Réglementation acoustique dans l’existant

Améliorer son isolation phonique dans l'existant - Réglementation acoustique dans l’existant

En rénovation, contrairement aux exigences requises en isolation thermique pour les bâtiments existants (voir RT Existant), il n’existe pour le moment aucune obligation en matière de réglementation acoustique lors de la réalisation de travaux d’isolation dans l'ancien.

 

Pour toute maison mitoyenne ou appartement construits avant 1970, aucune réglementation acoustique n'était imposée (absence de performances acoustiques entre habitations hors réhabilitation). L'arrêté du 14 juin 1969 réglemente l'acoustique des logements construits entre 1970 et 1996 et est remplacé par la NRA pour tout nouveau bâtiment construit à compter de janvier 1996. Contrairement à l'isolation thermique dans le bâtiment existant (voir RT Existant ), jusqu'à ce jour, l'isolation acoustique dans l'ancien reste toujours non réglementée. C’est pourtant un besoin de plus en plus pressant de la part des occupants qui souffrent de nuisances sonores au quotidien. Or il existe des solutions d'isolation acoustique en rénovation qui permettent d'obtenir une réelle amélioration du confort sonore. A minima, lors de travaux d’isolation dans l'ancien, conformez-vous aux exigences de la réglementation acoustique en vigueur pour les logements neufs ( NRA ). N'hésitez pas à viser une isolation de qualité supérieure car les valeurs d'isolation exigées par la NRA ne sont que des minima.

 Enfin, pour que les performances attendues soient au rendez-vous, faire appel à un professionnel de l'acoustique (Bureau d'Etude Acoustique) pour la réalisation d'un diagnostic du bâti avant travaux (identification des sources de bruit, du cheminement sonore au travers des parois…) permet de s'assurer d'un résultat. Il pourra en effet s'engager sur les performances et les solutions préconisées en fonction des nuisances constatées. La performance finale reposant sur l'association "bonne conception + matériaux performants + mise en œuvre soignée", faites s'accompagner l'étude acoustique d'une garantie de résultat pour les solutions d'isolation proposées suite au diagnostic.


25 commentaires

  • Aymeric

    Il y a 7 jours

    Bonjour,
    J’ai fait l’acquisition d’un appartement haussmannien (1900). J’ai un mur commun avec la voisine de palier, entre sa chambre et mon salon. Il s’agit d’une simple cloison car à l’époque il n’y avait qu’une seule pièce. L’isolation phonique est catastrophique car on entend parler les gens comme s’ils étaient dans la même pièce.
    Au début des travaux elle m’a demandé de faire quelque chose à ce propos en m’imposant un artisan (elle a longuement étudié le projet), en convenant de partager les frais seulement si le résultat était suffisant. Après étude, le projet est très coûteux : 4000€ de mur isolant, 2000€ de corniche (moulure) à refaire ainsi qu’un coût de m2 perdu de 6000€. La voisine ne souhaitant plus participer à hauteur de 50% de 12000€ je me demande que faire ?
    J’estime que ce projet est avant tout guidé par l’amélioration du confort de ma voisine, j’étais prêt à faire un geste envers elle et ainsi m’éviter de mauvaises relations de voisinage futures, mais à ce prix-là ce n’est pas possible pour moi.
    Si le projet est annulé je me demande ce que je risque, légalement ou autre..
    Merci pour votre aide
  • pris

    Il y a 4 mois

    bonjour
    propriétaire d'un appartement dans une ancienne maison 1900, je me suis vite rendue compte que l'isolation avec mes nouveaux voisins du dessous laissait a désirer (j'entends donc leurs conversations, musique , tv and co surtout Avec de chouettes enceintes home cinema ) le bémol c'est surtout au niveau de la chambre de ma fille qui communique avec leur salon et ou nous n'avons donc pas du tout les memes horaires et comme mes voisins aiment pas mal inviter ...
    c'est pour cette pièce essentiellement que je cherche d'ailleurs des solutions ( l'appartement est petit et la configuration telle que je ne peux pas faire sa chambre ailleurs ) sachant que je suis déjà rentrée en contact avec mes voisins afin de trouver des solutions amiables et perenne ensemble , seulement ils n'ont aucunement envie de changer leurs habitudes de vie et encore moins de remettre un faux plafond ( il y en avait un qu'ils ont retiré) travaux pour lequel je me suis meme proposée de participer aux frais mais rien n'y a fait , help please : quelle solution existerait il donc par le sol (chez moi) pour atténuer ( même de moitié ) leurs bruits ? il y'a t'il sinon une norme acoustique qui pourrait les obliger a engager des travaux de leur coté ?merci infiniment de vos retours
    • sofi29

      Il y a 4 mois

      Bonjour Pris,

      Hors Plan de Gêne Sonore (PGS = proximité d’un aéroport, d’une route, d’une voie ferrée), il n’existe à ce jour aucune norme qui oblige un propriétaire à réaliser des travaux d’isolation acoustique lors de la rénovation de son logement.

      Toutefois, lorsque des travaux de rénovation sont engagés dans un logement en immeuble collectif, ils ont obligation à ne pas dégrader l’acoustique initiale : cf. cette plaquette éditée par l’Association pour la Qualité de la Construction http://mallette-pedagogique-bp.pr...quette_aqc_acoustique_renovation.pdf
      De fait, la suppression du faux plafond ne permettait pas de conserver l’isolement initial entre les 2 logements. Tous les travaux de rénovation sont soumis à autorisation du syndic sous peine de devoir réaliser des travaux complémentaires pour remettre l’isolation acoustique à son état initial si l’acoustique après travaux se trouve dégradée.

      Vous n’indiquez pas la nature du plancher d’étage. Généralement, une dalle béton suffit à obtenir l’isolement acoustique réglementaire en plancher. Un revêtement souple épais atténue alors les bruits d’impact. Si les exigences sont supérieures, pour traiter efficacement les bruits aériens entre 2 étages, des essais ont montré que la meilleure solution consiste à réaliser un faux plafond désolidarisé à l'étage inférieur en remplissant le plénum ainsi créé par une laine minérale (sans la comprimer). Ne pas oublier qu’il existe aussi des transmissions latérales par les parois verticales : l’isolation des murs peut alors s’avérer nécessaire suivant le niveau de confort visé.

      Je ne vois donc qu’une solution de type « boîte dans la boîte » https://www.toutsurlisolation.com/Lexique/Boite-dans-la-boite pour apporter un peu plus de confort à votre enfant. Murs et plafond pourraient alors être isolés à l’aide du système Optima Sonic, si vous souhaitez un faible encombrement de l’isolation. Ses performances d’isolation dépendent de la nature des murs supports et vous pouvez les trouver dans ce guide acoustique (page 9) : https://www.isover.fr/sites/isove...s/catalogue_solutions_02_19_murs.pdf Si vous pouvez consacrer plus de 5 cm à cette isolation, préférez opter pour une laine de type GR32 posée à l’aide du système Optima sur les murs et posez un plafond suspendu. Les performances du système Optima avec un GR32 sont aussi disponibles sous ce même lien (page 6 et +). Le plafond suspendu sera isolé à l’aide d’une laine de type IBR posée sous ossature métallique ou si la configuration de la pièce le permet, réalisez pour un plafond autoportant (plus efficace car désolidarisé du plancher supérieur), isolé à l’aide d’une laine de type Isoconfort 35. Vous trouverez des indications de pose dans cette documentation http://www.placo.fr/content/downl...file/Plafonds.pdf%20-%20(9%20Mo).pdf et un exemple de réalisation dans cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=4NS-YDm1Bqo

      En souhaitant que ces éléments vous aident à trouver une solution satisfaisante. Néanmoins, un diagnostic acoustique avec mesures sur place permettraient d’obtenir une prescription de solutions adaptées à la nature du bâti et en fonction de vos exigences de confort.

      Bien à vous.
  • crashley

    Il y a 6 mois

    Bonjour,
    Nous sommes un couple de musiciens, propriétaires dans un ancien immeuble type haussmannien (avec moulures et rosaces au plafond). La voisine du dessus se plaint du bruit et nous entendons tout également chez elle. Nous nous demandons quelle stratégie adopter, en décidant de mutualiser les frais, s'il vaut mieux isoler son plancher ou notre plafond? ou les 2? Est-il possible de garder les prestations anciennes du plafond en l'isolant?
    Merci pour votre aide!
    • MarcIsover

      Il y a 6 mois

      Bonjour,

      Qu’on isole d’un côté ou l’autre de la paroi, l’efficacité est la même sauf qu’il est plus facile d’isoler les bruits d’impact du côté où ils sont émis et, que les bruits divers et variés peuvent toujours passer par les murs et les cloisons (transmissions latérales), les canalisations, etc…

      Dans votre cas, il sera certainement plus facile techniquement parlant de réaliser un faux plafond autoportant (de préférence) ou suspendu et ceci grâce au volume probablement disponible. Dans « faux plafond », il y a laine minérale type IBR par exemple et parement en plaque de plâtre de préférence à isolation acoustique renforcée type Placophonique®. On peut aussi imaginer intervenir chez vos voisins du dessus pour les bruits d’impact : nouveau revêtement de sol, dépose et repose du plancher avec désolidarisation périphérique et sur le solivage (bande résiliente) par exemple.

      La réalisation d’un faux plafond signifie aussi de dire au revoir aux moulures anciennes et autres rosaces quitte à les reproduire ensuite.

      Compte tenu des enjeux, je ne saurais trop vous recommander de faire appel à un acousticien qui, par une étude acoustique prenant en compte les matériaux, le mode constructif, les voies de transmission, la nature des bruits, leur intensité, etc… pourra vous faire des recommandations éventuellement assorties d’une obligation de résultat.

      Bien cordialement
  • Criss

    Il y a 10 mois

    Bonjour
    Je suis locataire d un appartement de 2 étages.
    Ma voisine du dessus á poser un parquet flottant sans isolation. Pour des raisons d économie
    Je lui ai demandé à plusieurs reprises d être vigilante .jesuis dérangée par la course des enfants la musique les disputes ,les pas et leur vie intime.
    Malgré mes demandes aucune amélioration
    J aimerai savoir s il y a une loi sur laquelle je pourrai m appuyer pour l obliger á isolé le parquetait oui pouvez vous me donner les références de cette loi

    Cordialement
    Criss
    • MarcIsover

      Il y a 10 mois

      Bonjour Criss,

      Lorsque l’on effectue des travaux dans un immeuble, on est tenu de ne pas dégrader l’acoustique initiale. Si c’est le cas (ce qui ne sera peut-être pas facile à démontrer surtout avec des personnes qui peuvent être de mauvaise foi), adressez-vous au syndic de votre immeuble pour lui faire part des nuisances rencontrées et demander s’il a été informé du changement de revêtement de sol.

      Ensuite, un certain nombre de procédures très bien décrites ici http://www.bruit.fr/images/stories/pdf/fiche_conseil_cidb_pas_chocs.pdf peuvent être entreprises. La conciliation étant toujours la meilleure mais parfois cela ne suffit pas.

      Vous trouverez de nombreuses autres informations à partir de la page d’accueil du site http://www.bruit.fr/

      Cordialement
  • HB93

    Il y a 11 mois

    Bonjour,

    Immeuble des années 60, terriblement mal isolé. Nous entendons tout dans l'immeuble, en particulier les voisins du dessus (bruits de choc, pas, voix...). Ils ont posé sur un parquet mosaïque d'origine un parquet flottant sans rien isole (posé avant juste avant notre installation).

    Peut-on parler de dégradation acoustique dans ce cas ? Poser un parquet flottant sans isolants sur du parquet mosaïque existant pourrait-il dégrader l'état de l'isolation acoustique ?

    Tous mes voisins me disent qu'ils n'entendent pas leur voisin du dessus à ce point, donc c'est un problème propre à chez nous : le nouveau parquet doit y être pour quelque chose...

    • Sofi29

      Il y a 7 mois

      Bonjour HB93,

      Tout d'abord, il faut savoir que tous travaux de rénovation de sol dans un logement en immeuble collectif, doivent faire l'objet d'un accord préalable du syndic de copropriété.
      De plus, le règlement de copropriété peut être restrictif quant aux travaux possibles à envisager en rénovation (certains règlements de copropriété interdisent par exemple la pose de sols dits durs en rénovation : carrelage, parquet massif, parquet flottant).

      Lorsque les travaux de rénovation de sol sont engagés dans un logement, ils ne doivent en aucun cas dégrader l'isolation acoustique initiale. La solution mise en oeuvre doit donc ne pas générer plus de bruit qu'il y en avait avant travaux.
      Votre voisin aurait donc dû choisir la solution à mettre en oeuvre selon cette exigence : sol souple ou parquet flottant avec performance acoustique suffisante à répondre à l'exigence ou encore parquet + sous couche acoustique suffisante à répondre à l'exigence.
      De plus, à la mise en oeuvre, le parquet doit également être désolidarisé des murs pour ne pas leur transmettre de vibrations à la marche (bande résiliente à poser sur toute la périphérie de la pièce avant la pose du parquet).

      Ici, la complication vient du fait que les travaux sont déjà réalisés et il va sans doute être difficile de prouver que la pose de ce parquet dégrade l'acoustique initiale si vous n'occupiez pas le logement avant les travaux. Si vous avez une assurance juridique avec votre assurance, vous pourriez peut-être les interroger pour qu'ils vous conseillent sur les démarches à entreprendre?

      Il existe une jurisprudence pour dépréciation des performances acoustiques suite à changement de revêtement de sol en copropriété : par exemple http://www.bruit.fr/tout-sur-les-...on-des-performances-acoustiques.html mais en tout état de cause, mieux vaut trouver une solution amiable avec votre voisin si cela est possible qu'une action en justice.
      Vous êtes-vous entretenu avec lui des nuisances sonores que vous subissez ? Est--il prêt à faire des travaux correctifs sachant que la meilleure correction pourra s'effectuer à la source soit au niveau de son plancher ?
      L'intervention d'un acousticien pourrait être un plus afin de déterminer le cheminement du bruit jusqu'à votre appartement et vous indiquer également le niveau d'isolement acoustique à prévoir pour corriger la transmission actuelle des bruits.

      Bon courage !



  • foine

    Il y a 1 an

    bonjour je souhaite isolé mon ancienne habitation 1960 mes mur ce compose
    plâtre sur brique creuse vide sanitaire et brique pleine .
    je voudrais isolé avec des plaques de plaque acoustique sur ossature métallique 48/35 quel isolation derrière pourrais-je mettre j'ai pensé a laine de verre ep 100mm ?
  • Max 1988

    Il y a 1 an

    Bonjour à tous, petite question.

    Je suis nouveau propriétaire d'un appartement ancien (1930), quelques bruits d'impacts mais surtout son et voix notamment dans la chambre (avec les voisins du dessus).

    ma question est la suivante, pour une meilleure isolation phonique des bruits aérien , vaut - il mieux :

    1) 12 cm de laine minérale + une plaque type placophonique
    ou
    2) 10 cm de laine minéarle + 2 plaque de type placophonique

    Merci d'avance pour vos réponses.

    ps : le site est vraiment génial !!

  • Pollux

    Il y a 1 an

    Bonjour, j'ai réalisé une maison en siporex de 20mm avec une feuille placo collé au map pour l'intérieur.helas ! On s'est rendu compte que l'on entendait tout les chiens du quartier le soir ! Je compte faire du placo style à l'intérieur mais cela m'oblige à démonter et reculer toutes les fenêtres.sinon j'ai entendu parler de l'enduit extérieur absorbant avec moins de travaux quand même.
    Quelle est la meilleure solution,merci
    Cordialement
    • MarcIsover

      Il y a 1 an

      Bonjour Pollux,

      Je suppose que votre béton cellulaire fait plutôt 20 cm que 20 mm blunk

      Avez-vous simplement collé une plaque de plâtre au MAP® sans doublage avec une laine minérale ? Si oui, il n’est pas surprenant que l’acoustique ne soit pas satisfaisante.

      Faire un doublage intérieur avec des ossatures type Placostil® voire avec une autre solution (appuis et fourrures type système Optima murs permettant une pose continue de la laine minérale) est un chantier important. Je ne suis pas certain qu’il nécessite forcément de déplacer toutes les fenêtres mais ce sont des travaux lourds à envisager en intérieur.

      Je ne sais pas de quel enduit extérieur absorbant vous parlez. Il est certain qu’une ITE permet de continuer à habiter le logement et ne réduit pas la surface habitable. Pour gagner en acoustique, l’emploi de laines minérales est certainement à privilégier en employant un enduit ou bardage approprié. Compte tenu du matériau bien spécifique (béton cellulaire), une solution adaptée est à envisager et il faut creuser un peu plus ces deux pistes pour savoir laquelle est la plus adaptée que ce soit au niveau technique (performance d’isolement acoustique mais aussi financière (coût des deux solutions).

      Cordialement
  • Cycy2

    Il y a 1 an

    Bonjour
    Je suis propriétaire depuis peu d'un appartement dans l'ancien et je ne peux déjà plus supporter les bruits de pas, de conversations, et j'en passe. Le propriétaire du 2em étage dit pourtant qu'il a posé une isolation avant de mettre son parquet. Que puis-je faire pour vivre dans la tranquillité. Et surtout dormir en paix !!!!
    • MarcIsover

      Il y a 1 an

      Bonjour,

      Concernant les bruits d’impact, c’est principalement au plancher de votre voisin qu’il convient d’intervenir. Quelle est la performance de la sous couche acoustique qui a été posée ? Le plancher est-il désolidarisé des murs ou en contact avec ces derniers (ce qui est source de transmission) ?

      Des infos plus développées ici https://www.toutsurlisolation.com...s-genants/Bruits-de-choc-ou-d-impact

      Pour ce qui est des bruits aériens, il est généralement préconisé de faire un faux plafond (suspendu ou auto portant selon les spécificités et les possibilités du local. On insère une laine minérale type IBR (La nouvelle laine blunk ) dans la cavité créée entre ancien plafond et nouveau parement (de préférence une plaque à isolation acoustique renforcée type Placophonique) et on retrouve alors le principe du système masse-ressort-masse. Le principe est très brièvement décrit ici https://www.toutsurlisolation.com...able/L-isolation-phonique-du-plafond Une épaisseur minimale (environ 10 cm) de laine est nécessaire pour espérer un résultat satisfaisant. Une solution mince existe avec un système appelé Optima Sonic qui emploie une laine minérale spécifique de 28 mm d’épaisseur pour une épaisseur totale de 5 cm environ.

      Une étude acoustique serait un préalable pour étudier le dossier https://www.toutsurlisolation.com...ans-l-existant/Etablir-un-diagnostic . Vous avez deux pistes pour parvenir à passer des nuits plus tranquilles : traitement des bruits d’impact par le dessus et faux plafond de votre côté pour les bruits aériens. Elles méritent d’être creusées et travaillées pour obtenir le résultat escompté et ne peuvent hélas se traiter en quelques lignes.

      Espérant vous avoir apporté un premier éclairage vous permettant d’avancer pour la résolution de votre problème.

      Bien cordialement
  • Olivier

    Il y a 2 ans

    Bonjour,
    Nous sommes propriétaires depuis peu d'un appartement au dernier étage d'une petite copropriété de 3 étage. Récemment, les greniers ont été aménagés et le propriétaire revend son bien. Habitués à vivre en ville dans des logements anciens, nous ne sommes pas particulièrement sensibles aux nuisances sonores d'ordinaire. Néanmoins, nous constatons amèrement que l'isolation acoustique est plus que médiocre et nous entendons distinctement conversations et pas au-dessus de nos têtes. Pourtant le propriétaire dit avoir enlevé les tomettes, posé une dalle sur le plancher mis à nu et remis un plancher bois sur la dalle avec un isolant phonique. Aucune solution amiable ne semble possible. Le propriétaire est surtout pressé de vendre rapidement... Nous avons fait venir un artisan pour deviser une isolation par notre plafond mais cela suppose de déposer tout le faux plafond de l'appartement (130m2); le devis avoisine les 30000 euros et nécessite que nous quittions notre logement. A bout de solutions, nous souhaiterions connaître les démarches pour faire reconnaître que le logement est impropre à sa destination. Pourriez-vous nous les indiquer s'il vous plaît? Je vous en remercie par avance.
  • Nicolas

    Il y a 2 ans

    Bonjour, je viens d'acheter un appartement de 1930 au 1 er étage d'une petite copropriété.
    Je voudrais isoler mon sol directement sous le parquet pour atténuer les bruits qui viennent du dessous avec de la laine de roche par soufflage , aucune entreprises n'est capable de me dire si c'est possible ou pas.
    Mon sol m'appartient, mais l'isolation reposera directement sur le plafond du voisin, qui profitera lui aussi d'une isolation thermique et phonique... Mais cela peut-il craindre quelques chose ? Faut-il demander une autorisation au voisin du dessous ?
    Merci
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Nicolas,

      L'une des questions qui se posent avec ce type d'ouvrage, c'est la capacité de portance du plafond existant selon l'épaisseur de laine posée. Cela dépend de la nature et de la configuration de la structure porteuse du plafond. Sans visibilité sur cette structure, il est difficile pour les entreprises de vous indiquer la faisabilité de tels travaux sachant qu'ils seraient réalisés "à l'aveugle"...et que le risque, c'est une surcharge avec déformation du plafond (et au pire, écroulement :/ )

      Il serait davantage souhaitable de faire réaliser l'isolation par le dessous en procédant à la dépose du plafond chez votre voisin pour pouvoir vérifier la nature et l'état de la structure (bois ? métal ?) et juger alors de l'isolation à mettre en oeuvre selon la hauteur disponible. En ayant la visibilité sur la structure, une entreprise pourra proposer une solution d'isolation adaptée et donc engager sa responsabilité sur les travaux effectués.

      Cordialement.

  • responsabilité isolation

    Il y a 2 ans

    Bonjour,
    J'ai acheté un plateau nu dans une maison ancienne divisée par un promoteur, et pour laquelle j'occupe l'étage supérieur. Avant même que mes travaux soient exécutés, le propriétaire du dessous me demande d'ajouter une chappe d'isolation phonique pour prévenir de bruits qui pourraient le déranger. L'alternative est d'isoler par le dessous depuis son appartement ce qu'il n'est pas disposé à faire. Qui a la responsabilité de l'isolation phonique, et qui doit en couvrir les coûts?
    Merci de votre réponse.
    • Gaëtan

      Il y a 2 ans

      Bonjour,
      Dans le cas du traitement acoustique du bruit de choc il est toujours préférable de traiter les chocs à la source. En effet un traitement en sous face de dalle est possible mais les vibration se propageants aussi par les murs supports, il faudrait traiter, en plus du plafond, les murs rigidement liés au plancher. J'emploie ici le conditionnel car tout dépend des liaisons vibro-acoustiques planchers/murs. Des murs/planchers en bétons/briques/parpaings, ou en bois ne génèrent pas les même contraintes.
      Cordialement
  • Telmo

    Il y a 2 ans

    Bonjour. Je vous pose une question, parce que j' acheté un appartement neuf en 2015. Le problème c'est que je ne sais pas si le appartement est bien isolée. Maintenant j'écoute ma voisine quand marché sur le parquet et quand jouer le piano.
    L'appartement est bien isolée où je besoin de refaire tout mon isolation de plafond ?

    Merci.
  • Stephanie

    Il y a 2 ans

    Bonjour
    J'ai besoin de votre aide
    Nous sommes propriétaire mon mari et moi d'un appartement datant de 1977.
    Nous voulons aujourd'hui poser du carrelage mais directement sur notre sol existant qui est du linoléum en dalle dur (datant de l'année de construction )
    Je dois mettre une isolation??
    Merci de votre réponse
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Stéphanie,

      En rénovation d'isolation de sol en logement collectif, vous avez obligation à ne pas dégrader l'acoustique existante. Or, en posant un carrelage en finition, cela risque fortement d'accroître les transmissions sonores du fait de la transmission des bruits d'impact plus importante avec ce type de revêtement.

      Il est donc impératif de prévoir une isolation phonique dès lors que vous entreprenez des travaux en sol car dans le cas contraire, en présence de nuisance sonore induite par les travaux, votre voisin pourra exiger la remise en l'état initial.

      Cordialement.

  • charlène

    Il y a 2 ans

    bonjour,

    je suis actuellement locataire d'un logement ancien d'avant 1970, cependant il n'y a aucune isolation phonique entre appartement. Je subi donc les bruits (pas, meuble à déplacer, tiroir, paroles, musique...) de 3 appartements, dont deux au-dessus de mon appartement et l'autre mon voisin d'à côté.
    Cependant, j'ai une autre nuisance sonore qui provient du commerce en bas de mon appartement: c'est un ancien garage transformé en cidrerie. Il y a un volet coulissant qui fait office de porte, j'entends également leurs conversations, j'entends tout! Je l'entends dès que le commerce ouvre et ferme, ou dès que le gérant se dit qu'il peut venir à tout va et donc causer cette nuisance, qui se propage jusqu'à mon voisin du dessus. De plus, il a installé des ventilateurs bruyants pour ces frigos, mais faisant un bruit sonore continu interrompu de 5 min par 5 min, je n'en dors plus la nuit.
    Tellement ils sont bruyants, quand la vendeuse se trouve vers ces frigos, ils ont du installé des sonnettes (que j'entends bien entendu comme si j'y étais) du fait qu'elle n'entend pas quand un client rentre ou lui pose une question.
    Quels sont mes droits face à ces nuisances sonores? Et surtout à celles causées par le commerce en bas de chez moi, qui m'empêche de dormir et de me sentir bien chez moi.
    Merci de votre réponse
  • likou

    Il y a 3 ans

    bonjours ,je suis proprietaire d'un appartement d'avant 1970 , le carrelage existant nous semblait insuffisant (et vilain) en terme d'isolation et nous avions donc mis un parquet flottant qui corrigeait tout cela .probleme, le chauffage au sol faisait que ce dernier "s'allongeait et se retractait" trop .on l'a enlever pour mettre un carrelage sur le carrelage existant ce qui est mieux que l'ancien mais moins bien que le parquet . le voisin du dessous qui s'etait habitué au parquet se plaint .suis je dans mon droit ou dois je refaire quelque chose?
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Likou,

      Lors de travaux réalisés en rénovation de sol dans un immeuble collectif, vous avez obligation à ne pas dégrader l'isolation acoustique existante. En posant à nouveau un carrelage sur le sol initial, vous vous retrouvez avec une acoustique qui est revenue à l'état initial et cela provoque donc une nuisance sonore chez votre voisin. L'acoustique peut même s'en trouver dégradée si une bande résiliente n'a pas été posée en périphérie des pièces rénovés avant la pose du nouveau carrelage.

      Par ailleurs, vous ne pouvez engager de travaux sans avoir obtenu l'accord du syndic de copropriété. Sans autorisation préalable, les voisins jugeant qu'ils subissent une nuisance sonore plus importante après travaux pourraient se retourner contre vous et exiger une remise à l'état initial.

      Cordialement.
  • mme Naccache

    Il y a 3 ans

    J'habite au 6ème étage d'un immeuble hausmanien 1908
    Nous souhaitons réunir les chambres de service au-dessus de chez moi pour faire un seul appartement
    Pour celà il faut refaire les sols actuellement ce sont des tomettes la toiture et les descentes.
    Comment isoler les sols ?
    Bien cordialement
  • Mawoki

    Il y a 3 ans

    Nous habitons une maison mitoyenne de 1953. Nous avons isolé phoniquement notre côté au maximum avec 20 cm laine de verre et 2 placo phoniques croises) reste des obstacles a cette isolation :une cloison intermédiaire en brique et un escalier pris directement dans le mur.
    Comme de bien entendu nous avons plus rendu service à notre voisine qu'à nous même. Nous envisageons de l aider financièrement à faire des travaux chez elle. C est une maison identique à la nôtre
    - Pour obtenir une bonne réponse, doit elle faire la même technique que nous ou vu de ce que nous avons fait, une solution plus light paraît possible?
    - Elle veut mettre du lambris sur le mur cela va t il diminuer les performances phonique ?
  • saty

    Il y a 4 ans

    bonsoir, je suis pour ma part locataire d'un appartement dont les bâtiment date de 1800 sur paris.
    Je souhaiterai isoler mon plafond des bruits du quotidien (marche avec talon, chute d'objets, chaise grinçant sur du carrelage etc).
    Quel type de matériaux utiliser sachant que les plafonds sont haut environs 2, 50 avec du BA13. et les murs recouverts de toile de verre. (épaisseur, type de support). merci pour vos conseils. Cordialement

    mon adresse mail: shakedia@live.fr
  • jali

    Il y a 4 ans

    Bonjour,

    Je suis étudiant en deuxième année de DUT Génie Civil. J'ai un projet a monter avec des camarade qui porte sur l'isolation acoustique des bâtiment en rénovation. Je dois m'occuper de la partie qui s'intitule "contraintes lors d'un projet d'isolation acoustique en rénovation". Suite a de longue recherche les seules info. que j'ai pu trouver sont qu'ils n'y a pas de réglementation particulière pour la rénovation de l'ancien. Est-ce quelqu'un pourrait m'aider, me donner beaucoup plus d'info. là-dessus??
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Effectivement, la seule contrainte qu'il existe à ce jour est de ne pas dégrader la performance acoustique existante dès lors que vous entreprenez des travaux de rénovation thermo-acoustique dans l'ancien.
      Par exemple, tout remplacement d'un sol souple (moquette, linoléum...) par un sol dit dur (carrelage, plancher massif ou flottant) doit faire l'objet d'un accord du syndic mais il peut aussi être interdit par le règlement de copropriété. Avant tous travaux de rénovation de sols en copropriété, renseignez-vous au préalable sur ce qu'il vous est possible d'envisager sous peine de devoir remettre votre sol en l'état initial si vous avez réalisé les travaux sans accord préalable et sans tenir compte du règlement de copropriété.
  • FranckR

    Il y a 4 ans

    Bonjour,

    Dans mon cas, ma compagne et moi sommes les voisins bruyants. Nous prenons pourtant les précautions nécessaires à ne pas faire de bruit, mais vient un stade ou l'on ne peut plus faire mieux. En effet, le précédent locataire, à poser lui-même un parquet flottant avec l'accord du propriétaire SANS isoler phoniquement au préalable. Du coup, nous nous retrouvons avec un parquet qui, excusez moi l'expression, retransmettrai à la voisine la vibration d'un pet sur ma chaise. Quel recours ai-je ? J'ai reçu de mon propriétaire un courrier d'avertissement avant même que je ne lui soumette le problème. Évidemment, le bâtiment est bien plus vieux que 1970 sad
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour FranckR,

      Votre problème me semble insoluble sans une reprise du plancher pour y intégrer une isolation acoustique suffisante et nécessaire. Ce qui peut passer par la dépose du parquet existant pour reposer un sol souple car, dans les immeubles anciens, les bruits d'impact sont les plus difficiles à corriger. Selon le type de construction, ils peuvent en effet se propager à la structure sur plusieurs étages sad

      Tous travaux en sol en copropriété doivent être réalisés avec l'accord du syndic de copropriété et suivant les indications éventuellement précisées dans le règlement de copropriété (certains règlements vont jusqu'à interdire la pose de sols dits durs : carrelage, parquet massif, parquet flottant). Une chose est actée : lorsque des travaux de rénovation de sols sont engagés en copropriété, ils ne doivent en aucun cas dégrader l'isolation initiale.
      Si votre voisine du dessous a constaté une dégradation de l'acoustique entre les 2 appartements depuis la pose de ce parquet flottant, elle peut intervenir auprès du syndic de copropriété pour demander que le problème soit résolu (non par vous mais par votre propriétaire).

      Cordialement.
  • Vyhel-Meaux

    Il y a 5 ans

    Bonjour,

    Je viens d'acheter un appartement en VEFA dont la livraison a eu lieu en janvier 2013 (au deuxième et avant-dernier étage).
    Par contre, nous entendons le bruit des pas et des objets qui tombent (tout ce qui se passe chez les voisins sauf les voix) ainsi que la chasse des WC des voisins d'en haut et des voisins d'à coté, même mon fils de 4 ans ne le supporte plus.

    Je me pose des questions sur l'isolation phonique de l'immeuble qui est dit BBC.

    Merci pour vos conseils.

    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Vyhel-Meaux,

      Un immeuble neuf se doit de respecter :
      - d'une part, la réglementation thermique en vigueur (RT 2005 niveau THPE : très haute performance énergétique pour une construction livrée en janvier 2013 sauf si la construction fait l'objet d'une labellisation BBC effinergie. Par ailleurs, l'appellation BBC ne concerne que la performance thermique du bâtiment, sa basse consommation d'énergie),
      - d'autre part, la réglementation acoustique en vigueur (NRA : https://www.toutsurlisolation.com...ns-le-neuf/Reglementation-acoustique ).

      Si les exigences en matière d'isolation thermique ont augmenté pour conduire aujourd'hui à la construction de bâtiments BBC et bientôt BEPOS (bâtiment à énergie positive à l'horizon 2020), les exigences en matière d'isolation acoustique ont très peu changé depuis la mise en place de la réglemention acoustique. Les niveaux d'isolation requis par la NRA ne sont donc pas forcément des niveaux de confort pour tous aujourd'hui. Votre bâtiment peut donc tout à fait respecter la réglementation acoustique mais ne pas être perçu comme confortable.

      Néanmoins, il peut y avoir des défauts de construction (ponts phoniques) mais il n'y a qu'une expertise menée dans votre logement qui pourrait mettre à jour ces "défaillances". Dans un premier temps, voyez si vous êtes plusieurs à vous plaindre de défaut d'acoustique. Puis avertissez votre promoteur de votre situation vis à vis du bruit par lettre recommandée. S'il existe un syndic de copropriété, contactez-le pour l'informer de votre problème.

      Si la situation devait ne pas évoluer (pas de réponse de votre promoteur), il ne vous restera que l'expertise acoustique mandaté par le tribunal mais cela veut signifie qu'il vous faut entre dans une démarche juridique qui est longue et pour laquelle vous devrez faire l'avance des frais sans savoir si l'expertise révèlera ou non un défaut d'acoustique.

      Bon courage.
    • Mike

      Il y a 5 ans

      Il peut effectivement y avoir un vis de construction.
      Cela peut être le bureau assistant ou contractant au maitre d’œuvre qui a mal fait son étude ou son dossier d’exécution_
      Mais je ne suis pas certain que l'on lui donne tout le temps la mission de contrôle des exécutions, il se peut que son travaille s'arrête à l'assistance pour l'attribution des marchés.
      En d'autres termes, il va vous falloir de l'énergie pour remettre tout ça en question, toutefois je pense savoir qu'il y a des appareils de contrôle vraiment efficaces mais cela m' étonnerait que cela arriverait un jour jusqu'à une réfection de qualité . . . Peut être une petite indemnisation ? ?
    • lalala

      Il y a 4 ans

      Bonsoir,
      Cela est surprenant , tout de même du neuf.
      Le descritif des matériaux mis en oeuvre figure dans les pièces écrites de l'architecte. Dans les documents VEFA , c'est moins sûr.
      Le tout est d' avoir accès au descriptif travaux ( CCTP).
      Même si vous y avez accès , la mise en oeuvre n'est plus contrôlable sauf par sondage destructif. Cela est possible : voir si un isolant acoustique a été posé sous le carrelage ou le PVC,contrôler l'indice d'affaiblissement acoustique du PVC par exemple, vérifier le doublage acoustiques dans les gaines WC , par la trappe,voir la coupure au niveau du plancher dans cette gaine..
      Bon courage
  • Farah

    Il y a 5 ans

    Bonjour,
    Comme ces chers internautes, je subis de forts troubles du voisinage dû à une très mauvaise accoustique. Je vis dans un appartement qui a été séparé en deux logements. L'immeuble a été reconstruit après la 2nde guerre avec des matériaux de récupérations. La cloison entre les deux appartements ne fait que 5cm d'épaisseur et le faux plafond est loin d'être bien isolé. L'agence qui représente la propriétaire de l'immeuble ne semble pas sensible au sujet. Je n'ai pas forcément les moyens de prendre en charge ces traavaux. Vers qui me tourner pour enfin vivre des nuits paisibles? La police de prend plus les mains courantes, le dialogueest rompu avec la voisine et les médiateurs sociaux ne pas disponible avant 15jours... sad((
    Merci d'avance pour votre réponse.
    Cordialement.
    • pierre

      Il y a 5 ans



      voiloi ce que je peut te dire

      Les assurances de protection juridique sont des contrats d’assurances qui sont souvent liées soit au
      contrat d’assurance habitation, ou au contrat d’assurance voiture. Souvent, les assurés ignorent qu’ils
      peuvent en bénéficier. Il est donc important avant d’engager une procédure, de vérifier chacun de ses
      contrats d’assurances.
      Souvent les compagnies proposent avec insistance que leur propre avocat intervienne. En réalité, il ne
      s’agit que d’une possibilité, l’assuré pouvant choisir l’avocat de son choix. La liberté du choix de
      l’avocat étant un principe général du droit.
      La médiation peut être un outil intéressant pour régler les différents liés aux bruits de comportement.
      Il s’agit d’un mode alternatif de règlement des conflits. Le médiateur écoute d’abord chaque partie
      individuellement. Puis, il reçoit les deux parties et les aide à faire émerger une solution.
    • clo

      Il y a 4 ans

      merci de prendre mon problème en considération!
      ma maison date de 1988; une autre maison a été construite en 2008 en mitoyenneté avec la notre . Il y a eu sans doute un vice de construction au niveau des dalles car nous recevons les bruits d'impact venant de l'autre maison (chaises ,talons....). nous l'avons signalé au propriétaire,mais............
      J'ai une assistance juridique complète à la MAIF mais ils traînent des pieds pour m'aider : faut un constat d'huissier etc..........
      moi je voudrais qu'un vrai expert en acoustique intervienne dans les 2 maisons pour faire des mesures et poursuivre en conséquence des recherches pour améliorer la situation


      l'huissier ne me convient pas : ce sont des jeunes locataires et ils n'y sont pour rien! en plus faire venir un huissier à 7h du matin (car c'est le moment le plus pénible)pour constater !
      puis-je exiger plus d'aide au niveau de mon assurance ?
      je vous remercie
  • Mr GARIGUE

    Il y a 5 ans

    pour mon cas , je suis propriétaire d'un logement de 1921 .... et je souhaiterai isoler mon plafond des bruits du quotidien .. marche , chute d'objets ect ..... quel type de materiaux a utilisé dans un faux plafond ..... epaisseur et type de support .... dois je isoler les prefixe du style liége .....
    merci pour vos conseilles
    bien cordialement

    mon adresse mail : laurie.jeanlouis@orange.fr
  • launay

    Il y a 6 ans

    actuellement nous habitons un logement datant de 1926 , il n y a aucune isolation , phonique ce sont des planchers communs,nos voisins sont bruyants , nous demandons au propriétaire de faire de l isolation mais il refuse ,quel sont nos droits.peut-on exiger defaire pratiquer ces travaux.mme launay.
    • sofi29

      Il y a 6 ans

      Bonsoir Mme Launay,

      Comme il n'existait aucune obligation acoustique avant la 1ère réglementation acoustique de 1970, toute solution à mettre en oeuvre ne relève que de la solution amiable avec le propriétaire.

      Toutefois le site du Centre d'information et de documentation sur le bruit (CIDB) association Loi 1901 reconnue d'utilité publique informe qu'en cas de logement ancien (antérieur à 1970) bruyant, la solution peut être de faire reconnaître le logement "impropre à sa destination" :
      "Dans des cas d’insuffisance notoire de l’isolation acoustique, une procédure judiciaire peut démontrer que le logement est « impropre à sa destination » et obliger le propriétaire à effectuer les travaux qui s’imposent."

      Consulter l'article sur la réglementation acoustique applicable aux logements anciens
      http://www.bruit.fr/tout-sur-les-...pplicable-aux-logements-anciens.html

      Bien cordialement.

× OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.