Faut-il laisser respirer les murs ?

L'isolation des murs - Faut-il laisser respirer les murs ?

 Pourquoi parle-t-on de mur respirant ? Quel rapport avec l’isolation ? Certains isolants favoriseraient-ils cette respiration des murs ? Petit tour des idées reçues autour d’un argument de vente qui fausse la compréhension des principes de l’isolation.

  Qu’est-ce qu’un mur respirant ?

 On effectue souvent la comparaison entre un être humain qui respire et une maison qui respire. Dès lors il semble séduisant de réaliser des « murs respirants ». Qu’en est-il exactement ?

 Quand on parle de mur respirant, il faut veiller à ne pas confondre étanchéité à l’air des parois et comportement à la vapeur d’eau. Réaliser un mur qui n’est pas étanche à l’air reviendrait à construire « une passoire thermique ». L’étanchéité à l’air du bâtiment est indispensable pour construire des bâtiments basse consommation , conformément aux exigences de la RT 2012.

 En revanche lutter contre l’accumulation de l’humidité dans les matériaux et favoriser l’évacuation de la vapeur d’eau vers l’extérieur est indispensable. On parlera alors de régulation de l’hygrométrie et donc de la régulation de la vapeur d’eau à l’intérieur du logement.

 Pour prévenir les dégâts dans le bâtiment et les moisissures, il faut :

 - éviter d’accumuler l’humidité dans les parois de la construction : utiliser un pare vapeur pour empêcher la vapeur d’eau de migrer depuis l’intérieur du local dans la paroi où elle peut condenser et entraîner à terme des pathologies.
- faciliter l’évacuation de l’humidité et de l’air vicié de la construction en :

  •  réalisant une ventilation générale et permanente contrôlée ( VMC , double flux global ou par pièce) ;
  •  respectant les règles de l’art lorsqu’elles exigent des lames d’air de ventilation avant la réalisation de l’isolation de la paroi ;
  •  réalisant la mise en œuvre d’un pare vapeur « intelligent » hygro-régulant qui, l’été, laisse ressortir la vapeur d’eau de la paroi.

Certains isolants sont ils plus « respirants » ?

On peut lire parfois que certains isolants sont perméables à l’eau, hydrophiles et laissent « respirer » la maison. Le mot « perspirant » a même d’ailleurs été inventé à cette occasion. Ils réguleraient l’hygrométrie naturellement, sans pare-vapeur, créant une atmosphère agréable et confortable.

Or une famille de 4 personnes et ses activités dégagent en moyenne 12 litres de vapeur d’eau par jour ! Aucun matériau, aucune technique de construction n’est en mesure d’absorber et d’évacuer une telle quantité d’eau.

 L’humidité (vapeur d’eau) présente dans une habitation et qu’il est indispensable d'évacuer, représente plus de 100 fois ce que la surface des isolants d’origine animale ou végétale sont capables de stocker. Seule une ventilation efficace permet d’évacuer la vapeur d’eau, l’air vicié et ou le monoxyde de carbone qui proviennent de la respiration, cuisson, combustion, lavage….

 A noter, les laines minérales de verre ou de roche ont la même perméance à la vapeur d’eau que les isolants à base végétale ou animale ( mouton , coton , plumes , chanvre , lin …). Tout comme elles, ceux-ci nécessitent la mise en place de frein vapeur ou de pare vapeur ainsi qu’une excellente étanchéité à l’air pour garantir la pérennité du bâti.

 Seule une ventilation étudiée et maîtrisée permet d’évacuer l’air vicié d'un logement et de faire entrer la quantité d’air propre nécessaire au confort et à la qualité de vie des occupants.


14 commentaires

  • Pschomécano

    Il y a 8 mois

    Bonjour,

    Dans une réponse vous dite

    "Si vous devez opter pour une isolation par l'intérieur, assurez-vous que les murs soient sains. Ils ne doivent pas ressuer d'humidité (remontées capillaire en provenance du sol), sinon cela devra être traité préalablement à l'isolation. S'ils sont sains, vous pouvez procéder à leur isolation. Vous pouvez trouver un exemple de mise en oeuvre d'une isolation sous ossature métallique dans le guide de la rénovation des murs Isover https://www.isover.fr/sites/isove...es/assets/documents/guide_optima.pdf
    Une lame d'air est ménagée entre l'isolant et les murs pour les laisser gérer seuls leur hygrométrie et une membrane hygrovariable à large Sd est posée entre l'isolant et le parement en plâtre pour limiter les transferts d'humidité dans les parois en hiver et favoriser leur séchage en été. "

    Voici ma problèmatique :

    J'aurais voulus savoir si ma solution est bonne ou non, au quel cas que faire ?

    Donc j'ai une maison datant de 1915 avec des murs sains enduit au plâtre.
    D'après ce que j'ai pu lire sur divers forum, les avis diverges, certains disent qu'il faut créer une lame d'air entre mon mur et mon isolant, d'autre non car mur sains.

    Donc 3 solutions ce pose :

    La premier solution :

    Créer une lame d'air ventilé (trous dans tous les sols jusqu'au toit, afin que l'air circule du sous sol jusqu’à la toiture) avec votre système Optima en mettant un raillage verticale métallique avec vos plots afin de faire une lame d'air. la lame d'air serait ventilé grace à la création de trous dans tous les sols jusqu'au toit, afin que l'air circule du sous sol jusqu’en sortie la toiture.
    Puis un raillage horizontale qui seront fixés sur les rails vertical précédemment posés, ensuite pose des Optima sur ces rails et pose de votre isolant GR 32 Ep. 100 mm puis une membrane Vario Xtra directement sur le karft de l'isolant.
    Ensuite pose des montants vertical, pose des gaine électrique dans le vide technique créer entre membrane et les montants qui recevront la plaque de plâtre PLACO Activ air en 3 mètre de haut avec joint silicone en périphérique.

    Deuxième solution :

    Ne pas créer de une lame, donc mettre le raillage horizontale, pose des Optima sur ces rails et pose de votre isolant GR 32 Ep. 100 mm (donc la laine serait directement en contact avec le mur comme une isolation classique) puis une membrane Vario Xtra directement sur le karft de l'isolant.
    Ensuite pose des montants vertical, pose des gaine électrique dans le vide technique créer entre membrane et les montants qui recevront la plaque de plâtre PLACO Activ air en 3 mètre de haut avec joint silicone en périphérique.

    Troisième solution :

    Ne pas créer de une lame, mettre une membrane Opt'air directement sur le mur ( donc la membrane serait en contact avec le raillage horizontale (système optima), le mur et la laine de verre (le coté apposé du Kratf) ), puis pose du raillage horizontale, pose des Optima sur ces rails et pose de votre isolant GR 32 Ep. 100 mm.
    Ensuite pose des montants vertical, pose des gaine électrique dans le vide technique créer entre membrane et les montants qui recevront la plaque de plâtre PLACO Activ air en 3 mètre de haut avec joint silicone en périphérique.

    Autre question, au sol nous avons du parquet chêne, faut-il fixer au sol la lisse ou non ? Quel procédure réaliser ?

    Voici la réponse posé à "Assistance.Isover"

    "Si votre mur est sain, il n’est pas nécessaire de ménager une lame d’air.
    Cependant, nous vous conseillons de mettre en œuvre côté intérieur une membrane Vario X Tra, entre la laine GR 32 et la fourrure Optima. En utilisant les pastilles Optima, la membrane Vario Xtra assurera à la fois l’étanchéité à l’air de la paroi et le contrôle des échanges hygrothermaiques au travers du mur. . De plus cette mise en œuvre permet de ménager une lame d’air dans laquelle les boîtiers électriques peuvent être intégrés."

    Merci par avance de votre rapide réponse sur mon projet.

    Cordialement Gilles.
    • MarcIsover

      Il y a 8 mois

      Bonjour Gilles,

      Je suis tout à fait d’accord avec la réponse formulée par l’assistance technique ISOVER. Voici le schéma de ce montage : https://www.isover.fr/systemes/ap...es-murs-par-linterieur-sous-ossature . Je rajouterai juste deux ou trois choses.

      Une ventilation adaptée doit être mise en œuvre en intérieur pour assurer un renouvellement de l’air ambiant et réguler l’hygrométrie.

      Poser un GR 32 en 100 mm est un minimum. Sa résistance thermique est de 3.15 m².K/W. Il serait préférable pour votre confort et vos économies (d’énergie et financières), de passer en 120 (R=3.75) ou en 140 (R=4.35). Vous ne réaliserez pas à nouveau vos travaux demain et il est souhaitable de viser la résistance thermique R la plus forte possible.

      Vous trouverez également dans cette page https://www.isover.fr/systemes/ap...es-murs-par-linterieur-sous-ossature des indications supplémentaires sur le système Optima murs et ici https://www.isover.fr/sites/isove...urs-isolation-interieur-mur-reno.pdf des indications de pose qui traitent de la plupart des cas pratiques (en tous cas les plus courants).

      Cordialement
  • AHP

    Il y a 2 ans

    Bonjour,
    Nous construisons une maison paille/ossature bois double parois donc double mortier maçonné à base de chaux/sable et sciure de bois (technique du GREB) Nous avons recouvert le mortier intérieur d'une fiche couche de plâtre. Qu'est-il possible de mettre sur ces murs pour la finition tout en conservant le côté respirant ?
    Merci
  • anthony

    Il y a 2 ans

    bonjours
    je suis en pleine construction maison brique a collé je souhaite réaliser une isolation en optima mais ma question est sur le type de membrane a utilisé pour l étanchéité à l air et ou la placé plutôt entre le ba13 et la laine de verre ou entre la brique et la laine de verre?
  • Aurélien

    Il y a 2 ans

    Bonjour,
    J'ai un atelier de 70 m2 qui a trois murs en parpaing et un en pierre. Je voulais savoir s'il était possible d'enduire à l'intérieur le mur en pierre pour l'isoler ensuite sachant qu'à l'extérieur il est exposé plein vent et pleine pluie. L'enduit intérieur empêcherait-il le mur de respirer?

    Cordialement.
  • Daniela

    Il y a 2 ans

    Je voudrais isoler deux vieux murs de ma maison mais chaque entrepreneur me donne des solutions differentes. Il faut isole les deux murs et mettre du crepi, l'autre non il faut isole un mur et mettre du bardage et laisser le deuxieme mu respirer pour eviter la condensation interieure.... Quel faire. Merci pour les conseils
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Daniela,

      Il est clair que la solution d'isolation sous bardage ventilé (donc une solution d'isolation par l'extérieur laissant la vapeur d'eau migrer pour être évacuée par la lame d'air ventilée entre l'isolant et le bardage) est une solution idéale en rénovation de vieux murs. Vous pouvez opter pour une isolation à base de laine végétale ou laine minérale, adaptée à l'isolation par l'extérieur, c'est à dire une laine non hygroscopique et de qualité semi-rigide. Toutefois, ce type d'isolation sous bardage nécessite que vous vérifiiez qu'il est bien autorisé par le Plan Local d'Urbanisme de la localité où vous résidez.

      Si vous devez opter pour une isolation par l'intérieur, assurez-vous que les murs soient sains. Ils ne doivent pas ressuer d'humidité (remontées capillaire en provenance du sol), sinon cela devra être traité préalablement à l'isolation. S'ils sont sains, vous pouvez procéder à leur isolation. Vous pouvez trouver un exemple de mise en oeuvre d'une isolation sous ossature métallique dans le guide de la rénovation des murs Isover https://www.isover.fr/sites/isove...es/assets/documents/guide_optima.pdf
      Une lame d'air est ménagée entre l'isolant et les murs pour les laisser gérer seuls leur hygrométrie et une membrane hygrovariable à large Sd est posée entre l'isolant et le parement en plâtre pour limiter les transferts d'humidité dans les parois en hiver et favoriser leur séchage en été.

      Sachez qu'une bonne rénovation comprend également un système de ventilation adapté afin de renouveler l'air intérieur car aucun système constructif ni aucun système d'isolation n'est en mesure de gérer l'excès d'humidité produit à l'intérieur par notre mode de vie actuel (cuisine, douches, lessive séchant en intérieur, etc.). Profitez de vos travaux d'isolation pour étudier la mise en oeuvre d'un système de ventilation s'il n'en existe pas dans votre logement. Ces travaux peuvent bénéficier du crédit d'impôt (CITE) en 2016.

      Cordialement.
  • Zizabelle du 03

    Il y a 3 ans

    Bjr, actuellement en rénovation d'une grange, une entreprise vient de poser la laine de verre sous-pente avec rails, épaisseur 240, je trouve étrange que la couche pare vapeur ne soit pas scotcher pour la continuité de l'étanchéité à l'air. Nous sommes pas soumis à la Rt 2012 mais,
    Rt bâtiments existants éléments par éléments.
    Merci de me faire parvenir le plus vite possible vos commentaires.
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Zizabelle du 03,

      Que vous soyez soumis à la RTE ou à la RT2012 n'est pas la question. Les règles de l'art pour l'isolation par l'intérieur de la toiture à l'aide d'une laine minérale impose la mise en oeuvre d'une membrane pare vapeur indépendante et continue en sous face de l'isolation. Cette membrane pare vapeur et d’étanchéité à l’air est obligatoire afin d'assurer également l'étanchéité à l'air des parois.

      Pour information, la laine doit également être une laine semi-rigide. Cette qualité est certifiée et apparaît sur le certificat Acermi des isolants certifiés www.acermi.com.

      Ces deux obligations sont mentionnées dans le DTA Isolation des combles (http://evaluation.cstb.fr/recherc...=atec&mots=isolation+des+combles ) pour la marque de laine choisie.

      Cordialement.
    • lijules

      Il y a 2 ans

      ils veulent pas scotcher, car perte de temps , c'est tout
  • christ80

    Il y a 3 ans

    BJ vus tout les commentaires merci a Sofi29 isover pour le renseignement.car j'avais un doute sur la lame d'air Merci encore CDT.
    • OJ

      Il y a 3 ans

      quelle est la relation entre l'isolation acoustique et l'hygrométrie?
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour OJ,

      Il n'y a aucune relation entre l'isolatin acoustique et l'hygrométrie. Pourquoi cette question ?

      Cordialement.
  • pati40

    Il y a 3 ans

    bonjour si je fais mon mur exterieur avec polyurethane avec exterieru gris 4 cm , et que je le recouvre pas cette hiver risque t il de ce degrader? merci
  • Bruno

    Il y a 3 ans

    Bonjour,
    J'ai une isolation sur toit terrasse de 10 cm d'épaisseur (+ étanchéité etc..). A l’intérieur de la maison, je souhaite ajouter un isolant d'environ 10 cm (type laine de roche) avant de réaliser mon plafond en BA 13. Quelles précautions à prendre pour éviter une humidité éventuelle ?
    cordialement,
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Bruno,

      Une toiture terrasse ne peut être complétée par l'intérieur qu'à la condition qu'une étude hygrothermique des parois soit réalisée par un bureau d'étude thermique.

      En effet, vous ne devez pas prendre le risque de déplacer le point de rosée vers l'intérieur pour ne pas avoir à gérer des désordres de condensation par la suite.

      L'étude hygrothermique définit l'épaisseur maximale d'isolant à pouvoir être posé en intérieur en prenant en compte les conditions climatiques du lieu où se situe votre habitation ainsi que les systèmes de chauffage et de ventilation notamment.

      Sans étude, en présence d'un désordre pour lequel vous feriez appel à votre assurance, celle-ci pourrait débouter toute demande de remise en état des parois.

      Cordialement.
    • Claude

      Il y a 3 ans

      déjà une vmc!!! attention à la respiration des murs extérieurs, un enduit à la chaux est mieux qu'un enduit de ciment, avant de doubler ces mêmes murs!! pour ma part je préfère la laine de verre, lampda 32, épaisseur à voir, pour les murs et une laine de 240à300, pour les plafonds, pas bon marché mais efficace
  • wwwlu

    Il y a 4 ans

    Bonjour
    Ma maison est en contre bas d'une rue. J'ai donc un mur (en pierre) avec de la terre coté rue. Comme c'est le domaine publique je ne peux intervenir par l’extérieur
    Je souhaiterais isoler ce mur qui est légèrement humide. Que me conseillez vous en terme d'isolant et de pare vapeur svp ?
    merci
  • philippe

    Il y a 4 ans

    bonjour, je souhaite isoler ma maison de 60 cm en pierre par l interrieur, quel isolation me conseillez vous?
    • Jerome

      Il y a 4 ans

      Bonjour, étant moi même dans votre cas, et après d'innombrables recherches, la solution qui s'impose est :
      - éliminer tout enduit ciment qui pourrait encore exister sur vos murs
      - bancher un béton de chanvre directement sur les murs (existe aussi en projeté), qui d'une part permettra la continuité du bâti et vous garderez ainsi l'inertie de vos murs épais, d'autre part éliminera la sensation de paroi froide, vous gagnerez ainsi en confort.
      L'inconvénient (il y en a toujours un) : les murs ne sont pas porteurs, donc il faudra trouver une solution si vous voulez suspendre des meubles haut de cuisine par exemple. Chez moi c'est la télé le plus lourd à suspendre.
      Bonne réno, cordialement.
  • Cadouche

    Il y a 5 ans

    Quand vous parlez de 12 litres de vapeur d'eau, je suppose qu'on doit comprendre 12 litres d'eau (liquide) sous forme de vapeur (qui est un gaz).
    12 litres de gaz c'est très peu, 12 litres de liquide c'est en effet énorme.
  • pac42

    Il y a 5 ans

    je souhaite réaliser une isolation par l'extérieur d'un mur en moellon isolé de laine de verre par l'intérieur. faut-il laisser un vide d'air entre moellon et isolant et entre isolant et bardage?
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Pac42,

      Lorsque l'on réalise une isolation par l'extérieur, il ne faut pas laisser de lame d'air entre l'isolant et le mur support, l'isolant doit "coller" au plus près du support pour éviter toute entrée d'air qui parasiterait la performance de l'isolant.
      Par contre, conformément aux règles de l'art, une lame d'air ventilée d'au moins 2 cm est nécessaire entre l'isolant et le bardage. Si votre bardage est posé avec une ossature bois, vous pouvez vous appuyer sur le cahier de prescription technique CPT n°3316-v2 pour la réalisation si le bardage que vous avez choisi ne dispose pas d'un avis technique de mise en oeuvre spécifique.

      Cordialement.
  • pierfour

    Il y a 6 ans

    voici un article clair et intelligent, qui permet au lecteur d'avancer dans sa compréhension d'un sujet difficile.
    Merci

× OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.