Laine de bois

Le 30/9/2013

Les isolants en laine de bois sont élaborés à partir de copeaux de bois liés par procédé humide (base ciment) permettant d’obtenir des panneaux ou plaques rigides. La résistance à la compression élevée de la laine de bois en fait un produit plutôt utilisé dans des applications du bâtiment nécessitant une résistance mécanique.

Laine de bois : caractéristiques

Les isolants à base de laine de bois relèvent du marquage CE et de la norme NF EN 13168 – Produits isolants thermiques  pour le bâtiment - produits manufacturés en laine de bois (WW). Ils doivent faire l’objet d’une Déclaration de Performance (DoP). Ces informations sont obligatoires pour la mise sur le marché de ces produits et peuvent être certifiées par un organisme indépendant (ex. ACERMI ) afin d’en garantir toutes les caractéristiques.

Ils sont fabriqués à partir de longs copeaux de bois issus d’un processus de rabotage (vrac), liés par un liant minéral et moulés à leur épaisseur finale par procédé humide. Le liant minéral utilisé à leur fabrication peut être un matériau comme le ciment ou des combinaisons de ciment et de chaux, de la magnésite ou encore du plâtre. 

Ils sont disponibles sous forme de panneaux ou plaques rectangulaires rigides, à bord parallèles, qui doivent à minima avoir un rapport longueur/largeur de 20:1 (20 sur 1). Leur épaisseur est uniforme et sensiblement inférieure à toutes les autres dimensions. La résistance à la compression de ces plaques ou panneaux en fait des produits généralement utilisés dans des applications du bâtiment nécessitant une résistance mécanique.

Les panneaux de laine de bois ont une masse volumique variable d’environ 140 à 250 kg/m3. Leur coefficient de conductivité thermique varie de 0,041 à 0,050 W/mK selon la masse volumique du produit choisi.

L’usage et les conditions de mise en œuvre de la laine de bois varient en fonction des caractéristiques techniques des produits. En tout état de cause, il faut veiller à ce qu’il n’y ait pas d’ humidité au sein de l’isolant. Toute retenue d’humidité est susceptible d’engendrer à la fois une dégradation de la performance thermique et des pathologies du bâtiment.  

Laine de bois : a savoir

Les isolants à base de fibre de bois peuvent être intéressants du point de vue écologique lorsque les bois entrant dans leur fabrication sont issus de forêts locales ou régionales gérées durablement, conformément au règlement européen RBUE. Seules les Fiches de données environnementales et sanitaires , basées sur des analyses de cycle de vie, peuvent attester de leur impact environnemental . Ces FDES sont consultables sur la base de données publique www.inies.fr

Comme pour tous les isolants, un étiquetage sanitaire doit être apposé sur l’emballage des isolants à base de fibre de bois. Obligatoire depuis le 1er septembre 2013 pour tous les produits de construction, destinés exclusivement ou non à un usage intérieur, cette étiquette indique le niveau d’émission de substances volatiles polluantes (ou COV) du produit par une classe allant de A+ (très faibles émissions) à C (fortes émissions).

  


En savoir plus sur :

19 commentaires :

Clémentine
Répondre
07/11/2016 15:00

Bonjour,

Nous rénovons une maison des années 1970 dans laquelle la laine de verre a totalement glissé au bas des rampants. Nous souhaitons ré-isoler avec de la laine de bois. Par contre, il n'y a pas de pare-pluie sous la toiture, et il arrive qu'on observe de la condensation au niveau des tuiles (depuis les combles où la toiture est visible).
Dans ce cas de figure, peut-on quand même utiliser de la laine de bois avec une simple lame d'air entre la toiture et l'isolant ? Quelles autres solutions peut-on adopter ?

Merci beaucoup ! Cordialement.

 
Theo
Répondre
31/10/2016 15:00

Bonjour,
Peut on associer laine de bois et de verre dans cet ordre ci :
Placo - laine de verre 200 mm isoconfort revêtu Kraft - laine de bois 200 mm entre gîtes - l'âme d'aire de 6 cm - toiture zinc
Merci d'avance.

sofi29
Répondre
04/11/2016 15:27

Bonjour Théo,

Il n'y a pas de problème particulier à associer une fibre de bois et une laine de verre. Vérifiez le mu de la fibre de bois choisie et préférez mettre le mu le plus fort du côté chauffé de la paroi. Pour information, la laine de verre a un mu de 1, c'est un isolant qui laisse donc traverser totalement la vapeur d'eau pour évacuation vers l'extérieur. Les fibres de bois quant à elles ont un mu qui peut varier de 2 à 5, de fait, il vaudrait mieux positionner les isolants, de l'intérieur vers l'extérieur de la paroi, du moins perméable au plus perméable.

N'oubliez pas qu'en sous-face de l'isolation, une membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air doit être positionnée en finition, conformément aux règles de l'art. Vérifiez dans l'avis technique du produit en fibre de bois, le type de pare vapeur à prévoir.

Cordialement.

Théo
Répondre
14/11/2016 15:00

Tous d'abord merci d'avoir pris le temps de me répondre.
Si je ne positionne pas dans l'ordre que vous me dites mais comme j'avais l'intention de faire afin de mettre juste le pare-vapeur de la laine car j'ai un budget restreint y a t'il un risque ou autre?
Merci d'avance. Cordialement.


 
Max
Répondre
31/10/2016 15:00

Bonjour,
En pleine rénovation d'une maison de 1930, j'ai réaliser une extension sur laquelle j'ai réalisé une toiture zinc. Maintenant arrive l'isolation, je pensais à laisser une lame d'aire d'environ 6 cm suivi de 20 cm de laine de bois (pour le confort de l'été) et finir avec 20 cm de laine de verre Gr 35 revêtu Kraft + rail + placo. Qu'en pensez-vous? Merci.

sofi29
Répondre
04/11/2016 15:54

Bonjour Max,

Il n'y a pas de problème particulier à associer un isolant en fibre de bois et une laine de verre pour l'isolation de rampants de combles aménagés. Sachez cependant, que si un isolant en fibre de bois a bien une capacité de déphasage intrinsèque, ce déphasage ne se retrouve pas à l'échelle du bâtiment. Le fait d'isoler une toiture à l'aide d'une fibre de bois ne donne au final qu'une différence que de l'ordre de 1°C dans l'air ambiant du comble. Vous pouvez retrouver l'étude comparative réalisée dans un comble à Marseille sous ce lien : http://www.filmm.org/catalogues/confort/isolation_solution_fraicheur.htm
Cette étude a été réalisée afin de comprendre quels sont les paramètres les plus influents en termes de confort d'été et la nature et densité de l'isolant ne sont pas des paramètres influents sur le confort d'été contrairement à la ventilation nocturne, l'occultation des ouvrants en journée, associés à une forte résistance thermique des parois.

Par contre, pour l'ordre de mise en oeuvre, vérifiez la valeur de perméabilité à la vapeur d'eau de la fibre de bois que vous envisagez de poser. Les fibres de bois ont un mu variant de 2 à 5 en général. De fait, il vaudrait mieux positionner la fibre de bois du côté chauffé de la paroi et positionner la laine de verre côté extérieur car elle a un mu de 1. Elle ne freine donc pas le transfert de vapeur d'eau vers l'extérieur pour évacuation et dans une montage, de l'intérieur vers l'extérieur on positionne généralement les produits du moins perméable au plus perméable.

N'oubliez pas de positionner une membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air du côté chauffé de la paroi. Vérifiez dans l'Avis Technique de la fibre de bois envisagée, le type de pare vapeur à prévoir.

Bons travaux.



 
kinkath
Répondre
22/08/2016 15:00

Bonjour,

Nous venons d'acheter un appartement dans de l'ancien et avons posé un plancher massif (2cm) avec un isolant en sous-couche.

Nous venons de passer nos premières nuits dans l'appartement et il s'avère que le voisin du dessus, qui a également un plancher, fait beaucoup de bruit en marchant la nuit (grincements et résonance de ses pas lourds).

Notre plafond de chambre a des lumières intégrées. Pensez-vous que nous pourrions utiliser cet espace creux pour y mettre un isolant phonique, parmi le système d'éclairage ? Si oui, pourrions-vous utiliser la sous-couche de notre plancher qui, vous le dites vous mêmes, est l'un des meilleur isolant phonique ?

Merci de nous éclairer et de nous conseiller au mieux.

Kinkath

sofi29
Répondre
08/09/2016 09:59

Bonjour Kinkath,

Pour l'isolation acoustiques des plafonds, cloisons, parois séparatives contre les bruits aériens et les bruits d'impact, les isolants rigides ne sont pas les isolants les plus appropriés blunk En faux plafond, mieux vaut une laine souple, à fibres longues pour jouer un rôle amortisseur et absorbant des vibrations. Aussi, il ne faut pas utiliser le produit posé en sous couche de plancher pour réaliser l'isolation de votre plafond, ce type de produit étant par nature rigide pour avoir la résistance mécanique suffisante en isolation de sol.

Vous n'indiquez pas la nature de l'isolant posé mais je suppose qu'il s'agit d'une fibre de bois pour avoir posté votre question sur cette page blunk Avec des spots intégrés au plafond, il vous faut être vigilant quant à la nature de l'isolant à poser sachant que les spots ne doivent pas être "noyés" dans l'isolant sans prévoir une protection sous peine de provoquer un échauffement dommageable à leur fonctionnement et potentiellement susceptible de provoquer un incendie.

La solution à votre problème de nuisance sonore serait de revoir entièrement le plafond en réalisant un faux plafond isolé avec soit un plénum suffisant pour que les spots ne soient pas en contact avec l'isolant (plénum de 10cm de haut.), soit chaque spot et transformateur équipé d'un capot de protection ayant un classement au feu de type A2-s2,d0 (cf. recommandations de pose des spots).

Nota bene : en plus des transmissions directes par la paroi mitoyenne, il existe également des transmissions latérales passant par les parois contiguës. Ici, l’isolation du plafond seul ne permettra de limiter que les transmissions directes. Selon votrer sensibilité au bruit, l'isolation des parois latérales pourrait s'avérer nécessaire. En rénovation, la mise en oeuvre d'une isolation de type "boîte dans la boîte" (en isolant l'ensemble des parois du logement) reste LA solution pour couper son appartement des appartements voisins.

Cordialement.


 
Roys
Répondre
18/04/2016 15:00

Bonjour,
Je voudrais savoir où situerez-vous la laine de bois sur une échelle de 0 à 4 pour son isolation acoustique s'il vous plaît ?
Merci d'avance de votre aide.

sofi29
Répondre
22/04/2016 19:43

Bonjour Roys,

En acoustique, ce n'est pas l'isolant seul qui fait la capacité d'isolement. La capacité d'isolement acoustique d'une paroi est apportée par un complexe associant l'isolant à un parement. Or, il est difficile de trouver des données autres que déclaratives sur les sites des principaux fabricants de laine et fibre de bois. Sans PV d'essai acoustique donnant la mesure de la performance selon le type de paroi visée, on ne peut se faire une idée sûre des valeurs réelles d'isolement que procurent ces isolants.

Néanmoins, en isolation acoustique rapportée dans nos logements, on se base du le principe "masse-ressort-masse" : l'isolant est posé entre le mur support et le parement de finition. Dans ce type de configuration, mieux vaut opter pour des panneaux semi-rigides dont l'élasticité du fibrage permettra à l'isolant de jouer un rôle de ressort et d'amortisseur entre 2 parois.
Pour renforcer la capacité d'isolement acoustique de ces isolants, vous pouvez soit opter pour des parements en plaques de plâtre à isolation acoustique renforcée (Placo Phonique par exemple), soit si l'espace n'est pas une contrainte, opter pour un doublement des parements.

N'oubliez pas que là où l'air passe, le bruit passe aussi. Il faut donc calfeutrer parfaitement les surfaces à isoler en posant les panneaux bord à bord bien jointifs et ne pas oublier de poser des joints acrilyque en pied des plaques de parement et une bande résilliente sous les rails lorsqu'il s'agit de cloisons séparatives de pièces.Faire la chasse aux fuites d'air parasites permet également de renforcer l'acoustique d'un logement.

Cordialement.


 
Braco
Répondre
01/02/2016 15:00

Bonjour,

Je voudrais isoler mon toit avec de la laine de bois. Reste la question de l'épaisseur Avec la charpente, on obtenait 30 cm, c'est ce qui nous arrangerait, mais est ce judicieux ?
Merci.

sofi29
Répondre
22/04/2016 20:01

Bonjour Braco,

En isolation thermique, ce n'est pas seulement sur l'épaisseur de l'isolant qu'il faut se baser. Il convient de prendre aussi en compte le lambda du produit, exprimé en W/m.K.

Ainsi, pour une isolation par l'intérieur de la toiture, les isolants semi-rigides en fibre de bois les plus performants du marché ont un lambda de 0.036W/m.K mais on en trouve également au lambda de 0.049m2.K/W. Or à épaisseur identique, plus le lambda de l'isolant est faible, plus il est performant. Par exemple, 100mm d'une fibre de bois semi-rigide au lambda de 0.036W/m.K ont une résistance thermique R= 2.75m2.K/W quand un isolant au lambda de 0.049W/m.K n'aura qu'un R d'environ 2m2.K/W.

Sachant que pour l'isolation d'un comble aménagé, la résistance thermique recommandée, tant pour le confort d'hiver que le confort d'été, dans le neuf est R= 8m2.K/W, mieux vaut opter pour l'isolant semi-rigide en fibre de bois au lambda le plus faible pour limiter l'encombrement global de l'isolation et ainsi optimiser l'espace habitable du comble. Pour information, en rénovation, la résistance thermique minimale recommandée est R= 6m2.K/W en comble aménagé. Il vous faut donc voir quel isolant choisir pour limiter son emprise sur la hauteur du comble.

Cordialement.


 
jéjé34
Répondre
01/02/2016 15:00

Bonjour,
je souhaite isoler le toit d'une maison ancienne située dans le midi de la France. Sa toiture se compose de grosses poutres anciennes (environ 40 cm d'épaisseur) sur lesquelles reposent des chevrons de 80 espacés tous les 30 cm, des parefeuilles et des tuiles canal.
J'ai décidé d'utiliser de la laine de bois comme isolant entre chevrons et sous les chevrons (même si cela me fait perdre un peu d'épaisseur de poutre) placée entre "pare-pluie" en partie supérieure et "pare-vapeur + coupe-vent" en partie basse. Cependant je me pose encore les questions suivantes ?
- Peut-on plaquer directement la laine de bois contre les parefeuilles sans laisser de lame d'air ? Si la lame d'air est obligatoire, quelle épaisseur doit-elle avoir ?
- sans lame d'air, un isolant 80 + 160 est-il suffisant ? Avec une lame d'air de 20 mm, un isolant de 60 + 160 peut-il convenir ?
- Doit-on utiliser de laine de bois rigide, semi-rigide ?
Merci pour votre réponse


 
raphael
Répondre
14/09/2015 15:00

bonjour
je renove une maison en pierre et je veux isoler le toit de façon performante et écologique quel est le meilleur produit à utiliser?
merci


 
dalounette
Répondre
13/04/2015 15:00

bonjour,

j ai un appartement (construction 1976) avec au sol du lyno a meme le beton . la voisine du dessous se plaint de nuisance sonores...je souhaite changer et mettre du parquet, quel isolant je dois choisir dans mon cas pour une isolation phonique maximale? (a savoir que mon chauffage est par le sol).

merci

sofi29
Répondre
17/09/2015 20:16

Bonjour Dalounette,

Si votre chauffage est un chauffage au sol, vous ne devez pas mettre un isolant trop épais car plus il est épais, plus il réduit la diffusion de la chaleur dans l'ambiance intérieure.

Il vous faut aussi faire attention à l'espace disponible au niveau des seuils de porte d'entrée du logement, portes-fenêtres éventuelles et il sera également indispensable de détalonner les portes de distribution des pièces afin de laisser l'espace nécessaire à la bonne circulation de l'air (ventilation) entre les pièces. Le balayage de l'appartement par l'air doit être maintenu.

Il existe des sous couches acoustiques minces (3 à 10 mm) spécifiques pour parquet (collé ou flottant) et leur capacité d'isolement peut atteindre jusqu'à 22 dB selon leur nature (carton, fibre de bois, liège, caoutchouc recyclé, polyéthylène...).

Vous choisirez l'épaisseur de la sous couche en fonction de la hauteur disponible et de l'épaisseur du parquet visée. A épaisseur identique, choisissez la sous couche pour parquet qui aura l'isolement acoustique le plus fort.

Dans votre cas, comme vous ajoutez déjà l'épaisseur du parquet, soit vous optez directement pour un parquet flottant avec sous couche acoustique en sous face, soit vous prévoyez une sous couche acoustique fine.

Cordialement.


 
jeremy
Répondre
01/12/2014 15:01

Sa sera la ouate de cellulose 20%de tassement et ça bouge plus biensur il faut un croutage stabilisateur dessus avec une colle acifile (pas de l'eau comme fond beaucoup de petites boîtes) blunk


 
olivier
Répondre
12/09/2013 11:51

ma question est la suivante parmi la grande variété isolant thermique sur le marché le quel sera le plus préforment sur le long terme ?

maxime couillard
Répondre
19/01/2015 15:00

laine de bois


 
Ajouter un commentaire

OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×