Question

Bonjour, J’ai parcouru ce site très intéressant et les interventions des uns et des autres sont très intéressantes. J’ai un projet d’isolation que je voudrais soumettre à vos avis éclairés. Il s’agit d’une maison de 1972, les murs d’enceintes de l’étage de vie sont en moellons(20cm)+vide d’air(10cm)+brique plâtrière(3cm) posés sur une dalle béton sur un sous-sol complet semi-enterré (moellons). L’étage de vie à un plafond en brique plâtrière suspendus que je n’envisage pas de retirer, enfin les combles sont aménagés partiellement (dans le centre de la maison, par des cloisons créant de fait, des combles froids). Je fais faire une isolation par l’extérieur et je remplace tous mes ouvrants pour traiter le sujet isolation des murs, portes et fenêtres. (le sous-sol aménagé également est actuellement isolé par l’intérieur murs et plafond.) C’est sur la partie combles que je ne suis pas sur des approches que j’imagine. Aujourd’hui, l’intégralité du plancher des combles (aménagés + froids) est recouvert de rouleaux de laine de verre de 8/10cm, et j’en vois 2 couches. Un plancher bois a été rajouté par-dessus pour la partie aménagée. Les rampants de la partie aménagés, sont a priori isolés grâce à de laine de verre de 10cm (place disponible entre lambris d’habillage et liteaux). Les cloisons séparant les combles aménagés des combles froids sont en bois sur lequels sont collés 2 couches de polystyrene expansé de (5cm chacune puis une couche de laine verre (10cm) qui a été, a de nombreux endroits visité « dépouillé » par des animaux non identifiés (peut être des loirs). Je fais refaire la couverture de cette maison (changement de tuile et de liteaux), donc à cette occasion plusieurs approche d’isolation s’offre à moi. La première qu’on me propose, c’est une isolation mince multicouches posée sur les actuels liteaux après avoir retiré les tuiles. Un vide d’air est créée avec la deuxième partie de l’isolation mince, puis des liteaux portant les nouvelles tuiles sont posés par-dessus : - Je lis à droite et à gauche que l’efficacité de l’isolation mince est toute relative sans réussir à me faire un avis. Si ce n’est que l’isolation mince ne peut être la seule isolaion du toit, ça ne peut être qu’en complément. Ce qui est le cas, mais comme l’ancienne isolation est très abimée par les bestioles, je me dis qu’il faut que je remplace et dans ce cas, je ne suis plus convaincu que la solution soit la meilleure. - De plus, je ne veux pas « chauffer » les greniers, donc je pense être obligés de conserver de l’isolation au sols même si j’ai l’isolant mince sous toiture. La deuxième approche est de raisonner par l’intérieur, en rajoutant une couche contre l’actuel lambris ou en le retirant. mais pour avoir une bonne épaisseur, il faut que j’ai au moins 20cm et, là j’ai un problème d’un côté car l’arrivée de l’escalier, ne me laisse pas beaucoup de hauteur d’homme, je devrais donc réduire l’épaisseur sur le rampant SUD, ce que je trouve moins efficace, surtout que j’aimerai bien que mes combles aménagés soit vivable l’été (Lyon). Enfin troisième approche, je remplace la laine de verre en rouleaux des combles froids par un isolant soufflé sur 40 cm, que je recouvre d’un plancher OSB pour utiliser le grenier, mais sans isolation sous tuile dans la partie comble froid. Je remplace l’isolation des cloisons verticales par de laine de bois (20cm + les 10 cms de polystyrene) et enfin, remplacement de l’isolation sous rampant au niveau des combles aménagés, par un isolation neuve type laine de roche ou tout autre isolant de 10cm d’épaisseur (j’ai pas plus). L’objectif est d’avoir une isolation qui permet qu’il ne fasse pas trop chaud l’été et que l’hiver ne nous coute pas trop en chauffage. Pour le moment, je n’obtiens que des devis avec de l’isolation mince. Il semble qu’en rénovation tous les couvreur s’accordent sur les même type de produit, à moins que finalement c’est ce qui soit le moins cher finalement… Quelques paramètres : 200m2 de toitures, 74 m2 de combles froid, 41 m2 de combles aménagés. Merci pour votre aide.
3 answers
Avec plaisir
Merci beaucoup pour le temps à détailler les options. je vais étudier la solution avec le couvreur de la réhausse, je n'y avais pas pensé. Vos conseils sont vraiment à propos et je vous remercie beaucoup pour ça. Je file lire le sujet sur l'inertie
Bonjour Patrice, Je ne vais pas entrer dans une discussion sur la performance ou non des produits minces réfléchissants comparée à celle d’autres isolants plus traditionnels. Hors Avis Technique validant leur performance, la résistance thermique de ces produits est définie dans les règles ThBat disponibles ici http://www.rt-batiment.fr/fileadm...2/textes/Th-bat_publication_2015.pdf (page 45 pour ces produits). Une chose est certaine, le confort d’été dans les combles aménagés relève de la capacité des parois à freiner le flux de chaleur vers l’intérieur en journée (y compris les parois vitrées). Les diverses études réalisées montrent qu’il faut une forte résistance thermique des parois associée à l’occultation des ouvrants de toiture en journée et à une surventilation du comble en soirée (voire aussi la nuit). Si vous ne l’avez lu, je vous invite à lire cet article https://www.toutsurlisolation.com/Actualites/Inertie-du-batiment Concernant votre chantier, il y a plusieurs questions auxquelles je vais tâcher de répondre mais voici tout d’abord ce que je note : - Conformément aux exigences du CPT3560, dès lors qu’il y a réfection de la couverture, vous avez obligation à faire poser un écran de sous toiture HPV (Haute Perméabilité à la Vapeur d’eau. - En construction neuve comme en réfection, les faux combles (combles froids) doivent être isolés au sol avec la même performance thermique que celle posée en rampants de combles aménagés et en rénovation, pour votre confort, la résistance thermique de la toiture doit s’approcher le plus possible de la résistance thermique R recommandée dans le neuf. - Lorsqu’un plancher de stockage est prévu au-dessus d’un isolant posé en comble perdu ou faux comble, un pare vapeur doit être posé sur le plancher existant avant l’isolation. - Si la laine a été dépouillée en toiture, c’est que des grilles fines anti-intrusion de petits animaux n’ont pas été placées sur les ouvertures de ventilation du comble. C’est obligatoire dès lors que l’ouverture fait plus de 2cm d’épaisseur (DTU Couverture série 40) et cela quelle que soit la nature de l’isolant fibreux posé. J’ai vu des souris s’infiltrer par une fente de tout juste 1.5 cm Si vous optez pour un produit mince réfléchissant en toiture, posé en remplacement d’un écran de sous toiture, soyez vigilant quant au produit proposé par votre couvreur : il existe quelques références de produits minces réfléchissants qui sont HPV mais la majorité des produits est étanche à la vapeur d’eau. Or, posé ainsi dans la toiture : - il est impératif qu’il soit HPV sous peine d’avoir des désordres à terme (humidité en sous face, moisissures, champignons...). - il doit couvrir l’ensemble de la toiture, y compris les combles perdus. Pour l’isolation de la partie aménagée, mieux vaut déposer le lambris pour réaliser l’isolation depuis l’intérieur. Les lambris n’aiment pas être confinés or ils se retrouveraient ici pris en sandwich. Il vous faut aussi prévoir une membrane pare vapeur et d’étanchéité à l’air du côté chauffé des parois en toiture pour respecter les règles de l'art en combles aménagés (CPT 3560). Dans la mesure où les faux combles sont ventilés, leur sol doit être bien isolé pour ne pas pénaliser le confort des pièces situées à l’étage inférieur. De plus, s’ils comportent un plancher pour stockage, il faut impérativement poser un pare vapeur en sous face de l’isolation. La membrane pare vapeur posée sera remontée et étanchée à l’aide d’un mastic adapté sur la base des parois verticales de la partie aménagée en combles afin d’assurer l’étanchéité à l’air du plancher de cette pièce. Les fenêtres de toiture doivent être équipées de volets ou a minima de stores solaires extérieurs pour limiter l’échauffement des vitres et par conséquence celui de l’air intérieur des combles. Sans protection solaire, cela équivaut à laisser un radiateur ouvert toute la journée Enfin, 10cm de laine, quand bien même il en existe au lamba de 0.030W/m.K (GR 30 https://www.isover.fr/produits/catalogue/gr-30-kraft ou Multimax 30 https://www.isover.fr/produits/catalogue/multimax-30-nu par exemple), ne suffiront pas à vous apporter le confort nécessaire tant en confort d’hiver qu’en confort d’été sur la région où vous habitez. La nature roche de la laine n’apportera pas plus de confort qu’une laine de verre : son meilleur lambda est inférieur à celui d’une laine de verre et elle est plus lourde à mettre en œuvre. Je ne sais si vous avez étudié la possibilité d’isoler la toiture totalement pas l’extérieur https://www.toutsurlisolation.com...lation-de-la-toiture-par-l-exterieur mais dans le cas de la réfection de votre couverture, cela pourrait être une solution pour obtenir une isolation performante par la rehausse des chevrons de toiture (Système Intégra Réno par exemple) et de fait, régler le problème de hauteur disponible dans l’escalier menant aux combles. Bonne réflexion