Isoler des combles aménagés en rénovation

En rénovation, l’isolation des combles aménagés permet de réaliser jusqu’à 30% d’économies sur la facture énergétique. Fortement soumise aux déperditions thermiques, elle s’avère une priorité pour réduire la consommation globale d'énergie du logement. Petit tour d'horizon des différentes configurations et interrogations en matière de rénovation de combles aménagés.

Faisabilité de l’aménagement des combles

Au préalable à tout projet, il faut s'interroger sur la faisabilité de l’aménagement des combles : de quelle nature est la charpente qui forme le comble ? Existe-t-il un plancher ou faut-il en créer un ? A quelles obligations administratives, ce projet est-il soumis ? Attention, certains travaux lors de l’aménagement des combles nécessitent des autorisations administratives qui vont de la simple déclaration préalable à la demande d'un permis de construire.

Isolation des combles aménagés dans l'existant : avec ou sans écran de sous toiture

Qu’il s’agisse d’un logement ancien ou de l’ aménagement de combles jusqu’alors perdus, on commencera par vérifier l’état des bois de charpente afin d’éliminer toute cause de désordre possible : vermines attaquant et fragilisant les bois de structure, fuites de couverture visibles par les zones humides laissées sur les bois… Ces désordres devront être traités avant de procéder à l’ isolation des combles .

Isolation des combles aménagés dans l'existant : faut-il prévoir un pare-vapeur ?

Une famille de 4 personnes (2 enfants + 2 adultes) produit plus de 12 litres de vapeur d’eau par jour, quels que soient le traitement des parois et le système de ventilation . Il est donc impératif de s’assurer que cette vapeur d’eau ne migrera pas à l’intérieur des parois. Le rôle du pare-vapeur est d'empêcher le cheminement de la vapeur d'eau à travers les parois et de protéger les composants de la structure de l’humidité (Couverture, MOB). Il est ainsi toujours positionné vers l’intérieur du bâti, du côté chauffé de la paroi et au-devant de l’isolant. Son aptitude à résister à la diffusion de la vapeur d’eau est notifiée par son coefficient Sd (exprimé en mètres).

Compléter une isolation des combles existante

Un logement ancien, peu ou pas isolé, est très coûteux en énergie. Parce qu’elle permet de limiter significativement les besoins en énergie du bâti et ainsi de correctement dimensionner les équipements de l’habitat, l' isolation thermique est le 1er levier à exploiter lorsqu’on acquiert un bien ancien. Comment améliorer la performance thermique des parois lorsqu’elles comportent déjà un isolant ? Comment conjuguer au mieux son souhait d’isoler et de conserver au maximum les m2 habitables chèrement acquis ?

Isolation des combles aménagés : rénover sans perdre d'espace

Lors d'une rénovation de toiture, si aucune isolation n'était posée, 2 cas de figure se présentent selon que la couverture est à refaire. 


OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×