L'application d'un isolant : mur, comble, sol, cloison…

Comparer les isolants - L'application d'un isolant : mur, comble, sol, cloison…

Les produits isolants doivent être choisis en fonction de leur aptitude à l’emploi selon l’application dans le bâtiment. Ces caractéristiques figurent dans les règles de l’art ainsi que la performance requise pour une application donnée. Ces caractéristiques doivent aussi être fournies par le fabricant qui en est responsable. Toutes les caractéristiques sont évaluées et mesurées selon des normes internationales et européennes qui s’appliquent à tous les types d’isolants.

En fonction de la nature de l'isolant

Il n'y a pas de produit unique pour toutes les applications. Certains isolants de par leur nature, leur fabrication, leurs caractéristiques, leurs performances et leur présentation (rouleaux, panneaux ou vrac) ont des applications plus ou moins dédiées.

Pour chaque application, il est impératif de vérifier que les caractéristiques et performances du produit correspondent au niveau exigé par les règles de l’art ou les réglementations pour l’application. (Voir la rubrique Comment choisir )

En dehors de ces caractéristiques à vérifier au cas par cas et produit par produit, le tableau ci-après synthétise les usages courants et traditionnels pour les différentes familles de produits :

Application/ Type d'isolant Combles Plafonds Murs Cloisons Sols et planchers : dessus
Laine de verre oui oui oui oui  
Laine de roche oui oui oui oui oui
Laine de chanvre oui oui oui oui  
Polystyrène PSE     oui oui oui
Polystyrène XPS       oui oui
Plume de canard oui oui oui oui  
Polyuréthane oui   oui   oui
Fibre de bois oui oui oui oui oui
Laine de mouton oui oui oui oui  
Laine de lin oui oui oui oui  
Ouate de cellulose oui oui      
Laine de coton oui oui oui oui  
Textiles recyclés oui oui oui oui  
Verre cellulaire         oui
Isolant mince (PMR) oui        

En fonction du conditionnement

On choisira également un matériau isolant en fonction de ses caractéristiques : rigide, semi-rigide ou souple.  En effet, un isolant souple sera destiné à l'isolation des planchers de combles perdus, alors que pour les combles aménagés , il est obligatoire de poser un isolant semi-rigide et en murs, on s'orientera vers un isolant rigide ou semi-rigide avec une bonne tenue mécanique. A titre indicatif, voici un tableau qui présente, pour les laines minérales, les différentes applications en fonction des caractéristiques et du conditionnement.

Application / Conditionnement Combles Sols Murs Cloisons Toiture

Feutre souple (rouleau)

oui

 (plancher comble perdu)

       
Feutre semi-rigide (panneau, rouleau)

oui

impératif en isolation double couche en rampants en rénovation (cf. CPT 3560)

 

oui 

(murs périphériques, cloisons et parois nécessitant une forte résistance thermique)

oui

(cloison séparative entre local chauffé et local non chauffé (garage, buanderie, cellier, etc.))

oui

 (isolation par l'extérieur en double ou triple couche)

Panneau rigide
 

oui

(isolation des sols sous chape)

   

oui

 (par l'extérieur : toitures étanchées, sarking)

Flocons
oui (combles perdus non accessibles)        

98 commentaires

  • Cécile

    Il y a 1 heure

    Bonjour, dans le cadre d'une construction neuve, on a choisi de souffler de l'isolant dans les combles perdus, par contre n'ayant pas une très grande hauteur sous plafond, l'isolant va dépasser les fermettes et de ce fait être en contact avec la toiture (avec écran hpv ) , est ce que cela peut poser un problème que l'isolant touche le toit ?
    Par avance merci
  • Gaya

    Il y a 2 heures

    Je peux utiliser l'isoconfot 35 de 160 mm pour isoler les murs (par intérieur) d'une nouvelle maison en ossature bois?
  • cmath

    Il y a 2 heures

    Bonjour

    Nous sommes en plein projet de rénovation de notre isolation! Merci pour vos contenus qui nous éclairent mais nous sommes un peu perdus dans les avantages/ inconvénients de certains isolants.
    (à savoir qu'il s'agit de combles perdus, sur faux plafond.
    Nous recherchons des matériaux qui si possible chassent ou du moins n'attire pas les rongeurs (nous habitons proche d'un dépôt et avons de temps en temps des visiteurs ... 2 fois par an au moins).

    Nous nous étions penché sur la ouate de cellulose dont on a vu qu'elle ne plairait pas aux rongeurs car serait irritante? est-ce le cas car je vois tout et son contraire . Par ailleurs, il convient de déposer un pare vapeur nécessairement pour ce type d'isolant? car les artisans venus faire un devis ne nous en parlent pas. par ailleurs il convient de protéger des spots au plafond avec des capots?
    je vois qu'il y a qqles années, la ouate de cellulose était controversée dans les années 2013 car
    - elle pouvait dégager une forte odeur d’ammoniaque en cas d'humidité liés à des additifs contenant des sels d’ammonium (qui pouvaient provoquer des vapeurs d’ammoniac au contact de l’humidité). est-ce toujours le cas?
    - elle était assez incandescente d'où la nécessité de mettre des capots sur les spots.

    D'ailleurs, faut-il prévoir un pare vapeur et des capots pour d'autres isolants? d'autres isolants ont-il un quelconque pouvoir envers les rongeurs? Un artisan nous a parlé de la laine de roche que les rongeurs digèrent mal.

    Mille mercis pour vos réponses!
    Camille
  • vlad59

    Il y a 2 mois

    bonjour,
    En rénovation faut-il obligatoirement un pare vapeur sur le plafond, pour une pose de ouate de cellulose en comble perdu avec une toiture ventilé ?
    Salutations
    • yanso

      Il y a 18 jours

      oui en effet si non il risque d'y avoirs condensation et cela pourrait endommager ton plafond
  • ghetto

    Il y a 2 mois

    bonjour s il vos plait aidez nous nous sommes en 1 ere S on a un tpe a faire sur l isolation des murs dites nous s il vous plait ce qu il nous faut svp c est tres urgent
  • CLEM27

    Il y a 2 mois

    Bonjour,

    je fais rénover actuellement une maison existante de 1950.
    Pour repartir sur des bases saines, tout a été curé (murs, sols - chape, plafonds, même la charpente/couverture a été totalement refaite car trop abîmée). Seule la maçonnerie, en bon état et en ciment (pas de marchefer) a été conservée.

    Sur cette maison, je fait également réaliser un agrandissement (maçonnerie parpaings).
    Une étude RT 2012 a été faite pour la partie neuve, et on se conforme à la RT "Existant" pour la partie ancienne.

    EXISTANT
    - sol : Isolant styrodur rainuré 56mm sous chape (avec plancher chauffant hydraulique) avec un R = 2,60mm
    - murs : 120mm de laine de verre GR32 revêtue Kraft avec un R = 3,75 (tapée fenêtres de 140mm)
    - Plafonds : laine minérale rigide ou semi-rigide non revêtue Kraft ép. 45mm entre chevrons (chevrons de 70mm) avec R= 1,65
    + laine minérale souple ou semi-rigide revêture Kraft avec R = 4,35 (épaisseur 140mm) pour un TOTAL R = 6

    EXTENSION (conforme étude RT 2012)
    - sol : Isolant styrodur rainuré 56mm sous chape (avec plancher chauffant hydraulique) avec un R = 2,60mm + plancher porté
    avec entrevous polystyrène sur vide sanitaire
    - murs : 143mm de laine de verre GR30 revêtue Kraft avec un R = 4,75 (tapées de 160mm)

    Par contre, l'entreprise qui réalise toutes finitions me propose pour les plafonds et combles : solution GR32 100mm non revêtu Kraft (R=3.15) entre chevrons et IBR Kraft 300mm (R=7.50) en seconde couche, pour avoir un TOTAL R = 10,6

    1°) je ne comprends pas bien comment est géré le 100mm entre chevrons (qui font 70mm)
    2°) Je préconise plutôt 360mm de laine de verre avec un R = 10,6 avec :
    - laine minérale rigide ou semi-rigide GR 32non revêtu Kraft ép. 60mm entre chevrons (70mm) avec R= 1,85
    + laine minérale semi-rigide en deux couches croisées (seule la dernière revêture kraft) ép. 140mm GR32 avec R = 4,35
    pour un TOTAL R = 10,55 pour 10,6

    3°) Par ailleurs l'entreprise refuse de poser OPTIMA, car trop de problèmes sur leurs derniers chantiers (plaques qui cintrent, etc...), ils font donc les rails et montants de 100mm (plus costaud selon eux dans la durée, rien ne bouge).
    De même, concernant les ponts thermiques, l'entreprise me dit qu'aucun rail n'est en contact avec les parpaings, et que au plafond les rails sont fixés soit au plancher bois (existant) soit à la dalle haute béton qui a des rupteurs thermiques sur les jonctions de façades ; au sol, les rails sont fixés sur les planchers bétons, qui sont isolés en partie également avec entrevous et rupteurs sur les jonctions de façades).
    Pour info tous les murs sont en cours, ils doivent attaquer les rampants des combles prochainement.
    --> dois-je les arrêter, déposer ce qui est fait et leur imposer OPTIMA ?
    Si non, comment m'assurer que tous les ponts thermiques sont limités/ réduits au minimum??
    Puis-je à minima l'imposer dans les combles ?

    Est-ce un risque réel vis-à-vis de mon isolation que de conserver rails/montants à la place de OPTIMA, où avec un bon contrôle de l'isolant avant fermeture des placo je peux limiter fortement ?

    4°) Concernant l'existant, l'isolant des murs a été mal livré (laine de verre GR 32 de 140mm et non 120mm comme prévu pour les tapées de 140mm). L'entreprise me dit que plutôt que de faire repartir la laine, il va poser le 140mm à la place du 120mm en la comprimant un peu, que cela ne dégrade pas l'isolation). Est-ce juste ?

    5°) Dernier point, la RT 2012 ne m'impose pas de membrane d'étanchéité, pensez-vous qu'il soit judicieux d'en mettre une quand même ?? (Le plombier qui m'installe la VMC double flux me dit que ce n'est pas forcément bon, car a trop rendre étanche la maison ne respire pas blunk).

    Merci d'avance de tous vos retours, et de m'avoir lu jusqu'au bout !

    Bien cordialement,
  • Fredo38000

    Il y a 6 mois

    Bonjour,

    Peut-on utiliser une membrane Vario Xtra à la place d'une membrane StopVap?
    Quel est fondamentalement la différence entre ces membrane,

    Salutations
    • sofi29

      Il y a 6 mois

      Bonjour Fredo,

      Il n’y a aucun problème à utiliser la membrane Vario Xtra en remplacement d’une membrane Stopvap s’il s’agit de votre projet de comble aménagé ainsi que je vous l’ai indiqué en réponse à votre question dans la rubrique « isolation simple ou double couche » happy

      Les deux membranes peuvent assurer l’étanchéité à la vapeur d’eau et l’étanchéité à l’air des parois. La membrane Stopvap est préconisée lorsque le montage nécessite un pare vapeur dont le Sd (résistance à la diffusion de vapeur d’eau) est supérieur à 18 mètres (plancher de combles perdus de maison plein pied par exemple). Son Sd est constant.

      Contrairement à la membrane Stopvap, la membrane Vario Xtra est une membrane hygrorégulante assurant une régulation variable des flux de vapeur d’eau dans les parois selon la saison (murs ou combles aménagés). Son Sd varie en fonction de l’humidité relative, entre 0.4 et 25 mètres. La vapeur d’eau allant toujours du chaud vers le froid, en hiver, les molécules de la membrane Vario Xtra se ferment pour empêcher la migration de la vapeur d’eau dans l’épaisseur des parois. En été, lorsque les flux s’inversent, les molécules s’ouvrent laissant passer la vapeur d’eau vers l’intérieur et favorisant donc le séchage des parois et de leur structure (bois de charpente par exemple).

      Dans le cas de votre chantier de combles aménagés, la membrane Vario Xtra est tout à fait adaptée à votre projet d’isolation des parois du combles : rampants et plancher formant un mini comble perdu dans la partie supérieure du comble aménagé.

      Bien cordialement.
    • Fredo38000

      Il y a 5 mois

      Merci beaucoup pour votre réponse.
      Effectivement j'ai des questions dans plusieurs rubriques pour le même projet......je me perds un peu dans les différentes rubriques, désolé.

      Il y a donc plusieurs membranes et difficile de s'y retrouver.
      STOPVAP, VARIO DUPLEX et VARIO XTRA.
      Quelles est la meilleures ? n'y en a t-il pas une qui couvre tous les besoins ?

      Finalement le papier Kraft ne sert à rien lorsqu'une membrane est utilisée et on pourrait utiliser qu'un isolant nu ?

      Salutations.
    • sofi29

      Il y a 5 mois

      Bonjour Fredo,

      Le revêtement kraft des laines minérales n'est pas un pare-vapeur au sens de la réglementation. Son Sd très faible (résistance à la diffusion de vapeur d'eau) ne permet pas de répondre aux exigences réglementaires lorsqu'un pare vapeur est exigé.

      La membrane Stopvap est un pare vapeur classique. Son Sd > 18 mètres est fixe. C'est un pare vapeur aux caractéristiques normatives qui peut être utilisé dans de nombreuses applications du bâtiment.

      A la différence de la membrane Stopvap, les membranes Vario Duplex et Vario Xtra sont des procédés novateurs : elles sont hygro-régulantes avec des plages variables de Sd. En hiver, lorsque l’humidité relative est inférieure à 60% (conditions normales rencontrées dans les logements), elles se comportent de manière similaire à un pare-vapeur classique en limitant les flux de vapeur d’eau vers la charpente et la toiture. Lorsque l’humidité relative augmente, ce qui est le cas en été notamment, ces membranes laissent passer l’humidité vers l’intérieur, lorsque les flux de vapeur sont inversés. De fait, elles participent à la limitation du taux d’humidité dans les ouvrages.

      En ce qui concerne votre chantier, puisqu'il s'agit d'aménager des combles et donc de réaliser l'isolation des pentes de toiture, vous pouvez utiliser la membrane Vario Duplex. Posée conformément aux prescriptions de son avis technique de mise en oeuvre, elle assurera à la fois la gestion de la vapeur d'eau dans les parois (rampants + plafond haut créé en faîtage) et leur étanchéité à l'air https://www.isover.fr/sites/isove...A-20-14-335-Vario-Stovap-Toiture.pdf

      Vous pourriez, en effet, n'utiliser que des laines de verre non revêtues kraft, toutefois, les laines nues n'existent pas dans des épaisseurs supérieures à 140mm, soit R=4m2.K/W pour une laine au lambda de 0.035 W/m.K or en isolation de combles aménagés, la recommandation est de viser au moins R=8m2.K/W tant en neuf qu'en rénovation (si la configuration du comble le permet) voire R=10m2.K/W demain avec les bâtiments à énergie positive (BEPos). La laine nue est souvent utilisée en 1ère couche entre chevrons ou entre solives (selon l'application).

      J'espère que cela est plus clair désormais pour votre chantier happy

      Bien cordialement.
  • Jérôme

    Il y a 6 mois

    Bonjour,

    Je suis un peu perdu et j'ai besoin d'éclaircissements. Nous faisons une construire une maison avec combles aménagés. L'isolation utilisée sera de la laine de verre soufflée pour les combles, ep. 370mm (R=8). Le problème est pour le bas. Le constructeur utilise du Gr32 ep. 100 mm (R=3.15). Selon un ami cette configuration pour les murs est incompatible et ne rentre pas dans les normes de la rt 2012. J'ai contacté mon constructeur, qui m'assure que tout est respecté et que l'étude thermique respecte bien les critères.
    Il m'a également précisé que l'isolation de 100 mm serait mit en place avec des tapées de 140 ce qui équivaudrait à une isolation de 120..

    Je suis vraiment perdu et ne sais plus quoi penser.

    Merci de votre aide
    • sofi29

      Il y a 6 mois

      Bonjour Jêrome,

      Il faut savoir que la RT2012 n’impose pas de résistance thermique par type de parois et l’étude thermique peut donc répondre aux exigences de la RT2012 par le biais de l’ensemble des éléments constituant votre projet dont le système de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire + les matériaux constituant l’enveloppe du bâti et les coefficients de modulation applicables par zones géographiques (cf. https://www.toutsurlisolation.com...enelle-Environnement-2012-ou-RT-2012 ).

      Néanmoins, si l’isolation en plancher de combles perdus respecte la résistance thermique moyenne préconisée en toiture, il est vrai que l’isolation des murs pourrait être améliorée car elle est dans la fourchette basse pour obtenir un bâtiment BBC or l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas ! Plus l’enveloppe du bâtiment est performante, moins il est nécessaire de consommer d’énergie, soit pour le chauffer, soit pour le garder frais. Pour un bâtiment économe, la résistance thermique recommandée pour l’isolation des murs donnant sur l’extérieur, tant pour le confort d’hiver que le confort d’été, doit être proche de R=4m2.K/W.

      Il vaudrait donc mieux prévoir un GR32 en 120mm R= 3.75 m2.K/W pour l’isolation de vos murs périphériques (compatible avec des tapées de fenêtres de 140mm lorsque l’isolant est posé via le système Optima avec un appui Optima 2 en 120mm). Vous pouvez trouver les indications de mise en œuvre du système Optima ici : https://www.isover.fr/sites/isove.../documents/AT_Optima_9_11_946-V1.pdf A titre d’information, le GR32 en 100mm R=3.15 m2.K/W était déjà la référence conseillée pour la réalisation d'un bâtiment RT2005 économe or l'exigence de consommation maximale d'énergie primaire est aujourd'hui à 50 K/Wep/m2.an ! Voici un ouvrage réalisé il y a quelques années déjà par le Collectif Effinergie, avant que la RT2012 n’impose le bâtiment BBC et qui pourra vous aider à vous faire une idée sur les critères à prendre en compte pour la conception d’un bâtiment basse consommation : http://www.effinergie.org/images/BaseDoc/43/guideEFFInationale.pdf

      Quant à 100 mm d’isolation équivalant à 120… je pense que votre constructeur voulait parler d’encombrement car à lambda identique, soit ici 0.032 W/m.K, 100mm de laine GR32 ont forcément une performance thermique inférieure à une isolation en GR32 en 120mm blunk N’hésitez pas à en rediscuter votre constructeur. La plus-value à l’achat d’une laine de 120mm n’est généralement pas très élevée et elle permet d’obtenir un meilleur confort et un bâtiment plus économe à terme. Une bonne isolation valorise l’habitat. De plus, la RT évoluera à court terme (à l'horizon 2020) vers les exigences de construction BEPOS. Il existe déjà des bâtiments individuels labellisés BEPOS avec une isolation minimale conseillée en murs et en toiture respectivement à R=5m2.K/W et R=10 m2.K/W

      Cordialement.
  • Virginia

    Il y a 7 mois

    Bonjour,

    Nous rénovons notre cuisine. Actuellement, nous avons du polystyrène en isolant collé directement sur le parpaing (couche de plâtre de 1cm + environ 10 cm de polystyrène). En enlevant la faïence et les meubles, tout s'est arraché. Nous allons donc refaire au propre.
    Nous nous posons la question de refaire à l'identique ou de mettre du BA13 avec de la laine de verre.

    Que nous conseillez-vous ? Il y a t-il une solution meilleure que l'autre ?

    En vous remerciant.

    • MarcIsover

      Il y a 6 mois

      Bonjour Virginia,

      Vous avez raison de repartir sur des bases saines et de tout refaire.

      Deux solutions s’offrent à vous :

      - Poser un nouveau doublage collé qui nécessite des murs bien plans pour ce faire. Cette solution a deux inconvénients principaux dans votre cas : le passage des gaines doit de faire dans l’isolant côté chauffé ce qui nécessite le passage de billes chaudes ou d’entailler l’isolant selon la nature de ce dernier. De plus, il vous faudra aller rechercher le mur support pour la fixation de vos éléments de cuisine.

      - Autre solution : réaliser une ossature type Optima murs en resserrant éventuellement les fourrures tous les 40 cm pour rigidifier la paroi. L’isolant est posé en continu ce qui est un des avantages de ce système par rapport à une ossature rails et montants (moins de ponts thermiques). La laine pourra être un GR 32 https://www.isover.fr/produits/catalogue/gr-32-roule-revetu-kraft et, si vous repartez sur la même épaisseur d’isolant qu’initialement, la résistance thermique R sera de 3.15 m².K/W (passer en 120serait mieux blunk ). Point non négligeable, les gaines et réseaux divers peuvent être aisément passés entre isolant et parement et le système est pratique à mettre en œuvre. Le système Optima murs est décrit à partir d’ici https://www.isover.fr/guides/isol...olation-des-murs-par-linterieur-sous . Les liens en bas de page vous amèneront notamment vers une vidéo de pose et vous trouverez également un carnet de pose sans parler de l’appli gratuite consultable sur votre smartphone lors du chantier.

      De plus, il existe dorénavant une nouvelle plaque de plâtre super résistante aux chocs et facilitant l’accrochage de charges lourdes qui devrait vous intéresser grandement. On peut en effet accrocher jusqu’à 20 kg par point de fixation avec une simple vis à bois et jusque 60 kg par point de fixation avec une cheville métallique à expansion. Cette plaque s’appelle Habito® et elle est décrite brièvement ici https://particuliers.placo.fr/act...tes-vos-envies-chez-vous-avec-habito
      Cette plaque se visse sur les éléments d’ossature métallique avec des vis spécifiques Habito®.

      Je reste à votre écoute si vous avez des questions et vous souhaite bon courage pour la suite du chantier.

      Bien cordialement
  • jean

    Il y a 9 mois

    Bonjour,

    Je souhaite renforcer l'isolation d'un plafond rampant, dans une chambre. Actuellement le plafond est constitué de plaques de placo + 100 mm de laine de verre avec papier kraft puis tuiles.
    Cette laine de verre à été posé entre chevron.
    Je souhaiterai donc refaire un plafond en placo pour rajouter 200 mm de laine de verre supplémentaire.
    Première question le papier kraft de la partie existante, inaccessible est il un problème ?
    Deuxième question la laine de verre rajoutée entre les deux feuilles de placo au final, doit elle comporter un papier kraft ?

    Merci d'avance pour votre aide.

    Cordialement Jean

    • Sofi29

      Il y a 8 mois

      Bonjour Jean,

      Mieux vaudrait déposer le parement en plaques de plâtre du plafond pour la rénovation de votre isolation. La dépose du parement vous facilitera la pose de l'isolant complémentaire : pose de suspentes sur les chevrons portant la couverture pour y embrocher le nouvel isolant posé en sous face des chevrons et de plus, cela vous permettra de vérifier le bon état des bois de charpente avant la réfection de votre isolation.

      Je ne sais de quand date l'isolation existante mais les normes ont évolué en 2009 avec la nouvelle version du CPT3560 exigeant la mise en oeuvre entre chevrons d'un isolant au lambda inférieur ou égal à 0.036W/m.K (les laines souples au lambda de 0.040W/m.K n'étant plus autorisées que pour l'isolation des planchers en combles perdus ou plafonds). Cela permet en effet un renforcement des performances d'isolation des toitures inclinées, tout en limitant l'encombrement de l'isolation sous chevrons et favorisant donc la conservation des m2 habitables dans combles aménagés.

      Ainsi, vous pourriez envisager le remplacement de la laine posée entre chevrons pour une laine de type Isoconfort 35 par exemple et compléter par le même type de laine en sous face. La laine posée entre chevrons doit être nue ou si elle est revêtue d'un kraft, celui-ci pourra être lacéré d'une douzaine de fentes de cutter par m2. L'épaisseur de laine posée entre chevrons doit permettre de laisser une lame d'air ventilée d'au-moins 2 cm sous les liteaux supports de couverture (épaisseur de laine = hauteur des chevrons -2cm, en tenant compte de la reprise d'épaisseur de l'isolant). Le second lit de laine peut être nu ou revêtu. La résistance thermique globale de l'isolation mise en place devra être supérieure à R=6 m2.K/W (sachant que dans le neuf, aujourd'hui, c'est une résistance R=8 minimale qui est préconisée). Enfin, vous pourrez fixer une membrane pare-vapeur et d'étanchéité à l'air en sous face de votre isolation afin de respecter les règles de mise en oeuvre en combles aménagés (règles définies dans le CPT3560 et reprises dans ce document https://www.isover.fr/sites/isove...r-Prescriptions-Techniques-3560.pdf). Outre de limiter les transferts de vapeur d'eau dans les parois, cette membrane permet d'assurer l'étanchéité à l'air des parois pour une meilleure performance d'isolation thermique globale de l'habitation.

      Bon courage pour vos travaux happy
  • jejeetnath

    Il y a 9 mois

    bonjour,
    nous faisons construire une maison plein pied dans le var ,je dois isoler mes murs intérieur ,quelle isolation serait le mieux plaque de polystyrène avec plaque de plâtre ou mettre des rail avec laine de verre et plaque de ba13.
    le quel des deux et le mieux
    le quel des deux est le moins cher

    merci d'avance
    • MarcIsover

      Il y a 9 mois

      Bonjour Jejenath,

      Il n’y a pas de meilleure isolation ! Tout dépend des critères que vous y mettez dedans : résistance thermique R, efficacité acoustique, rapport prix/performance, classement au feu, nature et taux de liants, etc, etc… les paramètres sont nombreux !

      Je vais vous proposer une variante à vos deux propositions qui cumule plusieurs avantages dont ceux-ci :

      - Mise en œuvre pratique et aisée
      - Continuité de l’isolant, gage de performance
      - Isolant thermo acoustique
      - Passage des réseaux côté chauffé entre l’isolant et la plaque
      - Emploi d’appuis à rupteur de ponts thermiques en matériaux composite
      - Excellent rapport prix/performance

      Il s’agit du système Optima murs https://www.isover.fr/guides/isol...olation-des-murs-par-linterieur-sous associé à une laine minérale type GR 32 en rouleau semi-rigide https://www.isover.fr/produits/catalogue/gr-32-roule-revetu-kraft dans la plus forte épaisseur qu’il vous est possible de poser (et donc avec le plus fort R). L’isolant est posé en continu ce qui réduit les ponts thermiques et phoniques.

      Ce système permet un passage plus facile des gaines qu’avec un doublage collé et n’a pas les ponts thermiques des ossatures avec rails et montants qui dégradent de 45 % la performance d’un même isolant par rapport au système Optima.

      La pose est pratique pour un bricoleur de niveau moyen à bon et ce guide de pose https://www.isover.fr/sites/isove...42C022E2DC10424DBD281CB8233C7C6D.pdf vous y aidera. Il existe aussi une appli disponible gratuitement.

      Visez un R de l’ordre de 4 m².K/W pour isoler vos murs, R approché avec un GR 32 en 120 mm (R=3.75) et dépassé en 140 mm (R=4.35).

      Vous trouverez ici un calepinage qui vous permettra de calculer le coût de cette solution. Rappele z vous dans votre calcul la différence de performance de 45 % qui vous permettra de faire de réelles économies au fil du temps.

      Sachez aussi que, pour habiller cet isolation, il existe plus d’une sorte de plaque de plâtre et mieux que la BA 13 standard : Placophonique® pour plus de calme dans vos chambres par exemple, Habito® là où vous avez besoin d’accrocher des charges lourdes : cuisine, salle de bains (existe en version hydro), etc…

      Veillez aussi à isoler fortement vos combes perdus (j’imagine sur le plancher de ces derniers) car 30 % des déperditions thermiques se font par là et c’est aussi un des trois principaux critères pour le confort d’été avec l’obturation des ouvrants par l’extérieur et une forte ventilation du comble en période nocturne pour rafraichir le bâti.

      Voilà, j’ai déjà été fort bavard, à vous de jouer !

      Bonne isolation
  • Maya

    Il y a 10 mois

    Nous cherchons à répondre au problème de notre voisin de l'étage inférieur dans un immeuble de très mauvaise qualité des années 1960 qui se plaint des bruits de toute sorte sur notre sol actuellement en carreaux. Que pouvons-nous faire sans envisager des travaux importants ? Nous avons penser à poser un lino, est-ce une solution ?
    Merci de votre réponse
    • MarcIsover

      Il y a 9 mois

      Bonjour tout d’abord Maya,

      C’est tout à votre honneur de chercher à réduire les nuisances sonores que votre voisin du dessous subit et c’est hélas rarement le cas. Un simple lino ordinaire risque de ne pas suffire. Il faut le choisir pour ses propriétés acoustiques renforcées ou une moquette épaisse sur le même principe. Cette solution à un coût modéré vaut la peine d’être tentée. Après, l’acoustique est une discipline compliquée et il faudrait peut-être plus qu’un revêtement de sol dédié

      Enlever ses chaussures et marcher en chausson, outre l’hygiène supplémentaire entrainée, réduit aussi les bruits d’impact. L’expression « marcher sur la pointe des pieds » prend aussi ici tout son sens.

      Cordialement
  • christophe67

    Il y a 10 mois

    Bonjour;

    Je cherche à isoler de l'intérieur murs et plafond de salon dans ma mon appartement situé au RDC du maison des années 30.
    Le Plafond correspond un sol de la terrasse extérieure (complètement ouverte) des voisins du dessus.
    Cette terrasse ne possède qu'une étanchéité simple sans isolation particulière.
    Afin d'éviter les problèmes d'humidité et par confort phonique et thermique, Je précise que le salon et donc la terrasse en question correspondent à une extension de la maison et que le mur du salon faisant la jonction entre l'ancien et le nouveau bâtiment présente quelque traces de moisissures.

    Afin d'éviter les problèmes d'humidité et par confort phonique et thermique
    pourriez vous 'orienter sur le choix de l'isolant du plafond et des murs?

    Avec mes remerciements.
    • MarcIsover

      Il y a 10 mois

      Bonjour Christophe,

      La réponse à votre question nécessite une étude thermique car l’isolation d’une dalle doit normalement se faire par le dessus au risque d’avoir des risques de fissuration avec une isolation par le dessous et des fortes variations de température du côté négatif. Une simple description ne permet pas pour ma part de se prononcer.

      Les traces de moisissures rencontrées à la jonction des deux parties sont très probablement la manifestation d’un pont thermique où l’humidité vient se condenser sur une partie froide et finit, pas accumulation, à causer de la moisissure. Il faut également vérifier que ces moisissures ne sont pas dues à des infiltrations ou remontées capillaires. Pour résoudre votre problème, il faut nécessairement isoler mais aussi ventiler et le tout après une étude spécifique afin d’éviter tout désordre ultérieur.

      L’isolation des murs est beaucoup plus classique et une bonne solution, très largement utilisée et éprouvée est le système Optima murs décrit ici https://www.isover.fr/guides/isol...r/lisolation-des-murs-par-linterieur . Elle nécessite de mettre en œuvre un isolant semi rigide en rouleau type GR 32 d’une résistance thermique de l’ordre de 4 m².K/W. En 120 mm, cet isolant a un R=3.75 et 4.35 en 140 mm. La laine de verre a l’avantage de faire à la fois une isolation thermique et acoustique. Pour améliorer l’efficacité acoustique de cette laine, vous pourrez opter pour une plaque à isolation acoustique renforcée type Placophonique®.

      Cordialement
  • Basile

    Il y a 11 mois

    Bonjour,

    J'ai acheté une maison ancienne (année 1930) dont les murs s'avèrent être en machefer.
    Je souhaite isoler tous les murs par l'intérieur, merci de m'indiquer le bon isolant à utiliser et la bonne méthode.
    Merci d’avance pour vos précieux conseils.
    • MarcIsover

      Il y a 10 mois

      Bonjour Basile,

      Si les murs sont sains, il n’y a pas de précaution particulière à prendre. Vous pouvez employer une laine minérale semi-rigide à minima performante et donc à faible lambda (type GR 32) et ceci dans la plus forte épaisseur possible. Visez une résistance thermique R de l’ordre de 4 (en 120 mm, le R est de 3.75 m².K/W) et privilégiez une pose continue avec le système Optima murs https://www.isover.fr/guides/isol...olation-des-murs-par-linterieur-sous qui performe de 45 % avec le même isolant par rapport à une pose avec ossature métallique type rails et montants.

      Une membrane pare-vapeur et d’étanchéité à l’air (type Vario Xtra) est à positionner côté chauffé avec recouvrement des lés qui devront être scotchés entre eux avec un adhésif dédié et durable (pas de scotch basique non pérenne), mastic en périphérie, calfeutrement des percements. Voilà un guide de pose https://www.isover.fr/sites/isove...42C022E2DC10424DBD281CB8233C7C6D.pdf du système Optima murs (il existe aussi une appli).

      Il est également nécessaire d’avoir une ventilation adaptée pour renouveler l’air ambiant et réguler l’hygrométrie.

      Il existe différents types de plaque de plâtre pour réaliser le parement et il peut être judicieux d’utiliser autre chose que du BA13 basique (Habito® pour faciliter, l’accrochage d’objets lourds et augmenter la résistance aux chocs, Placophonique® pour l’acoustique, etc… https://particuliers.placo.fr/les...-produits?field_prod_categorie_tid=6

      Voilà, vous avez tout pour bien faire, il n’y a plus qu’à ! blunk

      Bon courage pour les travaux happy
  • Charlie

    Il y a 11 mois

    Bonjour j'ai acheter une ancienne ferme,je voulai isoler mes murs peripheriques pour la chaleur et refaire l'électricité mais jai un mur de pierre de 50cm apres laine de verre de 50environ et mur de brique .je doit casser mur de brique et enlever laine de verre ou je peut isoler par dessus?laine de verre +placo.
    Jai la meme question avec mur de pierre 50cm+mur placo plystyrene je peut remettre une couche isolant laine de verre +placo ou il faut enlever le placo polystyrene?merci d'avance
    • MarcIsover

      Il y a 11 mois

      Bonjour Charlie,

      Il est tout à fait possible de compléter l’isolation actuelle en « rajoutant » pas dessus mais je vous recommanderai plutôt, puisque vous êtes dans les travaux, de partir à chaque fois du mur support. Vous pourrez mieux isoler, gagnerez de la place (plaque de plâtre, contre cloison plâtrière).

      En positionnant une laine minérale plus performante que celle qui a été utilisée auparavant (les matériaux, les performances, les techniques évoluent) avec des nouveaux systèmes de pose (en l’occurrence Optima murs), vous atteindrez une performance élevée d’isolation thermo-acoustique.

      Ce système, par la pose continue de l’isolant, l’emploi d’appuis en matériaux composites à rupteurs de ponts thermiques, la suppression des ponts thermiques occasionnés par chaque montant dans une ossature avec rails et montants, l’espace technique ménagé entre isolant et plaque permet une pose aisée, de profiter pleinement des qualités de l’isolant et de passer facilement tous vos réseaux côté chauffé.

      Vos murs doivent être sains (même s’il est possible d’isoler un mur humide en prenant soin de décaler l’isolation du mur) et une ventilation adaptée doit être mise en œuvre. Visez une résistance thermique de l’ordre de 4 m².K/W pour isoler vos murs soir 120 ou 140 mm de GR 32 (R= respectivement 3.75 & 4.35. Il est également recommandé de poser une membrane pare-vapeur et d’étanchéité à l’air côté chauffé et nous avons développé des accessoires et des membranes pour ce faire.

      Je vais vous donner plusieurs liens pour préparer au mieux l’isolation de vos murs :
      - Description générale du système : https://www.isover.fr/guides/isol...olation-des-murs-par-linterieur-sous
      - Guide de pose : https://www.isover.fr/sites/isove...42C022E2DC10424DBD281CB8233C7C6D.pdf
      - Il existe aussi une appli

      Bon courage pour cette rénovation et n’hésitez pas si vous avez des questions.

      P.S. : pour les parements, c’est aussi l’occasion de poser la plaque de plâtre qui va bien au bon endroit https://particuliers.placo.fr/ame...-tout/une-solution-pour-chaque-piece
  • Dometienne

    Il y a 1 an

    Bonjour
    j'habite dans un immeuble avec appartements mal insonorisés. je voudrai isoler phoniquement un mur en beton mitoyen d'un autre appartement.
    le mur en beton est d'environ 10 cm d'épaisseur.
    quelle épaisseur d'isolant devrai-je prendre : laine de verre de quelle épaisseur ? GR32 ?
    je prendrai bien un professionnel qualifié Isover dans le val d'Oise pour le faire mais je n'en trouve pas.
    • MarcIsover

      Il y a 1 an

      Bonjour,

      L’épaisseur minimale d’isolant sera de 28 mm (Sonirol) si on emploie le système Optima Sonic soit 50 mm environ tout compris (plaque+isolant).

      Employer une laine type GR 32 en 75 mm minimum avec une Placophonique donne de bons résultats.

      Le choix du matériau est important, sa mise en œuvre aussi ! Il faut veiller à mettre une bande résiliente sous les lisses hautes et basses, un joint mastic en pied de plaques pour boucher le cm « réglementaire » laissé en pied de plaque au montage : là où l’air passe, le bruit passe !

      Sachez également que ne traiter que le mur risque de ne pas suffire. Les sons et par conséquent les vibrations passant par les murs, les plafonds, les sols, les percements, canalisations, etc…

      Vous trouverez d’autres infos sur la question qui vous préoccupe ici https://www.toutsurlisolation.com...n-isolation-phonique-dans-l-existant

      J’ai actionné mon réseau de relations blunk et vous communique un ou des noms d’entreprise ou une solution autre au plus vite. Une localisation même approximative de votre lieu d’habitation aurait été intéressante. Si vous me lisez…

      Cordialement
    • MarcIsover

      Il y a 1 an

      Bonjour,

      Vous pouvez contacter le site www.homly you qui prendra contact avec vous pour définir votre projet et vous mettre en relation avec un ou des artisans qualifiés pour votre chantier.

      Bonne isolation
  • ben

    Il y a 1 an

    bonjour
    je vais acheté une maison dans les landes avec combles amenagable

    il y a pas de parevapeur sous les tuiles

    Je suis un peux perdu sur toutes les laines, verre, bois etc
    il y a aucune nuissance sonore c'est surtout pour le confort l'été et le froid l'hivers

    je laisse bien entendu 2cm d'espacement mais quel type me conseiller vous en premier ? et esnuite la seconde couche de combien ? pour etre nickel

    Bien entendu les velux font etre changé par des velux modernes avec store integré

    merci
  • marlo57

    Il y a 1 an

    Bonjour, je souhaite isoler mes murs en brique avec de la laine de verre GR32 140mm épaisseur mais j'hésite avec de la 160mm, on m'a dit qu'il y avait pas beaucoup de différence, mieux 140 moins d'épaisseur mieux pour la surface habitable...
    Que me conseillez vous ? Maison BBC chauffage au sol 130 m2...
    Merci d'avance pour votre réponse.
  • snoopazz

    Il y a 1 an

    Bonjour,

    Je suis en train de faire une extension.
    Les menuiseries ont un dormant de 120.

    J'envisage d'opter pour le système optima .
    J'aimerai y mettre de la laine de verre GR32 en 120 mm, mais si je comprends bien, est-ce possible? ou faut-il recourir impérativement à la laine épaisseur 100?
    Si cela est possible je ne parvient pas à savoir si je dois prendre les appuis optima 100 ou 120. Qu'en est-il?

    Si ce n'est pas possible avec laine de 120 ,est-il préférable d'opter pour une pose sur rail avec iso de 120?

    Merci d'avance
    • MarcIsover

      Il y a 1 an

      Bonjour snoopazz,

      Avec des tapées de 120, l’épaisseur d’isolant doit être de 100 mm maximum et les appuis Optima 2 à employer sont les Appuis Optima 2 en 100 mm. C’est indiqué ici https://www.isover.fr/produits/catalogue/appui-optima2

      La différence de performance du même isolant posé en système Optima ou avec des rails et des montants est de 45 %. (à l’avantage du système Optima murs) Ceci s’explique entre autres par la pose continue de l’isolant, la suppression des ponts thermiques occasionnés par chaque montant, l’emploi d’appuis à rupteurs de ponts thermiques. Le système Optima murs, facile à mettre en œuvre et permettant le passage aisé des réseaux entre isolant et parement est donc à privilégier.

      Pour augmenter la résistance thermique de votre paroi, nous venons tout juste de sortir le GR30 panneau qui a R= 3.35 m².K/W pour une épaisseur de 101 mm alors que le GR 32 en 100 à un R=3.15.

      Bien cordialement
  • wildrose

    Il y a 1 an

    Bonjour,

    Nous avons acheté récemment une maison de 1929 dans le nord de la France. Nous sommes en train de refaire le deuxième étage et souhaitons refaire l'isolation des murs. Les murs sont en brique, l'ancienne isolation était en fibre de verre.
    Nous pensions repartir sur de la fibre de verre, mais j'ai lu que cette solution n'était peut-être pas la plus optimale en termes de distribution de chaleur l'été (Il fait très chaud au 2e étage).
    Que pourriez-vous nous conseiller?

    Je vous remercie par avance pour vos conseils.
    • MarcIsover

      Il y a 1 an

      Bonjour wildrose,

      Question intéressante que vous posez là et que nous avons coutume d’appeler dans notre jargon le « confort d’été ». Pour résumer avant de vous donner des liens vers des documentations qui traitent de cette problématique, le confort d’été se traite en trois points principaux :

      - Il faut une forte résistance thermique en murs, combles pour freiner la pénétration de la chaleur. C’est aussi vrai en hiver pour la garder blunk

      - Il faut sur ventiler la bâti aux heures les plus fraîches pour le refroidir.

      Vous entendrez certainement parler ici et là de déphasage : dans une construction classique, la masse de l’isolant est négligeable par rapport à celle du bâti.

      - Autre point essentiel (testé et approuvé chez moi en période de canicule), il faut obturer les ouvrants (fenêtres de toit, fenêtres, baies vitrées) par l’extérieur en période chaude pour éviter les rayonnements lumineux directs. Une fenêtre de toit non protégée par l’extérieur c’est équivalent à un radiateur allumé en pleine puissance en plein été. Imaginez ce que cela peut donner. Dans le même esprit, des brise soleil orientables (on voit écrit BSO dans certaines littératures) sont recommandées tout comme des haies d’arbres à feuilles caduques qui laisseront passer le soleil en hiver et procureront de l’ombre en été.

      Tout ceci est développé dans cette documentation https://www.isover.fr/sites/isove...B2515498203F4A65AF32657C85E810F7.pdf avec de mesures scientifiques réalisées lors de test. Cette autre brochure https://www.ademe.fr/sites/defaul...garder-son-logement-frais-en-ete.pdf
      émanant de l’ADEME apporte un éclairage convergent.

      Restant à votre service si vous avez des questions.

      P.S. : plutôt que de la fibre de verre, je pense que l’on peut parler de laine de verre blunk Pour obtenir une forte isolation thermique en mur en empiétant le moins possible sur la surface habitable, il faut employer des isolants à faible lambda (et donc performants) type GR 32, dans la plus forte épaisseur possible (pour atteindre une forte résistance thermique synonyme de confort et d’économies d’énergie), le tout en employant un système de pose performant : https://www.isover.fr/guides/isol...olation-des-murs-par-linterieur-sous

      Voilà, tout ou presque blunk est dit cette fois (on pourrait écrire un livre) happy
  • estelle54

    Il y a 1 an

    Bonjour j'ai acheté une maison des années 60 nous souhaitons réaliser une îte de notre facade. Je me suis aperçu qu'il fallait installer une ventilation. Une vmc est impossible est ce que une vmr dans les pièces d'eau est efficace? De plus notre debord de toit n'étant pas suffisant notre entrepreneur nous propose une tôle de rive est bien efficace? Merci
  • Titi

    Il y a 1 an

    Bonjour,
    j'ai actuellement des combles non aménageables, des solives de 18 cm de hauteur, une laine de verre avec pare vapeur qui doit faire au gros maximum 10 cm, un complément de laine de verre soufflé ou épandue a été effectué pour combler jusqu’au haut des solives mais qui a été écrasé à quelques endroits.
    Je voudrais faire un complément de 30 cm avec de la laine de verre soufflée afin de parfaire l'étanchéité. Cependant mes solives ne sont pas recouvertes d'un pare-vapeur, cela pose t'il un problème de les recouvrir d'une vingtaine de centimètre. Cela peut il nuire aux solives en créant un point de rosée et de les voir pourrir dans le temps.
    Cordialement
  • Yann

    Il y a 2 ans

    Bonsoir je souhaiterais isolé des comble sous toit de moin 1m de haut comment je peut faire merci
  • eric

    Il y a 2 ans

    Bonjour,
    je souhaiterais isoler le sol de ma chambre sans couler de dalle. Celle-ci est située au dessus de mon garage. Je ne souhaite pas faire l'isolation par le plafond du garage mais par le sol de la chambre. Quelle technique puis-je utiliser. J'ai environ un battement de 5cm pour réaliser cette isolation.

    Cordialement
    • Drinette93

      Il y a 1 an

      Bonjour,
      Je souhaite isoler une chambre dont le sol est froid et qui se situe au dessus d'un porche. Je souhaite pratiquer l'isolation par le plafond du porche. Celui ci est à l'abri des intempéries mais reste ouvert.
      Que me conseiller vous?
      Merci par avance
    • MarcIsover

      Il y a 1 an

      Bonjour Drinette93,

      Il existe des isolants spécifiques pour appliquer en sous face des porches, dans les plafonds des parkings par exemple. Ils sont souvent appelés dans le jargon des pros de la « choucroute » à cause de leur aspect (et non pas parce que c’est la saison).

      Voilà une documentation sur cette gamme de produits http://www.placo.fr/content/downl...5406/file/Stisolith_Juillet-2017.pdf

      Le choix peut se faire selon plusieurs critères : résistance thermique, aspect, classement au feu.

      Bien cordialement
    • MarcIsover

      Il y a 2 ans

      Bonjour Eric,

      Vous pouvez envisager de réaliser une chape dite « sèche », c’est-à-dire sans apport d’eau.

      Cette solution consiste à poser au sol un isolant sur lequel on positionne un plancher de répartition, puis un revêtement final. Ce revêtement pourra nécessiter, selon sa nature, une sous couche souvent dite acoustique.

      L’isolant pourra être de l’Isosol https://www.isover.fr/produits/catalogue/isosol (n’existe qu’en 13 mm d’épaisseur) ou Domisol LR (LR pour laine de roche) https://www.isover.fr/produits/catalogue/domisol-lr (20,.30 ou 40mm) ou bien encore de la famille des polystyrène extrudés type floormate 200-sl-x https://www.isover.fr/produits/catalogue/floormate-200-sl-x . Le premier isolant aura des propriétés acoustiques, le deuxième thermo-acoustique, et le troisième thermique.

      Ces variantes ne sont pas toutes dites conventionnelles mais devraient pouvoir répondre à votre problématique. Le principe est imagé ici https://www.isover.fr/systemes/ap...-plancher-sous-dalles-de-panneaux-de

      Bien cordialement
    • eric

      Il y a 2 ans

      Merci pour votre retour.
      quel type de plancher de répartition peut être utilisé ? L'épaisseur de celui-ci est-il important ; les panneaux de polystyrène extrudés semble pouvoir supporter une charge importante.
      Merci par avance.
      Cordialement
    • MarcIsover

      Il y a 2 ans

      Bonjour Eric,

      Concernant le plancher de répartition, des dalles d’OSB ou CTBH à rainures et languettes (encollées entre elles) et d’épaisseur minimale de 19 mm sont préconisées.

      Les panneaux d’XPS peuvent supporter une charge importante (pour un usage domestique courant) surtout avec un plancher de répartition qui évite les phénomènes de poinçonnement. Selon le type de revêtement final choisi, l’interposition d’une sous couche acoustique pourra s’avérer nécessaire voire indispensable (ex : plancher flottant sans sous couche intégrée).

      Quelques précisions sur la partie isolation : La RTE http://www.legifrance.gouv.fr/aff...xte.do?cidTexte=JORFTEXT000000822199 requiert, lorsque des travaux de rénovation sont réalisés, de positionner un isolant avec un R minimal. En sol, il vous faut poser un R mini égal à 2,30 m².K/W. Cet objectif est à dépasser, tant pour les économies d’énergie que pour votre confort (la sensation de paroi froide et en l’occurrence de sol froid, surtout dans une chambre, n’est pas des plus agréables blunk).

      Pour obtenir ce R avec du Floormate 200 SL-X, il est nécessaire de positionner une épaisseur de 70 mm (R=2.50 et 2.10 pour du 60 mm). L’épaisseur de « battement » que vous annoncez (sans préciser si c’est l’épaisseur totale disponible ou l’épaisseur d’isolant « possible ») est insuffisante pour ce faire. Il serait donc préférable d’isoler au moins partiellement le plafond du garage, en positionnant 2/3 du R total de la paroi en sous face de plancher et 1/3 sur le plancher de la chambre. Pour l’acoustique, il est préférable d’avoir au moins un lit de laine minérale (type Domisol) sous le plancher de répartition.

      Plusieurs solutions sont envisageables. Si vous décidez de positionner un XPS en sous face de votre dalle (dont nous ne connaissons pas la nature), celle-ci doit être plane. Afin qu’il n’y ait pas de circulation parasite d’air entre la sous face du plancher et l’isolant, il faudra étancher en périphérie. Opter pour une fixation de l’isolant adaptée au support et poser un parement protecteur : dalle OSB, plaque de plâtre (protection feu pour cette dernière). Une laine minérale en sous face du plancher (en remplacement de l’XPS) permettrait d’obtenir simultanément une isolation thermique et acoustique. D’éventuelles contraintes de hauteur vous feront employer une laine à faible lambda (type GR32). Cette isolation doit aussi être protégée par un parement.
    • eric

      Il y a 1 an

      Merci pour votre retour.
      L'épaisseur de 70mm est l'épaisseur totale. Cette hauteur me semble insuffisante pour réaliser le R mini de 2,30. Je vais donc devoir opter pour une isolation sur le plafond de mon garage. Je pense m'orienter vers une isolation avec une ossature métallique sur tout la périphérie du garage. J'ai une hauteur de 14 cm pour l'isolant. Quelle est la méthode la plus efficace ? Faut-il faire passer la lame d'isolant sur les fourrures ou entre les fourrures ou les deux ?
      Merci par avance.
      Cordialement
    • MarcIsover

      Il y a 1 an

      Bonjour Eric,

      Il existe deux façons de réaliser un faux-plafond : soit suspendu avec des suspentes fixées au plafond et des fourrures soit autoportant avec des rails et des montants (le dimensionnement de l’ossature se fait alors en fonction de la distance de mur porteur à mur porteur). Le choix entre les deux solutions peut être dicté par les dimensions du garage.

      Il est préférable que l’isolant soit posé en continu pour limiter les ponts thermiques.

      Si vous utilisez des suspentes et des fourrures, vous positionnerez l’isolant au-dessus de ces dernières.

      Si vous utilisez des rails et des montants, vous pouvez positionner l’isolant au-dessus des montants et profiter de ces derniers pour positionner une deuxième couche entre eux (type GR 32 en 45 mm d’épaisseur).

      Pour une plus grande efficacité choisissez une laine minérale à faible lambda type GR 32 afin d’atteindre la résistance thermique la plus élevée possible. Cette laine existe en 140 mm d’épaisseur. Vous positionnerez le surfaçage kraft côté chauffé c’est à dire en contact avec la dalle.

      Bon courage pour vos travaux.
    • eric

      Il y a 1 an

      merci pour votre retour.
      Est-il possible de positionner une membrane d'étanchéité à l'air pour éviter la remonter de froid sur la sol de la chambre ? Si oui comment faut-il la poser ? De plus, le plafond de mon garage possède une petite épaisseur de polystyrène comme isolant (5cm). Faut-il la conserver ou l'enlever pour remettre un isolant plus épais GR 32.
      Merci par avance.
    • eric

      Il y a 1 an

      Encore merci pour votre retour. La largeur entre les murs est de 3m40 et la longueur est de 4m20. Je pense m'orienter vers un faux-plafond autoportant avec quelques suspentes au milieu par exemple.
      Pensez-vous qu'il soit possible ou utile de mettre une membrane d'étanchéité à l'air pour bloquer la remontée/sensation de l'air froid au sol de la chambre ? Si oui comment et où ?
      De plus, j'ai déjà une épaisseur d'isolation en polystyrène collée au plafond du garage. Faut-il la conserver ou l'enlever ?
      Merci par avance pour vos conseils.
  • lepab

    Il y a 2 ans

    Bonjour,
    je viens d'acheté une maison de 1955 sur Toulouse, je souhaite améliorer mon isolation ( isolation des murs qui donnent sur l'extérieur 250m2 et des combles sous le toit 120m2), et pour cela j'aurai besoin d'avis. Que me conseillez vous comme isolation? (meilleur rapport qualité/prix/epaisseur ).

    Merci par avance,
    Cordialement.
    Seb.
    • MarcIsover

      Il y a 2 ans

      Bonjour Seb et félicitations pour votre achat happy

      Pour l’isolation de vos murs périphériques, je ne saurais trop vous recommander d’utiliser le système Optima Murs qui comporte beaucoup d’avantages :
      - Pratique et on peut même dire facile à mettre en œuvre
      - Pose de l’isolant en continu avec des appuis en matière composite => réduction des ponts thermiques
      - Passage des gaines et réseaux entre l’isolant et le parement en plaque de plâtre
      - Appli gratuite et guide de pose en ligne pour aborder les différents points de pose
      - Je m’arrête là pour le système qui fait référence dans le domaine pour passer à l’isolant.

      Il est plus adapté avec le système Optima de poser une laine de verre (semi rigide à minima) en rouleau, et ceci avec la plus forte résistance thermique R possible pour votre confort et vos économies d’énergie (entre autres). L’emploi d’un GR32 (lambda32) en 140 mm d’épaisseur dont R=4.35 (3.75 avec du 120 mm) permet d’atteindre cet objectif élevé (recommandations actuelles de l’ordre de R=4 m².K/W). La résistance thermique étant obtenue en divisant l’épaisseur de l’isolant par son lambda (également appelée conductivité thermique). Plus ce facteur diviseur est petit, plus le R est élevé (à épaisseur comparable avec un isolant avec un lambda plus important en valeur absolue et donc moins performant).

      Pour les combles, vous n’avez pas précisé s’ils étaient perdus ou aménagés.

      Si perdus et difficile d’accès, une laine à souffler en flocons type Comblissimo est indiquée.

      Si perdus et faciles d’accès, vous pouvez dérouler sur la plancher de ces derniers une laine type IBR40, réservée à un usage à plat (plancher de combles et plafonds). Il n’est pas nécessaire de « monter en gamme » quand on peut jouer sur l’épaisseur. En combles perdus, il est conseillé d’atteindre et de dépasser R=8 (on peut obtenir R=10 en monocouche). Une forte résistance thermique est un des principaux facteurs pour freiner la pénétration de la chaleur en été (avec la sur ventilation nocturne et l’obturation de tous les ouvrants (fenêtres de façade et de toit) par l’extérieur et contribuer ainsi à ce qui est appelé le confort d’été.

      Si aménagés, le principe de viser le R le plus élevé possible reste identique. Quelques différences sur le type de laine à utiliser (semi rigide à minima) et leur mise en œuvre. Nos solutions sont développées ici https://www.isover.fr/guides/isolation-des-combles-amenages (rubrique les solutions). Je vous ai volontairement mis ce lien car il évoque également des points importants : écran de sous toiture, ventilation, étanchéité à l’air,

      Bonne lecture et bonne isolation happy

      Cordialement
  • Emilie

    Il y a 2 ans

    Bonjour,
    Nous sommes en train de faire construire notre mais. Il reste à notre charge toute la partie aménageable des combles. Au niveau du plafond, rien ne sera isolé pour le moment. Comment devons-nous nous y prendre pour une isolation optimale? (les pièces seront des chambres, WC et salle de bain).
    Merci
    Cordialement
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Emilie,

      Dans le cadre de l'étude thermique réalisée pour le dépôt du permis de construire, vous devez pouvoir retrouver la résistance thermique (R) minimale prise en compte dans les calculs pour que votre maison réponde aux exigences de la RT 2012, réglementation thermique à laquelle elle est soumise.

      En général, c'est un R proche de 8 m2.K/W mais selon vos exigences, il se peut que ce soit R=10m2.K/W afin de viser une performance énergétique globale supérieure à la RT2012, par exemple dans le cadre d'une démarche de labellisation Effinergie + ou Bepos Effinergie ?

      Pour une isolation à base de laine de verre, elle doit être certifiée semi-rigide et respecter les règles définies par le DTA Isolation des combles propre à chaque fabricant . Dans la gamme Isover, c'est la laine Isoconfort 35 qui est recommandée à minima avec une épaisseur d'isolant équivalente à 28cm pour obtenir R=8m2.K/W, valeur de R minimale recommandée pour un bâtiment basse consommation. La mise en oeuvre peut être réalisée en simple ou double couche selon la configuration de la charpente. Avec la mise en oeuvre d'un écran de sous toiture HPV (Haute Perméabilité à la Vapeur d'eau) comme requis par les règles de l'art, l'épaisseur totale des chevrons ou fermettes peut être utilisée pour placer un 1er lit d'isolant. Un second lit est ensuite posé en continu en sous face afin d'atteindre la résistance thermique globale visée. Cette isolation est complétée par la mise en oeuvre d'une membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air hygrorégulante telle la membrane Vario Duplex (cf. Système Vario Confort : https://www.isover.fr/systemes/ap...-pour-charpente-traditionnelle-neuve )

      N'oubliez pas de prévoir l'extension du système de ventilation contrôlée aux pièces d'eau sous comble (salle de bains, wc). Prévoyez également une isolation du plafond d'étage afin d'avoir un confort acoustique entre étage (faux plafond isolé, isolation sous chape pour la dalle d'étage....). Pour le confort acoustique, vous pouvez consulter les solutions acoustiques préconisées dans le Guide de l'isolation acoustique : https://www.isover.fr/guides/lisolation-phonique.

      Cordialement.
  • sara

    Il y a 2 ans

    bonjour,
    je vais procéder a une isolation thermique (murs, fenetres, toiture) de plusieurs chalets sur une plage.
    je shouhaiterai savoir l'isolant le plus convenable pour une telle situation.
    merci
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Sara,

      Pour pouvoir répondre à votre question, il faudrait connaître le mode constructif utilisé pour savoir si ces chalets relèvent des règles de l'art définies par le DTU 31.2 Bâtiments et Maisons à ossature bois et dans ce cas, s'ils doivent en respecter les exigences.

      Il faudrait également connaître le type d'usage de ces chalets pour connaître les exigences réglementaires auxquelles ils doivent répondre. Par exemple, s'agit-il d'habitat temporaire ou d'habitat résidentiel permanent, utilisé en toutes saisons avec nécessité non non de chauffage de ventilation mécanique,etc.

      A mon sens, cela relève davantage d'une étude de conception que d'une seule problématique d'isolation. Les seuls éléments donnés sont insuffisants pour vous conseiller de façon professionnelle. Il serait souhaitable de faire appel à un bureau d'étude afin de déterminer l'ensemble des exigences et réglementations auxquelles sont soumis ces bâtiments et déterminer les solutions à mettre en oeuvre, notamment selon l'usage et au regard des conditions climatiques du lieu où ils seront implantés.

      Cordialement.
  • zic

    Il y a 2 ans

    je souhaite isoler le sol de ma maison qui date des années 1900, et qui est très froid (carrelage posé sur un ancien carrelage en ciment peint). Comment faire, quel matériau puis-je utiliser pour une surface de 2 x 2 1 m2 , sachant qu'une partie (21 m2) ne comporte pas de vide sanitaire (le carrelage est semble-t-il posé directement sur le sable).
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Zic,

      Généralement, en maison ancienne réalisée en terre-plein ce sont des dalles perméables à la vapeur d'eau qui sont réalisées avec mise en oeuvre de revêtements de sol poreux (type tomettes, terre cuite) et également planchers posés en finition. Ce type de sol est choisi car les murs ne comportant pas de coupure de capillarité à leur base, l'humidité peut être évacuée par l'ensemble de la surface du sol alors que la mise en oeuvre d'une dalle béton bloquerait l'évaporation de l'humidité en la "refoulanit" vers les murs. Vous trouverez sous ce lien, les recommandations de réalisation de planchers bas dans une maison ancienne (http://maisons-paysannes.org/wp-c...BA-planchers-dans-le-bati-ancien.pdf ). Il est probable que le sol de votre habitation ait été réalisé sur ces bases.

      Cordialement.
  • laety31

    Il y a 2 ans

    Bonjour nous avons acheté une maison annee 1975 et la laine de verre est a changer dans les combles.que nous conseilleriez vous comme nouvelle isolation? Nous avons 100m2 a isoler...
    Merci de vos reponses
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Laety31,

      Pour une isolation thermique et acoustique, visez un isolant à base de fibres car leur structure poreuse permet d'obtenir simultanément une performance thermique et une performance acoustique des parois du comble.

      Pour limiter l'encombrement de l'isolation et donc optimiser l'espace habitable du comble, s'il s'agit d'un comble aménagé, visez de préférence des isolants au lambda < à 0.036W/m.K (0.032W/m.K pour les laines les plus isolantes). A résistance thermique égale, plus l'isolant est à faible lambda, moins il y a d'épaisseur à prévoir pour atteindre la résistance thermique visée.

      2 solutions suivant qu'il s'agit de l'isolation d'un comble :
      - perdu : l'isolant mis en oeuvre doit avoir une résistance thermique minimale R= 7m2.K/W tant pour votre confort que pour les économies d'énergie. Il peut s'agir d'une laine en rouleaux déroulée sur plancher ou entre solives ou d'une laine en flocons, soufflée dans le comble à concurrence de la résistance thermique recherchée. L'épaisseur d'isolant posée ne doit pas obtruer les espaces de ventilation si celle-ci s'effectue par les rives basses de la couverture. Néanmoins, l'isolant doit remonter jusqu'à la panne sablière et la recouvrir sans obstruer l'espace de ventilation de la sous couverture (lame d'air d'au minimum 2 cm sous liteaux en tenant compte de la reprise d'épaisseur de l'isolant). Profitez de vos travaux pour vérifier que des grilles à maille fine anti-intrusion de petits animaux soient posées sur l'ensemble des ouvertures de ventilation présentes dans le comble.

      - ou aménagé : l'isolant mis en oeuvre doit être au minimum semi-rigide. En l'absence d'écran de sous toiture, une lame d'air ventilée d'au minimum 2 cm doit être ménagée sous les liteaux supports de couverture.
      Visez une résistance thermique la plus proche possible de celle recommandée pour une construction neuve, soit R= 8m2.K/W si la configuration le permet (sans être inférieure à R= 6m2.K/W, tant pour votre confort que pour les économies d'énergie). Finalisez votre isolation par la mise en oeuvre d'un pare vapeur ou membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air validée par un Avis Technique pour ce type d'application.
      Même recommandation en ce qui concerne les grilles anti-intrusion de petits animaux.

      Profitez également de vos travaux de rénovation pour étudier la mise en oeuvre d'un système de ventilation contrôlée pour le renouvellement sanitaire de l'air intérieur (évacuation de l'air vicié et des polluants volatils liés à l'occupation et aux activités des occupants) et éviter l'excès d'humidité dans l'ambiance intérieure (l'occupation des lieux et les actvités des occupants génèrent beaucoup de vapeur d'eau en intérieur (cuisine, rejets métaboliques, douches, lessive et linge séchant en intérieur, etc.)..

      Enfin, en présence de fenêtres de toit, pour le confort d'été, prévoyez la mise en oeuvre de systèmes occultants extérieurs (volet ou a minima store solaire extérieur) afin d'éviter l'échauffement de l'air intérieur par rayonnement du soleil sur les vitrages sur une grande partie d'une journée d'été (sans store extérieur, les vitrages réagissent comme autant de radiateurs allumés qui surchauffent l'air du comble et ce dernier aura d'autant plus de mal à évacuer la chaleur qu'il sera fortement isolé).

      Cordialement.
  • Fred

    Il y a 2 ans

    Bonjour,

    J'ai un léger soucis avec ma laine de verre.
    Je suis en train de rénover ma maison et j'ai crée un comble aménageable.
    J'ai donc installé 60mm de laine de verre entre chevron (en laissant une lame d'air de 2cm) puis j'ai mis 160mm laine de verre en seconde couche.
    Le problème c'est qu'il y a eu une erreur dans ma commande. Il m'ont mis de la GR32 kraft à la place de l'isovert 35...
    Du coup, deux problèmes :
    1- est ce grave ? ou puis-je laissé la GR32 (vu que j'ai déjà tout installé)
    2- puis-je tout de même utiliser la membrane vario avec cette laine de verre qui a du kraft ? ou je me tourne vers une autre membrane pare vapeur ? ou je ne mets pas de membrane du tout,

    Merci d'avance pour votre aide.
    Cdt.
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Fred,

      Il n'y a aucun souci à utiliser un GR32 en remplacement d'un Isoconfort 35 dans ce type d'ouvrage. Au contraire, vous gagnez en résistance thermique le GR32 ayant un lambda plus faible (avec une épaisseur de 160mm, la résistance thermique est donc R= 5 au lieu de 4m2.K/W pour une laine au lambda de 0.035W/m.K happy

      Par ailleurs, le kraft présent sur les laines de verre actuelles n'est pas un pare vapeur au sens réglementaire. Vous pouvez donc placer la membrane Vario Duplex en sous face de cette laine conformément à l'exigence en combles aménagés.

      Cordialement.
  • Moustache

    Il y a 2 ans

    Bonjour,

    Je souhaite réaliser une extension à ma maison actuelle avec cave, garage et comble aménageable. Je suis un peu perdue dans le choix des différents isolants : certains ne jurent que par la ouate de cellulose, d'autres me la déconseille vivement et préconise de la laine de bois, d'autres encore restent sur la laine de verre ... Comment choisir ?

    Merci de votre réponse
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Moustache,

      Il n'existe pas d'isolant universel mais des isolants spécifiques permettant de répondent à des applications dans le bâtiment. Et le choix, au-delà d'être issu des caractéristiques techniques répondant à telle ou telle application du bâtiment, est souvent histoire d'affinité.

      Ceci pour vous dire qu'avant toute chose, il faut veiller à ce que l'isolant choisi soit adapté à la paroi que vous devez isoler. Par exemple, en sol, en isolation sous dalle de plancher bas, l'isolant choisi doit avoir des caractéristiques techniques lui permettant de résister à l'écrasement dans le temps, en mur et en rampants de combles aménagés, l'isolant doit avoir une tenue mécanique afin qu'il ne s'affaisse pas une fois posé à la verticale.

      Il faut donc choisir vos isolants selon les pictogrammes présents sur les emballages qui indiquent l'application dans le bâtiment pour laquelle vous pouvez l'utiliser (un isolant spécifique combles perdus, comme les produits en vrac, ne peut être utilisé en isolation de combles aménagés. Par exemple, une ouate de cellulose en vrac, pas plus qu'une laine de verre en vrac, ne peut être souflée en rampants de combles aménagés).

      Les produits à base ouate de cellulose ou de fibre de bois sont des isolants relevant de la procédure d'Avis Technique (AT). Ces AT décrivent les conditions de mise en oeuvre dans le bâtiment, impératives à respecter.
      Il existe divers produits en laine de verre avec des caractéristiques propres à chaque type d'application dans le bâtiment.

      Pour votre chantier, j'imagine que les parois pour lesquelles vous envisagez une isolation sont les rampants de la pièce aménagée au-dessus du garage ainsi que le plancher de cette pièce. En rampants, prévoyez un isolant semi-rigide de lambda inférieur ou égal à 0.035m2.K/W qui vous permet d'optimiser la hauteur sous rampants et complétez votre isolation par la mise en oeuvre d'une membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air, de préférence hygroréglable et adaptée à la nature de l'isolant que vous choisirez. En sol, la solution d'isolation dépendra du type de structure plancher que vous envisagez (dalle béton ou plancher sur solives).
      Quelle que soit la structure visée, vous mettrez en oeuvre une membrane pare vapeur du côté chauffé de ce plancher puisqu'il donnera sur le garage, espace non chauffé.

      Cordialement.
  • lacaz

    Il y a 2 ans

    Bonjour,

    Alors j'ai besoin d'isoler le sol de mes combles que je souhaite aménager. J'ai déjà un faux plafond en placo, avec au dessus des IPE de 100.
    Je vais rajouter du contreplaqué de 18,n puis du parquet flottant, mais que dois je utiliser comme isolation. J'aimerais quelle soit phonique autant que thermique.

    Par rapport à ce que j'ai lu plus haut, la laine de roche serait adapter et je voulais la prendre en 100, mais serais ce mieux de la doubler (2x45)?.

    Mais c'est une matière souple donc contre indiqué, si j'ai bien compris?

    Merci d'avance.
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Lacaz,

      Pour limiter les transmissions des bruits d'un étage l'autre, il vous faudrait :

      - un isolant fibreux souple entre les IPE afin d'absorber les bruits (semi-rigide pour bien tenir en appui)
      - un second lit d'isolant en sous face des IPE pour limiter le pont phonique induit par les IPE
      - une désolidarisation entre les IPE et le plancher de base posé au-dessus (bande de type Phaltex par exemple)
      - pour limiter les bruits d'impact sur le plancher, une chape sèche réalisée en posant un isolant phonique spécifique sol entre le plancher de base et une surface de répartition des charges. C'est par exemple, un isolant de type Isosol posé sous des dalles de type CTBX ou CTBH, à rainures et languettes entrecollées pour un bon maintien de cette dalle flottante
      - une sous couche fine entre la dalle de répartition des charges et le parquet flottant s'il ne possède pas une sous couche acoustique intégrée (afin d'éviter qu'il claque sur la dalle à l'usage)
      Enfin, il ne faut surtout pas oublier de désolidariser :
      - la plaque de plâtre posée en sous face du complexe isolant (laisser un joint entre les plaques du plafond et les parois latérales pour y intégrer un joint mastic restant souple)
      - le complexe de chape flottante + parquet des murs afin d'éviter toute transmission du bruit d'impact par les parois latérales. Pour se faire, il faut poser une bande résiliente (type Perisol ou équivalent) sur la périphérie dès lors que le plancher de base sera posé sur les IPE.

      Attention, plus la laine entre IPE est rigide, plus il y a de risque de transmission des bruits d'impact. Une laine semi-rigide assure un rôle "ressort" dans le complexe et absorbe la vibration. Donc, comme il s'agit d'un plancher d'étage et non d'un sol bas, je vous conseillerais davantage, une laine de type LV semi-rigide entre et sous les IPE, une laine spécifique sol (LV ou LR rigide pour la chape sèche).

      N'hésitez pas à doubler la plaque de plafond (à joints décalés) pour gagner quelques dB de plus en isolement.

      Bons travaux !
  • okgil

    Il y a 2 ans

    Bonjour,

    nous allons refaire notre toiture en mansarde, nous en profitons pour isoler également les murs depuis l'extérieur. Pour les brisis, nous pensons utiliser de la laine de verre IBR 40 en 300mm que vous calerons entre les chevrons de la paroi verticale d'une épaisseur de 5cm. Est-ce que cette laine de verre est adaptée à ce type de pose ou doit-on envisager l'emploi d'une laine semi-rigide ?. Par ailleurs, comment fixer la laine de verre de manière efficace.( nous n'avons trouvé que des fixations adaptées à une isolation par l'intérieur). Le problème est le même pour les pignons, les murs en placo sont directement cloués sur les montants verticaux de 16cm entre lesquels sera calée la laine de verre choisie.

    Merci de votre aide.

    Cordialement.
  • Karim

    Il y a 2 ans

    Bonjour,
    je viens de réaliser une extension de ma maison en parpaing : parpaing de 20 sur le "grand" mur donnant accès au jardin et parpaing de 15 sur les murs latéraux mitoyens avec les voisins. Je dispose d'environ 11 cm à l'intérieur pour l'isolation et le placo.
    Est-ce que le produit GR32 conviendrai comme isolant dans mon cas ?

    merci d'avance
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Karim,

      Avec un espace de 11cm, cela laisse au maximum 80mm pour l'isolation (110 - 13mm plaque de plâtre - 19mm fourrures verticales). De fait, avec un isolant GR au lambda de 0.032W/m.K, vous ne pourrez poser que 75mm d'isolant, soit R=2.35m2.K/W. Si cette résistance thermique répond aux exigences de la Réglementation Thermique pour les bâtiments existants (RT par élément), elle n'est toutefois pas idéale tant en termes de confort que d'économies d'énergie (chauffage et/ou refroidissement selon la zone géographique où se situe votre bien). Aujourd'hui, même en rénovation, il est conseillé de s'approcher le plus possible de la résistance thermique R=4m2.K/W en murs afin de limiter les besoins en énergie du bâtiment. Ne vous est-il pas possible de consacrer quelques millimètres de plus afin de pouvoir poser au moins 100mm d'isolant afin d'obtenir R=3.10m2.K/W ?

      Sinon, il existe une laine plus performante, au lambda de 0.030W/m.K : le produit Multimax30. Mais il faudrait néanmoins pouvoir consacrer 90mm pour obtenir a minima une résistance thermique R=3m2.K/W.


      Cordialement.
  • gilus

    Il y a 2 ans

    Bonjour,
    Je viens de transformer mes combles perdus en combles aménageables avec fermettes de 22cm.Il m'a été conseillé de placer une premiére couche entre fermette d'isoconfort 35 en 200mm nu et une autre couche sous fermette croisée en isoconfort 60mm kraft.Aprés m être renseigné il s'avére que l'isoconfort 35 en 200mm nu n'éxiste pas!! Comment faire dans ce cas là??
    Merci de votre réponse
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Gilus,

      Dans la gamme Isoconfort, il n'existe qu'un isolant nu en 200mm, l'Isoconfort 32. Les fortes épaisseurs d'Isoconfort 35 comportent toutes un revêtement kraft.

      Pour votre projet, vous n'indiquez pas si votre toiture comporte ou non un écran de sous toiture HPV (Haute Perméabilité à la Vapeur d'eau). Conformément aux exigences du CPT n° 3560-V2, un écran HPV devrait être prévu (cf. http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3560-v2.pdf ). Si tel est bien le cas, il permet d'utiliser toute la hauteur des fermettes pour poser le 1er lit d'isolant et vous auriez donc la possibilité de poser un Isoconfort 35 en 220mm entre les fermettes, soit R=6.25m2.K/W. Il est alors possible de poser un Isoconfort 60mm en sous face sans risque particulier car le revêtement kraft des laines minérales actuelles ne peut être considéré comme un pare vapeur.

      Si ce n'est pas le cas, vous n'avez pas d'autre solution que de laisser une lame d'air d'au minimum 2 cm en prenant en compte la reprise d'épaisseur de l'isolant choisi. Un Isoconfort 35 étant de classe de tolérance T2, il pourraitt reprendre jusqu'à 15 mm de plus que son épaisseur initiale. Ce dépassement n'est pas systématique. Néanmoins, je vous conseille de doubler la lame d'air sous liteaux afin de toujours conserver les 2 cm de lame d'air ventilée nécessaire et réglementaire pour la ventilation de la sous couverture. C'est donc un Isoconfort 35 en 180mm qu'il vous faudrait poser entre fermettes pour une résistance thermique R=5.10m2.K/W. En complétant par un lit d'Isoconfort 35 en 60mm en sous face, cela vous permettrait d'obtenir une résistance thermique globale R=6.80m2.K/W.

      Sachant qu'en toiture neuve il est recommandé de viser plutôt R=8m2.K/W, tant pour le confort en toutes saisons que pour les économies d'énergie, pour optimiser la performance de votre toiture, sans rogner sur l'espace habitable, vous pourriez opter pour la pose d'un GR32 en 180mm, R= 5.60m2.K/W, entre fermettes puis compléter avec un Isoconfort 35 voire un Isoconfort 32 sous fermettes, pour viser une résistance thermique globale R= 7.30 ou au mieux R= 7.45m2.K/W.

      Pensez à finaliser votre isolation par la mise en oeuvre d'un pare vapeur continu et indépendant pour répondre aux règles de l'art. La membrane choisie peut être un pare vapeur standard de Sd > 18 mètres ou une membrane pare vapeur sous avis technique (membrane hygrorégulante permettant un meilleur séchage des bois de charpente). La pose de cette membrane s'effectue à l'aide des éléments de pose adaptés à l'étanchéité à l'air (mastic en périphérie, adhésifs durables à la jonction entre les lés et en pourtour des gaines traversant la membrane).

      Bons travaux !
  • Frederic

    Il y a 2 ans

    Bonjour
    Je veux isoler des combles sous fermettes de 210mm, je voulais donc mettre un isolant de 180mm en sous toiture + 100 ou 120mm en croisé en dessous (j'ai la place). Mon détaillant me conseille le GR32 180mm revêtu craft en panneaux + GR 32 en rouleaux pour la deuxième couche. Cependant sur le catalogue ISOVER l'isolant en panneaux est indiqué comme une solution pour les murs.
    Y-a-t-il un problème à l'utiliser en sous toiture.?
    Il est décrit comme semi-rigide, est-il possible de le plier un peu? Dans quelles proportions? Par exemple serai-je obligé de le découper en passant sous le faitage?
    Merci d'avance
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Frédéric,

      Le produit GR32 est en effet un produit élaboré pour l'isolation des murs. En toiture, son équivalent est la laine de la Gamme Isoconfort au lambda de 0.032W/m.K. Comme elle n'existe pas en épaisseur de 180mm, il vous est possible de la remplacer par l'isolant GR32, isolant également semi-rigide qui répond donc à l'exigence pour une isolation en rampants de toiture.

      Toutefois, la semi-rigidité de l'isolant GR32 en panneaux ou rouleaux est telle qu'il a tendance à "pousser" pour reprendre son épaisseur si vous le comprimez. De même, si vous le comprimez dans la largeur, il pourrait avoir tendance à se courber et "faire ventre" avec le risque d'obstruer la lame d'air ventilée qu'il est impératif de ménager entre l'isolation et les liteaux support de couverture si la toiture ne comporte pas d'écran de sous toiture HPV (Haute Perméabilité à la Vapeur d'eau).

      Si la largeur d'entraxe entre les fermettes n'est pas régulière et inférieure à 59cm, vous auriez tout intérêt à n'utiliser que les laines GR32 en rouleaux semi-rigides pour limiter les découpes et donc les déchets de coupe. Dans ce cas, vous coupez les rouleaux sur leur longueur pour en faire des panneaux de 120cm (largeur du produit GR32) sur une largeur égale à l'entraxe entre fermettes + majoration d'1cm pour assurer le maintien des panneaux ainsi créés entre les fermettes. De fait, vous optimiserez la mise en oeuvre et le coût final blunk

      En ce qui concerne le faîtage, la laine doit être posée de façon continue sans obstruer la lame d'air ventilée nécessaire pour éviter tout risque de désordre sur les bois de charpente.

      Ensuite, vous pouvez procéder à la pose d'un second lit de GR32 en 100mm en sous face des fermettes afin de limiter le pont thermique générer par ces fermettes. Vous procédez à la pose conformément aux exigences du DTA Isolation des combles disponible sur le site du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment ( http://www.cstb.fr/pdf/atec/GS20-U/AU120266.pdf ).

      Une membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air doit être prévue entre l'isolation et le parement de finition conformément aux règles de l'art (Sd > 18 mètres ou membrane sous avis technique).

      Cordialement.
  • Julien29

    Il y a 3 ans

    Bonjour,
    je vis dans une maison disposant d'un sous-sol de 80m2. L'hiver, le sol est très froid sur la partie carrelé de la maison, au dessus du sous-sol et notre facture d'électricité annuelle tourne autour de 2000€ pour une superficie de 120m2 environ pour l'ensemble de la maison. Pour résoudre ce problème Je souhaiterais isoler le plafond de celui-ci et pense au styrodur? Pensez vous que cela soit une bonne solution?

    Merci d'avance pour vos réponses.
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Julien29,

      Pour pouvoir poser un polystyrène extrudé en plafond du sous-sol, il faut que celui-ci soit bien plan, dépourvu d'aspérité pouvant faire que les panneaux "n'épousent pas" parfaitement la surface à calfeutrer : il faut éviter toute source de circulation d'air parasite entre l'isolant et le plafond. Si la surface est plane et lisse, alors vous pouvez poser ce type d'isolant. Préférez les panneaux à rainures et languettes ou panneaux à feuillures plutôt que les panneaux à bords droits afin d'assurer une bonne continuité de l'isolation. Pensez à assurer l'étanchéité à l'air en périphérie.

      Ces panneaux n'étant pas destinés à rester apparents, prévoyez une ossature afin de poser un habillage en plaques de plâtre (BA13) pour assurer la sécurité au feu de l'ouvrage.

      Si la surface n'est pas suffisamment plane et lisse, optez pour un isolant fibreux certifié semi-rigide afin de calfeutrer le plafond (laine minérale, végétale, etc). Les laines revêtues kraft seront posées avec le kraft contre le plafond. Pour les laines d'origine végétale ou animale, se reporter au Cahier de Prescription Technique CPT 3728 pour les règles de mise en oeuvre.

      Prévoyez également une ossature métallisque pour la pose d'un parement de finition en BA13.

      Cordialement.




      Cordialement.
  • Jose Silverio

    Il y a 3 ans

    Je habite dans une copropriété de 17 appartements, nous souhaitons isoler les combles de l'immeuble dans sa totalité , ma question est !! avons nous droit a déclarer ces dépenses en faveur de la qualité environnementale , et bénéficier du crédit d'impôts, et comment faire pour la déclaration , sachant que nous avons un syndic. devrons nous faire intervenir une entreprise , pour facturation individuel etc. Je vous remercie par avance
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour M. Silverio,

      Il convient de mettre ces travaux à l'ordre du jour de la copropriété afin de recueillir l'accord des copropriétaires. Voyez avec le syndic pour l'inscription à l'ordre du jour de votre prochaine assemblée.

      Ce type de travaux peut ouvrir droit au CITE ainsi qu'à l'Eco-PTZ copropriété (http://www.anil.org/analyses-et-c...vation-energetique-des-coproprietes/ ). Entre autres exigences, les travaux doivent être réalisés par une entreprise RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) et les critères de performance thermique des isolants à poser sont les mêmes pour ces 2 aides fiscales : R=7m2.K/W s'il s'agit de combles perdus. N'hésitez pas à vous renseigner auprès de l'Adil (Agence Départementale d'Information pour le Logement) le plus proche de chez vous : http://www.anil.org/votre-adil/

      Cordialement.
  • Page

    Il y a 3 ans

    Bonjour,

    Nous avons acheté une maison en bord de mer des années 1970. Nous souhaitons isoler nos combles pour pouvoir en faire des chambres. Pour éviter de perdre trop de hauteur nous avions envisagé de mettre un isolant mince type triso super 12. Mais en lisant les commentaires défavorables sur ce type d'isolant nous avons changé d'avis. Notre entrepreneur nous propose de la laine de verre GR32 160 mm. R = 5.
    J'ai lu que ce type d'isolant était davantage utilisé pour l'isolation des murs. Peut-il être utilisé pour les rampants? Sera t-il assez performant?
    Sur les plafonds il y aura une couche croisée 100 mm et 200mm R = 8,55.
    Merci pour vos réponses.
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Page,

      Pour l'isolation des combles aménagés, conformément aux règles de l'art, la laine mise en oeuvre doit impérativement être une laine dont la semi-rigidité est certifiée (certification Acermi par exemple), ce qui est bien le cas d'une laine de type GR32. Elle peut donc être posée en isolation de combles aménagés en remplacement d'un Isoconfort 35, toutefois, le produit Isoconfort existe aussi au lambda de 0.032W/m.K.

      La valeur de R que vous indiquez à 8.55m2.K/W en plafond, correspond bien à la mise en oeuvre d'une laine semi-rigide au lambda de 0.035W/m.K.

      Je ne sais si vous avez l'intention de soliciter un crédit d'impôt pour les travaux envisagés en rénovation mais, si c'est le cas, la valeur de R= 5m2.K/W proposée pour les rampants est insuffisante. Pour que vos travaux soient éligibles au CITE, non seulement vous devez faire appel à un artisan bénéficiant du signe de qualité RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) mais de plus, la résistance thermique de l'isolant posé en rampants ne doit pas être inférieure à R=6m2.K/W au minimum (entre autres exigences). Pour obtenir cette résistance thermique, il vous faudrait faire poser une laine de type Isoconfort 32 en 200mm (R= 6.25m2.K/W).

      Sachez que les règles de l'art exigent que la résistance thermique mise en oeuvre en combles aménagés soit au minimum identique pour l'ensemble des parois des combles et cela sans oublier les faux combles le cas échéant (plancher à l'arrière des pieds droits existant en bas des rampants). Vous pouvez bien sûr prévoir une résistance supérieure en plafond du comble aménagé mais cette surface n'est toutefois pas la surface majoritaire exposée aux variations de température. Ce n'est donc pas la résistance thermique du plafond qui fera majoritairement l'isolation du comble mais celle des rampants. Pour votre confort d'été, prévoyez donc des fenêtres de toit à forte isolation thermique (vitrage à isolation renforcé avec facteur solaire adapté à la zone climatique où se situe le bien) et également des protections solaires extérieures (volets ou a minima des stores extérieurs).

      Cordialement.
  • Marvin

    Il y a 3 ans

    Bonjour , j'ai acheté hors d'eau hors d'air, actuellement je m'occupe des murs périphérique donc isolation par intérieur . Je voudrais couper le pont thermique des murs en collant des plaques de polystyrène extérieur (2cm d'épaisseur, 60x120) et ensuite mettre 100 de laine de verre et double couche de Placo sur ossature métallique . Est ce qu'il y a un risque de condensation ? Merci de votre réponse
    • Eric

      Il y a 2 ans

      Oui
      Grosse erreur
      Le pont thermique n'a rien a voir il faut mettre l'isolation au mur et ensuite un pare vapeur créer un vide technique entre pare pluie et placoplatre pour passage de gaine électrique et auquel cas l'électricité est déjà faite passer les gaine au travers le pv grâce au accessoires prévu à cet effet il faut ensuite mettre des boîtes étanche et il n'y aura plus de problème de condensation.
  • Nico

    Il y a 3 ans

    Bonjour,
    J'ai acheté, dans le bassin rennais, une maison construite en 1985,
    les rampants de ma toiture sont donc isolée (laine de verre),
    ma couverture étant en amiante, je vais la refaire en ardoises naturelles,

    je voudrais en profiter pour améliorer l'isolation de mes rampants comme suit (sans modifier ma ligne de faitage: non prise en cpt système sarking),
    - maintien de l'isolant laine de verre existant (posée entre pannes),
    - rajout de laine de verre ISOVER avec film anti-poussière et sans pare-vapeur suite abaissement de la laine de verre existante,
    - rajout d'un isolant en polystyrène extrudé entre chevrons d'une ép. = ép. chevrons - 2cm
    quel est votre avis s'il vous plaît,
    merci de vos éclaircissement
    cordialement
  • tagli33

    Il y a 3 ans

    Bonjour,
    Voyant tout les matériaux disponible et n''étant pas forcement un grand bricoleur, je souhaiterai avoir quelques conseils pour une isolation de ma salle de bain.
    Voilà, j'ai acheté une maison ancienne où quelques travaux sont nécessaires. A l'etage, il a été créé une salle de bain ainsi que deux chambres. Lors de la construction dans les combles, les anciens propriétaires ont créé la salle de bains. Les cloisons ont été monté et un carrelage a été posé dans la salle de bain (sol et mur). En revanche, côté extérieur (dans les combles), les cloisons sont à nue, aucune isolation de ce côté là. Je souhaiterai savoir ce qu'il faut privilégier comme isolant (laine de verre rigide, polystyrène,...).
    Pouvez vous me conseiller ?

    Merci par avance
  • julien

    Il y a 4 ans

    bonjour ,

    rénovant une maison de 1920 , je souhaite isoler les combles , 3e étage .
    je me demande si je dois isoler le sol ? apparement non mais vu le bruit que j'ai entre le 1er et 2e étage , ca me parait intéressant en terme de bruit
    Dans que me conseillé vous ? je pensais ouate pour l'aspect pratique à installer ?
    • gepetto

      Il y a 3 ans

      je vous le conseil vivement l'isolent a vous de voir.
  • eric

    Il y a 4 ans

    Je souhaite isoler une pièce neuve abritant une piscine, le toit est isolé en panneaux "sandwich" de 100 mm, que dois-je mettre pour isoler les murs par l'intérieur et pour fixer du lambris PVC vertical?
  • 05 omega

    Il y a 4 ans

    Bonjour

    Nous sommes en train de faire construire une maison en briques avec isolation par l'extérieur et bardage rapporté.

    - Est-ce que l'aéroblue est compantible avec une solution isolation par l'extérieur? Faut-il enduire les briques avant l'isolant obligatoirement pour être conforme avec la pose de l'aéroblue? Mais cet enduit fait-il double usage avec l'aéroblue?

    - Est-ce qu'il est possible de poser du lambris sur de l'aeroblue?
    Faut-il clouer ou coller les tasseaux pour ne pas endommager l'étanchéité à l'air?

    Merci d'avance



  • Fanny

    Il y a 4 ans

    Bonjour
    Nous avons récemment acheté une maison de 80 ans.
    Nous avons des combles que nous comptons aménager en chambre dans un futur proche(3 à 4 ans). Cependant nous voulons déjà isoler un minimum d'ici l'aménagement des chambres. Nous pensions donc dans un premier temps placer l isolant sur le sol (pour ne pas "faire et défaire" nous ne le ferons pas directement dans la toiture car plus tard nous devrons installer des velux). Nous nous demandions quel isolant placer pour avoir une bonne isolation thermique mais aussi acoustique. Doit-on déjà mettre un pare vapeur sur le sol? J'ai vu que l'on parlait de membrane d'étanchéité à l'air est-ce différent du pare vapeur?
    Cordialement
    • sofi29

      Il y a 3 ans

      Bonjour Fanny,

      Le comble étant dans l'immédiat à considérer comme un comble perdu, le pare vapeur n'est pas indispensable si le comble est ventilé conformément aux exigences des DTU Couverture et si la maison se situe en climat de plaine (altitude inférieure à 900 m). Attendez l'aménagement des chambres pour faire votre isolation avec membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air sur les rampants de toiture.

      Dans l'immédiat, pour isoler votre espace actuellement habitable, calfeutrez parfaitement le plancher des combles perdus sur l'ensemble de sa surface. S'il vous faut une isolation thermique et acoustique, optez pour un isolant fibreux. Ces isolants sont thermo-acoustiques, leur caractère fibreux joue un rôle "amortisseur" des bruits.

      Côté étanchéité à l'air, vous n'indiquez pas de quelle nature est le parement du plafond mais s'il s'agit d'un plafond en plaques de plâtre, il est à considérer comme étanche à l'air si les joints sont en parfait état et si les traversées du plafond par des gaines ou conduits sont également étanches à l'air (boîtier de plafonniers étanches, fourreau en pourtour de conduit, etc. Les planchers béton sont également considérés comme étanches à l'air sous les mêmes conditions. Sauf s'il s'agit d'un plancher bois, il n'est pas nécessaire de prévoir une membrane d'étanchéité à l'air avant la pose de l'isolant au sol. Il sera cependant préférable de prévoir un feutre anti-poussière (quel que soit l'isolant fibreux choisi) pour éviter le passage de poussières par les interstices du plancher. Il existe aussi des laines minérales qui comportent un revêtement kraft sur une face et un voile de confort de pose sur les côtés et l'autre face, enfermant ainsi les fibres (IBR contact par exemple).

      Sinon, pour répondre à votre question sur la différence entre pare vapeur et membrane d'étanchéité à l'air, la membrane d'étanchéité à l'air simple laisse passer la vapeur d'eau contrairement au PV. Il existe toutefois des membranes dites hygro-régulantes qui sont à la fois membrane d'étanchéité à l'air et pare vapeur variable (régulation des transferts de vapeur d'eau selon l'humidité relative - membranes sous Avis Technique de mise en oeuvre).

      Attention, pour l'isolation des rampants, les laines souples ne sont plus acceptées. Il faut impérativement des laines au-moins semi-rigides pour ce type d'isolation. Plus le lambda est faible, plus la laine est performante. Cela permet à résistance thermique égale d'avoir une épaisseur de laine moindre par rapport à une laine souple et cela optimise donc l'espace habitable du comble. Valeur de R recommandé supérieure à 7m2K/W tant pour le confort (toutes saisons) que les économies d'énergie.

      Cordialement
    • gepetto

      Il y a 3 ans

      je viens juste de me renseigner et on ma fortement déconseillé le pare vapeur si vous faite une pieces au dessus plus tard .cars risque de condensation.
  • Sly

    Il y a 4 ans

    Bonjour,
    Je souhaite isoler un grenier au dessus de mon garage pour éviter les pics de températures l'été et éviter la détérioration de ce qui est entreposé.
    J'ai des chevrons d'épaisseurs 75 mm, je souhaite placer des panneaux en fibre de bois ou en laine de verre et compléter en double couche avec de la laine de verre . Quelle épaisseur maximum dois-je utiliser entre les chevrons de 75 mm?
    Dans la mesure où ce grenier n'est pas une pièces a vivre, suis-je obligé de réaliser un parement (plâtre ou autre) pour recouvrir l'isolant?
    Merci de votre réponse.
  • msms

    Il y a 4 ans

    bonjour,
    J'ai aménagé une chambre au dessus de mon garage ; je n'ai pas isolé au niveau du sol (dalle béton, chape et lino) , je pensais isoler par le dessous au niveau du garage ; quelle ssolution préconisez-vous ? merci
  • marco

    Il y a 4 ans

    bonjour,
    j'ai aménagé une chambre au dessus d'un garage. Il me reste l'isolation du sol à réaliser (dalle béton entre les deux étages). je pensais poser un isolant au plafond du garage. Sachant que je n'ai pas isolé sur le sol de la chambre (dalle béton, chape, lino), quelle est la meilleur solution pour obtenir une isolation de la chambre correcte ?
    merci
  • Rosoerly

    Il y a 4 ans

    Bonjour

    Nous sommes en train de rénover une meulière de 1950 et souhaitons, outre l'isolation des combles et le changement des fenêtres, isoler les murs par l'intérieur. Nous nous rendons compte qu'il y a beaucoup de sujets en terme d'isolation de murs donnant lieur à débat!

    1. Entre les différents artisans que nous consultons, il y a un débat sur l'endroit où doivent passer les gaines électriques + les tuyaux d'eau chaude: soit entre le mur et l'isolation (mais on craint de la condensation + le fait que la chaleur des tuyaux partent vers l'extérieur), soit entre l'isolant et le placo, le long des rails (permettant aussi un accès plus facile aux gaines). Dans ce dernier cas, faut-il laisser un petit vide entre l'isolant et le placo pour laisser passer les gaines, ou vaut-il mieux tasser l'isolant à l'endroit où passent les gaines et tuyaux?

    2. On nous a éventuellement conseiller de découper le plancher et le plafond afin de mettre l'isolation sur la plus grande hauteur possible du mur. Ca nous semble beaucoup de travail pour un gain en isolation assez limité.

    3. Il nous semble que, selon l'objectif recherché, l'épaisseur de l'isolation n'est pas la même:
    - après quelques calculs, un isolant assez mince (4-5cm) nous permettrait de faire de bonnes économies de chauffage (les 1ers cenimètres sont les plus importants?)
    - si on veut respecter les normes en rénovation, il faut mettre un isolant plus important.
    - enfin, pour le crédits d'impôt et le certificat d'économie d'énergie, il faut mettre au moins 10 cm pour avoir un R égal à 3,7.

    4. Existe-t-il des isolants de 7-8 cm ayant un R proche de 3,7? ou faut-il forcément mettre au moins 10 cm, ce qui fait perdre beaucoup de surface à la maison (et donc de la valeur vu le prix au m² en région parisienne).

    Qu'en pensez-vous?

    Merci beaucoup de votre aide sur ces débats qui animent bien nos discussions!
    Aurélie
    • Renovator

      Il y a 4 ans

      Aurelie,
      Je ne suis pas "pro" mais je me suis posé la question pour un pb similaire.

      1. en principe, les gaines sont tenues par des fixations solides donc directement vissées sur le mur et pas sur les ossatures.
      Il ne peut y avoir de condensation forte avec l'eau chaude car ces tuyaux sont recouverts d'une gaine isolante en mousse (EPDM par exemple).
      2.Oui, c'est le probleme des ponts thermiques. Beaucoup d'effort pour gagner quelques % surtout si vous ne dépassez par R=3 sur les murs. à vérifier qd meme si le mur est tres exposé (dehors) au froid + humidité.
      3. En gros, il faut multiplier R par 4 pour obtenir l'epaisseur. Donc 8cm veut dire R=2 au mieux.
      Un isolant mince, c'est tres facile et propre a poser soi-meme mais en hiver son effet sera limité si il fait 2-3 cm! De plus, Il est 100% étanche donc si le mur est impermeable à la vapeur d'eau (Béton) ca va. Sinon, il faut laisser une lame d'air (2cm), soit une perte totale de 4-5cm. Si la lame est cloisonnée (pas de circulation), cela fera dont R proche de 1.
      Un R de 3,7 produit une isolation tres satisfaisante pour le confort et la facture de chauffage mais il faudra poser une épaisseur d'environ 15 cm...ya pas de miracles.
      Bon courage.
    • gepetto

      Il y a 3 ans

      aurelie a raison la RT2012 préconise pour les murs un R de 5 ce qui est équivalent a 20 cm de laine de verre.alors a vous de voir question porte feuille et place.avant il n'y avait pas tout ça,ce que vous mettrez en epaisseur sera toujours mieux que rien et c'est ce que je vais faire.
  • bentrem

    Il y a 4 ans

    Bonjour,

    Je vais rénover le rez de jardin de ma maison dans lequel il y a un peu d'humidite entre 65/80. Je vais changer les fenetres pour gagner en isolation et humiditer.
    Ma maison est des années 50 et les murs sont en pierre de taille et fond environ 40/50cm; la hauteur sous plafond est de 2m10.
    Je voulais isoler les murs autant pour un gain thermique que pour couper l'humidite.
    On m'a conseille de laisser 2cm entre mon mur et le rail pour laisser ventiller les murs, avec petite grille d’aération. Après ils ne sont pas tous d'accord, certains disent rail de 48 avec isolant de 48+BA13 hygro, d'autre disent au 78.... Et personne n'est d'accord sur l'isolant a utiliser: laine de verre, chanvre....
    Que me conseiller vous en terme d’épaisseur et d'isolant?
    merci d'avance
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Bentrem,

      Votre maison étant de 1950, les murs ne comportent pas de coupure de capillarité. L'une des façons de réduire l'apport d'eau dans ces murs serait donc de mettre en oeuvre, si la configuration s'y prête, un drain bâtiment (et non un drain agricole) en périphérie de la maison, ce qui permet d'assainir les murs : http://www.qualiteconstruction.co...idite-en-sous-sol-des-batiments.html

      Les soubassements peuvent être également protégés à l'aide d'une étanchéité (solution à badigeonner sur les murs, nappe de drainage ou isolant drainant de type Perimate DI-A par exemple). Lorsque l'on creuse pour dégager les soubassements, il faut prendre garde à ne pas descendre au-delà des fondations pour ne pas déstabiliser l'ouvrage. Mieux vaut faire appel à un artisan spécialiste pour ce type de travaux.

      Sinon, pour la mise en oeuvre d'une Isolation par l'intérieur, lorsqu'un mur est humide, il ne faut surtout pas poser l'isolant au contact direct du mur. Une lame d'air de 2 à 3 cm doit être ménagée entre l'isolation et le mur mais ce ne doit pas être une lame d'air ventilée (règles de l'art DTU 20.1). Elle permet alors au mur de gérer seul son hygrométrie. Pour ménager cette lame d'air, on peut utiliser des systèmes de tasseaux imputrescibles et traités contre les attaques xylophages ou des systèmes de fixations inoxydables. Vous pouvez par exemple fixer des 1/2 connectors Optima sur les parois en lignes verticales de 4 (pour une hauteur max de 2.50), placées tous les 0.40m. Des fourrures verticales sont clipsées sur ces connectors pour recevoir ensuite un système d'isolation sous ossature métallique tel le système Optima Murs (la fourrure horizontale est fixée sur l'ossature placée sur le mur pour former la lame d'air).

      L'ajout d'une membrane hygro-régulante telle une membrane Vario Xtra serait un plus pour la gestion de l'humidité des murs. Son Sd variable de 0.4 à 25 mètres permettrait de bloquer le passage de la vapeur d'eau contenue dans l'air intérieur vers les murs en hiver, en autorisant leur séchage vers l'air ambiant en été (lorsque la pression s'inverse).

      Le classement WS d'une laine de verre de faible lambda (0.032W/m..K) autorise son emploi pour ce type d'isolation. Cela permettrait d'optimiser la performance d'isolation tout en conservant le maximum d'espace habitable. Pour votre confort, il faudrait viser une résistance thermique R > 3m2.K/W, soit 100mm d'isolant si possible (R=3.15m2.K/W).

      Cordialement.
  • joe

    Il y a 4 ans

    bonjour je vient d'acheter une Maison en pisé et je ne sais pas du tout comment l'isoler!après toutes mes recherches sur Internet Je ne sais plus quoi penser.quelqu'un peut il me venir en aide ?isolation par l'intérieur et doublage en placo? Isolation extérieure impossible. Merci
  • seb

    Il y a 4 ans

    bonjour,

    je viens d'acheté une maison des années 50, je souhaite améliorer mon isolation, est pour cela j'aurai besoin d'avis. Les murs de ma maison son constitué de cette manière: 30cm de béton armé, 4cm vide d'air, et 10 cm de plâtre. Que me conseillez vous comme isolation? (meilleur rapport qualité prix).

    Merci par avance,
    Cordialement.
    Seb.
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Seb,

      Avec 10cm de plâtre côté intérieur, il doit s'agir de cloisons en carreaux de plâtre. Il vous est donc possible de mettre en oeuvre un système d'isolation sous ossature métallique (Cf.système Optima Murs). Il faut juste veiller à choisir les chevilles adaptés à la nature du support pour la fixation de l'ossature.

      L'isolant doit être a minima semi-rigide et de lambda inférieur à 0.038W/M.K pour avoir la tenue mécanique suffisante pour des travaux en parois verticales. Pour votre confort comme pour les économies d'énergie, visez une performance thermique R> 3.50m2.K/W.
      Pour optimiser la performance d'isolation de vos murs tout en conservant au mieux votre surface habitable, préférez une laine de faible lambda 0.032 W/m.K, tel l'isolant GR32 par exemple. 120mm suffiront à obtenir R=3.75m2.K/W.

      Par ailleurs, pour la qualité de l'air intérieur, si votre maison ne comporte pas de système de ventilation, profitez de ces travaux de rénovation pour intégrer une VMC pour le renouvellement sanitaire de l'air intérieur : http://www.qualite-logement.org/l...ise/air-renouvele-en-permanence.html

      Cordialement.
  • franky

    Il y a 4 ans

    Bonjour,
    je souhaite créer une chambre dans une grange en cloison sèche.
    Quels isolant et épaisseur me conseillez-vous pour les murs et plafonds?
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Franky,

      Pour la cloison séparative de la chambre (espace chauffé) avec le reste de la grange (espace froid), il vous faut opter pour une cloison à double ligne d'ossatures verticales indépendantes (cloison de type SAD) afin d'éviter le pont thermique induit par les montants métalliques.

      Pour une résistance thermique suffisante, il vous faut traiter l'isolation comme celle d'un mur donnant sur l'extérieur et donc mettre en oeuvre une résistance thermique minimale R=4m2.K/W. Vous pouvez par exemple constituer votre ossature à base de montants de type M70 doublés et y placer une laine semi-rigide de lambda 0.035 à 0.032W/m.K, nue ou revêtue en 75mm, posée en double couche (la 1ère couche posée du côté froid de la paroi ainsi constituée sera impérativement en laine nue).

      La plaque de plâtre côté extérieur sera une plaque hydrofugée et vous compléterez votre isolation, côté chauffé, par la mise en oeuvre d'un pare vapeur indépendant et continu (Sd>18m), posé à l'aide de scotch double face sur les montants verticaux avant la fixation du parement en plaques de plâtre. Ce pare vapeur indépendant sera étanché en périphérie et à la jonction des lés à l'aide de mastic d'étanchéité à l'air et adhésif durable pour assurer l'étanchéité à l'air de la paroi.

      Par ailleurs, vous placerez sous les rails des lignes d'ossature, un joint souple afin d'assurer une meilleure performance acoustique de la pièce par rapport à l'extérieur.

      Le plafond de cette pièce doit être traitée en isolation comme toute toiture ordinaire, à savoir avec une résistance thermique minimale R=7m2.K/W (valeur minimale en comble perdu ventilé). Le plafond sera posé sur ossature métallique suspendue au solivage et non directement sur le solivage afin d'éviter toute fissuration ultérieure des joints.

      Cordialement.

  • STEPH

    Il y a 4 ans

    Bonjour,
    Je dois réaliser une isolation thermique intérieur chez un client. pouvez vous me confirmer les conditions requises au niveau de la résistance thermique afin qu'il bénéficie du crédit d'impot?
    et quel matériau lui fournir pour cela (épaisseur de l'isolant)
    Merci
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Re-bonjour Steph,

      Pour un R minimal de 3.70m2.K/W, il faut a minima mettre en oeuvre un isolant semi-rigide de lambda 0.032W/m.K en 120mm, tel l'isolant GR32 par exemple (R=3.75m2.K/W). Toutefois, si votre client dispose d'un espace suffisant, n'hésitez pas à lui proposer un GR32 en 140mm pour un R=4.35m2.K/W, les murs sont la deuxième surface la plus déperditive après les combles avec de l'odre de 16 à 26% des déperditions d'une maison peu ou non isolée.

      Bons travaux !

    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Steph,

      Pour être éligibles au crédit d'impôt, les travaux d'isolation réalisés en murs doivent être réalisés en résidence principale par une entreprise. La résistance thermique minimale à mettre en oeuvre est R=3.70m2.K/W pour tout mur donnant sur l'extérieur.

      Cordialement.
  • pierrejean 68

    Il y a 4 ans

    Je vais procéder à l'isolation des combles et des murs dans les combles. je souhaiterais savoir qu'elle type de pare vapeur dois-je mettre en place.
    je serais parti pour mettre côté charpente deux couches d'isolants GR 35 80mm+200mm + le vario.
    Pour les murs j'aurais mis en place de l'OPT'AIR car c'est un mur en brique puis une couche d'isolant GR 32 120mm.

    Ou puis-je mettre seulement du VARIO partout ?

    De plus, je suis en train de refaire le salon. Je souhaitais également mettre de l'OPT'AIR et de la GR 32 mais je ne peux pas rajouter d’épaisseur au niveau des joues de mes fenêtres.
    Comment puis réaliser au mieux mon isolation pour éviter les ponts thermiques.
  • Carlos (portugal)

    Il y a 4 ans

    Bonjour,j'habite au bord de mer,ma maison n'est pas isolée,
    je voudrais mettre une isolationthermique par l'extérieur,(capotto)
    quel type d'isolant me conseillez vous? XPS,ou EPS,et quelle epaisseur
    merci de me conseiller,
    bien á vous
    • sofi29

      Il y a 2 ans

      Bonjour Carlos,

      Le polystyrène extrudé présente un problème de stabilité dimensionnelle en présence de fortes chaleurs. De plus, la peau d'extrusion ne permet pas de l'enduire directement. Il faut passer par la mise en oeuvre d'un treillis (de type métal déployé/Nergalto pour pouvoir poser un enduit).

      Il serait donc préférable d'opter pour une isolation en polystyrène expansé sous enduit. Pour la résistance thermique à mettre en oeuvre, visez si vous le pouvez une résistance thermique proche de celle recomandée dans le neuf, à savoir R=4m2.K/W (R recommandé pour un bâtiment basse consommation ou R=5 pour un bâtiment à énergie positive). Il faut cependant que l'isolation de la toiture soit cohérente car c'est par la toiture que la majeure partie des déperditions s'effectue. Il faut donc prévoir en toiture, R=8m2.K/W en bâtiment basse consommation et R=10m2.K/W en Bepos).

      Profitez de vos travaux pour mettre en oeuvre un système de ventilation contrôlée afin d'améliorer le confort intérieur (qualité de l'air intérieur, limitation de l'excès d'humidité dommageable à la bonne conservation du bâti).

      Cordialement.
  • Looping92

    Il y a 4 ans

    Bonjour,

    Je souhaite isoler mes murs avec une ossature métallique. Concernant les gaines électrique de quel côté les gaines électrique doivent être placé entre le mur et l'isolant ou entre l'isolant et la plaque de plâtre.

    Cordialement.
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Looping 92,

      La pose d'une isolation sous ossature métallique permet d'avoir un espace technique entre l'isolant et le parement en plaques de plâtre, qu'il s'agisse d'un système sous ossature de type Optima Murs ou d'un système montants/rails monté conformément aux règles de mise en oeuvre à savoir avec l'isolant placé à l'arrière et non entre montants. Les gaines électriques sont alors passées entre l'isolant et le parement; soit du côté chauffé de la paroi. Cet espace technique permet d'éviter les percées ou détérioration des isolants disposés à l'arrière de l'ossature.

      Cordialement.
  • giu1900

    Il y a 4 ans

    Bonsoir,
    Nous vivons dans un appartement. Le lit de notre enfant est situé contre un mur qui donne sur l'extérieur. Sa chambre est beaucoup plus froide que le reste de l'appart et on a du mal à la chauffer. On va faire isoler. Que conseillez-vous comme placo & isolant ? Pas de risque d'humidité ? Merci
  • mok

    Il y a 4 ans

    je voudrais augmenter l'isolation de mon plafond autoportant en briquette, sur une toiture charpente industrielle (américaine)actuellement , il est isolé par 15 à 20cm de flocons de laine de verre .
    la meilleure solution ???: rajouter une couche de 10 à 20 cm de flocons de laine de verre ou rouleaux de laine de verre ou de lai,ne de roche et est ce que je doit mettre un pare vapeur, chassant sur le plancher du plafond il ya des triants tous les 60cm.
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Mok,

      Un plancher de combles perdus ne nécessite pas forcément la mise en oeuvre d'un pare vapeur, il faut toutefois que les traversées du plancher par des gaines (électricité, ventilation...) soient correctement étanchées à l'air.

      Pour renforcer l'isolation de votre toiture, la meilleure solution est de prévoir le soufflage d'une épaisseur complémentaire de flocons de laine de verre à concurrente de la résistance thermique R recherchée. Aujourd'hui, on vise au minimum R=8 pour un bâtiment basse consommation neuf. Attention cependant que la laine ajoutée n'obstrue pas les entrées d'air nécessaires à la ventilation du comble. Selon qu'il existe ou non un déralèlement suffisant pour poser ce complément, il faudra prévoir des déflecteurs en pied de charpente selon les exigences du CPT 3693 disponible sur le site du CSTB (centre scientifique et technique du bâtiment) : http://www.cstb.fr/pdf/cpt/CPT_3693.PDF (lien à copier dans votre navigateur).

      La pose de rouleaux n'est pas indiquée si pour les mettre en place vous devez vous déplacer sur l'isolation existante. L'ajout d'une laine de roche en vrac ne vous apportera pas de bénéfice supplémentaire par rapport à une laine de verre en flocons.

      Cordialement.
  • Elloupio

    Il y a 4 ans

    Bonjour
    Je vais procéder à des travaux de rénovation dans une maison réalisée en pierres, enduit extérieur à la chaux.
    L'isolation des murs va se faire par l'intérieur.
    J'ai lu sur beaucoup de forums le fait qu'il fallait utiliser un matériau perspirant pour éviter les soucis d'humidité.
    Quel matériau et avec quelle pose faut il choisir ?
    Merci pour vos conseils.
    • MANU

      Il y a 4 ans

      PLACOSTYLE+LAINE DE VERRE GR32 100MM
  • Pascor

    Il y a 4 ans

    Bonjour,

    Nous avons acheté une maison de 1975 type donadini (Vosges) de type plaque de béton vibré. Nous avons demandé des devis pour ITE. on nous propose la pose d'un polystyrène mais les méthodes de pose sont différentes : pose d'un rail, ou vissages des plaques. Quelle est la meilleure option ?
  • mun

    Il y a 4 ans

    Je viens d'acheter une très vieille maison et 2 pièces se trouvent au dessus du porche. Il faut donc isoler le porche( donc en quelque sorte le plancher sous lequel on peut circuler ). Une entreprise propose de la laine de verre 200 mm pour une surface de 30m2.

    Et pour la partie qui se trouve juste en dessus de l'ouverture de la porte cochère, plaques de BA 13 soit 6.40 M2

    Celà me semble juste qu'en pensez-vous?

    Pouvez-vous me suggérer des propals?

    Merci d'avance
  • mun

    Il y a 4 ans

    Je viens d'acheter une très vieille maison et 2 pièces se trouvent au dessus du porche. Il faut donc isoler le porche( donc en quelque sorte le plancher sous lequel on peut circuler ). Une entreprise propose de la laine de verre 200 mm pour une surface de 30m2.

    Et pour la partie qui se trouve juste en dessus de l'ouverture de la porte cochère, plaques de BA 13 soit 6.40 M2

    Celà me semble juste qu'en pensez-vous?

    Pouvez-vous me suggérer des propals?

    Merci d'avance
  • quentin72

    Il y a 4 ans

    Bonjour, jevoudrais isoler une dépendance d'une vieille batisse pour en faire une cave a vin . Ce sont des murs tres epais de 30cm environ avec une humidite importante 99% , jaimerais la descendre a 70%et essayer de limiter les trops grandes variations de température mais j'ignore quel materiaux utiliser...
    Merci
    • sofi29

      Il y a 4 ans

      Bonjour Quentin72,

      Pour que votre cave puisse faire une bonne cave à vins, il faut selon les spécialistes en la matière :

      - que la température soit stable (aux alentours de 12°C) ;
      - une humidité comprise entre 70 et 80% ;
      - un air sain circulant en continu (absence d'odeurs dommageables à la conservation du vin) ;
      - une obscurité totale (pour bien vieillir le vin ne doit pas être exposé à la lumière, il faut donc faire attention aux ouvertures s'il en existe dans la dépendance et éviter la pénétration des UV dans le local) ;
      - que le vin puisse reposer (sans choc, ni vibration).

      Il vous faut donc commencer par faire un état des lieux précis (mesure de température ambiante, connaissance des conditions climatiques et extrèmes possibles). Il faudra aussi prévoir une ventilation ainsi qu'un thermomètre et un hygromètre pour mieux gérer les température et humidité ambiantes.

      Pour information, de nombreux chais sont isolés avec des isolants de type polystyrène extrudé pour une bonne résistance à l'humidité ambiante. Toutefois, selon l'importance des crus que vous souhaitez y conserver, une étude selon les conditions climatiques du lieu où se situe votre bâtisse ne serait pas superflue pour pouvoir prévoir l'isolation en fonction de ces conditions.

      Cordialement.
  • zagzag

    Il y a 4 ans

    Bonjour,

    J'ai récemment fait réaliser un agrandissement bois avec toit terrasse.
    La société d'étanchéité est venue poser un isolant de 60mm en polystyrène extrudé, ainsi que le revêtement d'étanchéité EPDM par dessus le sol du toit terrasse, fait en panneau agglo. de 22 mm.
    L'épaisseur d'isolant me semble assez faible et je voudrais rajouter une épaisseur de laine de verre (entre ou sous mes solives de15cm) avant de réaliser mon plafond placo.
    Je suis inquiet de ce que je peux lire partout, est-il vraiment possible de ré-isoler sans craindre de l'humidité et un pourrissement de la laine et du bois?
    Doit-on et est-il possible de laisser un vide d'air pour ventiler entre la laine et le plancher agglo. bois?
  • Jojo64

    Il y a 4 ans

    Bonjour,
    Je possède une ancienne ferme avec murs en galets. Un doublage avec 10 cm de laine de verre assure l'isolation intérieure. L'extérieur étant en galets apparents, je voudrais enduire le coté ouest pour empêcher les infiltrations d'eau. Je m'interroge sur l'opportunité de renforcer l'isolation par une ITE. N'y-a-t-il pas un risque d'enfermer l'humidité dans le mur ?
    Merci pour votre réponse.
  • Berna

    Il y a 5 ans

    Bonjour,
    Nous habitons une maison ancienne construite dans une zone d'anciens marais. Il y a des infiltrations d'eau à la cave dès qu'il pleut (infiltration par l'escalier pierres/briques. L'eau est évacuées au fur et à mesure par une pompe, mais impossible d'éviter la présence d'humidité dans cette pièce. Comment isoler le plafond de cette cave humide, ainsi que les parois et le plafond de la cage d'escalier qui mène à la cave, de manière à améliorer le confort des pièces au dessus de la cave ainsi que le hall de la maison, qui sont très froids en hiver. Objectif : trouver des matériaux isolants performants et supportant l'humidité. MErci de votre aide pour ce cas spécifique qui doit concerner beaucoup de propriétaires de maisons anciennes.
  • Steph.

    Il y a 5 ans

    Je dois réaliser une ITE pour un client, à l'origine nous avons prévu un laine de verre + bardage bois.
    Le mur ( maison d'avant 1940 ) est en moellons. Cela pose t'il problème de mettre une laine de verre ou doit on passer sur de la fibre de bois. merci
  • herve

    Il y a 5 ans

    bonjour je dois realiser pour un client une isolation en sous face de dalle de cave ,existe t il un produit qui me permettrais de travailler sans etre obliger de mettre une plaque de parement en platre pour cacher cet isolant.

    2eme question est il obligatoire de mettre une plaque de parement au plafond d une cave quend on veut isoler la sous face du plancher rez de chaussee

    merci
  • Yves

    Il y a 5 ans

    Bonjour,
    J'envisage d’aménager une pièce au dessus d'une ancienne étable qui me sert d'atelier et de rangement. Cette espace servait à stocker le foin pour les animaux. Il y a actuellement des bastaings de 14 cm de haut qui porte un plancher à changer complètement. J'envisage de le remplacer par des dalles OSB. Ma question est la suivante comment isoler ce plancher. Est ce que un écran sous-toiture- agrafé en dessous des bastaings est suffisent et approprié pour tenir de la laine de verre, faut-il des pare-vapeur, y a t-il assez d'épaisseur pour de la laine de verre ? Ou avez vous une meilleurs solution ?
    Merci
    • MICHELWAN79

      Il y a 4 ans

      BONJOUR YVES

      DANS LA MEME SITUATION QUE VOUS, J'AI MIS ENTRE LE PLACO EN SOUS FACE GARAGE,DU CHANVRE EN VRAC
      ISOLANT NATUREL
      100 A 120 KG AU M3
      PAS DE TASSEMENT
      PAS DE RATS NI SOURIS CAR LA PRESENCE DE SILICE LEUR AGACE LES DENTS
      PRIX DU BIG BAG DE 1 M3 DE 70 A 100 EUROS SUIVANT REGION
      JE L'AI A 70 EUROS DANS LE MELLOIS EN POITOU
    • MICHELWAN79

      Il y a 4 ans

      BONJOUR YVES

      DANS LA MEME SITUATION QUE VOUS, J'AI MIS ENTRE LE PLACO EN SOUS FACE GARAGE,DU CHANVRE EN VRAC
      ISOLANT NATUREL
      100 A 120 KG AU M3
      PAS DE TASSEMENT
      PAS DE RATS NI SOURIS CAR LA PRESENCE DE SILICE LEUR AGACE LES DENTS
      PRIX DU BIG BAG DE 1 M3 DE 70 A 100 EUROS SUIVANT REGION
      JE L'AI A 70 EUROS DANS LE MELLOIS EN POITOU
    • sofi29

      Il y a 5 ans

      Bonjour Yves,

      Dans l'idéal : fixer une ossature métallique par suspentes sur les bastaings afin de placer une première épaisseur de laine continue (60 à 80 mm d'épaisseur) en sous face des bastaings pour limiter le pont thermique qu'ils engendreraient dans le cas d'une isolation seulement posée entre bastaings. Cette ossature permettra de fixer par la suite un parement de finition du côté de l'atelier (plaques de plâtre, plaques d'OSB 9mm, etc. fixées perpendiculairement aux fourrures de l'ossature).

      Isoler ensuite l'espace entre bastaings par une laine d'épaisseur équivalente à la hauteur des bastaings. Si l'atelier n'est pas chauffé et que la pièce à aménager est chauffée, alors il faut poser un pare vapeur indépendant et continu (avec Sd minimal = 18 mètres) sur l'ensemble de la surface laine + bastaings avant la pose du plancher de finition de la pièce à aménager. La laine à poser sous et entre bastaings doit être nue ou si elle comporte un revêtement kraft, il faudra le lacérer au cutter (12 fentes/m2 environ). ll ne faut en effet qu'un pare vapeur unique posé du côté chauffé de la paroi.

      Pour la résistance thermique R de l'isolation de ce plancher, viser une performance minimale R=4m2.K/W en posant une laine au lambda minimal de 0.035W/(m.K). Pour renforcer l'isolation thermique du plancher, remplacer cette laine par une laine au lambda de 0.032W/(m.K).

      Enfin, pour une bonne étanchéité à l'air de ce plancher, le pare vapeur indépendant et continu doit être fixé sur toute sa périphérie en contact avec les parois adjacentes à l'aide d'un mastic d'étanchéité adapté. La jonction des lés doit également être jointoyée à l'aide d'un adhésif durable, adapté à la membrane pare vapeur posée.

      Cordialement.
  • Domic

    Il y a 5 ans

    Je viens de faire refaire la toiture de ma maison. La charpente est industrielle. Il y a une sous couche de tuiles.
    J'ai voulu isoler le sol (faux plafond en placo)
    J'ai fait mettre de la laine de roche Rockprime 004 L'artisan n'a pas mis de pare vapeur car interdit dit-il car inflammable.
    Il ne m'avait mis que 200 mm. (Il est revenu cet été ajouter les 12 cm manquants, mais la laine de roche est mélangée à du papier ?) Cet hiver j'ai eu des glaçons de condensation sur la sous toiture.
    Il a mis en cause le couvreur qui n'avait pas laissé assez de ventilation.
    Le couvreur dit qu'il manque le pare vapeur, que l'épaisseur de la laine de roche était insuffisante et qu'il n'avait pas mis de butée au fond pour empêcher que la laine de roche ne tombe en bout de charpente.
    A part la couche de laine de roche à ajouter, l'expert de mon assureur n'a rien trouvé car il n'y connaissait rien.
    Je suis inquiète car mon grenier sentait le moisi tout l'hiver dernier et personne ne peut me renseigner sur ce que je suis en droit de réclamer !
    • sofi29

      Il y a 5 ans

      Bonjour Domic,

      Si l'écran de sous toiture posé est non HPV (Haute Perméabilité à la vapeur d'eau), le comble doit être ventilé selon les exigences du DTU 40.2 (tuiles).

      Si l'écran de sous toiturel est HPV (comme normalement exigé par les règles de l'art CPT 3560-v2 en cas de réfection totale de la couverture), la ventilation du comble n'est pas obligatoire mais dans ce cas la pose d'un pare vapeur sous l'isolant est impérative (Sd minimal de 18 mètres ou toute membrane pare vapeur validée pour cet usage par un Avis Technique).

      Tout dépend donc de la nature de l'écran de sous toiture mis en oeuvre lors de la réfection de la couverture tuiles.

      Cordialement.
  • raton

    Il y a 5 ans

    Bonjour,

    Je cherche des informations sur les isolants extérieurs.
    matériaux- épaisseur -prix- durée d’efficacité...
    • sofi29

      Il y a 5 ans

      Bonjour Raton,

      S'il s'agit de l'isolation par l'extérieur d'une toiture, vous pouvez faire une recherche sur les solutions telles que les panneaux toiture ou caissons chevronnés ou encore sur le système Sarking. Les isolants utilisés pour ces systèmes d'isolation sont généralement soit synthétiques (polystyrène extrudé, polyuréthane...), soit minéraux (laine de verre ou de roche par exemple). Pour une solution Sarking à base de laine de bois, assurez vous que la laine est validée pour cet usage. Les isolants pour ce type d'isolation doivent avoir une forte résistance mécanique.
      S'il s'agit de l'isolation par l'extérieur des murs, vous trouverez
      *les solutions d'isolation sous enduit (généralement isolants synthétiques ou minéraux), solutions d'isolation sous Avis Technique de mise en oeuvre (www.cstb.fr) ou
      *les solutions sous bardage ventilé (isolants synthétiques -polystyrène expansé, mousse résolique ou phénolique..., les isolants minéraux - laine de roche ou de verre, les isolants végétaux, - liège, paille,...).
      La mise en oeuvre doit être conforme aux règles de l'art, cahiers de prescriptions techniques, Avis Techniques ou règles professionnelles selon le type d'isolant choisi.

      Plus que l'épaisseur, c'est la résistance thermique du produit choisi qui importe (elle dépend du lambda du produit choisi et de l'épaisseur mise en oeuvre). En neuf, vous devez concevoir un bâti respectant les exigences de conception de la RT2012 (vous pouvez trouver un dossier sur le sujet en home page du site), en rénovation, vous devez à minima respecter les exigences de la Réglementation Thermique des bâtiments existants (vous trouverez des informations dans l'article dédié en rubrique "Isolation Thermique" du site).

      Les prix de réalisation varient selon le système et l'isolant choisi, selon qu'il s'agit de neuf ou de rénovation, de la complexité des façades à isoler, de la nécessité ou non d'un échafaudage, etc. Il existe tellement de paramètres qu'il est impossible de donner ici de manière exhaustive les prix de revient de chaque type de solution.

      Cordialement.
  • jerome 44

    Il y a 5 ans

    Je voudrai realiser une isolation dans ma maison neuve
    J ai un parpaing de 20cm je souhaitais realiser un aeroblues cote interieur avec laine de bois de 18cm plus placo .
    Suis je obliger de mettre un pare vapeur entre la laine et le placo.
    Si tel est le cas l aeroblues ne sert a rien car le pare vapeur m etanche a l air non.
    Merci
    • sofi29

      Il y a 5 ans

      Bonjour Jérôme44,

      Le CSTB a publié un cahier de prescription technique pour les procédes d'isolation des murs par l'intérieur à base d'isolants d'origine végétale ou animale faisant l'objet d'un Avis Technique ou d'un Document Technique d'Application, le CPT 3728 de décembre 2012, auquel pouvez vous reporter pour la mise en oeuvre de votre isolant (www.cstb.fr). Ce CPT doit être utilisé conjointement à l'Avis Technique du produit que vous avez choisi.

      Le système Aéroblue quant à lui est uniquement un système d'étanchéité à l'air des parois maçonnées.

      Pour que le pare vapeur indépendant et continu posé entre l'isolant et la plaque assure également l'étanchéité à l'air des parois, il vous faudra l'étancher à l'aide d'un mastic d'étanchéité sur toute sa périphérie, à la jonction avec les parois adjacentes et d'adhésifs adaptés à la jonction des lés de membrane et aux percements éventuels par les gaines (électricité, ventilation).

      Cordialement.
  • chevalier95

    Il y a 5 ans

    Bonjour,je souhaite realiser une isolation par l'exterieur.les murs sont en beton banchè.Quel materiaux dois je utiliser?
    En attente de vos precieux conseils.
    Cordialement.
    • sofi29

      Il y a 5 ans

      Bonjour Chevalier95,

      Vous avez la possibilité au choix d'opter pour une isolation sous enduit (laine de roche, isolant synthétique,...) ou pour une isolation sous bardage ventilé selon le style que vous souhaitez donner à votre habitation. La solution sous bardage ventilé offre un grand choix de finitions : bois, verre, pierres agrafées, matériaux composites...mais il vous faut savoir au préalable les possibilités autorisées par le PLU de la commune où vous résidez et il vous faut donc vous renseigner auprès des services de votre mairie.

      Pour l'isolation de vos murs, visez une résistance thermique supérieure à 3.70m2.K/W ( Résistance thermique minimale pour pouvoir bénéficier d'un crédit d'impôt, si vous faites réaliser ces travaux cette année, par une entreprise et que cette habitation datant de plus de 2 ans est votre résidence principale.

      Cordialement.
  • steven 85

    Il y a 5 ans

    bonjour j ai une maison des année 1972 je voudrai isoler mon doublage car j ai de la brique vide d air et parpaing je voulais savoir si il fallait déposer le doublage existant et poser ba 13 + laine de 100 ou une laine de 75 en complément suffirais je souhaite le faire par l intérieur pour une histoire de cout merci
    • Ben 03

      Il y a 4 ans

      Bonjour, si vous avez un vide d'air vous pouvez injecter du polystyrène avec un liant, des petits trous de diam 22mm sont fait dans vos mur pour injecter le produit, c'est rapide env. 150m2 d'isolation fait en une journée, pour ça il faut contacter une entreprise qui utilise le brevet inject styren, vous trouverez un intégrateur sur leur site. Regarder sur Youtube la demo je pense que pour vous se sera le bon compromis.
    • sofi29

      Il y a 5 ans

      Bonjour Stéven85,

      Déposer la brique plâtrière demande des travaux plus lourds mais cela vous permet de récupérer l'espace occupé par la cloison de briques + le vide d'air situé à l'arrière pour refaire votre isolation.

      Pour votre confort et rendre votre habitation plus économe, mieux vaut viser une résistance thermique minimale R=3.70m2.K/W (R minimal pour pouvoir accéder au crédit d'impôt si les travaux sont réalisés par une entreprise) et donc partir sur une laine semi rigide de lambda à 0.032W/(m.K) en 120mm. D'où l'intérêt de remettre à nu les murs porteurs pour optimiser l'espace habitable (cela permet de moins perdre en m2) et donc de valoriser votre habitat.

      Cordialement.
  • mbricogn

    Il y a 5 ans

    Bonjour,

    Nous sommes en train de rénover une maison ancienne dont l'entrée se fait via une porte cochère desservant un porche. Au dessus de ce porche se trouvent des solives supportant un plancher bois. Une chambre se situe au dessus ce porche.
    Nous recherchons donc une solution permettant l'isolation phonique et thermique de cette chambre.
    Cette isolation devra être "suspendue" aux solives et revêtue d'une protection (bois hydrofuge, plaques de plâtre hydrofuge, ...).
    Les différentes explications fournies sur votre site ainsi que sur le site Isover concernant les planchers bois semblent prévues pour protéger la pièce se situant sous l'isolation et surtout pour un usage intérieur. Dans notre cas, l'isolant sera mis en œuvre à l'extérieur...

    Que nous conseillez-vous SVP?

    Merci d'avance!

  • ray/jos

    Il y a 5 ans

    j'ai fait injecter le vide des murs de ma maison mais a certain endroit il y encore des perteds de chaleur que dois-je faire, j'ai penser faire une isolation exterieure mais cela va-t-il servire à quelques chose, et quel isolant employé
    mercide votre conseil
  • ll51

    Il y a 5 ans

    Bonjour,
    Je suis en train de faire une construire une maison neuve dont la notice descriptive date de mars 2011. Ils viennent de poser l'isolation dans les combles aménageables (charpente avec fermettes industrielles) avec une pose qui correspond bien à la notice: 140mm nu entre fermes + 100mm kraft en couches croisées et scotchées. L'isolant utilisé est de l'IBR40. Sachant que vous préconisez de l'isoconfort35 pour les combles aménagées et que ma notice descriptive ne précise pas le type de laine, puis je demander à mon constructeur de la remplacer?
    Merci d'avance pour votre réponse.
  • manu

    Il y a 5 ans

    Bonjour
    Je souhaite isoler ma cuisine.J'ai deja un placo + ps, je voudrais savoir si,on peut monter une cloison sur rail avec isolation et placo devant les murs actuels, ou recoler un placo+ps dessus

    merci
  • david05

    Il y a 5 ans

    Bonjour,
    Je dois prévoir une isolation intérieur qui répond à la RT2012, j'ai donc prévu 160 mm GR32 avec membrane opt'air (R=7 je crois). Existe il une autre isolation aussi performante mais moins épaisse (gain de surface) ? Aussi pour mes combles perdu, j'ai prévu 60 mm entre chevrons + 240 mm dérouler. Est ce suffisant sachant que je suis en montagne et dois-je prévoir un pare vapeur ? (vmc hygro A prévu)
    Merci par avance
  • fred

    Il y a 5 ans

    Bonjour
    J' ai pour projet de faire une maison avec une isolation par l' exterieur la plus écologique possible . pour celà je pensais construire avec des briques monomur et fixer des panneaux de chanvre assez épais pour avoir un R total sur les murs approchant 5 . Quelle épaisseur me faudra t il ? Es t il possible de crépir direct sur les panneaux de chanvre comme il se fait parfois sur la laine de roche? merci.
  • manu

    Il y a 5 ans

    je voudrais améliorer l'isolation de mes combles perdues. l'isolaton actuelles est en rouleau de laine de verre en 160 et date de 1988. des entreprises me proposent d'insufler de la laine minérale par dessus la laine existente dans les rampants.elle sera donc en contact avec la volige.
    ne faut-il pas un filet d'air entre l'isolant et la volige.pouvez-vous me conseiller. merçi.
  • michele

    Il y a 5 ans

    bonsoir
    je vais acheter une ancienne ecole pour en faire un loft
    je dois faire une isolation plafond à l'interieur que me conseiller vous
    surface 300m2 merci
    • sofi29

      Il y a 5 ans

      Bonjour Michele,

      Difficile de vous conseiller tel ou tel type d'isolation sans aucune indication sur le type de toiture, charpente et isolation existante ou non.
      Suivant le type de réalisation souhaité pour votre plafond (plafond suspendu ou autoportant), vous pouvez peut-être envisager la pose à l'avancement d'une laine minérale de résistance thermique minimale R=7m2.K/W. Prévoyez une membrane d'étanchéité à l'air à disposer en dessous de l'isolation.

      Cordialement.
  • Gilbertc

    Il y a 5 ans

    Je viens d'acquérir un appartement de 2 pièces (34m2) dans un petit immeuble du début des années 50. Il est situé au 3 ème (dernier étage) et un mur côté séjour et chambre se trouve en pignon exposé Nord-Ouest.
    Je souhaite isoler ce mur par l'intérieur.
    Un entrepreneur me propose de mettre du polystyrène de 4mm (lequel) sur le doublage existant puis du des plaques de BA13.
    Qu'en pensez vous ? que pouvez vous me conseiller ?
    Merci pour votre aide
    • ludo

      Il y a 5 ans

      4 mm dépaisseur si j'ai bien compris?
      Changez vite d'entrepreneur.
      Si vous voulez réellement isoler à moindre cout,optez pour le BA13 avec polystyrène épaiseur 10 cm.
      Vous perdrez un peu de volume de la pièce, mais sachez que les énergies ne cesseront pas d'augmenter.!
  • Augusto

    Il y a 5 ans

    bonjour,

    c'est vrai qu'il faut respecter une distance minimale entre l'isolant en plafond et les fermettes d'une charpente industrielle?
    merci.

    augusto
  • San Isidorou

    Il y a 5 ans

    Bonsoir, des gouttes d'eau se forment au plafond de mon garage, malgré une ventilation naturelle. Ce plafond en poutrelles / ourdies n'est autre qu'un toit terrasse dallé d'une surface de 35m². J'ai conclu à un échange thermique entre le toit chaufé par le soleil et l'intérieur du garage soumis à la température ambiante, ceci se vérifie car en été ce phénomène ne se produit pas.
    Pouvez vous m'aider?
    Merci
    • ik

      Il y a 5 ans

      si le garage n'est pas chauffé, ce n'est peut ètre pas de la condensation mais de l'infiltration ...(dalle poreuse)...
  • Beni891

    Il y a 5 ans

    Bonjour,
    Je rénove une ancienne maison avec des murs en pierre et j'hésite encore pour l'isolant. J'ai pensé à des plaque de polyuréthane en 100mm. Mais est-ce un isolant qui convient aux murs en pierre? Et faut-il poser un pare vapeur?Et comment limiter les pont thermiques(entre les plaques, aux extrémités...)
    Merci
  • Bernique

    Il y a 5 ans

    Bonjour,

    Quel isolant et quelle technique préconisez-vous pour isoler une toiture terrasse par l’extérieur?
    • sofi29

      Il y a 5 ans

      Bonjour Bernique,

      L'isolation d'une toiture terrasse doit être obligatoirement effectuée par l'extérieur. Vous avez diverses possibilités d'isolation thermique suivant que la toiture est prévue ou non avec accessibilité ou séjour de piétons (terrasse sur plots, dalles, etc.) .
      Les solutions sont :
      - soit une isolation support d'étanchéité (membrane d'étanchéité posée sur l'isolant ou isolant de type panotoit soudable par exemple),
      - soit une isolation inversée sous protection lourde (isolant rapporté sur membrane d'étanchéité posée sur la maçonnerie et protégé par protection lourde/graviers par exemple),
      - soit encore une toiture végétalisée (cf. www.adivet.net)
      L'isolant mis en oeuvre doit être à forte résistance mécanique : vous aurez donc le choix entre la laine de roche (100kg/m3 et +), les polystyrènes expansés ou extrudés ou encore les isolants de type polyuréthane suivant la solution visée. Ce sont généralement des solutions d'isolation sous Avis Techniques du CSTB. Une recherche sur le web sur ces thématiques vous permettra de trouver diverses solutions disponibles sur le marché. Ces solutions sont ensuite détaillées sur les sites des fabricants.
      Cordialement.
  • Totoche64

    Il y a 5 ans

    Bonjour,

    je voudrais savoir si en isolation avec de la GR32 revetu papier Kraft ép 100m pour les murs, le papier kraft fait office de pare vapeur ? sachant que chaque lé sera scotchée avec la suivante.
    Cordialement.
    • sofi29

      Il y a 5 ans

      Bonjour Totoche64,

      En ce qui concerne la gestion hygrothermique des parois, les caractéristiques techniques du revêtement kraft du GR32 peuvent suffire pour une isolation des murs en climat de plaine mais ne peuvent convenir en climat de montagne pour lequel une étude hygrothermique des parois doit déterminer la valeur Sd des pare vapeur à mettre en oeuvre (selon les conditions climatiques du lieu de construction et les équipements de la maison en matière de chauffage et de ventilation entre autres).
      Néanmoins, une épaisseur en 100mm est aujourd'hui insuffisante à répondre aux exigences d'isolation de l'enveloppe du bâti pour un bâtiment BBC (RT2012). Pour la performance thermique de votre habitation comme pour votre confort, préférez une épaisseur de 140mm ou une résistance thermique minimale R= 4m2.K/W en murs donnant sur l'extérieur et en sol (+ R mini = 8m2.K/W en toiture).
      Suivant le système constructif mis en oeuvre, soit l'étanchéité à l'air est traitée directement sur les parois (solutions pour parois maçonnées), soit une membrane pare vapeur indépendante est prévue au devant de l'isolant assurant également la fonction de membrane d'étanchéité à l'air (solutions pour parois ouvertes : MOB, toitures).
      Cordialement.

  • jacand

    Il y a 5 ans

    Je voudrais isoler le plafond de mon garage qui est sous mon habitation.
    La structure est constituée de hourdis briques et poutrelles béton ,,j'avais pensé a du polystyrène extrudé collé et chevillé mais j'ai des craintes concernant le feu.
    Que me conseiller-vous,la surface est de 80m2 environ

    Merci
  • CEC

    Il y a 6 ans

    Bonour,

    Nous souhaitons isoler des combles perdus (70 m2 au sol env.) et on m'a conseillée de mettre une couche d'isolant de 100 mm puis en croisant une autre couche de 200 mm. Un autre magasin m'a dit de mettre des flocons puis de recouvrir d'isolant. Pourriez vous svp m'orienter ? actuellement sur le sol des combles il n'y a que peu d'isolant (voire pas).
    je vous remercie de vos conseils.(laine de verre, de roche ou...°
    Cordialement
    • sofi29

      Il y a 6 ans

      Bonjour CEC,

      > Soit vous optez pour un isolant en flocons et prévoyez au minimum 350mm pour R=7,50m2.K/W. Ces solutions d'isolants en vrac sont généralement des systèmes sous Avis Techniques du CSTB indiquant les prescriptions de mise en oeuvre (habillage de trappe, piges graduées, déflecteurs en cas de ventilation basse de la couverture...)
      > Soit vous optez pour une solution par isolant en rouleaux à dérouler sur le sol du comble. Vous avez aujourd'hui la possibilité de prévoir jusqu'à R=8m2.K/W en posant une seule couche de laine de 320mm ou R=7m2.K/W en 300mm.
      Un comble perdu ne nécessite pas la mise en oeuvre d'un pare vapeur si le comble est ventilé. Une membrane d'étanchéité à l'air doit être prévue si le plafond n'est pas étanche à l'air (lambris par exemple).
      Cordialement.
  • le bourdonnec daniel . dabiel.lebourdonnec@sfr.fr

    Il y a 6 ans

    j ai des plaques de polystyrene expansé ,donc tres dur style styrodur , elles se sont déformées et j aimerais comment faire pour les redresser, merci
    • sofi29

      Il y a 6 ans

      Bonjour Daniel,

      Mis en oeuvre dans les règles de l'art, le polystyrène extrudé est un produit réputé pour sa bonne tenue dans le temps. Je ne sais donc vous dire s'il s'agit d'un problème de fabrication, de stockage ou de mise en oeuvre (ces plaques sont-elles posées en murs, sont-elles où non protégées par des plaques de plâtre, etc. ?). Il faudrait un constat sur chantier pour pouvoir évaluer le problème. Aussi, je vous conseille de vous rapprocher soit de votre revendeur, soit de votre artisan selon que ces plaques sont ou non posées.

      Cordialement.
  • cathub

    Il y a 6 ans

    Bonsoir,

    Je voudrais isoler du bruit un escalier en bois par le dessous. C'est est a dire que je peux accéder a l'arrière de l'escalier. Que puis je mettre comme isolant phonique? Merci pour votre réponse
    • sofi29

      Il y a 6 ans

      Bonjour Cathub,

      Désolée, tout habillage en sous face de votre escalier relèvera du bricolage car il n'existe pas de solution préétablie pour solutionner votre problématique. La solution à mettre en oeuvre ne peut être évaluée qu'en voyant la forme d'escalier et son positionnement ou non dans une cage d'escalier. Il vous faut donc faire appel à des artisans pour qu'ils puissent évaluer sur site la faisabilité.

      Cordialement.

  • whitetiga78

    Il y a 6 ans

    Bonjour, je souhaite isoler mon sol par le dessous dans le vide sanitaire. Quelle est la meilleure technique, sachant que la projection de polyurethane n'est pas envisageable car je ne suis pas équipé (sinon je l'aurai volontiers fait moi-même) et qu'une entreprise dit avoir besoin d'une hauteur de 1 m minimum que je n'ai pas partout? (varie entre 1.3 et 0.3 m de hauteur).
    J'envisagerai plutôt des panneaux (bois, laine de roche, polystyrene). Mais quelle meilleure technique de fixation : colle ou cheville de plaquage.
    J'habite le 06 où l'on a atteint -8°c ce dernier hiver, quelle est la résistance thermique minimum à avoir pour ne pas ressentir le froid au sol?
    Merci de vos réponses.
  • Dolo

    Il y a 6 ans

    J'apprécie vos explications
    Mais j'aimerais choisir un matériau pour isoler le plafond d'un garage, en vue d'un meilleur confort dans le salon situé au dessus.
    Merci d'avance pour votre réponse
    • sofi29

      Il y a 6 ans

      Bonjour Dolo,

      Difficile de vous répondre sans plus d'explications sur la configuration actuelle de votre plafond. Soit vous optez pour un plafond suspendu, soit vous optez pour un plafond désolidarisé sur ossature longue portée posé sur cornières périphériques. Pour l'isolant, un isolant de type IBR peut convenir, vous le déroulez sur l'ossature à l'avancement, lés bord à bord bien jointifs avec le kraft positionné côté chauffé (soit contre le plafond actuel).
      Vous finissez enfin par le parement de votre choix, BA13 classique ou à isolation acoustique renforcée si vous souhaitez améliorer également l'isolation acoustique de votre salon.
      Si vous souhaitez ne pas trop empiéter sur la hauteur sous plafond, vous pouvez opter pour une laine plus technique avec lambda plus faible qui vous permettra d'avoir la même performance mais avec une hauteur moindre. Par exemple R= 3 donne 120 mm en laine à lambda de 0.040W/(m.K) et seulement 90mm en laine à lambda de 0.030W/(m.K).

      Cordialement.
  • letotor 66

    Il y a 6 ans

    Probablement que la société ne fabrique que les produits dont elle vante les mérites?Les modalités d'application ne sont pas les mêmes ?
  • tipatbro

    Il y a 6 ans

    Madame,

    je souhaiterais savoir pourquoi vous ne mentionnez pas le liège qui à une durée de vie bien plus longue sur ses propriètés .

    Dans l'attente d'une répponse de votre part.

    Cordialement
    • sofi29

      Il y a 6 ans

      Bonjour,

      Merci de votre intérêt. De nouveaux contenus sont actuellement en cours d'écriture pour d'autres isolants (dont le liège) et seront intégrés prochainement.

      Cordialement.

    • pepin

      Il y a 5 ans

      bonjour,

      je vais procéder à l'isolation de ma toiture en zinc qui est cintrée, le zinc est posé sur des voliges fixée sur des chevrons. ces chevrons sont fixés également sur des madriers. je souhaite réaliser une isolation double couche. il n'y aura pas d'isolation entre mes chevrons car on m'a expliqué qu'il fallait une ventilation de 4 cm minimun. de plus je n'est pas de HPV sous le zinc.

      Je vais poser une isolation de 20 cm à l'interieur de mes madriers puis une double couche de 6 cm. Ensuite, j' installerai la membrane vario.

      Pouvez vous m'indiquer si ce principe est valide ?

      De plus je souhaiterai savoir la différence entre une isolation ISOCONFORT 38 MOB et ISOCONFORT 35 classic
      Merci par avance.

× OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.