Certification EUCEB

Le 22/10/2012

Les laines minérales commercialisées en France par l’ensemble des industriels adhérents du FILMM – le Syndicat des Fabricants d’ Isolant en Laines Minérales Manufacturées, dont Isover est membre – bénéficient de l’exonération de la classification cancérogène, en application de la Note Q de la Directive 97/69/CE, adoptée par la Commission européenne en décembre 1997, et transposée en droit français en août 1998.
À la suite de tests réglementaires effectués par un laboratoire indépendant reconnu, les produits Isover ont démontré, qu’ils satisfont aux conditions d’exonération de classement cancérogène selon la directive 97/69/CE.
Ces tests mesurent la rapidité d’élimination des fibres par l’organisme, si elles sont inhalées et qu’elles atteignent les alvéoles pulmonaires. Ils ont prouvé que les laines de verre et laine de roche Isover répondent parfaitement aux exigences de faible persistance qui conduit au classement d’exonération de cancérogénicité.
Suite à cette directive, depuis 2002, les laines minérales sont certifiées par l’EUCEB (European Certification Board for Mineral Wool Products) qui garantit dans la durée que la fabrication des produits mis sur le marché est exonérée de cancérogénicité au sens de la directive 97/69/CE.

L’engagement de Saint Gobain - Isover vis à vis d’EUCEB consiste à :

  • Fournir un rapport d’essai établi par un des laboratoires reconnus par l’EUCEB, prouvant que les fibres satisfont à une des quatre conditions d’exonération prévues dans la note Q de la directive 97/69/CE,
  • Se soumettre, deux fois par an, au contrôle de sa production par une tierce partie indépendante reconnue par EUCEB (prélèvements d’échantillons et conformité à l’analyse chimique initiale)
  • Mettre en place les procédures de contrôle interne dans chaque usine.

Les certifications des lignes de production sont consultables sur le site www.euceb.eu

Les produits répondant à cette certification sont reconnaissables grâce au logo EUCEB apposé sur les emballages.

Soyez le premier à commenter cet article

Ajouter un commentaire