Par où commencer ?

Le 6/11/2012

Lorsqu’un particulier veut réduire la consommation d’énergie de son logement et par conséquent sa facture de chauffage, 1er poste de consommation énergétique dans l'habitat ancien, son premier réflexe est de penser au type d’énergie qu’il utilise et de vouloir changer des équipements visiblement vétustes de son habitation (chaudière, fenêtre…).
Or il est bon de rappeler que l’investissement le plus rentable sera toujours l’ isolation thermique . Mais quelles devront être les priorités de l’isolation ?

Changer ses équipements pour faire des économies d’énergie ?

Idée reçue n°1 : rien de tel que les Énergies Renouvelables pour lutter contre le réchauffement du climat et pour moins consommer

Des bâtiments bien isolés permettent aux équipements de chauffage et de ventilation de fonctionner avec une meilleure efficience, réduisant de fait les consommations en énergie et les rejets de CO 2 dans l'atmosphère.

C’est à la seule condition de réduire des besoins de chauffage par une isolation de qualité que l’on parviendra à couvrir la majorité des besoins en énergie par les énergies renouvelables, en ayant recours aux énergies traditionnelles seulement en appoint.

Idée reçue n°2 : pour réduire ma consommation d’énergie, je change ma chaudière

Changer une ancienne chaudière dans une maison « épave thermique » par une chaudière très performante avant d’isoler ne change rien. Une chaudière performante dans une maison non isolée est comparable à un robinet performant coulant dans un seau percé.

Idée reçue n°3 : pour réduire ma consommation d’énergie, je change mes fenêtres

Changer les fenêtres réduit l’effet de paroi froide mais ne réduit pas les consommations comme le fait l’ isolation combles et des murs. On ne joue en fait que sur 10% à 13% de gain.

Les priorités de l’isolation thermique

Si en construction neuve, c’est l'ensemble des parois de la maison qui doit être isolé, en rénovation, il n’est pas toujours possible de revoir totalement la qualité de l’enveloppe du bâti. Les travaux d’isolation se font alors par zones (les toits, les murs…) et peuvent s’échelonner sur plusieurs années. Quelles sont les cibles prioritaires ?

Il vous faut identifier les parois de votre habitation qui provoquent le plus de déperditions d’énergie. Ce tableau peut vous permettre de connaître les déperditions moyennes d’une habitation non isolée.

On le constate donc : l’isolation des combles est une priorité. Si sur ces principes généraux, on peut considérer que l'isolation thermique des portes et fenêtres vient après celle des sols, dans la pratique, il est plus facile de modifier les portes et fenêtres à l'occasion de l' isolation thermique des murs , second poste de déperditions dans un habitat peu ou pas isolé. De plus, selon la méthode constructive appliquée, isoler les sols est plus difficilement réalisable (ex : construction en terre plain avec peu de hauteur disponible sous les portes et portes fenêtres, construction sur vide sanitaire non accessible, etc.).

De façon générale,

  • en neuf : choisir une isolation à haute performance, c'est s'assurer de limiter au minimum les besoins en consommations de chauffage et de refroidissement et donc de limiter aussi la facture d'énergie sans rogner sur le confort !
  • en rénovation : agir sur l'association "isolation des parois et ventilation mécanique + fenêtres et occultations", c’est diviser au moins par deux les consommations d’énergie et donc par deux le montant de la facture. Cette première phase permet déjà de réduire l’essentiel des déperditions de chaleur et donc la consommation d’énergie avec un bon confort.

D’autres solutions de diagnostic de votre isolation s’offrent à vous pour une évaluation personnalisée et plus précise.

39 commentaires :

Florian
Répondre
21/03/2016 15:00

Bonjour,
J’ai une construction neuve à faire, il faut commencer par ou pour éviter au maximum les ponts thermiques ?
Doublage extérieur de polystyrène de 20cm
12 cm laine de verre doublage intérieur
20cm polystyrène au sol
Plafond non isole (RZC)

Il faut faire dans quel ordre ?
Doublage intérieur, cloisons, plafond, isolation sol ?

Merci d'avance !

 
stef29
Répondre
29/02/2016 15:00

Bonsoir,
En 2004, nous avons fait construire notre maison, en se réservant toutefois le lot isolation et avons suivi à l'époque les recommandations ISOVER pour la mise en oeuvre ur le murs, des panneaux IBR32 ep 100mm. Malheureusement l'enduit exterieur n'ayant pas été réalisé à la suite, l'isolation (côté ouest)s'est chargée en eau de pluie qui traversait les parpaings. Depuis quelques années, l'isolation est devenue obsolète, il fait froid dans les pièces situées à l'ouest. Quelles solution ISOVER permettrait d'isoler efficacement nos murs coté ouest?

stef29
Répondre
07/03/2016 15:00

Bonjour,
malgré mon erreur d'identification du GR32(c'était bien celà que nous avions posé) je tenais a vous remercier des conseils prodigués, que je ne manquerai pas de suivre pour ces lourds travaux à venir. Merci

sofi29
Répondre
02/03/2016 19:55

Bonjour Stef29,

Je doute qu'Isover ait pu vous recommander de poser de l'IBR en murs. Cet isolant doit uniquement être posé en plancher de combles perdus. Pour les murs, il faut prévoir un isolant au minimum semi-rigide tel le GR32. Quant à l'épaisseur préconisée en 100mm, cela correspond effectivement à l'épaisseur minimale qui était préconisée alors.

Par ailleurs, l'isolation ne doit être posée que lorsque le bâtiment est hors d'eau, hors d'air, c'est à dire que pour les murs, l'enduit extérieur doit être déjà réalisé. La laine quant à elle peut recouvrir ses propriétés mais à la condition que l'eau ne stagne pas et qu'elle ait la possibilité de sécher (ventilation permanente du chantier voire déshumidificateur professionnel pour "forcer" le séchage). Ensuite, il est nécessaire de vérifier que le revêtement kraft n'ait pas souffert de cette humidification.

Aussi, selon la description que vous faites de votre problème, sans doute serait-il préférable d'envisager la dépose du doublage posé sur les murs ouest pour remettre le mur à nu et envisager cette fois, une pose dans les règles de l'art de votre isolation en GR32. Profitez-en pour augmenter l'épaisseur d'isolant posé. Cela nécessitera de réaliser un habillage des fenêtres tel que décrit dans le guide de pose du système Optima Murs en rénovation (ébrasement en pourtour des ouvertures) : https://www.isover.fr/sites/isove...C10424DBD281CB8233C7C6D_2014_109.pdf

Si vous ne souhaitez pas déposer le doublage intérieur, vérifiez si vous avez la possibilité d'isoler par l'extérieur sous bardage ventilé par exemple. Auquel cas, vous pourriez peut être envisager la pose d'une isolation de type Isofaçade 32 : https://www.isover.fr/systemes/ap...ieur-par-une-facade-ventilee-pour-la

Cordialement.


 
sumy
Répondre
29/02/2016 15:00

Bonjour,
Nous venons d'acheter une maison et nous avons de l'humidité dans les pièces à vivre il n'y a pas d'aérateur sur les fenêtres nous en avons fait poser mais il y a toujours de l'humidité mais nous ne savons pas si il faut faire l'isolation extérieur ou intérieur


 
Pauline
Répondre
11/01/2016 15:00

Bonjour,
suite à notre installation dans notre maison sur 3 étages, nous nous sommes rendus compte que les combles étaient bien plus mal isolés qu'indiqué. Il n'y a que 10cm de laine de roche (bien tassée) avec un film à bulle qui stoppe la vapeur et fait bcp de condensation sur les velux du 2ème étage qui est notre chambre. Les velux étant aussi vétustes, nous songions à changer ceux-ci et à refaire l'isolation des combles par l'extérieur étant donné qu'ils sont déjà aménagés. Pouvant obtenir des aides significatives de l'anah, un thermicien vient déterminer notre gain énergétique (qui doit être de plus de 30% pour obtenir une aide). Celui-ci nous fait plusieurs scénarios dont voici les résultats:
- isolation des combles + vélux changés + chaudière à condensation : gain de 16%
- isolation des murs extérieurs + amélioration de la vmc existante pour une hygro-réglable : gain de 58%
C'est vrai que nos murs sont en brique pleine sur 40 cm d'épaisseur, mais je trouve qd même la différence dingue, surtout qu'il est avant tout recommandé (notamment par l'alme qui m'avait guidée sur les travaux à mener) d'isoler correctement la toiture, la chaleur montant... De plus, nous craignons aussi la chaleur en été dans ces combles mal isolés...
Qu'en pensez-vous?

sofi29
Répondre
15/01/2016 13:57

Bonjour Pauline,

Selon l'Ademe, les combles représentent le 1er des postes à isoler dans une habitation peu ou mal isolée. Il s'agit en effet du 1er poste de déperditions thermiques avec environ 30% des déperditions. Les murs quant à eux peuvent représenter jusqu'à 26 % des déperditions selon le niveau d'isolation qu'ils comportent déjà ou pas.

Comme vos combles comportent déjà une isolation (10cm de laine de roche + produit mince à bulles), on peut supposer que le thermicien a évalué cette isolation comme "moyenne" et de fait, le coefficient d'amélioration énergétique du bien s'en trouve moindre en refaisant une isolation à haute performance.

Côté murs, vous indiquez une brique pleine sur 40cm mais qu'en est-il du restant des murs ? Comportent-ils ou non une isolation ? Si les murs ne comportent aucune isolation, le coefficient d'amélioration de la performance énergétique du bien s'en retrouve forcément élevé en apportant une isolation par l'extérieur...

Côté ventilation, les déperditions d'une ventilation simple flux sont de l'ordre de 20% environ (toujours selon l'Ademe). Il y a donc bien un gain énergétique à faire poser une ventilation de type hygro B qui régule le flux d'air en fonction de l'humidité ambiante dans l'habitation.

Sinon, au regard de ce que vous indiquez, il semble que les fenêtres de toiture ne soient pas très performantes si vous vous retrouvez avec de la condensation sur le vitrage côté intérieur. L'air ambiant de la chambre vient condenser sur le vitrage froid. C'est relativement classique lorsque les fenêtres comportent des vitrages, même doubles, de 1ere génération blunk

Cette évaluation de la performance thermique des parois s'est-elle faite à l'aide d'une caméra thermique ou simplement sur la base des isolants présents ou non sur les parois ? La caméra thermique est un bon moyen de voir la performance thermique des parois et les points les plus déperditifs.

Cordialement.


 
kamel
Répondre
11/01/2016 15:00

Bonjour à toutes et tous,

Tout d'abord une très bonne année à tout le monde, pleine de santé, de réussite et de projets réalisés.

Je rentre dans le vif dès à présent.
Après la visite d'une longère à vendre dans le Morbihan, je me lance dans des recherches et devis pour la rénovation avant de pouvoir faire une offre.

En effet, cette grande longère a été entièrement rénovée au rdc, chauffage au sol électrique et isolation murs, insert dans cheminée, électricté refait à neuf, la toiture en ardoises date de 10 ans environ, donc en très bon état, idem pour l'assainissement individuel qui est récent, aux normes et entretenu.

Par contre, dans les combles, juste une chape de béton, sinon tout est à faire.
Deux trémies dans le salon et le garage permettent d'y accéder, sinon aucune isolation ni vélux, juste les arrivées d'eau et électricité.

Pour pouvoir bénéficier du crédit d'impôt CITE, j'ai fait appel à deux entreprises RGE pour des devis, rdv prévu ce mardi.

Voilà ce que je souhaite entreprendre, j'attends vos avis, remarques et conseils:

- Le plus important l'isolation de la toiture et des murs, sachant qu'il n'y en a pas.
Je pensais à une double couche de laine de verre (60 et 220 mm), pose de pare vapeur et placo ba13 pour la toiture, pour les murs, isolation monocouche de 120 mm au minimum, pare vapeur et placo ba13.

Comme il s'agit d'un grand espace (deux grandes pièces, 14,4 m / 5,40 m pour l'une, 11,6 m / 5,40 m pour l'autre) separé par un mur de pierre de 55 cms environ, je comptais créer une grande mezzanine sur la partie au dessus du salon, sans cloison, dans l'autre partie créer la salle d'eau et les wc (cohérent avec l'arrivée d'eau) et une grande chambre.
J'ai pensé à une VMC hygro ( car inexistante à l'étage), moins onéreuse et complexe à installer.

Aussi, dans le cadre également du crédit d'impôt, je comptais installer 4 vélux tout confort finition polyuréthane rotation manuelle 114X118 dans un premir temps.

Concernant les cloisons qui seront créées pour la salle d'eau les wc et la chambre, hormis du placo hydro pour les pièces d'eau, j'hésitais entre du placo simple avec isolant phonique ou du fermacel, mon choix n'est pas arrêté (pas de cloisons alvéolaires car n'isolent pas phoniquement).

Concernant le chauffage, peu de possibilités, car tout électrique, je pensais à des radiateurs à inertie programmables, mais avec la chaleur de l'insert et du chauffage au sol du rdc, couplée avec l'isolation que je mettrais en oeuvre dans les combles, solution la plus simple et économique pour l'instant.


Merci pour tout encore une fois et bonne fin de semaine.

sofi29
Répondre
29/01/2016 18:45

Bonjour Kamel,

Tout d'abord, excellente année à vous également happy

En ce qui l'accession au CITE pour les travaux à engager sur le bien visé, les conditions d'éligibilité sont les mêmes que l'année dernière, à savoir entre autres exigences R= 6m2.K/W au minimum sur les rampants de combles aménagés, bâtiment existant achevé depuis plus de 2 ans au moment des travaux et entreprise effectivement certifiée RGE. La nouveauté à compter du 1er janvier 2016 est que le CITE est subordonné à la réalisation d'une visite préalable du chantier par l'entreprise, date qui devra être mentionnée sur la facture des travaux pour obtention du CITE.

Sinon, pour l'isolation, la laine mise en oeuvre doit impérativement être semi-rigide en toiture comme pour les murs pignons. Les laines généralement proposées maintenant pour l'isolation des combles aménagés sont au lambda de 0.035 W/m.K. Si vous souhaitez optimiser l'espace habitable sous comble, vous pouvez aussi prévoir une laine au lambda de 0.032W/m.K, à résistance thermique égale, elle aura un encombrement un peu moindre ou si vous préférez optimiser l'isolation, à épaisseur égale, elle aura une résistance thermique plus élevée. Même si pour obtenir le CITE, la résistance minimale à mettre en eouvre est R=6m2.K/W, je vous conseille de viser la résistance actuellement mise en oeuvre en neuf soit R=8m2.K/W. La plus value n'est pas énorme et plus la résistance thermique est élevée, plus l'isolant s'oppose aux flux de chaleur. Votre isolation doit être complétée par la pose d'une membrane pare vapeur, étanchée en périphérie et à la jonction entre les lés pour assurer l'étanchéité à l'air avant la pose du parement (cf. DTA isolation des combles disponibles sur les sites des fabricants ou sur le site du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment).

Vous pouvez retrouver l'ensemble des exigences (isolation, performance des fenêtres, etc. dans l'article 18 bis de l'Annexe IV du code général des impôts). Retrouvez les informations dans la page dédiée au CITE http://www.toutsurlisolation.com/...Z/Le-credit-d-impot-pour-l-isolation Les textes officiels sont accessibles en fin d'article.


 
Johanna
Répondre
04/01/2016 15:00

Bonjour,
Nous venons d'acquérir une maison et devons la rénover en terme d’isolation thermique. On sait que l'on doit changer toutes les menuiseries et refaire l'isolation intérieur des murs extérieur. Ne pouvant tout faire d'un coup, notre question : que devons nous faire en premier? l'isolation des murs ou changer les menuiseries? sachant qu'on nous a dit qu'on ne pouvait pas isoler les murs si on avait pas changer les menuiseries nous sommes un peu perdu...

sofi29
Répondre
29/01/2016 19:24

Bonjour Johanna,

Si vous ne pouvez réaliser les 2 postes de rénovation en même temps, mieux vaudrait dans un 1er temps remplacer vos fenêtres. Vous pourrez par la suite réaliser l'isolation des murs par l'intérieur en prévoyant des embrasures larges pour favoriser au maximum la pénétration de la lumière dans vos pièces.

Vous pouvez retrouver un exemple de réalisation des murs en rénovation dans ce guide : https://www.isover.fr/documentati...Guide+de+pose+du+syst%C3%A8me+Optima

Cordialement.


 
Web
Répondre
28/12/2015 15:00

C'est donc l'isolation par l'extérieur qui doit être privilégiée. A elle seule, si elle est bien réalisée (pas toujours faisable), elle joue sur 16% de murs, 16% de sol (dans la majorité des cas) et sur 5% des ponts thermiques. Soit un total de 37%.

Remarque, je suis assez étonné du ratio des ponts thermiques à seulement 5%.

Il faut bien se rendre compte que sur une maison standard, (8cms d'isolation intérieur), ce sont les ponts thermiques qui deviennent majoritaires.

sofi29
Répondre
05/01/2016 19:47

Bonjour Web,

5% de déperditions par les ponts thermiques, c'est le taux valable lorsque l'habitation comporte peu ou pas d'isolation. Ce ratio devient plus important lorsque l'habitation est isolée de façon performante sans traitement des ponts thermiques blunk d'où l'obligation qui est faite par la RT2012 de les traiter dès la conception.

Sur une maison standard à faible isolation, c'est la toiture qui est majoritaire avec 30% des déperditions calorifiques. En rénovation, il est donc primordial de commencer par isoler la toiture, tant pour le confort que pour les économies d'énergie.

En rénovation, l'isolation par l'extérieur peut être privilégiée lorsque la configuration le permet afin de limiter les ponts thermiques des planchers et murs de refend. Mais il faut toutefois bien étudier la configuration pour en tirer le meilleur profit :
- bien prendre en compte le type de toiture afin d'assurer la meilleure continuité de l'enveloppe isolante. En effet, si votre comble est un comble perdu comportant une isolation sur le plancher et que vous optez pour une isolation des murs par l'extérieur, il restera un pont thermique en partie haute de murs qu'il sera nécessaire de traiter notamment en remontant l'isolation du plancher du comble jusqu'aux pannes sablières en façade, en les recouvrant, sans obstruer les orifices de ventilation lorsque celle-ci s'effectue par les rives basses de couverture. Il subsistera néanmoins le pont thermique des murs pignons.
-de même, ne pas traiter les tableaux des portes et fenêtres lors d'une ITE, représente environ 20% de déperditions sur la performance thermique nouvellement mise en oeuvre. Mieux vaut mettre 1 à 2cm d'isolant sur ces tableaux que de ne pas les traiter du tout car, suivant le nombre de fenêtres existant en façade, le nouveau pont thermique engendré par l'absence de traitement des tableaux peut être supérieur au pont thermique engendré par le plancher avant ITE et donc aggraver le bilan énergétique plutôt que de l'améliorer sad

Il faut donc bien peser l'ensemble des éléments avant d'opter pour tel ou tel type d'isolation. Il faut aussi savoir qu'une isolation par l'intérieur peut permettre de réduire le pont thermique d'un plancher bas et on peut aussi associer une isolation des soubassements. Tout dépend donc de la configuration de l'existant blunk

Cordialement.


 
The_CCM
Répondre
17/08/2015 15:00

Bonsoir,

ma maison a été refaite entièrement et isolé pour les murs et le toit en laine de verre 200mm.

Par contre, le sous sol n'a pas du tout d'isolation. Le sol de la maison est froid en hiver (carrelage) et je pense que la déperdition est importante.

Quelle est la meilleure solution entre isoler le sol (dalle béton avec de mémoire couche de polystyrène) avec de l'expansé 60mm ou isoler les murs extérieurs du sous sol avec BA13+laine de verre 200mm ?

merci.

sofi29
Répondre
29/01/2016 19:09

Bonjour The_CCM,

N'avez-vous pas la possibilité d'isoler le plafond du sous-sol pour limiter les déperditions vers ce sous-sol non chauffé ? Quand bien même vous isoleriez les murs du sous-sol, si le plafond du sous-sol n'est pas isolé, vous conserverez de fortes déperditions par cette surface.
De plus, pour poser un isolant sur la dalle du rez de chaussé, il faut aussi poser une chape de répartition et il faut disposer de suffisamment de réservation pour pouvoir intégrer 60 mm d'isolant + épaisseur de la chape (5 cm armé minimum suivant l'isolant choisi) + revêtement final de sol. Cela peut être difficile à réaliser au regard des seuils de portes, porte-fenêtres donnant sur l'extérieur. Et cela nécessite également de recouper toutes les portes intérieures.

Concernant les travaux déjà réalisés, vous parlez d'une laine de 200 mm sur les murs et la toiture. Assurez-vous que la laine mise en oeuvre est bien une laine semi-rigide. Les règles de l'Art exige la pose d'une laine ayant une tenue mécanique tant pour les murs que pour les rampants de combles (s'il s'agit de combles aménagés). La semi-rigidité des laines est inscrite sur le certificat Acermi de l'isolant choisi. De plus, il est assez curieux qu'il ne vous ait pas été proposé d'opter pour plus de performance en toiture comparativement à l'épaisseur de laine mise en oeuvre en murs, sachant qu'une toiture représente de l'ordre de 30% des déperditions dans une maison peu ou pas isolée. Vous pouvez retrouver les exigences de mise en oeuvre en toiture dans les DTA Isolation des combles sur le site du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment : http://evaluation.cstb.fr/recherc...ues/?mots=dta+isolation+des+combles+

Cordialement.


 
MIKA
Répondre
01/06/2015 15:00

Bonjour

je suis un peu perdu, avec ma compagne nous nous étions réservé le lot placo et isolation.
Notre maitre d oeuvre, pour le plafond, nous a dit de mettre la membrane isover stop vap, 2X200 de laine de verre et bien sur de finir par le placo.
Nous nous exécutons et de la beaucoup nous disent que ce procédé allait faire pourrir notre laine de verre.....que feriez vous? tout cela en restant dans la norme RT 2012;
merci

sofi29
Répondre
29/01/2016 19:17

Bonjour Mika,

Les règles de l'art exigent la mise en oeuvre d'un pare vapeur indépendant et continu entre l'isolation et le parement de finition. La règle minimale est de poser un pare vapeur de Sd>18 mètres (ce qui est le cas de la membrane Stopvap) mais il est aussi possible depuis quelques années déjà d'opter pour des membranes pare vapeur hygro-régulantes. Votre réalisation ne peut pas être jugée incorrecte si vous l'avez réalisée dans les règles de l'art. Votre isolation ne peut pas se dégrader si vous avez laissé la lame d'air indispensable entre l'isolant et la sous couverture pour la ventilation réglementaire de la couverture.

Par ailleurs, il faut étancher ce pare vapeur à l'aide de mastic d'étanchéité et d'adhésifs durables adaptés pour l'étanchéité à l'air des parois.

Pas d'inquiétude particulière quant à la référence de pare vapeur mise en oeuvre. Il s'agit d'un pare vapeur classique et réglementaire happy

Cordialement.

Jerome
Répondre
21/09/2015 15:00

Le pare vapeur est obligatoire pour la RT 2012. De plus il a la particularité d'arrêter la migration des vapeurs d'eau que tu génère dans un logement isolé. Cela évite de perdre le rendement de ta laine de verre suite à cette migration . Il te faut une bonne VMC double flux pour recycler l.air visisié


 
christian
Répondre
16/02/2015 15:00

Question : je dois faire des travaux d'isolation dans ma maison, deux options se présentent actuellement.
Isoler un mur extérieur ou isoler les combles aménageables ?
merci pour vos réponses car je suis un peu perdu avec les discours des artisans ...

sofi29
Répondre
10/12/2015 17:16

Bonjour Christian,

Sachant qu'une toiture peu ou pas isolée représente 30% des déperditions thermiques d'une maison, il me semble que la priorité serait d'isoler d'abord les combles aménagés.blunk Les murs arrivent ensuite en 2nde position et selon leur nature, les déperditions varient de 16 à 25%.

Si vous souhaitez pouvoir bénéficier du CITE (Crédit d'Impôt Transition Energétique), il vous faut faire appel à une entreprise qualifiée RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) et faire poser une isolation de résistance thermique minimale R= 6m2.K/W. Toutefois, tant qu'à faire réaliser ces travaux, visez R=8m2.K/W si vous le pouvez, la plus value n'est pas énorme et vous y gagnerez en confort et en économies d'énergie blunk

Vous trouverez des informations sur l'isolation des combles dans le chapitre dédié http://www.toutsurlisolation.com/...-et-toitures/L-isolation-des-combles

Bons travaux !



 
minanou
Répondre
16/06/2014 09:31

Ma maison Type PHENIX date de 1983, je veux isoler mes combles perdus (Superficie 120 m2 Je suis perdue après 6 visites d'artisan AUCUN n'a le même discours et tarifs (du simple au double) Pour certains on conserve la laine de verre existante même si le pare vapeur est à l'envers va pour le flocage d'autres non il faut de la laine de verre rouleau en croisé ou pas Finalement avant la pose du flocage ou de la laine de verre on enlève l'ancienne Au final, aidez-moi Je veux isoler mes combles même si 3/6 m'ont affirmé que l'existante était encore bonne je n'aime pas faire du neuf avec du vieux ? Merci Quel procédé et à qui se fier ?

sofi29
Répondre
29/01/2016 19:33

Bonjour
@ Minamou,

Le pare vapeur indépendant et continu n'est pas obligatoire s'il s'agit de l'isolation d'un comble perdu, en climat de plaine et si le plafond peut être considéré comme étanche à l'air. Il devient obligatoire si le plancher du comble perdu est un plancher en bois.

@ Iso-2012,

La mise en oeuvre du pare vapeur n'est pas seulement utile en neuf et ne sert pas qu'à l'étanchéité à l'air des parois. Il limite les flux de vapeur d'eau dans les parois, c'est son rôle 1er et peut aussi assurer l'étanchéité à l'air s'il est fixé à l'aide des mastic d'étanchéité et adhésifs adaptés au type de membrane mise en oeuvre.
En rénovation, il va par exemple être obligatoire si le plancher des combles n'est pas étanche à l'air ou si l'on projette la mise en oeuvre d'un plancher complet au-dessus de l'isolation pour utiliser le comble à des fins de stockage.

Cordialement.

ISO-2012
Répondre
01/12/2014 15:00

bonsoir,
il y a 2 cas a prendre en compte. si votre isolant est propre, vous pouvez isoler par dessus, la 1 ere couche sera un plus. a l inverse si elle est sale vaut mieux l enlever et passer un bon coup d aspirateur avant de placer le nouvel isolant...pare vapeur ou pas on s en fiche, il est seulement obligatoire en neuf car il est un element cle pour assurer l etancheite a l air, obligatoire en neuf.

Jam
Répondre
08/12/2014 15:00

Le pare vapeur est plus important que cela. Il doit être placé côté chaud si dans votre cas il est en bon etat alors concevez le. Les couche suivantes ne devrons pas comporté de pare vapeur. Le risque est de créer un phénomène de condensation si mal posé. Soyez très vigilant!

MLO
Répondre
20/10/2014 15:03

Bonjour,

Il me semble qu 'il serait judicieux de prendre contact soit avec l 'ADIL, soit l' ADEME , habiter mieux ou un organisme de ce type qui vous renseignera si vous n'avez pas fait vos travaux.
Cordialement.
MLO


 
mikno
Répondre
14/04/2014 10:00

Il est faux de dire que l'isolation dans la rénovation va diminuer par deux les conso d'énergie.
De l'avis même de bailleurs qui ont rénovés des bâtiments, l'économie varie entre 15 et 20 % au maximum.
En ce qui me concerne, je débourse 20 000 € d'iso pour une éco annuelle de 200 € de chauffage ! valeur 2014.


 
JEAN
Répondre
21/01/2014 15:15

entre 1200 et 1500M d'altitude dois je utiliser les doubles vitrages de sécurité sur ma maison, pour éviter l'influence de la pression SOI DISANT??? OU bien du double vitrage simplement?
Merci de votre aide et de vos conseils.


 
francais571
Répondre
30/12/2013 11:00

bonjour,je voudrais isoler ma maison par l exterieur mais j ai déjà une isoliation de 100+10 a l intérieur (th 32) est ce possible

Lulu
Répondre
24/03/2014 16:00

Je ne vois pas où il y aurait un problème.
C'est juste qu'il faut être sûr que vos murs sont très sains
(secs, non fissurés, etc...) car une fois recouvert, vous mettrez
plus de temps à vous rendre compte des problèmes.
En tous cas, bravo pour votre motivation à rendre votre maison
"économique" et par conséquence écologique.


 
francais571
Répondre
30/12/2013 11:00

bonjour,je voudrais isoler ma maison par l exterieur mais j ai déjà une isoliation de 100+10 a l intérieur (th 32) est ce possible

Maryse
Répondre
28/09/2015 15:00

Il est toujours possible d'isoler par l'extérieur. Cela aura le mérite de traiter les "ponts thermiques". Une remarque si vous souhaitez être aidé financièrement pour ces travaux, il convient bien sûr de faire appel à un artisan et sachez que c'est l'isolation additionnelle qui sera prise en compte (généralement 12cm)


 
Laurent
Répondre
19/11/2013 10:00

Même question mais pour l'intérieur. Faut-il mieux changer les fenêtres avant de doubler l'isolation existante de l'intérieur ou les remplacer après?

Lulu
Répondre
24/03/2014 16:00

Tout dépend comment vous voulez vos fenêtres.
Si vous les voulez totalement ouvrantes, il faut des montants
intérieurs sur lesquels vous les fixerez. (et l'isolation de la
même épaisseur que ces montants)
Si vous ne voulez pas vos fenêtres ouvrantes à 180°, alors
pas de problème.


 
mahiticca
Répondre
14/10/2013 10:30

Question:si je dois choisir l'ordre, je dois faire changer mes fenetres et isoler les murs exterieurs ou le contraire?

isoleoconfort
Répondre
04/11/2013 10:30

Bonjour,

Commence par les menuiseries, car l isolation thermique par l'extérieur nécessitera forcément des découpes et des habillages pour tout les encadrements de menuiserie, ce serai dommage de tout refaire après;
enfin je suppose que c'est l ordre logique, et au niveau des éco d'énergies je mettrais un +pour les menuiseries par rapport a l'ITE. @+


 
vincent
Répondre
08/04/2013 10:46

C clair et remet en question notre projet qui était de changer la chaudière fioul par une chaudière granule en 1 alors que la toiture sera a refaire très vite et que l'isolation n'est pas au top.. surtout pour les combles. Il s'agit dune vieille maison en pierre de 250 m² habitable avec donc qq travaux plutôt importants prévus.

Ludo
Répondre
13/05/2013 10:15

Lorsque l'on décide de rénover une habitation il faut d'abord faire un état des travaux à effectuer. Très souvent l'isolation est la priorité. La laine de roche est le produit qui convient le mieux (qualité/prix).


 
hugo
Répondre
25/02/2013 11:31

ce site est très instructife


 
Frederic
Répondre
23/07/2012 10:00

C est claire , facilement comperhensible pour un novice


 
Ajouter un commentaire

OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×