Est-il possible de remplacer cette isolation par de la laine de bois ?

Bonjour, J'habite un duplex sous les toits (ardoise) et j'étouffe l'été... L'appartement a été rénové en 1992 par un marchand de bien. Je ne sais pas quel isolant a été employé (laine de verre je suppose). Entre le toit et le plafond, l'épaisseur est d'une vingtaine de centimètre. J'ai lu que le déphasage était un critère important pour le confort l'été. Est-il possible de remplacer cette isolation par de la laine de bois ? A quel coût approximativement pour tout refaire ?
1 answers
Bonjour Pierre, Votre situation me rappelle une vie antérieure où j’ai vécu sous les toits d’un immeuble ancien dans le 11 ème Les trois principaux critères du confort d’été sont : - Une obturation des ouvrants par l’extérieur - Une sur ventilation nocturne pour rafraîchir le bâti - Une forte résistance thermique pour freiner la pénétration de la chaleur La densité de l’isolant ne joue que pour moins d’un degré. Voir cette documentation https://www.isover.fr/sites/isove...B2515498203F4A65AF32657C85E810F7.pdf avec les références de l’étude SCIENTIFIQUE qui justifie les conclusions et n’avance pas de simples faits d’un discours. Heureusement pour vous les fortes chaleurs sont passées mais elles reviendront certainement. Voyez, si vous avez des fenêtres et fenêtres de toit, à les occulter par l’extérieur (les laisser « au soleil » sans protection revient à avoir un radiateur allumé en pleine puissance l’été). Regardez si vous pouvez rafraîchir le bâti en ouvrant tout ce qui peut l’être le soir quand il fait un peu plus frais. Il faudrait savoir quelle est la résistance thermique de l’isolant qui a été mis en œuvre lors de la rénovation de 1992. Elle peut sans doute être augmentée et par conséquent améliorée. Pour le coût de cette opération, il faut contacter un ou des artisans qui vous établiront des devis. Des laines de verre type Isoconfort en lambda 35 ou mieux encore 32 seront certainement plus performantes que l’existant. A titre informatif, nous arrivons à garder une température intérieure « fraiche » (presque 10°C d’écart en période de canicule avec l’extérieur) dans notre maison en suivant ces recommandations : fermeture des volets en journée, ventilation la nuit et bien sûr (pour une fois les cordonniers ne sont pas les plus mal chaussés), nous avons fortement renforcé l’isolation des combles perdus. Meilleures salutations