L’isolation phonique du plafond

Le 14/4/2014

Qui n’a pas subi les nuisances de voisinage, les bruits de pas ou le frottement de pieds de chaise sur le plancher du dessus ? En matière de rénovation, il n’existe pour l’instant aucune réglementation acoustique exigeant des niveaux de performance à atteindre. Aussi, si vous ne pouvez imposer des travaux à vos voisins, voici quelques principes que vous pouvez appliquer dans un appartement existant mal isolé aux bruits.

Traiter le bruit à la source

La meilleure solution consiste à traiter le bruit à la source, c'est-à-dire à intervenir par le dessus (par exemple, une simple moquette de type aiguilletée ou une sous couche résiliente de quelques millimètres sous un parquet flottant peut souvent suffire à traiter le problème) mais cela n’est pas toujours possible… La solution est donc chez soi, en isolant le dessous de son plafond.

Créer un faux plafond acoustique

On crée un faux plafond suspendu sur ossature métallique : le plus souvent à base de plaques de plâtre vissées sur une ossature métallique fixée par suspentes au plafond existant. L’espace vide ainsi créé (le plénum) est rempli d’isolant fibreux sous forme de panneaux ou rouleaux, posés jointivement sur l'ossature et qui jouera le rôle d'amortisseur ( effet masse-ressort-masse ) .

Cependant, les bruits d’impact peuvent encore se faire entendre : la vibration induite par l'impact est transmise aux suspentes et à l'ossature métallique qui la transmettent au parement en plaques de plâtre. Afin de limiter ces transmissions, il existe sur le marché des suspentes antivibratiles. On constate toutefois que le résultat optimum est obtenu par la pose d’ ossatures longue portée (fixées de mur à mur) qui permettent de désolidariser le faux plafond créé du plancher du dessus. L'isolant est déroulé de la même manière sur les ossatures longue portée et les plaques sont vissées sur l'ossature.

Nota : contrairement aux idées reçues, le gain d'isolement est indépendant de la masse volumique de la laine minérale. Ce ne sont pas les laines minérales les plus denses qui offrent les meilleures performances acoustiques : à épaisseur égale et avec une masse volumique plus faible, une laine de verre donnera des performances acoustiques équivalentes à celle d'une laine de roche. L'absence d'infibrés, l'élasticité, la longueur de la fibre et l'homogénéité de la laine de verre permettent d'abaisser la fréquence de résonance de l'ouvrage en optimisant l'effet " masse-ressort-masse ".

Pour aller + loin :

- créer un plafond sous plancher bois pour s'isoler du bruit

- créer un plafond sous plancher béton pour s'isoler du bruit

Attention au diagnostic !

Lutter contre les bruits et notamment les bruits d'impact s'avère plus facile à prévoir dès la conception de la construction. Aussi, lors d'une rénovation, isoler la paroi "défaillante" aux bruits peut parfois ne pas suffire : le bruit du dessus peut aussi se transmettre par les parois verticales ( transmissions indirectes ou latérales ). Il est alors nécessaire de procéder aussi à l' isolation de ces murs afin d'obtenir un isolement suffisant. Mettre en œuvre le principe de " boîte dans la boîte " permet d’assurer une continuité de l’isolation favorisant l'affaiblissement acoustique. Ce principe permet de mettre toutes les chances de son coté afin de «canaliser le bruit » et de le «laisser» ainsi à l’extérieur. On comprend alors toute l'importance que revêt un diagnostic préalable aux travaux correctement établi qui permet d'éviter de multiples interventions sur le chantier pour apporter la solution suffisante au problème d'acoustique rencontré et ainsi d'effectuer les travaux appropriés en une seule intervention !

21 commentaires :

Mathieu
Répondre
16/04/2014 10:15

Bonjour je rénove actuellement un appartement qui est séparer de l'étage du dessus par une poutraison . Je cherches des informations sur votre site et j'ai un problème , impossible d'ouvrir votre lien "créer un plafond sous plancher bois"http://www.confortetrenovation.com/fileadmin/user_upload/mediatheque/Plafond_02.pdf
Y'a t'il un autre moyen d'y accéder ?

Cordialement

 
Mohamed
Répondre
14/04/2014 09:45

G un petit bar musical et g deja un faux plafond en ba13 mais c pas sufison es que je peut rajouter un deuxiem faut plafond avec des plaques phonique sur la meme hautsature en laissan 10 cm plus 10CM de laine de de verre , es que sa va supporter le poid de tous sa ? C un plafon de 43 m carre

sofi29
Répondre
14/04/2014 11:06

Bonjour Mohamed,

Le faux plafond actuel est-il déjà isolé par un isolant fibreux afin de jouer son rôle atténuateur de bruit ? Vous ne mentionnez que le parement en plaques de plâtre. Or, pour qu'un faux plafond puisse jouer un rôle dans l'isolement acoustique d'une pièce l'autre, il faut un isolant fibreux et souple pour amortir les ondes sonores. Le parement peut également être en plaques à isolation acoustique renforcée pour améliorer la qualité d'isolement.

Néanmoins, si votre faux plafond est déjà isolé, ce n'est pas forcément par ce plafond que passent encore les bruits : en effet, suivant la structure du bâtiment, la transmission des bruits peut aussi se faire par les murs. Le mieux pour éviter de faire des travaux petit à petit sans savoir si cela sera suffisant, serait de faire réaliser un diagnostic sur place par un acousticien afin qu'il puisse vérifier le cheminement des bruits dans la structure et vous indiquer les parois à isoler et le niveau d'isolation à prévoir.

Par ailleurs, la structure porteuse mise en oeuvre pour porter votre faux plafond actuel n'est peut-être pas suffisante à supporter le poids d'un nouvel aménagement. Cela ne peut être déterminé que suivant le type d'ossature mis en oeuvre : fourrures simples ou doublées, montants et taille de ces montants, entraxe de fixation utilisé... autant d'éléments nécessaires à dimensionner la portance de l'ossature. Je vous conseille donc de vous rapprocher de l'entreprise ayant réalisé les travaux pour connaître ces éléments et éventuellement faire le dimensionnement de cette structure pour vous assurer qu'elle peut supporter la surcharge du nouvel aménagement.

Cordialement.


 
Natfab
Répondre
14/04/2014 09:45

Bonjour

Nous sommes en construction neuve de plain pied. Fermette industrielles avec combles perdus non aménageables où il est prévu 35 cm de comblissimo.
Nous avons installé la membrane d'étanchéité sous les solives et nous avons mis un contre solivage perpendiculaire à celui d'origine pour créer un vide technique entre la membrane et le plafond fini (vide de 16 cm) pour le passage des gaines électriques afin d'éviter tout percements intempestifs de la membrane.
Nous craignons que le plénum créé entraine des soucis de résonance d'une pièce à l'autre. Que faire pour résoudre ce problème??? si problème il y a...
Merci
Toutefois


 
Phil
Répondre
31/03/2014 15:15

Bonjour,
Je vos dans une copropriété, et je souhaiterais isoler phoniquement les plafonds de notre salon et notre chambre de l'appartement du dessus. Locataires étudiants, qui passent 2 ans en moyenne ici, propriétaire ayant réalisée une rénovation "économique" de cet appartement au dessus du notre, avec, entre autres, du parquet stratifié flottant bas de gamme et une fine pellicule isolante dessous... Nous subissons surtout les bruits d'impacts (talons, marche, chaises traînées...), que d'éclats de voix, télé, etc..
N'ayant aucune possibilité de discussion avec la propriétaire de cet appartement au dessus du notre (elle ne vit pas ici et ne se sent absolument pas concernée par les désagréments que cela occasionne), je souhaiterais pouvoir isoler nos plafonds, le mieux possible, pendant que notre "santé psychologique" tient encore le coup... (Bruits a 3-4h du mat quand le relie sonne a 5h30, ça devient difficile !).
Je souhaiterais, puisque travaux il doit y avoir, penser en même temps a l'esthétique, en y intégrant des spots.
Je sais que, pour des spots classique, qui dégagent de la chaleur, on doit laisser 30cm "vides" autour de chaque point de lumière, afin de prévenir un risque d'incendie.
Vous me rendriez un grand service en m'eclairant sur :
-le plus optimal type de produit(s) a installer pour optimiser au maximum l'isolation de nos plafonds.
-le type d'éclairage a intégrer, LED ? (Je n'y connais rien), pour la aussi, optimiser le plus possible, l'isolation phonique des plafonds...
(Si, avec des spots classiques, on ne doit pas mettre de laine (de roche ? De verre ? Autre ?), sur un diamètre de 30cm autour, l'isolation ne fonctionnera pas...
Merci d'avance pour tous vos précieux conseils !!!
Bien amicalement, Philippe.

sofi29
Répondre
03/04/2014 12:00

Bonjour Phiippe,

L'isolation acoustique entre 2 logements est plus difficile à réaliser en rénovation qu'à la conception : suivant l'ancienneté de l'immeuble et le type de construction, les bruits d'impact peuvent être transmis par la paroi de séparation mais aussi par les parois latérales, qui devront alors être également isolées. Il faut aussi savoir que dès lors que vous entreprenez des travaux en rénovation de sol en habitation collective, vous avez obligation à choisir le nouveau revêtement de sorte qu'il ne dégrade pas l'isolation acoustique existante (certains réglements de copropriété interdisent même la pose de sols dits "durs", renseignez-vous auprès de votre syndic).

La réalisation d'un plafond désolidarisé auto-portant peut vous aider à atténuer la nuisance sonore. Il faut toutefois être prudent avec l'intégration de spots : choisissez-les de type TBT (Très Basse Tension) et suivez les conseils de mise en oeuvre du fabricant. S'ils nécessitent une protection pour intégration dans l'isolant, il existe des capots spécifiques (aérospot, kit Regulux, Spotclip...). Vérifier néanmoins la compatibilité avec le type de spots choisis.

Pour la laine, prévoir si possible une épaisseur de 100mm mais cela dépendra de la hauteur disponible suivant la présence ou non de coffre de volets roulants et du type de spots à encastrer. Optez pour une laine nue (sans kraft), par exemple : laine souple de type IBR à poser à l'avancement de la plaque de plâtre ou laine de type semi-rigide tel GR32 ou Isoconfort qui tiendra entre les rails le temps de poser la plaque). La plaque de plâtre de parement final pourra être à isolation acoustique renforcée pour un meilleur affaiblissement acoustique. Pour la réalisation du plafond, vous trouverez sous ce lien (à recopier dans votre navigateur), une vidéo vous indiquant les étapes de pose : http://www.toutplaco.com/Fiches-pratiques-travaux/Videos-de-pose/Realiser-un-plafond-sur-montants

Cordialement.


 
Rod
Répondre
13/01/2014 10:15

bonjour

j'ai acheté un appartement de 2010, promettant une isolation phonique supérieure ... or il s'avère que la dite isolation est bien pire que celle issue de batiments des années 70.

Avant de faire jouer la garantie decennale, la question est "est ce que des bruits d'impact qui rebondissent dans tous les sens peuvent etre totalement annihilés ?" (on a un plafond de 2,50m, ca ne me gene pas de perdre 25cm avec double pose de placo / laine de verre si ca permet de tout aborber).

merci


 
Rod
Répondre
13/01/2014 10:15

bonjour

j'ai acheté un appartement de 2010, promettant une isolation phonique supérieure ... or il s'avère que la dite isolation est bien pire que celle issue de batiments des années 70.

Avant de faire jouer la garantie decennale, la question est "est ce que des bruits d'impact qui rebondissent dans tous les sens peuvent etre totalement annihilés ?" (on a un plafond de 2,50m, ca ne me gene pas de perdre 25cm avec double pose de placo / laine de verre si ca permet de tout aborber).

merci

sofi29
Répondre
03/04/2014 12:14

Bonjour Rod,

Il faut savoir que les niveaux d'isolement de la réglementation acoustique en vigueur ne sont que des niveaux minimum et qu'ils ne sont pas forcément synonymes de confort pour tous. Il faut donc savoir quel niveau d'isolation acoustique vous a été promis.

Sinon, les bruits d'impact sont les plus difficiles à atténuer en rénovation qu'à la conception car leur transmission dans la structure du bâti dépend de la solution constructive utilisée. Ils peuvent ainsi être transmis par la paroi de séparation (ici, le plancher) mais aussi par les parois latérales. Un faux plafond isolé par un isolant fibreux peut donc vous aider à atténuer la nuisance subie mais si les bruits transitent aussi par les parois latérales, vous aurez peut-être nécessité à prévoir également leur isolation :/ ! Seul un diagnostic préalable du bâti par un acousticien, avec mesures in situ de la nuisance sonore, pourrait analyser le chemin de transmission des bruits et vous dire s'il est nécessaire de prévoir également l'isolation des parois latérales.

Cordialement.


 
titeuf93150
Répondre
13/01/2014 10:15

Bonjour,

Je souhaite isoler phoniquement le plafond de ma chambre des bruits de pas du voisin du dessus. La dimension de ma chambre est de 2,50 m par 3,85 m (surface de 9.625 m2). Après recherches, je pense m'orienter vers un plafond autoportant si cela est possible. Je souhaite poser des R48 sur les quatres murs et des M48 doublés dans le sens de la largeur. Sauf erreur de ma part, la portée des M48 doublés est suffisante pour la largeur de ma chambre (2,75 m si 40 cm entre les M48, 2,50 m si 60 cm entre les M48). L'un de mes points d'inquiètude est que l'un des murs dans la largeur de la pièce n'est pas un mur porteur mais une cloison en carreaux de plâtre assez épaisse. La fixation d'un tel plafond est-elle possible si l'un des murs n'est pas porteur ? Le fait de ne laisser que 40 cm d'espace entre les montants va certainement contribuer à rigidifier l'ensemble et mieux répartir la charge ? Faut-il que je passe en R70 et M70 ? Au niveau de la hauteur de la pièce j'ai 2,58 m, je pense qu'une isolation comprise entre 8 et 12 cm d'épaisseur me semble correcte sans trop réduite la hauteur sous plafond. Qu'en pensez-vous ? J'envisage de mettre de la laine minérale (laine de roche) pour l'isolation phonique avec une plâque de placophonique.

Tous les conseils et retour d'expérience sont les bienvenus.

Merci à vous.

Titeuf


 
oslo167
Répondre
13/01/2014 10:00

Attention aux idées reçues !! la laine (de roche ou de verre)n'est pas un isolant phonique! ci-joint un extrait de Wikipédia...
Matériaux isolants phoniques
En général, plus un matériau est dense, plus il est isolant acoustique (loi de masse). Des effets de peau et de résonance sont toutefois à prendre en compte si le matériau n'est pas rigide (tôle, plaque fine, etc.).

Les absorbants acoustiques comme la laine de roche, la laine de verre, de chanvre ou de cellulose sont, dans le domaine du bâtiment, souvent désignés « isolants phoniques » ou « isolants acoustiques » par erreur (ils interviennent en fait, comme absorbants ou « amortisseurs », dans un système masse-ressort-masse permettant une bonne isolation acoustique à moindre poids).

L'isolation par l'extérieur d'un immeuble ou de maisons mitoyennes présente de nets avantages thermiques et économiques, mais si les murs ou planchers sont conducteurs du bruit (ex : dalles béton), un doublage intérieur par un isolant phonique peut être nécessaire pour atténuer ou supprimer la transmission du bruit entre logements voisins, contre la « transmission latérale » par la façade ou une dalle unique.


 
Pietro
Répondre
13/01/2014 09:45

bonjour, je cherche à isoler mon plafond, non pas pour moi, mais pour mon voisin du dessus qui trouve bruyantes mes conversations..Etant en location, su je pouvais éviter le faux plafond..


 
prolegomenes
Répondre
18/12/2013 16:00

Bonjour,
D'abord merci pour votre article et pour avoir pris le temps de répondre aux commentaires.
J'en profite pour vous demander conseil.
J'habite un immeuble 1930 en brique creuse, je suis au 3ème étage. Mon fils de 4 ans (et nous bien-sûr, mais c'est surtout pour lui que je m'inquiète) dort extrêmement mal. Il est constamment réveillé soit par les bruits d'impacts occasionné par le bar (chaises, tables que l'on déplacent), par les voisins juste dès qu'ils marchent et déplacent leurs meubles. Pour l'instant, nous n'avons personne au 4 et au 5ème, mais on entend très bien ceux du 6ème étage. Alors qu'est-ce que ça va être quand il y aura quelqu'un juste au-dessus (juste invivable !).
Cet immeuble est une vraie caisse de résonance. Un ingénieur acousticien a relevé 66 dB dans la chambre de mon fils quand il a mis la sono dans le bar, soit 3 étage en dessous. Quand je lui ai dit que je voulais faire insonoriser la chambre, il m'a dit que ça risquait de coûter et de faire perdre 2 ou 3 m2 pour un résultat médiocre.
Est-ce que lorsque l'on parle de désolidariser des murs, ça signifie que le matériaux n'est pas posé sur ledit mur ? Parce que j'en ai rencontré un autre qui m'a d'abord parlé de désolidarisation, puis de coller de la laine de roche à même le mur et de laisser un espace vide après.
Je n'y comprend pas grand chose.
Merci pour vos commentaire... sinon je pense que je vais déménager, parce qu'un enfant qui ne dort pas, ça m'angoisse !
DFB


 
SABRINA
Répondre
02/12/2013 11:30

bonjour, je vais faire un faux plafond dans ma chambre, d'après votre site, la laine de verre serais mieux que la laine de roche, pour bien isoler phoniquement ?? pouvez-vous m'en expliquer un peu plus? Merci

sofi29
Répondre
03/12/2013 10:36

Bonjour Sabrina,

En isolation "masse-ressort-masse" comme l'isolation mise en oeuvre le plus souvent dans l'habitat actuel (laine posée entre la paroi support et un parement - généralement en plaques de plâtre), laine de verre et laine de roche ont des capacités à atténuer le bruit équivalentes (selon les procès verbaux d'essai acoustique disponibles sur les sites de fabricant). Dire que la laine de roche est plus performante en isolation acoustique dans l'habitat n'est donc pas réellement fondé.
A noter : en mise en oeuvre en plafond suspendu, le poids au m2 de la laine de roche étant plus important à R équivalent, cela nécessite de prévoir une ossature métallique avec des entraxes plus étroits entre les fourrures, selon les prescriptions de mise en oeuvre du DTU 25.41 (révision de décembre 2012), donc davantage de fourrures à surface à isoler équivalente.

Cordialement.


 
bocdan
Répondre
02/12/2013 11:15

Bonjour .suis HLM : en appartement ( immeuble de 1962 en béton .c'est l'horreur les bruits du dessus ( voisin a installe plancher flottant mal insonorisé .avant moquette pas de soucis .moi perçoit bruits d'impacts sur mon plafond en plus il est mesquin et donne des coups la nuit depuis que je lui est fait la remarque :bonjour mon sommeil qui est tres perturbe par mon loustic marginal de voisin .quel est le materiel isolant le plus économique pour minimiser ces bruits d'impact.plafond suspendu .niet .parce qu'en partant il fudra OBLIGATOIREMENT QUE JE DEMONTE CETTE ISOLATION ( il me faudra en premier demander par écrit une autorisation à l'opac de Paris donc je dépend
Question : quel est l'isolant le plus "pratique " a coller ( je suppose ?)
merci

sofi29
Répondre
03/12/2013 17:20

Bonjour Bocdan,

Avant d'entreprendre tous travaux, avertissez votre bailleur de la nuisance sonore subie depuis les travaux exécutés chez votre voisin (lettre avec AR). En effet, toute rénovation exécutée en sol en habitat collectif se doit de ne pas détériorer l'isolation acoustique préexistante entre les appartements. Certains réglements de copropriété indiquent les matériaux "interdits" en rénovation de sols : il peut par exemple être exigé que tout nouveau revêtement soit un sol souple. Renseignez-vous auprès de votre syndic HLM.

Dans ce type de situation, le plafond suspendu reste la solution la plus appropriée pour réduire la nuisance sonore entre 2 étages par son effet "masse-ressort-masse" (solution de faible encombrement tel le système Optima Sonic par exemple (± 5cm) ou plafond sur ossature métallique, désolidarisé du plafond existant, comprenant une laine souple d'ép. minimale 85 à 100mm (minérale, animale ou végétale).

Il faut toutefois noter que suivant le système constructif mis en oeuvre, isoler seulement le plafond ne suffit pas toujours à obtenir un confort suffisant par rapport aux bruits d'impact. Ces bruits appelés aussi bruits solidiens peuvent en effet résonner dans l'ensemble de la structure : transmission par le plancher mais également par les parois latérales (transmission indirecte) et les nuisances de ce type sont très difficiles à solutionner en rénovation. Une des solutions consiste à créer une isolation de type "boîte dans la boîte" en isolant l'ensemble des parois pour obtenir un réel confort.

Aussi, avant que de vous lancer dans des travaux, assurez-vous que les revêtements tels les planchers flottants sont bien autorisés et si tel est le cas, demandez à faire vérifier que son montage soit correctement réalisé. Une désolidarisation du plancher avec les murs périphériques doit être prévue : pose d'une bande résiliente et la pose d'une sous couche acoustique peut aussi être nécessaire pour ne pas détériorer l'isolement existant avant la réalisation des travaux.

Les revêtements à coller, de type polystyrène expansé ou mousse synthétique, sont plus généralement des produits de correction acoustique faits pour lutter contre les bruits à l'intérieur d'une même pièce (écho). Des dalles de liège expansé peuvent apporter une amélioration mais n'élimineront pas non plus totalement les bruits d'impact (prévoir une épaisseur de 3 à 6cm, fixée mécaniquement pour une tenue à longue échéance - chevilles à rosace par exemple).

Cordialement.


 
Mohamed Biguinine
Répondre
04/11/2013 10:30

Bonjour. Je voudrai savoir combien coute un m2 d'isolation? Est- ce possible d'isoler un mur qui nous sépare des voisins?

sofi29
Répondre
03/12/2013 20:19

En ce qui concerne le prix d'une isolation de mur, cela dépend du système d'isolation choisi, de la nature et de l'épaisseur d'isolant mise en oeuvre et enfin du nombre de m2 à isoler. Il est donc difficile de vous donner le coût au m2 d'une isolation sans connaître ces paramètres.
A titre indicatif, si l'on opte pour isolation par l'intérieur avec une laine minérale de type laine de verre semi-rigide de 85mm sous ossature métallique avec parement en BA13 standard, le prix du m2, fourni-posé, peut varier de 35 à 45 €HT/m2 environ.

Cordialement.

sofi29
Répondre
03/12/2013 17:35

Bonjour Mohamed,

S'il s'agit de réduire la nuisance sonore de bruits aériens, il est bien sûr possible d'isoler un mur mitoyen. Le système d'isolation mis en oeuvre dépend de l'espace que vous pouvez consacrer à cette isolation. Optez par exemple pour un système "masse-ressort-masse" comprenant une laine semi-rigide sous ossature métallique associée à un parement en plaques de plâtre. Il existe des systèmes d'isolation phonique spécifiques rénovation tels les systèmes Rénomince ou Optima Sonic qui présentent de bons résultats pour leur faible encombrement (± 5cm). Néanmoins, pour un confort optimal et si vous disposez de plus de place, n'hésitez pas à poser une épaisseur de laine plus importante (85mm minimum) sous ossature métallique associée à un parement en plaques de plâtre à isolation acoustique renforcée.

Cordialement.

Possible
Répondre
19/11/2013 10:00

Bonjour, je ne connais pas les prix mais je suis sûr que cela est possible d'isoler un mur. Regardez sur ce site, ils en parlent.
Bonne chance !


 
Ajouter un commentaire