Financer son projet d’isolation

Le 31/8/2016

Vous songez à faire construire ou acquérir un logement. Quels sont les prêts auxquels il faut penser pour monter votre plan de financement ?
Il ne s’agit pas ici de vous décrire l’ensemble des dispositifs à votre disposition mais de vous donner des pistes de recherche pour effectuer le montage financier le plus approprié à vos conditions de ressources.

Constituer un plan de financement qui tiendra compte de toutes les sources possibles

Dans le cadre d’un projet de construction, la question cruciale est celle du plan de financement. Avant de le constituer, renseignez-vous sur l’ensemble des aides dont vous pouvez bénéficier afin d’en faciliter le montage.
Banques, mutuelles mais aussi l’ANAH , conseil général, régions, collectivités locales, départements sont susceptibles de pouvoir vous aider dans votre projet (sous réserve de répondre à certaines conditions : primo-accession, résidence principale, plafonds de ressources, etc.).
L’état quant à lui s’efforce de proposer des solutions favorisant l’accession à la propriété :

Pour réaliser des travaux dans l’ancien, sachez que certains travaux ouvrent droit à une Tva à taux réduit (7%) ( voir rubrique Crédit d’impôt : autres incitations fiscales) et à un éco-prêt à taux-zéro ( Eco-PTZ ).
Le Compte Epargne Logement ou CEL est également très utile pour financer des travaux (prêt plafonné) et amélioration et/ou agrandissement du logement peuvent également être financés par un prêt conventionné ( www.logement.gouv.fr – recherche par profil « vous désirez acheter ou construire » puis « prêts et aides »).

Enfin, suivant le projet envisagé, pensez également que certains prêts peuvent être couplés à d’autres prêts bancaires (prêt à taux zéro plus ou PTZ+ pour l'accession dans le neuf, prêt 1% logement pour l'acquisition d'une résidence principale neuve ou ancienne avec ou sans travaux, par exemple) et que certains prêts ouvrent droit à l’Aide Personnalisée au Logement (APL) : prét conventionné (PC), prêt à l’accession sociale (PAS).

Comparer les offres des organismes bancaires !

Qu’il s’agisse de faire construire ou d’acquérir un logement, les offres de prêt ne manquent pas. N’oubliez cependant pas que votre taux d’endettement de devra pas dépasser 33% de vos ressources.
N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès des divers organismes de prêts. Pour vous aider dans vos recherches vous pouvez aussi consulter le guide du logement sur www.anil.org .

L’ANIL ou Agence Nationale pour l'Information sur le Logement vous informe sur la multiplicité des offres et leurs conditions d’accessibilité :

Et surtout, n’oubliez pas de faire jouer la concurrence ! Contactez plusieurs organismes bancaires afin de comparer les offres dans leur globalité. Ne prenez pas seulement en compte le taux effectif global ou TEG mais pensez à inclure l’ensemble des frais, notamment les frais de dossier, frais d’assurances, indemnités de remboursement anticipé, etc.

L’ADEME ou Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie a mis en place un outil de comparaison des offres des banques sur www.ademe.fr , espace particuliers/financez vos projets.

Ne pas oublier les crédits spécialisés

Tous les établissements bancaires ne proposent pas les mêmes prestations notamment lorsqu’il s’agit de la construction de logements neufs dont les performances énergétiques vont au-delà des exigences réglementaires ou de travaux de rénovation portant sur l’efficacité énergétique.
Aussi, intéressez-vous :

  • aux prêts bonifiés qui permettent d’obtenir un prêt à taux réduit par rapport au taux du marché (prêts des caisses de retraite, prêts fonctionnaires, prêts collectivités locales). Les fournisseurs d’énergie peuvent, par exemple, vous accorder des prêts attrayants si votre logement est construit suivant les labels qu’ils proposent et raccordé au réseau concerné : www.banquesolfea.fr (bonifications Gaz De France), www.edf.fr (prêt rénovation Bleu Ciel),
  • aux prêts qui portent sur les énergies renouvelables ou sur l’efficacité énergétique des logements,
  • dans la rénovation, aux prêts pass-travaux (amélioration de la résidence principale), ou encore aux éco-prêts (Eco-Prêt à Taux Zéro par exemple, accessible seulement en rénovation pour des travaux réalisés par les professionnels).

Soyez le premier à commenter cet article

Ajouter un commentaire

OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×