Réglementation thermique

Concevoir sa maison basse consommation

Date de l’article
28/09/2019
Temps de lecture
6 min de lecture
Afficher tous les détails de l’article
Concevoir sa maison basse consommation

La première étape d’un projet de construction consiste à définir le niveau de performance à atteindre en termes de consommation d’énergie car outre le confort qu’elle apporte, elle valorise votre patrimoine immobilier. A ce jour, tout projet dans le neuf doit respecter les exigences de la RT 2012 mais des labels permettent d’aller au-delà des exigences réglementaires et préparent le passage à la construction à énergie positive.

Projet maison basse consommation

Qu’il s’agisse d’une construction neuve ou d’une rénovation, la logique est la même : tout commence par l’enveloppe du bâtiment. Celle-ci doit permettre de limiter au maximum les besoins en énergie liés au chauffage ou à la climatisation afin qu’ils ne représentent plus 75% de la consommation globale du logement tel un bâtiment construit sur les bases RT 2005.

La formule gagnante pour un habitat confortable et économe en énergie se base sur la triple association : isolation thermique de l'enveloppe + étanchéité à l’air des parois de l'enveloppe et gestion de la vapeur d'eau + ventilation maîtrisée. Il est alors important de viser la très haute performance.

La réglementation thermique RT 2012 a conçu son référentiel sur les exigences du label BBC-effinergie. L’extension de la RT 2012 à l’ensemble des bâtiments neufs au 1er janvier 2013, oblige à concevoir tous les bâtiments sur des bases du Bâtiment Basse Consommation, soit avec une consommation d’énergie primaire ciblée en moyenne à 50kWhep/m2.an (modulée selon la rigueur climatique de la zone où est construit le bâtiment et son altitude)1.

La RT 2012 ne constitue toutefois pas le plus haut niveau d’efficacité énergétique d’un bâti. Il s'agit d'une étape vers un bâtiment plus sobre en énergie. Il faut savoir que les solutions constructives, matériaux et équipements actuellement disponibles sur le marché, permettent de construire des bâtis encore plus performants et économes en énergie tels qu’une maison passive voire une maison à énergie positive, c’est-à-dire un bâtiment qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme (consommation moyenne annuelle), menant ainsi la construction vers l’étape du bâtiment BEPOS prenant en compte le référentiel E+C-, objectif visé pour la RE 2020.

Coût d’une maison basse consommation

La construction d’un bâtiment dont le niveau d’isolation permet d’atteindre les exigences de la réglementation actuelle RT 2012 (calée sur les exigences du BBC-effinergie ) ne présente qu’un surcoût apparent de l'ordre de 5 à 10 % par rapport à un bâtiment RT 2005. Or une maison BBC consomme deux fois moins d’énergie qu’une maison RT 2005. Face à un coût croissant de l’énergie et compte tenu d’un surcoût de l’isolation amorti en une à deux années, les pouvoirs publics ont opté pour le Bâtiment Basse Consommation comme référence réglementaire de construction à compter du 1er janvier 2013.

Effinergie promeut le bâtiment très performant

Effinergie® est la marque du 1er label français Bâtiment Basse Consommation (BBC-effinergie) et identifiait jusqu’alors les bâtiments à faibles besoins énergétiques. Elle n'a de cesse de faire évoluer ses différentiels labels pour des bâtiments toujours plus performants et accompagne la promotion des constructions et rénovations de bâtiments confortables et respectueux de l’environnement. Son observatoire de la construction permet de préparer l’évolution de la construction vers la prochaine réglementation environnementale 2020 (RE2020).

Le site www.effinergie.org vous propose ses guides « Réussir un projet » en neuf comme en rénovation, la liste des opérateurs pouvant faire les mesures d’étanchéité à l’air des bâtiments et d’autres conseils techniques et administratifs pour aller vers des bâtiments à très faibles consommations.

La RT 2012 enrichie par 2 nouveaux labels

En parallèle de l’évolution régulier des labels Effinergie pour favoriser l’évolution du bâtiment vers la très haute performance énergétique, la RT 2012 s’est enrichie de 2 niveaux d’exigences supérieures au niveau RT 2012. Découvrez ces nouveaux labels HPE et THPE dans notre article dédié .

1) Consommation en énergie primaire pour le chauffage, l’eau chaude sanitaire, l’éclairage, la ventilation et les auxiliaires de ventilation et de chauffage.

En savoir plus :