Votre projet d'isolation en 5 étapes

Le 19/03/2013

Pour réussir tout projet en neuf, la prise en compte de la question énergétique doit se faire aux 5 étapes de votre projet :

  • le niveau de performance
  • la conception
  • le choix des entreprises de construction
  • la réception du chantier
  • l’usage de votre maison

1. Décrire et préciser le niveau de performance de consommation à atteindre

Tout bâtiment neuf dont le permis de construire est déposé depuis le 1er janvier 2013 doit prendre en compte le niveau maximal de consommation d’énergie primaire exigé par la RT 2012 soit 50 kWhep/m².an.

  • Avec l’entrée en vigueur de la RT 2012, une mesure de l’étanchéité à l’air du bâtiment neuf devient obligatoire à réception de chantier. L’étanchéité à l’air est un point crucial dans la conception du bâti car mal réalisée, elle augmente d’au moins 15% la consommation globale d’énergie et crée un intérieur inconfortable. Elle peut être, de plus, source de pathologies, ce qui explique pourquoi la RT 2012 impose un niveau de perméabilité à l’air inférieur ou égal à 0.6 m3/(h.m²) en maison individuelle et inférieur ou égal à 1 m3/(h.m²) en immeuble collectif d’habitation.
  • Afin de garantir les performances énergétiques exigées par la RT 2012, une étude thermique prenant en compte les conditions réelles d'exécution du projet (conditions climatiques, orientation), le fonctionnement des équipements de chauffage et de ventilation) doit être prévue.
  • Vérifier que l’architecte, les entreprises, les bureaux d’étude ou le constructeur ont bien l’expérience en matière de bâtiments basse consommation (RT 2012).
  • Si vous souhaitez un bâti dont les performances énergétiques vont au-delà des exigences réglementaires (label Effinergie+, labels HPE ou THPE voire le label BEPOS-Effinergie pour un bâtiment à énergie positive), prévoyez les honoraires permettant une réelle optimisation énergétique du bâtiment..

2. Au début du projet en phase de conception

  • le bureau d’étude thermique est essentiel pour cadrer, dès les premières esquisses, le projet pour atteindre les exigences de la réglementation thermique.
  • obtenir le récapitulatif des hypothèses de l’étude thermique listant les points clés à respecter et le diffuser à l’ensemble des intervenants du projet.

3. Lors de la phase de construction

  • les entreprises intervenantes doivent avoir de l’expérience pour les solutions qu’elles mettent en œuvre, qu’il s’agisse du bâti ou des équipements. Il ne faut pas hésiter à demander leur qualification.
  • l’étanchéité à l’air de l’enveloppe du bâtiment devant être réglementairement mesurée à réception de chantier, nous vous conseillons de demander aux entreprises intervenantes d’effectuer un test d’infiltrométrie en cours de chantier afin de rectifier avant la fin des travaux les défauts éventuels de perméabilité à l’air.
  • les produits d’enveloppe et les systèmes doivent avoir des performances garanties (Acermi, CSTBât, NF, CEKAL…). Il est très important que les produits installés soient ceux qui ont été prévus dans l’étude thermique. Si des variantes ont été décidées, elles doivent avoir la même performance que la solution prévue au départ.

4. La réception du chantier

  • la mesure de la perméabilité à l’air du bâtiment doit correspondre au niveau exigé par la Réglementation Thermique 2012 ou par le label Effinergie+si vous vous engagez dans une démarche de labellisation.
  • il est recommandé de vérifier avec l’entreprise que les débits de la ventilation sont adaptés aux usages et à la construction.
  • l’entreprise qui a installé la régulation et la programmation des installations (chauffage, eau chaude, climatisation, éclairage, protections solaires…) doit adapter et vérifier les réglages et faire une démonstration à la réception des travaux.

5. Une fois dans la maison

  • je dois adopter un comportement cohérent entre l’usage énergétique de mon bâtiment et le niveau d’exigence que j’ai souhaité.
  • j’utilise les appareils et équipements conformément au guide et au mode d’emploi.
  • je m’assure que les contrats d’entretien et de maintenance sont effectivement en service sinon la performance de mes équipements et systèmes se dégradera très vite.
  • j’achète un équipement électroménager performant (qui consomme peu d’énergie et peu d’eau).
  • j’utilise exclusivement des ampoules à très basse consommation.
  • je mets des dispositifs pour arrêter les appareils (électroménager, télévision, ordinateur…) plutôt que de les laisser en veille.
  • je garde bien en tête que 1°C de plus dans la pièce ou 1°C de moins (climatisation) représente jusqu'à 15% de plus de consommation d'énergie.
  • j’entretiens (je nettoie) les bouches d’entrées d’air pour qu’elles restent efficaces.
  • j’utilise les volets et les protections solaires pour réduire la pénétration du froid en hiver et du chaud en été.

1 commentaire :

Jacques B
Répondre
27/03/2017 15:00

Très clair !

 
Ajouter un commentaire

OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×