Préparer mon projet en rénovation

Réussir l'isolation des combles perdus ou aménageables

Date de l’article
26/11/2020
Temps de lecture
15 min de lecture
Afficher tous les détails de l’article
Réussir l'isolation des combles perdus/aménageable

Vous envisagez d’isoler vos combles sans savoir par où commencer ? Avant de débuter vos travaux d’isolation, il convient d’identifier le type de combles que vous avez. Qu'ils soient perdus ou aménageables, différentes solutions sont possibles afin d’opérer une rénovation énergétique efficace.

Les différents types de combles

Un comble est une partie de l'espace intérieur d'un édifice qui se situe directement sous la toiture. Il est séparé des autres parties par un plancher ou une voûte. On en distingue généralement deux types : les combles aménageables et les combles perdus.

Charpente industrielle

Charpente fermette

/

Qu'est-ce que des combles aménageables ?

Sous les toits de votre habitation se trouvent des parties accessibles et habitables ? Pour savoir s'il s'agit bien de combles aménageables, vérifiez que :

  • la hauteur libre moyenne est supérieure à 1,80 m (N.B : une hauteur de 2,20 m est idéale) ;
  • la pente du toit est supérieure à 35° ;
  • la charpente est dite traditionnelle (c'est-à-dire une structure en bois massif réalisée sur mesure) ou à fermettes industrielles d'une assez grande hauteur (c'est-à-dire une charpente industrielle avec des fermes qui ne se posent pas sur le sol).

Qu'est-ce que des combles perdus ?

Si les pièces dont vous disposez sous les toits ne répondent pas aux exigences requises de hauteur, de pente de toiture et/ou d'espace (poutres de soutien mal situées), il s'agit de combles perdus. Malgré cette dénomination, ces combles peuvent toutefois être aménagés et exploités. Des travaux plus conséquents et plus coûteux seront cependant nécessaires dans ce cas car il faudra par exemple modifier la pente de la toiture ou surélever cette dernière en rehaussant les murs.

N.B : dans les deux cas, si le plancher des combles existe déjà, n'oubliez pas de vérifier sa résistance à la charge avant d'entreprendre les travaux.

Le saviez-vous ?

En amont, attention à la réglementation !

Pour toute création de surface habitable, il est obligatoire de déclarer les travaux en amont auprès de l'administration. Dans le cas où les combles aménagés feront moins de 20 m2 de surface, une simple déclaration de travaux suffit (prévoir 1 mois pour les formalités).

En revanche, si le nouvel espace est supérieur à 20 m2, un permis de construire sera nécessaire (compter alors 2 mois de délai moyen, qui peut atteindre jusqu'à 6 mois si vous êtes proche d'un site classé).

Pourquoi isoler des combles perdus ou aménageables ?

Aménager des combles présente l'intérêt évident de gagner des m2 de surface habitable, sans perdre d'espace au sol. De plus, la démarche est généralement bien moins onéreuse qu'un déménagement, une extension ou un agrandissement de la maison. Mais pourquoi réaliser une isolation des combles Qu'il s'agisse de combles perdus ou aménagés, l'isolation des combles est la première étape d'isolation à réaliser car elle représente le potentiel d'économies d'énergie le plus important dans une maison : 30% des déperditions sont en effet concentrées sur le toit d'une maison non isolée.
Hiver comme été, une forte résistance thermique en isolation de combles est primordiale. Le calfeutrement peut être réalisé par l'intérieur à l'aide de matériaux souples (en panneaux, rouleaux ou vrac) et lorsque l'on souhaite conserver la charpente apparente, on peut opter pour une isolation par l'extérieur de type Sarking.
Les règles de l'art pour l'isolation des combles à base de laine minérale ont été modifiées en juin 2009 (lien vers CPT n°3560). Les laines minérales permettent la réalisation conjointe de l'isolation thermique et acoustique des combles.
?

Des travaux d'isolation des combles pour des économies d'énergie

Une part importante des déperditions d'énergie d'une maison provient d'un faible niveau ou d'une absence d'isolation de la toiture (30%). Qu'ils soient perdus ou aménageables, il reste très pertinent d'isoler les combles. L'intérêt est double. D'une part, vous gagnez en confort car la chaleur ne s'échappe plus par le toit l'hiver et la fraîcheur est conservée l'été. D'autre part, il en découle des économies d'énergies appréciables avec à la clé une baisse de votre facture de chauffage et/ou refroidissement.

Le toit est la première source de déperdition de chaleur

/

Isoler les combles pour les préserver du bruit

Une isolation phonique des combles aménagés permet de protéger ce nouvel espace des nuisances sonores extérieures. Outre l'isolation de la toiture, il est aussi conseillé de traiter les sols et plafonds, afin de limiter la propagation du bruit d'une pièce à l'autre de la maison. Notez que les matériaux isolants fibreux peuvent répondre en même temps aux enjeux d'isolation thermique et d'isolation acoustique.

Protéger et valoriser les combles perdus ou aménagés via l'isolation

Isoler les combles permet également de protéger votre habitation des nuisibles, souvent attirés par les espaces mal isolés inoccupés. Dernier avantage et non des moindres : leur aménagement vous permet d'ajouter de la valeur à votre bien, aussi bien en raison de la surface habitable supplémentaire que de la baisse des dépenses énergétiques de votre bien.

Bon à savoir

Quelles aides financières pour isoler ses combles ?

Le gouvernement reconnaît que l'isolation des combles est une démarche de rénovation énergétique qui participe à la transition écologique de la France. Il octroie donc des aides financières aux particuliers qui s'engagent dans cette démarche.

Comment réaliser l'isolation des combles sous toiture ?

La mise en oeuvre varie selon le type de combles. Dans tous les cas, il vous faut opter pour un isolant présentant une résistance thermique (notée R) élevée. Notez que cette dernière dépend à la fois de l'épaisseur et de la conductivité thermique (ou lambda) du matériau. Pour isoler des combles, il est recommandé de choisir un R=8 m2.K/W avec une épaisseur d'isolant de 300 voire de 400 mm. Bon à savoir : à épaisseur égale comparée, plus le lambda est faible, plus le matériau est isolant.

Différents matériaux isolants offrent simultanément une isolation thermique et une isolation phonique, telle la laine de verre à dérouler (panneaux ou rouleaux) ou à souffler, si le comble est peu accessible.

Comment isoler les combles aménagés ?

La mise en oeuvre diffère selon le type de charpente de votre toiture. Pour une charpente traditionnelle, vous pouvez effectuer une isolation en deux couches avec une isolation entre et sous chevrons ou une isolation sous chevrons en une seule couche.

Dans le cas d'une charpente à fermettes industrielles, vous effectuez l'isolation entre fermettes. Il est aussi intéressant de placer un second lit d'isolant plus faible de façon continue sous les fermettes pour limiter le pont thermique induit par les fermettes.

Comment isoler les combles perdus ?

Pour les combles perdus, les techniques varient notamment selon la configuration de l'espace et les contraintes auxquelles vous devez faire face. Dans le neuf, il est courant d'utiliser de la laine à dérouler fixée sous les solives avant la pose du plafond ; en rénovation, la laine est posée sur le plafond entre solives puis complétée par un lit supplémentaire sur solives (ne jamais poser le lit d'isolant à cheval sur les solives sans que l'espace entre solives comporte déjà un 1er lit d'isolant). En cas de plancher existant, vous pouvez poser la laine en la déroulant sur le plancher. Autre option adaptée, s'il s'agit d'un comble difficilement accessible : la laine à souffler, soit sur plancher, soit sur le plafond existant.

Quel que soit votre type de comble, n'hésitez pas à vous référer à l'avis d'un professionnel. N.B : sachez que dans certains cas, il peut être pertinent de poser un pare-vapeur lors de l'isolation de la toiture afin de protéger les bois de charpente de l'humidité (transfert de vapeur d'eau depuis l'air intérieur du logement). Attention, si vous prévoyez la pose d'un plancher au-dessus de l'isolation, vous devez impérativement prévoir la pose d'un pare vapeur sur la surface avant d'isoler.

Isoler des combles perdus ou aménagés dans les règles de l'art

Depuis le 1er juillet 2020, deux nouveaux DTU sont entrés en application pour cadrer les règles à respecter pour l'isolation des combles perdus ou aménagés :

  • Le DTU 45.10, relatif à l'isolation à base de laines minérales en panneaux ou en rouleaux ; ce dernier rend obligatoire l'utilisation de laines  certifiées semi-rigides ou rigides pour l'isolation de combles aménagés ;
  • Le DTU 45.11 dit "soufflage", relatif à l'isolation à base de laines en vrac ou en flocons ; ce dernier intègre de nombreuses règles pour la protection des équipements tels que les spots lumineux, les boîtiers électriques et VMC ou encore les trappes de visite et conduits de cheminée. Ce document indique notamment à quel moment il est utile de poser une membrane pare-vapeur.

Ces deux DTU imposent en outre la tenue d'une visite pré-technique pour un état des lieux avant tout démarrage de chantier.

Combles aménagés