Bruits extérieurs ou aériens

Le 19/10/2012

Les bruits aériens extérieurs résultent du trafic routier, ferroviaire, aérien… Souvent plus riches dans les fréquences graves, ils sont encore parfois appelés « bruit route ». Les bruits aériens intérieurs proviennent des radios, voix, télévision, hifi…Ils sont encore parfois appelés « bruit rose »

La transmission des bruits aériens

Toutes les parois d’un local participent à la transmission du bruit, déterminant ainsi sa qualité acoustique. La transmission du bruit d’un local à un autre s’effectue d’une part par transmission directe , par la paroi séparative (horizontale et verticale), d’autre part par transmission indirecte , par les parois latérales.

La performance d’isolement mesurée sur le chantier et qui est exigée par la Nouvelle Réglementation Acoustique (Voir la NRA ) sera fonction de la quantité du bruit transmise par chacune des parois composant le local de réception. On peut considérer que chaque paroi va se comporter comme un «haut-parleur» diffusant plus ou moins de bruit. Pour un niveau de bruit d’émission donné, le niveau de bruit reçu dépendra des bruits rayonnés par chaque paroi.

Principe d’isolation acoustique

Réduire la transmission sonore d’un local à un autre consiste à limiter la transmission d’énergie acoustique grâce à un système ou une paroi isolante dans lesquels chaque produit aura à chaque fois un rôle bien précis.
Les matériaux d’isolation constitués d’un matelas amortisseur emprisonnant de l’air immobile pourront assurer, suivant le système constructif, leur rôle d’isolation

Le choix des bons systèmes

L’isolation acoustique, notamment aux bruits aériens entre logements, locaux mitoyens ou superposés, peut être réalisée selon deux techniques différentes :

  1. avec un système fonctionnant selon la loi de masse où l’isolation acoustique sera essentiellement fonction de la masse surfacique de la paroi ;
  2. avec un système fonctionnant selon le principe de « masse-ressort-masse », plus performant et plus léger.

Avec un système « masse-ressort-masse » d'épaisseur équivalente et pour une performance d'affaiblissement similaire, le poids de la paroi est divisé par 10.

Il existe différentes solutions constructives contre les bruits aériens :

  • transmission directe : le système de paroi double prenant en sandwich un isolant acoustique jouant le rôle d’amortisseur de bruit est utilisable dans presque toutes les situations. Ce système s’appuie sur le principe de « masse-ressort-masse ». L’isolant utilisé doit être suffisamment souple pour jouer le rôle de ressort et d’amortisseur et suffisamment rigide pour assurer un bon comportement mécanique des parements.
    • La solution avec un complexe de doublage acoustique : l’isolant ayant un rôle de ressort est collé sur un parement plaque de plâtre, il assure la liaison mécanique entre les deux parements (complexe de doublage collé ou isolant sous chape flottante)

    • La solution à partir d’un doublage acoustique sur ossature métallique : c’est le rôle amortisseur de l’isolant qui permet dans ce cas un affaiblissement des bruits. Ce principe de doublage permet de désolidariser les parements (mur support et parement plaque de plâtre) et d’exploiter pleinement les qualités d’amortissement de l’isolant. Les gains en indice d’affaiblissement deviennent alors conséquents et supérieurs aux doublages collés.

  • transmission indirecte : pour affaiblir la transmission des bruits par voie indirecte, il faut assurer la continuité de l’isolation entre murs et planchers et entre murs et plafonds. Le meilleur système consiste à créer « une boîte dans la boîte » pour réduire ces «ponts acoustiques» créés par les transmissions latérales. Continuité de l’isolant, calfeutrement et étanchéité à l’air constituent les moyens de base ; dans tous les cas, une mise en œuvre soignée se révèle indispensable. Il faut veiller par exemple à bien calfeutrer et étancher aussi les prises de courant et interrupteurs, les coffres de volets roulants, les points de fermeture des ouvrants et baies.Solutions courantes :

En savoir plus :
isolation phonique des fenêtres
isolation phonique des murs

2 commentaires :

Marc
Répondre
18/02/2014 18:00

Bonjour,
Merci déjà pour votre présentation.
Une table des indices de performance exprimés en dB serait de fait appréciée...

 
charles
Répondre
03/02/2014 11:30

c'est très bien présenté, mais vousne précisez pas les diffèrents coefficients d'amortissement en db suiv ant les matériaux employés





 
Ajouter un commentaire

OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×