Isolation des combles en rénovation

L'isolation des combles - Isolation des combles en rénovation

L’ isolation des combles en rénovation est une priorité au vu du taux de déperditions thermiques d'une toiture peu ou mal isolée. Rentables et très souvent faciles à mettre en œuvre, les travaux d’isolation des combles représentent l'opportunité d'améliorer significativement la performance énergétique globale de l’habitat.


39 commentaires

  • Laurent

    Il y a 2 mois

    Bonjour,

    Je rénove actuellement des combles aménagés sur 1 maison de 1968. La laine de verre est apparente, abimée et pendante par endroit. Surtout, elle laisse apparaître un film plastique ancien positionné entre les tuiles et les liteaux (plastique lui même déchiré à de très nombreux endroits).

    - dois-je retirer ce plastique dont j'ignore tout de l'utilité ? J'imagine que vu l'année de construction de la maison en 68, celui-ci n'est pas HPV
    - puis-je tenter de positionner un film HPV entre les chevrons (agrafé ?) cela permettrait de protéger au minimum l'isolant de la poussière ? Si oui, puis-je positionner le nouvel isolant directement à son contact ?
    - dois-je seulement me contenter de laisser une lame d'air (2 cm) entre l'isolant et les tuiles (mais l'isolant ne sera pas protégé des intempéries) ?
    Si vous me conseillez la dernière méthode (lame d'air 2 cm sans HPV agrafé) : entre les chevrons et les tuiles, l'espace est d'environ 3 cm, puis-je alors positionner l'isolant sur toute l'épaisseur du chevron ?

    Un grand merci pour vos conseils

    • sofi29

      Il y a 1 mois

      Bonjour Laurent,

      Si le plastique positionné en écran de sous toiture est déchiré, il n’a plus son office de protection de la laine en cas d’infiltration accidentelle (en cas de déplacement ou rupture d’un élément de couverture). Mieux vaut donc l’enlever (découpe au ras des chevrons).

      Le rôle de l’écran de sous toiture est multiple mais en matière d’intempéries, ce qui protège avant tout l’isolant, c’est la couverture blunk La pose agrafée entre chevrons d’un écran de sous toiture n’est pas recommandée car cela peut créer des zones de retenue d’humidité contre les chevrons de la charpente et est donc potentiellement dommageable pour la longévité de la charpente.

      Pour la réalisation de l’isolation sans écran de sous toiture, il faut que la 1ère couche de laine posée entre chevrons laisse une lame d’air d’au moins 2cm sous les liteaux supports de couverture et non sous les tuiles. De fait, l’épaisseur du 1er lit de laine correspond à la hauteur des chevrons sous les liteaux moins les 2cm de lame d’air ventilée à prévoir, en tenant compte de la reprise d’épaisseur de l’isolant choisi. L’isolant mis en œuvre entre chevrons doit avoir un lambda <0.036W/m.K conformément aux exigences du CPT3560 et des DTA Isolation des combles à l’aide d’une laine minérale. Vous pouvez retrouver les informations ici https://www.isover.fr/sites/isove...er-Prescriptions-Techniques-3560.pdf et télécharger le CPT ici http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3560-v2.pdf

      Bons travaux !
  • petitpatrice

    Il y a 4 mois

    Bonjour,

    J’ai parcouru ce site très intéressant et les interventions des uns et des autres sont très intéressantes. J’ai un projet d’isolation que je voudrais soumettre à vos avis éclairés.

    Il s’agit d’une maison de 1972, les murs d’enceintes de l’étage de vie sont en moellons(20cm)+vide d’air(10cm)+brique plâtrière(3cm) posés sur une dalle béton sur un sous-sol complet semi-enterré (moellons). L’étage de vie à un plafond en brique plâtrière suspendus que je n’envisage pas de retirer, enfin les combles sont aménagés partiellement (dans le centre de la maison, par des cloisons créant de fait, des combles froids).

    Je fais faire une isolation par l’extérieur et je remplace tous mes ouvrants pour traiter le sujet isolation des murs, portes et fenêtres. (le sous-sol aménagé également est actuellement isolé par l’intérieur murs et plafond.)

    C’est sur la partie combles que je ne suis pas sur des approches que j’imagine.

    Aujourd’hui, l’intégralité du plancher des combles (aménagés + froids) est recouvert de rouleaux de laine de verre de 8/10cm, et j’en vois 2 couches. Un plancher bois a été rajouté par-dessus pour la partie aménagée. Les rampants de la partie aménagés, sont a priori isolés grâce à de laine de verre de 10cm (place disponible entre lambris d’habillage et liteaux). Les cloisons séparant les combles aménagés des combles froids sont en bois sur lequels sont collés 2 couches de polystyrene expansé de (5cm chacune puis une couche de laine verre (10cm) qui a été, a de nombreux endroits visité « dépouillé » par des animaux non identifiés (peut être des loirs).

    Je fais refaire la couverture de cette maison (changement de tuile et de liteaux), donc à cette occasion plusieurs approche d’isolation s’offre à moi.

    La première qu’on me propose, c’est une isolation mince multicouches posée sur les actuels liteaux après avoir retiré les tuiles. Un vide d’air est créée avec la deuxième partie de l’isolation mince, puis des liteaux portant les nouvelles tuiles sont posés par-dessus :
    - Je lis à droite et à gauche que l’efficacité de l’isolation mince est toute relative sans réussir à me faire un avis. Si ce n’est que l’isolation mince ne peut être la seule isolaion du toit, ça ne peut être qu’en complément. Ce qui est le cas, mais comme l’ancienne isolation est très abimée par les bestioles, je me dis qu’il faut que je remplace et dans ce cas, je ne suis plus convaincu que la solution soit la meilleure.
    - De plus, je ne veux pas « chauffer » les greniers, donc je pense être obligés de conserver de l’isolation au sols même si j’ai l’isolant mince sous toiture.

    La deuxième approche est de raisonner par l’intérieur, en rajoutant une couche contre l’actuel lambris ou en le retirant. mais pour avoir une bonne épaisseur, il faut que j’ai au moins 20cm et, là j’ai un problème d’un côté car l’arrivée de l’escalier, ne me laisse pas beaucoup de hauteur d’homme, je devrais donc réduire l’épaisseur sur le rampant SUD, ce que je trouve moins efficace, surtout que j’aimerai bien que mes combles aménagés soit vivable l’été (Lyon).

    Enfin troisième approche, je remplace la laine de verre en rouleaux des combles froids par un isolant soufflé sur 40 cm, que je recouvre d’un plancher OSB pour utiliser le grenier, mais sans isolation sous tuile dans la partie comble froid. Je remplace l’isolation des cloisons verticales par de laine de bois (20cm + les 10 cms de polystyrene) et enfin, remplacement de l’isolation sous rampant au niveau des combles aménagés, par un isolation neuve type laine de roche ou tout autre isolant de 10cm d’épaisseur (j’ai pas plus).

    L’objectif est d’avoir une isolation qui permet qu’il ne fasse pas trop chaud l’été et que l’hiver ne nous coute pas trop en chauffage.

    Pour le moment, je n’obtiens que des devis avec de l’isolation mince. Il semble qu’en rénovation tous les couvreur s’accordent sur les même type de produit, à moins que finalement c’est ce qui soit le moins cher finalement…

    Quelques paramètres : 200m2 de toitures, 74 m2 de combles froid, 41 m2 de combles aménagés.

    Merci pour votre aide.
    • sofi29

      Il y a 4 mois

      Bonjour Patrice,

      Je ne vais pas entrer dans une discussion sur la performance ou non des produits minces réfléchissants comparée à celle d’autres isolants plus traditionnels. Hors Avis Technique validant leur performance, la résistance thermique de ces produits est définie dans les règles ThBat disponibles ici http://www.rt-batiment.fr/fileadm...2/textes/Th-bat_publication_2015.pdf (page 45 pour ces produits).
      Une chose est certaine, le confort d’été dans les combles aménagés relève de la capacité des parois à freiner le flux de chaleur vers l’intérieur en journée (y compris les parois vitrées). Les diverses études réalisées montrent qu’il faut une forte résistance thermique des parois associée à l’occultation des ouvrants de toiture en journée et à une surventilation du comble en soirée (voire aussi la nuit). Si vous ne l’avez lu, je vous invite à lire cet article https://www.toutsurlisolation.com/Actualites/Inertie-du-batiment

      Concernant votre chantier, il y a plusieurs questions auxquelles je vais tâcher de répondre mais voici tout d’abord ce que je note :

      - Conformément aux exigences du CPT3560, dès lors qu’il y a réfection de la couverture, vous avez obligation à faire poser un écran de sous toiture HPV (Haute Perméabilité à la Vapeur d’eau.
      - En construction neuve comme en réfection, les faux combles (combles froids) doivent être isolés au sol avec la même performance thermique que celle posée en rampants de combles aménagés et en rénovation, pour votre confort, la résistance thermique de la toiture doit s’approcher le plus possible de la résistance thermique R recommandée dans le neuf.
      - Lorsqu’un plancher de stockage est prévu au-dessus d’un isolant posé en comble perdu ou faux comble, un pare vapeur doit être posé sur le plancher existant avant l’isolation.
      - Si la laine a été dépouillée en toiture, c’est que des grilles fines anti-intrusion de petits animaux n’ont pas été placées sur les ouvertures de ventilation du comble. C’est obligatoire dès lors que l’ouverture fait plus de 2cm d’épaisseur (DTU Couverture série 40) et cela quelle que soit la nature de l’isolant fibreux posé. J’ai vu des souris s’infiltrer par une fente de tout juste 1.5 cm sad

      Si vous optez pour un produit mince réfléchissant en toiture, posé en remplacement d’un écran de sous toiture, soyez vigilant quant au produit proposé par votre couvreur : il existe quelques références de produits minces réfléchissants qui sont HPV mais la majorité des produits est étanche à la vapeur d’eau. Or, posé ainsi dans la toiture :
      - il est impératif qu’il soit HPV sous peine d’avoir des désordres à terme (humidité en sous face, moisissures, champignons...).
      - il doit couvrir l’ensemble de la toiture, y compris les combles perdus.

      Pour l’isolation de la partie aménagée, mieux vaut déposer le lambris pour réaliser l’isolation depuis l’intérieur. Les lambris n’aiment pas être confinés or ils se retrouveraient ici pris en sandwich. Il vous faut aussi prévoir une membrane pare vapeur et d’étanchéité à l’air du côté chauffé des parois en toiture pour respecter les règles de l'art en combles aménagés (CPT 3560).

      Dans la mesure où les faux combles sont ventilés, leur sol doit être bien isolé pour ne pas pénaliser le confort des pièces situées à l’étage inférieur. De plus, s’ils comportent un plancher pour stockage, il faut impérativement poser un pare vapeur en sous face de l’isolation. La membrane pare vapeur posée sera remontée et étanchée à l’aide d’un mastic adapté sur la base des parois verticales de la partie aménagée en combles afin d’assurer l’étanchéité à l’air du plancher de cette pièce.

      Les fenêtres de toiture doivent être équipées de volets ou a minima de stores solaires extérieurs pour limiter l’échauffement des vitres et par conséquence celui de l’air intérieur des combles. Sans protection solaire, cela équivaut à laisser un radiateur ouvert toute la journée sad

      Enfin, 10cm de laine, quand bien même il en existe au lamba de 0.030W/m.K (GR 30 https://www.isover.fr/produits/catalogue/gr-30-kraft ou Multimax 30 https://www.isover.fr/produits/catalogue/multimax-30-nu par exemple), ne suffiront pas à vous apporter le confort nécessaire tant en confort d’hiver qu’en confort d’été sur la région où vous habitez. La nature roche de la laine n’apportera pas plus de confort qu’une laine de verre : son meilleur lambda est inférieur à celui d’une laine de verre et elle est plus lourde à mettre en œuvre.

      Je ne sais si vous avez étudié la possibilité d’isoler la toiture totalement pas l’extérieur https://www.toutsurlisolation.com...lation-de-la-toiture-par-l-exterieur mais dans le cas de la réfection de votre couverture, cela pourrait être une solution pour obtenir une isolation performante par la rehausse des chevrons de toiture (Système Intégra Réno par exemple) et de fait, régler le problème de hauteur disponible dans l’escalier menant aux combles.

      Bonne réflexion happy
    • petitpatrice

      Il y a 3 mois

      Merci beaucoup pour le temps à détailler les options.

      je vais étudier la solution avec le couvreur de la réhausse, je n'y avais pas pensé.

      Vos conseils sont vraiment à propos et je vous remercie beaucoup pour ça. Je file lire le sujet sur l'inertie
  • BP

    Il y a 7 mois

    Rénovation d'une maison date de construction 1875 région Centre :
    Remise à neuf de la toiture en ardoise avec écran de sous toiture
    et un minimum de 2 cm de lame d'air entre écran et ardoises.

    Nous avons fait posé entre les chevrons dans l'espace disponible de 30 à 20 cm (la charpente ayant été entièrement recalée) un

    IBR Revêtu Kraft Ep :100

    Ensuite un

    Isoconfort 35 Revêtu Kraft Ep : 220

    Puis

    Membrane Stopvap
    plaquée sur les fourrures à l'aide d'un adhésif

    Mise en œuvre identique pour le plafond.

    Nous avons constaté que le Kraft IBR sur certaines parties des sous-pentes
    n'avait pas été lacéré totalement. Le Kraft IBR n'a pas été lacéré du tout sur la
    totalité du plafond.

    La membrane Stopvap a été posée uniquement sur les rampants.
    Doit-elle descendre sur la partie droite des murs?

    Quels sont les risques et actions à entreprendre ?

    Merci par avance
    cordialement
    • MarcIsover

      Il y a 7 mois

      Bonjour tout d'abord,

      Je vais me contenter de vous faire quelques observations. Il faudrait d’une part être sur place pour mieux apprécier la situation et d’autre part, il est difficile d’estimer les désordres que vous pourriez rencontrer.

      Tout d’abord, l’IBR n’est plus admis en rampants http://www.cstb.fr/pdf/atec/GS20-U/AU150356.pdf

      Ensuite pour ne pas avoir profité des 20 cm minimum de disponible pour mettre en œuvre une laine type Isoconfort (ou un GR 32 140 ou 160 en rouleau avec le kraft lacéré à raison d’une dizaine de fentes au m²) afin d’obtenir à la finale une meilleure isolation car avec une résistance thermique plus élevée.

      Il existe des suspentes de ce type https://www.isover.fr/produits/catalogue/suspente-integra-2 ou celle-ci https://www.isover.fr/produits/catalogue/suspente-integra-2-reglable qui permettent une pose plus étanche de la membrane, dispensent de l’utilisation d’un adhésif.

      Je vous ai donné précédemment la règle que l’on trouve dans le CPT 3560-V2 http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3560-v2.pdf pour lacérer un revêtement krfat (qui n’est pas un pare vapeur car son Sd n’est pas suffisant). Je ne sais pas ce que vous entendez par « totalement » et je ne sais vous dire si l’absence de lacération sur le plafond aura des conséquences.

      La membrane doit être en pose continue pour être efficace. Les risques sont une moins bonne étanchéité à l’air et une migration de vapeur d’eau dans l’isolant. Comment les lés ont été jointoyés entre eux ? Il faut employer l’adhésif dédié au risque de voir les lés se désolidariser

      Vous trouverez ici https://www.isover.fr/systemes/ap...tions/isolation-des-combles-amenages différents schémas de pose « idéale » selon la structure de la charpente.
      Difficile de vous en dire plus ni ce qui risque de se passer à l’avenir. Beaucoup de paramètres entrent en ligne de compte tels que la ventilation du comble et la zone climatique.

      Cordialement
  • Moi

    Il y a 8 mois

    Bonjour,
    j'ai une maison de plein pied dans l'aude.
    En plafond (2.70m) j'ai un dalle béton de 15 cm non isolée.
    Est-ce un bon choix de l'isoler avec de la ouate de cellulose avec un R=7 (environ 35cm) par le dessus dans les combles perdus ?
    Voyez vous une meilleur solution ? Est -ce nécessaire de l'isoler ?
    Merci
    • MarcIsover

      Il y a 8 mois

      Bonjour,

      L’isolation en vrac est à privilégier pour les combles difficiles d’accès et selon la configuration du plancher. Dérouler des rouleaux d’isolant est une tache relativement aisée à condition que les lieux s’y prêtent.

      Si le niveau de résistance thermique choisi est bon, Il existe différents types d’isolants pour répondre à votre besoin. Le choix peut se faire en fonction de nombreux critères dont le poids apporté sur le plafond (en cas de plafond suspendu), leur classement au feu, les additifs incorporés, etc….

      Pour information et pour résumer très très brièvement une longue histoire, le sel de bore ajouté dans la plupart des ouates de cellulose a été interdit pour des questions de classement de toxicité (je ne sais pas si le terme est complètement approprié) puis remplacé par des sels d’ammonium. Ces derniers ont donné lieu à des dégagements d’ammoniaque (ou d’odeur d’ammoniaque ? les chimistes me pardonneront) en présence d’humidité et leur usage a été rapidement suspendu et les fabricants de ouate sont revenus à l’emploi du sel de bore en attendant de lui trouver un produit de remplacement.

      D’autres types d’isolants tels que les laines minérales en flocons (type Comblissimo) ne présentent pas ce genre de désagréments.

      Je vous invite à prendre connaissance de ca paragraphe https://www.toutsurlisolation.com/Choisir-son-isolant

      Le rapport prix/performance thermique peut aussi entrer dans les paramètres de choix : https://www.toutsurlisolation.com...ir-son-isolant/Comparer-les-isolants

      Oui, Il est nécessaire d’isoler votre maison, peut-être moins dans votre région par rapport au confort d’hiver mais l’isolation entre en compte aussi dans le confort d’été car une forte résistance thermique freine la pénétration de la chaleur. Il faut y adjoindre deux autres facteurs prioritaires qui sont l’obturation des ouvertures par l’extérieur (volets, rideaux occultants extérieurs, brise-soleil, etc…) et la sur ventilation du bâti pendant les périodes plus fraîches.

      Vous entendrez peut-être parler de déphasage. C'est un paramètre qui entre pour une part plus faible dans le confort d'été.

      Quel que soit votre choix, il faut veiller à ce que l'isolation se fasse dans les règles de l'art et que l'isolant soit posé en accord avec son avis technique

      Espérant vous avoir aidé dans votre décision.

      Bien cordialement
  • flo

    Il y a 8 mois

    Bonjour,
    Je viens d'acheter une maison de 40 ans, murs briques + polystyrène + brique + plâtre. Les vieilles fenêtres en bois vont bientôt etre changées par des fenêtres en alu et performantes.
    Je souhaite procéder à l'isolation des combles perdus dont je viens de faire déposer l'ancienne laine de verre (qui était petite et posée à l'envers) et traiter la charpente. la charpente est en fermettes et tous les plafonds sont en lambris. Je souhaiterais mèttre soit une nouvelle laine de verre soit de la laine de roche en rouleaux ou à épandre manuellement. Dois je installer un pare vapeur ou un frein vapeur? J'ai peur que les plafonds en lambris pourrissent ou moisissent a la longue si je ne fais pas l'installation correctement.
    Je vais également installer une vmc simple flux hydroreglable en complément puisqu'il n'y a pas de vmc.
    Ma question est de savoir si je dois installer soit rien juste la laine minérale (mais la poussière va passer par les lambris) soit un pare vapeur ou soit un frein vapeur parce que je ne trouve pas l'information lorsque les plafonds sont en lambris directement sur la charpente.
    La maison est dans le sud dans l'Aude (11)
    En vous remerciant par avance de votre aide,
    Cdt , Florence
    • MarcIsover

      Il y a 8 mois

      Bonjour Florence,

      Si le comble est correctement ventilé, en l’absence d’écran de sous toiture HPV et si vous ne mettez pas de plancher de stockage au-dessus de l’isolation des combles perdus, il n’est pas nécessaire de mettre une membrane pare-vapeur.

      Je ne connais pas la constitution exacte de votre plafond et par conséquent ne sait s’il est aisé de dérouler, ne serait-ce qu’à titre préventif une membrane pare vapeur type Stopvap® sur le plancher du comble. D’autre part, il faut veiller à ce que la structure supporte le poids de l’isolant rajouté (à cet égard, une laine de roche pèse plus lourd qu’une laine de verre pour des performances équivalentes ou inférieures). Une laine de verre en flocons type Comblissimo apportera le moins de poids sur la structure.

      Vous trouverez dans ce lien https://www.isover.fr/produits/catalogue/comblissimo, non seulement des informations techniques sur le produit (résistance thermique et poids en fonction de l’épaisseur) mais aussi en bas de cette fiche des liens vers des docs et les solutions Isover pour l’isolation des combles perdus, en rouleau ou en à souffler. Vous y verrez également des schémas de pose. Vous pourrez aussi vous référer au CPT 3693 http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3693-v2.pdf
      pour l’isolation des combles par soufflage des combles perdus et au CPT 3560-V2 http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3693-v2.pdf
      pour l’isolation des combles à l’aide d’une laine minérale (CPT = Cahier des Prescriptions Techniques = règles de l’art à respecter).

      Cordialement
  • Moi

    Il y a 9 mois

    Bonjour,
    je souhaite isoler mes combles perdus (chape béton de 15cm)...
    J'imagine souffler de la ouate de cellulose ? Est-ce un bon choix est-ce nécessaire car cette chape béton restera à chauffer (j'ai 2,70m sous cette chape)?
  • Gaulois

    Il y a 11 mois

    Posse de laine de roche sous comble humidité entre parre vapeurs et laine de roche que faire comme solution
    • MarcIsover

      Il y a 11 mois

      Bonjour tout d’abord et avant tout,

      Je vous suggère de prendre contact avec le fabricant de l’isolant pour connaitre ses recommandations.

      Je vous adresse mes salutations.
  • JPP57

    Il y a 1 an

    Bonjour.
    J'ai une maison dans les Hautes Pyrénées dont je viens de faire refaire la toiture.Je souhaiterai maintenant aménager les combles et en premier lieu faire l'isolation.
    La couverture est en ardoise et un écran HPV a été posé par le couvreur. Les chevrons ont largeur de 19 cm espacés tous les 40 cm environ.
    Je pense mettre une couche unique de laine de verre de 18 cm (ou 20 cm ???) posée entre chaque chevron. Est-ce que cette isolation est suffisante, si oui dois-je préférer un 18 cm ou 20 cm ... .
    Merci pour vos conseils
    • MarcIsover

      Il y a 1 an

      Bonjour,

      Plutôt que de raisonner en épaisseur, il est préférable de raisonner en résistance thermique R et viser la valeur la plus haute pour cette dernière à la fois pour votre confort et vos économies d’énergie (sans parler du bien à la planète). Les recommandations actuelles pour isoler des combles aménagés sont un R de l’ordre de 8 m².K/W (l’accès au crédit d’impôt si on fait réaliser ces travaux par une entreprise agrée RGE requiert un R minimum de 6 pour isoler des combles aménagés

      Comme votre couvreur a posé un écran de sous toiture HPV, votre isolant peut venir en contact avec ce dernier. La « largeur » évoquée des chevrons de votre couverture et peut-être plutôt leur hauteur puisque vous évoquez ensuite l’épaisseur de l’isolant. Un isolant fibreux ne devant pas être comprimé, la valeur de 19 cm est juste intermédiaire entre du 180 mm (épaisseur existante mais pas forcément évidente à approvisionner) et du 200, épaisseur courante mais qu’il conviendra de comprimer légèrement… ?
      Si vous employez une laine en lambda 35 (type Isoconfort), l e R est de 5.70 et de 6.25 avec un Isoconfort 32 (le chiffre qui suit le nom du produit est le lambda encore appelé conductivité thermique et, plus ce chiffre est petit, plus l’isolant est performant).

      Le CPT 356-V2 http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3560-v2.pdf demande qu’une membrane d’étanchéité à l’air ou un pare-vapeur continu (ou encore une membrane sous avis technique) soit positionnée dans les règles de l’art (recouvrement des lés, emploi d’un adhésif adapté pour leur liaison, étanchéité en périphérie, calfeutrement des percements) côté chauffé.

      Vous trouverez des informations complémentaires à la lecture des paragraphes que vous pourrez découvrir à l’aide de ce lien https://www.isover.fr/guides/isolation-des-combles-amenages qu’il faudra recopier dans votre navigateur.

      Bien cordialement.
  • Colette62

    Il y a 1 an

    Bonjour.
    Je souhaite isoler mes combles pour les aménager; La couverture est neuve (ardoises) et possède un film HPV. Je pense mettre une simple couche de laine de verre de 18 cm entre les chevrons de 19 cm de largeur. Est-ce que cette isolation sera suffisante, est-ce que je dois mettre une laine de verre de 20 cm en la compressant un peu. Ensuite je pense recouvrir l'ensemble de placo.

    Merci de vos conseils

    Colette
    • MarcIsover

      Il y a 1 an

      Bonjour Colette,

      Votre question est identique à celle de JPP57 (doublon ?).

      J’en profite pour apporter une information pratique concernant la pose. Pour limiter les pertes, vous pouvez couper des bandes dans la largeur des rouleaux d’une dimension supérieure de 1 à 2 cm à l’entraxe entre chevrons afin que l’isolant vienne se caler entre chevrons. Ces bandes devront être jointives entre elles afin de limiter les ponts thermiques.

      Cordialement
  • allan kapa

    Il y a 1 an

    bonjour,
    je rénove actuellement une vielle maison en pierre, je fais très attention au normes d'isolation mais pas facile de toujours trouver mon type de situation .
    Au RDC j'ai redressé mes tableaux de menuiserie et posé mes fenêtres en applique avec tapées d'isolation de 160 plus dalle isolé ..... pour le bas pas vraiment de souci je repart un peut comme une maison neuve mon souci est en haut sous les combles, j'ai refaits entièrement la charpentes avec un écran sous toiture mais après pour être sur de ne pas avoir chaud l'été sous les combles que faut il mettre ?
  • cdelav

    Il y a 1 an

    Bonjour,
    Je souhaite isoler mes combles perdus sur dalle béton par de la laine de verre en rouleaux épaisseur 350mm. J'ai cependant des murs porteurs en parpaing allant du sol à la toiture. Comment isoler ces murs afin d'éviter les ponts thermiques?
    Merci
  • Chris76

    Il y a 1 an

    Bonjour,
    Je souhaite isoler mes combles perdus par soufflage. J'entends parler d'un meilleur déphasage thermique pour la ouate de cellulose. Est ce justifié par rapport à la laine de verre?
    Cordialement
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Chris76,

      A l’échelle du matériau seul, la ouate de cellulose présente en effet une capacité de déphasage thermique plus important mais cet « avantage » ne se retrouve toutefois pas à l’échelle du bâtiment. Il n’a alors qu’un pouvoir insignifiant.

      Des études comparatives, effectuées avec des isolants fibreux de diverses densités, ont été réalisées (Suisse, France, Belgique) sur la « Protection thermique et risques de surchauffe estivale des pièces situées sous les combles » (pièce la plus exposée au rayonnement solaire). Elles démontrent que le confort d’été (et donc les risques de surchauffe en saison estivale) n’a pas pour origine la capacité intrinsèque de déphasage du matériau isolant.

      Pour obtenir un bon confort d’été il faut :
      • se protéger de la chaleur entrante : avoir un bon niveau d’isolation des parois opaques (forte résistance thermique de l’isolation mise en œuvre) et limiter les apports solaires des parois vitrées (garder les volets fermés ou stores extérieurs durant la journée),
      • bien jouer le couple inertie du bâtiment (chape ou dalle béton/carreaux de plâtre,…) et ouverture des fenêtres la nuit/sur-ventilation nocturne.

      Vous pouvez retrouver les facteurs influant sur le confort d’été dans cet article : https://www.toutsurlisolation.com/Actualites/Inertie-du-batiment

      Cordialement.
  • Ruddy

    Il y a 1 an

    Bonjour je souhaite isolé mes combles aménagé avec de la gr 32 en 60 mm entre les chevrons et je ne sait pas quoi mettre après soit de la 140 ou 200 merci de m'orienter la sous toitures et en mauvaise état . Quelle isolation prendre gr32 ou isoconfort 35 .... je veut ausSi faire le rdc en placo donc pas la même occasion isoler les murs de Façade je doit mettre quoi de la 120 ?? Merci de votre aide
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Ruddy,

      Pour la réalisation de l'isolation des murs, 120mm de GR32 est le minimum à mettre en oeuvre en rénovation si vous souhaitez avoir une isolation de bon niveau (R le plus proche de 4m2.K/W, si la configuration des pièces le permet). S'il s'agit d'un bâtiment neuf, c'est l'étude thermique préalable qui détermine la résistance thermique minimale à mettre en oeuvre pour répondre aux exigences de la RT2012. Toutefois, R=4m2.K/W est le minimum conseillé pour la réalisation d'un bâtiment basse consommation (BBC RT2012).

      Pour les combles aménagés, vous indiquez que la sous toiture est abîmée. Je suppose qu'il s'agit d'un écran de sous toiture. Dans ce cas, il vous faut laisser une lame d'air ventilée d'au minimum 2cm sous les liteaux supports de couverture. De fait, 60mm entre chevrons ne peuvent être réellement posés que si le chevron fait au moins 90mm (pour prendre en compte la reprise possible d'épaisseur de l'isolant : 2cm + 1cm de tolérance d'épaisseur pour un produit classé T3). La lame d'air est indispensable.

      Opter pour l'isolant au plus faible lambda vous permet d'augmenter la performance thermique de l'isolation mise en oeuvre tout en limitant l'encombrement de l'isolation sous chevrons et donc d'optimiser la surface habitable du comble aménagé.
      Préférez du coup, la mise en oeuvre entre chevrons d'un G32 en 45mm (posé à fleur de leur sous face) puis posez un lit d'Isoconfort 32 en 200mm en dessous afin d'atteindre la résistance thermique maximale dans ce type de configuration : R= 1.4 + R= 6.25 (https://www.isover.fr/produits/catalogue/isoconfort-32-revetu-kraft )m2.K/W + https://www.isover.fr/produits/catalogue/gr-32-revetu-kraft ).

      La gestion de la vapeur d'eau dans les parois et l'étanchéité à l'air doivent être assurées conformément aux règles de l'art. Vous pouvez mettre en oeuvre soit un pare vapeur standard (Sd>18m), soit lui préférer une membrane hygrorégulante sous avis technique (Sd variable Gamme Vario par exemple) pour une meilleure gestion des transferts de vapeur.

      Bons travaux !
  • Florian

    Il y a 1 an

    Bonjour,

    je souhaites isoler mes combles avec au moins 200mm d'épaisseur.
    Les chevrons font 160mm.
    Je voudrais donc mettre 120mm en long et 80mm en travers.
    Je ne trouve pas d'isoconfort en 120.
    Si je met comme première couche un simple GR32 120 (avec le kraft) puis un isoconfort GR35 80mm , cela peut-il poser problème?
    Dois-je entailler le kraft qui se retrouvera entre les deux couches pour éviter la condensation?
    Le reste de la maison n'étant pas étanche à l'air, je ne vais donc pas faire une telle étanchéité dans les combles (la toiture est sur deux étages et j'aménage le second, je sais que c'est contraire à la RT mais ça n'a pas de sens à mes yeux vu le contexte de la maison).

    D'avance merci pour vos réponses.

    FLorian

    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Florian,

      Si votre toiture ne comporte pas d'écran de sous toiture HPV, il faut impérativement ménager une lame d'air d'au minimum 2cm sous les liteaux support de couverture. Si vous utilisez un isolant de tolérance d'épaisseur T2, il vous faut prévoir 1.5cm supplémentaire pour la reprise possible d'épaisseur de l'isolant.

      Du coup, un GR32 en 120mm est possible à utiliser en remplacement de l'Isoconfort 35 puisqu'il s'agit d'une laine semi-rigide comme l'exige les règles de l'art. Pour le complément à positionner sous chevrons, mieux vaudrait viser une épaisseur supérieure si la configuration vous le permet pour obtenir une résistance thermique minimale supérieure à R=6m2.K/W.
      Avec un GR32 en 100mm posé en continu en sous face, cela vous permettrait d'obtenir en cumul R= 6.90m2.K/W.

      N'oubliez pas de positionner un pare vapeur indépendant et continu en sous face de l'isolation ainsi réalisée comme l'exigent les règles de l'art (CPT3560-v2 et DTA Isolation des combles). Cette membrane permet de réguler les transferts de vapeur d'eau dans les parois dites ouvertes, telles les parois d'un comble aménagé. Ce pare vapeur permet également d'assurer l'étanchéité à l'air en toiture dès lors qu'il est fixé à l'aide des mastic et adhésifs adaptés mais sa fonction première est avant tout la régulation des flux hygrothermiques dans les parois. De plus, réaliser l'étanchéité à l'air même si ce n'est que dans les combles, limite les déperditions calorifiques et l'apparition de désordres liés aux fuites d'air parasites. Tant qu'à devoir mettre en oeuvre une membrane pare vapeur, mieux vaut donc réaliser à la fois l'étanchéité à l'air.

      Bons travaux !
  • Boulpat

    Il y a 1 an

    Bonjour.
    Je souhaite renforcer l'isolation de mes combles perdus. La laine de verre posée à l'origine lors de la construction en 1987 doit-elle être retirée avant de souffler de la Ouate de cellulose ou celle-ci peut elle simplement venir en complément d'isolation ? Salutations cordiales.
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Boulpat,

      Ces 2 produits n'ont pas le même comportement à la vapeur d'eau : la laine de verre en vrac est non hydroscopique contrairement à la ouate de cellulose. D'une manière générale, mieux vaut compléter avec la même nature d'isolant.

      Donc, soit vous complétez votre isolation à l'aide d'une laine de verre en flocons (Comblissimo, Flocolène, etc.), soit vous procédez à la dépose de l'ancienne laine pour poser la nouvelle isolation en ouate de cellulose. D'autant que ce type de produit nécessite de souffler jusqu'à 25% de produit en plus pour obtenir la résistance thermique visée après tassement.

      Attention donc à bien conserver la ventilation réglementaire du comble et à prendre en compte la masse possible à mettre en oeuvre selon la nature du plafond. Un plafond sur ossature avec entraxe entre fourrures de 0.60m est limité à 6kg d'isolant/m2 pour éviter tout risque de festonnage des plaques. Au-delà de 6kg/m2, l'entraxe doit être réduit. Vérifiez la masse nécessaire à mettre en oeuvre pour la résistance thermique visée sur le certificat Acermi du produit ou dans son Avis Technique (AT) : www.acermi.com ou http://evaluation.cstb.fr/recherc...mots=ouate+de+cellulose&tri=date
      ainsi que la nécessité ou non de mettre en oeuvre un pare vapeur (inscrit dans l'AT).

      Bons travaux !
  • JF

    Il y a 2 ans

    Bonjour

    Je suis en train l’isolation d’une de mes chambres et je souhaite un conseil sur le point suivant. Au départ je souhaitais faire une isolation en 2 couches (60+200 avec lambda 35). Après avoir mis la chambre a nue je m’aperçois que mes chevrons ne font que 70 mm de haut (pas de film d’étanchéité). Du coup je de me demande si je peux poser ma laine de verre en la laissant dépasser de 10 mm, ajouté un demi-chevrons ou passer en 1 seul couche de 240 mm.
    Autre point j’ai beaucoup de mal à trouver de laine de verre avec lamda 32 style isoconfort en nord IDF, existe-il une raison particulière ?

    Merci
    • sofi29

      Il y a 1 an

      bonjour JF,

      Si votre toiture ne comporte pas d'écran de sous toiture, vous devez impérativement laisser une lame d'air ventilée d'au minimum 2cm sous les liteaux supports de couverture. Par ailleurs, pour une pose d'isolant entre chevrons, les règles de l'art imposent une laine semi-rigide au lambda maximal de 0.036 W/m.K et de résistance thermique minimale R=1.65m2.K/W. Les chevrons de votre toiture ne faisant que 70mm de hauteur, vous ne disposez pas de l'espace nécessaire pour répondre à cette exigence et il vous faut donc envisager une pose totale de l'isolation en sous face de chevrons.

      Au sujet de la disponibilité de la laine Isoconfort au lambda de 0.032W/m.K dans le nord IDF, tous les négoces ne stockent pas l'ensemble des références existantes. Avez-vous utilisé le service "Où trouver nos produits ?" disponible en home page sur le site Isover ? Si vous ne trouvez pas le produit recherché, vous pouvez contacter le service commercial afin qu'un assistant commercial puisse vous indiquer les négoces dans lesquels vous pouvez vous fournir : https://www.isover.fr/services-au...acter-isover/contacts-professionnels

      Pour la réalisation de votre chantier, il existe un Isoconfort 32 en 200mm d'épaisseur permettant d'obtenir R=6.25m2.K/W en une seule couche. Les règles de l'art imposant la mise en oeuvre d'une laine certifiée semi-rigide en rampants de combles aménagés (la semi-rigidité des produits est vérifiable sur le certificat des produits certifiés Acermi), la laine de 240mm que vous mentionnez ne peut être utilisée s'il s'agit d'une laine au lambda de 0.040W/m.

      Si toutefois vous ne trouviez pas de solution en Isoconfort 32 sur votre secteur de résidence, il vous est possible de le remplacer par un isolant de type GR32 roulé revêtu kraft en double couche. Ce produit étant semi-rigide, il est compatible avec une isolation en rampants de comble aménagé.

      N'oubliez pas de finaliser votre isolation par la mise en oeuvre d'une membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air afin de répondre aux règles de l'art décrites dans le DTA Isolation des combles et dans le CPT 3560-v2 (https://www.isover.fr/sites/isove...BF899D31551D4FFEAF3163947C1C60C0.pdf ).

      Bons travaux !
    • cedric 03

      Il y a 1 an

      Bonjour,je vais posé les suspentes sur chevrons ,sachant que j ai un écran sous toiture ,les liteaux sont poser sur l écran ,j aurai voulu savoir il fallait laisser un espace de 2 cm entre l écran et la laine de verre
      Cordialement
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Cédric 03,

      Cela dépend de la nature de l'écran posé sur les chevrons. S'il s'agit d'un écran HPV (Haute Perméabilité à la Vapeur d'eau), il n'est pas nécessaire de laisser une lame d'air en sous face de cet écran et vous pouvez donc utiliser la hauteur totale du chevron pour poser un 1er lit d'isolant (lambda maximal de 0.036W/m.K et résistance thermique R mini 1.65m2.K/W).

      Si l'écran de sous toiture est non HPV ou si vous ne pouvez savoir la référence de l'écran pour connaître sa perméabilité à la vapeur d'eau, il vous faut laisser une lame d'air ventilée d'au minimum 2cm entre l'isolant et l'écran (pensez à doubler cet espace pour prendre en compte de la reprise d'épaisseur possible de l'isolant et veillez à prévoir des ouvertures dans l'écran en pied et faîtage de rampants pour faciliter le balayage de cet espace par l'air.

      Cordialement.
  • Julien

    Il y a 2 ans

    Bonjour,
    je souhaite rénover l'isolation de toiture de ma maison de 1977. Je compte démonter tout ce qui est installé actuellement et repartir de zéro.
    Je voudrais savoir si à la place d'un pare vapeur Kraft collé sur la laine de verre, je peux installer une laine de verre nue et un multicouche en complément. Dois je alors laisser un espace d'air ou alors je peux coller les couches d'isolant entre elles ?
    cela me permettrait d'obtenir un bon coefficient R en combinant les 2 matériaux et pour un gain de ^place dans les combles.
    merci d'avance
    Julien
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Julien,

      Les compléments d'isolation par produit réfléchissant sont des systèmes sous Avis Techniques disponibles sur le site d'évaluation du CSTB. L'Avis Technique indique les prescriptions de pose du fabricant pour obtenir la garantie produit.

      Selon le produit choisi, la mise en oeuvre s'effectue avec une ou deux lames d'air immobiles : http://evaluation.cstb.fr/recherc...r+produit+reflechissant&tri=date.

      Veillez à bien positionner le produit réfléchissant du côté chauffé de la paroi. Bien posé, il permettra de réaliser également l'étanchéité à l'air de la paroi (pose à l'aide des adhésifs adaptés). Optez pour une laine minérale au lambda de 0.032 W/m.K pour optimiser la performance globale d'isolation (thermique et acoustique) sachant que selon l'Ademe, les produits réfléchissants sont limités en termes de résistance thermique (http://www.ademe.fr/sites/default...uments/adm00013353_adm_attache1.pdf).

      Cordialement.
  • Quentin

    Il y a 2 ans

    Bonjour, j'aurais souhaiter une petite précision sur l'isolation de comble aménagé. Le faîtage est à 3,80 suite à la création d'une ossature pour la pose d'un faut plafond à 2,50 dois-je isoler en 60 entre chevrons jusqu'au faîtage?
    Bien cordialement.
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Quentin,

      Si vous avez réalisé un faux plafond à 2.50m, il est inutile d'isoler les rampants entre chevrons jusqu'au faîtage. Il faut juste vous assurer que l'isolation est continue entre les rampants et le plafond et que le faux comble au-dessus du plafond est ventilé par la lame d'air obligatoire sous liteaux (l'isolant posé en rampants doit maintenir une lame d'air ventilé d'au minimum 2 cm sous liteaux si la toiture ne comporte pas d'écran de sous toiture HPV - Haute Perméabilité à la Vapeur d'eau).

      Cordialement.
  • roro

    Il y a 2 ans

    bonjour
    je souhaite isoler des combles habitables sous ardoise en bretagne.
    pour ça je prevois une couche de laine de verre GR35 de 80 et une seconde de 160.
    => questions :
    - un espace de 1 cm sous toiture est il indispensable sachant que je ne compte pas poser d’écran sous toiture ?
    - si j'utilise de la laine de verre avec kraft coté chaud es ce que ça peut remplacer un pare vapeur ? (rénovation d'une maison un peu humide)
    - es ce que je peut utiliser un couche d'isolant mince pour remplacer une des deux couche de laine ? si oui quel couche intérieur ou extérieur ? et quel produit?
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Roro,

      En l'absence d'écran de sous toiture HPV (Haute Perméabilité à la Vapeur d'eau), une lame d'air ventilée d'au minimum 2 cm sous liteaux supports de couverture est obligatoire. Pour poser un lit d'isolant entre chevrons, vous devez donc mesurer l'épaisseur de chevrons depuis la sous face des liteaux jusqu'au droit de la sous face des chevrons et retrancher 2 cm. Vous obtenez ainsi la hauteur disponible pour isoler entre chevrons. De plus, cette épaisseur de laine doit au minimum avoir une résistance thermique minimale R=1.65m2.K/W. Si la hauteur disponible n'est pas suffisante pour répondre à ces exigences, alors l'isolation doit être posée sous chevrons.

      Pour l'étanchéité à l'air et la gestion des transferts de vapeur d'eau dans les parois de toiture, la pose d'une membrane pare vapeur est indispensable en sous face de votre isolation (règles de l'art édictées par le CPT 3560-V2 et le DTA Isolation des combles). Le revêtement kraft ne peut suffire car la membrane doit être indépendante et continue.

      Si vous souhaitez poser un produit mince réfléchissant, peu de produits étant perméables à la vapeur d'eau, il est impératif de le poser du côté chauffé des parois (en remplacement de la membrane pare vapeur). Il existe des avis techniques de produits minces décrivant les conditions de mise en oeuvre de ce complément d'isolation (http://evaluation.cstb.fr/rechercher/ ). Vous trouverez le positionnement de l'Ademe (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) sur ces produits sous ce lien : http://www.ademe.fr/sites/default...cuments/adm00013353_adm_attache1.pdf
      Il ne pourra en aucun cas remplacer la résistance thermique d'une laine de verre de 160mm (quel que soit le lambda de laine choisi blunk).

      Selon la configuration de votre charpente et l'intégration de ce produit en sous face d'isolation, il vous faudra revoir les épaisseurs de laine pour avoir au minimum une résistance thermique R=6m2.K/W (résistance thermique minimale à prévoir en rénovation de combles aménagés, tant pour le confort que les économies d'énergie - chauffage et/ou ventilation). Visez les laines au lambda de 0.032W/m.K si vous souhaitez optimiser la surface habitable des combles. A résistance thermique égale, leur épaisseur est moindre.

      Cordialement.
  • patrick

    Il y a 2 ans

    bonjour
    je rénove une vielle ferme, j'isole par l'intérieur.
    pour les murs j'ai pris du GR32 en 120, mais j'ai un besoin de conseils pour le plafond de l'étage qui donne sur des combles aménageables qui seront isolé par la suite.
    j'ai des solives de 220 avec de l'osb dessus, je propose de mettre de l'isoconfort 200 avec du kraft entre les solives.
    Cela convient-il? faut-il une membrane en plus?
    merci d'avance, cordialement
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Patrick,

      En général, lorsque les deux étages sont chauffés aux mêmes périodes, un pare vapeur n'est pas nécessaire en plancher d'étage. Cependant, ici, tout dépend du temps pendant lequel les combles restent non aménagés blunk S'il y a un hiver durant lequel le comble reste non chauffé, mieux vaudrait dans ce cas prévoir une membrane hygrorégulante pour limiter les transferts de vapeur d'eau dans l'épaisseur du plancher sachant que l'OSB est peu perméable à la vapeur d'eau.

      Pour la gestion simultanée de l'étanchéité à l'air et des transferts de vapeur d'eau dans les parois, pour le plafond comme pour les murs, prévoyez une membrane de type Vario Xtra pour avoir un effet pare vapeur maximal en hiver et un séchage possible des bois lorsque les transferts s'inverseront en été.

      Profitez de vos travaux pour mettre en oeuvre un système de ventilation contrôlée afin de garantir le renouvellement sanitaire de l'air intérieur. Une aération manuelle, même quotidienne, ne constitue pas un système de ventilation adapté à notre mode de vie actuel où nous produisons en moyenne plus de 12 litres de vapeur d'eau par jour (famille de 2 enfants et 2 adultes). Optez a mimina, pour une ventilation assujettie au taux d'humidité intérieur qui permet d'éviter l'excès d'humidité dans l'air ambiant en adaptant son fonctionnement à l'occupation des lieux (type Hygro B par exemple).

      Vous trouverez des conseils pour l'isolation en rénovation dans ce guide : https://www.isover.fr/sites/isove...C10424DBD281CB8233C7C6D_2014_109.pdf

      Bons travaux happy
  • Vince

    Il y a 2 ans

    Bonjour,
    Je souhaite faire aménager mes combles. on me propose de mettre entre les fermettes qui auront au préalable été renforcées de l'Isoconfort GR32 revetue en 160 mm et une seconde couche croisées Isoconfort GR32 en 85 mm revetue ainsi que la membrane vario. Un ecran HPV sera bien sur placé au niveau de la couverture.
    Faut il entailler le kraft dans les différentes couches ou bien cela n'est il pas nécessaire du fait de la discontinuité apportée par les fermettes ?
    En effet, seul l'isoconfort 35 est proposé en non revetu.

    Merci de votre retour. Cordialement
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Vince,

      En France, pour être considéré comme pare vapeur, la membrane visée doit avoir un Sd >18 mètres. Ce n'est pas le cas du kraft et comme vous le dites justement, il n'est pas continu dans ce type de pose. Il n'y a donc pas de contre indication à superposer les laines tel que cela vous est proposé.

      Une remarque néanmoins, je pense que la laine qui vous est proposée en 160mm est un GR32 car il n'existe pas d'Isoconfort 32 dans cette épaisseur. L'Isoconfort 35 quant à lui est effectivement proposé nu. Il n'existe cependant pas en 85mm mais en 80mm pour R= 2.25m2.K/W. De ce fait, la superposition de ces épaisseurs permet d'obtenir un R global de 7.85m2.K/W, ce qui est proche de ce qui est préconisé en neuf aujourd'hui pour concevoir un bâtiment basse consommation. C'est bien !

      Bons travaux happy
  • deby

    Il y a 2 ans

    Bonjour j'aimerai savoir comment faire pour mettre un faux
    plafond dans l comble
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      bonjour Deby,

      Difficile de vous répondre sans que en disiez davantage sur la charpente actuelle blunk

      S'il s'agit d'un comble comportant des pannes, cela peut passer par la création d'un faux solivage par exemple.

      Mieux vaudrait peut-être faire appel à un charpentier afin qu'il étudie avec vous les faisabilités suivant la configuration du comble. Dans tous les cas, il faut s'assurer que la charpente actuelle peut supporter l'ajout d'une structure complémentaire.

      Cordialement.
  • Chach

    Il y a 2 ans

    Bonjour,
    Je suis en train de lancer une rénovation de notre maison qui date de 1975.
    Ces travaux impliquent une mise aux normes de l'électricité que nous allons passer dans des faux plafonds.
    Dans les chambres à l'étage, qui sont sous les toits, nous avons actuellement du lambris au plafond entre les chevrons. au dessus de ce lambris se trouve de la laine de verre puis la toiture...
    Nous avons prévu de mettre de la laine de verre (13cm) puis de fermer avec du BA13 : Cependant est il obligatoire d'enlever le lambris d'origine (~100m²) ?
    Il a-t-il une autre solution ?
    Merci de votre réponse !
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Chach,

      Le lambris bois n'aime pas être confiné. Par ailleurs, puisque la maison date de 1975, j'opterais pour la dépose des lambris ne serait ce que pour vérifier l'état des bois de charpente en sous face des lambris. De plus, cela permettrait de repartir depuis une charpente à nu et d'isoler alors avec une laine plus performante que la laine qui se faisait il y a 40 ans, ce qui optimiserait la performance sans trop rogner sur l'espace habitable du comble. En effet, les laines proposées il y a 40 ans, étaient des laines de lambda 0.042 à 0.045W/m.K (voire supérieurs). Les laines de verre proposées aujourd'hui vont du lambda 0.040 au lambda 0.030W/m/K pour les plus performantes ! Par exemple, 100mm d'une laine au lambda de 0.045, c'est une résistance thermique R= 2.20m2.K/W et R= 3.15 avec une laine de lambda 0.032W/m.K.
      Déposer l'existant vous permettrait de repartir tranquilles pour les 40 prochaines années blunk

      Cordialement.
  • chantal 26740

    Il y a 2 ans

    Bonjour
    Nous avons souhaitons rénover l'isolation des combles perdus de notre maison construite en 2000:pour 140m2 environ avec de la laine de verre soufflée sur 32cm d'épaisseur (coef R7) par une entreprise. Pourriez vous nous donner un coût approximatif de ces travaux.Merci d'avance
    Cordialement
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Chantal,

      Selon l'Annuel des prix, cela peut représenter de l'ordre de 14 à 18€/m2 selon l'importance du chantier.

      Dans tous les cas, préférez demander au moins 3 devis pour comparer les prix et prestations.

      Bons travaux !
  • Michel

    Il y a 2 ans

    Bonjour,

    Je désire savoir quel matériaux utiliser pour isoler une véranda.

    Ma maison est bien isolée mais le dernier propriétaire à fait une extension de la cuisine. C'est super joli car la moitié du plafond est en verre.

    Le hic c'est qu'il y a une énorme déperdition de chaleur durant l'hiver , j'habite à 860 mètres d'altitude.

    Mon idée en quelques mots est de poser sur cette véranda à l'extérieur des panneaux isolants ( Mousse de Polyuréthane, Laine de roche ) , je pense en mettre de 100 mm ' épaisseur.
    le toit de cette véranda est légèrement en pente.

    Pour fixer cet isolant je vois une bâche tendue d'un côté contre un mur sous une gouttière et de l’arrimer au sol via des tendeurs conservant ainsi la lumière des fenêtres qui donnent sur 2 côtés de la cuisine.

    Ma question est finalement assez simple :

    Quel matière me conseillez-vous en tenant compte de l'humidité etc.. Le poids n'est pas vraiment un souci je dégage la neige lorsqu'il en tombe beaucoup et il y a eu l'hiver dernier jusqu'à 40 cm de neige dessus.

    Merci de votre réponse, meilleures salutations.


  • Sab

    Il y a 2 ans

    Bonjour
    Je prévois d isoler les combles d'un petit appartement (tout petit appartement avec hauteur sous comble de la zone de couchage de 1.8m sous panne faîtière)
    Je prévois de mettre une isolation de 80 MM entre chevron (membrane hpv posée lors de la réfection de la toiture) et 100 a 120 MM en seconde couche
    Hors mon fournisseur, ne peux me proposer que des épaisseurs à partir de 160mm pour des laines dites de secondes couches
    Hors je m aperçois qu il existe des rouleaux de 100 MM d epaisseur mais annonces comme prévu pour la première couche (entre chevrons)
    Ma question : quelle est la différence entre laine de première et seconde couche ?
    Peut on utiliser une laine dite de première couche en seconde couche, sachant que je vais poser ensuite un pare vapeur ?
    Cdlt
    Sab
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Sab,

      Pour l'isolation des combles, ce qu'il importe, c'est que la laine posée soit au moins une laine semi-rigide. Pour l'isolation des toitures, il existe des laines au lambda de 0.038 à 0.032W/m.K or, plus le lamdba est faible, à épaisseur d'isolant égale, plus la performance thermique est forte. 100mm d'une laine au lambda 38 donne un R= 2.60m2.K/W quand une laine au lambda 32 donne R= 3.15m2.K/W. Vu la faible hauteur dont vous disposez, vous avez tout intérêt à privilégier une laine de faible lambda pour la réalisation des 2 lits d'isolation.

      Du fait de l'écran HPV, vous pouvez utiliser totalement la hauteur de chevrons pour le premier lit. Une laine de lambda 32 nue telle un Isoconfort 32 permet d'obtenir R= 2.50m2.K/W. Pour le second lit sous chevrons, une laine de lambda 32 donnera pour 100mm R= 3.10. Cela donnera donc au total un R= 5.60m2.K/W. Par contre, si vous souhaitez pouvoir bénéficier du Crédit d'impôt Transition Energétique (CITE) en faisant appel à une entreprise RGE pour la réalisation des travaux, il vous faut prévoir au minimum R= 6m2.K/W. Il vous faut donc augmenter l'épaisseur posée en second lit et faire poser 120mm de laine au lambda 32 soit R=3.75m2.K/W.

      Cordialement.
  • thierry

    Il y a 2 ans

    Bonjour

    faut il mettre une membrane type vario sur le ba13 avant de souffler de la
    comblissimo dans des combles perdus.
    La construction est de 2010. Il y a un écran sous toiture.
    charpente industrielle.
    merci
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Thierry,

      S'il s'agit d'une construction en climat de plaine équipée d'un système de ventilation maîtrisée et que l'écran de sous toiture est ventilé en sous face, il n'y a forcément nécessité à poser une membrane pare vapeur en sous face de l'isolant. Par contre, si l'écran de sous toiture n'est pas ventilé en sous face, le CPT 3560-V2 exige la pose d'un pare vapeur (pare vapeur standard avec Sd>18m ou membrane pare vapeur sous Avis Technique).

      En climat de montagne, le pare vapeur est obligatoire.

      Attention, le pare vapeur posé en sous face de l'isolant permet de gérer les transferts de vapeur d'eau dans les parois mais il sert également à l'étanchéité à l'air des parois. Dans ce cas, sa pose s'effectue à l'aide des éléments de pose dédiés à la membrane (mastic en périphérie, adhésifs durables à la jonction entre les lés de membrane et au pourtour des gaines et canalisations la traversant). De ce fait, l'étanchéité à l'air est assurée de façon plus pérenne car sans membrane, des joints qui fissurent ou des joints effectués à l'aide d'un mastic souple qui finit par se décoller, ne permettent plus d'assurer l'étanchéité à l'air dans le temps sad

      Cordialement.
  • souf87

    Il y a 3 ans

    Bonjour , je viens d'acheter une maison ancienne des années 40 il y a 1 an je me suis rendu dans les combles perdus et j'ai pu constater de l'humidité sous la laine déroulé (peut etre du a la condensation je me pose la question ) et a certain endroit de la laine sans kraft a eté déposé a meme le sol coté chauffé !
    Je me pose la question si je dois enlever l'ancien isolant qui a certain endroit et tres tassé,pour en mettre un nouveaux avec kraft si cela lutterai contre l'humidité et la condensation et par la meme occasion une meilleur isolation !
    Si quelqu'un pouvait m'aider ce serait sympatique
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour souf87,

      S'il y a de l'humidité entre le plancher de votre comble perdu et l'isolation, il vous faut en trouver la cause avant que de penser à ré-isoler.
      2 hypothèses facilement vérifiables :
      - soit cela relève d'une infiltration due à un défaut d'étanchéité des parois. Vérifier alors qu'il n'existe ni fissure sur les murs périphériques (notamment ceux exposés aux vents dominants), ni fuite sur la couverture ;
      - soit cela provient d'un défaut de ventilation du comble. Tout comble perdu doit en effet comporter une ventilation en sous face de la couverture, conformément aux règles de l'art définies par les DTU Couverture - série 40 (entrées d'air frais généralement situées en rives basses de couverture et sorties d'air soit par chatières, soit par dispositif au faîtage). Bien vérifier que ces entrées d’air ne soient pas obstruées.

      Pour la réfection de votre isolation, si la laine n'est plus homogène (vous indiquez qu'elle a été tassée : piétinement ? stockage ?) mieux vaut la déposer pour repartir sur une isolation neuve. Cela vous permettra de plus de vérifier l'état du sol avant d'y dérouler une nouvelle laine.
      Vous pouvez de nouveau opter pour une laine à dérouler sur le plancher (type IBR ou équivalent). Il faudra pour votre confort comme pour vos économies d'énergie viser une résistance thermique R?7m2.K/W (R minimal si vous souhaitez bénéficier du Crédit d'Impôt Transition Energétique - CITE et dans ce cas, les travaux devront obligatoirement être réalisés par une entreprise qualifiée RGE - Reconnu Garant de l'Environnement).

      En comble perdu, la mise en oeuvre d'un pare vapeur indépendant et continu (Sd?18 mètres ou membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air sous Avis Technique) n'est obligatoire que si le plancher du comble n'est pas étanche à l'air (plancher bois par exemple) ou si la toiture comporte un écran de sous toiture non ventilé en sous face. Les laines minérales revêtues d'un kraft se posent au sol, les lés bord à bord bien serrés, avec le revêtement kraft posé contre le plancher (vers le côté chauffé du bâtiment). L’isolation posée au sol doit remonter jusqu'à la panne sablière sans obstruer les orifices de ventilation si la ventilation s'effectue par les rives basses de couverture. En aucun cas elle ne doit toucher la couverture. Vous trouverez les prescriptions de mise en oeuvre dans le cahier de prescription technique CPT 3560-V2 : https://www.isover.fr/connaitre-i...es-modification-de-la-reglementation

      Cordialement.
  • GuiZmoxXx

    Il y a 3 ans

    Bonjour à tous,
    Je me permet de vous solliciter pour avoir un peu plus d'informations sur les isolants ?
    En effet, pour des raisons financières nous risquons d'opter pour 10 cm de laine de roche pour isoler un toit Schingle (pas de comble directement sous la toiture en gros) plutôt que 20 CM de laine de verre (il semble que mettre 20 cm sur notre toit se soit complique) .

    Ma question est donc la suivante :

    Niveau isolation qu'elle est la différence, est ce significatif ?
    Est ce une erreur de notre part de faire 10 cm ou lieu de 20 cm ?

    Merci pour vos lumières .
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour GuiZmoxXx,

      A conductivité thermique égale (lambda en W/(m.K)), en divisant l'épaisseur mise en oeuvre par 2, vous réduisez de moitié la résistance thermique posée: 200mm d'un isolant au lambda de 0.040W/m.K donnent une résistance thermique R=5m2.K/W et 100mm donnent R=2.50m2.K/W. Votre intérêt, tant pour votre confort que pour vos économies d'énergie, est de mettre en oeuvre la résistance thermique la plus forte possible dans l'espace disponible dont vous disposez pour réaliser cette isolation.

      Si vous ne pouvez consacrer que 10cm à l'isolation de vos combles, votre intérêt serait donc de viser un faible lambda. Par exemple, en posant une laine au lambda de 0.032W/m.K, 100mm permettent d'obtenir R=3.15m2.K/W. Cela ne vous permet pas pour autant d'atteindre la résistance thermique imposée par la Réglementation Thermique pour les bâtiments Existants (RT Existant) dès lors que des travaux d'isolation sont réalisés et qui est R=4m2.K/W pour les combles aménagés, R=4.5 lorsqu'il s'agit de combles perdus. Cette valeur imposée n'est qu'une exigence minimale car aujourd'hui en rénovation, on conseille plutôt de se rapprocher si possible des exigences pour le neuf or en combles, c'est un R=8m2.K/W qui est conseillé pour réduire les déperditions calorifiques par la toiture.

      Avez-vous vu les différentes possibilités d'isolation selon la configuration de votre toiture ? Il m'est difficile de vous conseiller plus avant sans davantage d'explications sur cette configuration. Lorsque vous écrivez "pas de comble sous la toiture", comment est réalisée cette toiture ? Sur quoi repose votre toiture : dalle béton, plancher bois ? S'agit-il d'une charpente traditionnelle ou industrielle ? Quelle est la hauteur sous les liteaux qui portent la couverture ? Autant de questions qui permettraient de mieux comprendre le montage actuel et de vous proposer une solution adaptée :/

      Je ne peux donc que vous conseiller de prendre rendez-vous avec le point rénovation-info-service le plus proche de chez vous. N'hésitez pas à prévoir plan et photos afin qu'il puisse mieux appréhender la configuration et vous proposer une solution appropriée. Ces points rénovation-info-service sont des points d'information gratuite mis en place par les pouvoirs publics. Vous pouvez trouver le point le plus proche de chez vous via le site unique www.renovation-info-service.gouv.fr ou en appelant un conseiller au n° unique 0 810 140 240.

      Cordialement.
  • chris

    Il y a 4 ans

    Bonjour, j’envisage de rénover ma maison!
    En effet je souhaite passer en
    -Isolant gris extérieur sur mur R=5
    -isolation comble laine de verre isoconfort 140 + eme couche croisée 100 isoconfort.
    '-membrane par vapeur et ruban adhésif
    -isolation faut plafond 40mm laine de verre.
    -fenêtre uw1.1

    es bon cohérant ?

    merci
    • sofi29

      Il y a 1 an

      Bonjour Chris,

      Si vous prévoyez une résistance thermique R=5 m2.K/W en murs, il serait cohérent de prévoir R=10m2.K/W en isolation de combles, sachant que 30% des déperditions calorifiques s'effectuent par la toiture et 25% par les murs.

      Cordialement.
  • Max

    Il y a 4 ans

    Bonjour,

    J'ai un projet de rénovation d'une vieille ferme en pisé.

    J'ai prévu de la GR32 en 140mm + BA13 Haute Dureté pour le doublage des murs (pisé de 80cm d'épaisseur) et 2 couches de GR32 en 160mm + BA13 Phonique pour les plafonds (rampants sous charpente traditionnelle).

    Plusieurs questions se posent alors...

    - Mon projet d'isolation vous parait-il cohérent?

    - Dois-je laisser une lame d'air entre le pisé et la laine de verre (pour laisser "respirer" le pisé)?

    -Y a-t-il obligation de poser une membrane Vario?

    -J'ai une grande hauteur en doublage, entre 6 et 10 mètres. Malgré la rigidité de la GR32, n'aurais-je pas des soucis de tassement sur de telles hauteurs?

    Merci de votre réponse.
  • jean phi

    Il y a 5 ans

    bonjour,
    je rénove actuellement une maison des années 50 en Alsace et j'aurai une question technique : j'ai à l'étage un vieux plafond en roseaux+platre comme ça se faisait à cette époque que je souhaiterai conserver, et j'aimerai isoler le plancher du comble au dessus avec de la laine minérale en rouleaux puis y poser un plancher sur toute la surface. Ma question est comment briser les ponts thermiques des chevrons ? sachant que j'envisage un faux-plafond a l'étage. Certains m'ont conseillés de poser des solives perpendiculairement aux chevrons pour croiser les lés, d'autres prétendent qu'une couche de laine perpendiculaire sous le vieux plafond est suffisant.... j'espère avoir été assez clair dans mes explications. merci.
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Jean-Phi,

      Avant toute chose, il est nécessaire de s'assurer que le plancher du comble est dimensionné pour recevoir un aménagement. Vous pouvez le faire vérifier par un calcul de portance réalisé par un bureau d'étude structure.

      Pour ce qui est de l'isolation entre chevrons ou fermettes, si l'isolant est totalement placé entre les chevrons ou fermettes, ces derniers constituent effectivement un pont thermique tous les 0.40 ou 0.60 m suivant la configuration de la charpente. Il suffit alors de placer un second lit de laine continu en sous face des fermettes ou chevrons pour limiter ce pont thermique et de fait avoir une isolation plus performante. Dans ce cas, vous fixez sur les chevrons ou fermettes des suspentes vous permettant d'embrocher l'épaisseur de laine visée en second lit. Ces suspentes vous serviront ensuite à fixer les fourrures qui recevront le parement final. Vous pouvez visualiser ce type de réalisation sous ce lien : http://www.isolationthermique.fr/...te-traditionnelle/Etapes-d-isolation

      J'espère avoir bien compris votre problématique et avoir répondu à vos interrogations.

      Cordialement.

  • vincent

    Il y a 5 ans

    Bonjour,

    Concernant l'écran de sous-toiture HPV, est-il possible de le mettre en oeuvre sans dépose de la couverture (pose côté intérieur en "enveloppant les chevrons" ?). Dans les faits, nous projetons l'aménagement d'un comble mais avec une forte contrainte sur les épaisseurs d'isolant.
    Il s'agirait ainsi de gagner 2cm, soit l'épaisseur de la lame d'air.

    Merci de votre précision.

    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Vincent,

      L'écran de sous toiture est fait pour protéger la structure de toute infiltration accidentelle d'eau et de fait doit être positionné entre les chevrons ou fermettes et la couverture. Lors d'infiltrations, l'eau est alors acheminée vers les gouttières pour évacuation.
      En enveloppant les chevrons par le dessous avec un écran, vous prenez le risque d'avoir de l'humidité stagnante et à terme de faire pourrir vos chevrons.

      Pour isoler vos combles aménagés, sans écran de sous toiture, il faut effectivement une lame d'air de 2cm minimum sous liteaux, en tenant compte de la reprise d'épaisseur de l'isolant. Pour obtenir une forte résistance thermique (R=8m2.K/W) et ne pas trop perdre en espace habitable, vous avez la possibilité d'associer des laines à faibles lambdas. En isolation traditionnelle en laine minérale, les lambdas varient de 0.038 à 0.030W/m.K. Voyez aussi si vos chevrons sont suffisamment hauts pour prévoir un premier lit d'isolant entre chevrons (80mm minimum). S'ils ne sont pas très haut, mieux vaut conserver leur hauteur libre pour la ventilation et isoler à l'aide d'une laine à faible lambda sous chevrons.

      Pour plus d'information, n'hésitez pas à consulter également notre dossier sur la rénovation des combles aménagés : https://www.toutsurlisolation.com...r-des-combles-amenages-en-renovation

      Cordialement.
  • Rémi

    Il y a 5 ans

    Bonjour,

    Dans un premier temps félicitations pour ce site!

    Concernant mon affaire, nous venons, ma femme et moi, d'emménager dans une vieille maison (location). Le soucis est le suivant: la cuisine et le séjour sont en contact avec deux grandes pièces non isolées sous les combles. Le problème supplémentaire, c'est que l'une d'elles est indirectement et quasiment une pièce de vie puisqu'il s'agit de la buanderie. Quels conseils me donneriez-vous pour ne pas perdre trop en chaleur? Si j'isole les combles, dois-je également isoler les murs? Et de quelle manière? Quel est la façon la plus économique de s'en sortir, sachant que nous ne resterons qu'une paire d'années...

    Merci d'avance de votre réponse!
  • Bepe

    Il y a 5 ans

    Bonjour
    Je souhaite faire une isolation en rénovation pour une pièce avec une mezzanine dans le grenier. Pour le grenier isolation j'envisage une isolation double couche.
    Comment effectué la liaison isolation mur de la pièce et isolation comble? Qu'elle est la séquence: doit-on commencer par l'isolation des combles, des murs pignons puis de la pièce ou l'inverse.
    Cordialement
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Bepe,

      Selon le DTU 25.41(révision de décembre 2012), on commence par l'isolation des rampants de toiture afin que l'isolation vienne jusqu'au niveau de la panne sablière qu'elle recouvre en prenant soin de ne pas obstruer les entrees de ventilation de la couverture.
      Pour l'étanchéité à l'air des parois de la toiture, la membrane pare vapeur (de SD >ou= à 18mètres ou membrane sous avis technique) posée avant le parement de finition ( généralement en plaques de plâtre) est étanchée contre le mur périphérique à l'aide d'un mastic d'étanchéité avant la réalisation de l'isolation des murs. Ainsi la plaque de plâtre posée en plafond ferme alors le haut des doublages de murs pour éviter toute circulation d'air parasite dans les parois verticales périphériques.

      Pour la toiture, la résistance thermique de l'isolation posée en rampants et en plafond de comble doit être identique et doit être supérieure à R=6m2.K/W tant pour le confort que les économies d'énergie. L'isolation posée en murs doit être supérieure à R= 3m2.K/W. L'important est que l'isolation soit posée en continu sur l'ensemble de l'enveloppe du bâtiment et que toute fuite d'air parasite soit éliminée.

      J'espère que ces explications vous seront utiles. Vous pouvez aussi trouver des vidéos de mise en oeuvre de l'isolation et de l'étanchéité à l'air en toiture sur le site www.isolationthermique.fr

      Cordialement.
  • Clemclem

    Il y a 5 ans

    Bonsoir,

    Je viens d'acheter une maison ancienne, et il s'avère que le toit est simplement constitué de tuile et une épaisseur variant entre 10 et 20 cm de vieille laine de verre, juste posé sur le placo servant de plafond pour les pièces de l'étage.
    Je prévois donc de détuiler le toit pour y aposer un pare pluie (est ce utile?) et compléter ou remplacer l'isolant existant. A ce sujet, je souhaiterai connaitre les différents matiéraux les plus performants. Les endroits ou va reposer l'isolant est dit rampant et plane en son milieu. Peu-t-on mettre de l'isolant en vrac ou soufflé, et cela est il performant. (premier critère de choix).
    Merci d'avance de votre aide.

    Cdlt.
    • sofi29

      Il y a 5 ans

      Bonjour Clemclem,

      L'écran de sous toiture est utile à la protection du comble, de la charpente et de l'isolation contre les infiltrations d'eau accidentelles (casse ou déplacement d'un élément de couverture, conjugaison de pluie + vent violent) ou la pénétration de neige/poudreuse (suivant la région où vous habitez) et celle de petits animaux nuisibles, il réduit les phénomènes de pression/dépression subies par la toiture et limite donc le soulèvement des éléments de toiture discontinus (tuiles, ardoises, bardeaux...); enfin, il protège contre les pénétrations de pollens et autres poussières...
      Pour votre isolation, une laine de verre posée dans les règles de l'art a une longévité de plusieurs dizaines d'années (équivalente à celle du bâtiment, communément évaluée à 50 ans). Elle peut être poussièreuse mais la poussière ne nuit pas à sa performance.
      Si elle est posée de façon continue sur l'ensemble du plancher du comble, vous pouvez la compléter par un lit de laine nue. Si par contre, vous envisagez d'isoler les rampants et le plafond des combles pour un aménagement de ces combles, vérifiez que ces combles sont bien aménageables (portance du plancher suffisante), optez pour la pose d'un écran de sous toiture HPV (haute perméabilité à la vapeur d'eau) qui permet la pose de l'isolant au contact direct, sans lame d'air entre l'écran et l'isolant et choisissez un isolant semi rigide pour l'isolation des rampants et plafond.
      Il existe aujourd'hui des laines semi-rigides au lambda de 0.035 à 0.032 W/(m.K) qui vous permettent de limiter l'encombrement et donc d'optimiser la surface habitable du comble. Visez une performance supérieure à R= 6.m2.K/W (dans le neuf aujourd'hui, on vise R=8M2.K/w au minimum pour un bâtiment basse consommation). Les isolants en vrac présentent des lambdas bien supérieurs et nécessitent donc une épaisseur plus importante d'isolant pour atteindre ces résistances thermiques. Les laines minérales en flocons ne sont pas prévues pour une pose en rampants, quant aux isolants végétaux, ils nécessitent la mise en oeuvre de caissons pour y être soufflés. Il faut donc s'assurer que la charpente est suffisamment dimensionnée pour en supporter la surcharge.

      Cordialement.
  • Denis 38330

    Il y a 5 ans

    Bonjour
    Je vous soumets mon problème.
    J’ai une maison pour laquelle je souhaite refaire les plafonds, entre les combles et les pièces d’habitation. Ces plafonds sont actuellement en lambris et l’isolation est réalisée avec de laine de verre posée entre solives. Je vais donc évacuer cette laine de verre (Plus de 30 ans d’âge et non récupérable) et refaire des plafonds suspendus en placo phonique.
    Je me pose la question de l’isolation de ce plafond, sachant que je souhaiterai utiliser les combles comme grenier et donc y mettre un plancher. De plus je souhaiterai poser de l’isolation mince sur ma charpente. Il n’y a aucun pare vapeur entre tuile et charpente.
    Je pensai mettre en œuvre de la laine de verre à souffler (compte tenu de l’accessibilité) entre le nouveau plafond et le plancher du grenier sur une épaisseur de25 à 30 cm). Est-ce la bonne solution dans le cas plafond + plancher et dois je poser un pare vapeur sur le plafond sachant que je pense aussi isoler la toiture avec un isolant mince (maison située en moyenne montagne) ?
    Merci de vos conseils et préconisations
    Cordialement
    • sofi29

      Il y a 5 ans

      Bonjour Denis,

      Le climat de montagne est à prendre en compte pour la réalisation d'une isolation lorsque l'altitude minimale est de 900m ou lorsque l'altitude est de 600m en zone H1 (zones climatiques définies par la réglementation thermique) avec une température de base de -15°C. Dans ce cas, une étude hygrothermique des parois est nécessaire, en prenant en compte les conditions climatiques, les systèmes de chauffage et ventilation mis en oeuvre dans le bâtiment. Il vous faut donc vérifier la température de base de la région où vous vous situez avant tous travaux et faire appel à un bureau d'étude thermique si vous êtes situé dans une région répondant à ces conditions.

      Concernant la mise en oeuvre en comble perdu d'une isolation thermique recouverte d'un plancher, il faut impérativement prévoir un pare vapeur (Sd>18mètres ou tout pare vapeur validé pour cet usage par un avis technique) à poser sur l'ensemble de la surface à isoler avant la pose de l'isolant et viser de préférence une résistance thermique minimale R=7m2.K//W.
      Les laines minérales en flocons sont en général des produits disposant d'un avis technique de mise en oeuvre que l'on peut obtenir sur le site www.cstb.fr
      Les produits minces réfléchissants sont des produits étanches à l'air et pour la majorité imperméables à la vapeur d'eau. Sachez qu'avec la ventilation réglementaire à prévoir en comble perdu, vous ne bénéficierez plus que de la capacité réfléchissante de ce type de produit posé en rampants de toiture et perdrez donc le complément d'isolation thermique qu'il pourrait représenté s'il était posé du côté chauffé de la paroi (soit en sous face de l'isolant en vrac en remplacement du pare vapeur à prévoir).
      Quant à la pose d'un écran de sous toiture pour la protection du comble, de la charpente et de l'isolation contre les infiltrations d'eau accidentelles et la pénétration de poudreuse, elle ne peut être envisagée qu'avec une dépose totale de la couverture. Dans ce cas, ensivagez un écran de sous toiture de type HPV (haute perméabilité à la vapeur d'eau) qui permet une fermeture totale au faîtage.

      Cordialement.
  • Tom

    Il y a 5 ans

    J'envisage de faire aménager mes combles. J'ai fait faire un devis par un entrepreneur qui me dit le faire dans le cadre de la rt2012, avec un produit isolant mince réflecteur trios-super 12, 35mm d'épaisseur avec R=5,25m. Hors en cherchant sur votre site, il me semble lire que la RT2012 en combles aménagés impose du >6m. Je ne sais pas quoi en penser
    • sofi29

      Il y a 5 ans

      Bonjour Tom,

      La RT2012 n'impose pas de résistance thermique spécifique par parois mais une obligation de résultat en matière de consommation globale d'énergie limitée à 50kWhep/m2 et par an.

      De plus, en étudiant les caractéristiques requises par le label BBC effinergie sur lequel s'est basée l'élaboration de la RT2012, on peut voir que pour atteindre un tel niveau de consommation, une enveloppe isolée avec des résistances thermiques R= 8m2.K/W en toiture et R= 4m2.K/W en murs et sol, au-delà d'une conception bioclimatique du projet, est nécessaire pour atteindre l'objectif de basse consommation (cf Réussir un projet BBC www.effinergie.org).

      Par ailleurs, la résistance thermique R= 6m2.K/W est la résistance minimale requise en rénovation pour accéder au Crédit d'Impôt Développement Durable en combles aménagés et en aucun cas ce niveau d'isolation ne peut être considéré équivalent aux exigences requises par la nouvelle réglementation thermique.

      Cordialement.
  • jean 28400

    Il y a 6 ans

    Vous parlez tous d'isoler les dessous de toiture c'est bien mais quand on a mis
    30 cm d'isolant sous les tuiles que met-on sur les murs de pignons à par la meme chose ? Merci
    • sofi29

      Il y a 6 ans

      Bonjour Jean,

      En isolation de toiture pour un bâtiment à basse consommation, une résistance thermique R minimale de 8m2.K/W est recommandée. Pour les murs donnant sur l'extérieur (y compris les pignons de toiture), la résistance thermique minimale recommandée est R= 4m2.K/W. Plus que l'épaisseur de laine, il vous faut regarder le lambda de la laine pour juger de l'épaisseur à mettre en oeuvre.
      Par exemple, en toiture, vous obtiendrez un R= 8m2.K/W avec 280mm d'une laine à lambda de 0.035W/(m.K) alors qu'il vous faudrait poser 32cm d'une laine à lambda classique de 0.040W/(m.K) pour obtenir R=8.
      De même, en mur, nous vous recommandons de poser 140mm d'une laine à lambda de 0.032W/(m.K) pour obtenir R=4.35m2.K/W.
      En effet, pour réduire l'encombrement de l'isolation, opter pour des laines plus techniques à plus faible lambda est une bonne option, cela permet d'optimiser l'espace habitable des combles aménagés. Les laines minérales sont disponibles du lambda le plus classique de 0.040m2.K/W (recommandée pour l'isolation des combles perdus), au lambda le plus performant de 0.030m2.K/W qui permet d'obtenir R=3 avec seulement 90mm d'épaisseur.

      Cordialement.

      Cordialement.

× OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.