Pourquoi une VMC ?

Le 19/10/2012

La ventilation a pour but d’évacuer l’humidité, la vapeur d’eau et la pollution liée à l’occupation des bâtiments, ce qui garantit l’hygiène des lieux et la santé des occupants. Les déperditions liées au renouvellement d’air peuvent représenter entre 15 et 20% des déperditions totales d’un logement.

Isolation et ventilation toujours associées

La ventilation assure un renouvellement d’air hygiénique.
Une bonne ventilation est primordiale :

- pour lutter contre les pollutions visibles ou non :

  • émanations diverses (colle, vernis, peinture, aggloméré et autres matériaux, parfums d’intérieur, produits chimiques)
  • CO2(respiration, cuisine, bougies)
  • acariens, microbes
  • végétaux, animaux
  • odeurs, fumées, tabac
  • moisissures, humidité
  • poussières…

- pour évacuer l’humidité sous forme de vapeur d’eau contenue dans l’air ambiant et pour garantir une bonne qualité de l’air intérieur et un habitat sain

Sachez qu’une famille de 4 personnes (2 adultes + 2 enfants) peut produire jusqu’à 12 litres d’eau par jour sous forme de vapeur (respiration, cuisson, lavages, linge, utilisation d’appareils électroménagers…).

Comment ventiler ?

Pour que la ventilation soit efficace, il est tout d’abord essentiel que l’isolation et l’étanchéité à l’air des parois soient parfaites. Dès lors que les parois ne sont pas étanches à l’air, ventiler avec un système performant peut s’avérer en effet totalement contre-productif en termes de renouvellement d’air et d’économies de chauffage.

Il est conseillé d’installer un système de ventilation performant et « intelligent » : choisir un système facilement utilisable privilégiant une ventilation asservie à l’utilisation, par exemple : une ventilation simple flux hygroréglable, un système asservi à la présence ou à la qualité de l’air (en tertiaire) ou encore un système double flux avec échangeur permettant de récupérer les calories pour réchauffer l’air entrant.
Dans ce cas, optez pour un système dont l’efficacité de l’échangeur est supérieure à 80%, avec ventilateurs puissants à faible consommation électrique. L’entretien et la gestion de l’échangeur sont indispensables en saison chaude.
La récupération de chaleur peut également être assurée via une pompe à chaleur sur l’air extrait.

La VMC est l’équipement idéal pour ventiler un logement, sous réserve qu’elle soit régulièrement et correctement entretenue. Il n’y a pas d’isolation performante sans ventilation maîtrisée essentielle pour assurer le renouvellement d’air indispensable à la salubrité des lieux et à la santé des occupants.

A savoir

En été, pensez à l’utilisation possible de la ventilation en augmentant les débits d’air la nuit pour rafraîchir le bâtiment. Si le bâtiment est à double exposition et qu’il n’y a pas de risque d’intrusion, on peut aussi ouvrir les fenêtres sur les façades opposées de manière à créer une ventilation traversante.

5 commentaires :

Ray86
Répondre
03/10/2016 15:00

Je suis dans un appart (ancienne cave d'une maison reamenaer en apart)

 
Ray86
Répondre
03/10/2016 15:00

Bonjour j'ai une vmc

Dois-je fermer les fenetres pour que la vmc soit efficace?

Dois-je fermer les portes pour que la vmc soit efficace?

En cas de pluie dois-je fermer ou ouvrir les fenetres? Et mettre a fond la vmc?

En etant absent dois-je laisser ouvert le fenetres et mettre la vmc a fond?

Comment virer l'humiditer et les moissisures ? Car meme avec la vmc et en aerant, la moissisure apparait au sol

 
roche
Répondre
02/03/2015 15:01

j'habite une fermette où l'humidité remonte par les murs et la cave (murs mouillés, moisi sur les fenêtres. Pourtant j'ai une VMC : une bouche dans cuisine, une dans salle de bains, une dans WC, rien ailleurs) et les moisissures et odeurs perdurent (cela fait trois ans que j'y habite) la VMC est-elle sensée résoudre ce problème d'humidité qui remonte des fondations ou faut-il aller sur une autre piste ?

Bengy56
Répondre
07/03/2016 15:00

Bonjour Roche;
L'eau qui remonte par capillarité dans vos murs est en phase liquide, alors que la VMC n'évacue que de la vapeur d'eau (phase vapeur).
Il vous faut donc commencer par bloquer les remontées d'eau dans les murs (drainage aux niveau des fondations, injection d'un produit chimique dans les bas de murs...).
Si la pression n'est pas trop forte (cas des remontées de nappe phréatique) et que ça fonctionne, vous pourrez alors asséchez vos murs par ventilation du local ou en utilisant un déshumidificateur électrique.


 
quentin44530
Répondre
12/11/2012 09:30

Merci du conseil.


 
Ajouter un commentaire

OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×