Réaliser son isolation phonique

Pourquoi faire réaliser une étude acoustique ?

Date de l’article
15/10/2021
Temps de lecture
8 min de lecture
Afficher tous les détails de l’article
Pourquoi réaliser une étude acoustique ?

Vous subissez des nuisances sonores et souhaitez savoir, avant d'entamer des travaux d'isolation, comment faire réaliser une étude acoustique de votre logement et choisir les matériaux adéquats pour profiter d’un confort acoustique optimal ? Découvrez tous nos conseils.

Pourquoi réaliser une étude acoustique dans un bâtiment ?

La qualité acoustique est un point essentiel dans un logement, qu’il soit neuf ou ancien. Une mauvaise isolation phonique L’isolation acoustique, ou isolation phonique, c'est la capacité d'une habitation à limiter la propagation du bruit en son sein et ainsi de diminuer l’intensité acoustique perçue par l’oreille pour atteindre le meilleur confort possible. Elle vise à neutraliser les ondes sonores par la mise en œuvre d’un isolant acoustique pour se prémunir contre 4 types de bruits : les bruits aériens extérieurs (circulation routière ou aérienne), les bruits aériens intérieurs (d'une pièce à l'autre), les bruits d'impact (chutes, bruit de pas) et enfin les bruits d'équipement (ascenseur, ventilation, tuyauterie, etc.) , comme dans les bâtiments construits avant les années 70, peut nuire au bien-être général de l’occupant. En effet, il est désormais avéré que les nuisances sonores ont un impact négatif sur la santé physique et psychique des individus qui y sont exposés : troubles du sommeil, irritabilité, sont devenus les nouveaux maux de notre siècle. 


Une étude acoustique approfondie sert à déterminer l’origine des nuisances et trouver les solutions adéquates afin d’améliorer l’isolement acoustique Isolement acoustique normalisé en laboratoire

Isolement acoustique brut obtenu entre une salle d'émission ou l'extérieur et une salle de réception ayant une aire d'absorption équivalente donnée A.
Dn = L1 – L2 + 10 log (Ao/A), où:
- Ao, aire d'absorption équivalente de référence, est prise habituellement égale à 10 m2 ,
- L1 et L2 sont les niveaux de la pression acoustique des locaux d'émission et de réception.

Isolement acoustique normalisé in situ

Isolement brut obtenu entre une salle d'émission ou l'extérieur et une salle de réception ayant une durée de réverbération de référence.
DnT = L1 – L2 + 10 log (T/To), où:
To, durée de réverbération, est prise habituellement égale à 0,5 seconde pour les locaux d'habitation,
- T est la durée de réverbération dans le local de réception,
- L1 et L2 sont les niveaux de la pression acoustique des locaux d'émission et de réception.
de son logement vis-à-vis des bruits aériens extérieurs (trafic routier, ferroviaire, bruit des avions…), bruits aériens intérieurs (voix, radios, home cinéma…) et des bruits de choc (bruit de pas, chute d’objet…). Il peut s’agir d’une question de confort, bien sûr mais ce diagnostic peut aussi être obligatoire (dans les écoles, les hôpitaux ou les bâtiments d’habitation neufs, par exemple).

Le saviez-vous ?

La réverbération intérieure : un cas à envisager
 

Le confort acoustique d’une pièce peut être détérioré par des causes liées à l’environnement intérieur de celle-ci : carrelage, absence de meubles, appareils ménagers... Une problématique que vous pouvez résoudre en ajoutant des rideaux, des tapis ou du mobilier en bois, par exemple.

Comment faire une étude acoustique ?

L’acoustique est un domaine technique assez complexe et qui nécessite des compétences particulières. Un acousticien, dont c’est le métier, saura vous apporter son expertise pour résoudre vos problèmes d’acoustique dans votre logement. Vous pouvez aussi vous adresser à un bureau d’études spécialisé en acoustique. 

Dans les deux cas, les différents tests effectués avec un sonomètre vous apporteront des réponses précises : les bruits proviennent-ils de l’extérieur, des voisins, des tuyaux entre deux pièces ? Quelles sont les causes des gênes sonores et comment les résoudre efficacement ?  
 

Combien coûte une étude acoustique ?


Les bureaux d’études facturent en moyenne 2 000 euros leur intervention auprès des particuliers. 

Faire son propre diagnostic acoustique


Avant de contacter un bureau d’études acoustique, vous avez également la possibilité de procéder à un auto-diagnostic. Cela vous donnera une idée du travail à réaliser, des matériaux et solutions requises. Grâce à l’outil conçu et développé par ISOVER, rien de plus simple !
 

nuisances sonores

Réalisez votre diagnostic phonique

Avec notre outil en ligne, trouvez la solution à vos nuisances sonores au sein de votre logement

Accédez à notre auto-diagnostic

Isolation acoustique : critères de choix des systèmes isolants


Pour choisir le bon système d’isolation phonique, il faut prendre en compte différents paramètres :
•    le type d’habitation ;
•    l’origine, le type et la provenance du bruit ;
•    la nature du plancher ou de la toiture ;
•    le prix ;
•    l’encombrement (un doublage acoustique d’un mur intérieur pouvant faire 8 cm d’épaisseur, un doublage pour façade extérieur 12 cm.…).


Notez qu’il est interdit de dégrader le confort acoustique dans un immeuble collectif. Les systèmes isolants doivent répondre à cette contrainte si vous remplacez de la moquette par du carrelage par exemple. Certains règlements de copropriété refusent même le remplacement de sols souples par des sols dits « rigides » : parquets massifs ou flottants, carrelage…). 
 

Cas particulier : des aides en cas de nuisances sonores liés aux avions

 
Les habitants de logements situés dans les zones de Plan de gêne sonore (PGS), à proximité des 10 principaux aéroports en France, peuvent obtenir des subventions. Jusqu’à 95 % du montant de l’étude acoustique et des travaux (réalisés dans les deux ans) peuvent être financés dans une limite plafonnée. Un formulaire est à envoyer à l’exploitant de l’aéroport pour bénéficier de l’aide.

ven, 15 oct 2021