Comment choisir un isolant pour les murs

Le 19/10/2012

Avec 16% des déperditions de chaleur qui passent par les murs, l’isolation des murs est la deuxième priorité en rénovation après l’isolation de la toiture. Les caractéristiques techniques de l’isolant sont déterminantes pour garantir la qualité de l’isolation des murs dans le temps (éviter le tassement) et assurer la satisfaction de l’occupant (confort, espace habitable et économies d’énergie).

Quel type d’isolant pour les murs ?

Il n'y a pas d’isolant unique pour toutes les applications (toiture, murs, sols). Certains isolants de par leur nature, leur fabrication, leurs caractéristiques, leurs performances et leur présentation (rouleaux, panneaux ou vrac) ont des applications plus ou moins dédiées. Ainsi un isolant pour les murs devra présenter une tenue mécanique indispensable pour prévenir le tassement de l’isolant dans le temps. Ne vous trompez donc pas de produit en mettant en œuvre sur vos murs un isolant pour les combles perdus (généralement souple) destiné à une application horizontale ! La semi-rigidité des produits est certifiée par le certificat Acermi du produit.

En dehors de ces caractéristiques à vérifier au cas par cas et produit par produit, la liste ci-après synthétise les différentes familles de produits qui correspondent a priori pour l’isolation des murs : la laine de verre, la laine de roche, la laine de chanvre, le polystyrène PSE, la plume de canard, le polyuréthane, la laine de bois, la laine de lin, la laine de coton et les textiles recyclés.

Voir le tableau complet des isolants par application

Quelle résistance thermique viser pour l’isolation des murs ?

Comme pour toutes les parois, il faut choisir un isolant qui présente les valeurs de performance qui répondent à la Réglementation Thermique en vigueur pour le neuf et, à la fois à la Réglementation par élément (ou RT Existant) et au crédit d’impôt pour l’isolation lors d'une rénovation .

En matière d’isolant, la performance se mesure par la résistance thermique (R) qui dépend de la conductivité du produit (ou lambda) et de l'épaisseur choisie. Pour la RT 2005, le niveau d’exigence pour l’ isolation des murs se situe à R >= 2,8 m2K/W. Avec les niveaux d’exigences imposés par la RT 2012 et si l’on cherche à obtenir un bâtiment économe en énergie ou labellisé Bâtiment Basse Consommation (BBC) , il faut augmenter ces résistances thermiques de 1,5 à 2 m2K/W soit une résistance thermique minimum
R= 4 m 2 K/W.

Préserver au maximum l’espace intérieur

Dans le cas d’une isolation des murs par l’intérieur , le choix d’un isolant pour les murs sera également guidé par le souhait de préserver au maximum l’espace habitable. Plus l’isolant est épais, plus il isole mais plus la surface de la pièce s’en trouve réduite. Vous opterez donc pour un isolant dont la conductivité thermique vous permettra à la fois d'avoir la résistance thermique la plus forte et l'encombrement le plus faible afin d'optimiser votre surface habitable (voir rapport entre résistance thermique et épaisseur de l’isolant ).

Les produits minces réfléchissants (PMR, dits aussi isolants minces ) lorsqu'ils sont mis en œuvre seuls ne peuvent répondre aux exigences de la réglementation thermique. Le CSTB les classe comme compléments d’isolation (GS20 – www.cstb.fr) .

92 commentaires :

jeje
Répondre
16/01/2017 15:00

bonjour je suis sur le point de faire batir une maison en brique je vais effectuer mon isolation tout en respectant la rt 2012 le constructeur met de la laine de verre gr 32 en 120 ep sans metttre de menbrane a lair moi je voulais mettre de la gr 32 en 140 ep et mettre une membrane quand pensez vous est une bonne idee merci

 
EM
Répondre
19/12/2016 15:00

Bonjour,

Nous venons d'emménager dans un appartement qui est assez bien isolé. Mais les armoires qui sont encastrées dans chaque chambre sont gelés! En fait les armoires sont contre le murs extérieurs (toujours sur 2 cotés). Or il ne fait pas plus que 10 degrés dans chaque armoire. Comme nous sommes en plein hiver, on aimerait isoler au plus vite. Sur les 2 côtés de chaque armoire il y a un espace d'environ 10cm entre le mur et le caisson de l'armoire. Nous avons pensé y glisser de la laine de verre ou la laine de roche. Qu-en pensez-vous?
Merci d'avance pour vos conseils.

sofi29
Répondre
20/12/2016 18:08

Bonjour EM,

Il est curieux que la température soit aussi basse dans ces armoires si le reste de l'appartement est correctement isolé... Cet appartement aurait-il été thermiquement conçu ou rénové en omettant d'isoler suffisamment les murs des placards?

En tout état de cause, vous avez tout intérêt à isoler ces armoires sous peine d'avoir de l'humidité dans vos vêtements et à terme, des moisissures sur les parois intérieures des armoires.

C'est en laine de verre que vous pouvez trouver les lambdas les plus faibles pour une laine minérale, soit 0.032 à 0.030W/m.K (pour la plus performante).
Avec 100mm de laine de type GR32 (laine impérativement semi-rigide pour une application verticale), vous obtenez une résistance thermique R=3.15m2.K/W, ce qui est plutôt une forte performance en rénovation. Prévoyez de recouvrir les rouleaux semi-rigides à l'aide d'un parement car les laines ne sont pas faites pour rester apparentes (plâtre, lambris... ).

Enfin, ne surcharger pas vos armoires car c'est le meilleur moyen pour rencontrer des désordres en le faisant blunk

Cordialement.

EM
Répondre
16/01/2017 15:00

Super, merci beaucoup pour votre aide!

Excellente journée


 
Briveridje
Répondre
19/12/2016 15:00

Bonjour, nous avons besoin de conseil SVP! Nous sommes entrain de rénover une ancienne maison et avons mît de la laine de verre de 3cm sur les murs mitoyens et ensuite pare-vapeur! Depuis 1 semaine nous essayons de chauffer un peu (7 degré actuellement ) et nous avons remarqué que de la condensation est arrivée sur le pare vapeur et que l isolation est trempée ...
Notre question est : devons nous mettre un pare-vapeur sur des mur mitoyens ? Est ce que c est cela qui nous fait avoir de la condensation étant donné qu il fait plus froid chez nous que chez les voisins ? Est ce que d une fois que notre maison sera chauffée comme il faut se problème va disparaître ? Sur les autre murs qui donnent à l extérieur nous n avons pas se problème ....merci d avance pour votre aide


 
loud
Répondre
12/12/2016 15:00

bonjour le prix moyen au m2 de la solution optima svp ?


 
ISabelle
Répondre
14/11/2016 15:00

Bonjour,
Je suis fraîchement propriétaire et l'hiver arrivant je m'aperçois que sur deux des murs de ma chambre il y a des la condensation.
Il s'agit des murs donnant sur l'extérieur. Le même phénomène est observé dans mon dressing.
Aussi à ce jour, je m'interroge sur les travaux à envisager pour isoler thermiquement ma chambre, laine de verre + placo ou isolant mince + placo.
Les murs sont actuellement peints et recouverts de fibre de verre.
Je souhaite dans la mesure du possible ne pas trop empiéter sur la surface de ma chambre.
Vous en remerciant d'avance.

MarcIsover
Répondre
15/11/2016 15:28

Bonjour Isabelle,

La condensation est créée par le contact de l’humidité contenue naturellement (en proportion variable) dans l’air ambiant avec une paroi froide.

Deux facteurs principaux permettent d’y remédier :

- Installer une VMC adaptée (que l’on aura soin d’entretenir régulièrement) pour réguler le taux d’hygrométrie et également une meilleure qualité de l’air en assurant son renouvellement.
- Isoler en visant la plus forte résistance thermique R possible en mettant en œuvre des isolants dont le R est certifié par un ACERMI (organisme indépendant Association pour le CERtification des Matériaux Isolants).

Compte tenu de vos contraintes tout à fait compréhensibles d’épaisseur, votre intérêt est d’employer un isolant à faible Lambda (ou conductivité thermique) et ceci dans la plus forte épaisseur possible en fonction de vos possibilités.

Une laine minérale type GR32 ou encore Multimax respectivement en lambda 32 et 30 sont ce que l’on trouve de plus performant actuellement dans le domaine des laines minérales qui ont des propriétés thermiques et acoustiques. La pose de cet isolant influe ensuite sur sa performance. Une pose continue et jointive des lés dans le cadre du système Optima murs permet une différence de performance de 45 % par rapport à une pose entre montants métalliques. L’épaisseur mise en œuvre sera fonction de vos possibilités techniques. Un GR32 en 75 mm a un R=2.35 m².K/W., le R est de 3.15 m².K/W en 100 mm (Plus le R est élevé, plus le matériau est isolant).

Le parement en plaque de plâtre pourra être choisi pour ses propriétés à isolation acoustique renforcée (plaque avec la face cartonnée de couleur bleue type Placophonique®) toute indiquée dans une chambre afin de contribuer à un environnement calme pour des nuits paisibles.

Bien cordialement


 
Renov83
Répondre
03/10/2016 15:00

Bonjour,
Nous sommes venons d’acquérir T3 de 58 m2. Le diagnostique nous conseille d'isoler les murs extérieurs (par l'interieur ) mais nous ne savons pas quoi choisir...
Nous avons 3 mur exterieurs sur 4 et souhaitons se qui pourrait donc prendre beaucoup de place. Les murs sont trés epais et en pierres de tailles, nous sommes sur la cote dans le 83, nous pensions donc que nous pourrions mettre quelque chose de pas trop epais... auriez vous des conseils pour nous ?
Tres cordialement.


 
Boissy
Répondre
12/09/2016 15:00

Bonjour,
Merci de bien vouloir nous aider dans le choix d'un isolant thermique à mettre sous les fenêtres, lesquelles sont mises dans un mur en pierre réduit de moitié à leurs endroits.Ceci afin d'éviter que le mur ne coule de l'eau en hivers lors des gelées.
Cordialement


 
destee
Répondre
05/09/2016 15:00

Bonjour,

J'ai un projet de construction dans le var (Fréjus) d'une maison contemporaine a toit terrasse en r+1 et garage accolé (le toit de ce dernier sera accessible).
Les étés sont très chauds içi et durent presque 4 mois. Je cherche le meilleur compromis pour la construction afin d'optimiser le confort d'été.

Je pense construire en brique rouge mais hésite encore entre une ITE et une ITI. Pourriez vous s' il vous plait m'indiquer les matériaux a privilégier dans un cas comme dans l'autre svp ainsi que tout conseil qui vous paraîtrait utile.

Je vous remercie beaucoup par avance.
Bien cordialement

sofi29
Répondre
09/09/2016 17:58

Bonjour Destee,

Votre sujet est très large et ne peut être traité par quelques lignes sur ce site blunk Aussi, je vous donne ci-après quelques pistes de réflexion pour vous aidez à affiner votre projet :

Optez pour une construction bioclimatique http://www.toutsurlisolation.com/...le-neuf/Maison-ecologique-maison-BBC. Le confort d'été nécessitant d'avoir une bonne inertie thermique du bâti, l'isolation par l'extérieur serait sans aucun doute un plus. Ce choix étant fait à la conception du projet, son coût est optimisé par rapport à une ITE en rénovation nécessitant quelquefois des travaux d'allongement de la toiture...

Puisque vous optez pour une toiture terrasse, une toiture maçonnée, impérativement isolée par l'extérieur, permettra également de bénéficier de l'inertie de la dalle. Sa végétalisation serait un plus si votre budget le permet.

Si toutefois vous vous décidiez pour une maison à ossature bois, il sera important de rapporter de l'inertie dans le bâti par la mise en oeuvre de planchers béton, de cloisons séparatives "lourdes", d'un puits provençal (également intéressant en maison maçonnée) ...

Enfin de point de vue de l'isolation, visez des résistances thermiques fortes pour toute l'enveloppe du bâti y compris pour les parois vitrées et les portes donnant sur l'extérieur. Plus l'enveloppe externe du bâti est isolée, plus le bâtiment est économe en énergie. Elle permet de plus de limiter les investissements en équipement de chauffage et/ou refroidissement.

Les ouvertures comportant des vitrages à isolation renforcée et facteur solaire adapté à la zone géographique devront également être protégées par des occultations solaires externes afin d'éviter l'échauffement de l'air intérieur par le rayonnement solaire sur les vitrages (casquettes, volets à lames orientables, végétalisation des abords, etc.)

Du côté de la ventilation, une ventilation à débit d'air variable permet également d’assurer l’hygiène (ventilation) et le confort thermique des occupants (climatisation).

Enfin, n'hésitez pas à rencontrez un bureau d'étude thermique afin d'affiner avec lui votre projet. Vous aurez de toute façon besoin d'une étude pour le dépôt de permis de construire afin d'attester que le projet répond aux exigences de la RT2012. Vous pouvez trouver sous ce lien, quelques propositions de solutions à mettre en oeuvre selon la région et le mode de chauffage choisi : https://www.isover.fr/sites/isove...1F97982D21A84E72813956C95E6AA07C.pdf

Vous trouverez également des informations sur les labels supérieurs et notamment sur le Bâtiment à Energie Positive (BEPOS) sur le site www.effinergie.org

Bonne lecture et bonne réflexion happy


 
YOH
Répondre
05/09/2016 15:00

bonjour ,à vous .

Un isolant en laine de verre appuyé sur une paroi en bois à l'intérieur d'une chambre peut-elle être mise entre montants en bois ,où bien en métal .? qu'est-ce qui revient le moins cher et est le plus facile à monter ?
en effet je souhaiterais recouvrir la laine de verre avec plaques de triply à la place du placo- plâtre monté sur rails en métal .
pourriez-vous me dire ce qui est préférable pour une maison ossature bois reprise sur ancienne structure en bois .
Merci de bien vouloir me répondre ,quant au coût,et aussi au point de vue écologique (résine contenue dans le triply ).et aux problèmes respiratoires qui pourraient survenir .
Bien cordialement


sofi29
Répondre
09/09/2016 19:00

Bonjour Yoh,

Si votre maison est à ossature bois, optez pour une laine semi-rigide à insérer entre les poteaux de structure et n'hésitez pas à fixer un second lit de laine afin de réduire le pont thermique induit par l'ossature bois. Vous gagnerez tant en isolation thermique qu'en isolation acoustique.

Pour la mlse en oeuvre, il faut savoir que lorsque l'isolation est entrecoupée par des montants (bois ou métal), ces montants pénalisent la performance globale d'isolation par le pont thermique qu'ils induisent, plus ou moins important selon la nature des montants. Par exemple, une laine posée entre montants métalliques voit sa performance globale d'isolation thermique diminuée de 45%. Il est donc important que l'isolant soit posé en continu à l'arrière des montants ou à l'arrière d'une ossature métallique tel que le propose par exemple le système Optima Murs.: https://www.isover.fr/mon-projet/...emes-stars/pour-les-murs-optima-murs

Vous pourrez trouver des exemples de solutions d'isolation de maisons à ossature bois sous ce lien : https://www.isover.fr/sites/isove...B3824E979ACB46E1B346EE6C5D16EE27.pdf

Pour le parement intérieur, si vous optez pour des plaques d'OSB, choisissez des plaques à rainures et languettes pour avoir une continuité du parement intérieur. Avant la pose du parement, n'omettez pas de poser une membrane pare vapeur telle que l'exigence les règles de l'art en maison à ossature bois (DTU 31.2). Sa résistance à la diffusion de vapeur d'eau est fonction du revêtement extérieur (Sd ? 18mètres ou membrane hygrorégulante sous Avis Technique) s'il s'agit d'un bardage ventilé, Sd ? 90 mètres s'il s'agit d'un bardage non ventilé ou d'un complexe d'isolation sous enduit). Il faut tenir compte du type de revêtement extérieur et se reporter, le cas échéant, à son Avis Technique de mise en oeuvre (http://www.cstb.fr/evaluations/atec-et-dta/rechercher.html).

Je ne peux vous répondre sur les composants précis d'un OSB. Mieux vaudrait contacter directement le fabricant du produit que vous envisagez d'utiliser. Sachez toutefois que le Règlement Produit de Construction impose un classement sanitaire des produits par rapport à l'émission de polluants volatils et le niveau d’émission du produit est indiqué par une classe allant de A+ (très faibles émissions) à C (fortes émissions).

Enfin, le prix de la solution d'isolation va varier selon l'épaisseur de laine choisie pour assurer cette isolation complémentaire. Il faut compter de l'ordre de 45-46€/m2 pour un doublage réalisé avec un isolant de type GR32 d'épaisseur 45 à 100mm mais ces prix incluent le parement en BA13 et non un OSB + la pose puisqu'il s'agit de prix fourni/posé. N'hésitez donc pas à faire 2 à 3 négoces différents pour comparer les prix et faire jouer la concurrence en fonction du volume de produits à vous fournir.

Bons travaux happy


 
remi555
Répondre
01/08/2016 15:00

Bonjour, niveau isolation au froid c'est très bien mais par contre il fait vraiment chaud en été. Pour le moment les murs extérieur n'ont pas encore été couverts, ils sont en parpaing. Est-ce qu'on pourrait mettre quelque chose comme un crépi particulier ou autre qui bloquerait la chaleur ?
Merci

sofi29
Répondre
09/09/2016 19:57

Bonjour Rémi555,

Le confort d'été ne résulte pas seulement de l'isolation mise en oeuvre blunk Vous trouverez sous ce lien, un article sur l'inertie thermique du bâtiment et sur les paramètres entrant en jeu pour une bonne gestion du confort d'été : http://www.toutsurlisolation.com/...lation-thermique/Inertie-du-batiment

Vous trouverez également des pistes de réflexion au travers de cet article : http://www.toutsurlisolation.com/...tion-quelles-solutions-pour-l-eviter

Enfin, pour le crépis extérieur, évitez de préférence les coloris sombres qui captent beaucoup plus la chaleur que les les coloris clair. Et pour l'aménagement extérieur, prévoyez des protections solaires extérieures pour les fenêtres et portes fenêtres (stores extérieurs ou volets à lames orientables), une végétalisation des abords de la maison avec des végétaux à feuillage caduque, la mise en oeuvre d'une terrasse couverte.... Cela dépendra du budget dont vous disposez blunk

Bonne lecture happy



 
Ale17
Répondre
11/07/2016 15:00

Bonjour,
Les combles aménagés de ma maison sont faiblement isolés. Entre les chevrons sont mis en force des panneaux de polystyrène expensé de 80 mm d'épaisseur. Sur l'ensemble un habillage lambris bois y a ete fixé.
Est il possible de doubler l'isolation existante par de la laine de verre des panneaux en conservant le lambris bois ?
Quelles sont vos conseils ?
Merci à l'avance.
Bien cordialement.

sofi29
Répondre
09/09/2016 20:21

Bonjour Ale17,

Un polystyrène expansé entre chevrons ne permet pas d'épouser les variations dimensionnelles du bois. Il aurait mieux valu qu'il soit posé en continu en sous face des chevrons pour jouer à plein son rôle isolant.

Mieux vaudrait donc procéder à la dépose des lambris pour refaire une isolation plus performante. De plus, le bois n'aime pas être confiné sad et les lambris ne permettent pas d'obtenir l'étanchéité à l'air requise en isolation de combles aménagés.

Pour la réfection de votre isolation, veillez à poser une laine de faible lambda entre les chevrons (lambda inférieur ou égal à 0.036W/m.K conformément aux exigences du CPT 3560-V2 (http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3560-v2.pdf ). L'épaisseur mise en oeuvre entre chevrons doit impérativement ménager une lame d'air ventilée d'au moins 2 cm sous les liteaux portant la couverture. Donc, si les chevrons ont une hauteur de 8cm, alors vous ne pouvez poser qu'une épaisseur d'isolant de 60mm (Isoconfort 32 R= 1.85m2.K/W ou équivalent) car la résistance thermique mise entre chevrons ne doit pas être inférieure à R=1.65m2.K/W.

Pour information, dès lors que vous faites des travaux d'isolation en rénovation, la réglementation thermique pour les bâtiments existants impose une résistance thermique minimale R=4m2.K/W en rampants de combles aménagés mais pour votre confort comme pour les économies d'énergie, compléter l'isolation par la mise en oeuvre sous chevrons d'une isolation permettant d'obtenir une résistance thermique globale R>6m2.K/W, soit un isolant de résistance thermique minimale R=4.15m2.K/W (si laine de verre, au choix, Isoconfort 32 en 140mm R=4.35 ou GR32 en 160mm R=5m2.K/W).

Complétez votre isolation par la mise en oeuvre d'une membrane pare vapeur (Sd> 18 mètres ou membrane hygrorégulante sous avis technique). Puis poser enfin le parement de votre choix (plaques de plâtre de type BA13 ou nouveau lambris).

Cordialement.

sylvain
Répondre
25/07/2016 15:01

hélas non il faut garder le même produit et puis 8 cm cela et déjà pas mal.


 
Camzo
Répondre
16/05/2016 15:01

Bonjour
J'habite une maison de 170 M2 en parpaings de 20 cm isolé en laine de roche de 75mm sur rail + BA 13 la laine de roche est souple et je pense qu'elle n'est pas de bonne qualités, elle doit s'affaisser, le mur extérieur est resté en parpaing nu pas d'enduis je dois l'habiller avec les briquettes d'origine, ma question est ne serait il pas préférable de mettre un isolant mince type polystyrène 20mm pour gagné un peu en énergie.
J'ai lu dans vos réponses plus bas qu'il ne fallait pas isolé des 2 côtés mais dans mon cas ? Que risque t'on , condensation ou autre qui produirait de l'humidité
Merci de votre réponse
Slt

La hauteur sous plafond est de 3m


 
Jeremy
Répondre
25/04/2016 15:01

Bonsoir. Je suis en train d amenager mes combles. J ai des fenetres neuves en dormant de 100. Que pensez vous d isoler avec 80mm de polysterenes+BA13?
Cordialement

Jeremy
Répondre
02/05/2016 15:01

Ou 80 mm de laine de bois en panneau semi rigide afin de passer mes gaines electriques plus facilement?


 
Meriemhla
Répondre
25/04/2016 15:01

Bonjour,
J'ai un site en rénovation, au décapage du revêtement mural en bois, le mur mitoyen (voile en BA) montre des remontées capilaires et des signes d'humidité. quelle process d'isolation dans ce cas ? doubler la cloison en briques? enduit platre? laine de verre ? de roche?
Bien à vous


 
rafa66
Répondre
04/04/2016 15:01

bonjour
je viens d'acheter une maison en panneau de beton cellulaire construite en 96 si je ne me trompe, eppaisseur des mur de 200 mm
l'ancien propriétaire m'a assuré que de cette façon aucun isolant n’était nécessaire mais je me rend compte maintenant que c'est loin d'etre le cas, avec tres peu d'inertie thermique aussi (rapide a chauffer mais aussi rapide a refroidir ensuite )

je pense donc refaire une isolation par l’interieur (l’extérieur n’étant pas possible malheureusement )
je penche pour des panneau de laine de roche en 100 mm plus BA13 sur rail et fourrure si je ne me trompe pas sur le nom
y a t'il des précautions particulières a prendre avec ce matériau ? y a t'il aussi plusieurs type de panneau plus ou moins isolant ?

merci d'avance rafa

sofi29
Répondre
08/04/2016 15:36

Bonjour Rafa,

Avec une résistance thermique R de l'ordre de 1.75 m2.K/W, les blocs en béton cellulaire de 20 cm d'épaisseur sont des blocs à isoler, soit par l'intérieur, soit par l'extérieur pour du bâtiment à haute performance énergétique. Pour information en 2000, la réglementation thermique en vigueur permettait de compenser la faiblesse d'isolation d'une paroi en prévoyant une forte résistance thermique sur une autre paroi (par exemple : moindre R des murs compensé par un fort R en combles).

Aujourd'hui, en rénovation, la RT pour les bâtiments existants obligent à viser R= 2.30m2.K/W au minimum lorsque l'on réalise des travaux d'isolation. Toutefois, si vous souhaitez que vos travaux soient éligibles au crédit d'impôt (CITE) ou à un Eco-PTZ (éco prêt à taux zéro) voire pourvoir bénéficier du cumul de ces 2 dispositifs, il vous faut viser un R mini de 3.70m2.K/W (entre autres obligations, les travaux doivent être réalisés par une entreprise bénéficiant du critère de qualité RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) et vous devez au moins faire isoler 50% de la surface totale des murs donnant sur l'extérieur).

Pour la mise en oeuvre de votre isolation, comme vos murs doivent être enduits plâtre à l'intérieur, je vous conseille d'ajouter une membrane hygrorégulante entre l'isolant et la plaque de plâtre afin de limiter les transferts d'humidité en hiver dans les parois (membrane de type Vario Xtra à plage de Sd étendue 0.4 à 25 mètres).

L'isolant mis en oeuvre doit être certifié semi-rigide pour avoir la résistance mécanique suffisante et nécessaire pour ce type d'isolation en paroi verticale.
L'isolant doit être posé de façon continue sur l'ensemble de la paroi (une pose entre montants engendre une déperdition de 45% de la résistance thermique mise en oeuvre). Pour limiter au maximum l'encombrement de l'isolation sur la surface habitable, visez une laine au lambda < à 0.035W/m.K. Les lambdas des produits en laine de roche spécifiques mur varient de 0.033 à 0.037W/m.K. Pour obtenir le R mini requis de 3.70m2.K/W pour pouvoir bénéficier des aides fiscales, il vous faut par contre opter au minimum pour une épaisseur de 125mm d'isolant.

Cordialement.


 
michael88650
Répondre
21/03/2016 15:00

Bonjour
Je viens d'acheter une maison de 1985.
Les murs exterieurs sont maçonné en agglo de 28cm.
Il y a actuellement comme isolation 2cm de polystyrène contre l'agglo puis de la brique de 5cm maçonné contre le polystyrène.
Cette brique est ensuite recouverte de plâtre.

Je veux refaire une cloison ba13 (monté sur lisse et fourrure)pour refaire complètement l'électricité et en profité pour isolé mais en gardant une épaisseur la plus petite possible.

Quelles sont les différentes solutions qui s'offre a moi ?
Merci d'avance

sofi29
Répondre
08/04/2016 16:17

Bonjour Michael,

La résistance thermique R actuelle des panneaux de polystyrène de 2 cm varient de 0.50 à 0.60 m2.K/W suivant qu'il s'agit de polystyrène expansé ou extrudé (le plus performant) et était certainement moindre il y a 30 ans.

En rénovation, dès lors que l'on réalise des travaux d'isolation, la résistance thermique minimale à mettre en oeuvre pour respecter les exigences de la Réglementation Thermique pour les bâtiments existants (RT par élément), obligatoire est R=2,30 m2.K/W (http://www.rt-batiment.fr/fileadm...05/pdf/arrete_3_mai_2007_R131-28.pdf ).

De fait, pour obtenir cette résistance thermique, mieux vaudrait prévoir un isolant dont le R respecte a minima cette obligation, soit 75 mm d'une laine minérale au lambda de 0.032 W/m.K (telle le GR32 par exemple R=2.35 ou 60 mm d'une laine au lambda de 0.030 W/m.K, R= 2).

Vos murs étant enduits d'un plâtre, je vous conseille d'opter pour la mise en oeuvre d'une membrane pare vapeur hygrorégulante de type membrane Vario Xtra (Sd large variant de 0.4 à 25 mètres) ou équivalent afin de limiter les risques de condensation dans l'épaisseur de ces parois multicouches blunk

Si votre habitation est située en climat de montagne (température de base inférieure à -15°C ou altitude supérieure à 600m), je vous conseille de faire réaliser une étude hygrothermique. Elle prendra notamment en compte les conditions climatiques de votre zone d'habitation et les systèmes de chauffage et ventilation afin de déterminer la valeur de R minimale possible à mettre en oeuvre et le type de pare vapeur à positionner dans ce complexe.

Cordialement.


 
Simon86
Répondre
07/03/2016 15:00

Bonjour, nous sommes sur le point de faire construire et l'étude thermique nous indique de la lainne de verre GR32 en 85mm (R de 2,65)
Cela sera couplé avec une brique bvg thermo 2 (R de 1,15)
Sachant qu’avec la norme RT 2012 le R mini du mur et de 4 comment et il possible que le dossier soit validé?
J’hésite à leur faire installer de la 100 voir 120, qu'en pensez vous?

Cordialement blunk

anthony76
Répondre
11/04/2016 15:00

en général on utilise actuellement une GR32 de 120 dans toutes les constructions de constructeurs actuel voulant se référer à la norme actuel le bureau d'étude donne la marche à suivre mais rien ne t'empêche de prendre les devant et de mettre une épaisseur supplémentaire tendant l'isolant des maisons en 2020 vers un R de 8

sofi29
Répondre
08/04/2016 18:42

Bonjour Simon86,

La RT2012 n'impose pas de résistance thermique minimale par type de parois. Elle impose une obligation de résultats en matière de consommation maximale d'énergie (Cepmax), de besoin bioclimatique (coefficient Bbiomax caractérisant la capacité du bâti à être confortable et performant indépendamment des équipements prévus) et le confort d'été (Tic).

Les valeurs de R= 4m2.K/W en murs et sols et R= 8m2.K/W en toiture pour tout bâtiment neuf conforme à la RT2012 sont des valeurs recommandées par l'association Effinergie pour la construction d'un bâtiment à basse consommation (c'est sur la base du label BBC qu'a été élaborée la réglementation thermique RT2012) mais en aucun cas elles sont obligatoires.

En fait, si votre PC a été accepté c'est sans doute que les équipements mis en oeuvre dans votre projet permettent de valider la conformité RT2012 blunk
Il est clair néanmoins que votre intérêt est que l'enveloppe du bâtiment soit la plus performante possible pour limiter les besoins en énergie du bâtiment. (le coefficient Bbio est normalement fait pour cela :/). Passer avec un GR32 en 100 mm serait donc plutôt mieux afin d'obtenir R> 4m2.K/W d'autant plus que les exigences seront plutôt de R minimum = 5m2.K/W pour les bâtiments à énergie positive.

Cordialement.


 
BOQ
Répondre
07/03/2016 15:00

Bonjour,
Nous venons d'acheter une maison datant de 1952 en bord de la mer qui ne possède aucune isolation. Nous aimerions profiter de cette maison été comme hiver mais cela n'est pas possible actuellement. Nous avons fait appelle à des artisans pour l'isolation. Pour ne pas perdre de l'espace a l'intérieur il nous a été conseillé de mettre 750mm de laine de roche + BA13 collé cela est-il suffisant pour une maison que nous occuperions l'été et les weekends l'hiver ?
Merci d'avance pour votre réponse,
Cordialement


 
Oliv59
Répondre
15/02/2016 15:01

Bonjour, je viens d'acheter une vieille fermette à retaper, il faut tout isoler, à l'étage la toiture est neuve mais il faut isoler la sous toiture pour pouvoir aménager les combles, que dois je mettre comme isolant ? Et pour le bas j'ai des murs en briques recouvert de plâtre, avec quoi me conseillez vous d'isoler ? Merci beaucoup.

sofi29
Répondre
26/02/2016 12:02

Bonjour Oliv59,

La rénovation d'un tel bien pour y habiter doit être pensée dans sa globalité et pour la qualité de l'air intérieur, vous devez profiter de ces travaux pour faire poser un système de ventilation maîtrisée afin d'assurer le renouvellement suffisant et nécessaire de l'air intérieur. Notre mode de vie actuel fait que nous produisons beaucoup de vapeur d'eau dans l'ambiance intérieure aujourd'hui or aucun système d'isolation ne peut gérer l’excès d'humidité. Par ailleurs, les études sur la qualité de l'air intérieur tendent à montrer que l'air intérieur est très régulièrement plus pollué que l'air extérieur.

Pour l'isolation de la toiture, la mise en oeuvre va dépendre de la nature de la sous toiture : comporte-elle ou non un écran de sous toiture ?
- avec écran de sous toiture, s'assurez qu'il est HPV (Haute Perméabilité à la Vapeur d'eau). Si oui, vous pouvez poser votre isolation contre cet écran. Si non, il faut impérativement laisser une lame d'air ventilée d'au minimum 2 cm (en tenant compte de la reprise d'épaisseur de l'isolant) en sous face de l'écran, lame d'air continue sur toute la hauteur des rampants .
- sans écran, ménager une lame d'air ventilée et continue d'au minimum 2 cm sous les liteaux support de couverture entre la couverture et l'isolation.

Pour l'isolation, optez pour un isolant semi-rigide et de faible lambda afin d'optimiser la surface habitable du comble aménagé. A épaisseur égale d'isolant, plus l'isolant est de faible lambda, plus sa résistance thermique est élevée. Il vous faut a minima viser R=6.50 m2.K.W pour pouvoir bénéficier du crédit d'impôt (vous pouvez retrouver les informations sur le CITE dans la page dédiée à cette aide fiscale). Si vous recherchez une isolation thermique et acoustique, optez pour un isolant fibreux (laine végétale, animale ou minérale). Si vous optez pour une laine de verre, tout à fait adaptée à ce type de travaux, visez si possible une laine au lambda de 0.032 W.K/W .

N'oubliez pas de faire poser une membrane pare vapeur en sous face de l'isolant pour la régulation de la vapeur d'eau dans les parois. Etanchée à l'aide des adhésifs et mastic adaptés, elle permettra de réaliser l'étanchéité à l'air des parois pour lutter contre les fuites d'air parasites qui pénalisent le rendement de la ventilation et accroissent la consommation d'énergie.

Pour les murs, s'ils sont sains, vous pouvez isoler directement à leur contact. S'il y a un risque d'humidité par remontées capillaires, il vous faut ménager une lame d'air afin de laisser les murs gérer seuls leur hygrométrie. Vous trouverez dans ce guide en lien, une façon de créer cette lame d'air : https://www.isover.fr/sites/isove...C10424DBD281CB8233C7C6D_2014_109.pdf
L'isolant doit être posé de façon continue à l'arrière de l'ossature. Une pose entre montants métalliques génère un pont thermique à chaque montant.

Par ailleurs, comme vos murs sont recouverts de plâtre, afin de ne pas avoir à piquer ce plâtre, je vous recommande de poser une membrane hygrorégulante au devant de votre isolation. Elle permettra de réguler la migration de la vapeur d'eau afin d'éviter tout excès d'humidité dans les parois (pare vapeur en hiver et frein vapeur en été). Optez pour la mise en oeuvre d'une membrane avec une plage de Sd large telle la membrane Vario Xtra adaptée à ce type de mise en oeuvre (ou équivalent du marché).

Cordialement.


 
Mat
Répondre
18/01/2016 15:00

J'ai acheté une vielle maison en pierre, le placo est imbibé d'humidité et il n'y a pas d'isolant, je voudrais donc refaire correctement les murs et isoler, quels sont les matériaux les plus approprié... Je ne peux pas isoler par l'extérieur carte quartier est en zone préserver

sofi29
Répondre
26/02/2016 14:41

Bonjour Mat,

Avant de procéder à toute isolation, il vous rechercher la cause de cette humidité en murs. S'il s'agit de remontées capillaires, il vous faut effectivement les traiter. Pour procéder à l'isolation, il ne faut pas que les murs mis à nu ressuent d'humidité. La réalisation d'un drain périphérique suffit quelquefois à réduire suffisamment l'apport d'eau en pied de murs pour limiter le phénomène : http://www.qualiteconstruction.co...idite-en-sous-sol-des-batiments.html

Il vaudrait mieux attendre quelques mois avant de procéder à l'isolation pour laisser les murs s'assécher suffisamment. Par la suite, pensez à ménager une lame d'air entre l'isolation et les murs pour les laisser gérer seuls leur hygrométrie. Vous trouverez dans ce guide, une façon de réaliser une lame d'air tout en conservant une pose continue de l'isolant sous ossature métallique : https://www.isover.fr/sites/isove...C10424DBD281CB8233C7C6D_2014_109.pdf

Quant à l'excès d'humidité dans l'air ambiant produit par notre mode de vie actuel (jusqu'à 12 litres de vapeur d'eau par jour pour une famille de 4 pers.), il ne peut être limité qu'en prévoyant un système de ventilation maîtrisée comme vous l'a justement conseillé Antho. Une ventilation hygro-régulée est souhaitable. Cette ventilation vous permet un juste renouvellement de l'air pour une bonne qualité de l'air intérieur.

Cordialement.


 
Tinorossi
Répondre
23/11/2015 15:00

bonjour,

je viens de faire construire un garage de 47m2.
les menuiseries ont été posées avec 65mm entre mur et menuiserie.
je pensais pas au départ isoler ce garage mais j'y songe de plus en plus.
le systeme optima avec un isolant de 45mm + BA 13 me semble évident mais n'est ce pas trop juste 45mm comme epaisseur. sinon, avec du 100m, les menuiseries seront en 'retrait'. merci de vos avis sur les 45mm d'isolant.
cordialement

sofi29
Répondre
26/02/2016 12:35

Bonjour Tinorossi,

Avec un isolant de 45mm d'épaisseur, vous pouvez au maximum atteindre une résistance thermique R=1.50m2.K/W si vous optez pour une laine minérale de lambda 0.030W.K/W. C'est peu et inférieur à la valeur de R imposée en rénovation de bâtiments existants qui pourtant n'est déjà pas très élevée puisqu'elle n'est que de R= 2.30m2.K/W. Après, tout dépend de l'usage que vous envisagez pour ce garage ! Avec R=1.50 vous limitez la baisse de température du garage mais c'est une performance insuffisante pour y séjourner en hiver si par exemple vous avez un atelier de bricolage dans ce garage.

Pour poser une isolation plus performante, il faudra viser une résistance thermique supérieure à 3m2.K/W, soit par exemple 100mm d'une laine au lambda de 0.032W.m.K pour R=3.15 ou 105mm d'une laine au lambda de 0.030W.m.K pour R=3.50m2.K/W. Vous devrez alors prévoir des ébrasements en pourtour de fenêtres.

L'investissement dans une isolation plus performante dépend avant tout de l'usage que vous ferez de ce garage.

Cordialement.


 
Pascal
Répondre
02/11/2015 15:00

Bonjour,

Je vais installer le système optima dans ma nouvelle construction.

J'ai un toit terrasse. Le plafond est en hourdis EMS de chez KP1.

Je vais mettre des suspentes isoleader assemblée.

Comment puis je mettre ma membrane d'étanchéité à l'air au plafond ?

Merci

sofi29
Répondre
26/02/2016 12:38

Bonjour Pascal,

Si votre toiture est une toiture terrasse, son isolation doit être réalisée par l'extérieur et de fait, cette isolation sous étanchéité est déjà étanche.

Vous n'avez donc aucune utilité à prévoir la mise en oeuvre d'une membrane d'étanchéité au plafond de votre construction.

Cordialement.


 
fab475
Répondre
02/11/2015 15:00

Bonjour,
Ma maison est en RT2005. Je suis monté au grenier, il est inscrit g3
lambda 40
ISOVER Saint gobain
et a priori pas d'autre information.
J'ai mesuré un bout elle ferait 14 cm d'épaisseur.

Savez vous si cela est correct en RT2005 ?

Par avance merci pour votre aide et vos réponse.


sofi29
Répondre
26/02/2016 14:28

Bonjour Fab475,

Les 140mm posés au plancher de votre comble perdu ont une résistance thermique R= 3.50 m2.K/W.

Cette valeur de R est insuffisante au regard des 30% de déperditions thermiques passant par la toiture lorsqu'elle est peu ou non isolée. Cependant, cela pouvait tout à fait passer dans le calcul thermique effectué pour la construction sur la base de la RT2005 car il était possible de "compenser" entre les parois. La valeur de Uparoi d'une autre paroi peut très bien avoir permis de valider un Ubâtiment conforme à la RT2005. Par exemple en combles, la valeur de U maximale était à 0.34W/m.K. Avec R= 3.50m2.K/W, la valeur de U de votre plancher de comble est inférieure à cette limite maximale d'où sa conformité par rapport aux exigences de la RT en vigueur alors.

Néanmoins, pour votre confort comme pour vos économies d'énergie, je ne peux que vous conseiller de renforcer l'isolation de ces combles en ajoutant un lit complémentaire d'isolant. Si vous le faites vous-même, sachez que la valeur conseillée en combles aujourd'hui est de l'ordre de R= 8m2.K/W dans le neuf. Vous pouvez donc compléter avec une laine nue d'au moins 180mm (R= 4.50 m2.K/W). Vous trouverez cependant peut-être plus facilement du 200 mm revêtu kraft (R= 5m2.K/W). Prenez soin de lacérer le kraft à raison d'une dizaine de fentes de cutter par m2 pour poser ce second lit. Vous pouvez le poser à joints décalés ou en pose croisée. Vous pouvez visionner des vidéos de mise en oeuvre en combles perdus sous ce lien : http://www.isolationthermique.fr/...es/Comment-isoler-des-combles-perdus

Cordialement.


 
Ben
Répondre
09/03/2015 15:01

Bonjours je voudrais effectuer une isolation intérieur dans ma maison, il y a des agglos de 20 suivi d'un vide d'air et de la brique de 5, je voudrais mettre du 4+1 coller sur la brique, es ce bien ?

Francisco
Répondre
07/12/2015 15:00

si vous voulez conserver la surface des pièces, essayer le soufflage de vermiculite entre parpaings et brique, c'est assez efficace, et d'un coût modique. Ensuite , si c'est insuffisant, ajouter votre 45 + 10.
Salutations.


 
Pascal Lat
Répondre
29/12/2014 15:00

Bonjour a tous,
Nous souhaitons Isoler nous maison de Type Phénix ( ce sont des plaques de béton Ep 2 ou 3 cm Fixé sur une ossature métallique, coté intérieur plaque en carton alvéolé en plaque de platre).
Soit refaire intérieur avec des panneaux en laine de roche collé sur plaque de plâtre, ou Autres selon vos conseils
Soit refaire une isolation extérieur : A savoir que lorsque que l on perce les plaques il y a un éclat de béton donc il y a moins de résistance des chevilles... et le coût reste assez cher.
A ce jour, le froid est partout dans la maison.
Merci de vos conseils.
Pascallatrasse@yahoo.fr

christophe
Répondre
23/02/2015 15:01

Bonjour Pascal,

j'étais dans le même cas que toit depuis deux ans.
j'ai acheté une maison du même type que Phoenix avec ossature métalique et des plaques de bétons de 2 à 3 cm.
l'isolation intérieur étais de 5 à 10cm environs : polystirène + BA13
j'ai fais une isolation par l'extérieur de la maison (environs 120m² à isoler) avec polystirène + enduit. cela m'a couté presque 16000€. j'ai eu des aides (presque 11000€ au finale) avec l'ANAH + ... versées 3 mois après.
le gain thermique est énorme mais aussi phonique !

si tu veux plus d'info voici mon mail
chrisgarin.cg@gmail.com

ju
Répondre
04/01/2016 15:00

Attention, il ne faut pas isoler par l'exterieur un batiment qui est isolé par l'intérieur. Outre le fait que la maçonnerie ne puisse plus respirer, cela ne permet pas de profiter de l'inertie thermique du matériaux de structure que permet une isolation extérieure.

Jacky et M
Répondre
26/01/2015 15:01

Oui, cela semble une bonne isolation pour bien emmagasiner beaucoup de chaleur !...

domi
Répondre
23/02/2015 15:00

Une isolation par l'extérieur est la meilleur solution ,l'avantage de cette solution est que tous les ponts thermiques sont supprimé. Et de plus elle donne un coup de neuf à votre revêtement extérieur soit un nouveau look à votre maison.Et un point important pas de perte de surface intérieur, pas de travaux électrique etc.

sofi29
Répondre
26/02/2016 15:17

Bonjour Domi,

Lorsque vous dites que l'ITE est la meilleure solution, je mettrais un léger bémol car cela dépend avant tout de la structure des façades. Une ITE n'est pas forcément la plus intéressante si les façades comportent beaucoup d'ouverture. De plus, pour pouvoir affirmer que "tous les ponts thermiques sont supprimés", cela ne peut être vrai que si tous les points de la façade sont traités. Si par exemple vous faites l'impasse sur l'isolation des tableaux des fenêtres et portes donnant sur l'extérieur, cela peut générer un pont thermique parfois supérieur au seul pont thermique généré par un plancher haut blunk
De même, si l'isolation des combles est une isolation par l'intérieur et que l'isolation des murs est réalisée par l'extérieur, il faut ne pas oublier de traiter le pont thermique généré par l'épaisseur des murs afin de le limiter au maximum. Suivant la configuration de la toiture, il n'est pas toujours possible de le traiter sad (par exemple, cas d'une toiture enchâssée entre les 2 pignons).

La meilleure des solutions s'étudie donc au cas par cas suivant la configuration de la maison blunk Par contre, j'adhère tout à fait à vos autres arguments big-smile Il faut aussi y réfléchir lorsque la maison a besoin d'un ravalement. Prévoir une isolation par l'extérieur en remplacement d'un seul ravalement est une opération intéressante tant en termes de confort thermique que d'économies d'énergie !

Cordialement.


 
nanou
Répondre
15/12/2014 15:00

Bonjour, nous avons un projet de construction, nous avons contacter deux constructeurs, l'un nous propose de la brique avec 140 d'isolant et l'autre parpaings avec 120 d'isolation, lequel est mieux ? merci pour vos réponses.

serguei
Répondre
22/12/2014 15:00

Bonjour,

D'un point de vue thermique la brique est meilleure que le parpaing. Avec un isolant équivalent la solution brique + iso 140mm est la plus performante. Cela dépend aussi du type de brique que vous utilisez. De la brique monomur par exemple est beaucoup plus performante que de la brique classique.
Pour vous donner un ordre d'idée voici quelques conductivité thermiques pour ces matériaux (plus la valeur est faible plus le matériau est performant).

parpaing 0.95 W/m.K°
brique classique 0.4 W/m.K°
brique monomur 0.12 W/m.K°


 
jaja22
Répondre
20/10/2014 15:00

Oui c'est au top du top happy c'est trop bien merci beaucoup d'avoir creer ce site mais nous n'avons pas trouver le meilleure isolant thermique sa enleve un peut ce que nous cherchons mais bon ce site est au top du top trop géniale merci beaucoup !!!happy


 
jonathan
Répondre
13/10/2014 15:01

Bonjour à tous nous venons d' acheter notre maison de 1930 en mitoyennete des deux cotes et nous nous sommes rendu compte que les murs sont humide sur l extérieur que puis je faire pour cela pour commencer ? Ensuite nous voudrions isoler les murs pour les déperditions de chaleurs que me conseiller vous comme épaisseur d isolant cordialement


 
Kaloute
Répondre
13/10/2014 15:00

Bonjour,

Nous cherchons des conseils, nous avons acheté notre maison il y a 4 ans, cette construction est de 2005, la cuisine est exposée nord elle est glaciale

Sa superficie est de 10.14 m2 avec une fenêtre coté nord

Nous souhaitons début d'année 2015 refaire la cuisine et nous allons isoler les murs de la cuisine,

VMC simple flux

Que conseillez vous comme isolant pour minimiser la perte d'espace habitable, en sachant que nous avons 3 murs à isoler

Dans l'attente de vos conseils,

Cordialement
Kaloute


 
jays329
Répondre
13/10/2014 15:00

quel est le materiaux pour isoler les murs est les planchers


 
NICOLAS
Répondre
13/10/2014 15:00

Bonjour,
Je vais faire l'isolation intérieur d'une maison de 120m² en brique doublée (maison 1952)
Mon choix n'est pas tout à fait clair et souhaite une aide de votre part:
Je pensais mettre du GR32 en 140, système optima et placo BA13 classique.
Aurais-je des problèmes de condensation avec ce système?
Dois-je mettre un pare-vapeur? Si oui lequel?

D'avance merci!


 
Béné
Répondre
06/10/2014 15:18

Bonjour,

Devant isoler un mur en moellons donnant sur l'extérieur nous souhaitons utiliser le système opitma avec le la laine de verre GR32. Cependant comment procède t'on pour laisser une lame d'air entre le mur et l'isolant?

Cordialement,


 
Manureva
Répondre
15/09/2014 15:01

Bonjour à vous .
Ayant acheté une maison des années de 1920 et mitoyenne à une autre de la même époque, mais le propriétaire de cette maison a tout cassé et n'est pas revenu autour depuis 2009.
Les murs de chaque maison font 60cm d'épaisseur et je sent le froid dans ma maison.
Ma maison est de petite surface et je ne sais que prendre de la laine de verre de 100 mm ou de la laine de roche plus un Placoplatre par dessus
Faut il laisser un vide entre la laine et le mur.
Pouvez vous me répondre cela serait aimable de votre part.

jays329
Répondre
13/10/2014 15:00

Il n'y a pas d’isolant unique pour toutes les applications (toiture, murs, sols). Certains isolants de par leur nature, leur fabrication, leurs caractéristiques, leurs performances et leur présentation (rouleaux, panneaux ou vrac) ont des applications plus ou moins dédiées. Ainsi un isolant pour les murs devra présenter une tenue mécanique indispensable pour prévenir le tassement de l’isolant dans le temps. Ne vous trompez donc pas de produit en mettant en œuvre sur vos murs un isolant pour les combles perdus (généralement souple) destiné à une application horizontale ! La semi-rigidité des produits est certifiée par le certificat Acermi du produit.

En dehors de ces caractéristiques à vérifier au cas par cas et produit par produit, la liste ci-après synthétise les différentes familles de produits qui correspondent a priori pour l’isolation des murs : la laine de verre, la laine de roche, la laine de chanvre, le polystyrène PSE, la plume de canard, le polyuréthane, la laine de bois, la laine de lin, la laine de coton et les textiles recyclés.

Voir le tableau complet des isolants par application
Quelle résistance thermique viser pour l’isolation des murs ?

Comme pour toutes les parois, il faut choisir un isolant qui présente les valeurs de performance qui répondent à la Réglementation Thermique en vigueur pour le neuf et, à la fois à la Réglementation par élément (ou RT Existant) et au crédit d’impôt pour l’isolation lors d'une rénovation .

En matière d’isolant, la performance se mesure par la résistance thermique (R) qui dépend de la conductivité du produit (ou lambda) et de l'épaisseur choisie. Pour la RT 2005, le niveau d’exigence pour l’ isolation des murs se situe à R >= 2,8 m2K/W. Avec les niveaux d’exigences imposés par la RT 2012 et si l’on cherche à obtenir un bâtiment économe en énergie ou labellisé Bâtiment Basse Consommation (BBC) , il faut augmenter ces résistances thermiques de 1,5 à 2 m2K/W soit une résistance thermique minimum
R= 4 m 2 K/W.
Préserver au maximum l’espace intérieur

Dans le cas d’une isolation des murs par l’intérieur , le choix d’un isolant pour les murs sera également guidé par le souhait de préserver au maximum l’espace habitable. Plus l’isolant est épais, plus il isole mais plus la surface de la pièce s’en trouve réduite. Vous opterez donc pour un isolant dont la conductivité thermique vous permettra à la fois d'avoir la résistance thermique la plus forte et l'encombrement le plus faible afin d'optimiser votre surface habitable (voir rapport entre résistance thermique et épaisseur de l’isolant ).

Les produits minces réfléchissants (PMR, dits aussi isolants minces ) lorsqu'ils sont mis en œuvre seuls ne peuvent répondre aux exigences de la réglementation thermique. Le CSTB les classe comme compléments d’isolation (GS20 – www.cstb.fr) . jays329

guins
Répondre
22/09/2014 15:02

Bonjour
Pour repondre a ta question
Je te conseil d'utiliser de la laine de roche en panneaux epaisseur 75 mm
Pourquoi de LDR car elle est plus performante que la LDV
Elle isophonique , isothermique ,coupe feu , par vapeur , voila !
Surtout de l'isolant pour les murs car il en existe beaucoup
Avec forcément un vide entre deux pour laisser respirer le mur .
Tu veras tout de suite la différence .
Bon travaux


 
Francis
Répondre
15/09/2014 15:00

Bonjour, nous venons d'acheter une maison ancienne dans laquelle les précédents propriétaires avaient commencé la rénovation. L'appartement rénové est à l'étage au dessus d'un garage, les murs sont secs et deux faces sont mitoyennes à des maisons habitées. L'isolation a été faîte en intérieur par collage de complexe plaque de plâtre/polystyréne 40mm. Nous pensons l'isolation des 2 murs mitoyens suffisante mais comment renforcer celle des murs donnant sur la rue sans tout arracher ? (Nous sommes à 300m dans le Limousin).
cordialement


 
raph
Répondre
25/08/2014 15:00

bonjour, je loue un magasin dans du neuf.je suis entre 2 autres magasin et je voulais savoir quelle coefficient R visé? et du coup l'epaisseur de la line de verre. je dois dire que pour un novice comme moi il est difficile de s'y retrouverblunk

jays329
Répondre
13/10/2014 15:00

l epaiseur est 1.60cm

guins
Répondre
22/09/2014 15:02

Bonjour
Surtout pas de LDV car en l 'utilise quasi plus , il vous faut des panneaux de laine de roche , plus coûteux mais plus efficace car c'est propriété sont plus importantes,.A vous de les découvrir.
Surtout de l'isolant pour les murs car il en existe plusieurs
Bon travaux


 
valerie
Répondre
23/06/2014 09:35

bonjour,
prete pour l achat d une maison en ossature bois a emboitement c est un systeme de madrier de 90 mm d epaisseur avec une lame d air de 100 et un second madrier de 90 mm, quel est la resistance thermique actuel et que me conseiller vous comme isolant supplementaire a rajouter si cela est necessaire

Merci d avance


 
aurélien
Répondre
23/06/2014 09:35

bonjour, suite a un abandon de chantier par notre constructeur sur une maison ossature bois et une perte considérable d'argent , j'ai décidé de poursuivre seul et partir sur une maison parpaing que je monte moi même. L'urbanisme me demande donc comment vais je isoler la maison pour être sur du bbc. Donc voulant mettre poêle a bois, vmc double flux, chauffe eau thermo dynamique, ma question est de savoir maintenant que vais je mettre en isolation intérieur???
Pouvez vous m'orienter svp
Merci d'avance


 
gagey
Répondre
26/05/2014 09:45

bonjour,
je suis propriétaire d un chalet construit avec des madriers 70 mm
je souhaite isoler par l’extérieur avec deux couches de panneaux shedisol alu 50 mm r 1,5 je voudrais savoir: 1) si je dois poser l isolant contre les madriers ou laisser un vide d air ( si oui de combien) entre les madriers et l isolant ?
2) dois je poser sur le mur en bois un pare vapeur ou celui des panneaux est il suffisant ?
sachant que ces panneaux sont munies d'un pare vapeur sur une face et que je vais me retrouver avec le pare vapeur de la deuxième couche au milieu des deux, dois je pratiquer des coups de cutter sur le pare vapeur se trouvant au milieu ? 3) je veux mettre un bardage douglas 28 mm par dessus l’ensemble je compte laisser une lame d air de 2 cm entre le bardage et l isolant.est ce suffisant ? d'autre part est il nécessaire d ajouter un pare pluie sur l isolant avant le bardage ,? doit il être en contact avec l isolant ou en contact avec le clin de bardage ou aucun ?
je tiens a signaler ces panneaux sont de la récupération et que je cherche
a les réemployer je n 'attends donc pas de réponse par rapport a d autres matériaux qui seraient plus adequat...je n'ai de toutes façons pas les moyens d'acheter.
merci aux conseils d' éventuels connaisseurs ou professionnels
et merci a votre site bourré d'informations.



 
steph
Répondre
16/04/2014 10:15

Bonjour,

je cherche une façon d'isoler des murs (sains) dans de l'ancien, notre problème et thermique et phonique (copropriété dans le l'ancien).
Nous allons pouvoir procéder à l'isolation par les parties communes ou couloir
Quel systéme me conseillez vous?


 
Corrine77
Répondre
16/04/2014 10:15

Je souhaite isoler mon sous-sol afin de l'aménager en salle de jeux. Sachant qu'il y a u peu d'humidité sur le parpaing encore brut. Je pense y coller tout de suite du placo plâtre en laissant un peu d'espace pour que l'air puisse circuler. Est-ce possible ? Merci pour votre réponse.


 
Daniel 83170
Répondre
17/03/2014 15:00

Bonjour et bravo pour ce site,
Je souhaite réaliser une chambre sous une terrasse extérieure déjà terminée et carrelée... mais sans isolant thermique sous la chape ! Pour le plafond, (sous les hourdis de cette terrasse) je pense au système rails + isolant (laine de verre ?) + placo.
Dois-je laisser un vide d'air et quelle épaisseur de laine de verre ? Du sol aux hourdis j'ai 2m70 ; je suis dans le sud,Var.
merci de vos réponses,

sofi29
Répondre
17/03/2014 18:10

Bonjour Daniel,

Merci pour vos encouragements.

En ce qui concerne votre chantier, toute isolation en sous face d'une terrasse béton donnant sur l'extérieur est interdite par les règles de l'art : risques pour la pérennité de la dalle béton à terme (risques de fissuration dues aux importantes variations de température que peut subir une dalle dans ces conditions).

La possibilité que vous auriez peut-être serait de créer un plafond autoportant sur ossature longue portée mais à la condition expresse de créer une ventilation traversante dans un plénum laissé au-dessus de l'isolation. Comme vous ne disposez que de 2.70m de hauteur utilisable, il vous faudrait utiliser une laine à faible lambda (0.032 ou 0.030m2.K/W) pour obtenir une forte résistance thermique (R) tout en limitant l'encombrement de l'isolant pour optimiser l'espace habitable de la pièce située en dessous. Cette chambre devra également être équipée d'un système de ventilation contrôlée.

Je vous conseille donc de faire réaliser une étude thermique par un bureau d'étude thermique pour vous éviter tout défaut de conception. Cette étude permettrait de définir (selon la taille du bâtiment, les conditions climatiques et le type de vmc mis en place dans la chambre) la hauteur de plénum et la section des entrées de ventilation à prévoir dans le plénum pour une bonne évacuation de la chaleur en sous face de la dalle béton.

N'oubliez pas que le plafond suspendu devraégalement être équipé d'une membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air.

Cordialement.


 
richard
Répondre
06/01/2014 12:15

bonjour
je souhaite isoler une grange en pierre en isoconfort 160 je cherche la solution pour l.etancheite a l.air des murs ? après plusieurs appel dans votre service je me suis vue proposer plusieurs solutions Et personnes ne savait vraiment quel méthode utiliser ( l'âme d.air2cm, par vapeur , opt.air ) du coup je suis un peu perdu
les murs de la grange sont jointes à la chaux il font 50cm d.epaisseur
merci de me donner une solution concrète et surtout sans risque pour le bâti

sofi29
Répondre
17/03/2014 20:57

Bonjour Richard,

Sachez qu'il est difficile de faire une proposition sans diagnostic sur site.

Le DTU 20.1 conseille de laisser une lame d'air de 2cm entre l'isolation et ce type de murs s'ils sont non revêtus par un enduit extérieur assurant leur étanchéité à l'eau, cela afin de laisser le mur gérer son hygrométrie de façon indépendante par rapport à l'isolation.

De ce fait, la solution d'isolation pourrait par exemple être réalisée avec une double ossature montants+rails. La 1ère rangée de montants est fixée à 2cm des murs périphériques. Les montants de la seconde rangée sont ensuite posés en décalé par rapport aux montants du 1er rang. L'isolant mis en oeuvre doit impérativement être au minimum semi-rigide pour avoir une tenue mécanique suffisante, il est posé entre montants sur les 2 rangées (exemple de laine minérale semi-rigide : 2 rangées d'Isoconfort 32 en 60mm ou pour une résistance thermique plus élevée, 2 rangées de Multimax 30 en 60mm). La résistance thermique obligatoire par la réglementation thermique des bâtiments existants dès lors qu'on entreprend des travaux d'isolation en murs périphériques est de 2.30m2.K/W. Il s'agit d'une valeur minimale d'isolation.

En cas d'enduit extérieur non perméable à la vapeur d'eau, il vous faudra prévoir un pare vapeur correctement étanché en périphérie et à la jonction entre les lés. Il peut aussi assuré l'étanchéité à l'air s'il est parfaitement étanché à l'aide d'adhésifs et mastic adaptés.

Si les murs sont non enduits à l'extérieur, vous pouvez compléter l'isolation par la pose d'une membrane hygrorégulante qui permettra de limiter le transfert de vapeur d'eau en hiver et le transfert vers l'ambiance intérieure en été et assurera aussi l'étanchéité à l'air si elle est parfaitement étanchée.

Cette solution d'isolation par l'intérieur rogne l'espace habitable suivant la résistance thermique R visée, si vous avez des débords de toiture suffisants, une isolation par l'extérieur peut aussi être envisagée.

N'oubliez pas que l'isolation en rénovation peut modifier le comportement du bâtiment en terme d'hygrométrie. Toute rénovation doit donc prévoir la mise en oeuvre d'un système de ventilation contrôlée pour le renouvellement sanitaire de l'air intérieur.

Cordialement.



 
jojo35
Répondre
18/12/2013 16:15

Bonjour je voudrais isoler un mur de mon gararge maxi 5 cm en ep.
Je pensais mettre de la laine de verre ou roche, ep 45 ou 60 mm, caler entre tasseaux et recouvrir le tout avec des panneaux en bois ep 10mm.
Maintenant à savoir si je peux mettre de la 60 mm pour avoir le maxi en R!.
Merci d'avance.


 
Linette
Répondre
30/09/2013 10:30

Bonjour,

Je vais faire faire la facade de ma maison en pizay. Mais on me dis qu'il n'est pas possible de réaliser une facade avec de matériaux isolants car les murs doivent respirer.

qu'en est il ?

cdt

sofi29
Répondre
03/12/2013 18:06

Bonjour Linette,

Une isolation sous bardage ventilé avec un isolant fibreux (de type semi-rigide et non hygroscopique pour répondre aux exigences du CPT 3316-V2 - ossature bois et isolation thermique des bardages rapportés) peut tout fait laisser "respirer" vos murs : la vapeur d'eau pourra transiter sans souci depuis l'intérieur vers l'extérieur et être évacuée par la lame d'air nécessaire entre l'isolant et le bardage extérieur. La pose s'effectue selon les prescriptions du CPT 3316-V2 et/ou de l'Avis technique de la solution d'isolation choisie (www.cstb.fr).

Cordialement.


 
alexbonv276
Répondre
30/09/2013 10:30

Bonjour,

Je découvre votre site qui est une véritable mine d'informations pour un novice comme moi, je m'apprête à faire installer une véranda sur ma terrasse surélevée, les baies vitrées viendront reposées sur un mur en parpaing de 80 cm de haut et 20 cm d'épaisseur, afin d'éviter de perdre en surface intérieur avec une isolation trop conséquente, je recherche le meilleur compromis performance+faible épaisseur, nous avons déjà réaliser une ITE avec un PSE de 15 cm pour un R=3.80, pourriez-vous me conseiller pour l'isolation intérieur ??

Cordialement,

sofi29
Répondre
03/12/2013 19:59

Bonjour Alex,

Il existe des laines à faible lambda, le plus faible étant le lambda de 0.030W/m.K pour ce type d'isolant. Il vous permet d'obtenir un R=3m2.K/W avec 90mm d'isolant soit un encombrement total d'environ 125mm.
Pour obtenir un R supérieur avec un encombrement plus faible, il vous faudra opter pour un isolant en plastique alvéolaire (polystyrène extrudé - XPS, polyuréthane - PUR...).

Cordialement.

lili
Répondre
14/10/2013 10:30

Bonsoir j'ai acheté une maison mitoyenne des deux côté les murs sont épais et j'aimerais savoir si je dois isolé les murs du froid si oui avec quels matériels en précisant que je vais tout peindre merci d' avance.


 
régis
Répondre
12/09/2013 11:51

Propriétaire d'une maison bicentenaire, je souhaite isoler efficacement notre mur de facade, exposé plein Nord, duquel j'ai constaté des traces de salpêtre et qui présente quelques fissures fines sous les fenêtres, au niveau de l'enduit.

Afin de faire un pré-diagnostic, j'ai constaté que ce mur n'a pas de réelles fondations (hormis 3 rangées de briques...).

Quelles solutions techniques me recommandez-vous, sachant que je souhaite en profiter pour isoler le mur par l'intérieur (et non par l'extérieur, essentiellement pour une raison de coût.

Merci d'avance !

jays329
Répondre
13/10/2014 15:00

Bonjour Régis,

Avant d'entreprendre tous travaux d'isolation, les parois doivent être assainies. S'il existe du salpêtre, c'est qu'il y a de l'humidité or recouvrir un mur humide, c'est s'assurer de désordres à terme. Toute cause d'humidité doit donc être diagnostiquée et traitée avant de procéder à l'isolation.
Dans le cas de remontées capillaires, il existe diverses solutions de traitement. La mise en oeuvre d'un drain périphérique s'il ne supprime pas ces remontées peut néanmoins réduire fortement les apports d'eau (http://www.qualiteconstruction.co...thologie/remontees-capillaires.html). Une fois le drain périphérique réalisé, il est préférable de laisser passer quelques mois afin que les parois verticales s'assainissent avant d'en réaliser l'isolation.

Assurez-vous également que les rangées de briques en soubassement ont bien été traitées par une étanchéité extérieure.

Bien que vous ne l'envisagiez pas, une isolation par l'extérieur sous bardage ventilé serait sans doute plus appropriée car s'il existe des fissures dans l'enduit, celui-ci devra aussi être rénové. Une isolation par l'extérieur sous bardage ventilé vous permettrait à la fois de réaliser l'isolation thermique et l'étanchéité extérieure des murs, vous évitant ainsi de cumuler isolation par l'intérieur et réfection de l'enduit extérieur. N'hésitez pas à faire réaliser des devis pour prendre votre décision.

A noter : avant d'entreprendre une ITE sous bardage, il faut s'assurer auprès des services de la commune que ce type d'isolation est bien autorisé par le PLU (plan local d'urbanisme). Tous travaux d'isolation doivent être menés de front avec la réalisation d'un dispositif de ventilation efficace (VMC auto réglable ou hygroréglable...).

Cordialement.

sofi29
Répondre
03/12/2013 19:29

Bonjour Régis,

Avant d'entreprendre tous travaux d'isolation, les parois doivent être assainies. S'il existe du salpêtre, c'est qu'il y a de l'humidité or recouvrir un mur humide, c'est s'assurer de désordres à terme. Toute cause d'humidité doit donc être diagnostiquée et traitée avant de procéder à l'isolation.
Dans le cas de remontées capillaires, il existe diverses solutions de traitement. La mise en oeuvre d'un drain périphérique s'il ne supprime pas ces remontées peut néanmoins réduire fortement les apports d'eau (http://www.qualiteconstruction.co...thologie/remontees-capillaires.html). Une fois le drain périphérique réalisé, il est préférable de laisser passer quelques mois afin que les parois verticales s'assainissent avant d'en réaliser l'isolation.

Assurez-vous également que les rangées de briques en soubassement ont bien été traitées par une étanchéité extérieure.

Bien que vous ne l'envisagiez pas, une isolation par l'extérieur sous bardage ventilé serait sans doute plus appropriée car s'il existe des fissures dans l'enduit, celui-ci devra aussi être rénové. Une isolation par l'extérieur sous bardage ventilé vous permettrait à la fois de réaliser l'isolation thermique et l'étanchéité extérieure des murs, vous évitant ainsi de cumuler isolation par l'intérieur et réfection de l'enduit extérieur. N'hésitez pas à faire réaliser des devis pour prendre votre décision.

A noter : avant d'entreprendre une ITE sous bardage, il faut s'assurer auprès des services de la commune que ce type d'isolation est bien autorisé par le PLU (plan local d'urbanisme). Tous travaux d'isolation doivent être menés de front avec la réalisation d'un dispositif de ventilation efficace (VMC auto réglable ou hygroréglable...).

Cordialement.


 
FONTAINE
Répondre
11/02/2013 11:45

JE VOUDRAIS SAVOIR comment isoler un mur de l' intérieur étant donné que
celui_ci est en béton céllulaire épaisseur 15 centimètres;
merci de me répondre ....

ando
Répondre
12/09/2013 11:51

isoler par l'intérieur ne dépend pas du mur (en terme de fixation) car les lisses se fixe au sol et au plafond. si vous compter isoler par des placo+polystyrène ils sont côllé généralement.

sofi29
Répondre
03/12/2013 19:52

Bonjour Fontaine,

Effectivement, soit vous optez pour une isolation sous ossature métallique (type système Optima) en choisissant la résistance thermique de l'isolant en fonction de la résistance thermique globale visée, soit vous optez pour un système de doublage collé sur les parois supports (panneau constitué d'un isolant - PSE ou laine minérale - collé à une plaque de plâtre).

Cordialement.


 
loic
Répondre
14/01/2013 17:30

bonjour

comment obtenir une resistance de 5 pour le sol sur vide sanitaire avec les produits isover.

merci bonne journee

sofi29
Répondre
03/12/2013 19:42

Bonjour Loïc,

En construction neuve, il faut par exemple associer des hourdis isolés à une isolation complémentaire sous chape : http://www.isover.fr/Produits/Tro...as-sur-vide-sanitaire#solution_title

Cordialement.


 
Charly119
Répondre
03/01/2013 16:30

Bonjour,
J'aimerais avoir des conseils concernant l'isolation des murs périphériques d'une extension en parpaings. Nous ne pouvons mettre que 100mm d'épaisseur d'isolant sur les murs qui ont des ouvertures. Est-ce que la laine de verre GR 22 de 100mm sera suffisante.
J'aimerais également savoir s'il est nécessaire d'isoler des murs intérieurs en pierre de 50cm d'épaisseur.
Cordialement.


 
Ferris
Répondre
24/09/2012 09:30

Bonjour, je découvre votre site et j'y trouve une masse d’informations essentielles :un grand, grand merci !

La solution GR32 + Gamme Optima me plait beaucoup pour isoler ma vieille maison . Seul hic, mon RDC a une hauteur sous plafond de 4m. J'ai vu dans une vidéo que la hauteur max conseillée était de 2.7m pour ce système : si oui, quelle solution technique me conseillez vous avec ma hauteur sous plafond 4m ?

Cordialement

jays329
Répondre
13/10/2014 15:00

En construction neuve, il faut par exemple associer des hourdis isolés à une isolation complémentaire sous chape : http://www.isover.fr/Produits/Tro...Isolation-des-planchers-bas-maconnes.

sofi29
Répondre
24/09/2012 16:28

Bonjour Ferris,

La solution d'habillage Optima est une solution sous Avis technique validant une hauteur possible jusqu'à 13 mètres si la plaque mise en oeuvre en parement est une BA13 (cf. chapitre 4.12 de l'AT). Nous vous invitons donc à télécharger l'AT 9/11-946 sur le site du CSTB (http://www.cstb.fr/pdf/atec/GS09-J/AJ110946.pdf) afin de suivre les prescriptions de mise en oeuvre pour la réalisation de votre isolation.

Cordialement.

Ferris
Répondre
25/09/2012 09:15

Merci beaucoup : c'est top !


 
Ajouter un commentaire

OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×