Mauvaise isolation aux bruits de chocs

Bonjour, propriétaire d'un appartement en duplex acheté en VEFA, je vis depuis sa livraison en novembre 2018 un vrai calvaire. Ayant un sommeil hyper léger de nature (le moindre bruit me réveille) et travaillant en 3*8 (donc de nuit), j'avais donc fait très attention au choix de l'appartement lors de mon achat. Celui-ci semblait parfait, car prenant la hauteur de l'immeuble, il n'y a personne ni au-dessus, ni en-dessous, et étant dans à une extrémité de l'immeuble, je n'ai aucun voisin non plus sur deux de ces cotés. Une des deux chambres qui comporte, n'est mitoyenne avec aucun voisin. Si l'affaiblissement acoustique des bruits aériens est globalement acceptable, celui des bruits de chocs est lui exécrable. On attend absolument tous les bruits du quotidiens des voisins: bruits de pas, de vaisselles, de portes, de portes de placards, de chaises, tables tirées sur le sol,... Je pense que la source principale de bruit provient des impacts au sol. J'ai demandé au constructeur il y déjà 1 mois et demis (et 2 relances supplémentaires) le résultat du contrôle acoustique, mais je n'ai toujours pas de réponse. Ne nous ayant donné que des informations sommaires sur la construction, et nous interdisant la visite du chantier, je n'ai aucun moyen de vérifier la qualité de l'isolation phonique sur le résidence. Le maitre d’œuvre m'a parlé de l'utilisation d'un assour, mais rien ne me le prouve. L'immeuble a connu d'autres dysfonctionnements lors de la construction, et de l’aveu même du chef de chantier qui justifiait ça par le fait que les maçons étrangers ne parlant pas Français n'avaient pas compris les consignes... Je n’exclue donc pas qu'il y ait d'autres dysfonctionnements invisibles à l’œil nu maintenant car recouvert par les revêtements de sol. Il est très délicat de demander aux voisins de réduire ce type de bruit qui proviennent d'activités "normales" dans un appartement. Ma vie est un véritable enfer, lorsque je me couche à 6h du matin, je suis réveillé 2 heures plus tard par les voisins. J'ai même pensé à revendre l'appartement, mais ayant bénéficié d'une TVA à taux réduit et d'un prêt à taux 0, la revente de l'appartement me reviendrait à une somme colossale, donc cette option est impossible. J'ai demandé un test acoustique dans mon appartement au constructeur, qui m'a répondu qu'en cas de test positif celui-ci serait à ma charge. Et malgré la nuisance sonore qu'il subit, je doute qu'il dépasse la norme "ridicule" de la NRA de 58 (+/-3) db... Je pense essayer de chercher une solution à l'aide d'un acousticien car ça devient invivable. Je suis preneur de toutes pistes possibles à étudier, par des professionnels où des personnes qui ont vécu le même problème. Merci d'avance.
10 answers
Bonjour à tous,  je suis dans le même cas et je suis dispo pour échanger. C'est qui le promoteur de votre programme ?
Bonjour je viens de lire le problème que vous avez eu et j’ai également la même situation. j’aimerais savoir si vous avez trouvé des solutions ou pas du tout ? si oui lesquelles ? est ce qu'un test effectué par un acousticien permet de trouver des solutions avec le promoteur car j’ai l’impression qu’il n’y pas de solution et c’est vachement déguelasse surtout lorsqu’on achète dans du neuf, soit disant. je suis preneur de tous les conseils afin de ne plus entendre mes voisins lorsqu’ils marchent et parlent. cordialement  loic 
Bonjour HDC, Votre poste est déjà relativement ancien mais il fait toujours écho même 4 ans plus tard dans un achat en VEFA… Si vous passez par là à nouveau je serai intéressée de savoir quel a été le résultat final de toutes vos démarches. Bonne journée en espérant qu’elle soit plus silencieuse maintenant 😅
Bonjour, oui en lisant votre post j'avais l'impression de retrouver l'histoire dans laquelle je me trouve. Moi de mon côté j'attends toujours le résultat de l'étude acoustique que le constructeur met (volontairement?) du temps à me fournir. Je pense prochainement engager un entreprise de contrôle pour effectuer le test de mon appartement. Affaire à suivre...
Bonjour Hdc, j’ai l’impression qu’on vit la même situation. Choix du neuf et du duplex pour éviter les bruits des voisins qui sont dans leurs droits en vivant simplement chez eux. En ce qui me concerne, mon promoteur est plus compréhensif. Il essaye de joindre l’acousticien de la société VERITAS qui est localisé à Montpellier, mais sans succès. On ne daigne même pas les rappeler. J’espère qu’ils se décideront, lui et sa société VERITAS, à montrer plus de réactivité et à me proposer un rdv dans les prochains jours. Bon courage pour la suite.
Bonjour Ludovic, Je suis tout à fait d'accord avec vous. Surtout que nous avons aujourd'hui les matériaux qui nous permettent de faire une isolation phonique de qualité. Cependant, cela coûte cher en terme de main d'œuvre car la pose doit se faire dans les règles de l'art. Pour des questions de rentabilité et de gain de temps l'isolation phonique est généralement bâclé au vu de la réglementation peu contraignante. C'est aux pouvoirs publics de durcir les normes. Après il faut savoir que si vous avez des enfants qui court, des objets lourds qui tombent, une personne qui marche en talon aiguille sur du carlage ou du parquet vous entendrez toujours plus ou moins à part si l'isolation est de très bonne qualité. Cordialement.
Bonjour Yoline, Je suis d'accord avec vous sur le fait que le civisme est important. Toutefois, il est dommage de ne pas être libre chez soi et de devoir systématiquement penser à faire attention à ses voisins. Il est inadmissible que beaucoup de constructions ne garantissent pas un confort sonore de base sans avoir besoin de mettre des pantoufles, des patins, ou de parler à voix basse, etc. Et cela s'applique aussi à l'intérieur du même maison/appartement, où on devrait pouvoir regarder la TV, prendre une douche, écouter de la musique sans risque de déranger les membres de notre famille qui se reposent dans la pièce à côté.
Bonjour, Malheureusement les normes acoustiques en vigueur sont insuffisantes pour "garantir le confort" de nos jours. Beaucoup de personne pensent à tord que neuf = ne pas entendre ses voisins. Après, il faut savoir que la norme NRA (minimum légal à respecter) est selon moi suffisante quand on fait un minimum attention à ces voisins (règles de savoir vivre). Le problème aujourd'hui, c'est que la plupart des gens n'ont plus le sens du respect de la vie en communauté … Comment les gens faisaient avant quand il n'y avait aucune insonorisation ? Les plaintes pour nuisances de voisinage ont explosées ces dernières décennies. Quand on vit en appartement et qu'on a du parquet ou carrelage au sol, le minimum est de porter des pantoufles, de mettre des patins sous les chaises, d'éviter de faire tomber des choses par terre toutes les 30 secondes, … On évite d'hurler, de claquer les portes, les murs, … Cela me semble être le minimum en appartement. L'isolation des revêtements au sol dans mon immeuble n'est pas top. Pourtant ma voisine du dessous ne nous entend jamais. Malheureusement, au dessus de nos têtes, nous avons des gens irrespectueux (pas lourd, pas de patin sous les chaises, les trucs qui tombent par terre à répétition, des hurlements par moment, ...) Dans les cas de nuisances de voisinages, il y a malheureusement que 2 solutions : -Déménager -Faire connaissance avec vos voisins et demander de faire plus attention. Bon courage.
Bonjour HDC, Votre message m'a beaucoup interpellé .. Tout comme vous je suis très sensible au bruit, j'ai acheté un appartement BBC / RT 2012 VEFA livré en 2016, contrairement à vous, je n'ai pas pris les précautions qu'il fallait, mais je constate d'après votre témoignage que la situation de l'isolation acoustique est la même que moi. J'habite au dessus de l'entrée, des voisins au dessus, et de chaque côté de l'appartement. Concernant mes voisins au dessus, c'est le bruit de la douche, ce ne sont même pas des bruits de tuyauterie mais réellement comme une pluie qui me tombe sur la tête, le bruit des chaises, les tiroirs des armoires, le volume de la télé, les tiroirs dans la salle de bain (tiroir sur rails), même le bruit d'une cuillère que l'on tape dans la casserole s'entend. Je m'estime heureuse car ils portent des pantoufles donc je ne les entends pas marcher (ouf un point positif !!!!) J'ai malheureusement ma chambre dont un des murs donne sur le salon de mes voisins d'à côté, je ne mettais pas renseigné au moment de la réservation, comment peut on construire des logements où les chambres sont attenantes à des salons ... là également, je dois subir pour dormir, porte qui grince, le son des voix, la télé ou les basses de la musique mais le plus choquant reste le bruit des pas (ou quand ils courent d'une pièce à l'autre), je ne vais pas leur demander de porter des pantoufles cela me parait évident ... S'endormir tous les soirs avec ce type de bruits était devenu insupportable. Contrairement à vous, je subis beaucoup d'incivilités de la part de mes voisins vous allez me dire que c'est un autre débat à juste titre, mais rajoutons cela aux bruits d'activités normales, nerveusement cela est difficile. Inutile d'aller les voir puisque les efforts ne tiennent que quelques mois ou on vous claque la porte au nez. Tout comme vous, j'ai cherché des solutions, je porte parfois un casque devant la télé, chose que beaucoup fera sourire, mettre les VCM en marche. Pour dormir je me suis résignée à mettre des boules qui est ce, celles en mousse, cela permet de créer comme une bulle (cela ne couvre pas tout mais les bruits sont plus lointains), vous pouvez en faire des sur mesures en silicone mais je ne sais pas ce que cela vaut. En été, mettre le ventilateur permet de couvrir beaucoup de bruits si vous supportez le bruit qu'il fait bien évidemment. Je me suis renseignée trop tardivement que j'aurai pu contacter le promoteur (un an max concernant la garantie achèvement) à ce sujet, puis j'avais pensé à un acousticien, mais selon les informations que j'ai trouvées, cela peut coûter jusqu'à 700 euros pour faire des tests. Isoler sa pièce uniquement ne sert à rien, pour s'isoler des voisins il faudrait également isoler leur propre sol ou leur propre mur ... je vous laisse imaginer le coût s'il faut enlever le carrelage de vos voisins ... Car en effet, le problème vient des murs mais aussi de la dalle au sol. Cette situation m'a poussé à faire estimer mon appartement, en deux ans il a perdu 20 000 euros ! Il faut savoir que le prix du neuf est sur estimé, tous les programmes immobiliers qui ont vu le jour ces dernières années et ceux à venir sont constitués en moyenne de 70 % de loi pinel, ce qui veut dire que pour mon type de bien (F2) n'est pas en bonne place pour la revente puisque tous les investisseurs potentiels se tournent vers le neuf 1ère occupation pour bénéficier de la loi pinel. Vous l'aurez bien compris qu'aujourd'hui je suis coincée, je ne me sens pas chez moi, il est déjà difficile de vivre seule mais subir le bruit des autres est insupportable ... La VEFA est de toute façon du rêve sur le papier mais la réalité est beaucoup moins rose. Il y avait d'ailleurs il y a quelques mois un article à ce sujet dans le magazine 60 millions de consommateurs et le résumé est " ils ont tellement bien isolé l'extérieur justement pour l'aspect thermique que l'intérieur du bâtiment fait caisse de résonance" et c'est exactement ce que nous vivons. Je vous comprends donc tout à fait, tout le monde devrait pouvoir dormir dans de bonnes conditions ! Continuez à relancer votre constructeur, vous êtes dans votre droit (moins d'un an pour la garantie constructeur) une fois ce délai dépassé, il sera aux abonnés absents ... N'hésitez pas à rectifier si les informations que j'ai pu donner sont erronées, n'hésitez pas également à nous dire comment avance les choses pour vous ! Bon courage !
Bonjour Hdc, La piste de l'étude acoustique est me semble-t-il la seule capable de révéler les faiblesses d'isolation acoustique de votre logement. Après étude du bâti et mesures réalisées sur site, l'acousticien sera en mesure de vous proposer des solutions adaptées en fonction des spécificités de habitation. Si vous lui confiez les travaux, n'hésitez pas à assortir votre commande d'une obligation de résultat. La solution au moins pour la chambre, serait de réaliser une isolation de type "boîte dans la boîte" en isolant l'ensemble des parois ou au moins les parois mitoyennes (murs + plafond). La mise en oeuvre d'un système "masse-ressort-masse" en plaçant de façon continue un isolant fibreux sous ossature métallique permet de désolidariser la pièce de la structure du bâtiment et donc d'obtenir un affaiblissement des nuisances sonores subies. Le système Optima est bien adapté à ce type de mise en oeuvre pour les murs et pour le plafond, la réalisation d'un plafond autoportant permettra également de désolidariser le plafond créé de l'existant. L'isolant se doit être semi-rigide pour l'isolation des murs. Vous trouverez dans cette documentation les avantages du système Optima Murs https://www.isover.fr/sites/isove...-batiments-collectifs-tertiaires.pdf et vous pouvez trouver des exemples de réalisation de plafond sous ce lien https://particuliers.placo.fr/les-tutoriels/plafonds Pour une isolation acoustique mince des murs, vous pouvez opter pour la mise en oeuvre d'une laine de verre GR32 en 45 mm. Vous trouverez en page 8 de ce lien, les performances acoustiques mesurées en laboratoire de cette solution acoustique dédiée au renforcement de l'isolement acoustique en rénovation : https://www.isover.fr/sites/isove...s/catalogue_solutions_02_19_murs.pdf Pour optimiser l'isolement obtenu par ces solutions, vous pouvez remplacer les plaques BA13 standard par des plaques à isolation acoustique renforcée pour un gain de l'ordre de 3dB (plaques PlacoPhonique® ou équivalent) En espérant que ces éléments vous aident à solutionner votre problématique. Bon courage !
Bonjour, Il y a 2 types de bruits et de transmissions: les bruits aériens dont les ondes sonores se déplacent dans l'air à la vitesse du son et dont le pouvoir de pénétration est inversement proportionnel à la fréquence; l'atténuation dans l'air est d'environ - 6 dB à chaque doublement de la distance. Ils peuvent, surtout les basses fréquences, mettre en vibration des solides et se transformer en bruits solidiens. Les bruits solidiens qui se déplacent à une vitesse variable selon le matériau et dont l'affaiblissement par la distance est peu important ( les cétacés peuvent correspondre à des dizaines de km ). Le béton, le carrelage, sont de bons conducteurs, c'est pourquoi en construction les dalles doivent être désolidarisées pour éviter les ponts acoustiques ( c'est également une mesure anti-sismique) . Les anciennes tuyauteries en acier ou cuivre étaient de bons transmetteurs. Outre le - 58 dB d'isolement aux bruits d'impacts qui en principe doit satisfaire l'usage du logement ( si 25 dB de bruit de fond dans le logement, les bruits d'impact < 83 dB ne sont en principe pas perceptibles. Il faut prendre en compte que le bruit peut passer par les conduits des VMC collectives, que des coeficients alfa-Sabine très faibles augmentent les temps de réverbération et le confort acoustique, que votre logement ( et celui des voisins) est peut'être très peu meublé, ou meublé avec des objets réverbérant et peu absorbant. Néanmoins, le constructeur doit livrer un logement "silencieux" depuis les PC > 2000 . Vous pouvez faire jouer l'arrêt de la Cour de Cassation, Chambre civile 3, du 4 décembre 1991, 90-14.600, Publié au bulletin . Une expertise acoustique en bonne et due forme, faite par un acousticien qualifié (attention, ce n'est pas parce qu'il est également judiciaire qu'il sera bon) peut permettre de caractériser le niveau d'émergence de la gêne, de localiser les ponts acoustiques, et d'envisager des solutions. En cas de transmission de bruits solidiens par la structure de l'immeuble, les travaux sont lourds, nécessite l'utilisation de masses molles et de désolidariser de l'ossature de l'immeuble soit la source du bruit, soit le lieu récepteur, faire pour imager une cellule appartement posée sur silent-blocs tout autour à l'intérieur de l'appartement existant. Bon courage.