L’isolation phonique du plafond

Plancher, fenêtres, cloison… un cadre de vie confortable - L’isolation phonique du plafond

Qui n’a pas subi les nuisances de voisinage, les bruits de pas ou le frottement de pieds de chaise sur le plancher du dessus ? En matière de rénovation, il n’existe pour l’instant aucune réglementation acoustique exigeant des niveaux de performance à atteindre. Aussi, si vous ne pouvez imposer des travaux à vos voisins, voici quelques principes que vous pouvez appliquer dans un appartement existant mal isolé aux bruits.

Traiter le bruit à la source

La meilleure solution consiste à traiter le bruit à la source, c'est-à-dire à intervenir par le dessus (par exemple, une simple moquette de type aiguilletée ou une sous couche résiliente de quelques millimètres sous un parquet flottant peut souvent suffire à traiter le problème) mais cela n’est pas toujours possible… La solution est donc chez soi, en isolant le dessous de son plafond.

Créer un faux plafond acoustique

On crée un faux plafond suspendu sur ossature métallique : le plus souvent à base de plaques de plâtre vissées sur une ossature métallique fixée par suspentes au plafond existant. L’espace vide ainsi créé (le plénum) est rempli d’isolant fibreux sous forme de panneaux ou rouleaux, posés jointivement sur l'ossature et qui jouera le rôle d'amortisseur ( effet masse-ressort-masse ) .

Cependant, les bruits d’impact peuvent encore se faire entendre : la vibration induite par l'impact est transmise aux suspentes et à l'ossature métallique qui la transmettent au parement en plaques de plâtre. Afin de limiter ces transmissions, il existe sur le marché des suspentes antivibratiles. On constate toutefois que le résultat optimum est obtenu par la pose d’ ossatures longue portée (fixées de mur à mur) qui permettent de désolidariser le faux plafond créé du plancher du dessus. L'isolant est déroulé de la même manière sur les ossatures longue portée et les plaques sont vissées sur l'ossature.

Nota : contrairement aux idées reçues, le gain d'isolement est indépendant de la masse volumique de la laine minérale. Ce ne sont pas les laines minérales les plus denses qui offrent les meilleures performances acoustiques : à épaisseur égale et avec une masse volumique plus faible, une laine de verre donnera des performances acoustiques équivalentes à celle d'une laine de roche. L'absence d'infibrés, l'élasticité, la longueur de la fibre et l'homogénéité de la laine de verre permettent d'abaisser la fréquence de résonance de l'ouvrage en optimisant l'effet " masse-ressort-masse ".

Pour aller + loin :

- créer un plafond sous plancher bois pour s'isoler du bruit

- créer un plafond sous plancher béton pour s'isoler du bruit

Attention au diagnostic !

Lutter contre les bruits et notamment les bruits d'impact s'avère plus facile à prévoir dès la conception de la construction. Aussi, lors d'une rénovation, isoler la paroi "défaillante" aux bruits peut parfois ne pas suffire : le bruit du dessus peut aussi se transmettre par les parois verticales ( transmissions indirectes ou latérales ). Il est alors nécessaire de procéder aussi à l' isolation de ces murs afin d'obtenir un isolement suffisant. Mettre en œuvre le principe de " boîte dans la boîte " permet d’assurer une continuité de l’isolation favorisant l'affaiblissement acoustique. Ce principe permet de mettre toutes les chances de son coté afin de «canaliser le bruit » et de le «laisser» ainsi à l’extérieur. On comprend alors toute l'importance que revêt un diagnostic préalable aux travaux correctement établi qui permet d'éviter de multiples interventions sur le chantier pour apporter la solution suffisante au problème d'acoustique rencontré et ainsi d'effectuer les travaux appropriés en une seule intervention !


64 commentaires

  • eileen

    Il y a 28 jours

    Bonjour,

    Je viens de faire construire un pavillon NORME RT2012
    L'isolation des combles en laine de verre pulsée à été faite il y a 15 jours exactement
    Il y a une rue assez passante matin/ soir devant chez moi, avec un stop ( voiture qui redémarre) et béton abimé du à divers travaux de voirie ( effet de "choc" quand la voiture passe )
    J'ai installé ma chambre derrière et malgré une fenêtre double vitrage et un rideau phonique, je trouve que l'on entend beaucoup les voitures qui démarrent et le " choc" qui résonne quand les voitures passent là où le sol est abimé ( je parle même pas de camionnettes ou des remorques...) ... Ca me réveille dès premiers passage au petit matin, et impossible après de me rendormir!
    On m'a dit que peut être le bruit viendrait du toit du fait de l’isolation très récente, la laine de verre pulsée n'était pas encore bien tassée, que d'ici 2 mois j'entendrai moins, votre avis?
    et si ça ne s'arrange pas comment isoler davantage les combles avec un isolant phonique adapté ce type de nuisances sonores ( moteur et choc)?
    Je suis particulièrement sensible aux bruits (sommeil très léger), c'est vraiment pénible et difficile de se sentir bien chez soi du coup ;(
    Merci de votre aide et vos conseils.
    • sofi29

      Il y a 5 jours

      Bonjour Eileen,

      Il ne faut pas espérer une amélioration par le tassement. En effet, le tassement d'un isolant est plus un défaut qu'un avantage car le pouvoir isolant vient de l'air emprisonné dans les fibres. Qui dit tassement dit moins d'air donc moins de performance ;-/ Ce n'est donc pas un argument de qualité ! Une laine de verre en flocons de type Comblissimo, Flocolène ou Isolène, a un tassement inférieur à 1% après soufflage.

      La question est plutôt de savoir quelle épaisseur de laine a été posée dans vos combles. L’isolement aux bruits extérieurs réglementaire requis en toiture est de 30 dB. Selon le classement au bruit de la route, cette exigence peut aller jusqu’à 45 dB. Avec une laine en flocons de type Comblissimo, on obtient un isolement pondéré de 53 dB(A) en bruits aériens de voisinage et de 48 dB(A) pour les bruits extérieurs de trafic routier avec une épaisseur de 330mm, épaisseur correspondant à la résistance thermique minimale recommandée en combles perdus, soit R= 7m2.K/W. Cet isolement aux bruits extérieurs couvre les exigences d’isolement vis-à-vis des bruits extérieurs de trafic routier pour les routes dont le classement au bruit va de la catégorie 5 à la catégorie 2 (classement des infrastructures routières en fonction du bruit environnant qu’elles génèrent https://www.toutsurlisolation.com...ns-le-neuf/Reglementation-acoustique Pour répondre à la catégorie 1 (la plus bruyante), la mise en œuvre d’un double parement en plaques de plâtre BA13 est nécessaire. Le classement des infrastructures routières, selon leur importance, est disponible en préfecture).

      Vérifiez donc la référence de laine et la résistance thermique prévues dans le descriptif de votre habitation. De la résistance thermique découle une épaisseur à mettre en oeuvre (certificat Acermi du produit www.acermi.com) et vérifiez que cette épaisseur a bien été posée dans vos combles perdus. Assurez-vous également que la trappe d’accès aux combles est bien une trappe isolée (trappe spécifique RT2012, prévoyant isolation thermique et étanchéité à l’air – là ou l’air passe, le bruit passe aussi sad).

      Sachez que même si votre maison répond aux exigences de la RT2012, l’épaisseur d’isolant mis en œuvre sur l’enveloppe du bâtiment (en combles comme en murs donnant sur l’extérieur) peut ne pas correspondre aux épaisseurs nécessaires à obtenir les résistances thermiques minimales recommandées pour une maison BBC RT2012. En effet, la RT2012 exigence une consommation maximale d’énergie par m2 et par an et cette consommation peut être atteinte avec une isolation de l’enveloppe moyenne et des équipements performants (chauffage, ventilation, eau chaude sanitaire). Selon la nature de l’isolant mis en œuvre en murs, vous pouvez avoir une isolation acoustique différente : un polystyrène n’a de capacité acoustique que s’il s’agit d’un polystyrène élastifié alors qu’une laine minérale ou végétale assure simultanément une isolation thermique et phonique. La performance acoustique des fenêtres posées est aussi importante à vérifier : la fenêtre peut constituer une faiblesse sur une paroi par ailleurs bien isolée.

      Enfin, compte-tenu de votre sensibilité au bruit, il vaudrait mieux que les entrées d’air posées sur les fenêtres, s’il s’agit de lucarnes (fenêtres verticales et non de type vasistas), soient de qualité acoustique. Il existe des entrées d’air dont l’affaiblissement acoustique va jusqu’à 42 dB pour les fenêtres donnant sur les axes routiers bruyants.

      Bon courage !
  • Batteur

    Il y a 1 mois

    Bonjour
    Dans une construction neuve je souhaite réaliser une salle de répétition de musique.
    La construction est en briques de 20 et sera doublée en placo double peau avec 14cm de laine de verre (impossible de faire mieux au vu des réservations des fenêtres)
    Par contre la question se pose au niveau du plafond. Je souhaite appliquer le principe de la boîte dans boîte mais ne sais pas comment faire.
    Étant directement sous le toit je dois d’abord réaliser l’isolation thermique avec la laine de 28cm et poser le plafond ( plâtre ou panneaux de bois) sur lequel les cloisons en double peau viennent se fixer, et ensuite réaliser le second plafond (de type lambris)avec un isolant acoustique pris entre les deux couches de plafond.
    Par contre je crains qu’une condensation se crée entre ces différentes strates.
    Qu’en pensez-vous ?
    Merci d’avance pour votre réponse
    • sofi29

      Il y a 5 jours

      Bonjour Batteur,

      La création d’une salle de musique/répétition ne s’improvise pas en termes de confort et il vaudrait mieux que vous soyez accompagné par un acousticien pour ce type de création. L’étude du projet avec un homme de l’art permettrait de définir d’une part, la puissance de son à atténuer et d’autre part, la correction acoustique nécessaire au confort d’écoute pour être sûr d’avoir une conception répondant à votre besoin. Sans étude acoustique, les informations transmises ici pourraient ne pas être suffisantes pour répondre à votre confort.

      Pour l’isolation en plafond comme en murs, préférez un parement en plaques de plâtre pour un meilleur isolement acoustique : une plaque de plâtre arrête mieux le bruit qu’un parement en lambris. N’hésitez pas à prévoir un doublement des plaques pour une meilleure performance, voire de prévoir des plaques d’épaisseur différente selon la fréquence de sons à limiter.

      Côté performance thermique, avec l’épaisseur de laine que vous prévoyez, vous obtiendrez R=8 m2.K/W avec la combinaison de 2 lits de laine au lambda de 0.035W/m.K (type Isoconfort 35), conformément aux recommandations pour la création d’une maison RT2012 (pour information, les laines souples au lambda de 0.040W/m.K ne sont plus autorisées pour l’isolation des rampants de combles aménagés). Prévoyez une membrane pare vapeur indépendante pour la gestion de la vapeur d’eau et l’étanchéité à l’air des parois (membrane hygrorégulante de type Vario Xtra par exemple).

      Pour la correction acoustique de la pièce, évitez un lambris plein en parement. Pour que la laine posée puisse jouer son rôle d’absorbeur de sons, il vous faut un parement ajouré (perforation minimale de 17%). Optez pour une laine IBR40 en 100mm et de préférence revêtue d’un voile de confort de pose (compte-tenu du parement ajouré) à fixer entre le parement des rampants et le parement ajouré posé du côté de la salle de répétition https://www.isover.fr/produits/catalogue/ibr-contact

      Pour éviter les risques de condensation, en climat de plaine, il faut que la résistance thermique du complexe posé en correction acoustique ne soit pas supérieure au 1/3 de la résistance thermique posée en isolation des rampants : pose en 1/3-2/3 de part et d’autre de la membrane pare vapeur. Si votre maison est située en climat de montagne, la pose doit être effectuée en 1/4-3/4 conformément à l’avis technique de mise en œuvre de la membrane Vario Xtra.

      En espérant que ces éléments répondent à vos interrogations.
  • RBh7142

    Il y a 1 mois

    Bonjour,
    Je rénove une maison ancienne dont les hauteurs entre étages sont limitées, 2,20 m environ entre solives de 6x150 mm (espacement 440 mm) et le sol fini pour le rdc et le 1er étage. Le plancher de l'étage a été réalisé en châtaigné épaisseur 22 mm posé sur ces mêmes solives avec une bande "résiliente" de quelques mm.
    Je souhaite améliorer l'isolation phonique en ajoutant entre ces solives un isolant type Placo + laine minérale de 10/40 ou 50 mm soit 60 mm maxi, pour conserver au mieux une impression de volume (manque de luminosité dans ces vieilles maisons), d'où les 90/100 mm de volume conservé entre ces solives.
    Ces panneaux isolants, à découper dans les panneaux de base de 2,5 m x1,2 m, seraient maintenus latéralement par des quart de rond en pin de 15x15 mm fixés par pointes sans tête. Quel est votre avis, quelles sont vos critiques et suggestions, sachant que j'ai bien conscience qu'il s'agit d'une solution minimale pour les atténuations phoniques?
    Remerciements
    • sofi29

      Il y a 1 mois

      Bonjour RBh7142,

      Vous avez bien compris que cette solution n’est pas optimale. Il subsistera en effet un pont phonique à chaque solive laissée apparente. Le complexe mis en place n’atténuera que de façon partielle les bruits aériens et bruits d’impact de l’étage. L’idéal aurait été une isolation complète entre solives avec l’ajout d’un lit continu en sous face de solives mais j’ai bien conscience que la faible hauteur de plafond ne permet pas de réaliser ce type de montage sous peine d’écraser complètement le volume des pièces du rez de chaussée.

      Il est aussi dommage que vous ayez déjà réalisé votre plancher en châtaignier car une isolation phonique sous chape (avant pose du plancher final) aurait permis de renforcer l’isolement entre les deux étages https://www.isover.fr/sites/isove...e_solutions_56_71_sols_planchers.pdf (solution Isosol page 68).

      Vous pouvez donc poser un lit de laine acoustique de type Par 45 entre solives et tenter de gagner un peu plus en acoustique en doublant la plaque de plâtre en sous face (afin d'ajouter un peu de masse). Toutefois, votre satisfaction sera fonction de votre niveau d’exigence actuel.

      Cordialement.
  • Matheojiji51

    Il y a 2 mois

    Bonjour,

    Je rénove (depuis 2 ans) une vieille maison de la fin des années 1800...
    J'ai déposé le faux plafond du salon et je me pose la question encore et encore de savoir si je dois mettre de la laine de verre entre les solives ? Le but est de gagner en isolation phonique essentiellement. J'ai bien compris que les bruits d'impact ne serait que très peu traités mais cela serait-il efficace pour les bruits aériens au moins ? Autrement dit l'ajout de laine de verre + plafond en placoplatre est-il plus efficace qu'un plafond en placoplatre sans laine de verre d'un point de vue acoustique ?
    Le plancher du dessus en bois est posé directement sur les solives et je ne souhaite pas réaliser de chape sèche à l'étage.

    Avez-vous aussi peut être d’autres préconisations à me soumettre ?

    Merci beaucoup de votre éclairage
    • sofi29

      Il y a 2 mois

      Bonjour Matheojiji51,

      Pour une isolation phonique du plafond, tant pour les bruits d’impacts que pour les bruits aériens, la réalisation doit se faire de préférence en double lit, à savoir, un lit entre les solives et un lit complémentaire d’au moins 60mm posé en continu sous les solives afin de limiter le bruit d’impact transmis du plancher aux solives. Pour la fixation des plaques de plâtre, il vous faut de préférence utiliser des suspentes antivibratiles, là encore pour limiter la transmission de la vibration au parement plâtre formant le plafond côté salon.

      La solution la plus efficace serait non pas un plafond suspendu mais un plafond autoportant. Toutefois celui-ci doit être fixé sur les murs porteurs de la pièce. Vous trouvez sous ce lien les tutoriels des plafond suspendu et autoportant https://particuliers.placo.fr/les-tutoriels/plafonds

      Pour la laine à poser dans votre plafond, optez pour une laine semi-rigide à couper avec 1 cm de plus que la largeur entre solives pour que les panneaux coupés se tiennent en appui de part et d’autre sur les solives le temps de poser l’ossature (suspentes + fourrures) qui portera le second lit de laine https://www.isover.fr/produits/catalogue/isoconfort-35

      Bonne isolation !
  • Sev

    Il y a 3 mois

    Bonjour,

    Je suis en train de faire un faux plafond autoportant. Le toit terrasse est isolé par l'extérieur. J'ai une grande hauteur et des poutres. Le faux plafond est placé sous ces poutres.
    J'ai deux questions:
    Au lieu de placer l'isolant entre les montants puis je le placer dans l'autre sens pour éviter les découpes tous les 50 cm ? J'ai de la place au dessus.
    Quelle épaisseur d'isolant dois-je prendre pour avoir une bonne isolation phonique (pluie sur bac acier pourtant isolé) sans alourdir la structure métallique ?
    En espérant avoir été claire dans mes deux questions et en vous remerciant pour vos réponses.
    • sofi29

      Il y a 3 mois

      Bonjour Sev,

      Il faut prendre bien garde à ne pas déplacer le point de rosée dans l’épaisseur de l’isolant sous peine de désordres à terme. La résistance thermique de l’isolant possible à poser en sous face dépend de la résistance thermique de l’isolant posé sous étanchéité. Dans l’absolu, la résistance thermique de l’isolant posé ne doit pas être supérieure au ¼ de la résistance thermique du complexe isolant actuel mais il faut tenir compte des conditions climatiques du lieu où se situe votre bien ainsi que de ses équipements, notamment de chauffage et de ventilation. Pour pouvoir poser cette isolation en sous face, vous devez donc vous adresser à un bureau d’études thermiques pour faire réaliser ce calcul indispensable pour ne pas aller au-devant de désordres pouvant nuire à la pérennité de l’ouvrage.

      Sinon, côté mise en œuvre, si vous souhaitez ne pas placer l’isolant entre les montants constituant le plafond autoportant, cela est possible mais il faut opter pour un isolant semi-rigide (Isoconfort 35 par exemple) afin qu’il puisse bien tenir en pose perpendiculaire à la structure sans faire « ventre » entre les montants d’ossature. Pensez à le couper de l’ordre de 2cm de plus dans la longueur afin qu’il soit bien calé contre la paroi, de bout en bout. La pose des rouleaux doit être faite bord à bord, rouleaux bien jointifs afin d’assurer le parfait calfeutrement de la surface. Vous pouvez renforcer l’efficacité d’isolement acoustique du plafond en optant pour une plaque de plâtre à isolation acoustique renforcée telle la plaque Placo Phonique (ou équivalent).

      Cordialement.
  • FRF

    Il y a 4 mois

    Bonjour,
    Je suis propriétaire d’un appartement de 92 m² sis dans un immeuble inauguré en 1965 et doté d’un système de «?chauffage au sol?».
    J'envisage de faire installer dans cet appartement un dispositif d’isolation acoustique au plafond et sur les «?coffrages?» protégeant divers tuyaux.
    Il semblerait que la part de la contribution au chauffage de l'appartement est la suivante: 60% par le plafond et 40% par le sol.
    Mes questions:
    1] Est-il possible de maximiser l’isolation acoustique du plafond dans le cadre du budget que je me suis fixé tout en minimisant l’isolation thermique, c’est-à-dire la diminution de la chaleur provenant de ce plafond??
    2] Si cela est possible quel sera approximativement le prix au m² du matériau utilisé?
    Merci d'avance pour votre aide.
    • MarcIsover

      Il y a 4 mois

      Bonjour FRF,

      Une Isolation acoustique nécessitant l’interposition d’une laine minérale sera forcément un frein au rendement du chauffage car cela isolera plus ou moins thermiquement le plafond. Une parade consistant peut être à positionner un isolant avec une faible résistance thermique. L’emploi du Soniroll avec le système Optima Sonic https://www.isover.fr/sites/isove...olation-acoustique-murs-cloisons.pdf est une possibilité. Sa résistance thermique est faible : 0.80 m².K/Wet son épaisseur aussi (28mm) ce qui peut être un plus pour ne pas gêner l’ouverture de fenêtres , ne pas empêcher l’accès à des coffres de volets roulant ou ne pas perdre trop de hauteur sous plafond. Vous découvrirez dans la documentation ces caractéristiques et sa mise en œuvre. Attention à ce sujet au percement de la dalle selon le type de chauffage, il n’est peut être tout simplement pas possible. Privilégiez un plafond auto portant fixé de mur porteur à mur porteur à l’aide de rails périphériques et de montants. Vous trouverez ici https://particuliers.placo.fr/ame...ir-le-type-de-faux-plafond-installer quelques informations basiques sur la réalisation de faux plafonds auto portants ou suspendus et notamment le dimensionnement des ossatures en fonction de la portée de mur à mur. L’emploi d’une plaque à isolation acoustique renforcée type Placophonique® reconnaissable à son face cartonnée de couleur bleue performe le système par rapport à une BA13 standard.

      Vous pouvez également employer une laine type IBR mais sa résistance thermique supérieure (R=2.50 en 100 mm) sera une barrière plus importante.

      Concernant les prix des matériaux, je vous laisse le soin de consulter les distributeurs, négoces en matériaux, grandes surfaces de bricolages ou sites en ligne pour vous faire une idée. La réalisation de plusieurs devis par des entreprises vous donnera également des informations sur le coût du chantier.

      Bonne isolation acoustique happy
  • Tdes

    Il y a 4 mois

    Bonjour,

    J'ai déja posé une question pour l'isolation de murs , un grand merci pour votre réponse très claire!
    J'ai maintenant une question pour l'isolation plancher. J'ai conscience que ce sujet a été abordé plusieurs fois mais pas forcément dans mon cas précis. Je souhaiterais donc avoir votre avis de pros pour l'isolation du vieux plancher (1850) de la maison que nous sommes entrain de rénover. Ce plancher sépare le rez de chaussée du premier étage et je souhaite que le résultat soit vraiment hyper performant pour les bruits aériens mais aussi et surtout pour les bruits d’impact.

    Actuellement le plancher en bois est simplement constitué de solives et d’un vieux parquet posé directement sur les solives (cloué ou collé je ne sais pas). Au rez de chaussée, le plaquo du plafond a été totalement déposé ce qui fait qu’on a un accès direct aux solives, entre lesquels il n’y a rien (pas d’isolant).

    Que conseillez vous comme solution pour une isolation top sachant qu’en plus nous souhaitons installer un nouveau parquet à l’étage ?

    L’entrepreneur qui gère les travaux me dit qu’il envisage de i) poser un isolant type laine de verre entre les solives, ii) poser un isolant sur les solives même (je n’ai pas le détail) et iii) de poser un isolant/sous couche sur le vieux parquet existant et ensuite poser dessus un nouveau parquet. J’ai un doute sur l’efficacité surtout rapport aux impacts.

    Enfin, j’ajoute que nous souhaitons donc que le parquet installé soit massif en pose collée (pas de flottant, meme avec une bonne pose j’ai vu par le passé que ça bouge un peu surtout avec les variations de température donc vraiment pas de flottant).

    Sa solution est-elle acceptable ? une chape sèche type avec billes d’argiles est-elle impérative pour une bien meilleure isolation ? Faut-il selon vous déposer le vieux parquet ou peut on le conserver pour réaliser l’isolation ?

    Un grand merci pour vos conseils et votre pédagogie.
    • MarcIsover

      Il y a 4 mois

      Bonjour Tdes,

      Deux parties dans votre question : L’isolation par-dessus le plancher (essentiellement pour les bruits d’impact) et l’isolation par le dessous (principalement pour les bruits dits aériens : voix, TV, musique, bruits portés par l’air somme toute).

      Pour le plancher, votre entrepreneur envisage donc de démonter l’existant pour placer une bande résiliente type Phaltex sur le dessus des solives pour limiter les transmissions des vibrations. Il sera important également qu’il y ait une désolidarisation périphérique afin que le sol ne soit pas en contact avec les murs. Plusieurs solutions possibles ensuite :

      - Poser une laine minérale spécifique (type Isosol) recouvert ensuite par un plancher de répartition et nouveau revêtement de sol ou plancher bois. Voir ici https://www.isover.fr/sites/isove...e_solutions_56_71_sols_planchers.pdf en page 68 & 69 les performances d’affaiblissement acoustique annoncées. Cette laine atténue bruits d’impacts et bruits aériens et présente un bon compromis épaisseur/performance. Elle est utilisée en chape dite sèche (sans apport d’eau). En acoustique, les chiffres théoriques peuvent être un bon moyen de choisir une solution plutôt qu’une autre et c’est un bon moyen de comparaison. Pour info, si l’on veut obtenir un affaiblissement donné, il faut viser une solution théorique au résultat meilleur d’au moins 5 dB si l’on tient compte des conditions dites de chantier (transmissions latérales et parasites) et de l’optimisation lors de tests acoustiques en laboratoire.

      - Autre solution efficace sur plancher bois de votre type, les plaques Rigidur sol avec ou sans isolant associé) et les billes d’argile qui permettent d’avoir une bonne planéité. Ce système est décrit ici https://particuliers.placo.fr/tut...ravaux/rigidur-sol-lisolation-du-sol . La documentation associée en lien permet d’accéder aux performances acoustiques.

      - D’autres solutions existent bien évidemment (sous couches acoustiques sous parquet notamment) et leur opportunité peut être évaluée par leurs performances mesurées d’affaiblissement acoustique.

      Pour le plafond, il faut chercher un effet masse-ressort-masse où l’isolant placé entre deux masses (le plancher existant et le nouveau parement) joue le rôle de ressort et d’amortisseur des ondes vibratoires que sont les bruits et autres sons. Pour une meilleure efficacité, il est préférable d’isoler entre et sous solives pour éviter le pont phonique créé par chaque solive mais, à l’impossible nul n’est tenu ! Le nouveau parement sera préférentiellement une plaque de plâtre à isolation acoustique renforcée type Placophonique®. Il est aisé d’améliorer sensiblement la performance de ce montage tout simplement en doublant le parement (en prenant soin de décaler les plaques pour décaler les joints : là où l’air passe, le bruit passe) et en employant des suspentes anti-vibratiles qui limitent les transmissions.

      Vous trouverez plus de théorie dans le chapitre de ce guide acoustique traitant alors des fondamentaux https://www.isover.fr/sites/isove...documents/catalogue_fondamentaux.pdf

      Ces conseils ne sauraient se substituer à une étude acoustique dédiée.

      Espérant vous avoir répondu à vos attentes et restant à votre écoute.

      Bien cordialement
  • Grand Large

    Il y a 5 mois

    Bonjour,

    Il y a deux mois et demi, j'ai emménagé dans un petit deux pièces dont la construction s'est achevée en décembre 2017.

    Aucun problème de bruit aérien mais ÉNORMES PROBLÈMES de bruit d'IMPACT -transmis par le plafond- mais venant des appartements parallèles de part et d'autre de mon logement (source vérifiée et avérée, au début je croyais que cela venait du dessus !).

    Le maître d'ouvrage ne veut rien entendre et brandit son attestation acoustique en conformité ! Je suis déjà déglinguée !

    Aucun des murs n'est porteur, ce sont des doubles placo phoniques -sur ossature bois- qui séparent chaque appartement.

    Quelle solution me préconisez-vous et quel est le coût moyen à envisager au m2 ?

    Merci infiniment pour votre aide.
    • MarcIsover

      Il y a 5 mois

      Bonjour Grand Large (je suppose qu’il s’agit du nom du programme immobilier),

      Il est hélas vrai, comme vous pouvez le constater, que les normes acoustiques sont faibles et peuvent ne pas suffire pour avoir le confort acoustique attendu. Vous les trouverez ici https://www.isover.fr/sites/isove...documents/catalogue_fondamentaux.pdf

      Il ne m’est pas possible de se prononcer à distance sans mesures acoustiques et vérification des voies de transmission des bruits. La solution est peut-être chez vous de réaliser un faux-plafond autoportant (selon les dimensions des pièces et la nature des murs ou parois (porteurs ou non) ou suspendu de préférence avec des suspentes anti vibratiles. Cela consiste, sur le principe, à faire un système masse-ressort-masse avec la plafond existant, un nouveau parement (de préférence avec des plaques de plâtre à isolation acoustique renforcée type Placophonique® en simple ou mieux encore double peau) pour habiller le faux plafond et insérer une laine minérale type IBR ou Soniroll (si limité par la hauteur et selon les recommandations du diagnostic acoustique) dans la cavité créée.

      Un diagnostic acoustique éventuellement assorti d’obligations de résultat vous permettrait d’y voir plus clair. Le montant des travaux nécessite l’établissement de devis et je ne peux malheureusement vous aider à estimer même vaguement le montant des travaux nécessaires pour retrouver la quiétude indispensable.
      Vous avez peut-être déjà consulté cette page https://www.toutsurlisolation.com...n-isolation-phonique-dans-l-existant qui développe différents points évoqués.

      Une solution est donc de faire appel à un acousticien qui fera une étude personnalisée et des recommandations avec un éventuel engagement de résultat.

      J’espère que vous soucis seront très vite un lointain souvenir et que vous pourrez profiter pleinement de votre bien..

      Cordialement
  • Barbichette

    Il y a 7 mois

    Bonjour,

    Nous venons d'acheter une maison ancienne avec mon mari et nous apercevons que tous les bruits : vibrations quand deplacements dans les etages, pas , tv du salon, discussion, chasse d'eau, baignoire, passent à travers le plancher/plafond entre salon et etage du dessus. Dans le salon nous avons en effet des poutres apparentes qui sont au contact direct avec du parquet ancien des chambres de l'étage et parquet de la douche wc. Nous avons fait appel à des artisans comme des menuisiers pour devis isolation. Nous voulons garder une partie apparente des poutres si possible (la surface de plafond a couvrir est tres grande si nous devons acheter des poutres par derriere) et aussi garder le plancher des chambres que nous venons de rénover nous même. Voici les devis qui nois sont proposes:
    Isolation acoustique d'un plancher comprenant plaques de plâtre BA13 Placophonique sur ossature métallique y compris isolation laine de roche épaisseur 100 mm.
    L'autre devis nous parle de laine de verre derniere generation 6mm + placo simple et non placophonique.
    Laquelle de ces 2 devis est efficace ? S'il n'y en a pas, quelle solution pouvons nous demander aux artisans de faire? Nous ne voudrions pas nous tromper car les devis que nous avons sont chers.

    Merci de votre aide.

    Bien cdlt.
    • sofi29

      Il y a 6 mois

      Bonjour Barbichette,

      Il faut savoir que l'isolation phonique en rénovation est toujours complexe car la transmission des bruits dépend de la solution constructive mise en oeuvre à l'origine. L'acoustique d'un logement est toujours plus facile à traiter à la construction suspicious

      Pour votre rénovation acoustique entre les 2 étages, en optant pour une isolation discontinue (entrecoupée par les solives), vous ne pouvez espérer qu'un résultat partiel car les poutres laissées apparentes sont autant de ponts phoniques conservés entre les 2 étages donc des points de faiblesse dans la paroi par lesquels les sons et vibrations continueront de passer. Le confort attendu d'une telle mise en oeuvre ne sera donc qu'un confort minimal.

      Vous trouverez sous le lien ci-après des solutions d'isolation des planchers d'étage légers et leur performance d'isolement acoustique (à partir de la page 65) : https://www.isover.fr/sites/isove...e_solutions_56_71_sols_planchers.pdf
      Vous constaterez ainsi qu'une isolation légère sur le plancher d'étage (solution Isosol page 68) a une performance quasi équivalente en isolement aux bruits aériens comme aux bruits d'impact à une isolation entre solives (page 65). La nature de l'isolant, roche ou verre, n'influera que très peu entre les 2 devis proposés. L'élasticité de la laine de verre permet quant à elle d'épouser les variations du bois (dilatation/rétractation du matériau bois).

      Vous avez donc un choix et des compromis à faire entre esthétique et confort. Seules vos exigences en matière de confort peuvent vous guider.

      Bien cordialement.


  • Barbichette

    Il y a 7 mois

    Rebonjour,

    Pour compléter mon post précédent et etre plus complete sur la 2e solution qui nous est proposee pour isoler acoustiquement le plafond: doublage en placoplatre sur liteaunage bois avec isolation en laine de verre derniere generation de 6cm epaisseur.

    Merci.

    Cdlt
    • MarcIsover

      Il y a 6 mois

      Bonjour Barbichette,

      Je dirais que la première solution est plus classique : laine minérale (roche pour le coup mais la laine de verre a les mêmes performances en règle générale avec l’avantage de peser moins lourd et aussi d’être moins rigide et donc moins susceptible de transmettre des vibrations si elle est en contact avec des éléments de la structure)avec parement en plaque de plâtre suspendu à l’aide de suspentes. Les plaques de plâtre à isolation acoustique renforcée type Placophonique® sont plus performantes que de la BA13 standard. Le montage de l’une comme l’autre nécessite le plus grand soin : là où l’air passe, le bruit passe ! Si je vous ai bien compris, vous souhaitez conserver les poutres apparentes et je comprends le cachet que vous souhaitez conserver mais il faut savoir que cela occasionne un pont phonique à chaque solive qui reste apparente. Il est largement préférable d’isoler entre et sous solives. Un schéma https://www.isover.fr/systemes/ap...ion-du-plafond-sous-un-plancher-bois dans cet esprit même si cela peut différer de la réalité.

      Il faudra m’expliquer ce qu’est une laine de verre dernière génération de 6 mm (plutôt 6 cm non ?) et ce qu’elle apporte en plus. Pour info, nos laines sont améliorées en permanence, que ce soit par la composition, le fibrage (dimension des fibres), le liant (nature, taux) , etc… Il est préférable d’avoir une épaisseur plus importante si possible (on ne connait d’ailleurs pas la hauteur de vos solives).

      Une simulation acoustique permettrait de vous donner la meilleure solution et de faire des variantes.

      Traiter par le dessous du plancher va améliorer l’isolation acoustique au bruits aériens (TV, voix, musique) mais les bruits d’impact ont besoin sont d’être traités du côté où ils sont émis à savoir sur le plancher du RDC soit par la réalisation de chape sèche (Isolant type Isosol avec plancher de répartition), ajout de revêtements de sols spécifiques (parquets flottants désolidarisés en périphérie avec sous couche acoustique, moquettes épaisses dédiées, revêtement de sol souple choisi pour ses propriétés d’isolation acoustique.

      Il serait également intéressant de questionner les artisans sur le pourquoi de leur choix dans leur devis. Si vous voulez creuser la théorie sur ce sujet https://www.isover.fr/sites/isove...documents/catalogue_fondamentaux.pdf et, ici https://www.isover.fr/sites/isove...e_solutions_56_71_sols_planchers.pdf quelques schémas de réalisation avec des mesures d’affaiblissement acoustique (les chiffres, il n’y a que ça de vrai !).

      Cordialement
  • Naya

    Il y a 7 mois

    Bonjour,
    J'ai acheté un logement hlm (année 60)il y a 3 mois, depuis ma fille et moi nous vivons un véritable enfer à cause du manque d'insonorisation. On entend tout : mécanisme de l'ascenseur, bruit de volets en 'fer"qui claquent tôt le matin,voisins qui urinent... Et surtout une voisine au-dessus qui ne tient pas compte du fait qu'il y ait des personnes qui vivent en dessous : musique très forte et/ou talons dès 7h30 du matin , bref je vis complètement à son rythme !! Ma fille de 4 ans se bouche souvent les oreilles..et c'est encore pire depuis que je suis montée la voir pour lui expliquer...bref je suis désespérée d'autant que j'ai des pb de santé et que du coup cela me crée des angoisses. J'ai cherché des solutions pour isoler l'appartement mais le plafond étant chauffé il est impossible de le percer pour y poser un faux-plafond... y a-t-il une solution pour insonoriser le plafond sans avoir à le percer?
    Merci pour votre aide
    • MarcIsover

      Il y a 7 mois

      Bonjour Naya,

      Il est possible de réaliser un faux-plafond dit auto portant à l’aide de rails fixés de préférence sur des parois porteuses et de de montants de la même dimension que ces rails. Le dimensionnement de cette ossature se fait en fonction de la distance de mur à mur : voir ici https://particuliers.placo.fr/ame...ir-le-type-de-faux-plafond-installer

      Il faut néanmoins savoir que ce type de faux plafond (en y insérant bien évidemment une laine minérale type IBR d’une épaisseur suffisante pour être efficace ou Sonniroll) protégera plus votre voisine des bruits aériens (voix, TV, musique) émis de votre côté que des bruits de chocs et d’impacts émis par votre voisine, bruits qui devraient être traités préférentiellement du côté où ils sont émis. Ce système performera également en employant une plaque de plâtre à isolation acoustique renforcée type Placophonique® en simple ou mieux encore en double peau. Le montage doit être effectué avec un grand soin et il faut faire notamment la chasse aux fuites d’air où les sons s’engouffrent.

      De plus, les sons peuvent aussi passer par les murs, les cloisons, les canalisations, etc… et il faut savoir que ne traiter que le plafond pourrait ne pas suffire. C’est là où une étude acoustique montre tout son intérêt. Elle permet à l’aide de mesures et d’études des voies de transmission des nuisances de préconiser des solutions adaptées éventuellement assorties d’une obligation de résultat.

      Cordialement
  • Dominique23

    Il y a 9 mois

    Bonjour, J'habite dans un immeuble qui a 40 ans d'âge et il n'y a pas d'isolation des sols.Mes voisins du dessus sont bruyants, je leur ai déjà demandé très aimablement d'être vigilants sur cette nuisance sonore permanente, mais ils n'en ont pas tenu compte. J'envisagerais d'insonoriser le plafond, (12 m2 de surface), la hauteur des murs est de 2,40 m. Que me conseilleriez-vous avant que je fasse établir des devis par entreprises spécialisées ? Quel serait le coût à envisager ? On ne peut que déplorer le manque de civisme de ce genre de personnes qui n'ont aucun respect d'autrui. Merci d'avance pour votre réponse.
    • MarcIsover

      Il y a 8 mois

      Bonjour Dominique,

      Le respect et le civisme sont des valeurs qui peuvent parfois paraître désuètes ou passées de mode mais qui sont pourtant essentielles pour une cohabitation en bonne intelligence, vous en en avez hélas la preuve.

      Avant tout, Il faut savoir qu’isoler uniquement le plafond pourrait ne pas suffire, les sons pouvant passer par les murs, les cloisons, les canalisations, etc… Cela vous protégera mieux des bruits dits aériens (portés par l’air : voix, TV, musique, etc..). Les bruits de chocs (ou d’impact) devant préférentiellement être traités du côté où ils sont émis.

      Pour traiter votre plafond, deux solutions pour réaliser un faux-plafond :

      - Autoportant : préférable car désolidarisé du plafond actuel mais nécessite d’être fixé sur des murs porteurs, peut être limité par les dimensions dans des grandes pièces,

      - Suspendu : accroché par des suspentes (qui doivent être adaptées à la nature du plafond) au plafond actuel

      Une laine minérale type IBR devra être placée dans la cavité créée entre ancien et nouveau plafond afin de créer un montage appelé masse-ressort masse. Son épaisseur sera de 75 à 100 mm minimum pour avoir l’effet ressort (absorption des vibrations recherché). Le nouveau parement sera de préférence une plaque à isolation acoustique renforcée type Placophonique® reconnaissable à sa face cartonnée de couleur bleue.

      Un grand soin doit être apporté lors du montage : là où l’air passe, le bruit passe ! (loi d’étanchéité).

      Le nouveau plafond ne doit bien évidemment pas gêner l’ouverture des fenêtres, l’accès à d’éventuels coffres de volets roulants. Il existe des solutions avec des laines spécifiques type Soniroll qui permettent de réaliser des montages d’une épaisseur totale d’environ 5 cm (Isolant 28 mm + plaque 13 mm).

      Quelques liens pour aller plus loin :

      - https://www.isover.fr/guides/lisolation-phonique

      - https://particuliers.placo.fr/les-tutoriels/plafonds

      Vous voilà maintenant mieux armé(e) pour consulter des entreprises pour l’établissement de devis. Il est impossible de vous donner un devis à distance car de nombreux paramètres entrent en ligne de compte : localisation du chantier, accessibilité, difficultés de réalisation, etc... Des sites de mise en relation tels https://www.homly-you.com/ peuvent vous aider à rentrer en relation avec des entreprises. Le bouche à oreille, la consultation de négoces en matériaux sont d’autres sources pour trouver le bon professionnel.

      Bien cordialement
  • Katikat

    Il y a 9 mois

    Bonjour,
    Nous venons d'acheter une maison ancienne (1930-) dont les combles ont été aménagés dans les années 2000 (isolation laine de roche sous les toits et briques platrières et vermiculite dans le sol) et nous avons prévu de refaire le plafond de la pièce à vivre au rdc et avons donc retiré toutes les briques et la vermiculite.
    Nous pensons refaire l'isolation phonique/thermique avec de la laine de verre ou de roche ou du liège entre les poutres. L'isolation sera-telle meilleure ? L'ancien propriétaire a obtenu une note DPE de C avec une vieille chaudière Dietrich et un ballon d'eau chaude, nous nous demandons comment et espérons faire mieux...
    Merci de votre aide.

    Katikat
    • MarcIsover

      Il y a 9 mois

      Bonjour Katikat,

      Très simple et un peu compliqué à la fois pour améliorer l’efficacité de l’isolation (je serais plus réservé quant au classement du DPE).

      Pour faire mieux en thermo-acoustique, il suffit de positionner un isolant avec une résistance thermique R plus forte. Ça, c’est assez simple. Une bonne mise en œuvre est peut-être le point plus délicat car cela va conditionner l’efficacité de l’ensemble. Vous pouvez prendre le meilleur isolant du monde, s’il est mal posé… mais ne noircissons pas le tableau, cela est largement faisable !

      Pour ré-isoler, vous pouvez employer une laine minérale à faible lambda (type Isoconfort 35 https://www.isover.fr/produits/catalogue/isoconfort-35-revetu-kraft ou mieux encore 32) en coupant des bandes un à deux cm plus larges que l’entraxe entre poutres afin qu’elle vienne bien se caler et calfeutrer les interstices. Il faut qu’elles soient jointives. Vous aurez un excellent rapport prix-performance et un deux en un : isolation thermique et participation à une bonne acoustique. Pour améliorer ce dernier point, une mise en œuvre soignée est nécessaire : parement avec de la densité en face inférieure (plaques de plâtre à isolation acoustique renforcée type Placophonique, chasse aux fuites d’air, joint silicone en périphérie, éventuellement doubles plaques à joints décalés). Voir schémas en bas de page de ce lien https://www.isover.fr/systemes/ap...ns/isolation-des-combles-et-plafonds

      Remplacer une vieille chaudière par une nouvelle permet également un meilleur rendement du combustible et des économies d’énergie (voir également les aides du côté du crédit d’impôt (CITE)).

      Cordialement
  • evrard

    Il y a 10 mois

    Bonjour
    je fais rénover une ancienne maison et l’entrepreneur a oublié de mettre la laine de roche qui était prévue avant de mettre le plafond pour l’isolation acoustique avec l’étage ; il me propose d’ependre 10 cms de ouate de cellulose en passant par le plancher de l’étage sur 10 cms ; je doute de l’efficacité car ce n’est pas sous pression ( hauteur trop importante pour le faire de cette façon ) , qu’en pensez vous ?
    MERCI
    • MarcIsover

      Il y a 10 mois

      Bonjour,

      Il faudrait une simulation acoustique pour pouvoir répondre à votre question.

      Si, les laines de verre et de roche ont des résultats acoustiques similaires ou proches dans bon nombre d’applications, il faudrait trouver des rapports d’essais acoustiques mettant en œuvre dans des conditions comparables laine de roche et ouate de cellulose pour pouvoir se faire une idée.

      D’autre part, comment l’isolant va-t-elle être mise en œuvre par le dessus ? Avez-vous questionné le fabricant de la ouate pour connaître son avis ?

      Désolé de ne pouvoir vous aider plus.

      Cordialement
  • Ceymoi

    Il y a 10 mois

    Bonjour, une famille nombreuse avec enfants en bas âge vit au-dessus de moi. Pourtant, et pour résumer, j'ai l'impression d'avoir un célibataire muet qui fait des travaux quotidiennement.

    Je n'entends pas le moindre murmure mais les bruits de pas s'apparentent à des coups de marteau entouré d'un linge qu'on donnerait sur le sol, perceptibles même avec la télé allumée.

    Il s'agit d'une résidence neuve, que veut dire concrètement la norme acoustique des 58 decibels à respecter ? Est ce en mesurant un niveau moyen de nuisances sonores ? Un niveau maximal ?
    Cette notion reste floue.. Merci par avance de votre éclaircissement
  • capucine71

    Il y a 1 an

    Bonjour,

    Nous avons emménagé dans un appartement tout neuf qui devait soit disant respecter les normes phoniques et acoustiques.

    Malheureusement on entend la voisine du dessus lorsqu'elle marche (même en pantoufles) le passage de son aspirateur, etc...
    C'est très pénible.

    Existe t'il une solution efficace qui isolerait notre logement de tous ces bruits ?

    Merci d'avance pour votre réponse.
    • MarcIsover

      Il y a 1 an

      Bonjour capucine71,

      Avant tout, avez-vous pris contact avec votre interlocuteur (promoteur, constructeur, architecte, responsable du suivi des travaux) pour leur demander l’attestation de prise en compte de la réglementation acoustique pour les bâtiments résidentiels ? Même si ces exigences sont relativement faibles (voir Nouvelle Réglementation Acoustique http://www.construireavecsaint-go...ACOUSTIQUE_BATIMENTS_DHABITATION.pdf ), cette attestation concerne des bâtiments d’habitation neufs, individuels ou collectifs, concernés par un permis de construire déposé après le 1 er Janvier 2013, attestant de la prise en compte de la réglementation acoustique (arrêté du 30 juin 1999) et elle doit être fournie à l’achèvement de l’ouvrage et jointe à la déclaration d’achèvement des travaux.
      C’est un constat en phase étude et en phase chantier. Les mesures acoustiques sont réalisées par échantillonnage à la fin des travaux de construction et sont obligatoires à partir de 10 logements. C’est le maître d’œuvre qui est responsable.

      Il convient donc de s’assurer que l’isolation acoustique de votre logement remplit les conditions d’isolation acoustique minimales, que votre voisine du dessus n’a pas procédé à un changement de revêtement de sol qui aurait pu dégrader l’isolation acoustique initiale (ex : remplacement d’une revêtement de sol souple aux propriétés d’isolation acoustique renforcées par un carrelage sans emploi de sous couche d’isolation acoustique type https://www.weber.fr/pose-du-carr...-sous-carrelage/webersys-impact.html par exemple.

      Si les exigences minimales sont remplies, un diagnostic réalisé par un acousticien est une bonne chose pour préconiser des solutions adaptées qui passeront très certainement par la réalisation d’une faux-plafond (autoportant ou suspendu) et pouvant être étendu à un renforcement de l’isolation acoustique des murs (solution dite de la boîte dans la boîte). Le principe des faux plafond acoustiques repose sur le système masse-ressort masse : la première masse étant votre plafond actuel, la deuxième masse un parement qui est généralement une plaque de plâtre qu’il est préférable de choisir à isolation acoustique renforcée (type Placophonique) et le ressort un isolant fibreux qui est souvent une laine de verre chargée d’amortir les vibrations que sont les ondes sonores. La solution retenue doit être adaptée à la nature des bruits transmis (aériens, chocs), à leur intensité, aux voies de transmission, à la nature des matériaux. Lors de la réalisation d’un faux plafond, il faut veiller à ce que ce dernier ne gêne par les ouvertures des fenêtres, ne condamne pas l’accès aux coffres de volets roulants par exemple ou ne soit pas un obstacle technique pour toute autre raison. Vous pouvez approfondir vos connaissances dans l’acoustique par la lecture des chapitres vous concernant de ce guide acoustique du bâtiment. .https://www.isover.fr/guides/lisolation-phonique

      Espérant que tout ce ceci contribuera à vous aider à trouver une solution efficace d’isolation acoustique pour résoudre votre problème.

      Bien cordialement
    • Lad Chr

      Il y a 7 mois

      Bonjour je vis un enfer dans un logement neuf (2017) le bruit des pas de mon voisin du dessus ressemble à un déplacement de dinosaure
      il doit marcher pieds nus talon en avant et cela résonne chez moi à chacun de ses pas la moindre fourchette qui tombe s'entend !!!
      bien sur c'est un logement OPAC hlm mais quand même ! ils me disent que ces bruits ne sont que des bruits du quotidien ! moi je trouve que des bruits de pas intensifs à 6h du matin ou (très tard le soir) des meubles qui bougent sont des nuisances et un stress permanent que puis-je faire ? merci
    • MarcIsover

      Il y a 7 mois

      Bonjour,

      N’étant « que « locataire », votre domaine d’action est limité et, surtout et de plus, les bruits d’impact doivent préférentiellement être traités du côté où ils sont émis c’est-à-dire chez votre voisin du dessus.

      J’imagine mal faire réaliser une étude acoustique à vos frais pour constater les nuisances. Peut-être vous demander à votre bailleur, si cette étude a été réalisée, qu’elle vous soit communiquée. Si le sol est en carrelage, essayez de savoir si une sous couche acoustique de ce type https://www.fr.weber/pose-du-carr...emes-sous-carrelage/webersys-impacta été mise en œuvre.

      Vous pouvez aussi inviter votre voisin du niveau supérieur à venir constater les nuisances que vous ressentez. Peut-être acceptera-t-il de positionner une moquette épaisse sur son sol quitte à ce que ce soit à vos frais ?

      Bon courage en tous cas happy
  • David

    Il y a 1 an

    bonjour,
    je vais créer dans un appartement un faux plafond acoustique par rails autoporteur et je désirais connaitre le produit de la marque isover en isolant qui possède la meilleur performance acoustique?
    Merci
  • nicoto94

    Il y a 1 an

    Bonsoir,

    Je rénove un bâtiment a VILLEVALLIER ou je réalise 3 logements dans ce même bâtiment...

    Ces 3 logements seront séparés par un mur de parpaing de 15 cm mais je souhaite augmenter l isolation phonique...

    -Premièrement je peux coller des plaques sur le murs de parpaing....que me conseillez vous comme plaque pour avoir la meilleur isolation phonique possible???

    -Deuxièmement je peux rajouter un rail de 48 mm; que puis je rajouter comme isolation entre les rails pour augmenter encore l isolation phonique....?!

    Enfin je souhaite également rajouter une isolation phonique entre les solives en plus de la laine de verre qui sera dans le faux plafond; que me conseillez vous comme isolation phonique entre les solives; je peux avoir jusqu a 20 cm d épaisseur???

    Je souhaite vraiment les produits les plus performants et compactes pour avoir la meilleur isolation acoustique..?!
    Dans l attente de votre réponse
    bien cordialement
  • bru062

    Il y a 1 an

    Bonjour,j'aimerais savoir comment isoler mon plafond contre le bruit.Le plafond actu est composé d'un plancher bois avec parquet flottant mis sur isolant pour l'étage et d'un plafond de plaques de contre-plaqué pour la partie inférieure et avec de la laine de roche entre les deux.
    je voudrais créer un faux plafond en BA13 phonique faut il de je retire mon plafond actu et venir fixer mes suspente dessus ou retirer mes plaques de contre-plaqué et refaire a neuf, si oui avec quel matériaux?

    merci
  • MD

    Il y a 1 an

    Bonjour,

    Pour une isolation phonique, conseillez-vous de laisser des vides entre :
    - d'une part, le plafonds béton et la couche de laine de verre/roche
    - d'autre part, la laine de verre/roche et le faux-plafonds en placoplatre
    Si c'est le cas, quelles épaisseurs vous paraissent recommandées ?

    Quel est le prix approximatif au m2, hors pose et avec pose ?

    Quelle est, à peu près, la durée des travaux pour une pièce de 20 m2 ?

    Merci de votre attention.
  • Olivier

    Il y a 1 an

    Bonjour,

    Je voudrais être prémuni contre les bruits aériens et les pas de mes voisins du dessus. Le hic il me semble est que mon plafond ne fait que 2m32 de hauteur. Est-ce qu'il existe à votre connaissance une solution réaliste ?

    Merci pour vos réponses.
    • Chloé

      Il y a 1 an

      Bonjour Olivier,

      J'ai le même cas chez moi, quelqu'un vous aurait-il répondu?

      Cordialement,
  • francoise

    Il y a 1 an

    bonjour, je viens d'acheter une maison de village ,mais entre les étages l'isolation phonique est nulle ,j'ai prévu de faire un faut plafond a fin de pouvoir y mettre un isolant phonique .
    mais quel est le plus performant?
    merci d'avance de votre aide
    • fifo

      Il y a 1 an

      bonjour, je viens d'acheter un appart, dont la chambre à couché se trouve une salle de bain. le problème c que j’entende le bruit de voisin au dessus , même le son quand il urine ....
      je pense à isoler la salle de bain en premier pour tester l'efficacité de l'isolation , puis le plafond .
      Pour l'isolant choisi et la laine de verre + ba 13
      je veux savoir vos avis

      merci
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Françoise,

      Vous pouvez trouvez les affaiblissements acoustiques des systèmes d'isolation dans les guides de l'isolation acoustique sur les sites des fabricants (par exemple https://www.isover.fr/sites/isove...ide_acoustique_batiment_isover_0.pdf - solutions d'isolation phonique des planchers bois à partir de la page 122).

      Pour un faux plafond, une isolation à base de fibres longues telle une laine de verre permet d'amortir les bruits car elle absorbe l'énergie sonore pour la dissiper dans son épaisseur. S'il s'agit d'un plancher bois, prévoyez une isolation continue en sous face de solives afin d'atténuer la vibration sonore passant par celles-ci (il n'y a probablement de bande résiliente posée entre le plancher existant et les solives). Vous pouvez encore gagner 2 à 3 dB en doublant le parement en plaques de plâtre en finition du faux plafond.

      Pour l'isolation aux bruits de choc ou d'impact, bruits qui se transmettent à la structure et se propagent également par les parois latérales, la solution la plus efficace est de prévoir une isolation spécifique sol (isolant de type Isosol par exemple) sur le plancher d'étage. L'isolant placé au sol permet ainsi une désolidarisation du plancher d'étage et limite la transmission de la vibration à la structure.

      Cordialement.
    • lesptitsbouts

      Il y a 1 an

      Bonjour,
      Existe t-il des planches ou dalles autocollante pour l'isolation phonique du plafond (bruits provenant des voisins du dessus)?
      Merci!
  • David R

    Il y a 2 ans

    Bonjour,

    Je suis propriétaire d'un appartement d'un immeuble des années 30 avec des sols en parquet dans chaque appartement. Je suis au rez de chaussée, j'entends les bruits de pas et de voix de ma voisine du dessus. Tous les habitants de l'immeuble ont le même soucis. Souhaitant garder ma hauteur de sous plafond (2.80 m), est-il possible d'injecter entre les poutres métalliques un isolant capable de couper le bruit sans faire des travaux conséquences avec le plafond ? Actuellement l'isolant est du scorie, et l'enlever semble être un travail titanesque.

    Merci d'avance.
    • jb

      Il y a 2 ans

      je ne suis pas acousticien cependant je crois au bienfait des matériaux qui agissent sur les ondes exemple la laine de verre ou roche qui "noie" les ondes.
      l'histoire de la boite dans la boite me semble être une véritable solution dans l'existant - cela reste onéreux. les bruits venant du dessus doivent être piègés dans un faux plafond avec isolation mini 24 cm bien jointive ou en couches croisées. bon courage
    • Marthe Marie

      Il y a 2 ans

      Bonjour David
      Mon problème est exactement le vôtre.
      Immeuble 1930, parquets grinçants à chaque étage, bruits de pas, de conversations, d'impact
      avez vous eu des réponses d'entreprises , envisagez-vous un diagnostic acoustique ?
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour David,

      L'acoustique en rénovation est toujours complexe car elle dépend de la solution constructive mise en oeuvre. Sans démontage du plafond actuel, la solution pourrait être d'envisager la mise en oeuvre d'un faux plafond isolé, désolidarisé de l'actuel plafond pour éviter les transmissions des bruits d'impact au nouveau plafond. Cela veut donc dire qu'il faut rogner sur la hauteur actuelle sous plafond sad

      Pour autant, sans diagnostic acoustique préalable (bureau d'étude acoustique) permettant d'évaluer la structure et le cheminement des bruits dans cette structure, la pose d'un faux plafond pourrait s'avérer insuffisante. En effet, on s'aperçoit souvent qu'une fois isolée la paroi séparative qui pose problème, les bruits passent aussi par les parois latérales (murs périphériques). La transmission des bruits d'impact résulte de la nature du sol et de la fixation du plancher sur la structure (existe-t-il bien une désolidarisation du plancher ? S'il est d'origine, compte-tenu de l'ancienneté de l'iimmeuble, il est permis d'en douter).

      Ce serait également le cas avec une solution d'insufflation d'un isolant en flocons dans le plafond actuel. Sans compter que pour opter pour ce type de solution, il faudrait aussi impérativement s'assurer que le plafond est suffisamment dimensionné pour pouvoir supporter l'ajout de poids sur la structure.

      C'est pourquoi en rénovation, selon la configuration du bien et l'exigence de confort acoustique que l'on a, il est parfois nécessaire de réaliser "une boîte dans la boîte" en isolant l'ensemble des parois (sol, murs, plafond) lorsque l'on souhaite vraiment isoler son appartement des appartements voisins.

      Faire appel à un acousticien pour évaluer les travaux à réaliser représente bien sûr un coût supplémentaire mais il n'y a qu'avec un diagnostic de l'existant que l'on peut juger des réels travaux à réaliser, selon l'exigence de confort que l'on a. Lors de travaux acoustiques, penser à assortir sa commande d’une obligation de résultat.
    • catherine

      Il y a 2 ans

      j'ai le même problème chez moi : appartement ancien et nuisances sonores (bruits de pas etc. Conversations et musique) j'ai un faux plafond. J'ai pensé à faire insuffler de la ouate de cellulose . Le devis est v car il varie du simple au triple. Il faut percer tous les 1m pour injecter la ouate et sans garantie de résultat .
      que pensez-vous de la laine de roche ? On me dit que c'est mieux et non polluant .
    • pouch

      Il y a 1 an

      Nous avons fait insufflé 20 cm de laine de roche entre le plancher de notre voisin et notre plafond et le résultat n'est pas congluant nous l'entendons toujours ça nous a coûté 2500 euros
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Catherine,

      Mieux vaudrait envisager la dépose du plafond pour pouvoir juger de la structure et des travaux possibles à réaliser pour atténuer la nuisance sonore subie.

      Une insufflation entre solives ne permet pas de poser un lit continu d'isolant en sous face des solives. De fait, il y a toujours une transmission possible des bruits car je doute que le plancher de l'appartement du dessus ait été désolidarisé des solives par de la bande résiliente. Du coup, la vibration est transmise directement à la solive qui la retransmet au plafond chez vous sad

      De plus, les bruits d'impact sont les plus difficiles à corriger en rénovation car ce sont des bruits qui se transmettent à l'ensemble de la structure. L'idéal serait de pouvoir intervenir sur le plancher de l'appartement supérieur car en isolant uniquement le plafond, vous n'éliminerez pas les transmissions latérales, transmises par les murs.

      Dans ce type de configuration et sans pouvoir intervenir sur l'appartement du dessus, on obtient de meilleurs résultats par la réalisation d'une "boîte dans la boîte" en isolant non seulement le plafond mais aussi les murs de la pièce afin de limiter les transmissions directes et indirectes.

      Quant bien même vous feriez insuffler de la laine de roche, la configuration actuelle du plancher ne pourrait pas garantir le résultat, notamment vis à vis des bruits d'impact.

      Cordialement.
  • stephane

    Il y a 2 ans

    Je souhaite isoler un vide sanitaire entre moi et mon voisin car j'ai bien du bruit aériens , de sa part existe t' il un produit a souffler ,pour l'isoler de ces bruit .
    Merci de me répondre .
    A bientôt pour lire vos commentaire et vos conseille
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Stéphane,

      Il est difficile de vous conseiller une solution sans avoir pu voir à quoi ressemble l'espace dont vous parlez. J'avoue avoir un peu de mal à imaginer ce que vous appelez "vide sanitaire" en logements collectifs. Le vide sanitaire se situe généralement sous le plancher bas d'une maison ou d'un immeuble et possède des bouches de ventilation sur l'extérieur afin d'être aéré en permanence.

      Ici, je comprends qu'il s'agit d'un vide dans le plafond vous séparant de votre voisin par contre je ne comprends pas comment vous pourrez y accéder pour calfeutrer l'ensemble de la surface. En effet, la difficulté principale va être d'agir à l'aveugle, sans pouvoir vérifier que le produit comble bien tout l'espace. Or, le moindre espace laissé vide constituera un pont phonique. Votre plafond est-il fixé sur ossature métallique pour vous permettre de souffler un isolant en vrac jusqu'aux murs périphériques ?

      Aussi, je vous conseille plutôt de contacter plusieurs entreprises (au moins 2 pour avoir des devis comparatifs) pour qu'ils jugent de la faisabilité et vous proposent une solution en ayant vu précisément l'accès à la cavité et la surface à isoler.

      Votre intérêt serait peut-être de procéder à la dépose du plafond existant pour mieux comprendre comment optimiser l'isolement phonique dont vous avez besoin. Cela demande un peu plus de travaux mais cela vous permettrait de mieux réaliser votre isolation afin d'assurer une continuité de l'isolant sur l'ensemble de la surface. Cela permettrait également de doubler la plaque de plâtre afin de renforcer l'effet "masse-ressort-masse" pour mieux amortir les bruits. Avec un tel vide entre les 2 logements, il est surprenant que vous ne soyez dérangé que par les bruits aériens (voix, musique, télévision). Sans isolant entre les 2 appartements, vous devriez aussi entendre les bruits d'impact (pas, chaises que l'on déplace...) or vous ne les mentionnez pas. De fait, je me demande si les bruits aériens que vous entendez ne passeraient pas plutôt par des tuyaux, canalisations qui traverseraient le plancher par exemple. Il suffit d'un tuyau posé sans calfeutrement (manchon) pour que le bruit filtre : là où l'air passe, le bruit se propage automatiquement.

      Cordialement.
  • Erwan

    Il y a 2 ans

    Bonjour
    Je voulais savoir si ma laine doit être revêtu d'un papier craft ou non pour isoler mon plénum.
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Erwan,

      Il est impossible de répondre à votre question sans savoir sur quoi donne votre plénum sad Qu'elle est l'objectif de cette isolation ? S'agit-il d'une isolation thermique ? acoustique ? Quelle est la configuration exacte ? S'agit-il d'un plénum de plafond suspendu en plancher d'étage ? Qu'y a-t-il au-dessus du plénum : un autre appartement ? un comble, déjà isolé ou non ?

      Autant de questions qui ne permettent pas de déterminer précisément dans quelles conditions se réalise ce plénum et qui ne permettent donc pas de vous répondre sad

      @ vous lire

      Cordialement
  • Margot14

    Il y a 2 ans

    Bonjour,

    Je viens d'emménager dans un triplex avec ma sœur. Nos chambres sont l'une en dessous de l'autre et elle entend énormément les bruits venant de ma chambre au dernier étage alors que moi je ne l'entend pas du tout sauf si elle pousse la voix...
    Notre problème n'est pas tant qu elle m'entende marcher mais surtout qu elle m'entende parler meme à bas volume comme si j'étais à côté d'elle...
    Le sol est en parquet avec une estrade pour poser le lit. Une partie est fixe (qui correspond à un renfoncement dans la chambre du bas pour l'ouverture des fenêtres) et l'autre bloc est amovible.
    Pensez vous qu'une isolation sur son plafond soit possible et efficace? Auriez vous une idée du coup que cela pourrait avoir?

    Par avance merci
    Margot
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Margot14,

      Si le plancher est un plancher bois ne comportant aucune isolation, il n'est pas surprenant que votre soeur vous entende même lorsque vous parlez à voix basse sad

      La mise en oeuvre d'une isolation par le dessous du plancher permettrait d'atténuer la nuisance sonore. Toutefois, il convient de faire vérifier la faisabilité par un professionnel plaquiste, notamment par rapport au renfoncement dont vous parlez (mais que je n'arrive pas vraiment à me figurer sad ). La solution pour un meilleur isolement des 2 pièces serait de créer un faux plafond désolidarisé du plancher existant et isolé à base d'un isolant fibreux.

      Vous trouverez sous le lien ci-après le type de plafond a envisager : http://www.toutplaco.com/Fiches-p...ose/Realiser-un-plafond-sur-montants

      N'hésitez pas à fare réaliser des devis comparatifs pour la mise en oeuvre de ce plafond acoustique. Lors de la commande de ces travaux, pensez à l'assortir d'une obligation de résultat happy

      Bon courage !
  • Seb Loft

    Il y a 2 ans

    Bonjour,
    Je transforme un atelier en loft et arrive la question de l'isolation. La toiture est de type bac acier avec 40mm de mousse. Je doit créer un plafond sous cette toiture avec un isolant complémentaire de la mousse. Dois-je mettre un isolant avec pare vapeur ou pas? Est-ce que de la laine de roche en plaque peut convenir? Quelle épaisseur? Sachant que c'est un grand volume avec 6 mètres de hauteur, un traitement acoustique est peut-être necessaire? Enfin, pour le matériau du plafond, je ne suis pas fan du placo et je cherche autre chose qui peut accepter l'isolation et s'intégrer entre les fermes de la charpente (5 mètres entre fermes). Merci pour votre expertise.
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Seb Loft,

      L'isolation de ce type de toiture en bâtiment d'habitation nécessite de prendre des précautions quant aux transferts de vapeur d'eau dans les parois. Vous n'indiquez pas si vous prévoyez de faire une toiture ventilée ou une toiture chaude. Sans doute vaudrait-il mieux faire appel à un professionnel afin de trouver un système de fixation du plafond adapté au fort espacement entre les pannes.

      Effectivement, si vous souhaitez conserver le volume sous plafond, il vous faudra impérativement prévoir une correction acoustique du local sous peine d'avoir une réverbération importante : solution acoustique à base de parement perforé avec mise en oeuvre de l'isolation en solution 1/4-3/4 car il est nécessaire de prévoir un pare vapeur pour l'isolation de la toiture (1/4 de la résistance thermique globale R de la toiture entre le parement et le pare vapeur et 3/4 de la résistance thermique globale de la paroi du côté froid de la toiture).

      N'oubliez pas qu'un système de ventilation maîtrisée est nécessaire pour le renouvellement et la qualité de l'air intérieur. Il permet de limiter l'excès d'humidité et les polluants dans l'air intérieur (présence liée à l'activité humaine dans le logement : douches, cuisine, lessive... utilisation de produits d'entretien, etc.).

      Pour votre confort comme pour les économies d'énergie, visez des résistances thermiques proches de celles recommandées pour le neuf. Actuellement, la résistance thermique minimale recommandée en toiture est R=8m2.K/W et devrait être de l'ordre de R=10m2.K/W lors de la prochaine réglementation thermique de 2020 (bâtiment à énergie positive - BEPOS). En murs, la récommandation actuelle pour le neuf est R=4m2.K/W et dévrait également évoluer à R=5 en 2020.

      Si vous ne souhaitez pas utiliser de plaques de plâtre en parement, il vous faudra voir pour des solutions de parement à base de bois (bois ajouré pour la correction acoustique), matériaux composites, pvc, par exemples. Sachez toutefois que, bien qu'il n'y ait pas d'obligation particulière en termes de protection incendie en maison individuelle (hormis la pose d'un détecteur de fumée), les parements en plaques de plâtre participent à la protection au feu des parois, ce qui n'est pas négligeable sachant qu'en France, un incendie se déclare en bâtiment d'habitation toutes les 2 mn et qu'en 20 ans, leur nombre a doublé sad

      Cordialement.

  • miiss-papillon

    Il y a 2 ans

    Bonsoir a tous.
    Je viens vers vous car j'ai emmenagé il y a six mois dans un logement neuf,BBC,tout en bois (avec quelques barres mettaliques ici et la) et je gène énormément mon voisin qui ne supporte plus les bruits que mes enfants et moi meme faisons.de plus je suis assistante maternelle (pas de chance).j'ai beau faire attention,dire a mes enfants dès la sortie d'école qu'il faut faire attention au voisin rien n'y fait,il ne supporte plus.alors que faire?et surtout qui doit faire quoi?nous sommes dans un logement conventionné,le bailleur est prévenu mais sa reponse a eté pour moi "cest bien continuez de faire attention et de faire des nuisances sonores raisonnables" et a monsieur "vous vivez en collectivité,vous devez donc vous accomodez de certaines nuisances"....
    Je ne sais plus quoi faire et être chez moi est carrément devenu angoissant car contrairement a beaucoup de gens,moi ca me dérange de pourrir la vie de mon voisin et de le faire vivre a mon rythme.
    Merci davance de votre reponse.
    Miiss-papillon
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Miiss-papillon,

      Il faut savoir que les exigences d'affaiblissement acoustiques de la Réglementation Acoustique 2000 en vigueur entre 2 appartements ne sont pas très élevées sad et il n'est donc pas très surprenant que votre voisin entende les enfants si la construction a été seulement basée sur ces exigences.

      La seule façon de limiter les bruits d'impact au sol, si des travaux d'isolation acoustique du plafond (voire des parois latérales selon la transmission des bruits de pas, de déplacement de chaises, etc.) chez votre voisin ne peuvent être envisagés, serait d'avoir des sols souples absorbant mieux les bruits de choc que les sols durs de type parquet flottant, carrelage...

      Si votre voisin souhaite engager des travaux, le mieux serait de faire effectuer un diagnostic acoustique afin de mieux comprendre le cheminement des bruits dans les parois et de pouvoir mettre en oeuvre des solutions répondant à ses exigences de confort (ce type d'étude peut être menée par un bureau d'étude acoustique). Il est en effet difficile de vous préconiser un niveau d'affaiblissement sans connaître le niveau de bruit à corriger et par où il transite. Un faux plafond pourrait être envisagé chez votre voisin du dessous mais l'isolation acoustique de cette paroi pourrait ne pas suffire selon le mode constructif utilisé sachant qu'il faudrait également prendre en compte la transmission des bruits par les parois latérales. Les bruits d'impact sont malheureusement les plus difficiles à corriger après coup sad car ils résonnent dans la structure globale du bâti et peuvent s'entendre très loin.

      Bon courage !

  • Perrine

    Il y a 2 ans

    Bonjour,
    J'aimerai installer une isolation phonique au plafond dans une salle où le plafond est voûté, est-il possible de garder cette forme voûtée ou pas ? Si oui, quels matériaux permettent de faire cela ?
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Perrine,

      Il est possible de faire réaliser un faux plafond courbe dans une pièce comportant un plafond voûté mais pour cela, mieux vaut sans doute faire appel à un professionnel car ce type de réalisation nécessite des coupes spécifiques de l'ossature métallique.

      Pour l'ossature métallique, il s'agit de fourrures classiques de type fourrures Optima 240, F530, etc.Quant à la plaque, de type BA6 ou BA10, elle est travaillée en étant humidifiée.

      Pour l'isolation phonique, on fixe une laine en plafond (minérale, végétale ou animale). On utilise généralement une laine en rouleaux, souple à semi-rigide. S'il s'agit d'une isolation acoustique contre les bruits d'impact, il faut toutefois savoir que l'isolation de la seule paroi séparative peut ne pas suffire. En effet, les bruits d'impact passent généralement par l'ensemble de la structure et donc autant par les parois latérales que par les sols/plafonds. On obtient de meilleurs résultats d'isolation aux bruits d'impact lorsque l'isolation est également effectuée du côté de la source de bruit, soit sur le plancher supérieur (isolants spécifiques sol).
      Néanmoins, pour la réalisation de votre faux plafond, n'hésitez pas à faire poser au minimum 100mm de laine si la hauteur sous plafond vous le permet.

      Cordialement.
  • flora

    Il y a 2 ans

    bonjour
    je suis Harpiste , et je suis en train d'acheter un local commercial de 15M2 en rdc sur cours .

    je n'ai pas vraiment de voisin sauf au dessus , je souhaiterais savoir si en faisant un faux plafond ou un plafond isolant ainsi qu'en mettant de la moquette cela pourrait réduire le son de mon instrument ?
    j'ai eu cependant un accord oral de la part du syndic de l'immeuble et des copropriétaires ...
    c'est surtout pour pouvoir avoir La PAIX ...et me mettre a l'abri ....
    pouvez vous me renseigner aussi si je peux le faire seule ou avec des copains bricoleurs ou si je dois faire appel à un professionnel ?
    et un tarif de prix ....
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Flora,

      Pour vous mettre à l'abri et ne pas prendre le risque de gêner vos voisins, le mieux serait sans doute de réaliser une isolation de type "boîte dans la boîte" en isolant l'ensemble des parois du local : plafond et murs du local. Il faut toutefois savoir qu'en isolation acoustique, si les portes et fenêtres ne sont pas de qualité acoustique, elles constitueront des "ponts phoniques" dans les parois isolées.

      Pour la réalisation de cette isolation, il faut prévoir un isolant fibreux (laine minérale, végétale) et un parement en plaques de plâtre (plaques de type BA 13 doublée ou simple à isolation acoustique renforcée). Vous pouvez opter pour une pose sous ossaure métallique, de type Optima Murs par exemple, abordable pour de bons bricoleurs. Vous trouverez sous ce lien une vidéo de pose et un pas à pas avec un quantitatif par m2 : http://www.isolationthermique.fr/Comment-isoler-un-mur

      Bons travaux blunk
  • fiona7

    Il y a 2 ans

    bonjour,

    J'ai également un problème de bruits d'impacts de la part de nos voisins : bruits de pas, de commode et de meubles qu'on déplace. je suis allée les voir : selon eux ils font attention et faisait mine -je ne remets pas en cause leur bonne foi- de ne pas vraiment comprendre comment nous pouvions entendre ces bruits. Simplement, on entend bien marcher au-dessus de notre tête, se laver et donc déplacer les meubles de 5h30 à 6h40 le matin. Un peu gênant si vous n'avez pas le même rythme de travail. Je suis pourtant locataire d'un immeuble achevé en 2014.
    Que faire pour amoindrir les bruits ? Que dire au syndic (on est dans un logement conventionné). Bien sûr on peut mettre des boules quies, mais c'est usant de vivre au rythme des voisins...
    Merci pour vos réponses.
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Fiona,

      Comme je l'ai indiqué à plusieurs reprises dans mes réponses, les niveaux d'isolement acoustique en vigueur actuellement ne sont malheureusement pas très exigeants et l'isolation acoustique de votre immeuble peut tout à fait être conforme à la réglementation sans pour autant être synomyme de confort pour les occupants sad

      L'obligation réglementaire d'isolement d'un appartement l'autre est de 58 décibels (dB) en plancher or, à titre d'exemples, une conversation entre personnes, lors d'un repas de famille, atteint facilement 50 dB sans pour autant forcer la voix, le niveau sonore d'un téléviseur est en moyenne de 65 dB sans que le son soit poussé...et il faut parler à voix basse pour ne pas dépasser les 30 dB. De plus, nous avons tous une sensibilité propre au bruit, ce qui ne facilite pas les choses.

      Pour votre problématique, vous pourriez envisager en solution la mise en oeuvre d'un faux plafond désolidarisé du plafond existant pour limiter la transmission des bruits (voix et impacts). Toutefois, il faut savoir que la transmission des bruits ne se fait pas uniquement par la paroi mitoyenne. Il existe également des transmissions latérales par les parois verticales. Aussi, selon le système constructif mis en oeuvre, l'isolation de la seule paroi séparative pourrait donc ne pas être suffisante suivant votre niveau d'exigence de confort sad La mise en oeuvre d'un sol souple dans l'appartement du dessus limite la nuisance comparativement à un sol dur (carrelage, parquet flottant...).

      Cordialement.

  • cavalierdelyon

    Il y a 2 ans

    propriétaire d'un t2 dans le 2eme arrondissement de lyon, je voudrais savoir quelles sont les matériaux a utiliser pour insonoriser de manière totale l'appartement même si les travaux sont important, car je n'en peux plus de vivre comme avec mes voisins et j'aimerais recevoir des invités sans les déranger aussi donc cela obéit a une double contrainte de plus être géner par les voisins et ne pas les déranger non plus et profiter de mon logement comme je l'entends musique forte comprise hors le parquet est juste posé a priori sur du plancher en bois (immeuble de 1800 et quelque) et les cloisons mitoyennes ne sont pas épaisses du toout on entend tout les bruits de voix, objets ect.. merci d'avance
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Cavalierdelyon,

      Votre projet nécessite de revoir complètement l'isolation de votre logement. Mieux vaudrait dans ce cas faire appel à un acousticien afin qu'il réalise une étude du bâti et des mesures sur site afin de vous indiquer quelles sont niveaux d'isolation à prévoir en fonction de la structure du bâtiment et de vos exigences en termes de confort acoustique.

      Le principe sera certainement de réaliser une "boîte dans la boîte" en isolant chaque paroi (murs, plafond, sol) à l'aide de solutions acoustiques (voire thermo-acoustiques afin de faire une rénovation qui vous apporte également confort thermique et économies d'énergie) qui permettront de désolidariser les parois de votre logement de la structure porteuse (isolant fibreux sous ossature métallique avec parement acoustique pour les murs et plafond, par exemple - isolant spécifique bruits d'impact en sol mais nécessitera certainement de prévoir une isolation complémentaire en plafond dans l'appartement inférieur pour obtenir un niveau de confort suffisant).

      C'est un projet qui nécessite une prise en charge globale de la "réhabilitation acoustique" du logement. Faites-vous accompagner par un professionnel (architecte par exemple) pour réaliser ce projet dans les meilleures conditions pour obtenir un confort suffisant à répondre à vos attentes.

      Cordialement.
  • Bridget

    Il y a 2 ans

    Bonjour,
    Bientôt 1 an que nous avons acheté un appartement de 1935 avec hauts plafonds, nous l'adorons et aimerions vraiment y rester MAIS
    Je n'en peux plus des bruits qui viennent d'en bas et surtout du dessus!
    Nous avons plafonds hauteur 3m que me conseillez vous de faire pour ne pas perdre en cachet et on m'a dit que même si j'isolais plafonds le bruit passerait par les murs je suis perdue....
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Bridget,

      Effectivement, le problème de l'isolation acoustique en rénovation est qu'elle est complexe et nécessite souvent de passer par une isolation complète de l'ensemble des parois périphériques du logement afin de le désolidariser de la structure du bâti (plafond, murs périphériques, sol) et de l'isoler des autres logements.

      Pour un tel projet, mieux vaudrait vous faire accompagner par un professionnel (architecte, assistance à maîtrise d'ouvrage, acousticien...) afin de déterminer quelles sont les solutions les plus appropriées en fonction de la structure du bâtiment et de vos exigences de confort face aux nuisances sonores subies.

      Ce type de projet nécessite de désolidariser votre logement de la structure en isolant l'ensemble des parois (plafond, murs, sol). C'est un principe de boîte dans la boîte qui peut être réalisé mais il faut que le niveau d'isolement des parois soit déterminé en fonction de vos exigences de confort et de la structure de l'existant. Je ne vois donc pas d'autre solution que de vous faire accompagner pour ce projet qui nécessite une étude du bati et des mesures acoustiques afin d'étudier le cheminement du bruit dans les parois.

      N'hésitez pas à assortir votre commande d'une obligation de résultat quel que soit le professionnel retenu.

      Cordialement.
  • Plume

    Il y a 2 ans

    Bonjour,
    Je viens d'acheter un appartement neuf, au premier étage, aux normes Effinergie. Tous les sols sont recouverts de carrelage, à tous les étages. Le promoteur m'avait bien évidemment vanté les mérites de ce type de construction en termes d'isolation thermique et phonique. Pourtant, je suis assez étonnée d'entendre des bruits (plus ou moins distincts) venant de l'appartement du dessus : petite fille qui tousse ou qui pleure la nuit, cris de dispute où l'on peut même percevoir certains mots, et surtout, le plus gênant : voisin qui urine ! J'ignore s'il est normal de percevoir ce type de bruit dans un logement censé être très bien isolé, et j'aurais souhaité avoir votre avis par rapport à cela. En revanche nous ne percevons aucun bruit de type lave-vaisselle, lave-linge, etc.
    Je vous remercie d'avance pour votre réponse !
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Plume,

      Comme justement indiqué par Isabelle, le label Effinergie, délivrable pour tout permis de construire antérieur au 1er janvier 2013, était un label prenant en compte un niveau d'isolation thermique permettant d'obtenir un logement à basse consommation d'énergie avant qu'il devienne la référence de la construction actuelle : http://www.effinergie.org/web/ind...les-labels-effinergie/bbc-effinergie
      Ce label préfigurait l'évolution de la réglementation thermique en janvier 2013, entrée en vigueur de la RT2012.

      Comme tout bâtiment neuf, un bâtiment labellisé Effinergie se doit de respecter a minima la réglementation acoustique en vigueur, à savoir la Réglementation Acoustique de 2000. Il faut toutefois savoir que les niveaux d'isolement de la réglementation acoustique ne sont pas des niveaux de confort pour nombre de personnes compte tenu des faibles niveaux d'isolement exigés. Pour savoir si votre logement respecte les niveaux acoustiques requis par la réglementation acoustique, la seule façon de le savoir serait de faire effectuer des mesures acoustiques par un bureau d'étude acoustique. Ce n'est qu'avec ces mesures que vous pourriez éventuellement contester le respect de la réglementation acoustique en vigueur.

      Cordialement.
    • Isabelle

      Il y a 2 ans

      Bonjour, le label Effinergie est un label exigeant concernant l'énergie, autrement tout ce qui concerne le "thermique". Il est sans rapport avec tout ce qui concerne l'acoustique. Le promoteur a visiblement exagéré les mérites acoustiques du bien. Ceci dit, avec carrelage à chaque étage, il ne faut pas espérer grand chose à ce sujet.
      Cordialement.
  • BB

    Il y a 2 ans

    Bonjour,
    Peut-être allez vous vous pouvoir m'aider : lorsque la pompe à chauffage de mon immeuble fonctionne en niveau max, je perçois un sifflement type vibration qui se propage sur mon plafond certainement par les tuyaux qui alimentent en eaux les radiateurs. Est ce qu'isoler phoniquement le plafond permettrait de réduire, stopper ce son qui n'est pas fort mais fort désagréable et permament? Si vous avez d'autres suggestions de solutions? La nuisance n'est perceptible quand niveau max, pas au niveau inférieur. Merci pour votre aide.
    • Dédé

      Il y a 2 ans

      J`ai un bloc à revenu , besoin de conseil comment isolé le plafond du demi sous-sol pour le bruit des bat ,les voies et autre sans avoir a détruire ancien plafond .Merci...
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Dédé,

      Sans démontage du plafond existant, voyez si vous avez la possibilité de créer un plafond autoportant. Vérifier la compatibilité d'un tel plafond avec les dimensions de la pièce. Vous trouverez des éléments quant à la réalisation de plafonds suspendu ou autoportant dans cette documentation : http://www.placo.fr/var/placo/sto...9874acc8114964340d792639c02e1a19.pdf

      Cordialement.
    • PM

      Il y a 2 ans

      Bonjour, cela peut aussi provenir d'une pompe de chauffage trop puissante, ce qui entraîne un trop gros débit et engendre des vibrations. cela arrive souvent quand un chauffagiste ne veut pas s’embêter à calculer la bonne pompe et pense que trop fort sera mieux que trop faible.
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour BB,

      Il s'agit en effet de vérifier que la pompe est bien montée sur systèmes antivibratiles afin d'éviter les transmissions sonores au réseau de canalisations ainsi qu'à la paroi à laquelle elle est fixée.

      Avant de vous lancer dans l'isolation phonique de votre plafond, adressez-vous au syndic de votre immeuble pour faire cette vérification et mise en oeuvre de systèmes antivibratiles s'il n'en est pas mis au niveau de la pompe. Il vaut mieux commencer par cette mise en place sur la pompe car on ne peut savoir exactement par où transite la vibration sonore. Ce type de bruit d'impact peut se transmettre tant par le plafond que par les murs, il vaut donc mieux isoler le bruit à sa source blunk

      Cordialement.

    • Frederic

      Il y a 2 ans

      Bonjour sofi29 j'aurais besoin de renseignement je suis locataire d'un appartement dans un immeuble de 9etages datant de 1960, parquet en chevrons bois chêne dorigine, le probleme c'est que je subis les nuisances des voisins du dessus, sachant qu'il a mis du stratifié avec isolant fibre de bois, au dessus du sol en boix chene existant, je subis bruit de pas, impacts objets qui tombe, voix, son tv, bruit de porte...
      J'ai pensé a faire un faux plafond phonique, auriez vous des conseils? sachant que jai du plafond au cadre fenetre 9cm, sinon je peux descendre sur le cadre de fenetre jusqua l'ouverture de celle ci 12cm mais je serais sur le cadre de fenetre, est ce que cela est genant?
      Quel materiaux utilisé ( placophonique? isolant: laine de verre, roche ou autres?
      Cordialement
      Pouvez vous aussi me repondre directement par mail : fredericplot@yahoo.fr ou telephone: 0660276242
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Frédéric,

      Toute modification de revêtement en sol effectué en rénovation en immeuble collectif doit faire l'objet d'un accord du syndic. La personne réalisant les travaux doit impérativement s'assurer que la solution choisie n'est pas de nature à détériorer l'isolation existante entre les logements sous peine de se voir obligée de remettre le sol à l'état initial si la solution mise en oeuvre n'est pas sufffisante en termes d'isolement acoustique.
      Prevenez le syndic par lettre recommandée avec AR pour lui signaler la nuisance subie depuis le changement de revêtement de sol de l'appartement du dessus et exigez que le nécessaire soit fait pour y remédier.

      Pour la réalisation d'un plafond suspendu, évitez de le fixer sur le cadre de fenêtre sous peine de devoir tout casser le jour où vous voudrez changer la fenêtre. La mise en oeuvre d'une plaque de plâtre à isolation acoustique renforcée peut vous permettre de gagner de l'ordre de 2 à 3 dB de plus par rapport à une plaque ordinaire.

      Cordialement.
    • RP

      Il y a 2 ans

      Il s'agit vraisemblablement des vibrations de la pompe.
      La solution est d'isoler cette pompe en l'installant entre deux manchons caoutchouc qui vont permettre à la pompe de fonctionner librement.
  • Volcan

    Il y a 2 ans

    Bonjour,

    Dans mon immeuble le bailleur a fait installer un grillage de sécurité dans le local ascenseur, depuis j'ai une vibration permanente chez moi qui se diffuse dans le plafond. c'est insupportable

    Pour certain cette vibration est infime mais moi je l'entends.

    Lorsque l'ascenseur est en panne plus de vibration, l'ascensoriste n'arrive pas a déterminer l'origine de la vibration? tout a été vérifier et mon bailleur ne veux rien faire pour moi.

    Pensez vous que si je pose un isolant au plafond je pourrai supprimez cette vibration et si oui quel type d'isolant sachant que je ne peux pas réaliser de fond plafond.

    Je dois isoler la pièce a vivre et la chambre, votre réponse sera déterminante pour l'achat d'un matériaux

    merci

    Cordialement
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Volcan,

      Si le bruit est apparu avec le montage du grillage c'est que celui-ci retransmet sans doute les vibrations qu'il reçoit lors de la mise en marche de l'ascenseur. Le montage de ce grillage a-t-il été réalisé sur plots antivibratiles (type Silent Bloc ou équivalent). Si ce bruit n'existait pas au préalable, la seule façon de le limiter c'est de réaliser ce type de montage.

      De plus, l'isolation uniquement du plafond pourrait ne pas suffire à limiter la nuisance subie car ce type de bruit (dit d'impact) peut non seulement transiter par le plafond mais aussi par les parois verticales. Il faudrait donc prévoir à la fois l'isolation du plafond et du mur séparatif avec la cage d'ascenseur à l'aide de parois désolidarisées. Ce type de montage "masse-ressort-masse" permettrait de réduire la nuisance sonore mais cela veut donc dire mettre en oeuvre sur ces parois un isolant semi-rigide en fibres longues (origine végétale, animale ou minérale) pour "absorber" les ondes puis de le recouvrir d'un parement de type BA13, soit la réalisation d'un faux plafond et d'un doublage :/

      Avant que d'entreprendre ce type de travaux, il faut commencer par limiter la transmission sonore à la source et donc vérifier avant toute chose que le grillage est bien monté sur système antivibratoire. Je ne vois que la désolidarisation du grillage des parois pour limiter la nuisance ! Pour information, la loi interdit de dégrader l'acoustique existante d'un bâtiment lors de travaux en rénovation. Il appartient donc à votre syndic de s'assurer que les travaux réalisés ne nuisent pas a posteriori au confort des occupants. D'autant qu'une vérification pourrait être facilement faite par la mesure de la nuisance par un acousticien si vous dites que lorsque l'ascenseur ne fonctionne pas, la vibration n'existe pas... L'acousticien pourrait également déterminer par quelles parois cheminent le bruit.

      Cordialement.
  • Lotus

    Il y a 2 ans

    Bonjour, j'ai un appartement avec des plafonds de 3.50 m. J'entends mon voisin du dessous ronfler et les enfants du dessus courir et les bruits quotidiens. C'est assez insupportable ! Je souhaiterai avoir votre avis concernant une isolation phonique. C'est un appartement de 1900, avec du plancher et des plafonds a l'ancienne. Pourriez-vous m'indiquer le coût au m2 d'une bonne isolation ?? Merci
    • Pierre

      Il y a 2 ans

      Bonjour,j ai exactement le même probleme que vous, j ai effectué quelque recherche et le coup a peut près pour 12m2 de plafond suspendu (montant,rail,laine de roche en rouleaux de 200mm,placo phonique) et de 150 à 180euros de marchandise sans mains d œuvre.
      Cordialement.
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Lotus,

      Vous êtes confronté à deux types de nuisance : les bruits aériens (ronflements) et les bruits d'impact (course des enfants sur le plancher du dessus). Pour les ronflements provenant du dessous, mieux vaudrait une isolation du côté du bruit, soit au plafond de votre voisin du dessous or ce ne sera pas forcément facile à faire accepter si les plafonds sont d'anciens plafonds décoratifs sad Une isolation au sol de votre appartement suppose que cela soit compatible avec les éventuelles portes-fenêtres, elle nécessite par ailleurs de devoir recouper l'ensemble des portes y compris la porte palière.

      Pour les bruits d'impact provenant de l'étage supérieur, la mise en oeuvre d'un plafond suspendu pourrait vous apporter du confort. Selon les dimensions des pièces, vous pouvez recouvrir à la mise en oeuvre d'un plafond désolidarisé sur ossature métallique fixée sur les murs porteurs, tel que vous le propose cette vidéo http://www.toutplaco.com/Fiches-p...ose/Realiser-un-plafond-sur-montants

      Sachez toutefois que l'isolation acoustique en rénovation est souvent complexe et la seule isolation du plafond pourrait ne pas suffire. Les bruits d'impact se transmettent en effet par l'ensemble de la structure du bâti lorsque aucune solution acoustique n'a été prévue à la conception du bâtiment et la solution pour davantage de confort passe souvent par la réalisation d'une "boîte dans la boîte" en isolant l'ensemble des parois (plafond + murs).

      Compte-tenu de l'ancienneté de votre bâtiment, je pense qu'il vaudrait mieux que vous fassiez appel à un acousticien (bureau d'études acoustiques) afin de faire réaliser un diagnostic sur site. Après mesures et étude du cheminement des bruits dans la structure, il sera à même de vous proposer des solutions adaptées aux caractéristiques particulières de votre logement. Si vous lui confiez la réalisation des travaux, n'oubliez pas de d'assortir votre commande d'une obligation de résultat.

      Bien cordialement.
    • Eilysa

      Il y a 2 ans

      Bonjour,

      Je suis dubitative sur la solution proposée à savoir la réalisation d'un diagnostic par un acousticien et ce pour une raison bien simple la plupart des acousticiens refuse de se déplacer et de travailler pour des particuliers. ( surface trop petite et un moment de travaux pas assez importants - et/ou bien trop cher pour être pris en charge du seul demandeur etc.)
      SI vous avez des adresses et des noms de contactes d'acousticiens prêts à travailler pour des particuliers , je suis preneuse.

      Cordialement
  • Barbara

    Il y a 3 ans

    Bonjour. Je suis locataire et j'ai un voisin au dessus. Je les entend marcher de 20h jusqu'à 02h du matin sans aucun arrêt et sa recommencé le matin tôt. Ils font que de marcher pendant des heures au dessus de ma chambre. C'est insupportable. Je l'ai dit au propriétaire il m'a répondu je peux rien faire pour vous j'en ai parlé au voisin il s'en fou. Puis je contacter un expert pour qu'il vérifié si c'est bien isolé et si ce n'est pas le cas est ce que le propriétaire est obliger de faire des travaux? Aidez moi je n'en peux plus
    • Mich WarpigFR

      Il y a 3 ans

      Bonjour Barbara,
      J'ai eu le même problème que vous. J'ai alors créer un plafond suspendu mais ne pouvant me repiquer sur la dalle du dessus (chauffage au sol); j'ai alors récupérer les anciens rails de l'ancien plafond (grâce à des aimants fortes puissance). J'ai redescendu mon plafond de 10 cm en y incluant un petit isolant phonique léger. Le résultat: 50 à 70% de bruit en moins. Veillez à recouvrir les vis des suspentes avec du silicone avant de les visser, Cela produira un "ressort" avec la dalle du dessus.
      Cordialement
  • mymy24

    Il y a 3 ans

    Bonjour
    J'habite une résidence récente de 2008. Je pensais en achetant du neuf qu'elle serait au top de l'isolation phonique. Hélas! J'habite au 3e et dernier étage dans un duplex et j'entends énormément les bruits d'impact, notamment ceux venant du duplex mitoyen. J'ai fait faire une expertise acoustique, pour eux, tout était aux normes. Je suis prête à engager des travaux d'isolation et à mettre la somme nécessaire mais suis-je CERTAINE de ne plus entendre bruits de pas, de portes, objets au sol...après ces travaux? Quelles techniques les plus performantes puis-je utiliser? Je ne trouve pas d'entreprise en Dordogne qui soit spécialisée en l'isolation phonique. Pouvez-vous me conseiller? Merci pour votre réponse.
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Mymy24,

      Votre bâtiment peut tout à fait répondre aux normes d'isolation acoustique actuelles car elles ne sont malheureusement pas synonymes de confort pour nombre d'entre nous.

      Pour votre logement, la nuisance des bruits d'impact est la plus difficile à corriger en rénovation car ces bruits se transmettent très souvent par l'ensemble de la structure. La solution pour plus de confort passe alors par la réalisation d'une boîte dans la boîte en isolant l'ensemble des parois : plafond, murs, y compris sol du plafond d'étage. Plafond d'étage qu'il faudrait que vos voisins isolent également pour limiter la nuisance et là, ce n'est pas forcément facile à faire accepter sauf si eux aussi se plaignent du défaut d'acoustique sad

      Pour la réalisation de la boîte dans la boîte, cela consiste par exemple pour les murs à créer un doublage acoustique en positionnant un isolant fibreux semi-rigide de façon continue sous ossature métallique sur les murs mitoyens (système Optima Murs par exemple) puis à poser un parement soit en plaques à isolation acoustique renforcée, soit en doublant le parement en plaques de plâtre standard. Ce type de travaux peut être réalisé par un plaquiste. La solution à viser dépend d'une part du niveau de bruit à affaiblir et d'autre part de la nature des parois.

      Je n'ai malheureusement pas d'entreprise à vous conseiller dans l'immédiat pour ce type de réalisation. Lorsque vous avez fait réaliser votre expertise acoustique, avez-vous fait appel à un bureau d'études acoustiques ? Si oui, suite à cette expertise, ne pouvait-il vous proposer de solutions acoustiques au regard des mesures effectuées ? Avez-vous questionné cet expert sur les entreprises du secteur susceptibles de pouvoir réaliser des travaux d'isolation acoustique complémentaire ?

      Je suis désolée de ne pouvoir vous aider davantage mais sachez qu'il existe sur les sites des fabricants d'isolants des guides acoustiques présentant divers essais selon la nature des parois et l'épaisseur d'isolant mise en oeuvre pouvant aider un artisan à trouver une solution. N'hésitez pas à assortir votre commande de travaux d'une obligation de résultat.

      Bon courage.
  • yoda26

    Il y a 3 ans

    bonjour
    j'ai une maison avec une charpente industrielle de 1999
    l'écartement entre les solives est de 80 cm et les ferrures des suspentes qui supporte les plaques de BA13 sont espacés de 60 cm
    je voudrais faire remplacer ma laine verre de verre en flocons qui s'est tassé avec le temps par de la ouate de cellulose soufflé et je voudrais savoir si mon plafond va supporter le poids de la ouate.
    merci
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Yoda26,

      Une laine de verre en flocons ne se tasse que par action mécanique, c'est à dire par piétinement ou stockage d'objets divers sur la laine, sinon son tassement dans le temps est tout à fait négligeable (au maximum 2% suivant la laine mise en oeuvre). Si votre isolation date de 1999, l'épaisseur de laine mise en oeuvre correspond plus probablement aux exigences de résistance thermique à respecter par la réglementation thermique en vigueur à cette date.

      Il vous est alors possible de renforcer votre isolation par l'ajout d'une épaisseur complémentaire d'isolant de même nature (un plafond comportant en parement une seule épaisseur de BA13, fixé sur ossature métallique simple avec un entraxe de 0.60 mètre entre les fourrures et une fixation tous les 1.20 mètres, peut supporter jusqu'à R=10 m2.K/W avec une laine de verre en flocons telle une laine Comblissimo par exemple).

      Pour la réalisation de votre isolation, conformément aux exigences du DTU 25.41 relatif aux ouvrages en plaques de plâtre, un plafond suspendu avec la configuration décrite ci-dessus ne doit pas supporter plus de 6kg d'isolant/m2. Si vous optez pour une ouate de cellulose, il faudra alors que votre artisan s'appuie sur le certificat Acermi ou l'Avis Technique du produit choisi pour savoir jusqu'à quelle épaisseur de produit il peut souffler pour ne pas dépasser cette limite de poids/m2.

      La résistance thermique obtenue dépendra alors de l'épaisseur mise en oeuvre, après tassement du produit (de l'ordre de 20 à 25% suivant le produit choisi).

      Cordialement.
  • Fred

    Il y a 3 ans

    Bonjour,
    Je souhaite réduire les nuisances sonores de mon voisin du dessus.
    Des objets sont jetées au sol entre 22 h et 2 h du matin ce qui nous empeche de dormir ou qui nous réveille en sursaut.
    Ils laissent leur petite courrir jusqu a pas d heure.

    Apres plusieurs tentative de communication avec eux, rien y fait.

    Que me conseillez vous pour l'isolation
    Merci
    • patagon

      Il y a 11 mois

      bonjour,
      j'ai le même problème que vous. je trouve tout de même incroyable que les normes acoustiques soient si faibles en France. a priori bcp de personnes souffrent de cette problématique qui serait pourtant facile à corriger dans les immeubles neufs... et pourtant, ce n'est pas le cas. je subis le même problème de la part des voisins du dessus, et je ne supporte plus. rien n'y fait, il font des efforts qq jours et cela recommence. l'étude acoustique a révélé que l'isolation était aux normes. je vais donc engager des travaux type cage dans la cage - relativement chers et qui demandent d'évacuer le logement durant 1 mois, sans compter qu'il faut le débarrasser, les parois actuelles devant être démolies et remplacées. J'espère remédier à ce problème. si le résultat n'est pas satisfaisant, je revends mon appartement et irais vivre dans une cabane ou un mobilhome... Y aurait-il qqun qui aurait effectué ces travaux et qui en est satisfait ? quelle est la réduction des bruits obtenue ? (je parle de bruits d'impacts, pas, course des enfants, objets tombant au sol). merci de vos réponses.
    • Paco

      Il y a 10 mois

      Bonjour,
      Je viens d'acheter un appartement au 2 ème étage. Pas de bol, au dessus de moi habite une famille avec 3 enfants. Les enfants courent dans tous les sens et j'entend les impacts de leur pas et de leur jouets trainés. Je suis allé les voir pour leur demander de faire attention. Au début il m'ont ouvert la porte et puis ils m'ouvrent plus. J'ai eu une discussion avec eux et je leurs ai demandé d'installer de la moquette pour amortir les impacts des pas mais en vein ils ne veulent pas. J'ai pris contact donc avec un technicien pour essayer d'isoler acoustiquement par l’intérieur. Le technicien passe demain mais d'après notre discussion telephonique, j'ai beau compris que même installer un faux plafond acoustique ne réduit pas les bruits d'impacts. Je suis en détresse car j'ai mis tous mon argent dans cet appartement et je suis endetté pour plusieurs pour des longues années. Quoi faire? où aller pour se faire entendre surtout que le syndic m'a dit qu'il n'y a rien à faire car le bruit est un bruit d'utilisation de l'appartement par des enfants alors c'est tout à fait légal. Je déprime et j'ai des angoisses chaque fois je me lève le matin.
    • MarcIsover

      Il y a 10 mois

      Bonjour Paco,

      Il est exact que les bruits d’impact se traitent préférentiellement du côté où ils sont émis.

      Comme vous l’avez suggéré à vos voisins, la pose d’une moquette épaisse, d’un revêtement de sol spécifique (parquet flottant spécial acoustique, revêtement de sol souple) aurait un effet sensible sur les bruits d’impacts (chocs, pas, etc…) que vous percevez. J’ai eu l’occasion d’entendre la chute d’un trousseau de clés sur un tel type de parquet et e bruit était très fortement réduit. La réalisation d’un faux plafond (auto portant ou suspendu) aurait en effet plus particulier sur les bruits aériens (voix, TV, musique) que vous émettez et « profiterait » plus à vos voisins qu’à vous.

      D’autre part, les transmissions se font aussi latéralement et à moins d’en venir à la solution dite de la boîte dans la boîte (à valider par une étude avant d’entreprendre tous travaux), les possibilités d’amélioration sont réduites. Il faut espérer que les enfants vont grandir et s’assagir. Vous pouvez aussi essayer de faire comprendre à vos voisins ce que vous ressentez en les invitant à venir constater chez vous les nuisances sonores.

      Il serait intéressant que vous nous donniez un retour de la visite de votre acousticien.

      Bon courage
    • MarcIsover

      Il y a 11 mois

      Bonjour patagon,

      Effectivement vos doléances sont assez fréquentes (trop même) et la NRA pourrait être plus sévère sans que cela nuise bien au contraire.

      J’espère que vos travaux ont été déterminés suite à l’étude acoustique ave des objectifs déterminés et assortis d’une obligation de résultats. Il serait regrettable de se lancer dans de un tel chantier (boîte dans la boîte) sans obtenir le résultat escompté à la finale.

      Voyons si d’autres internautes répondront à votre interrogation.

      Bien cordialement
    • fanfan

      Il y a 2 ans

      Bonjour, Je me reconnais dans votre commentaire. Qu'avez vous fait depuis ?
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Fred et Fanfan,

      Vous pouvez opter pour la réalisation d'un plafond suspendu isolé, désolidarisé du plafond existant soit par suspentes antivibratiles, soit en réalisant un plafond autoportant si la dimension des pièces le permet. Vous trouverez des informations sur ce type de réalisations dans la documentation suivante : http://www.placo.fr/var/placo/sto...9874acc8114964340d792639c02e1a19.pdf ainsi que dans la vidéo de pose :
      http://www.toutplaco.com/Fiches-p...ose/Realiser-un-plafond-sur-montants

      Sachez que selon le mode constructif employé à l'édification de l'immeuble, l'isolation du plafond pourrait ne pas suffire car le résultat dépend du cheminement des bruits dans la structure et notamment, lorsqu'il s'agit de bruits d'impact, ceux-ci peuvent résonner dans l'ensemble de la structure. La seule solution est alors de désolidariser le logement des autres logements en réalisant une boîte dans la boîte en isolant l'ensemble des parois (plafond, murs, sol) : isolant fibreux sous ossature métallique en plafond et murs périphériques, isolant spécifique sol en plancher...

      Si tel doit être votre projet, n'hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel (architecte, assistance à maître d'ouvrage, etc.) afin qu'il détermine les meilleures solutions en fonction de l'existant et si vous lui confiez la réalisation, pensez à assortir votre commande d'une obligation de résultat.

      Cordialement.
  • Sophie B

    Il y a 3 ans

    Bonjour, je viens de nm'installer dans un très bel appartement entièrement rénové sauf que mes voisins du dessus vivent la nuit et font un bruit épouvantable. Surtout bruits d'impacts. Bien que j' ai, avec beaucoup 'de diplomatie essayé de leur exposer le problème ils restent sans réaction. Je souhaiterais isoler mon plafond mais comment ?
    Merci de vos conseils
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Sophie B,

      Il faut savoir que les bruits d'impact sont les bruits les plus difficiles à corriger car selon la structure du bâtiment et la conception d'origine du plancher, ces bruits peuvent être à la fois transmis via la paroi séparant votre appartement de l'appartement voisin et via les parois latérales de part et d'autre de cette paroi. De fait, la réalisation d'un faux plafond est nécessaire mais l'atténuation qu'il procure pourra ne pas être suffisante si les transmissions par les parois latérales sont importantes. Auquel cas, il faudra également procéder à leur isolation.

      Pour le faux plafond, l'idéal est de réaliser un faux plafond désolidarisé du plafond existant pour éviter au maximum les transmissions dans le nouveau plafond. Vous trouverez des explications pour réaliser votre plafond autoportant à base de rails et montants dans ce document très complet : http://www.placo.fr/content/downl...file/Plafonds.pdf%20-%20(9%20Mo).pdf
      Vous disposez également d'une vidéo de démonstration à cette adresse : http://www.toutplaco.com/Fiches-p...ose/Realiser-un-plafond-sur-montants

      Pour la hauteur maximale du faux plafond, il vous faut tenir compte de la présence ou non de coffres de volets roulants. Pour une épaisseur minimale d'isolant fibreux de 80 mm, il vous faut disposer d'une hauteur de 130 mm environ.

      Si la grandeur des pièces ne permet pas la réalisation d'un plafond autoportant à base de rails et montants, vous pouvez prévoir un plafond suspendu sur ossature métallique à base de fourrures. Dans ce cas, prévoyez des suspentes anti-vibratoires afin d'éviter la transmission des bruits d'impact dans les suspentes.

      Cordialement.
    • CAPUCINE

      Il y a 3 ans

      Bonsoir, Mon locataire du rez de chaussé me quitte se plaignant des bruit du locataire du dessus. Comment isoler sans perdre trop de hauteur des pièces. Merçi de me répondre . Mr. FELICE
  • fan

    Il y a 3 ans

    Bonjour
    Je souhaite isoler sous mon plancher en bois. L'espace est de 10 cm, j'ai lu que le Pro Confort en 45 mm était LA laine de verre acoustique. Je pense mettre celle ci, mais serait elle plus efficace si je mets 2 couches superposées? Ou existe t-il un autre modèle plus épais, purement acoustique?
    merci
  • Sank

    Il y a 3 ans

    Bonjour,
    Mais pourquoi dans le neuf l'isolation est très médiocre ?
    Existe il des dalles phonique à coller sur le plafond pour éviter de perdre en hauteur par rapport à la solution de faux plafond ?
    merci pour votre site très instructif.
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Sank,

      L'isolation acoustique des bâtiments neufs doit répondre aux exigences de la Réglementation Acoustique de l'année 2000 mais le niveau de ces exigences n'est malheureusement pas synonyme de confort.

      Pour gagner en isolement tant aux bruits aériens (bruits de voix, tv, musique) qu'aux bruits d'impact, le faux plafond est un minimum. Il n'existe pas à ma connaissance de dalles permettant d'atteindre les niveaux d'isolement procurés par la mise en oeuvre d'un faux plafond.

      Sachez toutefois, qu'en isolation acoustique postérieure à la construction, selon l'isolement des planchers prévu à l'origine et votre sensibilité au bruit, l'isolation des parois latérales peut aussi s'avérer nécessaire. Le principe est alors de réaliser une isolation de type "boîte dans la boîte" afin d'isoler votre logement des logements voisins.

      Cordialement.
  • Meli

    Il y a 3 ans

    Bonjour, j'ai emménagé en juin dernier dans un T1bis au 1er étage d'un vieil immeuble (a priori années 60 sur le papier). Malheureusement, en visitant l'appartement, on ne sait jamais trop sur qui on va tomber... et me voilà l'heureuse voisine du dessous d'un jeune couple de musiciens mélomanes aux horaires décalés et aux ébats bruyants (la totale !). J'entends tout de leur vie (musique, télé, éclats de rire, gémissements intempestifs, chaises traînées, pas très lourds) et évidemment, leur cuisine/salon est au dessus de ma pièce à vivre dans laquelle j'ai une alcôve qui me sert de coin nuit. Mon lit est à la limite de leur cuisine/salon. J'ai déjà été les voir deux fois pour leur signaler le désagrément mais malgré leurs efforts, ils sont naturellement bruyants dans leur quotidien. Comme j'aimerais bien pouvoir bouquiner/regarder la télé (ou même vivre) sans avoir une bruit de fond, j'envisage d'insonoriser au moins mon coin nuit (une petite alcôve de moins de 10m²). J'aimerais installer un truc au plafond (quelle serait la meilleure solution ?) et fermer mon alcôve avec une porte coulissante (histoire d'avoir un vrai cocon quand je veux dormir sans devoir attendre qu'ils aillent aussi se coucher au dessus). J'aimerais aussi insonoriser la totalité de ma pièce à vivre (le salon donc) mais n'en fais pas la priorité (pour le moment). Que me conseillez-vous (que je puisse en parler à mon propriétaire qui, je l'espère, autorisera les travaux). Merci d'avance ! PS : ne me conseillez pas de déménager, c'est impossible pour le moment ! happy
  • Wariom

    Il y a 3 ans

    Bonjour,
    J'envisage de faire installer un faux plafond pour isoler mon appartement des bruits de pas et de talons de l'appartement de dessus. Je vais faire venir au préalable un acousticien pour valider la solution la plus adaptée.
    Cependant avant tout ça, j'ai une question primordiale concernant les coffres de volet roulant. Ils sont à l'intérieur de la pièce, collés au plafond.. Est-ce que cela va m'empêcher d'isoler mon plafond? Ou y-a-t-il des solutions?
  • Elodie

    Il y a 4 ans

    Bonjour,
    propriétaire d'un appartement dans un immeuble des années 30 très mal insonorisé, j'entendais les conversations + musique etc... de mes voisins du dessous comme s'il était dans la même pièce que moi. J'ai donc mis de la laine de roche entre les lambourdes de mon parquet + remis l'ancien plancher, mis des sous-couches en feutre et liège dessus puis posé mon nouveau parquet. Cependant ca n'a rien fait et j'entends toujours mes voisins... Avez vous une solution? la laine de roche utilisée était-elle trop fine ? (21 kg / m3 épaisseur 10 cm en deux couches superposées). Faudrait-il utiliser des panneaux haute densité ou le résultat sera toujours aussi mauvais?
    Merci
    • julie

      Il y a 3 ans

      Nous sommes propriétaire d un appartement des années 1970. L isolation phonique est nul. Nous avons pour projet de faire faire un faux plafond afin de ne plus subir les nuisances sonores venant du dessus objets qui tombent, meuble qui bougent, bruit de pas...
      Est ce que cela marche réellement?
    • philippe1900

      Il y a 3 ans

      Pour absorber des bruits dû au sol, il faut des produits massiques, il existe des dalles en caoutchouc de forte densité voire alourdi par des micro particules lourdes qui absorbent les bruits sourds. Ces dalles de 5 à 8mm d'épaisseur fonctionnent très bien, à poser sous un parquet flottant, le résultat est remarquable car plus de liaison entre la dalle et le plancher
  • Fred A

    Il y a 4 ans

    Quel est selon vous, le meilleur isolant phonique pour un faux plafond suspendu? Apparemment Laine de verre, laine de roches ( dit isolent sonore) ne serait pas les plus performant. Alors que choisir?
  • PHILIPPE

    Il y a 4 ans

    Bonjour,
    J'habite dans un batiment historique construit en 1900.
    Mon voisin du dessous se plaint des bruits provenant de mon appartement.
    Le sol d'origine est un parquet sur poutre.
    Mon voisin avait doublé son plafond en ba13 sur ossature avec isolation en panneau de fibre de roche de 8 ou 10 cm. Mais résultat insuffisant.
    Je dois reponcer mon parquet et j'envisageais de démonter quelques lame du parquet afin de rajouter un isolant phonique. Le vide d'air entre l'ancien plafond en platre sur latti et le dessus du nouveau plafond est de 20 cm.
    J'avais pensé à un isolant en vrac, lequel et résultat??
    Merci de me donner votre avis.
    Bien cordialement.
    • philippe

      Il y a 3 ans

      Je ne réponds pas mais je relance ma demande ci-dessus.
      Merci à Isover de leur réponse.
    • jose

      Il y a 3 ans

      attention si vous retirez votre planché vous risquez de voir la tete de vos voisin et mieux sa laine de roche
  • Milda

    Il y a 4 ans

    Bonsoir,
    Je vous écris a cette heure car je n arrive pas a dormir a cause du bruit venant de l extérieur voitures, tram,moto, passants, a savoir que je vien de déménager dans mon appartement neuf livré il 15 jours avec la norme bbc .
    Selon vous esr cela est normal, dois je relaiserbdes travaux d'isolation moi moi meme ou il faut voir cela avec le promoteur. Merci pour votre réponse
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Milda,

      Pour votre logement neuf, le promoteur vous doit une garantie spécifique concernant la conformité aux exigences réglementaires en matière acoustique (Code de la construction et de l'habitation, Art. L. 111-11). Votre logement doit répondre aux exigences minimales requises en matière de protection contre le bruit.
      Vous bénéficiez d'un délai d'un an à compter de la prise de livraison de votre logement pour signaler à votre promoteur tout défaut en matière d'acoustique.

      Surtout ne réaliser, ni ne faites réaliser de travaux par vous même. Faites un courrier en recommandé (avec accusé de réception) à votre promoteur pour lui signaler les problèmes acoustiques que vous rencontrez dans ce nouvel appartement.

      Les travaux éventuellement dus par le constructeur à ce titre, relèvent de la garantie de parfait achèvement.

      Cordialement.

    • CC

      Il y a 4 ans

      Bonsoir je rencontre également ce genre de problèmes ayant acheté un appartement en Vefa il y a 2 ans...Malgré quelques mails au syndic et promoteur, ce dernier se dit dans la bonne réglementation en matière d'isolation acoustique.
      Or des bruits très distincts de l'appartement du desssus qui est équipé de carrelage se font entendre (déplacement de chaises, pas, chocs...).
      Ai je des recours?
      Merci pour votre retour
  • val

    Il y a 4 ans

    Bonjour,

    Je viens de déménager dans un immeuble de 1985. Notre voisin reçoit constamment du monde jusque tard dans la nuit en faisant un maximum de bruits gênants : meubles traînés, enfants qui courrent jusque plus d'1h du matin. Je leur ai déjà fait part de notre gêne, mains manifestement ce n'est pas leur problème.
    Je souhaite donc isoler mon plafond. Notre salon est entouré de murs porteurs. J'ai lu beaucoup d'articles qui parlent de plus ou moins de résultats. Quelle est la meilleure solution? et combien peut on vraiment gagner en confort accoustique ?
    Merci de votre aide

    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Val,

      La réalisation d'un faux plafond isolé par un isolant fibreux semi-rigide peut vous apporter un 1ère niveau de confort. Dans l'idéal, il doit être désolidarisé du plafond existant pour un meilleur résultat (plafond autoportant = http://youtu.be/4NS-YDm1Bqo). La mise en oeuvre de plaques de plâtre à isolation acoustique renforcée permet également d'améliorer la performance du système.

      Toutefois, l'isolation acoustique en rénovation est toujours plus complexe car au-delà des transmissions par les parois mitoyennes, il faut également prendre en compte les transmissions dites latérales (ici vibrations des murs en plus du plafond). La réalisation d'un faux plafond pourrait donc ne pas être suffisante à vous apporter tout le confort attendu. Suivant le type de construction, il vous faudra peut-être aussi envisager l'isolation des murs par un système d'isolation sous ossature métallique (type système Optima par exemple). Ceci permettrait d'obtenir une isolation continue (type "boîte dans la boîte"blunk de votre appartement par rapport à l'appartement du dessus, ce qui optimise l'isolement.

      Pour connaître la performance d'isolation à viser par rapport à la nuisance subie, la réalisation d'une étude acoustique est nécessaire. Après diagnostic de la structure du bâti, du cheminement du bruit dans les parois et mesures acoustiques sur site, un acousticien sera en mesure de vous proposer des solutions avec un niveau d'isolement selon vos exigences en matière de confort. Sans étude acoustique, il est très difficle de vous dire quel gain peut-être attendu sans connaissance des paramètres réels du bâti (structure, cheminement du bruit dans les parois) et du niveau de bruit à corriger.
      Une étude acoustique augmente le coût de réalisation d'un tel projet mais c'est l'assurance d'avoir des solutions adaptées à votre chantier, selon vos exigences de confort. Pensez à assortir votre demande de travaux d'une obligation de résultat si vous confiez la réalisation à un professionnel.

      Cordialement.
    • clem

      Il y a 4 ans

      Bonjour,

      Pour les bruits venant de chez votre voisin, il faut stopper le problème à la source donc chez votre voisin malheureusement.
      Vous pouvez faire un faux plafond avec de la laine de roche acoustique. Vous pouvez allez également voir le site flexolan ils expliquent bien comment stopper le bruit.
      Bon courage
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Mathieu,

      Le site www.confortetrenovation.com a été fermé. Vous pouvez trouver un exemple de solution d'isolation acoustique réalisée en sous face d'un plancher bois sur le site isover.fr : http://bit.ly/VSrfOW (lien à recopier dans votre navigateur).

      Sachez toutefois que réaliser un plafond autoportant sous la poutraison optimiserait le résultat d'isolation car cela permettrait de désolidariser au maximum votre réalisation du plafond existant. Il faut cependant que la hauteur sous plafond de votre pièce puisse être suffisante. Vous pouvez visionner la réalisation d'une telle solution sous ce lien : http://youtu.be/4NS-YDm1Bqo

      Cordialement.
  • Mohamed

    Il y a 4 ans

    G un petit bar musical et g deja un faux plafond en ba13 mais c pas sufison es que je peut rajouter un deuxiem faut plafond avec des plaques phonique sur la meme hautsature en laissan 10 cm plus 10CM de laine de de verre , es que sa va supporter le poid de tous sa ? C un plafon de 43 m carre
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Mohamed,

      Le faux plafond actuel est-il déjà isolé par un isolant fibreux afin de jouer son rôle atténuateur de bruit ? Vous ne mentionnez que le parement en plaques de plâtre. Or, pour qu'un faux plafond puisse jouer un rôle dans l'isolement acoustique d'une pièce l'autre, il faut un isolant fibreux et souple pour amortir les ondes sonores. Le parement peut également être en plaques à isolation acoustique renforcée pour améliorer la qualité d'isolement.

      Néanmoins, si votre faux plafond est déjà isolé, ce n'est pas forcément par ce plafond que passent encore les bruits : en effet, suivant la structure du bâtiment, la transmission des bruits peut aussi se faire par les murs. Le mieux pour éviter de faire des travaux petit à petit sans savoir si cela sera suffisant, serait de faire réaliser un diagnostic sur place par un acousticien afin qu'il puisse vérifier le cheminement des bruits dans la structure et vous indiquer les parois à isoler et le niveau d'isolation à prévoir.

      Par ailleurs, la structure porteuse mise en oeuvre pour porter votre faux plafond actuel n'est peut-être pas suffisante à supporter le poids d'un nouvel aménagement. Cela ne peut être déterminé que suivant le type d'ossature mis en oeuvre : fourrures simples ou doublées, montants et taille de ces montants, entraxe de fixation utilisé... autant d'éléments nécessaires à dimensionner la portance de l'ossature. Je vous conseille donc de vous rapprocher de l'entreprise ayant réalisé les travaux pour connaître ces éléments et éventuellement faire le dimensionnement de cette structure pour vous assurer qu'elle peut supporter la surcharge du nouvel aménagement.

      Cordialement.
  • Natfab

    Il y a 4 ans

    Bonjour

    Nous sommes en construction neuve de plain pied. Fermette industrielles avec combles perdus non aménageables où il est prévu 35 cm de comblissimo.
    Nous avons installé la membrane d'étanchéité sous les solives et nous avons mis un contre solivage perpendiculaire à celui d'origine pour créer un vide technique entre la membrane et le plafond fini (vide de 16 cm) pour le passage des gaines électriques afin d'éviter tout percements intempestifs de la membrane.
    Nous craignons que le plénum créé entraine des soucis de résonance d'une pièce à l'autre. Que faire pour résoudre ce problème??? si problème il y a...
    Merci
    Toutefois
  • Phil

    Il y a 4 ans

    Bonjour,
    Je vos dans une copropriété, et je souhaiterais isoler phoniquement les plafonds de notre salon et notre chambre de l'appartement du dessus. Locataires étudiants, qui passent 2 ans en moyenne ici, propriétaire ayant réalisée une rénovation "économique" de cet appartement au dessus du notre, avec, entre autres, du parquet stratifié flottant bas de gamme et une fine pellicule isolante dessous... Nous subissons surtout les bruits d'impacts (talons, marche, chaises traînées...), que d'éclats de voix, télé, etc..
    N'ayant aucune possibilité de discussion avec la propriétaire de cet appartement au dessus du notre (elle ne vit pas ici et ne se sent absolument pas concernée par les désagréments que cela occasionne), je souhaiterais pouvoir isoler nos plafonds, le mieux possible, pendant que notre "santé psychologique" tient encore le coup... (Bruits a 3-4h du mat quand le relie sonne a 5h30, ça devient difficile !).
    Je souhaiterais, puisque travaux il doit y avoir, penser en même temps a l'esthétique, en y intégrant des spots.
    Je sais que, pour des spots classique, qui dégagent de la chaleur, on doit laisser 30cm "vides" autour de chaque point de lumière, afin de prévenir un risque d'incendie.
    Vous me rendriez un grand service en m'eclairant sur :
    -le plus optimal type de produit(s) a installer pour optimiser au maximum l'isolation de nos plafonds.
    -le type d'éclairage a intégrer, LED ? (Je n'y connais rien), pour la aussi, optimiser le plus possible, l'isolation phonique des plafonds...
    (Si, avec des spots classiques, on ne doit pas mettre de laine (de roche ? De verre ? Autre ?), sur un diamètre de 30cm autour, l'isolation ne fonctionnera pas...
    Merci d'avance pour tous vos précieux conseils !!!
    Bien amicalement, Philippe.
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Phiippe,

      L'isolation acoustique entre 2 logements est plus difficile à réaliser en rénovation qu'à la conception : suivant l'ancienneté de l'immeuble et le type de construction, les bruits d'impact peuvent être transmis par la paroi de séparation mais aussi par les parois latérales, qui devront alors être également isolées. Il faut aussi savoir que dès lors que vous entreprenez des travaux en rénovation de sol en habitation collective, vous avez obligation à choisir le nouveau revêtement de sorte qu'il ne dégrade pas l'isolation acoustique existante (certains réglements de copropriété interdisent même la pose de sols dits "durs", renseignez-vous auprès de votre syndic).

      La réalisation d'un plafond désolidarisé auto-portant peut vous aider à atténuer la nuisance sonore. Il faut toutefois être prudent avec l'intégration de spots : choisissez-les de type TBT (Très Basse Tension) et suivez les conseils de mise en oeuvre du fabricant. S'ils nécessitent une protection pour intégration dans l'isolant, il existe des capots spécifiques (aérospot, kit Regulux, Spotclip...). Vérifier néanmoins la compatibilité avec le type de spots choisis.

      Pour la laine, prévoir si possible une épaisseur de 100mm mais cela dépendra de la hauteur disponible suivant la présence ou non de coffre de volets roulants et du type de spots à encastrer. Optez pour une laine nue (sans kraft), par exemple : laine souple de type IBR à poser à l'avancement de la plaque de plâtre ou laine de type semi-rigide tel GR32 ou Isoconfort qui tiendra entre les rails le temps de poser la plaque). La plaque de plâtre de parement final pourra être à isolation acoustique renforcée pour un meilleur affaiblissement acoustique. Pour la réalisation du plafond, vous trouverez sous ce lien (à recopier dans votre navigateur), une vidéo vous indiquant les étapes de pose : http://www.toutplaco.com/Fiches-p...ose/Realiser-un-plafond-sur-montants

      Cordialement.
  • Rod

    Il y a 4 ans

    bonjour

    j'ai acheté un appartement de 2010, promettant une isolation phonique supérieure ... or il s'avère que la dite isolation est bien pire que celle issue de batiments des années 70.

    Avant de faire jouer la garantie decennale, la question est "est ce que des bruits d'impact qui rebondissent dans tous les sens peuvent etre totalement annihilés ?" (on a un plafond de 2,50m, ca ne me gene pas de perdre 25cm avec double pose de placo / laine de verre si ca permet de tout aborber).

    merci
  • Rod

    Il y a 4 ans

    bonjour

    j'ai acheté un appartement de 2010, promettant une isolation phonique supérieure ... or il s'avère que la dite isolation est bien pire que celle issue de batiments des années 70.

    Avant de faire jouer la garantie decennale, la question est "est ce que des bruits d'impact qui rebondissent dans tous les sens peuvent etre totalement annihilés ?" (on a un plafond de 2,50m, ca ne me gene pas de perdre 25cm avec double pose de placo / laine de verre si ca permet de tout aborber).

    merci
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Rod,

      Il faut savoir que les niveaux d'isolement de la réglementation acoustique en vigueur ne sont que des niveaux minimum et qu'ils ne sont pas forcément synonymes de confort pour tous. Il faut donc savoir quel niveau d'isolation acoustique vous a été promis.

      Sinon, les bruits d'impact sont les plus difficiles à atténuer en rénovation qu'à la conception car leur transmission dans la structure du bâti dépend de la solution constructive utilisée. Ils peuvent ainsi être transmis par la paroi de séparation (ici, le plancher) mais aussi par les parois latérales. Un faux plafond isolé par un isolant fibreux peut donc vous aider à atténuer la nuisance subie mais si les bruits transitent aussi par les parois latérales, vous aurez peut-être nécessité à prévoir également leur isolation :/ ! Seul un diagnostic préalable du bâti par un acousticien, avec mesures in situ de la nuisance sonore, pourrait analyser le chemin de transmission des bruits et vous dire s'il est nécessaire de prévoir également l'isolation des parois latérales.

      Cordialement.
  • titeuf93150

    Il y a 4 ans

    Bonjour,

    Je souhaite isoler phoniquement le plafond de ma chambre des bruits de pas du voisin du dessus. La dimension de ma chambre est de 2,50 m par 3,85 m (surface de 9.625 m2). Après recherches, je pense m'orienter vers un plafond autoportant si cela est possible. Je souhaite poser des R48 sur les quatres murs et des M48 doublés dans le sens de la largeur. Sauf erreur de ma part, la portée des M48 doublés est suffisante pour la largeur de ma chambre (2,75 m si 40 cm entre les M48, 2,50 m si 60 cm entre les M48). L'un de mes points d'inquiètude est que l'un des murs dans la largeur de la pièce n'est pas un mur porteur mais une cloison en carreaux de plâtre assez épaisse. La fixation d'un tel plafond est-elle possible si l'un des murs n'est pas porteur ? Le fait de ne laisser que 40 cm d'espace entre les montants va certainement contribuer à rigidifier l'ensemble et mieux répartir la charge ? Faut-il que je passe en R70 et M70 ? Au niveau de la hauteur de la pièce j'ai 2,58 m, je pense qu'une isolation comprise entre 8 et 12 cm d'épaisseur me semble correcte sans trop réduite la hauteur sous plafond. Qu'en pensez-vous ? J'envisage de mettre de la laine minérale (laine de roche) pour l'isolation phonique avec une plâque de placophonique.

    Tous les conseils et retour d'expérience sont les bienvenus.

    Merci à vous.

    Titeuf
  • oslo167

    Il y a 4 ans

    Attention aux idées reçues !! la laine (de roche ou de verre)n'est pas un isolant phonique! ci-joint un extrait de Wikipédia...
    Matériaux isolants phoniques
    En général, plus un matériau est dense, plus il est isolant acoustique (loi de masse). Des effets de peau et de résonance sont toutefois à prendre en compte si le matériau n'est pas rigide (tôle, plaque fine, etc.).

    Les absorbants acoustiques comme la laine de roche, la laine de verre, de chanvre ou de cellulose sont, dans le domaine du bâtiment, souvent désignés « isolants phoniques » ou « isolants acoustiques » par erreur (ils interviennent en fait, comme absorbants ou « amortisseurs », dans un système masse-ressort-masse permettant une bonne isolation acoustique à moindre poids).

    L'isolation par l'extérieur d'un immeuble ou de maisons mitoyennes présente de nets avantages thermiques et économiques, mais si les murs ou planchers sont conducteurs du bruit (ex : dalles béton), un doublage intérieur par un isolant phonique peut être nécessaire pour atténuer ou supprimer la transmission du bruit entre logements voisins, contre la « transmission latérale » par la façade ou une dalle unique.
  • Pietro

    Il y a 4 ans

    bonjour, je cherche à isoler mon plafond, non pas pour moi, mais pour mon voisin du dessus qui trouve bruyantes mes conversations..Etant en location, su je pouvais éviter le faux plafond..
  • prolegomenes

    Il y a 4 ans

    Bonjour,
    D'abord merci pour votre article et pour avoir pris le temps de répondre aux commentaires.
    J'en profite pour vous demander conseil.
    J'habite un immeuble 1930 en brique creuse, je suis au 3ème étage. Mon fils de 4 ans (et nous bien-sûr, mais c'est surtout pour lui que je m'inquiète) dort extrêmement mal. Il est constamment réveillé soit par les bruits d'impacts occasionné par le bar (chaises, tables que l'on déplacent), par les voisins juste dès qu'ils marchent et déplacent leurs meubles. Pour l'instant, nous n'avons personne au 4 et au 5ème, mais on entend très bien ceux du 6ème étage. Alors qu'est-ce que ça va être quand il y aura quelqu'un juste au-dessus (juste invivable !).
    Cet immeuble est une vraie caisse de résonance. Un ingénieur acousticien a relevé 66 dB dans la chambre de mon fils quand il a mis la sono dans le bar, soit 3 étage en dessous. Quand je lui ai dit que je voulais faire insonoriser la chambre, il m'a dit que ça risquait de coûter et de faire perdre 2 ou 3 m2 pour un résultat médiocre.
    Est-ce que lorsque l'on parle de désolidariser des murs, ça signifie que le matériaux n'est pas posé sur ledit mur ? Parce que j'en ai rencontré un autre qui m'a d'abord parlé de désolidarisation, puis de coller de la laine de roche à même le mur et de laisser un espace vide après.
    Je n'y comprend pas grand chose.
    Merci pour vos commentaire... sinon je pense que je vais déménager, parce qu'un enfant qui ne dort pas, ça m'angoisse !
    DFB
  • SABRINA

    Il y a 4 ans

    bonjour, je vais faire un faux plafond dans ma chambre, d'après votre site, la laine de verre serais mieux que la laine de roche, pour bien isoler phoniquement ?? pouvez-vous m'en expliquer un peu plus? Merci
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Sabrina,

      En isolation "masse-ressort-masse" comme l'isolation mise en oeuvre le plus souvent dans l'habitat actuel (laine posée entre la paroi support et un parement - généralement en plaques de plâtre), laine de verre et laine de roche ont des capacités à atténuer le bruit équivalentes (selon les procès verbaux d'essai acoustique disponibles sur les sites de fabricant). Dire que la laine de roche est plus performante en isolation acoustique dans l'habitat n'est donc pas réellement fondé.
      A noter : en mise en oeuvre en plafond suspendu, le poids au m2 de la laine de roche étant plus important à R équivalent, cela nécessite de prévoir une ossature métallique avec des entraxes plus étroits entre les fourrures, selon les prescriptions de mise en oeuvre du DTU 25.41 (révision de décembre 2012), donc davantage de fourrures à surface à isoler équivalente.

      Cordialement.
  • bocdan

    Il y a 4 ans

    Bonjour .suis HLM : en appartement ( immeuble de 1962 en béton .c'est l'horreur les bruits du dessus ( voisin a installe plancher flottant mal insonorisé .avant moquette pas de soucis .moi perçoit bruits d'impacts sur mon plafond en plus il est mesquin et donne des coups la nuit depuis que je lui est fait la remarque :bonjour mon sommeil qui est tres perturbe par mon loustic marginal de voisin .quel est le materiel isolant le plus économique pour minimiser ces bruits d'impact.plafond suspendu .niet .parce qu'en partant il fudra OBLIGATOIREMENT QUE JE DEMONTE CETTE ISOLATION ( il me faudra en premier demander par écrit une autorisation à l'opac de Paris donc je dépend
    Question : quel est l'isolant le plus "pratique " a coller ( je suppose ?)
    merci
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Bocdan,

      Avant d'entreprendre tous travaux, avertissez votre bailleur de la nuisance sonore subie depuis les travaux exécutés chez votre voisin (lettre avec AR). En effet, toute rénovation exécutée en sol en habitat collectif se doit de ne pas détériorer l'isolation acoustique préexistante entre les appartements. Certains réglements de copropriété indiquent les matériaux "interdits" en rénovation de sols : il peut par exemple être exigé que tout nouveau revêtement soit un sol souple. Renseignez-vous auprès de votre syndic HLM.

      Dans ce type de situation, le plafond suspendu reste la solution la plus appropriée pour réduire la nuisance sonore entre 2 étages par son effet "masse-ressort-masse" (solution de faible encombrement tel le système Optima Sonic par exemple (± 5cm) ou plafond sur ossature métallique, désolidarisé du plafond existant, comprenant une laine souple d'ép. minimale 85 à 100mm (minérale, animale ou végétale).

      Il faut toutefois noter que suivant le système constructif mis en oeuvre, isoler seulement le plafond ne suffit pas toujours à obtenir un confort suffisant par rapport aux bruits d'impact. Ces bruits appelés aussi bruits solidiens peuvent en effet résonner dans l'ensemble de la structure : transmission par le plancher mais également par les parois latérales (transmission indirecte) et les nuisances de ce type sont très difficiles à solutionner en rénovation. Une des solutions consiste à créer une isolation de type "boîte dans la boîte" en isolant l'ensemble des parois pour obtenir un réel confort.

      Aussi, avant que de vous lancer dans des travaux, assurez-vous que les revêtements tels les planchers flottants sont bien autorisés et si tel est le cas, demandez à faire vérifier que son montage soit correctement réalisé. Une désolidarisation du plancher avec les murs périphériques doit être prévue : pose d'une bande résiliente et la pose d'une sous couche acoustique peut aussi être nécessaire pour ne pas détériorer l'isolement existant avant la réalisation des travaux.

      Les revêtements à coller, de type polystyrène expansé ou mousse synthétique, sont plus généralement des produits de correction acoustique faits pour lutter contre les bruits à l'intérieur d'une même pièce (écho). Des dalles de liège expansé peuvent apporter une amélioration mais n'élimineront pas non plus totalement les bruits d'impact (prévoir une épaisseur de 3 à 6cm, fixée mécaniquement pour une tenue à longue échéance - chevilles à rosace par exemple).

      Cordialement.
  • Mohamed Biguinine

    Il y a 4 ans

    Bonjour. Je voudrai savoir combien coute un m2 d'isolation? Est- ce possible d'isoler un mur qui nous sépare des voisins?
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      En ce qui concerne le prix d'une isolation de mur, cela dépend du système d'isolation choisi, de la nature et de l'épaisseur d'isolant mise en oeuvre et enfin du nombre de m2 à isoler. Il est donc difficile de vous donner le coût au m2 d'une isolation sans connaître ces paramètres.
      A titre indicatif, si l'on opte pour isolation par l'intérieur avec une laine minérale de type laine de verre semi-rigide de 85mm sous ossature métallique avec parement en BA13 standard, le prix du m2, fourni-posé, peut varier de 35 à 45 €HT/m2 environ.

      Cordialement.
    • sissi

      Il y a 3 ans

      Bonjour,
      j'ai fait poser un faux plafond sur toutes la longueur de toutes les pièces de mon appartement mais j'entends toujours les enfants de mes voisins courir partout.
      Voici ce que l'on m'a posé d'après ma facture: faux plafond ossature métallique plaque de plâtre isolation 75 mm
      Est ce que cela était suffisant ? A noter que j'ai payé 46,92 euros HT le mètre carré. Merci pour votre réponse !
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Mohamed,

      S'il s'agit de réduire la nuisance sonore de bruits aériens, il est bien sûr possible d'isoler un mur mitoyen. Le système d'isolation mis en oeuvre dépend de l'espace que vous pouvez consacrer à cette isolation. Optez par exemple pour un système "masse-ressort-masse" comprenant une laine semi-rigide sous ossature métallique associée à un parement en plaques de plâtre. Il existe des systèmes d'isolation phonique spécifiques rénovation tels les systèmes Rénomince ou Optima Sonic qui présentent de bons résultats pour leur faible encombrement (± 5cm). Néanmoins, pour un confort optimal et si vous disposez de plus de place, n'hésitez pas à poser une épaisseur de laine plus importante (85mm minimum) sous ossature métallique associée à un parement en plaques de plâtre à isolation acoustique renforcée.

      Cordialement.
    • Possible

      Il y a 4 ans

      Bonjour, je ne connais pas les prix mais je suis sûr que cela est possible d'isoler un mur. Regardez sur ce site, ils en parlent.
      Bonne chance !

× OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.