Protection incendie

Le 19/10/2012

L’objectif de la protection incendie pour les bâtiments est de :

1/ Réduire le temps d’évacuation;

2/ Augmenter la sûreté des conditions d’évacuation;

3/ Limiter la quantité et l’opacité des fumées, les émissions gazeuses et l’élévation rapide de température;

4/ Assurer la stabilité de l’ouvrage au moins jusqu’à l’évacuation des personnes.

La réglementation relative à la sécurité incendie en France est articulée vis-à-vis de ces quatre objectifs.

Les produits de construction

Les produits de construction les plus faiblement combustibles et qui contribuent le moins à l’inflammabilité, à la propagation et à l’émission des fumées sont ceux qui permettent d’appliquer le concept de protection passive incendie .

Ce concept permet à un bâtiment, durant toute sa durée de vie et sans entretien, de répondre aux objectifs de sécurité des personnes.
Les matériaux de construction les moins combustibles sont classés A1 ou A2, s1, d0. Ce classement de réaction au feu est porté sur les emballages des produits (système de classification Euroclasses reposant sur des normes européennes d’essais et applicables à tous les isolants).
Le concept complémentaire est la protection active qui comporte les moyens de secours comme la détection, la signalisation, les accès et les moyens d’extinction. Ces dispositions ont pour but de favoriser l’évacuation du bâtiment.

Le choix des systèmes constructifs, le type d’isolation et les matériaux qui la compose, seront déterminants pour atteindre un niveau optimal de sécurité des personnes (Voir le comparatif des matériaux d'isolation )

Le rôle de l’isolation

L’isolation a un rôle en matière de protection incendie d’une part, par la nature de l’isolant et d’autre part, parce qu’elle permet d’assurer la résistance au feu des parois (leur stabilité lorsque l’incendie est déclaré). Dans les logements, compte tenu des revêtements des murs, l’isolation ne doit constituer un risque pour les occupants à aucun niveau : délai d’embrasement généralisé du local, émission des gaz toxiques, émission de fumées.
La réglementation incendie prévoit en revanche que derrière des plaques de plâtre de 10 mm ou des panneaux de bois de 18 mm, il n’y ait pas d’exigence quant à la nature de l’isolant.
Attention, lorsqu’il y a une cheminée à foyer ouvert, l’isolant derrière la cheminée est obligatoirement classé en réaction au feu A1 et le conduit qui traverse les planchers et les toitures doit aussi être isolé (règles de l’art et assurances).

1 commentaire :

yofo
Répondre
28/12/2015 15:00

C'est bien de rappeler ces obligations et l'intérêt de chaque isolant. Merci.

Je trouve en revanche votre "comparatif des matériaux d'isolation" pas très objectif. Mais au moins vous affichez la couleur avec le logo "ISOVER" encas de votre site, on sait comme ça que vous vendez de la laine minérale à 99% donc c'est normal de la mettre en avant.

 
Ajouter un commentaire

OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×