi, si la configuration du bien le permet, n’hésitez pas à opter pour des niveaux d’isolation supérieurs tant pour la réduction de votre consommation d’énergie que pour votre confort.

Lors de l’acquisition d’un bien existant, procéder à l’inventaire des améliorations à apporter pour le rendre plus confortable et plus économe est donc nécessaire. Prioriser l’isolation thermique de l’enveloppe de son logement (toiture, murs, planchers et ouvertures) représente un double avantage :

  • réduire sa facture en énergie de chauffage ou de refroidissement ;
  • mieux dimensionner les équipements (souvent très onéreux) lors de leur remplacement.

L’étanchéité à l’air est-elle obligatoire en rénovation ?

Non, contrairement au neuf (RT 2012), il n’existe pas d’obligation réglementaire d’étanchéité à l’air en rénovation mais celle-ci doit néanmoins être envisagée pour améliorer le confort et limiter les déperditions thermiques du bien acquis.

Elle permet de lutter contre les infiltrations d’air parasites dans le bâtiment qui peuvent engendrer une surconsommation de plusieurs dizaines de kWhep/m².an. Traquer chaque fuite d’air dans le bâti doit être prioritaire car plus le climat est froid et/ou venté, plus leur impact énergétique est défavorable.

L’objectif d’étanchéité à l’air doit donc être décidé en amont des travaux de rénovation afin que les entreprises intervenant sur le chantier en soit informées et les travaux coordonnés pour que l’objectif soit respecté par tous. La réussite de l’étanchéité à l’air du projet de rénovation résultera de la qualité de la mise en œuvre des produits et systèmes choisis.

On profitera, au besoin, des travaux de rénovation thermique pour poser un système de ventilation mécanique adapté, général et permanent (hygroréglable ou à double flux suivant la faisabilité) pour assurer la qualité de l’air intérieur, en s’appuyant sur l’obligation réglementaire d’aération/ventilation de l’habitat pour le neuf (http://www.developpement-durable.gouv.fr/Aeration-Ventilation,12909.html).

Comment assurer l’étanchéité à l’air lors de travaux de rénovation ?

Sachant qu’il existe pour chacune des applications du bâtiment des solutions d’étanchéité à l’air spécifiques selon la nature de la paroi à renforcer (membranes d’étanchéité à l’air, solutions à projeter, pare vapeur assurant aussi l’étanchéité à l’air, mastics, joints, etc.), on s’efforcera de corriger l’étanchéité à l’air sur l’ensemble de l’enveloppe du bâti.

Aussi, en parois opaques (toiture, murs), la mise en œuvre de systèmes d’étanchéité à l’air doit être envisagée dès lors que des travaux d’isolation sont entrepris en réfection ou en première mise en œuvre selon l’ancienneté du bâtiment. Pour toute autre fuite d’air (pourtour de gaines ou tuyaux traversant l’enveloppe du bâti par exemple), un calfeutrement adapté doit être étudié.

  • En toiture :

On peut généralement constater que les toitures anciennes sont très souvent insuffisamment isolées voire non isolées. L’isolation thermique des combles fait donc partie des travaux à envisager en premier lieu. En choisissant une isolation par l’intérieur de la toiture, on profitera de la mise en œuvre d’une isolation performante* pour y associer une membrane d’étanchéité à l’air, indépendante et continue, positionnée côté chauffé en complément.

En toiture traditionnelle, cela peut aussi être un pare-vapeur indépendant et continu répondant aux exigences des DTU couverture (série 40) (Sd > 18 mètres**) ou tout système sous Avis Technique, posé côté chauffé.

Ces membranes doivent être parfaitement étanchées au chevauchement des lés, à leur jonction avec les parois contiguës ainsi qu’à leur jonction avec les ouvertures présentes en couverture.
(*)en isolation traditionnelle : lambda inférieur à 0.036 W/(m.K) pour l’isolant posé entre chevrons si faisabilité et inférieur à 0.038 W/(m.K) pour l’isolation sous chevrons. (**) locaux à faible et moyenne hygrométrie, hors climat de montagne.

  • En murs périphériques :
    • Lorsque le choix se porte sur une isolation des murs par l’intérieur, il existe des systèmes complémentaires d’étanchéité à l’air, soit :
      • par projection humide avant isolation (parois maçonnées) ;
      • sous forme de membranes à positionner sur le mur support avant isolation (parois maçonnées) ;
      • par des membranes pare-vapeur indépendantes à positionner côté chauffé (le montage réalisé devra les protéger contre le risque de percement ultérieur).
    • Lorsque l’isolation thermique des murs périphériques est inexistante : la mise en œuvre du système d’étanchéité à l’air sera alors assurée à l’occasion de la pose de l’isolation.
    • Lorsque l’isolation existante est insuffisante, il est souvent plus efficace, quoique plus lourd, d’opter pour la dépose de l’existant afin de repartir sur un niveau d’isolation plus performant. Cela permet en outre de corriger les fuites d’air existantes sur l’enveloppe extérieure (jonctions murs/plancher, murs/toiture, jonction avec les menuiseries existantes).
    • Si des travaux de rénovation ont déjà été effectués et que l’étanchéité à l’air n’a pas été prise en compte, il faut identifier les éventuelles infiltrations ou fuites d’air pour les corriger du mieux possible (calfeutrement au pied des doublages et parements, à la jonction des menuiseries avec la paroi, des prises et interrupteurs).
  • Côté fenêtres

En dehors des ouvertures de ventilation, on s’assurera de l’étanchéité à l’air des fenêtres existantes. Si un changement est envisagé, les nouvelles fenêtres devront également :

  • répondre aux exigences de la RT par élément ;
  • avoir a minima des doubles vitrages avec une performance Ug inférieur ou égal à 2 W/m².K. ;
  • être équipées dans les pièces principales (hors salle de bains, toilettes, etc. et en dehors de la mise en œuvre d’une ventilation double flux), d’une entrée d’air pour répondre aux exigences réglementaires sur le renouvellement de l’air à l’intérieur de l’habitat.
  • Pour les planchers non isolés

S’ils donnent sur sous-sol, sur cave ou vide sanitaire accessible, prévoir la mise en œuvre d’une isolation par le dessous intégrant un système d’étanchéité à l’air suivant la nature du plancher. Le pont thermique structurel du plancher bas peut aussi être réduit par la mise en œuvre d’une isolation extérieure du soubassement.

Comment améliorer l’étanchéité à l’air hors travaux d’isolation ?

Si vous ne prévoyez pas de revoir l’isolation des parois de votre logement, vous pouvez tout de même améliorer votre confort et vos dépenses en énergie de chauffage en traquant partout les points faibles où pénètre l’air.

Voici de façon non exhaustive une liste de points sur lesquels vous devez être vigilants :

  • les liaisons des parois avec les menuiseries extérieures (fenêtres et portes donnant sur l’extérieur) : hors remplacement des menuiseries, prévoir joints de calfeutrage, mousses résilientes, mastic acrylique selon l’importance de l’infiltration,
  • les coffres de volets roulants et leur système de manœuvre : isoler si besoin et assurer l’étanchéité au pourtour des coffres par un joint mastic acrylique,
  • les seuils de portes extérieures et portes fenêtres : seuil de porte étanche, isolation extérieure du soubassement, joint brosse, etc.
  • le tableau d’alimentation électrique : s’il est positionné côté ambiance chauffée, l’étanchéité à l’air n’a besoin d’être assurée qu’à l’arrivée du réseau principal d’alimentation. Dans le cas contraire, toute traversée de paroi par une gaine devra être étanchée : reconstitution de la membrane d’étanchéité à l’air par l’ajout d’un morceau complémentaire parfaitement étanché à son tour si l’ouverture dans la membrane est large, sinon, tous systèmes dédiés tels œillets, tout adhésif permettant d’assurer une liaison efficace et durable, selon la grosseur des gaines.
  • les trappes d’accès au comble ou aux gaines techniques : trappes intégrant déjà un système d’étanchéité à l’air lors d’une 1ère mise en œuvre ou remplacement, sinon, joint adapté.
  • les pieds des parements intérieurs : il existe parfois des fuites d’air sous les plinthes, elles laissent alors apparaître des traces noires sur les parements. Il faut les calfeutrer selon l’importante de l’entrée d’air avec de la bande de calfeutrement, du mastic acrylique…
  • les prises et interrupteurs : installer des boîtiers étanches,
  • les conduits de fumée : utiliser les dispositifs spécifiques en toiture, en plafond, en mur.
  • les spots encastrés sur plafond donnant sur un comble perdu : poser des boîtiers étanches pour l’alimentation et choisissez des modèles proposant des joints d’étanchéité à l’air

et d’une manière générale, toute traversée de l’enveloppe extérieure par des gaines et tuyaux :

  • réseaux divers d’alimentation du bâtiment : eau, gaz, électricité, etc. en façade et sur toute paroi chauffée donnant sur un local non chauffé,
  • sorties de buse de chaudière, sortie de hotte en façade ou conduit de fumée : veillez à assurer l’étanchéité à l’air à la jonction avec la façade, choisissez des systèmes spécialement conçus.
  • arrivée d’air pour cheminée ou autre système de chauffage à combustion : elle doit être reliée de façon étanche à l’appareil, lui-même étanche,
  • évacuation de sèche-linge en façade : choisissez de préférence des modèles à condensation pour éviter de percer les façades, sinon posez des sorties d’air à volets mobiles

En savoir plus :


Charte du site TOUTSURLISOLATION.COM


Toutsurlisolation.com est un site internet, propriété de la société SAINT-GOBAIN ISOVER (ci-après dénommée « ISOVER ») visant à apporter une aide en ligne à tous les internautes envisageant de réaliser des travaux d’isolation dans leur habitation.

Ce site comprend ainsi des articles mis en ligne par ISOVER, lesquels sont ouverts aux commentaires des internautes qui peuvent ainsi enrichir le contenu desdits articles en postant leurs questions, expériences, recommandations et astuces.

Lorsqu’une réponse ou un commentaire posté par un internaute sera jugé pertinent et utile par ISOVER, cette réponse ou ce commentaire pourra être approuvé par un macaron et complété, si nécessaire, par le Community Manager d’ISOVER.

PRINCIPES DE COMPORTEMENT
ISOVER souligne que cette liberté d’expression offerte aux internautes doit impérativement s’exercer dans le respect des principes de comportement suivants auxquels les internautes doivent se conformer :

  1. Surveillez votre langage. Évitez d’utiliser le langage sms ou le jargon, soignez votre orthographe, soyez poli en toutes circonstances. Il est toujours plus agréable d’aider quelqu’un qui dit « bonjour » et « merci ».
  2. Ne criez pas Prenez soin de ne pas composer votre message en lettres capitales, cela donne l’impression que vous HURLEZ ;-).
  3. Evitez les discussions hors-sujet Votre commentaire doit concerner le thème de l’article sous lequel vous le postez. Tout ce qui ne sera pas en lien avec l’article n’a pas vocation à être publié ou pourra être réorienté vers la thématique la plus appropriée.
  4. Soyez précis tout en étant concis. Si votre demande est trop générique, par exemple "Comment isoler des combles ?", vous n'obtiendrez pas de réponse pertinente. Nous vous conseillons donc de consulter au préalable l'ensemble des articles relatifs à la problématique d'isolation que vous rencontrez puis de revenir exposer votre demande de manière plus ciblée si vous n'avez pas trouvé de réponse sur le site.
  5. Evitez les discussions privées. Veillez à ce que vos questions puissent être utiles à d’autres. Si votre question ne concerne que vous (demande de documentation, recherche d’un contact commercial, lieu de distribution des produits ISOVER…), vous avez la possibilité d'envoyer des messages privés sur le site ISOVER ici.
  6. Respectez les droits de propriété intellectuelle : ne postez pas un texte ou une image dont vous n'êtes pas l'auteur (reproduction totale ou partielle). Que ce texte ou cette image reflète votre avis ou qu'il vous serve à étayer votre opinion, n'omettez pas de citer vos sources. Evitez les avis sans fondement. L'ouverture aux commentaires est dédiée aux questions, avis et retours d'expérience. Ils ne doivent comporter ni affirmation infondée, ni dénigrement.
  7. Protégez votre vie privée et celle des autres. Ne publiez pas d’informations permettant une  identification nominative comme noms de famille, adresse de courrier électronique ou postale, numéro de téléphone ...
  8. Ne détournez pas la zone de commentaire. Cet espace est un espace de discussion destiné à l'entraide non à la promotion ou au prosélytisme à des fins commerciales. En cas de diffusion de publicité commerciale ou coordonnées professionnelles ou personnelles, votre message ne sera  pas publié.
  9. Les doublons ne sont pas autorisés. Merci de ne pas poster le même sujet dans plusieurs rubriques pour éviter l'éparpillement des discussions.
  10. De façon générale, ne sera pas publié : tout propos à caractère injurieux, diffamatoire, obscène ou offensant, portant atteinte au droit de la personnalité, à la sécurité des personnes et des biens, contraire aux règles édictées par le Code de la propriété intellectuelle ou tous autres lois et règlements en vigueur.

MODALITES DE PARTICIPATION

La participation aux commentaires des articles du site toutsurlisolation.com est gratuite et ne nécessite pas d’inscription préalable. Elle est subordonnée à l’acceptation de la présente charte.

LIMITATIONS APPLICABLES AU SERVICE PAR ISOVER

IISOVER n'est tenu que d'une obligation de moyens quant à la continuité du service. ISOVER ne peut garantir un fonctionnement continu du site et sa responsabilité ne saurait être engagée de ce chef.

ISOVER se réserve le droit d'interdire l'accès au forum à toute personne qui ne respecterait pas la présente charte.

MODERATION

La modération a pour objectif de garantir la liberté d'expression des internautes tout en assurant le respect d'autrui et de la Loi française. La modération des commentaires sur les articles du site www.toutsurlisolation.com se fera « a priori » c’est-à-dire que la modération se fera avant publication des commentaires.

Nous attirons votre attention sur le fait que ne pouvant assurer un suivi permanent en dehors des jours et heures ouvrables (de 9h à 18h, du lundi au vendredi), les commentaires pourront être publiés après un délai de quelques heures à quelques jours (week-ends et jours fériés).

Tout commentaire non conforme à la présente charte pourra être supprimé sans préavis ni justification.

LIMITES DE RESPONSABILITE

L’internaute est seul responsable du contenu qu’il met en ligne (textes, images, opinions, fichiers etc…).  Il s’engage à ce que les contenus qu’il publie ne soient pas de nature à porter atteinte aux intérêts légitimes des tiers et d’ISOVER. Il garantit ISOVER contre tout recours fondé directement ou indirectement sur le contenu qu’il a mis en ligne, ISOVER déclinant toute responsabilité de ce chef.

ISOVER ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence des informations publiées dans les commentaires postés par les internautes sur le site. Les informations mises à disposition sur le site toutsurlisolation.com le sont à simple titre informatif. ISOVER décline en conséquence toute responsabilité dans l’hypothèse où ces informations présenteraient un caractère erroné.

Il appartient à l’internaute de s’assurer de l’exactitude des informations disponibles sur le site toutsurlisolation.com au regard des DTU, avis technique et règles de l’art en général.

Les commentaires, conseils et informations publiés par le Community Manager ISOVER le sont uniquement à titre indicatif au vu des informations dont il dispose. La responsabilité d‘ISOVER ne saurait en aucun cas être engagée en cas de litige trouvant son origine dans les commentaires publiés par le Community Manager ISOVER ou tout autre commentaire approuvé par ce dernier.

ISOVER se réserve le droit de modifier les termes, conditions et mentions de la présente charte à tout moment sans avis préalable. Il est donc conseillé aux internautes de consulter régulièrement la dernière version de cette charte disponible depuis l'espace commentaires du site www.toutsurlisolation.com.


× OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.