Isolation du plafond d’un garage ou sous-sol avec Panodal

Afficher tous les détails de l’article
isolation du plafond d’un garage ou sous-sol

Ponts thermiques, sensation de froid… Un plancher en béton qui sépare la maison d’un sous-sol non chauffé est toujours source de déperdition thermique. Mais il est facile de régler ce problème à l’aide d’une isolation en laine de verre.

Un plancher intermédiaire, constitué de poutrelles et d’entrevous en béton, a comme principal défaut de ne pas être isolant. Cette caractéristique est sans importance entre deux niveaux habités(et donc chauffés à la même période) mais elle est défavorable sur le plan thermique lorsque le niveau inférieur est un sous-sol non chauffé ou un vide sanitaire. Pour limiter les déperditions et ponts thermiques, il est donc nécessaire de rapporter une isolation. Celle-ci peut être effectuée soit par le dessus, soit par le dessous. La première technique consiste à tirer une chape flottante ou isolante en béton allégé (ʎ de 0.060 à 0.045 W/m2.K au mieux) mais cela génère de nombreuses contraintes au niveau de la structure du bâtiment notamment par la rehausse des sols issue de cette solution. La seconde consiste à isoler le plancher par le dessous à l’aide de panneaux semi-rigides en laine de verre Panodal. Recouverts d'un revêtement en aluminium micro-perforé, ils sont perméables à la vapeur d’eau afin d’éviter tout risque de condensation dans la paroi. De plus, ce revêtement contribue à une meilleure luminosité de la pièce. Classés A1 en réaction au feu, les panneaux Panodal sont, en outre, incombustibles.

 

Cette isolation cumule les avantages :

  • Simplicité de mise en œuvre ;

  • Forte performance thermique ;

  • Semi-rigidité facilitant l’intégration des câbles et réseaux ;

  • Surfaçage aluminium nettoyable

  • Pas de nuisance pour les habitants (isolation réalisable en logement occupé) ;

  • Hauteur sous plafond dans les pièces de vie conservée.

 

L’isolation en panneaux Panodal s’effectue simplement par pose rapportée en sous face de plancher. La fixation des panneaux est assurée par des chevilles à rosace (Ø 35 à 85 mm) adaptées à la nature du support. La légèreté et la semi-rigidité des panneaux permettent leur mise en œuvre par une seule personne.

Isoler un plafond de garage, ou de sous-sol ? La solution

Étapes de mise en oeuvre

3

1/3 - Fixation des panneaux au plafond

3 Actions à suivre

2/3 - Pose de l’adhésif de finition

2 Actions à suivre

3/3 - Traitement des points singuliers

8 Actions à suivre

Détails techniques

1

1/1 - Détails techniques

2 Actions à suivre

Quantitatif

Retrouvez ici, quantifié par m2 d’ouvrage, le descriptif type des éléments indispensables pour réaliser l’isolement d’un plafond de sous-sol maçonné.

Composants du système

Quantité par m2 d’ouvrage

Panodal Alu Isover

2

Panodal Tape Isover

1

Chevilles à rosace adaptées au support

 

(Ø 35 à 85 mm)

10

 

Pour en savoir plus : https://www.isover.fr/sites/isover.fr/files/assets/documents/Isolation-sous-face-dalle-Panodal.pdf