Conception bioclimatique

Le 17/10/2012

Une conception bioclimatique d’une maison tient compte

  • de l’intégration au site : orientation au soleil, au vent, au bruit,
  • des masques architecturaux et végétaux pour capter la chaleur en hiver et s’en protéger en été,
  • de la taille des baies vitrées, leurs positions et leurs modes de protection,
  • de la forme du bâtiment, sa compacité.

Choix du terrain

En France, des zones climatiques ont été définies, dans le cadre de la réglementation thermique (RT 2005) pour les bâtiments neufs et fixent aux constructions des règles de conception leur permettant d’améliorer la prise en compte des apports solaires.

La première démarche est de prendre en considération, au moment de choisir le futur terrain de votre maison, le climat de la région où se situe la construction et éventuellement un microclimat qui peut être lié à la topographie environnante : colline exposée, front de mer, vallon encaissé et humide. Il faut également tenir compte des zones de bruit éventuelles dans l’environnement du projet, limitant la possibilité d’ouvrir les fenêtres pour ventiler et faire sortir la chaleur accumulée le soir.

Le choix du terrain prendra également en compte les possibilités d’orientation de la maison (voir ci-dessous).

L’orientation de la maison

L’objectif est de récupérer au maximum les apports solaires en hiver et de réduire ces mêmes apports en été. La bonne règle : le maximum de fenêtres sera orienté entre le sud- sud ouest et sud – sud est.

Mieux vaut éviter les expositions directes est ou ouest qui suivent la courbe du soleil. L’exposition ouest est la plus déconseillée car elle cumule la chaleur de matinée et l’exposition directe du soleil l’après-midi. L’exposition sud est souvent la plus intéressante pour respecter le confort d’été et récupérer les apports solaires gratuits l’hiver.

Cette règle est très importante car la bonne maîtrise des apports solaires peut représenter un gain gratuit de 15 à 20 % de besoins d’énergie (réduction de la consommation).

Fenêtres et occultations

Dans les régions chaudes, il est conseillé de multiplier les fenêtres afin de pouvoir les ouvrir le soir et ventiler naturellement. Néanmoins ces fenêtres, ainsi que les autres baies vitrées, doivent absolument être pourvues de protections solaires, surtout les surfaces vitrées horizontales ou inclinées et celles verticales en façade est à ouest. Les stores extérieurs sont thermiquement plus efficaces que les stores intérieurs, car ils évitent l’échauffement de la baie vitrée ; la lame d’air située entre le store et la baie vitrée doit être ventilée afin qu’elle aussi ne s’échauffe pas.

Un autre type de protection, fixe celui-ci, peut être réalisé au niveau de la construction. Les pare-soleil, les brise-soleil, les balcons, les avancées de toiture, les décrochements de façade sont de véritables éléments architecturaux qui participent à la façade et au confort. Maçonnés ou rapportés, verticaux ou horizontaux, ils ont l’avantage d’agir en permanence sans intervention humaine. Les occultations horizontales fixes sont aussi appelées casquettes. Leurs emplacements et leurs dimensions doivent être étudiés pour une protection moyenne de façon à plus ou moins laisser passer le rayonnement solaire selon les saisons. Un autre moyen consiste à planter des arbres ou des arbustes, plutôt à l’ouest pour créer une ombre l’après-midi et en soirée. Il est judicieux de choisir des plantations à feuilles caduques, qui laissent ainsi passer les rayons du soleil l’hiver. De même, une végétalisation de la façade et de la terrasse participe à l’apport de fraîcheur.

Attention : si le pourcentage de vitrages est supérieur à 25 % de la surface habitable, on rentre dans une zone d’inconfort en hiver, comme en été, ainsi qu’aux intersaisons. Concevoir un bâtiment au-delà de cette limite, entraînera une surconsommation de chauffage ainsi que l’obligation probable de climatiser (surconsommation en été).

La volumétrie et la forme du bâtiment

Le rapport de surface des parois en contact avec l’extérieur sur la surface habitable doit être faible. C’est ce qu’on appelle un bâtiment compact. Par exemple, par rapport à un cube, un bâtiment de forme très allongée peut augmenter de 2 à 5 % les consommations. Un bâtiment découpé et/ou comprenant des étages peut augmenter ses consommations de 15 à 20 % ; ainsi, dans des zones climatiques froides, cela peut représenter jusqu’à
25 % de plus des consommations. L’architecture d’une maison a un impact très fort sur la consommation d’énergie. Le rôle de l’architecte est donc important.

5 commentaires :

Compacité ?
Répondre
10/04/2017 15:00

Ce qui compte, ce n'est pas la compacité définie comme le rapport entre la surface des parois externes sur le nombre de m2 habitables, c'est la surface externe comparée de différentes formes de bâtiments pour la surface habitable dont nous avons besoin, estimée au plus juste. En effet, dans le premier cas, plus la surface habitable est grande plus le ratio est faible alors qu'en réalité la surface de l'enveloppe extérieur augmente, alors que dans le deuxième cas, comme nous voyons la valeur absolue de cette surface des parois, nous comprenons très vite que plus elle est grande, plus cela coute cher en coût de construction, d'isolation, d'entretien et en dépenses d'énergie durant toute la vie du bâtiment. Pire, pour une maison passive où la consommation TOTAL de la maison est imposée par le référentiel, chaque m2 de surface de l’enveloppe en plus induit une nécessité d'isoler avec une résistance thermique R plus importante sur chaque m2 de l'enveloppe...

 
terioorkjn
Répondre
08/02/2016 15:01

Qu'est-ce que c'est ?
Comment l'orienter ?
Quelle est sa forme

 
Brigitte Meunier du Peu
Répondre
02/12/2013 11:30

Bonjour, qu'en est-il de la surface vitrée obligatoire dans les combles ? La RT 2012 et les 1/6è s'applique-t-elle ? Si oui ça fait des fenêtres de toit démesurées... Merci

Alex
Répondre
13/04/2015 15:00

Loi carrez > On ne compte que les surfaces habitables, soit hsp >1,80m...


 
boujemaa
Répondre
31/10/2012 09:45

Merci pour l'effort, c'est très intéressant


 
Ajouter un commentaire

OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×