Choix du système constructif

L'isolation dans le neuf - Choix du système constructif

Un bâtiment bien isolé ne se résume pas à un bâtiment dans lequel on installe des matériaux performants. C’est la mise en œuvre d’un ensemble de systèmes complets d’isolation et de protection qui sont adaptés pour garantir la performance à atteindre.

Dans une maison très bien isolée comme un bâtiment visant la basse consommation d’énergie tel que l’exige aujourd’hui la RT 2012, les ponts thermiques peuvent représenter une part plus ou moins importante des déperditions et donc des consommations. Il paraît donc essentiel de rechercher les systèmes de construction qui diminuent fortement les ponts thermiques .

En fait, tout système constructif, qu’il s’agisse de :

  • maison maçonnée,
  • maison à ossature bois ou métallique,
  • maçonnerie isolante,
  • système d’isolation par l’extérieur,
  • système d’isolation par l’intérieur …

présente des ponts thermiques qui ne sont pas les mêmes selon le système et pour lesquels la solution adaptée de traitement doit être :

  • définie par le concepteur
  • proposée par les industriels
  • mise en œuvre par l’entreprise

Ce traitement des ponts thermiques est indispensable en tenant également compte de  l’étanchéité à l’air de l’enveloppe du bâti.
Pour en savoir plus : performance thermique .


3 commentaires

  • Stef

    Il y a 5 mois

    Bonjour,
    J'ai un projet de construction de bâtiment destiné à recevoir du public avec plusieurs propositions d'isolations pour répondre aux coefficients R suivants:
    - R= +6 pour les murs : fibre de bois de 160 entre montants + 80 croisées à l'intérieur
    - R= +8 pour le toit : fibre de bois de bois de 200 entre pannes + 140 croisées entre chevrons.
    Sachant que le bâtiment aura un bardage métallique, pouvez-vous m'indiquez si cela vous paraît cohérent et performant ,

    D'avance, merci pour votre réponse et conseils

    Stef
    • Sofi29

      Il y a 3 mois

      Bonjour Stef,

      C'est l'étude thermique de votre projet, obligatoire pour toute construction neuve, qui vous permettra de définir le respect de ce projet aux exigences de la réglementation thermique pour le neuf.

      Ce que l'on peut voir avec les résistances thermiques visées, c'est que le choix du niveau d'isolation est volontaire, surtout pour les murs ! En toiture, il respecte les préconisations pour un bâtiment performant. Pour les murs, le choix va au-delà des préconisations (actuellement R=4 pour un bâtiment niveau BBC RT2012). Il est toutefois dommage de ne pas viser au moins R=10 en toiture si vous choisissez de poser R=6 en murs. En effet, la toiture est le 1er poste de déperditions calorifiques avec environ 30% des déperditions, suivent ensuite les murs avec des déperditions de l'ordre de 16 à 25% selon le mode constructif choisi.

      Bonne réflexion !
  • Putch

    Il y a 10 mois

    Bonjour,

    MErci pour votre site, il est vraiment très bien fait ! happy

    Le projet de construction neuve que nous étudions stipule une isolation de la toiture comme suit :

    - 16 cm de laine minérale U 0.034
    - 5 cm de polyurétane U 0.028

    La région est très chaude et ensoleillée.

    Est-ce que mon calcul de R = 6.48 est juste ? Et si oui, est-ce insuffisant comme isolation de toiture ?

    Merci de votre réponse.
    • sofi29

      Il y a 8 mois

      Bonjour Putch,

      Dans une région chaude et ensoleillée, il est important de prévoir une forte performance d'isolation thermique de la toiture, surface du bâti la plus exposée au rayonnement du soleil. Aussi, un R de tout juste 6.50 m2.K/W est à mon sens bien insuffisant pour garantir le confort thermique dans le comble. Il vous faut viser une résistance minimale R=8m2.K/W, prévoir un système de ventilation avec débits variables notamment pour assurer le renouvellement accéléré du volume d'air en soirée en cas de forte chaleur.

      Il est également primordial de prévoir un système d'occultation extérieure des fenêtres de toiture car si le vitrage reste exposé au soleil dans la journée, il échauffe l'air du comble. Les fenêtres agissent alors comme autant de "radiateurs" allumés toute la journée et la surchauffe du comble est assurée. Le comble sera d'autant plus difficile à rafraîchir que ses parois seront fortement isolées. Il est donc important de prévoir a minima des stores extérieurs pour casser le rayonnement solaire sur le vitrage.

      Par ailleurs, il faut faire attention à l'association du PU et de la laine de verre. Si vous utilisez un produit étanche à la vapeur d'eau, il faut qu'il soit positionné du côté chauffé des parois afin d'éviter tout problème de gestion de la vapeur d'eau dans les parois et les désordres qui peuvent en découler.

      Cordialement.
  • Pitchou

    Il y a 4 ans

    afin de me permettre de calculer le coefficient de transmission thermique U en W/m².K des composants d'une toiture, j'ai besoin de savoir quelle est la valeur moyenne de la conductivité thermique du revêtement d'étanchéité bitumineuse (bicouche 2+3mm ou monocouche 4mm) ansi que la valeur de la chaleur massique ?
    Merci de votre réponse
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Pitchou,

      Pour avoir ce type de données, il vous faut vous adresser directement au fabricant de la couche bitumineuse envisagée. Ce sont généralement des données qu'on ne peut obtenir qu'auprès des fabricants.

× OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.