Une isolation thermique été comme hiver

Bénéfices de l'isolation thermique - Une isolation thermique été comme hiver

Le confort dans une habitation dépend du maintien de la température intérieure souhaitée quelle que soit la saison. Les conditions de réussite du confort d’hiver comme d’été sont : isolation de très forte résistance thermique de toutes les parois (y compris les fenêtres) + ventilation adaptée à la saison + occultations extérieures + inertie thermique du bâtiment.

Qu’est-ce que le confort d’hiver ?

Une différence de température de quelques degrés entre l’ambiance et les parois ou entre les pieds et la tête fait frissonner. C’est la sensation d’inconfort. Ce sentiment de gêne apparaît dès que l’écart de température est supérieur de 3°C entre la température des pièces et celle des parois (fenêtre, sol ou mur). On appelle cela l’effet de « paroi froide » qui disparaît dès que les parois sont isolées.

Isoler permet ainsi d’abaisser le niveau de la température d’ambiance. Seule une maison isolée permet de chauffer à 19°C avec un vrai confort thermique. Sachez que chauffer de 1°C de plus n’amène pas forcément plus de confort mais augmente la consommation d’énergie de 5%. De plus, isoler des parois, ventiler et chauffer modérément permet de maintenir une bonne hygiène de vie et assure la conservation du bâtiment.

Qu’est-ce que le confort d’été ?

Autrefois, la taille des fenêtres était limitée pour éviter les déperditions l’hiver. Aujourd’hui les fenêtres sont plus grandes car elles sont plus performantes et équipées de volets efficaces. Lorsque les fenêtres sont orientées vers le sud, elles permettent de gagner plus d’énergie qu’elles ne perdent de chaleur en hiver. De plus, elles réduisent l’apport d’éclairage artificiel.
Cependant, pour limiter les surchauffes en été, il ne faut pas que les surfaces vitrées dépassent 20 à 25% de la surface habitable. Au-delà, l’échauffement par les baies engendre de l’inconfort.

Il faut particulièrement éviter les fenêtres de toit et les lanterneaux qui entraînent toujours une surchauffe en été et leur préférer les chiens-assis. Prévoir dans tous les cas des occultations extérieures.

Les conditions de la réussite du confort d’été

L’optimisation du confort d’été doit être prévue dès la conception de la maison et dépend de plusieurs facteurs :
Confort d’été = forte résistance thermique des parois (ce paramètre a une influence de 2 à 4°C)
+ surfaces vitrées bien orientées et protégées (influence de 2 à 4°C)
+ ventilation nocturne de la maison pour évacuer la chaleur (influence de 2 à 5°C)
+ bonne inertie du bâtiment – ex : plancher lourd pour limiter l’élévation en température du bâtiment (influence de 1 à 3 °C).

A savoir :

  • l’usage des appareils électroménagers (ordinateur, audiovisuel) contribue à un apport de 5°C, c’est pourquoi la ventilation est très importante.
  • le nombre de jours consécutifs de forte chaleur (au-delà de 5) peut avoir aussi une influence de 3°C.

En savoir plus sur le confort d’été


14 commentaires

  • Benoit

    Il y a 28 jours

    Bonjour,

    Le précédent propriétaire de ma maison a posé de la laine minérale G3 35 monospace 100mm croisée dans mes combles aménagées ( et rien d'autre, pas de pare vapeur ni d'écran sous toiture) et le bas de la maison en intérieur avec de laine de bois. J'ai un pont thermique avec le plancher des combles et je souhaite profiter de la réfection de la toiture pour améliorer l'isolation des combles, quels sont vos conseils?
  • Jessica

    Il y a 5 mois

    Bonjour,

    Je suis propriétaire d'une maison en pierres de sable et briques datant de 1892.
    Nous avons isolé les plafonds de l'étage avec 20cm de laine de verre.
    Nous avons du double vitrage partout ainsi que des volets manuels.
    Malgré cela, il fait étouffant l'été (actuellement, 28°) et glacial l'hiver (on est descendu cette année à 13°) à l'étage.
    Je ne comprends pas, que faire ?

    D'avance, merci,

    Jessica
    • sofi29

      Il y a 4 mois

      Bonjour Jessica,

      Plutôt que d’évaluer la laine en épaisseur, il convient de l’évaluer par sa résistance thermique R. Je ne sais de quand date votre isolation mais 200mm d’une laine au lambda de 0.040w/m.K ne donnent qu’une performance R=5m.K/W quand aujourd’hui, on vise plutôt R=8m2.K/W voire même R=10m2.K/W.

      3 pistes de réflexion par rapport à votre habitation :
      - avez-vous la référence de laine qui a été posée sur les plafonds ? S’il s’agit d’une laine souple classique au lambda de 0.040 W/m.K, sa résistance thermique R n’est égale qu’à 5m2.K/W or, tant pour le confort d’été que pour le confort d’hiver, mieux vaut prévoir une résistance thermique R égale ou supérieure à 8m2.K/W.
      - l’étanchéité à l’air des plafonds a-t-elle été renforcée par la mise en œuvre d’une membrane pare vapeur et d’étanchéité à l’air ? Si les plafonds sont de bois, ils ne sont pas considérés comme étanches à l’air et les règles de l’art imposent dans ce cas la mise en œuvre d’une membrane pare vapeur indépendante, étanchée à la jonction avec le bâti et entre les lés à l’aide d’adhésifs durables adaptés (CPT 3560).
      - enfin, les murs de la maison s’ils ne comportent aucune isolation emmagasinent la chaleur en journée l’été et la relarguent dans la soirée (déphasage du bâti). De fait, la chaleur se diffuse tant vers l'intérieur qu’en extérieur. Quant à la période d’hiver, ils absorbent la chaleur du chauffage pour monter en température avant que l’air intérieur puisse se réchauffer et une fois montés en température, celle-ci s’échappe vers l’extérieur, la chaleur allant toujours du chaud vers le froid.

      Avoir un habitat à forte inertie thermique nécessite d’adopter une stratégie thermique de stockage :
      - du froid en été : ventilation traversante permettant au bâti de redescendre en température, limitation de l’entrée de la chaleur par occultation des ouvrants la journée, masque végétal par exemple pour limiter l’exposition des murs au soleil, stores extérieurs, etc.
      - de la chaleur en hiver : présence de vitrages au sud pour capter au maximum l’énergie solaire à travers les vitrages afin de diminuer les besoins en chauffage du bâti, poêle de masse ou radiateurs à inertie pour davantage limiter les variations de température. Néanmoins, si les parois du bâti ne sont pas isolées, le bâtiment restera énergivore et donc plus coûteux à l'utilisation.

      En espérant que ces éléments répondent à vos interrogations.
      Cordialement.
  • Née

    Il y a 9 mois

    Bonjour monsieur,

    Le grenier est assez grand donc ce sera la chambre de ma fille de 15 ans.
    Avec d un côté de la cage d escalier la partie salke de bain et dressing et de l autre côté la partie chambre.
    J ai isolé les 2 pans de toiture.
    J ai fais un faux plafond.
    Et maintenant j hésite à isoler les 2 pignons de côté car certains me disent pas nécessaire car ma fille aura trop chaud en été!!!
    D autres me disent il faut surtout isoler pour justement ne pas avoir chaud en été!!
    Qui croire??
    Merci de me conseiller svp
    En vous remerciant par avance.
    • MarcIsover

      Il y a 9 mois

      Bonjour,

      Vous avez bien fait de poser la question qui est du ressort de ce que l’on appelle dans notre jargon « le confort d’été ». Peut-être avez-vous déjà lu cette page à ce sujet : https://www.toutsurlisolation.com...lation-thermique/Inertie-du-batiment

      Trois principaux critères pour ce confort d’été :

      - Obturer par l’extérieur fenêtres de toit, baies vitrée, fenêtres à l’aide de volets fermés pendant les périodes chaudes et d’ensoleillement direct.

      - Avoir une forte ventilation nocturne du comble pour rafraîchir le bâti

      - Avoir une forte résistance thermique R de l’isolant pour freiner la pénétration de la chaleur : les pignons en font partie et je vous recommande donc de les isoler avec la plus forte résistance thermique possible de l’ordre de R=4 m².K/W soit un GR 32 en 120 ou 140mm d’épaisseur. Employer le système Optima murs vous facilitera la vie et la continuité de l’isolant permettra de tirer pleinement profit de ses propriétés isolantes. Voir ici https://www.isover.fr/guides/isol...olation-des-murs-par-linterieur-sous ainsi que cette vidéo (tournée sur un pignon blunk ) http://www.isolationthermique.fr/...ique-et-d-un-isolant-thermique/Video

      Comme il s’agit de la chambre de votre fille, vous pourrez opter pour des plaques de plâtre Acti’Air® qui participent à avoir un air intérieur plus sain.

      Bon courage pour la suite des travaux happy

      P.S. : ça aurait pu être une dame à vous répondre, il y a d’excellentes techniciennes aussi blunk, voire meilleure que les hommes !
  • Heluim

    Il y a 1 an

    Mon Habitation achetée dans de l ancien a un bilant thermique entre G et F
    je souhaite isoler le mur nord par l extérieur j hésite sur le matériau isolant incendie toxicité.
    je regrette de plus que les aide ne soient pas basées sur ce type de bilan mais sur l avis d imposition
    comment parler écologie environnement changer les critères des systèmes énergétique si on ne change pas la donne de la consommation en allant vers une demande moins importante avant de d entreprendre la diminution de la production énergétique
    • MarcIsover

      Il y a 1 an

      Bonjour,

      Je ne suis pas certain de bien comprendre toute votre question.

      Quelques informations néanmoins.

      N’isoler qu’une seule face induit un pont thermique important dans les angles qui annihile environ 1m/1.50 m d’isolation à chaque arrête.

      Les matériaux isolants ont des classements au feu : par exemple, une laine de verre type Isofaçade adaptée à une ITE est classée A1 soit incombustible. La nature du parement a également son importance.
      Il est possible de trouver des combinaisons isolant-habillage avec des réactions au feu meilleures que d’autres.

      Le législateur se sert des critères de résistance thermique R et non des réactions au feu pour l’accord des aides. En mur, le R minimal doit être de 3.75 m².K/W pour prétendre au CITE.

      Pour le reste et comme déjà dit, j’ai hélas du mal à vous suivre et je vous prie de bien vouloir m’en excuser.

      Cordialement
  • Bud

    Il y a 1 an

    Bonjour,

    Ma maison est isolé comme ceci:
    Pour les murs:
    brique rouge 20cm R=1.30
    ITI laine de verre 10cm R=3.15
    Pour les combles:
    laine de verre soufflé R=9

    Je souhaiterais changer la laine de verre des combles pour la remplacer par de la ouate de cellulose en conservant un R=9, et ainsi bénéficier du déphasage thermique que la ouate propose.
    Es ce opportun d'avoir un bon déphasage dans les combles?
    Ou la chaleur passera quand même par les mûrs?
    En vous remerciant,



  • christophe

    Il y a 2 ans

    bonjour
    j'ai isolé mes combles perdu avec sur le plafond, 20cm de laine de verre et par vapeur entre lambourdes,plus 30cm de laine de verre en vrac.mon toit en tuile canal et recouvert d'un écran de sous toiture, et une VMC avec sortie de toit
    branché sur cuisine, salle d'eau, et une placé en plein milieu des combles.
    j'aimerai savoir si cette ventilation dans les comble et de bonne augure.
    cordialement
  • blondin

    Il y a 3 ans

    bonjour j ai des comble a isoler pour faire une chambre puis isoler direct en laine de verre 220 ou je dois mettre de la laine de roche entre les chevron pour une meilleur isolation es que sa sert vraiment t a quel que chose merci
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Blondin,

      L'isolation entre chevrons est intéressante soit pour augmenter la performance d'isolation mise en oeuvre sur la toiture, soit pour limiter l'encombrement de l'isolation sous chevrons afin d'optimiser la surface habitable du comble.

      Avant tout, pour prévoir une isolation entre chevrons, il vous faut vous assurer que ces chevrons disposent de la hauteur suffisante pour le faire.
      L'isolation mise en oeuvre ne doit en effet pas obstruer la lame d'air réglementaire de ventilation à laisser en sous face de la couverture. L'épaisseur de lame d'air est au strict minimum de 2 cm (couverture de petits éléments selon DTU série 40). Elle dépend du type de couverture et de la longueur des rampants.

      L'espace disponible pour l'isolant entre chevrons est donc, la hauteur du chevron moins la lame d'air en tenant compte de la reprise d'épaisseur de l'isolant choisi (tolérance d'épaisseur de l'isolant T1 à T7).

      Au-delà de la lame d'air réglementaire, le CPT n°3560-V2 (Règles de l'art pour la mise en oeuvre d'une isolation en laine minérale en toiture), exige la mise en oeuvre d'un isolant d'une performance minimale R= 1.65m2 pour l'isolation posée entre chevrons.

      Si vous ne pouvez dans l'épaisseur de chevrons disponible poser une isolation de R= 1.65m2.K/W au moins, alors mieux vaut opter pour une isolation réalisée complètement sous chevrons (pour la santé des bois de charpente, mieux vaut une lame d'air sous couverture plus importante qu'une lame d'air inexistante ou presque blunk).

      Pour répondre à l'exigence d'étanchéité à l'air des parois donnant sur l'extérieur, n'oubliez pas de poser une membrane d'étanchéité à l'air et pare vapeur, indépendante et continue, en sous face de votre isolation. Vous pouvez trouver un exemple de mise en oeuvre d'étanchéité à l'air sous ce lien
      http://www.isolationthermique.fr/...-air-dans-les-combles-amenages/Video

      Cordialement.
  • Bricolage45

    Il y a 3 ans

    Bonjour,

    La ventilation de ma fenêtre de toit est complètement partie, du coup, on entend ce qui se passe dehors et le froid rentre. Qu'est-ce je peux utiliser pour réisoler ma fenêtre ? Est-ce qu'une mousse à mettre à cet endroit existe ?

    Merci de votre aide !
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Bricolage45,

      Je suis désolée mais je ne visualise pas bien votre problématique. Généralement, la ventilation de la fenêtre de toit s'effectue par la bascule d'un cran de la poignée d'ouverture de la fenêtre permettant ainsi de ventiler tout en conservant la fenêtre fermée. Si vous indiquez que la ventilation est partie, cela veut-il dire que vous n'avez plus de poignée d'ouverture de cette fenêtre de toit ?

      Si tel est le cas, avez vous vu auprès du fabricant s'il y avait des pièces détachées pour réparation (si cela est possible) ? La poignée comporte, collée sur sa partie arrière, une mousse qui sert à étancher à l'air et donc au bruit l'ouverture de ventilation de la fenêtre de toit.

      J'espère avoir compris votre demande.
      Cordialement.
  • jean-yves

    Il y a 4 ans

    je doit reisoler les combles de la maison le planché est en briques
    je peut mettre 300mm de laine de verre
    la toiture traditionelle est voligée .est ce que une isolation entre chevrons en pius apportera un plus à mon isolation.
    merçi de me repondre .
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Jean-Yves,

      Rien ne sert d'isoler la toiture entre chevrons en complément d'une isolation au sol. En effet, votre comble perdu isolé au sol doit être ventilé. Cette ventilation annihile l'intérêt d'une isolation sur les rampants de la toiture. Mieux vaut dans votre cas renforcer la performance d'isolation au sol en posant une laine avec un R supérieur, voire assurer l'étanchéité à l'air du plancher si nécessaire par la pose d'une membrane d'étanchéité à l'air et pare vapeur indépendante et continue.

      Bien cordialement.
  • stardusoleil

    Il y a 4 ans

    C'est quoi, les "concepts de déphasage" dont parle SoyonsPrécis ?
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Stardusoleil,

      Plus le bâtiment a d'inertie, plus il permet d'obtenir un déphasage c'est à dire le décalage de temps entre le pic de température extérieure et le pic de température à l’intérieur du bâtiment.
      Vous pouvez retrouver notre article sur l'inertie du bâtiment et le confort d'été sous le lien suivant :
      https://www.toutsurlisolation.com/Actualites/Inertie-du-batiment

      Cordialement.
  • yannis

    Il y a 5 ans

    Bonjour,

    je suis dans le même caq que Pierrot, je voudrais poser de l'isolant mince sur mes chevrons mais j'ai 20 cm de laine de verre (avec pare-vapeur) de poser sur mon sol de comble (BA 13) je crains d'avoir de l'humidité
    Pouvez-vous me conseiller svp

    Yannis
    • sofi29

      Il y a 5 ans

      Bonjour Yannis,

      S'il existe une ventilation suffisante du comble, vous n'avez pas de raison particulière d'avoir de condensation. Sachez toutefois que votre produit mince se retrouvant avec une ventilation en sous face, ne servira pas d'isolant complémentaire mais de produit réflecteur.

      Cordialement.
  • josé

    Il y a 5 ans

    Bonjour,

    Avant la mise en oeuvre de travaux d'isolation en rénovation par soi même ou bien avec un professionnel , je vous conseil lire avec attention
    LA TROISIEME EDITION
    LE GRAND LIVRE DE L'ISOLATION
    de M. Thierry Galliauziaux et M. David Fedullo
    Après sa lecture 677 pages, vous aurez une autre approche pour isoler votre pavillon.
    Soyez prudent prenez le temps de la réflexion, une décision
    prise a la légère peut avoir des conséquences désastreuses surtout en région humide.
    Enfin, a ce jour fin 2012 bientôt début 2013, Si vous vous lancer dans l'isolation de votre maison faite comme moi, je fais petit a petit, mais je réalise l'isolation de mon pavillon sur le normes 2020



  • PIERROT

    Il y a 6 ans

    dans mon cas, j'ai un multicouche (isolant mince) de poser sur les chevrons de la toiture,donc vue de l'intérieur: isolant mince,chevron,tuile.je précise que je n'ai pas de film sous toiture. Au sol j'ai 23 cm de laine de roche en flocon recouvert d'un plancher.
    j'ai appris hier par une entreprise d'isolation que je devais mettre obligatoirement un appareil pour réguler la température des combles afin d'éviter la condensation et que les chevrons pourrissent...est ce vrais.????
    merci de ma répondre
    • sofi29

      Il y a 6 ans

      Bonjour Pierrot,

      Vous n'avez pas d'écran de sous toiture mais un produit multicouche posé sous chevrons. Ces produits sont réputés étanches à la vapeur d'eau, ce qui veut dire que la vapeur d'eau passant par votre plafond peut s'accumuler dans le comble si une ventilation du comble n'existe pas (par exemple ouvertures protégées de grille anti-intrusion de nuisibles sur les pignons).

      Lorsque la couverture comporte un écran de sous-toiture ou que l'isolant est recouvert par un plancher, la pose d'un pare vapeur sous l'isolant est requise par le CPT n°3560 pour limiter les transferts de vapeur d'eau dans l'isolant.

      Il vous faut donc vérifier la présence d'un pare vapeur sous votre isolation ainsi que celle d'ouvertures de ventilation adaptées dans le comble sous peine de risques d'accumulation de vapeur d'eau et à terme de condensation dans votre plafond (isolant + solives + plancher).

      Cordialement.
  • SoyonsPrécis

    Il y a 6 ans

    Bonjour

    Je ne travaille pas pour Velux mais le paragraphe sur le confort d’été ne doit pas leur faire plaisir. Ce paragraphe participe à la désinformation d'internet qui ne devrait pas être possible sur un site référent comme celui d'un leader français. Il suffit d’équiper une fenêtre de toit d'un volet ou d'un store extérieur pour filtrer les effets de la radiation.

    Mais surtout c'est un site sur l'isolation et vous parlez des fenêtres... Le confort d'été c'est la capacité d'une solution d'isolation d’empêcher la chaleur de rentrer dans la maison pendant la journée par le toit. Et la pas un mot... Vous pourriez évoquer les concepts de déphasage par exemple.

× OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.