L'isolant mince

Le 12/12/2007

Plusieurs dénominations désignent les produits minces réfléchissants : PMR, IMR, isolants minces multicouches, films minces, isolants thermo-réflectifs, isolants minces par thermo-réflexion, barrières radiantes…Un seul dispose de la certification ACERMI et le CSTB les classe comme «compléments d’isolation».

Isolants minces : Caractéristiques

Constitués d’une ou plusieurs couches de feuilles d’aluminium ou de film plastique aluminisé, les produits minces réfléchissants comprennent des couches intermédiaires de différentes natures : mousse souple, feutre d’origine animale, végétale ou de synthèse, polyéthylène à bulles…; le nombre et la nature des couches superposées font varier leurs performances thermiques annoncées.

Comme tous les autres matériaux, ils tirent leur performance (la résistance thermique) de leur conductivité thermique et de leur épaisseur. La valeur de résistance thermique R intrinsèque des produits minces réfléchissants (produit seul sans lame d’air complémentaire) varie généralement de 0,1 à 1 m²K/W (Note du Groupe Spécialisé GS n°20 – www.cstb.fr ). Mis en œuvre avec une lame d'air immobile de part et d'autre du produit, la résistance thermique totale (produit réfléchissant + lames d’air immobiles) varie généralement de 0,5 à 2 m²K/W (en conditions de pose optimales). Utilisés seuls, ces produits ne permettent pas d’atteindre des performances d’isolation correspondant aux seuils d’exigence minimale de la réglementation thermique et ne sont donc pas utilisables comme isolants à part entière mais éventuellement associés à un isolant.

Le CSTB - Centre Scientifique et Technique du Bâtiment a publié dès juin 2004 une note d’information générale sur les performances maximales pouvant être atteintes et les précautions à prendre. Il les classe depuis novembre 2007 en tant que compléments d'isolation thermique . Cette note est régulièrement mise à jour par le CSTB. Pour en savoir plus, consultez le dossier du CSTB sur les produits minces réfléchissants .

Un seul produit certifié et quelques procédés sous Avis Technique

Les performances thermiques des produits isolants sont évaluées par des méthodes d’essais internationales, européennes et françaises. En France, la procédure d’Avis Technique et la certification Acermi (Association pour la Certification des Matériaux Isolants) permettent d’évaluer, de valider et de garantir les performances annoncées et les prescriptions de mise en œuvre de tous les produits isolants y compris les produits réfléchissants. Les fabricants peuvent, dans le cadre d’une démarche volontaire, faire évaluer et certifier leurs produits minces réfléchissants depuis février 2007. A ce jour, un seul produit sous Avis Technique est certifié Acermi et quelques procédés mettant en œuvre ces produits en complément d'isolation disposent d'un Avis Technique.

Optez pour un produit certifié ou sous Avis Technique, dont les performances sont évaluées et certifiées par des organismes indépendants et selon les normes applicables vous garantit la performance thermique et phonique du produit d'isolation concerné.

A noter enfin : en matière d’impact environnemental des isolants minces, sachez que les produits minces réfléchissants ne disposent pas de Fiches de Déclarations Environnementales et Sanitaires (FDE&S) basées sur leur analyse de cycle de vie et réalisées conformément aux normes.

Isolants minces : mode de fonctionnement

Ces produits ou procédés, comme tous les autres produits ou procédés d’isolation, sont caractérisés par leur résistance thermique R exprimée en m²K/W. La résistance thermique des produits est déterminée par leur comportement vis-à-vis de différents phénomènes d’échanges thermiques : la convection, la conduction et le rayonnement.

C’est la résistance thermique, comprenant l’émissivité ε et le facteur solaire Fs, qui exprime la performance thermique complète et pas seulement les échanges thermiques par rayonnement.

- L’émissivité ε d’un produit caractérise les échanges par rayonnement :

  • ε =0 : la surface renvoie 100% du rayonnement ou de la chaleur (exemple : feuille d’or polie, aluminium, couleur blanche brillante),
  • ε =1 : la surface absorbe 100% du rayonnement ou de la chaleur (exemple : couleur noire mate).

L’émissivité ε dépend d’une part, du vieillissement du produit donc elle doit être évaluée à l’état neuf et à l’état vieilli pour garantir le coefficient de réflexion et d’autre part, cette caractéristique ne peut être prise en compte que lorsque le produit mince réfléchissant est installé entre 2 lames d’air parfaitement immobiles, étanches, parallèles et continues. Dès qu’il y a contact ou circulation d’air, cette caractéristique de la performance thermique disparait.

Conclusion : Respectez soigneusement les prescriptions de mise en oeuvre dans les Avis Techniques : une pose précise et soignée est indispensable à la performance du produit, la réalisation de lames d’air réellement non ventilées et non communicantes avec l’extérieur exige beaucoup de soin et d’attention. En cas de défaut, la performance thermique calculée ne serait pas effective.

- Les écrans de sous toiture, peuvent bénéficier de la caractéristique appelée le facteur solaire Fs, qui permet la récupération des apports solaires en hiver et d’évaluer le confort d’été.

Les produits réfléchissants utilisés comme écran de sous toiture sont évalués par un Avis Technique. L’utilisation en écran sous toiture nécessite :

  • soit une ventilation en sous face,
  • soit une perméance élevée à la vapeur d’eau de l’écran (écran HPV).

Conclusion : Avant de compléter votre isolant mince déjà posé en écran de sous toiture par le dessous, assurez vous qu'il dispose d’une Haute Perméabilité à la vapeur d’eau (HPV) afin d'éviter toute condensation. Les risques de dégradations liés à la condensation sont très importants.

En matière d’isolation acoustique , la performance acoustique des produits réfléchissants aux bruits aériens est limitée, en raison de leur faible masse surfacique et de l’absence d’absorbant en face externe. Son association avec un isolant fibreux permet de réaliser une isolation thermique avec performance acoustique. L’Avis Technique indique, le cas échéant, l’indice d’affaiblissement acoustique, l’indice d’isolement aux bruits aériens et celui relatif aux bruits de choc. Les évaluations sont réalisées à partir d’essais pertinents issus de laboratoires officiels appliquant les normes européennes en vigueur.

En matière de sécurité au feu , la réglementation s’applique comme pour tous les produits d’isolation. L’Avis Technique précise les applications qui satisfont les prescriptions réglementaires. Les produits réfléchissants ne sont en général pas destinés à rester apparents sans protection feu adaptée.

Isolants par catégorie

80 commentaires :

lola
Répondre
06/11/2017 15:00

peut on isoler des contours de fenêtre en alu ( l installation a 30 ans) et comment. Je voudrais limiter les frais en ne changeant pas ces fenêtres.
Merci

MarcIsover
Répondre
14/11/2017 15:51

Bonjour tout d’abord Lola,

Qu’entendez-vous par contour de fenêtre ? le retour intérieur, le contour extérieur ? Il est peut être possible d’améliorer légèrement l’isolation mais compte tenu des probables contraintes d’épaisseur (vision, ouverture, autre ?) le gain risque d’être faible.

Pour quelle raison souhaitez-vous isoler cette partie spécifiquement ?

Sans plus de précisions, je ne sais vous répondre plus précisément.

Bien cordialement


lola
Répondre
20/11/2017 15:00

bonjour,

le cadre de mes fenêtres est en alu extérieur et intérieur(.retour et contour).
les cadres dans les murs sont aussi en alu.....intérieur comme extérieur..
Tout est en alu, ce qui fait que l été l alu est brûlant, et l hiver gelé.

Faut il changer le tout, en pvc ou en bois
ou bien y a t il un autre moyen, et lequel?

Merci

lola
Répondre
20/11/2017 15:00

ma maison a été construite en 1986.
les fenêtres sont en alu et les cadres dans les murs sont aussi en alu intérieurs et extérieurs.
L été ces cadres sont brulants et l hiver gelés.
Excusez moi, mais je ne connais pas les thermes techniques.
Y a t il un moyen pour isoler cet alu sans changer ces fenêtres et les cadres?
Merci de vos conseils

MarcIsover
Répondre
27/11/2017 16:31

Bonjour lola,

Je ne suis pas un spécialiste des fenêtres et c’est vers eux qu’il faudrait se tourner mais je crois néanmoins que, hors changement, vous n’arriverez pas à un résultat satisfaisant. Je ne connais en tous cas pas de méthode pour isoler ces cadres (il en existe peut-être).

Vos fenêtres sont sans doute sans rupteur de pont thermique et condensent en hiver et sont chaudes en été. En presque trente ans, les produits ont beaucoup évolués.

Plusieurs techniques pour changer des fenêtres : dépose totale et rénovation. La première méthode a l’avantage de garder une plus grande surface vitrée et un plus grand confort visuel et de ne pas venir se fixer sur un support ancien. Plusieurs matériaux aussi avec des mix PVC-ALU, ALU-BOIS et que sais-je encore. Le CITE (crédit d’impôt) disparaîtra je crois pour les fenêtres au milieu de l’année prochaine, c’est peut-être l’occasion de profiter de son existence actuelle.

Un exemple de site pour avoir plus d’infos : https://www.menuiseries-francaises.fr/certifications-reglementations/

Cordialement


 
Wilhem
Répondre
16/10/2017 15:00

Bonjour,

Nous achetons une maison de construction ancienne non isolée. Les murs les plus longs sont mitoyens. En brique, environ 30 cm ( Picardie ). Nous partons donc du principe qu'ils sont chauffés par les maisons mitoyennes. Les murs les plus courts donnent sur la rue et la cour. En plus d'un changement de fenêtre pour du double vitrage, nous comptons isoler ces murs. Le défi est d'avoir un isolant relativement fin et performant. Autant thermiquement que phoniquement ( pour les murs coté rue ). Fin car, c'est une maison avec des placards et cheminées, et nous ne pouvons pas techniquement dépasser les 10 cm d'isolant par peur de ne plus ouvrir les portes des placards !

Que nous conseillez-vous ?
Serait-ce le même isolant coté rue / coté jardin ?

Merci d'avance, Cordialement

MarcIsover
Répondre
17/10/2017 17:27

Bonjour Wilhem,

J’ai ce qu’il vous faut ! blunk

Nous venons en effet de lancer le GR en lambda 30, soit le GR30, petit frère du célèbre GR32 mais encore plus performant. En effet, pour une épaisseur de 101 mm (l’épaisseur n’est pas due au hasard), la résistance thermique R est de 3.35 m².K/W ce qui en fait la laine de verre la plus performante du moment. Sur la documentation dédiée https://www.isover.fr/sites/isove...8B3465476BB14A6F808904BE32D2B690.pdf , vous pourrez voir la mise en œuvre préconisée (Système Optima murs) pour une isolation continue gage de réduction des ponts thermiques grâce également aux appuis en matière composite à rupteurs de ponts thermiques ainsi qu’à la suppression des ponts thermiques généras par des montants dans d’autres systèmes de pose.

Il ne faut pas croire que vos voisins vous chaufferont surtout le jour où ils seront absents ! Il est préférable de garder sa chaleur que de compter que celle du voisin vienne chez vous, surtout si ses propres murs sont bien isolés. Il est néanmoins vrai que les déperditions sont plus faibles lorsque l’on est bien entouré blunk. Il faut les isoler aussi.

Même « combat » pour les murs non mitoyens et vous n’avez qu’une seule référence à approvisionner. Nos laines ont des propriétés thermo-acoustiques et, pour améliorer encore leur efficacité, vous pouvez opter pour des plaques de plâtre à isolation acoustique renforcée type Placophonique® reconnaissables à leur revêtement face cartonnée de couleur bleue.
Si vous isolez et que vous installez des fenêtres probablement plus étanches que les anciennes, n’oubliez pas d’installer une VMC adaptée afin de renouveler l’air ambiant, réguler l’hygrométrie et limiter ainsi les risques de moisissure.

Voila Wilhem, j’en ai fini je crois, y a plus qu’à et n’hésitez pas si vous avez besoin de renseignements complémentaires happy

A vous de jouer !


 
Lady
Répondre
25/09/2017 15:00

Bonjour,
je viens d'acheter un petit appartement 33 m2 dans l'ancien mais l'isolation phonique est très mauvaise. Surtout, j'entends mes voisins car ma chambre (11 m2) est mitoyenne avec la leur, ce qui est très ennuyant. Quel matériaux me conseillez vous pour isoler le mur sans prendre trop de volume? Aussi, je voudrais savoir si je peux isoler le parquet massif que grince pas mal quand je marche dessus. Je vous remercie par avance votre réponse. Bien cordialement,

MarcIsover
Répondre
03/10/2017 15:16

Bonjour Lady,

Si votre appartement est ancien, on peut supposer que la structure de la paroi qui vous sépare de votre voisin n’est pas « lourde » (béton, bloc parpaing par exemple) et une solution appelée Optima Sonic est alors envisageable. Elle a une épaisseur totale finie (isolant + plaque de plâtre) d’environ 5 cm. Cette solution a été développée pour isoler acoustiquement des logements quand on dispose de peu d’épaisseur. Elle peut s’appliquer en murs et aux plafonds quand ces derniers nécessitent d’être traités. Vous pourrez la découvrir plus longuement ici http://www.isover.fr/sites/isover...DDE52F71D2D44DA6826647E14276313F.pdf

D’autres infos ici http://www.toutsurlisolation.com/...n-isolation-phonique-dans-l-existant sur l’isolation acoustique.

Concernant votre parquet, il est peut-être possible de le démonter pour positionner une laine minérale entre les éléments qui le supportent. On peut aussi envisager de poser une bande résiliente sur les solives pour réduire les transmissions sonores. Si ce sont les grincements qui vous dérangent, il faut envisager de refixer les lames qui bougent. Il faudrait en savoir un peu plus et s’adresser à des spécialistes du parquet blunk si c’est lui qui pose problème. Si ce sont des bruits aériens (voix, tv, musique) qui viennent du dessous, ils doivent être préférentiellement traités du coté où ils sont émis réalisation de faux plafond suspendu ou auto portant avec insertion d’une laine minérale dans la cavité) , idem pour les bruits d’impact et là, des revêtements de sols aux propriétés d’isolation acoustique renforcées (moquette épaisse, revêtement PVC spécifiques) sont préconisés.

Bien cordialement


 
puce
Répondre
19/06/2017 15:00

Bonjour,

J'ai un appartement situé au dernier etage avec un plafond cathedrale,puis je isolé uniquement le plafond ,cela ameliora t il l'isolation thermique.(tres chaud l'eté).
merci pour votre réponse
cdt

MarcIsover
Répondre
22/06/2017 10:38

Bonjour puce,

Pas beaucoup de détails, je dois me contenter d’une réponse assez généraliste.

Mettre en œuvre une forte isolation thermique de votre plafond contribue à améliorer le « confort d’été » et freine la pénétration de la chaleur mais ce n’est pas le seul paramètre parmi les plus influents.

Il faut également occulter par l’extérieur, fenêtres de toit, fenêtres, avec des volets que l’on prend soin de fermer en journée et en période chaude et à plus forte raison quand les ouvertures sont exposées aux rayons du soleil.

Autre point essentiel, la sur ventilation nocturne pour rafraîchir le bâti et abaisser la température de ce dernier.

Vous avez là les trois principaux critères de ce que l’on appelle couramment le confort d’été et que vous retrouverez plus longuement développé dans cette documentation https://www.isover.fr/sites/isove...B2515498203F4A65AF32657C85E810F7.pdf

Cordialement


 
Martin
Répondre
10/04/2017 15:00

Bonjour,

J'ai un appartement en RDC avec des caves dessous, mon sol est un parquet ancien.
Je souhaite isoler le sol, je n'ai pas la possibilité de le faire par dessous donc je dois recouvrir mon parquet.
Je ne sais pas quel type d'isolant je peux utilisé sachant que je peux mettre que maxi 1 cm ( dans l’hypothèse ou je met un parquet stratifié par dessus)

Merci pour votre conseil

MarcIsover
Répondre
19/04/2017 14:35

Bonjour Martin,

Je suis désolé mais je ne connais pas d’isolant qui, pour l’épaisseur demandée, vous apportera une isolation thermique comme, si je vous ai bien compris, vous le souhaitez. C’est environ l’épaisseur des sous-couches acoustiques qui n’ont que très peu d’efficacité thermique.

A titre d’information, la résistance thermique préconisée en sol et de l’ordre de 4 m².K/W dans le cadre de la construction d’une maison soumise à la RT 2012. Par exemple, cela nécessite la mise en œuvre d’une épaisseur de 12 cm de Floormate 200 SL-X pour atteindre R=4.20). Nos laines spécifiques sols (Isosol, Dolisol LV, Domisol LR) de faible épaisseur sont prévues pour des bénéfices acoustiques.

Vous pouvez rechercher des revêtements de sol (moquette épaisse, sols souples ou autre) qui atténueront la sensation de froid mais n’isoleront pas réellement.

Autre éventualité si c’est envisageable, démonter le parquet ancien et isoler entre les solives à l’aide La nouvelle laine de verre ISOVER https://www.isover.fr/produits/la-nouvelle-laine-de-verre-isover

Bien cordialement


 
Cyril D.
Répondre
30/01/2017 15:00

Bonjour,
Je viens d'acheter une vieille maison de village et désire aménager les combles. Le toit est en 2 pans et la hauteur sous plafond n'est pas exceptionnelle... je voudrais isoler mais optimiser au maximum pour perdre le moins possible de hauteur (chaque cm compte). La finition mur et plafond sera en placo.
La toiture n'est pas commune (du moins pour moi qui ne suis pas spécialiste): elle est en poutrelle et hourdis en brique. Une micro-fenêtre de toit (20cm/20cm) permet de voir l'épaisseur de la toiture : environ 40 cm.
Que me conseillez vous pour l isolation entre mon plafond existant et le futur placo?
Le point important étant l'épaisseur minimum de la solution mise en place ( je me répète, l'objectif serait une epaissseur totale inférieur à 10 cm).
Par avance merci pour votre réponse.
Cyril D.

MarcIsover
Répondre
02/02/2017 12:27

Bonjour,

Compte tenu de vos contraintes d’épaisseur vous allez devoir employer des isolants à faible lambda (type Isoconfort 32 pour votre application) et ceci dans la plus forte épaisseur possible. Un isolant certifié ACERMI à une résistance thermique R de 3.15 m².K/W (ou 3.10 selon les arrondis de calcul) pour 10cm d’épaisseur. Cette valeur est notoirement insuffisante pour une isolation conforme, synonyme de confort et d’économies d’énergie. La RTE http://www.legifrance.gouv.fr/aff...xte.do?cidTexte=JORFTEXT000000822199
exige en effet lors de travaux de rénovation la mise en œuvre d’un R minimal de 4 en rampants de toiture voire de 3 lorsque, dans les locaux à usage d’habitation, les travaux d’isolation entrainent une diminution de la surface habitable des locaux concernés >3 % en raison de l’épaisseur de l’isolant. Ces valeurs sont des valeurs planchers et il est de votre intérêt de les dépasser le plus largement possible. Pour info, l’accès au crédit d’impôt lorsque l’on fait réaliser ses travaux par une entreprise agréé RGE nécessite le positionnement en combles aménagées d’un isolant dont le R soit > ou )= à 6 et les recommandations courantes actuelles sont de préconiser R=8 et jusque 10.

Pour être conforme au CPT 3560-V2 http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3560-v2.pdf
une membrane d’étanchéité à l’air ou d’un pare-vapeur de Sd >18 m ou d’une membrane sous avis technique doit être positionnée côté chauffé, les lés de cette membrane devant se chevaucher et jointoyés à l’aide d’une adhésif adapté, les gaines traversantes et percements divers calfeutrés et un joint périphérique réalisé à l’aide d’un joint mastic restant souple.

Vous retrouverez ici https://www.isover.fr/guides/isolation-des-combles-amenages des informations complémentaires sur l’isolation des combles aménagés.

Cordialement


 
spbroc
Répondre
19/12/2016 15:00

Bonjour
je souhaite isoler un chien assis en bois. Mais l'épaisseur entre la fenêtre PVC et la charpente est petite, entre 5 et 7cm pas plus. J'ai mis de l'isolant entre chevrons (60mm, R = 1.7) et je voudrais savoir quoi utiliser pour compléter l'isolation ( R = ?) sous le BA13.
Merci

MarcIsover
Répondre
23/12/2016 15:49

Bonjour,

Il existe pour répondre à votre problématique une laine minérale en lambda 30 (0.030 W/m.K) (le meilleur existant sur le marché en laine minérale actuellement et qui existe dans des épaisseurs de 30, 45, 60 & 90 mm. Il s’agit du Multimax 30 qui existe en version nu et version alu. Vous trouverez dans sa documentation https://www.isover.fr/sites/isove...2BAB234AB51347EDB8A8457C2DF21FA9.pdf l’application qui vous concerne ainsi que la résistance thermique en fonction de l’épaisseur.

Bien cordialement


 
Gerjo
Répondre
28/11/2016 15:00

Bonjour

je voudrais isoler le mur, en carreaux de plâtre de mes toilettes qui est mitoyen avec mon garage.
Le problème c'est que la largeur à l'intérieur est de seulement 0,75m avec Impossibilité d'isoler, côté garage. Voici quelques questions !

Si j'isole côté intérieur avec un isolant mince, la largeur sera réduite de combien ? est-ce une bonne solution? ou faut-il plutôt casser ce mur est le refaire en placostyl avec isolation entre les plaques ?

Merci beaucoup





ptitpot62
Répondre
05/12/2016 15:00

Le melleur conseil c'est de casser et de refaire en placostyl.Il est vrai que l'isolant mince c'est 7mm, voir plus d'1cm ce qui n'est pas excessif mais il n'isolera pas des masses.Donc quant à faire,passe en placostyl avec laine de verre ou autre ça sera bien plus efficace car l'isolant mince seul c'est pas ça !!


 
Fabien0151
Répondre
22/08/2016 15:00

Bonjour.

J'ai peu acheté une maison de village de 1900 je refait tout. J'en suis a l'isolation et j'aimerais investir dans quelque chose de correct.

Donc j'aimerais mettre de l'isolation multicouche un peu partout mais j'ai du mal a comprendre entre les différents produit qu'il y a un coup c'est 21 couches après 23 voir 24. Serait il possible de m' éclaircir sur le sujet s'il vous plait.

La j'en suis a mettre de l'isolation entre mon faux plafond et plafond donc quelle multicouches mettre ?

Merci d'avance cordialement.


 
Ric
Répondre
23/05/2016 15:00

Bonjour dans mes combles que je rénove j'ai posé entre les liteaux des plaque s de polyuréthane extrudé. 8 cm. Puis je agrafe en complément un multicouches en dessous ?
J'ai fais mon isolation avec laine verre 30 cm mais j'ai opté pour cette autre technique pour gain de place. A 2 endroits des combles. Sur 8 m2 en tout. Merci pour votre réponse

ptitpot62
Répondre
05/12/2016 15:00

il aurait été mieux que ton isolant mince soit proche de ton film écran sous toiture car là tu fais un écran si bien que ton polystyréne extrudé n'aura aucune efficacité

sofi29
Répondre
05/12/2016 11:18

Bonjour Ric,

Tout isolant rigide ne pouvant épouser la variation des bois de charpente, pour que ce type d'isolation soit thermiquement efficace, il faut que la pose des panneaux (à rainures et languettes) s'effectue en sous face de la charpente (en continu sous les chevrons) avec étanchéité à l'air réalisée en périphérie.
En effet, un isolant rigide ne peut épouser les variations du bois, il n'est donc pas souhaitable de le poser entre chevrons car il y aura donc toujours de possibles déperditions de chaleur à l'interface isolant/chevron et infiltrations d'air parasites.

En positionnant en sous face un produit mince réfléchissant, vous pourrez assurer l'étanchéité à l'air en sous face de l'isolation réalisée. Toutefois, pour que ce type d'isolant puisse donner le maximum de performance thermique additionnelle, il faut qu'il soit placé entre 2 lames d'air parfaitement immobiles (cf. dossier de l'Ademe sur ces produits : http://www.ademe.fr/sites/default...cuments/adm00013353_adm_attache1.pdf ), ce qui me semble difficile à obtenir si l'isolant PUR n'est pas posé en continu. Au mieux, vous ne pourrez réaliser qu'une seule lame d'air immobile du côté chauffé de la paroi (entre le produit mince et le parement), ce qui réduira la performance thermique possible à obtenir avec ce type de montage.

Attention à bien maintenir la lame d'air réglementaire d'au moins 2 cm sous les liteaux supports de la couverture pour assurer la ventilation nécessaire en sous face de couverture pour la bonne conservation des bois de charpente et des éléments de couverture. De la même manière, profitez des travaux de rénovation pour intégrer un système de ventilation maîtrisée à l'intérieur de votre logement, s'il n'en comporte pas déjà.

Cordialement.


 
THD
Répondre
11/04/2016 15:00

Bonjour,

Je dois isoler le plafond d'une sam de 20 M², plafond porté par 7 poutres très belles en bois, apparentes de 25/30 cm d'épaisseur au plafond actuel.
je cherche un isolant mince me permettant d'être RT 2012. Cet isolant mince éviterait que les poutres soient cachées par l'épaisseur de l'isolant et du placo du plafond. Pouvez m'aider ?

Un grand merci ..
THD

Y.
Répondre
25/04/2016 15:00

Si vous voulez isoler, j'imagine que c'est parce que l'étage supérieur ou les combles au dessus ne sont pas isolés ni chauffés. Isolez alors au niveau du sol de l'étage supérieur, c'est le plus efficace.
Si vous ne pouvez pas, utilisez un complexe plâtre + isolant entre les poutres, à coller directement sur le plafond, mais ce sera difficile à mettre en œuvre si l'écartement est irrégulier, et vous perdrez de l'épaisseur sur les poutres ( de l'ordre de 10 cm)
Vous ne gagnerez pas grand chose avec un isolant mince, (de surcroît moins isolant )car il vous faut impérativement laisser une lame d'air de part et d'autre donc 2 cm + 5 mm+ 2cm + 13 mm vous arrivez facilement à 6 cm, et il vous faudra poser d'abord des tassaux pour fixer votre isolant, puis des tasseaux ou des rails pour la plaque de plâtre, puis jointoyer au niveau des poutres... Bon courage !


 
Guillaume
Répondre
21/03/2016 15:00

bpnjour,

Je suis en renovation de ma maison en pierre de 240 m2. Je suis actuellement dans l'étape fenetre et choix de type de pose : en applique ou en tunnel.

Sachant qu'une pose en applique m'ajoute un gros travail de maçonnerie pour "redresser mes murs" et modifier l'ancienne maçonnerie, j'envisage la pose en tunnel avec isolant mince sur la partire intérieur.
Mes fenêtres seront faites sur mesure, donc je pensais demander au menuisier un contour bois de 5 cm qui me permet 3cm d'isolant mince +BA13.
Pensez vous que le projet soit judicieux? Si oui vers quel isolant mince se pencher? Un mode de pose en applique réduit il massivement l'effet pont thermique? La fenetre en tunnel est elle accepte en maison basse consommation ?

Merci d'avance pour vos précieux conseil!


 
DL62
Répondre
25/01/2016 15:00

Bonjour,

Besoin d'un conseil : je souhaite isoler un plancher béton avec "un isolant correcte". Sachant que mon objectif et de faire un plancher bois par dessus l'isolation en question avec un aménagement de pièces. Que choisir, isolant mince ou autre ? Merci pour vos retours. Cdt DL62

sofi29
Répondre
08/03/2016 17:42

Bonjour DL62,

S'il s'agit d'une rénovation, la réglementation thermique pour les bâtiments existants exige une résistance thermique minimale R= 2.3 m2.K/W s'il s'agit d'un plancher bas donnant sur l'extérieur ou R=2 m2.K/W s'il s'agit d'un plancher bas donnant sur un vide sanitaire. Toutefois, il s'agit de résistance thermique faibles sachant que pour respecter les exigences de performance énergétique des logements neufs à ce jour (Bâtiment Basse Consommation), il est recommandé de mettre en oeuvre un isolant permettant d'obtenir au minimum R=4 m2.K/W en sol. Pour obtenir une telle résistance thermique, il vous faut viser des isolants spécifique sols et à faible lambda si vous souhaitez limiter l'épaisseur de la couche isolante (polystyrène expansé, polystyrène extrudé, polyuréthane, etc.).

Pour la mise en oeuvre en chape sèche, la pose d'une dalle de répartition à base de dalles CTBH ou CTBX peut être exigée selon la sensibilité au poinçonnement du produit.

Cordialement.


 
jeje59680
Répondre
31/08/2015 15:00

Bonjour

je rachete une maison dont la toiture est tres bonne ainsi que la charpente
n ayant pas de sous toiture j ai fais faire un devis qui ma laisser sans jambes...13000 euros pour 85m2 de toiture.
on m a parle de l isolant mince en lieu et place pour eviter de deposer toute la toiture car ma maison est tres peu exposer au vent ainsi qu a la neige eventuelle.
Apres des nuits blanches a chercher et de nombreuses critiques sur l isolant mince je voulais avoir un avis la dessus en sachant que mon grenier va etre amenage en chambre avec BA13 sur rail...

Merci a tous
votre site est tres complet

Eldorian
Répondre
07/09/2015 15:00

Salut,
franchement si par "pas de sous toiture" tu entends : " Je vois les tuiles de l'intérieur .", alors n'hésite pas à déposer la toiture, tu y gagneras à coup sûr, car là aucun isolant ne pourra t'aider réellement, sauf si tu habites dans un endroit sans vent et sans grand froid.


 
papou
Répondre
25/05/2015 15:00

En posant une sortie en toiture pour une ventilation de chute, j'ai vu de la condensation sur la face extérieure de l'isolant mince posé sous les chevrons.ceux ci sont mouillés et ça coule sur la sablière. Nous avons ôté d'autres tuiles et remarqué que celà se produit que sur la chambre non utilisée pas chauffée. La sous couverture est un textile respirant. La t extérieure matinale était de 16? plus bruine. La t entre isolant et sous couverture de 10?. Que faut il faire pour éviter cela?

did
Répondre
07/09/2015 15:00

Bonjour
la sous toiture est elle contrelattée ? la toiture a t elle des chatieres ?


 
eric
Répondre
13/04/2015 15:00

Bonjour,
Je suis propriétaire depuis peu d'une maison en pierre de 210 m². l'isolation est effectuée en 2 partie. Une partie de 120 m² avec laine de verre soufflée (à peu près 15 cm), l'autre partie des plaques de polyuréthane (45 mm) ont été posées avec un plancher de plaques bois par dessus puis sous toiture un isolant mince (5 mm) fixé sur les chevrons. Mis à part le plancher, les combles ne sont pas aménagées et ne servent que pour stocker.
Je veux installer un chauffage central et isoler au mieux, que me conseilleriez vous ? l'isolation existante est elle suffisante ?
Je vous remercie pour vos conseils
Cordialement,

sofi29
Répondre
08/03/2016 18:02

Bonjour Eric,

Si vous souhaitez chauffé ce comble désormais, la réglementation thermique pour les bâtiments existants exige, dès lors que des travaux d'isolation sont entrepris en rénovation, de poser ou faire poser une isolation permettant d'obtenir R= 4 m2.K/W en rampants et plafond de combles aménagés (https://www.legifrance.gouv.fr/af...xte.do?cidTexte=JORFTEXT000000822199 ). Cette résistance thermique est vraiment minimale sachant qu'aujourd'hui pour un bâtiment neuf BBC, il faut au moins viser R=8m2K/W. Pour être éligibles au crédit d'impôt c'est une résistance thermique R=6m2.K/W qu'il faut viser (entre autres exigences).
Ce n'est donc pas avec 5mm de film réfléchissant que vous pourrez obtenir une telle résistance thermique, même la plus faible exigée par la RT par Elément. Il vous faut revoir l'isolation des rampants et plafond de comble et donc déposer le produit mince actuellement fixé sous les chevrons pour réaliser une isolation entre et sous chevrons.
Si votre toiture ne comporte pas d'écran de sous toiture HPV (Haute Perméabilité à la Vapeur d'eau, veillez à ménager une lame d'air sous liteaux d'au minimum 2 cm d'épaisseur, en tenant compte de la reprise d'épaisseur de l'isolant choisi.
Veillez également à assurer l'étanchéité à l'air des parois. Pour une isolation traditionnelle, optez pour une laine semi-rigide au lambda inférieur à 0.036W/m.K avec une étanchéité à l'air réalisée à l'aide d'une membrane pare vapeur positionnée en sous face de l'isolant comme exigée par le CPT 3560-v2 (http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3560-v2.pdf ).

Bons travaux.


 
69
Répondre
13/04/2015 15:00

la lumière du jour.
La transmission de la chaleur à laquelle s'opposent les isolants minces ne se fait pas dans cette plage de longueurs d'onde, mais à des longueurs d'onde beaucoup plus élevées (infrarouges) qui sont celles du rayonnement émis par un corps froid (loi d


 
xav
Répondre
09/03/2015 15:01

bonjour,

je rénove une toiture complete,
j'ai mis un contre-liteau de 27 (hauteur) sur mes chevrons, etalé un isolant mince 23 composant (avec un recouvrement de 10 scotché alu). un deuxième contre litage, puis le litage.
entre mes chevrons des 7x9 je voulais mettre une GR32 en 75mm sans pare vapeur (soit entre ma laine et mon isolant 42mm d'air immobile).
puis croisé deux x 100 de GR 32 dont une sans pare vapeur.

qu'en pensez vous?

cordialement

sofi29
Répondre
08/03/2016 18:11

Bonjour Xav,

Si le produit mince réfléchissant choisi n'est pas de nature HPV (Haute Perméabilité à la Vapeur d'eau), il ne faut pas le positionner en écran de sous toiture mais entre l'isolation et le parement final (côté chauffé en lieu et place du pare vapeur) sous peine de générer un risque de condensation dans l'épaisseur des parois.

Il n'existe que peu de références de produits minces réfléchissants de nature HPV. Ces références sont sous Avis Techniques décrivant leurs conditions de mise en oeuvre. Ces Avis Techniques sont disponibles sur le site du CSTB : http://evaluation.cstb.fr/recherc...;mots=barriere+radiante&tri=date

Cordialement.


 
le skal
Répondre
16/02/2015 15:00

Bonjour,

Je suis en train d'aménager mes combles, j'ai une faible hauteur et donc je ne peux pas mettre de grosses couches d'isolation.
J'ai des chevrons de 7 cm d'épaisseur et un film est posé sous les tuiles.
Je peux perdre encore 3 cm max d'hauteur mais pas vraiment plus.
quelle est la meilleur méthode d'isolation phonique et thermique dans mon cas?

PI Je suis dans le sud de la France

sofi29
Répondre
09/03/2016 09:39

Bonjour le skal,

Pour réaliser votre isolation, il vous faut tenir compte de la nature du film posé sous les tuiles. Si cet écran n'est pas à Haute Perméabilité à la Vapeur d'eau (HPV), il va falloir ménager une lame d'air ventilée d'au minimum 2 cm sous liteaux pour réaliser une isolation dans les règles de l'art.

S'il est HPV, vous pouvez positionner votre isolation directement à son contact et donc dans ce cas, utiliser l'épaisseur totale du chevron pour placer votre isolant.

Si vous avez besoin d'une isolation thermo-acoustique, il vous faut viser des isolants fibreux car les isolants en plastique alvéolaire (hormis le polystyrène graphité) et autres polyuréthane ne vous permettront que d'obtenir une isolation thermique.
Dans les isolants fibreux, ceux permettant d'obtenir le plus faible lambda sont les laines de verre (lambda de 0.032 à 0.0030W/m.K pour la plus performante). Comme vous disposez de peu de hauteur, vous pouvez envisagez par exemple la pose d'un GR32 entre chevrons (épaisseur 45mm si votre écran de sous toiture n'est pas de nature HPV) et compléter ensuite en sous face par la pose d'une laine au lambda de 0.030 W/m.K. Néanmoins, la résistance thermique minimale à mettre en oeuvre dès lors que vous réalisez des travaux en rénovation est imposée par la Réglementation Thermique pour les bâtiments existants (ou RT par Elément). En combles aménagés, vous ne pouvez poser ou faire poser une résistance thermique inférieure à 4m2.K/W, ce qui est 2 fois moins performant que ce qui est préconisé aujourd'hui pour un bâtiment neuf BBC.
Or même en utilisant une laine au lambda de 0.030W/m.K, les 3 cm que vous pouvez consacrer au complément d'isolation sous chevrons ne seront pas suffisants pour vous permettre d'atteindre la résistance thermique minimale requise.
L'idéal serait donc que l'écran de sous toiture soit de nature HPV et que vous envisagiez de sacrifier un peu plus de hauteur sous chevrons pour pouvoir obtenir une performance thermique suffisante.

Cordialement.


 
Marthe
Répondre
09/02/2015 15:00

Nous avons rénové la maison familiale il y a 25 ans. Toute la toiture qui correspond à l'habitation était faite de tuiles doublée en dessous de parefeuilles épais (puisque nous sommes en Provence) parfaitement posés que nous n'avons pas touchés renforçant simplement par l'ajout de chevrons.
Sous ces parefeuilles et entre les chevrons l'entreprise chargée de la rénovation a fixé une laine de verre (revêtue kraft) d'une épaisseur de 12cm pour répondre à la règlementation en vigueur à l'époque. Le tout fut recouvert à son tour par des plaques d'aggloméré. Seules restent apparentes depuis lors une partie des poutres porteuses. Ces plafonds sont toujours parfaits mais je crains que cette succession de matériaux n'atteigne pas les exigences actuelles.

Alors ma question est la suivante :

Quel isolant mince de complément me permettra à la fois de répondre à la règlementation d'aujourd'hui tout en étant éligible au crédit d'impôt ?

Merci de votre réponse.


sofi29
Répondre
09/03/2016 09:55

Bonjour Marthe,

Pour que les travaux d'isolation en toiture soient éligibles au crédit d'impôt, il faut que l'entreprise RGE réalisant les travaux pose une isolation de performance minimale R=7 m2.K/W en combles perdus ou R=6m2.K/W en combles aménagés. Cette performance ne peut être atteinte aujourd'hui par la mise en oeuvre d'une isolation complémentaire de type PMR (produit mince réfléchissant).

La solution qui pourrait être envisagée passe par une dépose des plafonds existants pour pouvoir poser une isolation plus performante donc avec un lambda plus faible pour limiter l'encombrement sous les parefeuilles. Aujourd'hui, pour une isolation en laine minérale, seules les laines semi-rigides sont possibles à utiliser en combles aménagés. Le lambda des laines généralement recommandé en toiture est de 0.035W/m.K mais il en existe au lambda de 0.032W/m.K qui permettront à épaisseur égale d'obtenir une meilleure résistance thermique. A titre d'exemple, une laine de type Isoconfort 32 en 200mm permet d'obtenir en un seul lit une résistance thermique R=6.25m2.K/W.

Cordialement.


 
lns
Répondre
26/01/2015 15:01

Bonjour. Il est sur que les isolants minces posés en sous-toiture condense en hiver, surtout d'ailleurs et a priori quand le thermomètre est autour ou en dessous du 0°C à l'extérieur. Si l'on veut compléter cette isolation par l'ajout de laine minérale pour renforcer l'isolation, surtout d'ailleurs acoustique, il faut donc supprimer cette condensation. Dans le cas de comble déjà aménagées, la pose d'un pare vapeur coté chaud devrait théoriquement empêcher la formation de cette condensation. Malheureusement, ce n'est pas forcement le cas car il est très difficile de contrer le passage d'air "parasite" puisque que comme dans mon cas les pièces sont déjà implantées. Pensez-vous donc qu'il soit possible de poser en complément du polystyrène extrudé de 6 ou 8 mm entre les chevrons et directement en contact avec l'isolant mince pour justement empêcher le contact direct de l'air avec ce dernier. Pour info, j'ai fait un essai sur ma porte de garage en acier qui elle aussi condense en hiver. J'ai mis un morceau de polystyrène simplement scotché sur un des montant et au miracle, pas de condensation à cet endroit, d'ou l'idée de faire à l'identique au niveau de toit avec bien sur une pose précise du polystyrène entre les chevrons. Honnêtement, je pense que cela ne sera pas pire que de conserver en l'état. Sinon, il y a bien sur la solution de déposer l'isolant mince et de revoir toute l'isolation des combles mais si l'on veut faire les choses proprement cela passe par la dépose des tuiles et la mise en place d'un autre film sous-toiture, travaux lourd dans mon cas car j'ai aussi des panneaux photovoltaiques coté sud. Merci pour votre réponse.


 
ghislain
Répondre
22/12/2014 15:00

Bonjour,

Moi je voudrais isoler le plafond de mes caves caves le pièce principal qu'il y a au dessus et mon salon environ 35m2.
Je voulais mettre de l'isolant mince mais je ne sais pas si ça sera ssez efficace.
Sachant qu’il n'y a pas de dal entre mon plancher et la plancher d'origine.
C'est mon plancher et direct et dessous le plancher d'origine.

Que me conseillez-vous?


 
Audrey
Répondre
08/12/2014 15:00

Bonjour, Je souhaite isoler les murs intérieurs de ma chambre exposée plein nord. Nous avons déjà posé une lame d'air de 5 cm en panneau de bois, mais la pièce reste froide (pont thermique) et humide (champignons). Quel isolant serait le mieux adapté? Est-ce que je peux poser par dessus la lame d'air sur les panneaux en bois? Merci par avance. Cordialement.

sebastien.gublin@sfr.fr
Répondre
22/12/2014 15:00

Salut jte conseille de retirer ton panneau de bois et de mettre une laine de 120mm sur fourrure et appui optima pour etre dans la normal énergétique maintenant certes tu va perdre 10 cm dans ta chambre mais tu aura bien chaud


 
raphael
Répondre
08/12/2014 15:00

bonjour,

j'aimerais isoler ma porte de garage en bois qui a besoin d'une bonne remise en état mais dont je n'ai pu me charger cet été ... les premier froids arrivant je constate que la température baisse gravement dans le garage et aimerais donc pour paré au plus pressé isoler la dite porte ...

après quelque recherche j' hésite à pauser un isolant mince du fait de leurs faible coefficient de résistance thermique mais aussi voir surtout car je croit avoir lu qu’ils n’étaient pas perméable a l'air ... j'ai donc peur que de l'humidité ce forme entre l'isolant et le bois et le fasse pourrir ...

Qu'en est il ? que me conseillez vous ?

Merci d'avance .

PS: j'ai pu voir des isolants minces avec un R annoncé à 2,8 voir 3 et même plus chez Le.. M. faut il leurs faire confiance ou est-ce de classique mensonge marketing ?



 
Yanivore 52
Répondre
01/12/2014 15:00

Bonjour,

Je voudrais isoler mes combles aménageables. J'ai un écran sous toiture HPV, les fermettes font 20 cm d'épaisseur et je voudrais faire une couche croisée de 10 cm avec suspentes integra2. Je souhaite poser une membrane type isolation mince (27 composants) à la place de la membrane varions aide-mon isolation mince n'est pas HPV. L'idée est de renvoyer les rayonnements infra rouge pour une meilleure isolation.

Est-ce une bêtise ou pas ?

Merci par avance pour votre réponse

sebastien.gublin@sfr.fr
Répondre
22/12/2014 15:00

Bonjour ton idée est bonne mais il faut que tes 2laine de verre sans pare vapeur et poser ton isolant mince en dernier et il fera le rôle de pare vapeur. Ensuite faut avoir que les impôts ne prendront pas en compte ton isolant mince car il est pas acermi


 
Jean-Michel
Répondre
17/11/2014 15:00

Bonjour,
je souhaite poser un isolant au plafond de mon sous sol, afin d'isoler ce sous sol et surtout éviter la perte de chaleur de la pièce située au dessus. Le sous sol n'est pas chauffé, bien aéré avec un soupirail et une prise d'air, et une porte de garage déjà isolée avec un isolant mince. Mais en hiver lorsqu'il gèle, la température peut y descendre à 8 degrés, voire moins s'il gèle dur. Problème; c'est bas de plafond: 1m90 environ. Aussi je pense à un isolant mince. Puis je le fixer avec de l'adhésif double face directement sur le plafond (c'est du ciment ancien armé, datant de 1920), ou faut il prévoir une lame d'air entre le plafond et l'isolant? Quel risque de condensation entre le plafond et l'isolant? Si vous pouviez m'éclairer svp.
Avec mes remerciements.
Bien cordialement.

sofi29
Répondre
20/11/2014 14:08

Bonjour Jean-Michel,

Pour bénéficier de la résistance thermique totale du produit, la pose se réalise avec 1 ou 2 lame(s) d'air immobile(s) suivant les prescriptions de pose du fabricant du produit mince choisi.

En ce qui concerne le risque de condensation, ce type de produit est généralement étanche à la vapeur d'eau. Dans le cas de votre chantier, il n'y a à mon sens pas de risque de condensation entre le PMR et la dalle si le PMR est parfaitement étanché en périphérie et à la jonction entre les lés.

Sachez toutefois que la performance maximale annoncée par le CSTB pour ces produits est R=2m2.K/W (avec 2 lames d'air immobiles) quant il faudrait au moins viser R=3m2.K/W en rénovation thermique de sol bas de locaux chauffés.

Comme vous disposez de peu de hauteur sous plafond dans votre local, voyez pour un isolant à très faible lambda (XPS, PIR, PU). Ce type de produit peut être mis en oeuvre si la dalle est bien plane (il ne faut pas de désafleur entre les plaques d'isolant et la dalle). Toutefois, comme il s'agit d'un garage, il sera préférable de prévoir un parement en plaques de plâtre en finition sur ossature métallique pour une meilleure sécurité au feu.

Cordialement.


 
Tween
Répondre
17/11/2014 15:00

Bonjour,
Nous sommes actuellement entrain de refaire notre chambre et on aimerait en profiter pour refaire l'isolation du mur qui donne sur l'extérieur. Cela fait des années que l'on supporte la froideur de ce mur et je crois que sa commence à nous peser, d'autant que l'hiver arrive. Le mur est en pisé. Que me conseilleriez-vous ? J'aimerai bien pas perdre trop de place mais en même temps on veut des résultats !!
merci.

margouillat 74
Répondre
12/10/2015 15:01

Bonsoir,
J'arrive un peu tard pour donner mon avis. Cependant pour un mur en pisé il vaut mieux utiliser un enduit Chaux/chanvre. Bien sur je vois déjà les vendeurs d'isolant classique sauter au plafond. Cet enduit n'est pas ACERMI et n'est pas "chiffrable" dans le sens résistance thermique. Par contre il laissera le pisé respirer. Ce ne sera pas un isolant mais plutôt un correcteur thermique.
J'ai réalisé ce type d'enduit sur les murs de ma ferme (1865 et oui nous avons fêter ses 150 ans cette année) et le confort thermique est excellent.
Respectons le travail des anciens.
Ces nouveaux produits ont des qualités qui ne sont pas négligeables. Encore faut il les mettre en œuvre selon les règles de l'art et dans les situations qui lui sont adaptées.
Cordialement.

sofi29
Répondre
20/11/2014 19:16

Bonjour Tween,

Ce type de mur étant susceptible d'humidification, il est préférable de prévoir une lame d'air immobile entre le mur et l'isolation afin de laisser le mur gérer son hygrométrie indépendamment de l'isolation.

Si vous souhaitez gagner en performance tout en optimisant l'espace intérieur, choisissez un isolant perméable à la vapeur d'eau et de faible lambda. Un produit de type GR32 au lambda de 0.032W/m.K en 100mm peut vous permettre d'obtenir R=3.15m2.K/W par exemple, ce qui en rénovation est déjà une bonne performance. Il vous faudra également prévoir une membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air pour compléter votre isolation. Une membrane hygro-régulante permettrait de limiter les transferts de vapeur d'eau dans la paroi en hiver et favoriser le séchage du mur en été : une membrane de type Vario Xtra peut tout à fait convenir pour ce type d'ouvrage. Elle doit être mise en oeuvre à l'aide des pièces de pose adaptées : mastic d'étanchéité à poser en périphérie de la membrane et adhésifs adaptés et durables pour étancher les jonctions de lés et le pourtour des gaines traversant la membrane (électricité par exemple).

Veillez également à ce que votre logement dispose bien d'un système de ventilation permanent (VMC contrôlée) pour assurer le renouvellement nécessaire et suffisant pour une bonne qualité de l'air intérieur.

Cordialement.


 
John
Répondre
10/11/2014 15:00

Le cstb a récemment ete mis en cause pour soupçon d'entente avec les fabricants d'isolant minéral sur une campagne visant à denigrer les isolants minces. Je pense que leur avis sur ces matériaux en tant que simple complément d'isolation va rapidement change..


 
coumba
Répondre
10/11/2014 15:00

salut on adore ce site c'est super cool voila merci a tous

sofi29
Répondre
12/11/2014 11:57

Merci de votre commentaire, Coumba happy


 
hubert
Répondre
10/11/2014 15:00

Bonjour,
je Vient d'acheter un appartement ancien (avec les combles) avec une hauteur de plafond de 3,5m
(mur non isolé et non isolable) et les combles ne sont pas isolé.
une partie de la toiture à été refaite à neuf avec sous toiture, l'autre partie est d'époque. il n'y à aucune isolation dans les combles (que je compte aménager) je perd donc beaucoup de chaleur par celles ci. un vendeur me certifie que sont isolation mince (4,2 cm, 20 couches) peu remplacer 20cm de laine de verre et suffir à mon isolation.je pensait rajouter une petite couche de laine de verre entre mes chevrons. cette isolation mince peut 'elle vraiment être suffisante ou doit-je reste sur de la laine de verre? et pour les murs de mes combles doit je utiliser de la laine de verre ?merci beaucoup de votre réponse


 
Poup's
Répondre
10/11/2014 15:00

Bonjour.
Je suis en train de faire des devis pour une rénovation de toiture avec une nouvelle isolation. Ma charpente actuelle ne me permet de mettre un isolant supérieur à 120 mm ! Une entreprise m'a proposé de surélever légèrement mes chevrons pour installer de la laine de verre de 140 mm avec un R= 4,35m2.K/W et de poser part dessus du Skytech Pro (Winko) qui a bien une déclaration de performances au CSTB > n°250314/SKYTECH PRO/001 CSTB 0679 en date 29/04/2014 avec un R=1.7m2.K/W si pose avec 2 lames d'air.
Pensez-vous que ses deux produits additionnés ( soit R total de 6,05 >m2.K/W ) vont être éligible au crédit d'impôt ?
Merci d'avance

sofi29
Répondre
20/11/2014 19:58

Bonjour Poup's,

Pour être éligibles au crédit d'impôt les produits fournis et posés par une entreprise doivent pouvoir justifier d'une performance certifiée par un organisme indépendant. Assurez-vous bien que les performances annoncées relèvent d'une certification par tiers indépendant et non d'une déclaration de performances (DOP) établie par le fabricant de façon volontaire (je n'ai pas réussi à trouver la déclaration que vous mentionnez, ni sur le site du fabricant Winco technologies, fabricant du produit Styteck Pro, ni sur le site du CSTB. Vérifiez donc bien que la résistance thermique R déclarée est certifiée pour qu'elle soit prise en compte par les services publics).

Dans le cas contraire, pour la réfection de l'isolation des toitures par l'extérieur, vous pouvez aussi voir pour la mise en oeuvre du système Intégra Réno (http://www.isover.fr/var/isover/s...terieur_renovation_Integra_Reno.pdf) qui permet d'obtenir en rénovation de hautes performances thermiques (jusqu'à R=8m2.K/W).

Cordialement.


 
darwich
Répondre
29/09/2014 15:02

Bjr je voudrais reduire la chaleur a linterieur de mon entrepôt dont la toiture es en tôle.puis je utiliser du paxalu? Ou sinon quel autre solution pas coûteuse sachant ke le local dispose de climatisation. Merci

sofi29
Répondre
26/11/2014 16:24

Bonjour Darwich,

Lorsque l'on regarde la fiche produit sur le site du fabricant Axter, on constate qu'il s'agit de feuilles bituminées armées destinées à l'étanchéité des toitures. Il ne s'agit donc pas d'une isolation thermique de la toiture.

Pour réduire la température à l'intérieur de votre entrepôt, vous pouvez par exemple faire réaliser une toiture chaude à double peau http://www.isover.fr/Systemes-d-i...-ou-en-rehabilitation#solution_title (lien à recopier dans votre navigateur), solution idéale en réhabilitation car elle permet d'obtenir une isolation à haute performance.

En effet, plus l'isolation de l'enveloppe de votre bâtiment sera performante moins la climatisation sera sollicitée. L'isolation thermique du bâtiment est primordiale pour réduire les besoins en énergie du bâti et donc pour réduire tant votre facture de chauffage que de refroidissement de l'entrepôt.

Cordialement.


 
ben
Répondre
25/08/2014 15:00

peut on placer une laine de verre par dessus un isolant mince (celui ci est placé 1 cm au dessus du placo), actuellement il n'y a rien au dessus de l'isolant mince.Le projet concerne des comble.

sofi29
Répondre
26/08/2014 17:25

Bonjour Ben,

L'association d'un isolant mince et d'une laine minérale relève de la procédure d'avis technique de mise en oeuvre du produit mince réfléchissant (PMR). Il existe des Avis Techniques disponibles sur le site www.cstb.fr. Avant tous travaux, vérifiez au préalable que votre produit dispose ou non d'un Avis Technique de mise en oeuvre.

D'une manière générale, dans les Avis Technique existants le PMR est positionné côté chauffé de la paroi du fait de son étanchéité à la vapeur d'eau, avec une ou deux lames d'air immobiles de part et d'autre du PMR.

Dans le cas de votre chantier, si le PMR est posé au plancher d'un comble perdu, vous pourriez envisager de poser une laine de verre nue au-dessus, à concurrence de la résistance thermique recherchée (idéalement R>8m2.K/W) mais il vous faut toutefois vous assurez au préalable que le PMR est posé de façon bien étanche en périphérie afin d'assurer une parfaite étanchéité à l'air de l'espace présent entre le PMR et le plafond. Il faut en effet éviter toute possibilité d'infiltrations d'air parasites dans cet espace sous peine qu'elles nuisent à la performance d'isolation attendue.

Cordialement.

Cordialement.

Sam
Répondre
20/10/2014 15:00

Bonjour, je suis exactement dans le même cas que Ben. Je dispose d'une épaisseur de 20cm de laine de verre que je compte placer au dessus de l'isolant mince, en l'en séparant par une lame d'air de 2cm. Cette laine de verre n'est pas nue, elle est habillée d'un pare-vapeur.
-Est-ce un problème que la laine de verre ne soit pas nue ?
-Dois-je orienter la face habillée par le pare-vapeur vers le bas (vers l'isolant mince) ou vers le haut (vers la face inférieure du plancher des combles, agglo 22cm) ?
Merci beaucoup.

sofi29
Répondre
26/11/2014 20:01

Bonjour Sam,

Afin d'éviter toute erreur de mise en oeuvre, le produit mince réfléchissant (PMR) utilisé en complément d'un isolant fibreux et perméable à la vapeur d'eau doit toujours être posé du côté chauffé de la paroi, sauf s'il est HPV (à Haute Perméabilité à la Vapeur d'eau).
En effet, la majorité des PMR est étanche à la vapeur d'eau. Si le PMR est posé du côté froid de la paroi, la vapeur d'eau contenue dans l'air intérieur du logement, migrant toujours du chaud vers le froid, se retrouve alors bloquée à l'interface entre l'isolant et le PMR et condense. Cette condensation provoque des désordres dommageables à terme aux bois de charpente (moisissures, champignons...) qui peuvent remettre en cause la pérennité de la toiture.

Pour votre chantier, je comprends qu'il s'agit d'isoler le plancher existant du comble par sa sous face (sans doute pour conserver le comble perdu en espace de stockage/grenier ?). Si c'est bien le cas, vous pouvez placer votre laine de verre (revêtement kraft tourné vers vous) en sous face du plancher (entre et sous solives) puis vous procéder à la pose du PMR de façon étanche et continue en ménageant la lame d'air non ventilée souhaitée.

Pour assurer une lame d'air non ventilée entre la laine et le PMR, le calfeutrement de la périphérie du PMR et la jonction entre les lés doit être assuré à l'aide de mastic colle et adhésifs adaptés. Ce calfeutrement permettra alors :
- d'obtenir une parfaite étanchéité à l'air de la paroi,
- de limiter toute possibilité de migration de la vapeur d'eau dans l'épaisseur du plafond.

La mise en oeuvre des PMR relève de la procédure d'Avis Technique. Cet AT décrit les prescriptions de pose du fabricant qui peuvent exiger la lacération du revêtement de l'isolant (généralement une douzaine de fentes de cutter/m2). Il vous faut donc vérifier si le PMR que vous avez choisi possède un AT et vous conformer aux prescriptions de mise en oeuvre qui y sont décrites.

Attention, pour assurer la qualité de l'air des logements, l'air intérieur doit être en permanence renouvelé. Il vous faut procéder à l'installation d'un système de ventilation contrôlée (VMC) dans votre logement s'il n'en possède déjà un.

Cordialement.


 
seb
Répondre
07/07/2014 09:33

Bonjour je dois isoler mes combles pour y créer une pièces à vivre. Je n'ai vraiment pas beaucoup de place puis je installer un isolant mince entre les chevrons? D'avance merci.

sofi29
Répondre
26/08/2014 18:06

Bonjour Seb,

La mise en oeuvre d'un produit mince réfléchissant (PMR) seul entre chevrons ne vous permettra pas d'obtenir une performance d'isolation thermique suffisante en combles aménagés pour lesquels il faut viser, en rénovation, une résistance thermique R> 6m2.K/W, tant pour vos économies d'énergie que pour votre confort en toutes saisons.

Par ailleurs, la note du GS n°20 du CSTB sur les PMR les classent comme "compléments d'isolation" et précise que pour obtenir une performance globale d'isolation d'un PMR, celui-ci doit être posé entre 2 lames d'air immobile (R maximale de 2m2.K/W). Cette mise en oeuvre relève de la procédure d'Avis Technique et vous pouvez trouver sur le site www.cstb.fr, les avis techniques des PMR testés et validés en complément d'isolation.

Le PMR, généralement associé à une laine minérale dans ces avis techniques est alors positionné du côté chauffé des parois en prévoyant une à deux lames d'air de part et d'autre du PMR. Il est posé de façon jointive et continue sur l'ensemble de la surface des rampants tel que pourrait être posé un pare vapeur.

Pour votre chantier, en disposant de peu d'espace, votre intérêt serait de poser une laine à faible lambda entre chevrons (lambda de 0.030 ou 0.032W/m.K) et de compléter cette laine par la mise en oeuvre en continu sous chevrons du PMR visé. Attention, l'épaisseur de laine posée entre chevrons doit maintenir la lame d'air réglementaire de 2cm sous liteaux pour la ventilation en sous couverture.

Cordialement.

devys
Répondre
29/09/2014 15:02

bonjour, je réalise actuellement des travaux de couverture et d'isolation de la toiture.
J'ai posé entre les chevrons la laine isover 100 et le kraft coté intérieur puis triso posé sur liteau puis lito pour poser tuile.
Pouvez vous me dire si c'es exact? Merci

sofi29
Répondre
26/11/2014 18:18

Bonjour Devys,

Si vos travaux sont réalisés par l'extérieur, le produit mince réfléchissant (PMR) mis en oeuvre au-dessus de la laine est utilisé tel un écran de sous toiture. Pour être posé au contact direct de la laine, il doit impérativement être HPV (à Haute Perméabilité à la Vapeur d'eau) sous peine de bloquer à sa sous face les transferts de vapeur d'eau provenant de l'intérieur de la maison. Sans possibilité d'évacuation, le risque de condensation de la vapeur d'eau dans les parois est réel et peut à terme provoquer des désordres sur la charpente.

Peu de produits minces réfléchissants possèdent cette caractéristique HPV. Il vous faut donc vérifier les caractéristiques du produit mince que vous souhaitez poser.

Par ailleurs, la pose des PMR relève de la procédure d'Avis Technique (AT). La pose des PMR sous AT, validés en tant que complément d'isolation, s'effectue alors du côté chauffé des parois et prévoit au minimum une lame d'air immobile sur l'un des côtés du produit afin d'obtenir sa performance thermique. Vérifiez donc que le PMR envisagé possède un AT de mise en oeuvre afin de vous conformer aux prescriptions de pose du fabricant.

Cordialement.


 
tantaner
Répondre
26/05/2014 10:00

Bonjour, je vais ,en renovation, installer un chauffage electrique par le sol.de type domoteck , une trame noyee dans un film d alumonium qui se pose directement sous un plancher flottant. Je veux isoler en dessous sans avoir a faire de chappe cause epaisseur disponible . Que puis je mettre au dessus de panneaux type polyurethane de 48mm juste en dessous des films chauffant. Ragreage, isolant mince... ? Merci

sofi29
Répondre
06/06/2014 11:48

Bonjour Tantaner,

D'après la documentation disponible sur le site Domoteck, il semble que l'ensemble des trames proposées se pose avec une couche de ciment auto-nivelant après fixation de la trame sur l'isolant initial posé sur la dalle porteuse. Si vous souhaitez faire différemment, mieux vaudrait contacter directement le service technique Domoteck afin qu'il vous indique une solution compatible et viable afin que vous puissiez bénéficier de la garantie produit.

Lien sur la documentation sur les trames chauffantes Domoteck :
http://www.domoteck.com/catalogue...Floor-Heating-Mats-and-Cables-FR.pdf

Cordialement.


 
faba
Répondre
28/04/2014 09:16

Bonjour,
Je recherche un isolant très mince pour isoler des jacobines par l'intérieur suite à un problème de condensation. Le toit n'est pas isolé et, je n'ai pas la possibilité d'isoler par l'extérieur, seulement par l'intérieur et l'espace entre la fenêtre et le mur est de 2cm max. Je recherche donc un produit pouvant supprimer des problèmes de condensation sur les murs de jacobine, la VMC qui fonctionne bien (pas de problème ailleurs). Pouvez m'orienter sur un produit mince, sachant que j'ai peu de place pour l'isolation intérieur.
Merci

sofi29
Répondre
06/06/2014 12:20

Bonjour Faba,

A priori, les épaisseurs minimales que vous puissiez trouver dans le commerce sont :
- de 2 cm pour les panneaux en polystyrène extrudé. Ces panneaux peuvent être collés à l'aide d'une colle sans solvant. Vous devez prendre une colle adaptée à la nature du mur support.
- de 2.5cm pour les panneaux en polyuréthane.

Ces isolants ne sont pas faits pour rester apparents. Voyez si vous pouvez dépasser légèrement sur le dormant des fenêtres pour poser un parement au-devant de l'isolant choisi. Sinon, il faudrait déposer la plaque de plâtre qui habille actuellement vos parois pour pouvoir récupérer cet espace pour poser votre isolant + le parement.

Cordialement.


 
CY 08
Répondre
13/01/2014 10:15

- J'ai acheté une maison dont les combles ont été isollés en 2012 avec de l'isolant mince , les travaux ont été faites par un couvreur et il me semble qu'elle soit bien posée; donc ma question en dessous de l'isolant mince est que je peux mettre une isolation laine de verre, à savoir que j'ai 24 cm de place pour mettre de la laine de verre. J'ai consulté plusieurs blog et le probleme de condensation revient regulierement, si je met un isolant de 10 ou 16 cm en laissant une lame d'air de 14 ou 8 cm et en prevoyant un courant d'air en bas et haut du toit est ce que j'aurai de la condensation. Merci de m'orienter dans mes futurs travaux.

sofi29
Répondre
15/01/2014 20:21

Bonjour CY 08,

Les solutions intégrant un isolant mince réflectif à de la laine minérale sont des solutions sous Avis Technique (AT) du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment : www.cstb.fr). L'isolant réflectif est alors le plus souvent posé entre l'isolant fibreux et le parement de finition car les isolants réflectifs sont majoritairement imperméables à la vapeur d'eau. Or en toiture, il est important d'éviter tout phénomène de condensation dans les parois du comble.

Dans votre cas, votre produit réflectif est posé en écran de sous-toiture, ce qui veut dire que nous ne pouvez poser votre laine à son contact que s'il est HPV (très peu de références HPV existe sur le marché). En l'absence d'information, il y a effectivement la solution de ménager une lame d'air ventilée entre ce produit et l'isolant fibreux ajouté en-dessous pour évacuer le risque de condensation. Cette lame d'air doit être au minimum de 2cm mais doit être assurée sur toute la hauteur des rampants. Attention, pour l'épaisseur de laine à mettre en oeuvre, conserver suffisamment d'épaisseur pour obtenir un R minimal > à 6.5m2.K/W tant pour votre confort que vos économies d'énergie. Prévoyez une laine à faible lambda pour optimiser votre isolation (lambda de 0.035 à 0.032 W/m.K).

N'oubliez pas de compléter votre isolation par une membrane d'étanchéité à l'air et pare-vapeur pour respecter les exigences réglementaires (cf. CPT 3560-V2 sur l'isolation traditionnelle des combles aménagés).

Cordialement.

phyl
Répondre
11/03/2014 11:30

Bonjour,

Est-il possible de doubler l'isolation d'une toiture (isover 35) avec du Triso super12 de chez Actis?
La laine de verre est posée entre les chevrons, le triso par dessus.
Merci de votre réponse. Cordialement.

sofi29
Répondre
06/06/2014 14:05

Bonjour Phyl,

Ce type d'association n'étant pas traditionnelle, elle relève de la procédure d'avis technique validant son usage pour l'application visée dans le bâtiment. La pose du produit réfléchissant associé à une laine minéralelle n'est donc possible que si elle est validée par un avis technique. Il existe sur le site du CSTB (www.cstb.fr) des produits réfléchissants validés comme complément d'isolation d'une laine minérale et posés sous la laine, du côté chauffé des rampants, en prévoyant une à deux lames d'air immobiles de part et d'autre du produit réfléchissant. Il faut veiller à ce que ces lames d'air soient impérativement étanches pour éviter toute circulation d'air parasite dans ces espaces sous peine d'annuler la performance d'isolation du complexe.

Cordialement.


Cordialement.


rom
Répondre
03/11/2014 15:00

Bonjour
je souhaite également jumeler ces 2 isolants mais ai deja posé le triso super 12 (agrafé aux chevrons coté intérieur)...
afin de compléter l'espace antre placo et isolant mince, je souhaitais y intégrer une laine de verre HR en 120...
dois-je maintenir le pare vapeur? le retirer? oubien une laine de chanvre/lin ou bois serait plus adapté?
d'avance merci de vote retour.
cdt

sofi29
Répondre
26/11/2014 20:33

Bonjour Rom,

Lorsque l'on regarde les précautions de pose des produits minces réfléchissants (PMR) sur le site du fabricant, il y est indiqué que dans tous les cas d'association avec un isolant fibreux :
- le PMR doit être posé côté intérieur (soit du côté chauffé de la paroi)
- l’isolant fibreux doit être non revêtu.
Si l'isolant fibreux comporte un pare vapeur, celui-ci doit être lacéré avant la pose du PMR pour laisser respirer le bois situé entre les deux matériaux (bois utilisé pour la création de la lame d'air non ventilé entre l'isolant fibreux et le PMR).

Votre mise en oeuvre doit donc être conforme à ces prescriptions de pose pour conserver la garantie produit du fabricant.

Cordialement.


 
Pierre-Ernest
Répondre
10/07/2012 18:15

Vous écrivez : "- L’émissivité ? d’un produit caractérise les échanges par rayonnement :
? =0 : la surface renvoie 100% du rayonnement ou de la chaleur (exemple : feuille d’or polie, aluminium, couleur blanche brillante),
? =1 : la surface absorbe 100% du rayonnement ou de la chaleur (exemple : couleur noire mate)".

Cela n'est pas exact en ce qui concerne la couleur ou la brillance. Vous confondez émissivité et albedo qui sont deux caractéristiques assez éloignées.
Une peinture de couleur blanche brillante a une émissivité ? qui varie entre 0,8 et 0,95.
Idem pour une couleur noire mate.
Pourquoi ?
Parce que le pouvoir réflecteur de la peinture blanche brillante ou d'une couleur noir mate s'observe dans une plage de longueur d'onde qui est celle de la lumière du jour.
La transmission de la chaleur à laquelle s'opposent les isolants minces ne se fait pas dans cette plage de longueurs d'onde, mais à des longueurs d'onde beaucoup plus élevées (infrarouges) qui sont celles du rayonnement émis par un corps froid (loi de Wien).


 
Ajouter un commentaire

OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×