Réussir l’étanchéité à l’air

Le 12/1/2014

Pour réussir l'objectif d'étanchéité à l'air d'un projet, il est nécessaire de mettre en place des systèmes adaptés (écrans, membranes) et d'utiliser des accessoires adaptés (adhésifs, joints, mastic d'étanchéité) afin d'assurer la continuité de l'étanchéité à l'air de l'enveloppe du bâti.

De quoi dépend l’imperméabilité à l’air ?

L'étanchéité à l'air d'un bâtiment dans son ensemble dépend de la qualité des composants des systèmes et de la qualité de mise en œuvre . Une attention toute particulière sera portée notamment sur le traitement des jonctions et de tous les points singuliers de la construction :

  • jonction des façades avec les planchers et la toiture, les angles de murs,
  • jonction des façades avec les refends,
  • jonction des façades avec les ouvertures (fenêtres, portes, lucarnes),
  • passage des câbles électriques, des canalisations, des gaines et conduits divers,
  • traitement des boîtiers électriques (prises, interrupteurs) et du tableau électrique,
  • traitement des coffres de volets roulants et des trappes d'accès aux combles et/ou cave/sous-sol.

Comment traiter l’étanchéité à l’air du bâtiment ?

Le traitement de l’étanchéité à l’air s’effectuera en fonction du type de bâtiment :

  • Les systèmes constructifs dits « ouverts » comme les structure bois ou les couvertures sont des systèmes qui associent à la fois isolation thermique et étanchéité à l’air ;
  • En construction maçonnée (parpaing, brique) : si le gros œuvre se doit normalement d’assurer l’étanchéité à l’air des parois verticales, il n’est pas rare que des défauts de construction tels que jonctions murs/planchers, murs/plancher, murs/toiture, menuiseries avec le gros œuvre contribuent à une notable dégradation de l’étanchéité à l’air des parois.

Des solutions d’étanchéité à l’air selon le type de paroi existent, par exemple :

  • Des systèmes complets associant isolation performante à des membranes d’étanchéité à l’air ou un pare vapeur avec l’ensemble des pièces techniques dédiées,
  • Des systèmes de pare vapeur assurant à la fois étanchéité à la vapeur d’eau et à l’air
  • Des solutions humides à projeter support avant isolation,
  • Des pièces dédiées (adhésifs adaptés et durables, œillets, joints de calfeutrement, boîtiers étanches, mastics acryliques, mousses résilientes, etc.).

Quelle que soit la solution technique choisie, l’évaluation des systèmes (y compris sur le maintien de leurs performances pendant la durée de vie de l’ouvrage) doit être effective pour garantir la performance de résultat attendu. La performance finale de la qualité de l’étanchéité à l’air est le résultat des actions de chaque corps de métier depuis la conception de l’ouvrage jusqu’à la maintenance en exploitation. Il convient donc de mesurer en cours de chantier aux phases clés de l’étanchéité à l’air puis de valider en fin de chantier par un opérateur agréé la performance finale à comparer avec les exigences réglementaires.

Etanchéité à l’air en complément d’une isolation performante en rénovation

Même s’il n’existe pas d’obligations réglementaires en matière d’étanchéité à l’air en rénovation, il est essentiel de traquer les fuites d’air parasites dans l’enveloppe du bâti pour améliorer le confort et limiter les déperditions thermiques.
Comment assurer l’étanchéité à l’air lors de travaux de rénovation ? Comment améliorer l’étanchéité à l’air hors travaux d’isolation ? Pour le découvrir, consultez notre article dédié à l’ étanchéité à l’air en rénovation .

En savoir plus :

49 commentaires :

cyril 40
Répondre
20/06/2016 15:00

Bonjour pour la pose d un isolant intérieur de type pse comment se fait l'étanchéité a l air ?

 
Pascal57
Répondre
30/05/2016 15:00

Bonjour,

Je suis en train d'aménager un comble (toiture 3 pans avec membrane HPV, avec pieds droit maçonné d'environ 80 cm de haut).
Les lés de membranes HPV ont été collés afin d'éviter les entrées d'air, et j'ai prévu de poser l'isolant contre la membrane. Cela étant, à la jonction pieds droit / toiture l'isolant de la toiture ne se retrouve pas protégé de l'air extérieur (hauteur des chevrons, espace entre la sablière et la membrane HPV). L'air peut donc s'infiltrer entre la membrane HPV et l'isolant .
Je n'ai pas trouvé d'indication claire sur ce point singulier, sinon une membrane coté chaud, mais qui du coup n'empêche pas le flux d'air entre la membrane HPV et l'isolant.
Faudrait-il poser une membrane optair sur le pieds droit et la faire remonter jusqu'à la membrane HPV (mais du coup il faut découper / coller autour de chaque chevron, laisser la membrane optair "dans le vide" entre la sablière et la membrane HPV pour permettre la pose de l'isolant jusqu'à la sablière (ou fermer l'espace entre chevrons pour y adosser la membrane optair ?), et coller optair à la membrane HPV pour assurer la continuité...).

Avez-vous d'autres recommandation ?

Merci d'avance

sofi29
Répondre
03/06/2016 19:13

Bonjour Pascal,

Lorsque vous parlez de membrane HPV, je suppose qu'il s'agit de l'écran de sous toiture. Cette membrane HPV doit être raccordé à l'égout pour jouer pleinement son rôle d'écran de sous toiture qui est non pas d'assurer l'étanchéité à l'air des parois mais l'étanchéité à l'eau (entre autres fonctions) en cas de défaillance de la couverture (déplacement, casse d'éléments de couverture). Ce type d'écran HPV ne nécessite pas de ventilation entre sa sous-face et l'isolant posé en rampants. Seule une lame d'air de ventilation doit être maintenue entre l'écran et la sous couverture, depuis l'égout jusqu'au faîte. Un écran HPV optimise donc l'encombrement de l'isolation sur l'espace habitable du comble puisqu'il permet d'utiliser toute la hauteur des chevrons pour poser le 1er lit d'isolant.

Côté mise en oeuvre de l'isolation, un premier lit d'isolant d'une épaisseur égale à celles des chevrons est posé entre chevrons, au contact direct de l'écran HPV. Il descend jusqu'à la panne sablière (cf. figure 2 du CPT 3560-V2). L'isolation posée en pied droit doit remonter jusqu'à l'isolant posé en toiture afin d'assurer la continuité d'isolation sur l'ensemble des parois. Idéalement, la valeur de résistance thermique posée en pieds droits est la même que celle de l'isolant posé en rampants. Elle peut néanmoins être de la valeur préconisée en parois verticales pour la réalisation d'un bâtiment à basse consommation, soit R au moins égale à 4m2.K/W.

Pour réaliser l'étanchéité à l'air des parois, il vous faut prévoir une membrane pare vapeur en sous face de l'isolation posée en rampants. Ce pare vapeur assure à la fois l'étanchéité à l'air et la gestion des transferts de vapeur d'eau dans les parois. Il.est posé en continu sur l'ensemble des parois et descend jusqu'au plancher du comble en passant au-devant de l'isolant posé en pieds droits.

Selon les exigences du CPT 3560-V2, règles de l'art pour une isolation en toiture à base de laine minérale et le DTA Isolation des combles propre à chaque marque d'isolants en laine minérale, vous pouvez opter pour un pare vapeur de Sd supérieur ou égal à 18 mètres ou pour une membrane hygro-régulante sous Avis Technique. Ce type de membrane permet un meilleur séchage des bois de charpente. Sa pose est assurée à l'aide des mastic et adhésifs adaptés au type de membrane. L'isolant posé en toiture est un isolant certifié semi-rigide pour l'ensemble de la toiture (idem isolation des murs). On trouve généralement des laines au lambda de 0.035W/m.K pour l'isolation des toitures ou de 0.032W/m.K pour les plus performantes.

Le CPT 3560-V2 et les DTA Isolation des combles sont généralement disponibles sur les sites des fabricants, sinon, vous les trouverez sur le site du Centre Scientifque et Technique du Bâtiment www.cstb.fr

Bons travaux !

Pascal57
Répondre
13/06/2016 15:00

Merci beaucoup de votre retour.
Est-il simplement possible de poser, en complément du pare vapeur intérieur (Vario Xtra prévu suivant les préconisations), une membrane optair contre mon pied droit (80cm de haut en agglo), et de le raccorder directement au parepuie de sorte à créer une enveloppe continue entre l'extérieur et l'isolant ? Cela réduirait fortement les entrées d'air importantes à travers la jonction mur / toiture (via les grilles de ventillation des débords de toiture), ainsi que l'installation d'insectes dans l'isolant (cas de nid de guêpes déjà vécu)



 
Gsxr20th
Répondre
09/05/2016 15:01

Bonjour,
Ayant fait l'acquisition d'une grange briarde, mur Pierre et chaud et 40cm (qui doit absolument respirer pour éviter de pourrir) je suis parti sur les normes BBC donc mur isolation isover gr32 de 160 et toiture par vapeur+100+200 isover+ paroi étanche à l'air, le sol sera aussi isoler dalle béton ep entre 10/15cm sur sol direct(existante)+PU de 80+chape de 55.
J'aurais 2 questions:
1. Dois je mettre une membrane étanche sur les murs, sachant que ceux ci laisse passer un filet d'air par endroit. Et si oui ou, entre le mur et l'isolant ou entre l'isolant et le BA13??
2. Dois je commencer mon isolation par le sol en premier ou par les murs ? Désoler si la question est stupide mais c'est ma première fois.
Je vous remercie grandement des réponses que vous pourrez m'apporter afin que je fasse de mon projet une réussite.
Cordialement

sofi29
Répondre
03/06/2016 19:27

Bonjour Gsxr20th,

Pour votre projet, assurez-vous que les murs soient sains avant de procéder à l'isolation. Ils ne doivent pas ressuer l'humidité. En présence d'humidité, il est conseillé de procéder à l'assainissement du chantier au préalable (par exemple : drain périphérique en pourtour de la maison) et d'attendre quelques mois le séchage des murs avant le procéder à l'isolation.

Pour l'isolation, comme généralement ce type de construction ne comprend pas de coupure de capillarité à la base des murs, il est préférable de laisser une lame d'air continue d'au moins 2 cm entre les murs et l'isolant mis en oeuvre afin de laisser le mur gérer son hygrométrie. Cette lame d'air est réalisée à l'aide de cales imputrescibles ou à l'aide d'une double ossature, tel que vous pourrez le voir expliqué en page 24 de ce guide rénovation : https://www.isover.fr/sites/isove...C10424DBD281CB8233C7C6D_2014_109.pdf

Pour ce qui concerne l'ordre de réalisation des travaux, puisque la dalle est déjà existante, vous commencerez par isoler les murs puis ensuite l'isolation de la dalle sous chape flottante ensuite afin d'avoir une continuité de l'isolation sur l'enveloppe du bâtiment.

Bons travaux !


 
jerome
Répondre
02/05/2016 15:00

Bonjour je construit une maison en ytong elle sera isoler en laine de verre gr32 de 120mm
est il nécessaire de mettre un pare vapeur entre l'isolant et le placo?

sofi29
Répondre
12/05/2016 18:17

Bonjour Jérôme,

La RT2012 impose une perméabilité à l'air maximale de 0.6 m3/h.m2 en maison individuelle neuve mais n'impose pas de moyen pour y arriver. Elle ne prévoit qu'un seul test d'étanchéité à l'air à la réception du bien.

Une membrane hygro-régulante posée du côté chauffé est un moyen pour y arriver. Le caractère hygro-variable permet de gérer les transferts de vapeur d'eau dans les parois tout en assurant une étanchéité à l'air au-delà du simple test réalisé à la réception.

Néanmoins, puisque vous avez choisi un procédé en béton cellulaire pour votre système constructif, je vous conseille de faire procéder à un test intermédiaire d'étanchéité à l'air une fois le bâti mis hors d'eau/hors d'air et avant isolation, si vous voulez pouvoir bénéficier de la performance d'isolation thermique intrinsèque du béton cellulaire.

Cordialement.


 
Cosmos56
Répondre
21/03/2016 15:00

Bonjour,
J'aménage une pièce au-dessus de mon garage. Le plancher bois (OSB3) a été réalisé. A priori, nous devons mettre un pare-vapeur sur le plancher OSB avant de mettre le plancher flottant. Nous avons isoler le plafond du garage avec de la laine de verre placée entre les solives. Quel type de pare-vapeur faut-il mettre avant la sous couche du stratifié ?
Cordialement.

sofi29
Répondre
25/03/2016 11:28

Bonjour Cosmos56,

Avec un plancher en OSB donnant sur un garage, vous pouvez prévoir un pare vapeur classique au Sd >18 mètres (de type membrane Stopvap ou équivalent) afin de traiter l'étanchéité à l'air du plancher. Veillez à réaliser l'étanchéité à l'air de la membrane choisie à l'aide des pièces de pose (adhésif et mastic) adaptés.

Vous pouvez trouver sous ce lien, une vidéo de pose vous indiquant la marche à suivre : http://www.isolationthermique.fr/...erdus-par-une-laine-a-derouler/Video

Bons travaux !


 
Claude-29
Répondre
25/01/2016 15:00

Bonjour

J'ai un garage attenant à la maison. Le mur en parpaing est brut. Je me demande si ce n'est pas une source de circulation d'air (entre autres). J'ai remarqué que de l'air circule dans les murs de la maison (construite en 1980 achetée en 2015) car il y a des courants d'air au niveau des prises électriques et passages de tuyauteries. Je n'aurai pas la place de faire une isolation à cause d'un escalier et des tuyauteries de chauffage (Chaudière dans le garage).
Est-ce qu'un enduit suffirait pour une étanchéité à l'air de ce mur et lequel ? Que me conseillez-vous ?

sofi29
Répondre
25/03/2016 11:58

Bonjour Claude-29,

Vous n'indiquez pas le type d'isolation posée en murs périphériques s'il en existe une ou s'il s'agit de parois avec contre-cloisons maçonnées et donc avec lame d'air de quelques centimètres entre les murs supports et une contre-cloison en briques plâtrières.

Je ne peux donc que vous engager à faire la chasse aux fuites d'air parasites.
Vous trouverez sous l'article dédié à l'étanchéité à l'air en rénovation, quelques pistes pour améliorer l'étanchéité à l'air de votre maison afin de limiter les déperditions thermiques parasites. Outre le faut qu'une mauvaise étanchéité à l'air est source de surconsommation d'énergie, elle est à terme source de désordres et pathologies du bâtiment, elle pénalise également le rendement du système de ventilation (obligatoire en local d'habitation pour la qualité de l'air intérieur).

Pour le mur séparant votre habitation du garage, vérifiez qu'il comporte bien une isolation. S'il n'est pas isolé, il serait préférable, pour votre confort comme pour vos économies d'énergie de prévoir une isolation minimale. La Réglementation Thermique pour les bâtiments existants exige, dès lors que l'on réalise des travaux d'isolation thermique en rénovation, de prévoir une résistance thermique R=2.30 m2.K/W (elle peut être ramenée à R=2 si l'encombrement de la solution d'isolation réduit de plus de 5% la surface habitable de la pièce. Vous pouvez obtenir R=2 avec 60mm d'un isolant au lambda de 0.030W/m.K tel l'isolant Multimax par exemple).

Sinon, un enduit plâtre classique peut faire l'étanchéité à l'air de ce mur si les joints en périphérie sont correctement réalisés.

Cordialement.


 
Djoze 76
Répondre
21/12/2015 15:00

Bonjour, je dois refaire l'isolation des combles perdus d'une maison donnée en location afin de réduire les déperdition de chaleur.
actuellement la laine de verre est posée directement sur le plancher qui est composé de plâtre surmonté de solives espacées d'environ 60 cm et d'une 15aine de centimètres de haut.
voici ma question:
le plâtre présent assure t il déjà une bonne étanchéité à l'air et dois je uniquement m'assurer que toute la surface est bien étanche en mettant éventuellement du mastic aux endroits "perfectibles" comme la liaison entre plancher et mur et passage des fils/gaines? une fois cela fait je prévois de mettre de la laine de verre entre les solives puis une deuxième couche perpendiculairement en cisaillant ou en enlevant le Kraft. (il y aura éventuellement un vide d'air entre les 2 couches car je ne suis pas sur de trouver une laine de verre de la hauteur exacte de mes solives)
Ou alors le plâtre n'est pas suffisant et il faut appliquer un pare vapeur indépendant sur toute la surface en passant au dessus des solives et en faisant correctement les jointures (ruban adhésif+mastic), puis première couche de laine de verre entre les solives et seconde couche perpendiculairement en cisaillant/enlevant le Kraft?
y a t il une solution plus rapide? poser directement la laine de verre sur l'existant sans enlever l'actuelle? je rappelle que mon plafond est en plâtre.

merci pour votre réponse qui me permettra d'opter pour la meilleure option.


 
fred94
Répondre
02/11/2015 15:00

bonjour,
concernant la menbrane op'tair, existe-t-il une documentation Isover indiquant le mode de pose autour des fenêtres posées en applique et surmontées d'un coffre type titan. L'unique doc trouvée montre la mise en place de la membrane sur un dormant "simple" (avec pro tape et multitape) mais ne montre pas les points singuliers de type: patte de fixation renforcée non perpendiculaires entre mur et fenêtre, mise en place sur coffre titan, réalisation de l'étanchéîté au niveau des differents angles (rentrants et sortants) au niveau des jonction entre coffre et fenetre. Idem pour la pose du systeme optima sur des fenêtre en applique et coffre titan. Merci


 
mike62360
Répondre
02/11/2015 15:00

Bonjour,

Faut-il mettre un pare-vapeur au plafond des combles aménagées ? Sachant au dessus de ce plafond c'est des combles perdus ou je vais mettre du soufflage de laine de roche ou de laine.


 
Gregory971
Répondre
12/10/2015 15:01

Bonjour,
En région tropicale (antilles...), chaud et humide à l'extérieur / climatisation et sec à l'intérieur, murs en béton banché (plein) doit on mettre un pare vapeur, si oui, de quel côté de l'isolant ? Quel type d'isolant privilégier, doit on laisser une lame d'air ? On trouve très peu d'info sur le sujet.
Merci si vous pouvez m'aider.


 
mouhaya
Répondre
23/02/2015 15:00

BON JOUR?
je voudrais savoir si après avoir fait l'étanchéité a l'air sur les mur et le plancher (plafond) et pour aménager le comble par la suite faut-il mettre une membrane sur les rampants ?et est ce que la membrane intermédiaire n'empêche pas la chaleur de monter au comble?
merci

sofi29
Répondre
13/10/2015 13:10

Bonjour Mouhaya,

Si vous aménagez le comble pour l'habiter, quel que soit le type d'isolation choisi, il vous faut réaliser l'isolation des rampants conformément aux règles de l'art (DTU Couverture, DTA isolation des combles, Avis Technique du produit, etc.). Il vous faut prévoir un isolant avec une résistance thermique la plus proche possible des exigences dans le neuf et avec un R mini ? 7m2.K/W.

Pour réaliser l'étanchéité à l'air des parois, vous compléterez cette isolation du côté chauffé par la pose d'une membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air (Sd? 18 mètres ou toute membrane pare vapeur sous étanchéité).

Pensez à étendre impérativement le système de ventilation aux combles afin d'assurer le renouvellement sanitaire de l'air dans les pièces aménagées du comble.

Cordialement.


 
djjd
Répondre
12/01/2015 15:00

bonjour,
je souhaite réaliser une isolation extérieur sur des mur en brique, est ce que peut utiliser les membranes opt'aire pour l’étanchéité a l'aire sachant qu'en face intérieur je n'aurai que 45mm de laine de verre?. deplus, on ma conseillé prolonger cette étanchéité sur toute la surface du plancher, l'espace entre les poutrelles et les entrevoutes n'étant pas étanche....
merci


 
steph62575
Répondre
01/12/2014 15:00

bonjour,
est il possible de coller du placo ba13 sur la membrane opt'air ???

sofi29
Répondre
13/10/2015 13:20

Bonjour Steph62575,

La membrane Opt'air n'est pas conçue pour recevoir le parement plâtre par collage. Conformément à son avis technique de pose, elle est conçue pour réaliser l'étanchéité à l'air des parois maçonnées avant la pose de l'isolation. De fait, elle ne doit pas être percée sous peine de ne plus être étanche à l'air.

Dans le cas de votre chantier, s'il s'agit d'une isolation par l'extérieur, ce n'est pas une membrane d'étanchéité à l'air qu'il vous faut positionner sur vos murs mais une membrane pare vapeur (Pare vapeur traditionnel de Sd > 18 mètres ou une membrane hygrorégulante telle la membrane Vario Duplex). La mise en oeuvre devra être effectuée à l'aide d'une ossature métallique qui recevra le parement en plaques de plâtre et qui vous permettra de réaliser le cas échéant un espace technique pour passer vos gaines et réseaux.

Cordialement.

serguei
Répondre
22/12/2014 15:00

bonjour,

Si vous voulais faire une pose collée au MAP cela ne tiendra pas sur la membrane et vous ne pourrais pas passer vos réseaux. Il faut faire un système de rail sans les fixer en perçant la membrane (fixation haute et basse.


 
Rexregis
Répondre
29/09/2014 15:02

Notre maison comporte des combles aménagés de conception standard. Afin d'améliorer l'isolation et l'étanchéité à l'air du plafond du rez-de-chaussée j'envisage de remplacer la laine de verre en vrac d'origine au niveau de la sous-pente par Comblissimo jusqu'à la hauteur des solives (environ 35cm). Serait-il possible de dérouler ensuite une membrane Optair sur les solives et collée sur le panne vers l'extérieur et sur la dalle en béton des combles, puis de dérouler de la laine de verre au-dessus (30 ou 40 cm)? L'étanchéité à l'air du plafond du rez-de-chaussée serait assurée et l'isolation considérablement renforcée. Je m'interroge cependant sur le comportement de la membrane ainsi prise en sandwich.

Merci par avance de vos réponses. Cordialement.

sofi29
Répondre
16/10/2015 10:14

Bonjour Rexregis,

L'étanchéité à l'air doit être réalisée sur l'enveloppe du bâtiment donnant sur l'extérieur. Il n'y a donc pas d'utilité à la réaliser en plancher d'étage si l'étage est occupé régulièrement et chauffé aux mêmes périodes que le rez de chaussée.

Par contre, il faut soigner l'étanchéité à l'air des rampants et plafond du comble aménagé. Si vous déposez la laine existante pour refaire l'isolation, profitez de cette dépose pour mettre en oeuvre une membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air telle la membrane Vario Duplex sur le plafond avant d'isoler à nouveau. Ne posez pas de membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air entre deux lits de laine sur le plafond du comble aménagé (la membrane Opt'Air est une membrane sous avis technique, validée pour réaliser l'étanchéité à l'air des murs maçonnés uniquement).

La laine Comblissimo est une laine prévue pour l'isolation des combles perdus et n'est donc pas prévue pour l'isolation des rampants et/ou plafond de combles aménagés. Optez pour la mise en oeuvre d'une laine semi-rigide de lambda 0.035W/m.K pour une isolation conforme aux prescriptions des DTA Isolation des combles (propre à chaque fabricant - disponibles sur le site d'évaluation du CSTB (http://evaluation.cstb.fr/recherc...ues/?mots=dta+isolation+des+combles+ ).

Cordialement.


 
JF
Répondre
04/08/2014 15:00

Bonjours;
Est ce que quelqu'un pourrais me donner réponse une bonne fois pour tout et à 100%., merci d'avance.
Je suis en auto construction. Mes murs son maçonné en parpaings 20cm,
j'ai isolé avec une GR 32 160mm et ensuite je referme avec du BA13. Ma question est : Suis je obligé de mettre un opt'air ou un parvapeur? (Je suis soumis à la RT 2012.)

sofi29
Répondre
16/10/2015 17:46

Bonjour JF,

La RT2012 oblige à la réalisation de l'étanchéité à l'air de l'enveloppe du bâtiment donnant sur l'extérieur. En maison individuelle, la mesure de l'étanchéité à l'air qui est doit être réalisée à la réception du bien doit être inférieure ou égale à 0.6 m3/h.m2.

La RT2012 impose ce résultat d'étanchéité à l'air mais n'impose pas de moyens particuliers pour la réaliser. Les parois maçonnées sont très souvent réalisées sans étanchéité à l'air (joints verticaux non faits, pourtour de menuiseries, etc.). Il existe donc sur le marché des membranes spécifiques pour garantir l'étanchéité à l'air.

Pour vos murs, selon que votre bien est construit en climat de plaine ou de montagne, vous pouvez avoir besoin d'un pare vapeur indépendant et continu entre l'isolation et le parement en plaques de plâtre. Cette membrane pare vapeur permet alors de réaliser l'étanchéité à l'air en l'étanchant en périphérie et aux jonctions entre les lés avec mastic d'étanchéité et adhésifs durables adaptés à la membrane mise en oeuvre.

Cordialement.


 
Florian
Répondre
04/08/2014 15:00

Bjr , je souhaiterai savoir si dans vos gamme il existe des enduit a projeter pare vapeur pour les maison ossature bois comme il en existe pour les,maisons traditionel ?

sofi29
Répondre
16/10/2015 17:54

Bonjour Florian,

Vous trouverez dans notre gamme uniquement des pare vapeur sous forme de membranes pare vapeur standard ou membranes hygrorégulantes vous permettant de réaliser à la fois l'étanchéité à la vapeur d'eau exigée par le DTU 31.2 (règles de l'art pour les maisons à ossature bois) et l'étanchéité à l'air requise pour toute construction conforme à la RT2012.

Le DTU 31.2 exige en effet la pose d'un pare vapeur indépendant et continu sur l'ensemble des parois donnant sur l'extérieur. En étanchant le pare vapeur à sa périphérie et aux jonctions entre les lés à l'aide d'un mastic d'étanchéité et d'adhésifs durables adaptés à la membrane, vous ne réalisez qu'une seule pose happy

Pour la maison à ossature bois, nous vous recommandons la membrane Vario Xtra spécifiquement développée pour ce type de construction.

Cordialement.


 
Nonna Nonna 16
Répondre
21/07/2014 15:02

Bonjour
Pour une construction en briques monomur de 37.5 d'épaisseur , comme il y a des microfissures qui sont apparues dans le plâtre à l'étage, le rdc n'étant pas encore fait on nous propose de mettre des plaques de plâtre. Mais selon le plâtrier on nous conseille de mettre un enduit projeté pour réaliser l'étanchéité à l'air avant de coller les plaques de plâtre. Un autre plâtrier nous indique que ce n'est pas utile car il y a le crépi à l'extérieur.

qu'en pensez-vous?
Cordialement

sofi29
Répondre
24/07/2014 17:14

Bonjour Nonna Nonna 16,

Avec les solutions de type Monomur, il est important d'être très vigilant sur la mise en oeuvre car toute fissure est susceptible d'infiltrations d'air parasites pénalisant la performance du mur.

En ce qui concerne l'étanchéité à l'air, ce n'est pas parce qu'il y a un enduit à l'extérieur que les jonctions murs/plancher, murs/toiture et murs/huisseries de portes et fenêtres sont étanches à l'air. Il y a donc une vigilance toute particulière à avoir sur ces points.

Une solution d'étanchéité à l'air mise en oeuvre sur les murs avant la pose de plaques de plâtre me semble effectivement raisonnable pour assurer de façon pérenne l'étanchéité à l'air de l'enveloppe de la maison, qu'il s'agisse d'une solution projetée ou d'une solution sous forme de membrane spécifique, rapportée sur les murs maçonnés nus.

Cordialement.



 
Nico57
Répondre
09/06/2014 10:30

Bonjour,

Je viens vers vous afin d'obtenir plus d'information sur la mise en oeuvre de l'étanchéité à l'air via la membrane Opt'Air.
Je souhaite donc utiliser cette membrane avec une isolation GR32 de 120mm après avoir réalisé un mur en techniterm (pierre ponce) . Cependant beaucoup de personne me signale la possible condensation avec le temps au niveau des murs.
Je me suis donc renseigné et l'on m'a dit que l'on devait rajouter une membrane STOPVAP après l'isolation sous réserve de la valeur de perméabilité SD du techniterm (valeur variable selon la pose de l'entreprise de construction..).

Etant donné que je n'ai pas trouvé la valeur, je ne sais plus quoi faire. Je ne veux pas mettre en place deux membrane(double emploi).

Pouvez vous me donner plus d'informations?

Cldt


sofi29
Répondre
24/07/2014 17:33

Bonjour Nico57,

Une maison neuve équipée d'une ventilation adaptée et dont l'étanchéité à l'air est correctement réalisée, présente peu de risque de condensation dans ses parois. De plus, la membrane Opt'Air n'a aucune valeur de pare vapeur, il s'agit uniquement d'une membrane d'étanchéité à l'air spécifique pour les murs maçonnés à positionner sur les murs nus avant isolation.

Si la perméabilité à la vapeur d'eau du produit Technitherm est variable, préférez la mise en oeuvre d'une membrane hygrorégulante de type Vario Xtra du côté chauffé de vos murs en pierre ponce (entre l'isolant et la plaque de plâtre) afin de ne pas risquer de bloquer toute condensation éventuelle dans vos murs.

Cordialement.





 
zakhent
Répondre
19/05/2014 10:15

Bonjour,
je me lance dans la construction de ma maison à étage en parpaing,j'ai un désaccord avec le thermicien au sujet de l'étanchéité à l'air.
je compte poser la membrane Opt'air contre les murs maçonnés périphériques viendrait ensuite la laine de verre GR32 en 120mm et enfin le BA13.
Est-il nécessaire d'ajouter la membrane Vario entre la BA13 et la laine de verre afin de réguler la vapeur comme me le préconise le thermicien?

Merci de votre aide.


 
rade
Répondre
16/04/2014 10:15

Bonjour,
Je voulais savoir s'il y avait un ordre de pose concernant le membrane ?
Faut-il commencer par poser celle du plafond en premier ou les murs.

Merci d'avance

sofi29
Répondre
17/04/2014 17:16

Bonjour Rade,

Si l'on se base sur les exigences du DTU 25.41 (décembre 2012), l'isolation et l'étanchéité à l'air du plafond seront réalisées avant la pose de l'isolation en murs afin que la plaque de plâtre du plafond puisse fermer le haut du complexe d'isolation posé en murs (plaque du plafond coupée à 0.5 à 1 cm du mur périphérique pour éviter le pont thermique). La membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air est posée avec un débord d'environ 10cm sur le mur périphérique. Elle est étanchée à l'aide d'un mastic d'étanchéité adapté à la nature de la membrane.
Lorsque la membrane d'étanchéité à l'air prévue en murs est positionnée côté froid de la paroi (membrane de type Opt'Air pour les murs maçonnés par exemple), elle est jointoyée par un adhésif adapté à la membrane posée en plafond.
Lorsqu'il s'agit d'une membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air posée côté chauffé de la paroi (paroi de MOB par exemple), la membrane est soit raccordée au plafond s'il s'agit d'un comble perdu, soit elle est jointoyée avec celle posée à l'étage afin d'assurer la continuité de l'étanchéité à l'air sur l'ensemble de l'enveloppe du bâtiment.

Cordialement.


 
G-RoM
Répondre
18/02/2014 18:00

Bonjour, nous sommes en train de realisez une construction neuve, et j'aurais voulus savoir s'il etait obligatoire de mettre un pare vapeur au plafond sachan qu'il seras fait en placo et qu'il y aura 40 cm de laine de verre souflée dessus et un planché fait avec des plaques osb par dessus

sofi29
Répondre
17/04/2014 17:19

Bonjour G-RoM,

Dès lors que la pose d'un plancher est prévue au-dessus de l'isolation mise en oeuvre en combles perdus, la pose d'un pare vapeur (Sd? 18mètres) est impérative pour éviter les risques de condensation en sous face du plancher ajouté.

Cordialement.


 
Renaud
Répondre
19/11/2013 10:00

Bonjour.
Dans le cas d'une construction neuve. Mes murs étant en parpaings. Mes tapées sont de 140. J ai de la laine de 100 avec par vapeur + montant en 48. Je voudrais mettre votre membrane optair. Quels sont vos conseils de pose? Faut il mettre la menbrane + laine directement contre + rail ou faut il laisser un vide d'air? Merci d'avance pour votre aide

sofi29
Répondre
17/04/2014 17:24

Bonjour Renaud,

En construction neuve, il n'est pas besoin de laisser une lame d'air entre l'isolation et le mur support. La membrane Opt'Air est posée en contact direct avec la paroi maçonnée puis la laine est posée au contact de la membrane.
Vous trouverez en rubrique Documentation du site isover.fr, un descriptif avec pas à pas de pose de la membrane Opt'Air en murs maçonnés.

Cordialement.



 
seb62
Répondre
14/10/2013 10:30

bonjour, je dois réaliser une isolation des combles perdus.dois-je mettre une menbrane avant de souffler la laine (40cm=R9) de roche? en sachant que la maison est une construction et que le plafon est en placo.comme le permis est déposé aprés janvier 2013,une société doit venir controler l'etancheité à l'air.
dans l'attente d'une réponse,
merci,

sofi29
Répondre
31/10/2013 16:00

Bonjour Seb62,

Les isolants en laine soufflée ou vrac relèvent de la procédure d'Avis Technique qui précise la nécessité ou non de mise en oeuvre d'un pare vapeur. Ce dernier est notamment nécessaire en combles perdus lorsque la toiture comporte un écran de sous toiture non ventilé à sous face ou lorsqu'une surface de répartition est prévue au-dessus de l'isolant (plancher de stockage en parquet ou panneaux de particules, etc.). Il peut alors servir à réaliser l'étanchéité à l'air s'il est étanché en périphérie, à la jonction avec les parois adjacentes (mastic d'étanchéité adapté) et aux recouvrements des lés (adhésifs durables adaptés).

Lorsque la mise en oeuvre d'un pare vapeur n'est pas nécessaire, un plafond en plaques de plâtre peut être considéré comme étanche à l'air si les traversées du plafond par les gaines et canalisations, les boîtiers d'éclairage sont étanches à l'air et si le traitement des joints est réalisé conformément aux prescriptions du DTU 25.41, à la jonction murs/plafond (bande à joint en cueillie de plafond par exemple).

Cordialement.


 
Neil VESMA
Répondre
12/09/2013 11:51

Bonjour,

Pour une maison neuve maçonnée avec doublage BA13 jointé et prises étanches, est-ce qu'il me faut une membrane?

Merci d'avance

Neil VESMA


 
Patrick
Répondre
22/04/2013 10:15

Bonjour,
Maison avec charpente voligée, que je souhaites isoler par au-dessus. Mon projet: membrane étanche sur la volige, puis 160 mm de laine minérale avec pare vapeur dans un faux chevronnage, puis plaques isolantes rigides sur 50-60 mm, puis couverture. Cette séquence est elle correcte ?
D'avance merci


 
Kenji
Répondre
07/12/2012 14:30

Dans le cas de panne apparente en lamellé-collé, est-ce que la panne est déjà étanche à l'air ?

sofi29
Répondre
11/12/2012 15:24

Bonjour Kenji,

Compte tenu du procédé de fabrication du lamellé-collé, les pannes obtenues par ce procédé sont considérées comme étanches à l'air. Le retrait du bois est également largement limité par rapport à une essence brute. Il convient donc d'assurer l'étanchéité à l'air à la jonction avec cette poutre de lamellé-collé. Si vous réalisez l'étanchéité à l'air à l'aide d'une membrane, celle-ci sera jointée à la poutre à l'aide d'un mastic spécifique dédié à la mise en oeuvre de la membrane choisie.
Cordialement.


 
crespo12
Répondre
24/07/2012 12:00

Bonjour,

dans le cas d'une isolation sous volige ancienne:
- peut-on mettre directement la laine sous la volige avec lame d'air 2cm
-ou bien faut-il essayer de fixer un écran HPV sous la volige entre les chevrons avec lame d'air 2cm au dessus de l'écran pour améliorer l'étanchéité à l'air et la protection de l'isolant?
Merci.

sofi29
Répondre
26/07/2012 17:11

Bonjour,

Bien qu'obligatoirement ventilée en sous-face, la volige sert aussi d'écran de sous-toiture. L'ajout d'un écran HPV n'est donc pas utile.
Lors de la pose de votre isolant, il faut maintenir une lame d'air de 2cm minimum sous la volige pour assurer la ventilation de la couverture (tenir compte de la reprise d'épaisseur de l'isolant car cette lame d'air doit être continue depuis l'égout jusqu'au faîtage).
Pour assurer l'étanchéité à l'air, prévoyez du côté chauffé de la paroi, un pare vapeur continu et indépendant, parfaitement jointoyé en périphérie et pour tout percement de gaines (électricité, ventilation), ainsi qu'à la jonction entre lés. Il sera posé entre l'isolant et le parement choisi. Vous pouvez vous aider du Cahier de prescriptions techniques du CSTB, le CPT 3560 pour la réalisation de votre isolation : http://www.isover.fr/Professionne...es-modification-de-la-reglementation

Cordialement.


 
Txom
Répondre
11/06/2012 11:15

Bonjour, une isolation thermique par l'extérieur en polystyrène + enduit réalise t'elle l'étanchéité à lair d'un mur?

sofi29
Répondre
21/06/2012 16:57

Bonjour Txom,
En réponse à votre question, le CPT N° 3035 "système ITE avec enduit mince sur PSE" du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) précise en page 4 : "Ces systèmes n'apportent pas l'étanchéité à l'air qui doit être assurée par la paroi support".
Cela est valable qu'il s'agisse de systèmes collés ou fixés mécaniquement.
Cordialement.



 
Ajouter un commentaire

OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×