Isolation phonique et réglementation

Le 17/10/2012

La prise en compte de l’isolation phonique doit être envisagée dès la conception d’une habitation car il n’existe pas de solution d'isolation universelle : suivant que vous souhaitez vous isoler d’une autoroute à proximité ou installer un studio de musique au sous-sol de votre habitation, les réponses techniques sont différentes. La sensibilité au bruit, bien que croissante dans nos sociétés, est un sujet subjectif et chacun doit pouvoir adapter son isolation acoustique à son niveau d’exigence.

Identifier les besoins en matière d’isolation phonique

Avant tout projet de construction, commencez par évaluer les nuisances sonores de l’environnement où votre habitation sera implantée. Les niveaux de bruit diffèrent suivant la fréquentation de votre lieu de construction : trafic routier, aérien ou ferroviaire, proximité d’une école…renseignez-vous en préfecture. Interrogez-vous ensuite sur vos besoins en matière d'isolation phonique et sur le niveau sonore que vous-même ou votre famille êtes prêts à accepter. Connaître les différents types de bruit permet de savoir de quoi s’isoler : bruits aériens , bruits solidiens , bruits de voisinage, bruits d’impact

A chaque pièce son confort acoustique

Sachez que la Nouvelle Réglementation Acoustique , adaptée aux normes européennes en 2000 et qui fixe depuis janvier 1996 les exigences d'isolation acoustique dans l'habitat neuf (tout logement neuf, surélévation de bâtiments anciens ou parties neuves adjointes à un logement ancien), ne comporte aucune exigence d’isolation acoustique entre les pièces d'un même logement (cloisons séparatives et/ou planchers d'étage). Or, l'acoustique fait partie intégrante du confort de vie dans une habitation.

Ne négligez donc pas les nuisances sonores possibles entre les pièces de vie et l'espace nuit (ex : sons de télévision perçus dans une chambre depuis le séjour) ou encore les bruits d’équipement (évacuations de salle de bains, toilettes à proximité d’une cloison de chambre ou d’un salon, etc.). Choisissez des équipements silencieux (chauffage, ventilation) et éloignez-les de préférence des pièces principales. Fixez vos priorités par zones (pièces conviviales/pièces calmes ou totalement silencieuses) et adaptez l’isolation acoustique de vos cloisons en conséquence.

N'hésitez pas à aborder ces points avec votre architecte ou constructeur en insistant sur vos niveaux d’exigence car l'isolation acoustique est bien plus facile à réaliser dès la conception de l'habitat qu'en solution corrective après coup !

De l’isolation acoustique à l’isolation thermique

Bien que les principes de l'acoustique dans l'habitat soient réputés complexes (acoustique architecturale, correction acoustique, etc.), il existe toutefois des solutions d'isolation qui permettent d'effectuer simultanément l’ isolation acoustique et l’ isolation thermique de votre logement. Mettre par exemple en œuvre sur vos murs périphériques un système d’ isolation sous ossature à base d'isolants thermo-acoustiques ( laines minérales , polystyrènes élastifiés, etc.), vous permet de réaliser en une seule opération la protection thermique et phonique de votre habitat par rapport à l'extérieur. Les fenêtres à double vitrage thermique sont un exemple complémentaire d’isolation thermique combinée avec une isolation phonique.

Attention : tout comme le pont thermique est préjudiciable aux performances thermiques de l'isolation d'une paroi, la moindre faille dans l'isolation acoustique peut anéantir tous les efforts consentis sur la paroi : le bruit profite en effet du moindre point faible pour se propager ! N'oubliez pas que par où l'air passe, le bruit passe aussi : soignez l'étanchéité à l'air des portes et fenêtres (sans oublier les coffres de volets roulants !) et comme la ventilation est indispensable à garantir un air intérieur sain, adaptez vos systèmes de ventilation de façon conséquente (entrées d'air, bouches de ventilation acoustiques).

En savoir plus :

Surveiller la mise en œuvre de votre isolation acoustique

Sur l'isolation acoustique des cloisons intérieures

14 commentaires :

robert1
Répondre
25/09/2017 15:00

interessant

 
jacqueline
Répondre
13/03/2017 15:00

j'ai acheté un logement qui a ete separé par une cloison SAD,au niveau du sol il y a des bruits d'impacts dans les 2 logements.je suis en dessous de la norme en db.j'envisage une depose du sol souple et des plinthe.mes pas resonnent quand je marche,le sol n'est pas collé.c'est un appartement d'un seul tenant de la porte d'entrée à la chambre.mettre un isolantsur le sol et remonter un peu sur le mur me permettrai il de descendre en db et en vibration?

 
Fabrice
Répondre
28/11/2016 15:00

Bonjour,
Est-il nécessaire de traiter les fourreaux pour passage de câble entre deux locaux ? Si c'est le cas avec quel produit ?
Merci beaucoup

 
Toimi
Répondre
29/02/2016 15:00

Merci de me dire quel est le meilleur isolant pour une performance thermique et phonique , comme je construit ma villa a cote d l'arroport et le temps est vraiment chaud en eté.

 
jean-pedro
Répondre
05/10/2015 15:01

interessant

 
bluesman
Répondre
01/06/2015 15:00

très très intéressant

 
Michel
Répondre
21/01/2014 16:15

Très bon article

 
nom de pseudo
Répondre
13/01/2014 10:15

je dirais meme plus, interessant

 
Roger
Répondre
15/04/2013 10:45

interessant blunk

robert
Répondre
18/12/2013 16:15

intéressant !!

guidu50
Répondre
10/12/2013 09:45

intéressant


 
Robert
Répondre
30/07/2012 14:30

Intéressant

Roger
Répondre
06/11/2012 09:15

Intéressant


 
Robert
Répondre
30/07/2012 10:45

Intéressant


 
Ajouter un commentaire

OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×