Faut-il un pare-vapeur pour l’isolation des murs?

Le 11/1/2013

Les pare-vapeur ont pour rôle d'empêcher le cheminement et la stagnation de la vapeur d'eau à travers les parois de la maison. Le coefficient Sd (exprimé en mètres) est l’indicateur de référence des pare-vapeur ; plus la valeur Sd est élevée, moins le produit laisse passer de vapeur d’eau.

Qu’est ce qu’un pare-vapeur ?

Un pare-vapeur est une feuille ou membrane qui selon sa perméance limite ou empêche le cheminement et la stagnation de vapeur d'eau dans les parois. Il est toujours disposé à l'intérieur, côté chauffé, entre l'isolant et le parement de finition.

Quand est-il nécessaire de prévoir un pare-vapeur pour les murs ?

Quel que soit le système de ventilation mis en œuvre et le type d’isolation des parois, il est impératif de s’assurer que la vapeur d’eau ne stagnera pas à l’intérieur des parois.

En murs périphériques , dans plus de 90% des cas, une bonne ventilation associée au principe de continuité thermique et d' étanchéité à l'air suffit à éviter les risques de condensation. En murs maçonnés, en climat de plaine, les règles de l’art n’imposent pas de pare-vapeur quel que soit le type d’isolant mis en œuvre (végétal, animal, minéral ou organique). Cependant, le descriptif de construction peut le mentionner afin de limiter les transferts de vapeur d’eau dans les parois.

Dans les autres cas tels que les grandes cuisines, piscines, patinoires, constructions en climat de montagne pour les systèmes constructifs à ossature bois ( maisons à ossature bois ou MOB) ,il est impératif de réaliser des parois totalement étanches à la vapeur d’eau.

En climat de montagne , l’humidité et la température varient de manière importante. L’humidité relative augmente si la température baisse et diminue si la température s’élève. Les parois doivent ainsi obligatoirement être traitées. Il conviendra de réaliser une étude hygrométrique du projet pour déterminer la performance de perméance de pare-vapeur nécessaire.

En maison à ossature bois , le DTU 31.2 impose la mise en œuvre d’un pare-vapeur indépendant et continu côté chauffé de la paroi sur l’ensemble de l’enveloppe. Cela permet de protéger les bois de structure contre l’humidité limitant ainsi les risques de pathologies.

Comment choisir un pare-vapeur ?

Les pare-vapeur sont caractérisés par leur aptitude à résister à la diffusion de vapeur d’eau. Le coefficient Sd (exprimé en mètres), représente l’épaisseur de diffusion de vapeur d’eau d’une couche d’air équivalente :

  • plus la valeur Sd est élevée, moins le produit laisse passer de vapeur d’eau. Il est résistant à la diffusion de la vapeur d’eau.
  • plus la valeur Sd est faible, plus le produit laisse passer de vapeur d’eau. Il est perméable à sa diffusion.

Pare vapeur : mise en œuvre

Pare

Le pare-vapeur doit être parfaitement jointoyé, tant en périphérie qu’à la jonction entre les différents lés et lors de tout percement pour le passage de gaines (électricité, ventilation). Des systèmes dédiés doivent être utilisés tels les mastics d’étanchéité en périphérie, les œillets (de type Passelec ou équivalent) pour le passage des gaines électriques et des adhésifs adaptés permettant d’assurer la continuité du pare vapeur et de l’étanchéité à l’air pour la jonction entre les lés et en pourtour de gaines plus importantes (ventilation par exemple).

Lorsqu’il est nécessaire de mettre en place un pare-vapeur, celui-ci doit être indépendant, posé en continu sur l’ensemble de la paroi. Il doit toujours être orienté vers le volume chauffé. Comme la molécule d’eau est plus fine que celle de l’air (qui est une association de molécules), un pare-vapeur peut aussi assurer la fonction de membrane d’étanchéité à l’air aujourd’hui requise par la réglementation thermique 2012 (et obligatoirement mesurée à réception de chantier, hors démarche qualité agréée).

A noter qu’aujourd’hui, il existe des membranes hygro-régulantes qui permettent d’assurer la double fonction de pare vapeur et de membrane d’étanchéité à l’air.


Isolation des murs : aller plus loin

62 commentaires :

Dimi
Répondre
23/06/2014 09:35

Bonjour
Nous construisons notre maison et nous avons mis en place un ecran sous toiture HPV et nous avons isolé les combles non amenageable avec de la laine à souffler Comblissimo d'une epaisseur en moyenne de 38 cm .Entre le plafond et la laine de verre nous avons mis en place la membrane Stop Vap .
Il y a t'il un risque de condensation ? faut il mettre en place des chatières de toiture pour aérer les combles ?

 
Alex 22
Répondre
09/06/2014 10:16

Bonjour,
Je suis actuellement en construction de ma maison en Bretagne.
Je m'occupe de l'isolation intérieure.
En doublage, j'utilise le système OPTIMA MUR avec une laine type GR32 revêtu kraft de 120mm.

Voila ma question:
Pour parfaire l'étanchéité à l'air du bâti, est ce que scotcher parfaitement les lès du papier kraft de l'isolant suffit il?
Ou bien dois je mettre obligatoirement un membrane pare vapeur côté chauffé ?

Je ne trouve pas de réponse claire à ce sujet.
J'attend votre aide...


 
Nicolas
Répondre
26/05/2014 09:45

Bonjour,
Je suis en train aménagé mes combles dans une maison RT2012
La réglementation impose t'elle la pose d'un film hpv?

Cordialement

 
henri
Répondre
12/05/2014 11:17

Une entreprise de rénovation de l'habitât, certifiée iso 9001, a réalisé chez moi il y a 3 mois un bardage isolant ventilé en pignon et façade avec comme isolant de la gr32 en 140mm revêtue de kraft .Je me demande si le kraft est considéré comme un pare vapeur étant donné que le cpt 3386 du cstb indique pose de laine de verre sans pare vapeur.Si c'est un pare vapeur' est-ce une malfaçon qui devra être réparée au frais de l'entreprise?

 
JMY
Répondre
12/05/2014 11:17

Bonjour,
Je suis dans la rénovation d'une maison en parpaing.
Nous partons du parpaing nu et nous envisageons, de l'intérieur vers l'extérieur :
- ba13 ou fermacell
- pare-vapeur
- laine de bois
- Opt'Air
- parpaing
- XPE (ITE) avec enduit.

En toiture (pas de pare-pluie mais lattage très serré sous les tuiles, nous envisageons :
- ba13 ou Fermacell
- pare-vapeur
- laine de bois
- Opt-Air
- XPE entre chevron (pour faire "pare-pluie")

Est-ce une bonne idée?

Merci d'avance!

 
Yves
Répondre
22/04/2014 09:46

Je rénove un appartement situé au dernier étage d'un immeuble âgé de 3 siècles. Je prévois de refaire tous mes plafonds afin de les isoler.

La structure actuelle (non encore refaite) est la suivante : plafond peu épais en plâtre, puis une vingtaine de centimètres de vide, puis de la brique pleine qui me sépare des combles. Les combles ne sont pas isolées et ne le seront pas car la copropriété est majoritairement contre.

J'ai prévu de faire mettre de la laine de roche entre mon nouveau plafond placostyl et la brique. On m'a dit que poser un pare vapeur protégerait mon isolant des dégradations causées par la condensation mais je n'ai pour l'instant pas prévu de le faire car j'ai lu que ça n'est pas nécessaire lorsque l'on est situé en plaine (ce qui est mon cas).

Quelqu'un saurait il me dire si j'ai raison ou tort de ne pas prévoir de pare vapeur (ou frein vapeur ?).

A noter, au cas où cela aurait une importance, que c'est un appartement de 80m², que toutes les fenêtres seront changées, qu'une VMC sera posée, que les murs resteront non isolés.

 
jean mouis
Répondre
16/04/2014 10:15

bonjour,
je rénove une vieille bergerie en haute savoie (proche Genève) avec un étage de construction récente (parpaing de 20 cm) isolation des murs de l'étage zéro que faire
pour isoler je pensais mettre du gr32 150 mm un pare vapeur périphérique et cloison bois est ce correct
merci

 
Khalou
Répondre
31/03/2014 16:00

Bonjour,
Je voudrais isoler les murs de mon garage type placostil, qui est en brique, puis-je utiliser un isolant sans pare vapeur (Isomob 35 avec voile confort) ?
Je vis en plaine, vais-je avoir de la condensation dans mon isolation?
Merci d'avance

sofi29
Répondre
08/04/2014 11:07

Bonjour Khalou,

L'isolant Isomob 35 est un isolant spécifique pour les maisons à ossature bois (MOB) prévue pour une pose avec un pare vapeur indépendant et continu tel que l'exigent les règles de l'art.

En isolation périphérique de murs en brique, préférez une laine de type GR32. A noter : pour que l'isolation d'un garage soit bénéfique, la toiture doit aussi être isolée (R>6m2.K/W). Il en est de même de la porte de garage, qui doit être une porte isolante, compte tenu de sa grande largeur, sous peine qu'elle représente un pont thermique important.

Cordialement.


 
durabe
Répondre
18/02/2014 18:15

J'ai isolé mon grenier il y a 30 ans avec de la laine de verre qui depuis c'est tassée. J'ai depuis posé du lambris sur les chevrons. On me propose pour refaire l'isolation D'aspirer la laine de verre et de projeter par soufflage de la laine de roche Elle fera donc l'epaisseur de la hauteur des chevrons 10 cm env. Il n'y aura pas de couche d'air entre la laine de roche et l'arriére de la tuile qui est une tuile beton "redland" L'entrepreneur me dit que ce n'est pas nescessaire .Je crains l'humidification des liteaux à la longue et un vieilissement prematuré quand pensez-vous ?

sofi29
Répondre
28/02/2014 11:43

Bonjour Durabe,

Sachez que les laines minérales lors de leur certification Acermi sont également testées en vieillissement (tenue mécanique et conservation des performances) et que leur tassement dans le temps est considéré comme négligeable.
Néanmoins, l'épaisseur posée il y a 30 ans n'est plus suffisante en termes de confort aujourd'hui. S'agit-il réellement de projection par soufflage d'une laine en vrac ? Ce procédé sous avis technique de mise en oeuvre est généralement réservé aux planchers de combles perdus. Pour une isolation des rampants, il existe des solutions d'isolation par insufflation de laine minérale en vrac mais la toiture doit comporter des caissons étanches à l'air pour recevoir l'isolant.

Par ailleurs, en toiture traditionnelle sans écran de sous toiture, les DTU couverture (série 40 tuiles ou ardoises) imposent une ventilation de la couverture par la création d'une lame d'air ventilée sur l'air extérieur. Cette lame d'air sous liteaux doit être d'au minimum 2cm pour une longueur de rampant jusqu'à 12 mètres. Elle doit être continue sur toute la hauteur des rampants. Vous pouvez trouver la notice de pose des tuiles Redland sur leur site (http://www.tuile-redland.com/noticepose.pdf). La ventilatiion de la couverture y est bien mentionnée comme essentielle.

Cordialement.


 
Jack_de_Baudri
Répondre
18/02/2014 18:00

Bonjour,

Question d'approvisionnement.

Mes combles perdus sont recouvert depuis 1982 de 2 couches croisées de laine de verre épaisseur 10 cm x 2 , la couche en contact avec le faux-plafond possède du papier kraft et pas l'autre.
Ayant marché dessus ma laine de verre pour refaire ma toiture, j'ai donc en partie tassé un peu l'ensemble de ma laine de verre.
Je souhaite remettre une couche en rouleau de laine de verre sans Kraft de 8 m x 1,20 m x 10 cm. Il me faudrait 10 rouleaux de cette dimension pour recouvrir entièrement mes combles, afin d'atténuer les endroits écrasés par mes pieds.

Comment faire pour commander ces 10 rouleaux ? Sans faire le tour des grandes-surfaces-de-bricolage.

Merci de votre réponse.

sofi29
Répondre
28/03/2014 16:55

Bonjour Jack,

Pour les fabricants disposant d'une application mobile, vous pouvez si vous disposez d'un téléphone mobile de type smarphone téléacharger l'application pour y retrouver les adresses des négoces distributeurs par géolocalisation.

Sinon, il y a que la démarche classique par appel téléphonique des négoces de matériaux présents sur votre secteur de résidence qui puisse vous indiquer où il est possible de trouver ce type de laine et il vous faut donc consulter l'annuaire de votre département.

Bien cordialement.



 
roger v
Répondre
06/01/2014 12:00

bonjour
j'aimerais savoir si on peut isoler un mur avec deux couche de pare vapeur les deux coter intérieure autrement dit .isolant mince (double bulle aluminium un coter) avec un panneau de isofoil (styrofoan) 2 pouce doter d'un pare vapeur aussi directement par dessue ensuite lattage double plus gypse ...question peut t`'il avoir un risque de condensation entre les deux merci beaucoup

sofi29
Répondre
28/02/2014 15:44

Bonjour Roger v,

En général, lorsque 2 pare-vapeur sont posés de façon jointive du côté chauffé d'un mur isolé, il n'y a pas de raison de craindre la formation de condensation entre ces 2 pare-vapeur posés l'un contre l'autre. Toutefois, vérifiez les prescriptions de pose de ces 2 produits auprès de leur fabricant respectif afin de vous assurer que la superposition que vous envisagez soit compatible.

Cordialement.


 
JMB
Répondre
30/12/2013 10:45

Bonjour,
Je suis en train d'isoler des combles aménages au Brésil, avec 20 cm de laine de roche rigide. L'objectif est bien entendu la thermique d'été, car il ne fait pas froid là bas. Par contre, en été il risque de faire froid dedans et chaud dehors, si l'on utilise la clim. Alors, je me demande si je dois utiliser un pare vapeur, et de quel coté le mettre: intérieur, extérieur, les deux? Et déjà, existe-t-il de pare-vapeur pour la construction là bas?
D'avance merci,

sofi29
Répondre
28/03/2014 19:18

Bonjour JMB,

Le climat du Brésil étant un climat tropical, la réglementation thermique valable en France Métropolitaine ne peut s'y appliquer.

Nous vous conseillons donc de vous rapprocher des organismes officiels au Brésil qui vous renseigneront tant sur la législation que sur les exigences en matière de construction.

Bien à vous.


 
Nono80
Répondre
18/12/2013 16:30

bonjour,

j'ai fait ma maison en 2012. J'ai une charpente en fermette.

A l'époque, la version 02/2011 du guide d'étanchéité à l'air indiqué pp.16-17 "Après la mise en oeuvre de l’isolant, de la membrane et du système d’étanchéité,
fixer les suspentes Intégra Fermette rallongées sous la fermette. Embrocher la deuxième couche d’Isoconfort sur les suspentes et maintenir l’isolantavec les rosaces."

La nouvelle version du guide d’étanchéité à l'air indique pp.16-17 " Après la mise en oeuvre de l’isolant entre fermettes, fixer les suspentes Intégra 2 et embrocher la deuxième couche d'Isoconfort.
Ensuite, embrocher la membrane Vario Duplex sous la rondelle de la
suspente Intégra 2 et clipser la clé"

Pour ma part j'ai mis de l'ISOCONFORT 35 NU en 240mm, puis mon film vario KM Duplex, puis une couche ISOCONFORT 35 NU en 60mm....Merci de me préciser je n'aurai surtout pas du faire comme ça et la différence entre ces 2 techniques de poses?

Je n'ai pas respecté la règle des 2/3-1/3, qu'est ce que cela peut engendrer comme problème?

merci par avance de vos réponse

sofi29
Répondre
28/02/2014 17:59

Bonjour Nono80,

Le montage présenté dans le nouveau guide de l'étanchéité à l'air est effectué à l'aide des nouvelles suspentes Integra 2. Avec cette nouvelle suspente, la membrane d'étanchéité à l'air se pose après l'épaisseur totale d'isolant.

Le montage tel que vous l'avez réalisé avec la membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air Vario Duplex positionnée entre le lit d'Isoconfort nu en 240mm posé entre fermettes et celui d'Isoconfort nu en 60mm posé côté chauffé est tout à fait conforme : la résistance thermique de l'épaisseur d'isolant posé côté froid de la paroi doit être au minimum 2 fois supérieure à celle de l'épaisseur d'isolant posé côté chauffé, au-devant de la membrane Vario Duplex. Dans le cas de votre chantier, la résistance thermique de l'Isoconfort 35 en 240mm est bien supérieur à la résistance de la couche d'isolant posée côté intérieur et ce montage ne présente donc aucun risque particulier.

Bien cordialement.

Bien cordialement.


 
Agnès
Répondre
25/11/2013 16:15

Bonjour,

Je suis en train de refaire l'étage de ma maison... Je souhaiterais savoir si le pare vapeur est nécessaire uniquement sur les mur qui donne sur l'extèrieur ou si je dois aussi en mettre un sur mon mur mittoyen avec le voisin. Pouvez-vvous me renseigner?

Merci d'avance,
Agnès

sofi29
Répondre
28/02/2014 18:29

Bonjour Agnès,

En climat de plaine, les règles de l'art n'imposent pas de pare vapeur indépendant pour les murs périphériques. Il peut toutefois être mis en oeuvre pour assurer l'étanchéité à l'air des parois aujourd'hui requise par la réglementation thermique. Il doit alors être posé conformément aux prescriptions des fabricants à l'aide des adhésifs et mastic d'étanchéité adaptés, sur l'ensemble de l'enveloppe extérieure de l'habitat, y compris en paroi mitoyenne. Celle-ci doit d'ailleurs également être isolée pour éviter toutes déperditions thermiques si le logement mitoyen vevait à être inoccupé sur un temps donné.

Cordialement.




Eric
Répondre
24/03/2014 16:00

Bonjour,
Je rénove une longère dont les murs périphériques sont constitués de pierre de tuffeau. Je me demande si je peux renforcer mon isolation intérieure avec une membrane hygroréglable de type vario duplex?
Je sais que ces murs ont besoin d'un minimum d'humidité, est que ce minimum sera apporté et régulé par la membrane? Sans créer de désagrément ou d'autres pathologies non envisagées?
Merci d'avance de votre réponse.
Cordialement,
Eric.


 
Nono
Répondre
22/10/2013 11:00

Bonjour,

Je vais aider un ami à isoler son toit entre fermette, 1 seule couche de LDV Knauff TI212 200mm, cette laine de verre semble avoir un papier Kraft Pare Vapeur, voulant bien isoler de l’air on pensait mettre un parevapeur par dessus ( DTU 31.2 ), est-ce une erreur ?! Certaine personne ( plaquiste ) preconise de percé ce papier Kraft si on veut mettre un pare vapeur indépendant. Est-ce la solution ?! Merci.

Cordialement.

sofi29
Répondre
31/10/2013 18:23

Bonjour Nono,

Mettre un pare vapeur indépendant en finition de l'isolation de la toiture est une prescription du CPT 3560 (règles de l'art). Que l'isolant posé soit revêtu ou non d'un kraft n'a pas d'incidence particulière car ils sont contigus et positionnés du côté chauffée de la paroi.
Pour assurer l'étanchéité à l'air n'oubliez pas d'étancher votre membrane pare vapeur indépendante à la jonction avec les parois adjacentes et les pourtours de menuiseries existantes en toiture (mastic d'étanchéité adapté à la membrane) et de jointoyer les lés de membrane par un adhésif durable adapté.

Attention toufefois, la laine envisagée est une laine souple au lambda de 0.040W/m.K) or les règles de l'art ont évolué et les laines souples ne sont plus aujourd'hui autorisées que pour l'isolation des planchers de comble perdu. En isolation de rampants de comble aménagé, les isolants mis en oeuvre entre chevrons ou fermettes doivent être au minimum certifiés semi-rigides et avoir un lambda maximal de 0.036 W/m.K (cf. DTA Isolation des combles aménagés selon la marque de laine visée, chaque fabricant disposant d'un DTA propre à sa gamme d'isolants - www.cstb.fr).

Cordialement.

claude (muret)
Répondre
02/12/2013 11:30

bonjour,
je souhaite réaliser une rénovation de l'isolation sous toiture de ma maison (remplacement 2x 8 cm laine de verre âge 30 ans)
L'existant: au-dessus d'une chambre et de la salle à manger/salon, en rampant sous toiture plafonnette plâtrée accrochée sur chevrons espacés de 45 cm,
hauteur disponible entre plafonnette et bas des liteaux = 25 cm,
couverture par tuiles canal ,avec tuile de courant à tenons posées sur liteaux espacés de 50 cm (.pas de sous toiture)

Le projet que je vous soumets , avec mes interrogations!
- Tout d'abord un pare vapeur est il nécessaire? (Habitation en plaine région toulousaine),
sachant que pour la pose il faut que je découpe les rouleaux de laine en bandes de 45 à 47 cm de large avec impossibilité de relier les papiers kraft, compte tenu des crochets (suspentes)
- La mise en place, sans dépose des chevrons, en glissant entre les chevrons de l'isoconfort 35 en panneaux semi rigide vous parait-elle envisageable?, ou avez vous d'autres solutions plus adaptées?
- Pour faciliter la pose, vaut-il mieux un seul panneau de 24 cm d'épaisseur , ou 2 panneaux superposés totalisant les 24 cm ?

cordialement

sofi29
Répondre
28/02/2014 18:49

Bonjour Claude,

Dans la mesure où la ventilation du comble est assurée conformément aux règles de l'art, le pare vapeur n'est pas obligatoire pour votre chantier.

Pour isoler le plafond et vous évitez la découpe de rouleaux de laine en bande de 0.45 à .047m de large pour les glisser entre le plafond et les solives, vous avez la possibilité d'opter pour le soufflage d'une laine en flocons à concurrence d'une résistance thermique R > 8m2.K/W. La pose de ce type d'isolant est sous avis technique de mise en oeuvre. Pour pouvoir poser une épaisseur d'isolant supérieure aux 24cm disponibles, des déflecteurs devront être mis en place en rives de toiture pour éviter que les flocons n'atteignent la couverture. Vous pouvez trouver sur le site du CSTB, le cahier de prescription technique CPT n°3693 décrivant la mise en oeuvre de ce type d'isolation : http://www.cstb.fr/pdf/cpt/CPT_3693.PDF

Cordialement.


 
Arno29
Répondre
22/10/2013 11:00

Bonjour,

J'aide un ami à rénover une longère, nous arrivons à l'isolation. Voici les informations sur cette longère.

Fermettes 200mm

Mon ami compte mettre une seule couche de LDV 200mm entre fermettes, collé au delta-vent HPV ( pas besoin des 2cm de vide ), on compte ensuite posé un pare vapeur par dessus et l'agraffer sur les fermettes puis le scotcher. Puis mettre nos fourrures puis du BA13. Et laisser un "vide technique" entre PV et le BA13 pour nos gaines éléctriques.

Que pensez vous de cette solution ?

Cordialement.

sofi29
Répondre
28/02/2014 19:54

Bonjour Arno29,

Il est conseillé d'effectuer le montage des fourrures sur des suspentes courtes (type suspente fermette) afin d'éviter les risques de fissuration du plafond lors des mouvements de la charpente. Cela permet de plus d'avoir le vide technique nécessaire au passage des gaines. Pensez à utiliser un mastic d'étanchéité à l'air sur la périphérie du pare vapeur posé sur la charpente ainsi qu'à jointoyer les lés avec un adhésif adapté afin d'assurer l'étanchéité à l'air de la toiture.

Du point de vue isolation, la couche d'isolant posée entre fermettes au contact direct de l'écran de sous toiture HPV est conforme aux règles de l'art. La laine mise entre fermettes doit toutefois être semi-rigide et de lambda inférieur à 0.036W/m.K pour être conforme au CPT n°3560-V2 et au DTA Isolation des combles en vigueur.

Par ailleurs, il aurait pu être intéressant de prévoir une couche continue de laine de 80mm sous les fermettes pour atteindre une résistance thermique proche de R=8m2.K/W aujourd'hui préconisée pour une rénovation à haute performance thermique.

Cordialement.


 
Yan du 74
Répondre
30/09/2013 10:30

Bonjour,
Je souhaite isoler mes combles d'une maison de village (entre 60 et 70 m2 dont 20 habitable)
Les combles possède déjà un plancher (20mm) en état correct sauf une lame de 1m qui manque). Ce plancher est cloué sur les sollives entre lesquelles se trouve différents matériaux liées à la construction (le plafond sous jacent est en BA13 recouvert de fibre de verre). Il n'y a pas d'isolation entre les solives.
Le toit sera à refaire car pas isolé mais étanche.
Sur le plancher courrent des gaines électriques.
Dois je impérativement mettre un pare vapeur avant l'isolant (plaque de fibre de bois et chanvre (200mm) ?

sofi29
Répondre
28/03/2014 16:40

Bonjour Yan,

L'isolation doit être faite entre les solives pour la partie non habitable afin de limiter les déperditions thermiques de l'habitation située en dessous. En effet, si vous posez l'isolant sur le plancher existant, l'espace non isolé entre le plafond et le plancher fera pont thermique et parasitera la performance d'isolation attendu de l'isolant posé en plancher.

Si le comble est ventilé conformément aux règles de l'art, la mise en oeuvre d'un pare vapeur n'est pas forcément nécessaire, sauf si l'habitation est située en zone très froide (température de base inférieure à -15°C ou altitude située à 900m et + en zone H1 définie par la réglementation thermique).

Pour les 20 m2 habitables à créer dans le comble, vous devez vous assurer qu'il n'y aura pas de déperdition en limite avec le comble perdu. Le mur séparatif de la pièce avec le comble devra donc être isolé à l'identique du mur donnant sur l'extérieur.

Pour l'isolation en toiture de cette pièce, en l'absence d'un écran de sous toiture HPV, une lame d'air ventilée minimale de 2cm est obligatoire sous liteaux pour la ventilation de la couverture. Vous ne poserez donc un premier lit d'isolant entre chevrons que s'ils sont suffisamment hauts pour intégrer un isolant ayant un lambda inférieur ou égal à 0.036W/m.K et dont l'épaisseur permettra d'obtenir au minimum R=1.65m2.K/W. Si tel n'est pas le cas, l'isolant complet sera placé sous chevrons.
Complétez alors l'isolation par la mise en place d'un pare vapeur de Sd minimal 18mètres ou par une membrane validée par avis technique assurant à la fois la fonction pare-vapeur et l'étanchéité à l'air. Vérifiez dans l'avis technique de l'isolant choisi, le Sd à prévoir pour le pare vapeur notamment s'il s'agit d'une construction en zone très froide.

Cordialement.


 
Anthony
Répondre
12/09/2013 11:51

Bonjour

J'ai un mur composer de l'extérieur vers l'intérieur; brique de 20 résistance 1.1 + Membrane opt'air+ laine de roche GR32 avec kraft 100mm+lame d'air 2cm+BA13 est ce que j'ai besoin de rajouter un pare vapeur.J'habite dans la loire à 400m d'altitude.

merci par avance

sofi29
Répondre
28/02/2014 20:30

Bonjour Anthony,

Au vu des éléments que vous mentionnez, il n'est pas utile d'ajouter un pare vapeur indépendant au devant de votre laine de verre GR32. Les panneaux doivent seulement être posés de façon continue et bien jointifs pour assurer la continuité thermique sur le mur.

Cordialement.


 
Quentin Chopard
Répondre
20/05/2013 11:30

Bonjour,
Je pars en Bolivie dans 3 semaines dans une communauté pour isoler une maison témoin et trouver des solutions par rapport à l'isolation des maisons. Il faut préciser que je serai a 4.000m d'altitude avec une température de 5-10°C.
Etant donné la pauvreté du pays, les maisons sont en général faites de terre et de paille. Malheureusement la mondialisation a fait qu'ils ont remplacé les toit de pailles par de la tôles qui n'isole rien du tout et donc plonge l'habitat à une température moyenne de 10°C.

Je n'ai jamais fait d'isolation et je cherche à trouver des solutions au plus vite et à apprendre un maximum sur l'isolation. Le problème est que si j'utilise de la paille il sera nécessaire d'avoir un frein-vapeur ainsi qu'un moyen de protéger la paille des incendies et de l'eau. Or, je ne vois pas tres bien quel frein vapeur est naturel et peu cher (de l'enduit à la terre ?)

Je serai honoré que vous m'aidiez à trouver une solution et à me permettre d'avancer et d'aider ces gens défavorisés.

PS : Votre site est juste génial et très intéressant.


sofi29
Répondre
03/09/2013 11:18

Bonjour Quentin,

Les couvertures en éléments métalliques non équipés d'une face anti-condensation ont tendance à "goutter" sur les éléments de structure de la toiture et l'isolation posée. En France, lorsque ces éléments métalliques ne sont pas traités, on interpose un feutre anti-condensation entre l'ossature porteuse de la toiture et les feuilles métalliques de couverture ou on travaille sur la base d'une toiture dite chaude (aucune ventilation de la toiture en sous couverture, isolant pris en sandwich entre les éléments de couverture est le parement avec mise en oeuvre d'un pare vapeur à fort Sd pour empêcher tout passage de vapeur d'eau dans les parois, cloisoirs en pourtour de toiture pour éviter toute entrée d'air dans la toiture).

Lorsque le principe de toiture froide est retenu (toiture ventilée en sous face), une lame d'air minimale de 4cm est laissée en sous face de couverture pour créer la ventilation de la toiture et favoriser l'évacuation de l'humidité qui se crée en sous face de couverture.

Si vous utilisez la paille comme isolant, pour la protection contre les incendies et la régulation de la vapeur d'eau produite à l'intérieur du logement, il faut a minima prévoir un enduit côté intérieur (côté chauffé) des parois. Ce sont généralement des enduits à base de chaux/paille qui sont utilisés en France mais des enduits à base de terre/paille doivent aussi pouvoir assurer ce type de protection.

La difficulté majeure sur vos chantiers est qu'ils se situent en conditions extrêmes du fait de l'altitude de 4000m. Le Réseau Français de la construction en paille a édité un ouvrage sur les règles professionnelles de la construction paille traitant de la mise en œuvre des bottes de paille en tant qu'isolant et support d'enduit. Cet ouvrage pourrait peut être vous aider à trouver des solutions.

Bon courage.

Manouche
Répondre
23/09/2013 12:15

Bonjour, Nouvellement inscrite, pardonnez moi d'avance si le sujet a déjà été traité mais je ne trouve vraiment aucune réponse à mon problème.
Je suis en construction neuve avec charpente traditionnelle. Je veux isoler mes combles aménageables. Je possède déjà l'isolant : panneaux polyuréthane de 80cm, rainuré, bouveté et avec un parement multicouche de chaque côté (un pare vapeur).
Cet isolant est : le TMS (pf), R=3.55 et Lambda=0.023.... Mon projet : je voudrais mettre cet isolant en double couche, entre les pannes intermédiaires. Ca donnerait : Tuiles - Liteaux - Contre liteaux - Ecran sous toiture HPV - Chevron - 2 couches TMS - Pare vapeur indépendant .... le tout tenu par des rails et des montant fixés aux pannes..... Alors questions qui me viennent : 1) Les pare vapeurs intégrés au TMS vont-ils me créer de la condensation ? et créer un point de rosée là ou y faut pas ?. 2)Faudrait-il une lame d'air entre les 2 couches ?..... A savoir : d'après fabricant du TMS si j'entaille ou j'ôte le parement, je risque une déformation de mon panneau ..... ? De plus le TMS n'a pas une grande perméance à la vapeur....Si quelqu'un pouvez éclairer mes chandelles sur comment utiliser mon isolant cela m'aiderait énormément. Merci d'avance


 
Elodie
Répondre
13/05/2013 10:15

Bonjour,
j'ai qqs questions sur l'isolation future de notre grenier (dalle béton, la seule isolation du grenier actuelle est 50mm de laine de verre posée au niveau de la toiture à l'époque + devis réalisés pour projection de flocons -> très cher). Comme nous avons beaucoup d'espace, nous souhaitons isoler directement au niveau de la dalle (donc "sur le béton"), et créer un plancher sur la moitié de la surface dispo pour stockage futur.
Mes interrogations sont les suivantes :
- 1 seule couche épaisse ou double couche croisée ?
- doit-on poser un pare-vapeur au niveau de la future surface "sans plancher"? si oui, dans quel sens ?
- doit-on poser un pare-vapeur au niveau de la future surface "avec plancher"? si oui, dans quel sens ?
D'avance merci à tous pour vos conseils

sofi29
Répondre
03/09/2013 11:39

Bonjour Elodie,

En habitat (bâtiment de faible et moyenne hygrométrie), le pare vapeur est toujours posé du côté chauffé de la paroi. En comble perdu, lorsqu'il est nécessaire, un pare vapeur indépendant et continu est donc posé sur le plancher du comble avant l'isolation (logement situé en climat de plaine - température de base de la région supérieure à -15°C).

Lorsqu'un plancher est prévu au-dessus de l'isolation, le pare vapeur posé sur le plancher du comble avant isolation n'est nécessaire que si l'isolant mis en oeuvre est entièrement couvert par le plancher sur l'ensemble de la surface du comble perdu. Aussi si vous ne prévoyez qu'une surface de stockage de quelques m2 dans votre comble, vous n'avez pas besoin de prévoir un pare vapeur. La vapeur d'eau passant dans le comble par la dalle pourra être évacuée par la surface non recouverte du plancher de stockage.

Côté isolation, la double couche croisée n'est pas forcément nécessaire : la pose peut être faite en monocouche si elle est de qualité, à savoir : les lés d'isolant posés bord à bord bien jointifs et en légère pression l'un contre l'autre pour calfeutrer l'ensemble de la surface à isoler.

Pour la création du plancher de stockage, vous trouverez des informations dans le CPT n°3560-V2 disponible sur le site du CSTB (www.cstb.fr - rubrique Groupes spécialisés puis GS20).

Cordialement.




 
JDub
Répondre
15/04/2013 10:45

Bonsoir,

Nous isolons nos murs en ITI avec une solution brique - enduit type aéroblue pour l'imperméabilité à l'air - isolant en complexe TH32 13+120. Nous serions parti sur le produit classé P2, mais je viens de voir qu'il existe des complexes intégrant un pare-vapeur classé P3. Nous sommes situés en Alsace à 230 m d'altitude. L'utilisation de ce type de complexe classé P3 est t-il une recommandation ou une obligation ? J'ai trouvé ces informations ci-dessous mais j'ai du mal à savoir si il faut être dans les 2 conditions et si nous sommes en zone considérée comme très froide. Merci de votre retour.


Les complexes de catégorie P3 sont destinés aux zones très froides (1) et aux murs revêtus d’un enduit plâtre quelle que soit la résistance
thermique du mur à doubler.
(1) Une construction est considérée en “zone très froide” lorsque la température de base du lieu est inférieure à - 15 °C ou lorsque l’altitude est supérieure à 600 m en zone H1. Le DTU “Règles Th” précise les températures de base en fonction de la situation géographique et de l’altitude.

sofi29
Répondre
03/09/2013 16:08

BonjourJDub,

Les zones climatiques sont définies par la RT2012. Les données climatiques par zones sont définies de façon conventionnelle et sont disponibles sur le site www.rt-batiment.fr (http://www.rt-batiment.fr/batiments-neufs/reglementation-thermique-2012/donnees-meteorologiques.html).
La région Alsace est en zone climatique H1b. Une zone est considérée comme "très froide" dès lors que :
- la température de base du lieu est inférieure à -15°C (ce qui n'est pas le cas de Nancy - ville référence pour votre zone climatique
OU
- lorsque la construction se situe à une altitude de plus de 600m en zone H1 (définie par la RT) : ce qui n'est pas votre cas puisque vous indiquez une altitude de 230m pour votre construction.
Vous n'avez donc aucune obligation à utiliser un parement P3.

Pour information : l'utilisation d'un parement P3 en zone très froide est une obligation et non pas une simple recommandation.

Cordialement.


 
johann
Répondre
15/04/2013 10:45

Bonjour
j'ai un doute sur la faisabilité et le choix des matériaux pour le projet de ma future maison.
Je souhaite réaliser une MOB avec pour constitution des murs de l'intérieur vers l'extérieur : ba13, vide technique pour passage des gaines, pare vapeur (knauf sd30), laine de verre fit32 140mm ou laine de bois 140mm, osb3 9mm, polystyrène expansé rainuré bouveté de 60mm, vide d'air de 20mm et brique de parement de 11cm.
ma construction de mur est-elle saine en terme de vapeur d'eau et de ventilation (risque d'humidité ?) ?
Faut-il passer sur un pare-vapeur de type LDS100 ?
cordialement johann

sofi29
Répondre
03/09/2013 15:06

Bonjour Johann,

Désolée mais il m'est impossible de vous répondre sur la validité ou non du montage sur ces simples explications. Adressez-vous à un bureau d'étude thermique pour faire valider votre montage en prenant en compte les conditions climatiques de votre lieu de construction et les équipements prévus dans votre maison (systèmes de chauffage et de ventilation notamment). Cette étude thermique est de toute façon nécessaire au dépôt du permis de construire (pour tout PC déposé à compter du 1er janvier 2013).

Bien cordialement.


 
jf 59
Répondre
08/04/2013 10:46

bonjour j isole actuellement un atelier sur charpente traditionnelle (chevron 8x6 espacés tous les 45 cm) pour un projet de loft . j ai commencé avec un panneau laine de roche d epaisseur 45 mm entre chevron puis une une laine de verre 100mm nue pose horizontale ,pour terminer une laine de verre 260mm avec kraft soit un toltal d environ 40 cm d iso. cependant je rencontre un probleme de mise en oeuvre pour la laine de 260 mm qui par son poid s eventre sur les suspentes . mon kraft est dechiré a pas mal d endroit. est ce que mon isolation sera bonne malgrés tout? est ce que je dois ajouter un pare vapeur? Merci de votre reponse.

sofi29
Répondre
08/04/2013 17:21

Bonjour jf59,

Je suppose que si vous rencontrez ce type de problème c'est parce que le produit que vous avez posé en 260mm n'est pas un produit semi-rigide. Depuis la sortie du DTA Isolation des combles en septembre 2012, les produits mis en oeuvre en rampants de combles aménagés doivent être semi-rigides (caractéristique certifiée par la certification Acermi). De fait, les produits en rouleaux souples (tels la gamme IBR


 
Thony
Répondre
11/03/2013 10:45

Bonjour,

Est ce que la laine de verre qui est derrière le frein vapeur peut être équipée d'un revêtement "kraft" ou doit-elle être nu ?
Y a t il un risque de double emploi ?
Merci.

Zavax
Répondre
18/03/2013 10:15

Bonjour,

http://www.isover.fr/var/isover/storage/synchronisation/doc/isover/ficheP/membrane_pare_vapeur_hydro_regulant_Vario_Duplex.pdf

j'espère que le lien fonctionne. Sinon, va sur le site d'Isover, tape membrane vario duplex; p 2 du pdf.

kraft ou pas kraft. la membrane fait étanchéité à l'air et pare-vapeur.

Le procédé étant encore peu connu surtout de certains "anciens", quand on est pas du métier, ils savent vite nous mettre le doute...

bon courage


 
JCP
Répondre
18/02/2013 12:30

Bonjour,

En cas d'isolation intérieure, mon point de rosée se situe au milieu de l'isolant (15 cm de laine minérale).
Puis-je supprimer le pare vapeur pour favoriser l'acoustique.
(Parement intérieur bois perforé)

sofi29
Répondre
28/02/2014 20:24

Bonjour JCP,

Pour assurer à la fois l'isolation thermique de votre paroi et la correction acoustique de la pièce, il faudrait prévoir un montage en 1/3 - 2/3 (ou 1/4 -3/4 selon les conditions climatiques du lieu où se situe votre bâtiment).
Pour le montage en 1/3 - 2/3, l'isolant nu posé entre le pare vapeur et le parement perforé doit avoir une résistance thermique représentant le tiers de la résistance thermique globale de la paroi.

Il n'est pas facile de vous répondre très précisément car vous indiquez très peu d'éléments sur le type et la situation géographique de ce bâtiment.

Pour simplifier, pour un bâtiment situé en climat de plaine pour lequel vous partiez par exemple sur une épaisseur totale de laine de 150mm au lambda de 0.035W/m.K en murs périphériques, il faudrait plutôt prévoir de poser 100mm avec R= 2.85m2.K/W contre le mur support puis poser le pare vapeur (Sd>18mètres ou sous avis technique) puis les 50mm de laine assurant la correction acoustique avec au maximum R= 1.40m2.K/W puis enfin votre parement perforé.

J'espère que ces élements seront de nature à vous aider.
Bien cordialement.



 
Jeromehej
Répondre
18/02/2013 12:30

Bonjour.

J'ai une maison de l'ex-constructeur "Cosmos" de 1978 c'est-à-dire une maison à ossature bois (poutre tous les 1m60), les murs extérieurs sont des plaques de béton banché boulonnées, entre ces plaques et le BA13 intérieur il y a 2 couches de laine de verre d'environ 6cm chacune et un film de couleur alu (entre le BA13 et l'isolant) qui, je pense, est un pare vapeur.

Lors de la rénovation de ma salle-de-bain, j'ai du remplacer le BA13 du mur donnant sur l'extérieur par du BA13 hydrofuge. En supprimant l'ancien BA13, le pare-vapeur s'est enlevé en même temps. Sans connaissance sur le sujet, je n'en ai pas remis. Aujourd'hui en lisant de plus en plus d'info sur le sujet, je me rends compte que c'est peut-être une erreur. Pensez vous qu'il faut à tout prix que j'en remette un pour assurer la solidité de l'ossature bois de mon mur SVP ? Ou est ce que la BA13 hydrofuge sert de pare-vapeur en même temps ?

Vous remerciant par avance pour vos réponses.

Cordialement.


 
Ben59
Répondre
28/01/2013 10:30

Ma maison a un étage avec 3 chambre + 1 sdb. Au dessus, les combles non aménagés. Au sol de ces combles, il y a 30cm de flocons de laine de verre. Il y a une aération de faite dans les combles (1 trou de 125 sur les 2 pignons).
La toiture vient d'être refaite avec une sous-toiture HPV.
Magré la sous-toiture respirante et l'aération, il y a énormément de condensation sur la sous-toiture.
Je compte refaire les plafonds des chambres et de la Sdb. La pose d'une membrane pare-vapeur peut-elle solutionner le pb ? Je précise qu'il y a une VMC dans la sdb. Si oui, quelle valeur Sd ?

sofi29
Répondre
04/02/2013 16:36

Bonjour Ben59,

Lorsqu'un écran de sous-toiture est mis en oeuvre, une membrane pare-vapeur doit aussi être posée côté chauffée de la paroi (cf. règles de l'art CPT 3560 www.cstb.fr). Il vous faudra donc prévoir une membrane pare vapeur indépendante et continue situées sous comble. Prévoyez a minima un pare vapeur de valeur Sd > 18 mètres.

Cordialement.

bib44
Répondre
04/03/2013 14:45

Bonjour,
Dans le cadre d'une surélévation à ossature bois, le DTU 31.2 impose une membrane ou autre sur la totalité des surfaces murales et rampantes.
La toiture est pourvue d'un écran HPV. Un plafond de niveau (Isolé lui aussi pour éviter l'effet caisson) est prévu à mi-longueur du rampant, laissant un plénum pour le positionnement de la VMC.
Doit-on isoler et mettre en place une membrane sur les parties de pignons et rampantes correspondantes au plénum, sachant qu'elles font parties intégrantes de la construction? Ou bien est-il possible de ne pas isoler au dessus du plénum et faire passer la membrane sous le plafond de niveau?
Cordialement,
bib44


 
yeti1971
Répondre
03/01/2013 17:00

En ITE (polystyrène) sur des pignons, avec combles aménagés mais pas jusqu'à la panne faitière, faut-il arrêter l'isolation double couche des rampants (avec film hpv) au niveau du plafond du comble aménagé (avec isolation de ce plafond par double couche et pare-vapeur) ou bien isoler totalement les rampants jusqu'à la faitière? dans ce cas, le volume isolé mais non aménagé au dessus du plafond doit-il est ventilé avec la vmc (et où créer l'entré d'air).
Et où doit être poser le pare vapeur dans ce volume: sur les rampants (jusqu'à la faitière) et/ou sur le plafond du comble aménagé?
Si on utilise en plus le vario duplex, faut-il poser le vario duplex ET le pare-vapeur

sofi29
Répondre
04/02/2013 16:19

Bonjour Yeti,

Inutile d'isoler jusqu'à la panne faîtière mais il faut que l'isolation soit continue entre les rampants et le plafond du comble aménagé. Le faux comble (espace restant au-dessus du plafond) doit être ventilé soit par des châtières disposées dans la couverture, soit par des ouvertures de ventilation en pignons.
Le pare vapeur est toujours positionné côté chauffé de la paroi donc côté intérieur dans le cas présent, juste sous l'isolant posé en rampant et en plafond. La membrane Vario peut être posée avec les laines minérales revêtues kraft mentionnées dans l'Avis Technique "Vario Toiture" (cf. AT disponible sur le site www.cstb.fr).

Cordialement.


 
trbp
Répondre
03/01/2013 16:45

batiment ancien en pierre calcaire et chaux avec crépi ciment sur la face extérieure région franche-comté. je désirerais réaliser un isolation extérieure et ne sais quel type d'isolant choisir, le problème étant de ne pas bloquer le transfert naturel d'humidité des murs. j'ai réalisé une isolation sur des pièces se trouvant au nord. doit on la conserver avec une isolation extérieure.

sofi29
Répondre
04/02/2013 16:11

Bonjour trbp,

En terme d'ITE, vous pourriez tout à fait opter pour une isolation sous bardage ventilé mais il faut vous assurer au préalable auprès que ce type de revêtement est autorisé par le PLU de votre commune.
Par ailleurs, une isolation existante par l'intérieur n'empêche pas un complément d'isolation par l'extérieur, il est donc inutile de procéder à la dépose de votre isolation dans les pièces nord. Une bonne rénovation commence par l'isolation, sans omettre la mise en oeuvre d'un système de ventilation pour répondre au besoin de renouvellement de l'air intérieur.
Pour l'isolant à mettre sous bardage ventilé, vous pouvez opter pour divers isolants : minéral (roche ou verre), plastique alvéolaire... Le cahier des prescriptions techniques CPT 3316 exige un isolant bénéficiant d'une certification Acermi, non hydrophile et a minima semi rigide (cf CPT 3316 disponible sur le site www.cstb.fr).

Cordialement.


 
Roland
Répondre
17/12/2012 16:00

je me pose la question de l'intérêt d'un frein vapeur dans le mur de ma future maison, compte tenu des matériaux prévus, à savoir de l'intérieur vers l'extérieur : fermacel (12,5cm), brique thermo+ (20cm), laine de chanvre (10cm), fibre de bois (6cm) et enduit (2cm). Pour une bonne étanchéité à l'air l'architecte me conseille d'en poser un. J'ai un avis contraire d'un professionnel du bâtiment, qui me dit que le frein vapeur pourrait avoir des effets plus tôt néfastes. Qui croire ? Si vous jugez utile la pose d'un frein vapeur, quel type me conseillez-vous. Merci de votre réponse

sofi29
Répondre
17/12/2012 18:06

Bonjour Roland,

Vous êtes en ITE, si l'architecte vous conseille un pare-vapeur c'est pour assurer l'étanchéité à l'air aux jonctions murs/plancher, murs/plafond qui sont très souvent déperditives et que la plaque ne peut assurer qu'à la condition que la pose en soit particulièrement soignée (passages de gaines étanchés -boitiers étanches et adhésifs adaptés pour les gaines plus importantes-, joints à la jonction des plaques et aussi en cueillie de plafond, etc). Vous pouvez opter pour une membrane d'étanchéité à l'air pour paroi maçonnée, pour un enduit spécifique d'étanchéité à l'air des murs maçonnés voire pour un enduit plâtre si l'argument de votre professionnel du bâtiment est de mieux conserver l'inertie de vos murs de brique côté intérieur... mais je ne vois pas quels pourraient être les effets "néfastes" d'un frein vapeur...
Cordialement.


 
thierryb
Répondre
01/10/2012 09:15

Le polystyrène extrudé est étanche au point d'être pare vapeur.
Par contre le pare vapeur empêche la régulation naturelle de l'humidité dans la maison. (le plâtre ,la fibre de bois ,et les enduits contenant de la chaux sont donc plus sains, avec migration de l'humidité de la pièce vers le mur dans son épaisseur, et du mur vers l'intérieur de la pièce s'il fait beau et si on ouvre les fenêtres ,ou si on chauffe.) une maison trop étanche n'est pas saine,il y aura du moisi derrière les meubles là ou la circulation de l'air est moins facile. Si un pare vapeur est installé et qu'il existe une fente dans celui ci par exemple le long de la poutre faitière au niveau du joint,toute l'humidité passera par là et oui cette fois il y aura risque de condensation et de pourriture d'une pièce de charpente importante

sofi29
Répondre
17/12/2012 20:05

Bonjour Thierryb,

Une maison totalement étanche à l'air n'est pas réglementaire car il y a une obligation de renouvellement de l'air intérieur par un système de ventilation régulée (cf. http://www.developpement-durable.gouv.fr/Aeration-Ventilation,12909.html).
Il existe néanmoins des applications où la mise en oeuvre d'un pare vapeur est indispensable pour limiter le transfert d'humidité dans les parois afin d'éviter les risques de condensation et fait partie des règles de l'art (parois ouvertes : combles, mob).
Cordialement.


 
ktaleb
Répondre
14/06/2012 16:15

le par vapeur: bon isolant pour la condensation"superficiel et dans la masse"

régis
Répondre
23/07/2012 10:00

merci pour cet article sur les pare-vapeur .Toutefois cela ne nous dit pas si nous pouvons superposer sur des panneaux rigides type polystyrène extrudé
un plancher type panneaux de particules bois "'aggloméré bois comprimé" sans problèmes de ressuage ou condensation dans cet amalgame.Faut-il interposer un feutre ou tout autre matériau déroulé entre l'isolant et le plancher?MERCI DE nous répondre si vous le savez.
Cordialement.
Régis

jpb
Répondre
05/11/2012 09:45

pour répondre à Régis, il faut savoir ce qu'il y a dessous, (vide sanitaire?) et la destination de la pièce au dessus.
en tout état de cause, si une barrière contre la vapeur est à prévoir, elle est nécessairement du côté chaud.
Affirmer que le polystyrène extrudé est étanche à la vapeur d'eau est ..téméraire! Mais dans l'emploi courant en isolant sous dallage,(ou sous plancher chauffant), il n'y a pas lieu de prévoir un pare vapeur
Pour des panneaux de particules sur un isolant, prévoir un panneau de classe CTBH ou , plus luxueux, un panneau de type OSB
je serais curieux de savoir sur quoi sont vissés les panneaux de particules


 
Ajouter un commentaire