Etanchéité à l'air

Comment réussir l’étanchéité à l’air ?

Date de l’article
25/09/2019
Temps de lecture
7 min de lecture
Afficher tous les détails de l’article
Comment réussir l’étanchéité à l’air ?

Réussir l'objectif d'étanchéité à l'air d'un bâtiment nécessite de mettre en place des systèmes appropriés. Selon les parois, elle peut être réalisée par la pose d'écrans et de membranes adaptés mis en oeuvre à l'aide de leurs accessoires propres (adhésifs, joints, mastic d'étanchéité à l'air) afin de limiter la perméabilité à l'air de l'enveloppe du bâti.

De quoi dépend la perméabilité à l’air d'un bâtiment ?

La perméabilité à l'air du bâtiment, mesurée à réception de l'ouvrage neuf, reflète l'ensemble des fuites d'air parasites présentes son enveloppe extérieure. Plus l'enveloppe est perméable à l'air, plus les besoins en énergie du bâtiment augmentent (en chauffage ou refroidissement). L'étanchéité à l'air d'un bâtiment est donc nécessaire à sa performance énergétique globale et elle dépend à la fois de la qualité des composants des systèmes constructifs et de la qualité de leur mise en œuvre . Une attention toute particulière doit être portée sur le traitement des jonctions et de tous les points singuliers de la construction :

  • jonction des façades avec les planchers et la toiture, les angles de murs,
  • jonction des façades avec les refends,
  • jonction des façades avec les ouvertures (fenêtres, portes, lucarnes),
  • passage des câbles électriques, des canalisations, des gaines et conduits divers,
  • traitement des boîtiers électriques (prises, interrupteurs) et du tableau électrique,
  • traitement des coffres de volets roulants et des trappes d'accès aux combles et/ou cave/sous-sol.

Comment traiter l’étanchéité à l’air du bâtiment ?

Le traitement de l’étanchéité à l’air s’effectue en fonction du type de bâtiment :

  • Les systèmes constructifs dits « ouverts » comme les structures bois de type COB (constructions à ossature bois) ou les couvertures sont des systèmes qui doivent associer isolation thermique et étanchéité à l’air pour une plus grande efficacité énergétique de ces parois ;
  • En construction maçonnée (parpaing, brique) : le gros œuvre doit normalement assurer l’étanchéité à l’air des parois verticales. Il n’est pas rare que des défauts d'étanchéité à l'air apparaissent sur le gros oeuvre lorsque le bâtiment vieilli (fissures, enduits détériorés, vieillissement des menuiseries. Ils contribuent à une dégradation notable de la performance d’étanchéité à l’air des parois.

Des solutions d’étanchéité à l’air selon le type de paroi existent, par exemple :

  • Des systèmes complets associant isolation performante et membrane d’étanchéité à l’air ou pare vapeur indépendants,
  • Des systèmes de pare vapeur hygro-variables assurant simultanément l'étanchéité à l’air et l'étanchéité à la vapeur d’eau des parois,
  • Des solutions humides à projeter sur le support avant isolation,
  • Des pièces de pose dédiées en cas de membrane d'étanchéité à l'air ou pare vapeur dont la compatibilité à la membrane ou au pare-vapeur choisi a été vérifiée par le fabricant (adhésifs durables, œillets, joints de calfeutrement, boîtiers étanches, mastics acryliques, mousses résilientes, etc.). 

Quelle que soit la solution technique choisie, l’évaluation des systèmes (y compris sur le maintien de leurs performances pendant la durée de vie de l’ouvrage) doit être effective pour garantir la performance de résultat attendue. La performance finale de l’étanchéité à l’air résulte des actions de chaque corps de métier depuis la conception de l’ouvrage jusqu’à la maintenance en exploitation. Il importe donc que chaque corps de métier intervenant dans l'ouvrage prenne soin de la préserver lors de leurs interventions. Il convient donc de mesurer l'étanchéité à l'air en cours de chantier, aux phases clés de la construction puis de valider en fin de chantier la performance finale (par mesure officielle réalisée par un opérateur agréé) et de la comparer avec les exigences réglementaires requises par la réglementation thermique en vigueur. Toute non conformité à l'étanchéité à l'air requise par la réglementation thermique nécessite une correction de la part des entreprises avant réception finale du chantier.

Membrane Vario Xtra

Membrane Vario Xtra

Membrane de gestion de la vapeur d’eau et d’étanchéité à l’air hygro-régulante avec plage de Sd étendue de 0,4 à 25 m

Voir la fiche produit

Etanchéité à l’air en complément d’une isolation performante en rénovation

Même s’il n’existe pas d’obligation réglementaire en matière d’étanchéité à l’air en rénovation, il est essentiel de traquer les fuites d’air parasites dans l’enveloppe du bâti pour améliorer le confort thermo-acoustique et limiter les déperditions thermiques.
Comment assurer l’étanchéité à l’air lors de travaux de rénovation ? Comment améliorer l’étanchéité à l’air hors travaux d’isolation ? Pour le découvrir, consultez notre article dédié à l’ étanchéité à l’air en rénovation .

En savoir plus :

La communauté

Les dernières discussions

Récemment
Étanchéité à l'air : réussir l'installation