La thermographie aérienne : un outil de sensibilisation à l'urgence d'isoler

Actualités - La thermographie aérienne : un outil de sensibilisation à l’urgence d’isoler

Curieux de savoir si votre toiture est bien isolée? Un procédé innovant, utilisant des caméras thermiques infrarouges, permet de mesurer à distance les déperditions d’énergie des bâtiments. Son nom : la thermographie aérienne.  

Qu’est-ce que la thermographie aérienne ? 

La thermographie aérienne est un bon indicateur de la qualité d’isolation d’une toiture. Elle consiste à mesurer, depuis le ciel, la température des maisons, des immeubles et autres infrastructures. Le but?? Évaluer la chaleur qui s’échappe des toitures et détecter ainsi les éventuels défauts d’isolation.  

En chiffres 

  • Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), une toiture mal isolée peut représenter jusqu’à 30 % de déperditions thermiques.  
  • Lors des différentes thermographies aériennes réalisées en France, il a été constaté que plus de 50 % des habitations ont un niveau de déperdition élevé.  

La thermographie aérienne, comment ça marche?? 

Pour réaliser ce bilan énergétique depuis le ciel, un avion, un hélicoptère ou même un drone thermique équipé d’une caméra infrarouge effectue plusieurs vols au-dessus de la ville. La caméra capte le flux thermique de chaque toiture par rayonnement et le «?photographie?». Une fois que c’est fait, les prises de vue infrarouges permettent d’éditer une carte thermique. Cette dernière identifie le niveau de déperdition de chaleur selon un code couleur. Si vous cherchez votre habitation sur la carte, elle peut ainsi aller du bleu (quand l’isolation de votre toiture est performante) au rose (quand votre logement est énergivore)?:  

  

  • Bleu foncé : aucune déperdition ou bâtiment non chauffé 
  • Bleu clair : déperditions faibles 
  • Vert clair : déperditions normales 
  • Jaune : déperditions moyennes 
  • Rouge : fortes déperditions 
  • Rose : déperditions extrêmes ou présence de source de chaleur 

Une question de météo 

Pour que l’audit énergétique soit concluant, il faut que la thermographie aérienne soit réalisée dans des conditions d’ensoleillement et de température strictes, à savoir?: en hiver, par temps froid et sec (pas de brouillard, ni de pluie ou de neige), sans vent fort, plutôt la nuit et quand les bâtiments sont chauffés.  

À ne pas confondre?: thermographie aérienne et DPE?! 

Face à l’évolution croissante du coût de l’énergie et aux enjeux de la transition énergétique, la thermographie aérienne est une opération menée par certaines villes pour?: 

  • mieux connaître les dépenses énergétiques de leur patrimoine (bâtiments administratifs, gymnases, écoles, habitations, entreprises…)?; 
  • fournir des aides et conseils sur les travaux permettant de réaliser des économies d’énergie?; 
  • et surtout, informer les populations locales sur le bilan énergétique de leurs habitations et les inciter à réaliser des travaux d’isolation quand c’est nécessaire. 

Cependant, en aucun cas, une carte thermique aérienne fournie par votre ville ne peut se substituer à un  Diagnostic de performance énergétique (DPE) ?! Pour rappel, ce dernier est obligatoire en cas de vente ou de location d’un bien immobilier (contrairement à l’audit énergétique par voie aérienne qui est seulement informatif). Son objectif est d’évaluer la consommation d’énergie pour le chauffage, l’eau chaude sanitaire et la climatisation, ainsi que les émissions de gaz à effet de serre qui y sont liées. Le DPE dépasse donc largement la question des déperditions énergétiques causées par une mauvaise isolation de la toiture. 

Votre ville a-t-elle réalisée une thermographie aérienne?? 

Popularisé par Google Earth, le principe de repérer son logement sur une carte aérienne connaît un franc succès. De plus en plus de villes ont donc lancé une thermographie aérienne de leur agglomération afin de proposer une carte thermique accessible en ligne à leurs habitants. Dans les villes suivantes, vous pouvez ainsi découvrir si votre maison ou votre immeuble est bleu, vert, jaune, rouge ou rose?: 

Vous connaissez d’autres initiatives en cours ? Contactez-nous ! Nous tiendrons cette liste à jour. 


3 commentaires

  • onofrioluigi

    Il y a 4 ans

    Tout cela est magnifique en France,mais en Belgique existe-t-il un moyen pour savoir ce qu'il en est de cette pratique,ou n'est-elle d'application qu'en France? J'habite à Juprelle une commune de la région de Liège et c'est suite à une émission sur la RTBF que j'ai atterri sur ce site,qui soit dit en passant est très intéressant.
    Je vous serais très reconnaissant de m'éclairer sur le sujet,ma maison a été construite en 2001,le toit n'était pas isolé d'origine,je l'ai isolé avec de la laine ISOVER de 16 cm et je voulais savoir si cela était suffisant.
    Merci pour votre site.
  • Steffy

    Il y a 4 ans

    Moi je chauffe à 21° dès le froid !
  • reg

    Il y a 6 ans

    je voudrais vous signaler que j'ai demandé le résultat de l'évaluation de déperdition thermique de mon logement,et je n'ai pas pu obtenir de réponse,parce que j'ai déclaré que ma maison était chauffée à 19 ° maxi,et qu'il est nécessaire d'avoir une t° de 20°....
    Qui chauffe encore à 20°,actuellement?

× OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.