Rénovation énergétique : isoler pour faire des économies d'énergie

Une rénovation énergétique maximale

Située au cœur de l’Ardèche, cette maison construite dans les années 1970 est typique de son époque : un étage d’habitation sur un sous-sol surélevé et une surface habitable de 90 m² seulement. Les propriétaires ont souhaité profiter d’une partie de ce rez-de-chaussée afin d’agrandir la maison et de redistribuer les pièces sur les deux niveaux. La rénovation de cette partie de la maison a ainsi pu remplir deux objectifs :

  • valoriser esthétiquement la maison par le ravalement des façades et la réalisation d’une extension ;
  • réaliser des économies d’énergie en effectuant des travaux d’ isolation thermique car seuls les combles perdus étaient recouverts de 10 cm de laine.

Après rénovation globale, la surface habitable de la maison a augmenté de 45 mètres carrés et sa consommation d’énergie a baissé de manière drastique. Grâce à la qualité des travaux et aux performances énergétiques atteintes, la maison a reçu le certificat NF Maison Rénovée et le label BBC Effinergie Rénovation.

Une consommation d'énergie divisée par 9

Le DPE ( diagnostic de performance énergétique ) effectué avant les travaux a permis d’évaluer la consommation énergétique du bien et d’identifier les points d’amélioration. Partant d’une consommation d’ énergie primaire de 525 kWhep /m².an, la maison se situe désormais à 64 kWhep/m².an, soit une consommation d’énergie divisée par 9 ! Ces résultats ont été obtenus grâce à des solutions d’isolation simples mais efficaces (combinaison de l’ isolation par l’intérieur et par l’extérieur pour les murs en parpaing ou encore isolation des combles perdus par une laine à souffler) et faciles à mettre en œuvre. L’attention particulière prêtée au traitement de l’ étanchéité à l’air a également été favorable aux économies d’énergie réalisées dans ce bâtiment.

Des locataires heureux

Mise en location, la maison est habitée depuis la fin des travaux par un couple avec trois enfants. Après plus d’une année de présence, ils témoignent :

Nous sommes vraiment très contents de cette location car la maison est confortable et très agréable à vivre été comme hiver. Côté économies d’énergie, au vu des dernières factures, la classe B du DPE (64 kWhep/m²/an) semble se confirmer. Par exemple, depuis le printemps, l’eau chaude sanitaire a été produite exclusivement par les capteurs solaires.

En savoir plus sur :


0 commentaire


× OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.