Tenue dans le temps

Intempéries : que faire contre un isolant humide ?

Date de l’article
26/09/2019
Temps de lecture
3 min de lecture
Afficher tous les détails de l’article
Intempéries : que faire contre un isolant humide ?

Que faire lorsque votre isolation a subi des dégâts suite à des intempéries ? Faire sécher ou déposer ?

Que faire suite à des intempéries ?

Que faire suite à des intempéries ?

Suite à la casse ou au déplacement d'un élément de couverture, votre isolation se retrouve mouillée.

S'il s'agit d'un dégât léger, la réparation de la couverture et une surventilation du comble permettra à la laine de verre de sécher et de recouvrer son pouvoir isolant. Ne la manipulez alors qu'elle est mouillée sous peine de lui faire perdre son homogénéité et ses caractéristiques d'isolation.

S’il s’agit d’un dégât des eaux de couverture important, quelle que soit la nature de l’isolant, il conviendra d’ôter le parement intérieur et de surventiler le comble afin de permettre une accélération du séchage. En effet, en cas de forte présence d'eau dans le comble, il y a de forte chance que le parement perde ses performances et qu'il soit à changer (festonnage des plaques notamment). Quelle que soit la nature de l'isolant (végétale, animale ou minérale), il devra également être changé. Attention, il ne faut pas marcher sur un plafond qui a été humidifié.

En cas d’inondation du logement et tout particulièrement lorsqu’il s’agit de boue, quelle que soit la nature de l’ensemble des matériaux de construction, il est rare de pouvoir conserver les isolants, les parements, les plinthes…malgré les lavages et nettoyages divers que l’on peut effectuer. La présence de la boue apporte en effet des éléments microbiens qui favorisent le développement de bactéries, de moisissures et odeurs… Le seul remède est alors de mettre à nu l’ensemble des parois jusqu’à la structure porteuse, de nettoyer, désinfecter, laisser sécher puis reconstruire l’intérieur.

Choix du meilleur isolant : la résistance aux intempéries