Isolants polystyrènes PSE, XPS et PUR

Le 17/10/2012

Les produits d'isolation en plastiques alvéolaires sont d’origine organique. Ils regroupent plusieurs familles de produits isolants à cellules fermées :
1/ Polystyrène expansé PSE,
2/ Polystyrène extrudé XPS,
3/ Polyuréthane PUR,
4/ Polyisocyanurate PIR,
5/ Phénoliques.

Comme tous les isolants, ces familles sont conformes au marquage CE et à leur norme européenne ; les produits sont de plus certifiés par Acermi.

Polystyrène expansé : caractéristiques du PSE

  • La fabrication du polystyrène expansé est effectuée par expansion à la vapeur d’eau des billes de polystyrène pour former un isolant à structure cellulaire fermée et remplie de pentane résultant de l’expansion de la bille. Les billes sont composées de monomère styrène. Le polystyrène expansé peut aussi être utilisé comme emballage alimentaire.
  • Tout comme pour les laines minérales, un habitat isolé avec 100 m2de PSE entraîne une réduction de 3 tonnes de CO2 par an.

Polystyrène extrudé : caractéristiques du XPS

  • La fabrication du polystyrène extrudé est effectuée à partir de billes de monomère styrène mélangées et extrudées avec un agent gonflant : CO2 pour les performances thermiques courantes (0.035W/(m.K)) ou des gaz HFC pour des performances thermiques supérieures (0.029W/(m.K)). Ces isolants ont une peau de surface étanche à l’air et sont à cellules fermées. Outre les usages classiques en bâtiment, les polystyrènes extrudés sont particulièrement appropriés pour les applications qui nécessitent une très forte résistance mécanique aux charges ou pour les applications qui nécessitent un comportement à l’eau à long terme (dallages industriels, terrasses circulables, terrasses végétalisées, toitures inversées…).
  • Cet isolant est commercialisé sous la forme de panneaux.

Polyuréthane : caractéristiques du PUR

  • La fabrication des isolants en polyuréthane est effectuée à partir de moussage d’un composé de polyols, Méthylène diisocyanate, agent gonflant et additifs, entre deux parements d’aluminium de 50 microns qui assurent l’étanchéité à l’air de l’isolant et la pérennité de ses performances thermiques dans le temps. Cet isolant à cellules fermées contient un gaz à faible conductivité thermique (meilleur que l’air immobile dont le lambda est à 0.025 W/(m.K). Les isolants en polyuréthane ont une conductivité thermique qui varie de 0,021 W/(m.K) à 0,028 W/(m.K) suivant la technique de production et les types de parements utilisés.
  • Outre les usages classiques en bâtiment, les polyuréthanes sont particulièrement appropriés pour les applications qui nécessitent une très forte résistance mécanique aux charges ou pour les applications qui nécessitent un comportement à l’eau à long terme (dallages industriels, terrasses circulables, terrasses végétalisées, toitures inversées…).

Isolants polystyrènes : a savoir

Comme tous les produits de la construction, les isolants, quelles que soient leur famille et leur nature, doivent faire l’objet de Fiches de Déclarations Environnementales et Sanitaires (FDE&S) conformes à la norme NF P 01-010. Ces fiches sont consultables sur la base de données publique www.inies.fr ainsi que sur les sites Internet des industriels. Elles s’appuient sur des analyses de cycle de vie des produits.

Isolants par catégorie

92 commentaires :

charlotte
Répondre
23/10/2017 15:00

Bonjour,
Je réfléchis à l'isolation de la toiture de ma maison située à 1000m d'altitude dans les Pyrénées orientales. Jusqu'à présent, les combles étaient isolés par du carton placé entre les chevrons.... J'ai ôté ce carton et souhaite réaliser une isolation minimum pour cet hiver en attendant d'avoir les fonds pour compléter l'isolation et faire de mes combles une pièce à part entière....Dans l'idéal, je souhaitais garder les chevrons apparents (ils sont verticaux tous les 40/47cm et d'épaisseur 15cm). La toiture étant en vieilles ardoises et en bon état, l'isolation se fera par l'intérieur...Je cherche, cherche, pense à l'isolant mince, au polystyrène extrudé....Mon choix actuel serait de poser du polystyrène extrudé de 4cm d'épaisseur pour cet hiver avec l'idée de compléter par la suite....Qu'en pensez vous?? avez vous des pistes? A savoir que je veux privilégier l'isolation thermique et non phonique. Quels pièges à éviter pour ne pas avoir à tout refaire après ce premier hiver????? Merciiiii d'avance. Cordialement

 
Roger
Répondre
09/10/2017 15:00

Bonjour
Je souhaite ajouter une isolation, phonique uniquement, à une dalle préfabriquées en bois épaisseur 250mm, constituée d'un sandwich de laine de roche entre deux panneaux de particules de 30mm, plus les poutres évidemment. Je ne souhaite pas apporter une surépaisseur trop importante.
Que me conseillez-vous?
Merci et meilleures salutations.

holliwood91
Répondre
23/10/2017 15:00

bonjour,

L'isolant phonique idéal par ses caractéristiques est le liège: léger décoratif résistant ininflammable, naturel et bon isolant phonique.
cdt


 
Jerome P.
Répondre
25/09/2017 15:00

Bonjour,

Je construis une extension de maison en parpaings et sur les murs j'avais pensé mettre du polystyrène extrudé sur 3cm et ensuite une isolation panneaux laine de verre sur 7 cm au leu du 10+1 classique afin d'éviter les entrées d'humidité tant que le crépis n'est pas fait.
Mon projet est-il viable et aussi efficace qu'une isolation classique ?
Merci d'avance.

MarcIsover
Répondre
27/09/2017 17:14

Bonjour Jérôme,

Les règles de l’art indiquent que l’enduit doit être réalisé avant de procéder à l’isolation intérieure. L’enduit à un rôle décoratif mais aussi protecteur dans le sens où il empêche l’eau de pénétrer dans le mur. C’est aussi pour cela qu’il doit avoir une épaisseur minimale en tous points.

Dans le montage que vous envisagez, le PSE étant étanche à la vapeur d’eau, il y a un risque qu’il bloque cette dernière lors des flux de chaleur (du chaud vers le froid) et par le « transport » naturel de l’humidité contenue dans l’air. Ensuite, vous ne vous simplifiez pas la tâche au niveau montage blunk
Il est donc préférable de faire les choses dans l’ordre : enduit extérieur avant isolation intérieure. Une solution de dépannage parfois employée de façon tout à fait temporaire consiste à bâcher la façade pour la protéger des intempéries.

Pour une bonne isolation des murs, visez une forte résistance thermique (3.75 m².K/W au minimum), que ce soit avec du doublage collé ou encore avec une laine minérale semi rigide (type GR32) avec une pose en système Optima qui permettra de profiter pleinement de ses capacités d’isolation !

Bon courage pour la suite des travaux happy


 
Maxime n
Répondre
18/09/2017 15:00

Bonjour,
Achat récent d'une maison dont la toiture est isolé avec des panneaux de styrodur 50mm. Trop peu. Comment améliorer celà sans avoir de problèmes de condensation et sans touché à l'intérieur ? Je pensais passer par les tuiles et ajouter ou remplacer par de la laine de verre. Puis je ajouter sans problème d'humidité (depuis l'extérieur donc par dessus les panneaux existants) de la laine de verre et en quelle épaisseur ? Dois je plutôt retirer ce qui existe déjà ?
Merci d'avance. (très bien ce site !)

MarcIsover
Répondre
28/09/2017 08:25

Bonjour Maxime,

Merci pour les compliments, ça faut toujours plaisir, je transmettrai aux coupables blunk

Vous avez bien compris la problématique de la barrière à la vapeur d’eau que représente le polystyrène. Un complément d’isolation n’est possible que du côté froid. Vous donnez peu de détails sur l’épaisseur disponible pour apporter ce complément d’isolation ni sur la qualité de la mise en œuvre de l’isolation existante. Les mousses rigides ne sont pas les plus appropriées pour des isolations en toiture (selon la configuration) car, si placées entre bois de charpente, elles ont du mal à s’adapter aux irrégularités de ces derniers ce qui créé des ponts thermiques.

Deux solutions donc en intervenant par l’extérieur (j’imagine que vous ne voulez pas toucher à l’existant côté intérieur) comme vous l’avez évoqué : apporter un complément en laine minérale semi rigide (et à faible lambda car la place doit être limitée) ou repartir sur des « bases neuves » avec un solution type intégra réno https://www.isover.fr/guides/isol...toiture-par-lexterieur-en-renovation

Dans tous les cas, viser dans la mesure du possible R=6 m².K/W minimum et, plus, c’est mieux ! 7 ou 8 sont des valeurs courantes actuellement.

Voilà donc deux pistes à creuser pour apporter une réponse à votre question, n’hésitez pas si vous avez besoin de renseignements complémentaires.

Bien cordialement


 
Loic je roule a 42 et je veux pas mettre un pot
Répondre
18/09/2017 15:00

bonjour je cherche des renseignement pour l'isolations de ma maison. elle est fabrique avec des plaques de bois

MarcIsover
Répondre
22/09/2017 17:32

Bonjour Loïc,

Il faudra nous en dire un peu plus si vous souhaitez que l’on vous aide : mode constructif, matériau, que souhaitez-vous isoler (murs, combles), lieu de construction, etc…

Dans l’attente de vous lire

P.S. : Votre pseudo est plutôt surprenant !


 
léon
Répondre
21/08/2017 15:00

Bonjour, mon séjour a une isolation du toit ancienne (30 ans) que je souhaite augmenter. Elle se compose de panneaux de polystyrène de 10 cm d'épaisseur en sandwich entre 2 plaques d'aggloméré de 1 cm d'épaisseur. Ces panneaux supportent les tuiles. ils sont soutenus par des chevrons encastrés dans des poutres apparentes ( les chevrons sont aussi apparents). Les chevrons mesurent 7 cm de large par 5 cm de haut et sont espacés de 54 cm. Les poutres espacées de 120 cm mesurent 18 cm de large par 25 cm de haut.
L'isolant existant étant du polystyrène, je compte mettre des plaques de 5 cm en polystyrène expansé entre les chevrons et par dessous et entre les poutres des panneaux en polystyrène extrudé. Ces 2 couches collées.
Quelle serait l'épaisseur idéale de la 2ème couche en extrudé pour une bonne isolation ?
Pour une plus grande étanchéité ente les panneaux extrudés et les poutres est-ce que je dois faire un joint de pourtour en mousse expansive ou un autre matériaux ?

Par avance, merci pour vos conseils.

Bien cordialement

bvlierd
Répondre
04/09/2017 15:00

Bonjour,
J'ai exactement la même interrogation et j'aimerais connaître la solution, quelqu'un pourrais nous éclairer sur ce qui peut être mis en oeuvre?
Merci !
Bruno


 
Eric Patureau
Répondre
21/08/2017 15:00

Bonjour
Je rénove une maison qui a plus de 200 ans à Bonneville en Haute-Savoie à 474 m d’altitude.

- J'ai retiré entièrement la toiture car l'ancienne était "pourri". Elle fait 2 fois 24 m² ( 2 pans). A priori, il faut un coefficient de minimum 8 (?) pour l'isolation par rapport à la R T 2012. Je vais faire l'isolation sur la toiture.
- Les murs sont en pierres, pas de taille, dont l'épaisseur est de 50 cm

Quels produits me conseillez vous pour l'isolation de la toiture et des murs ( finition en lambris) ?
Cordialement

Eric Patureau

MarcIsover
Répondre
06/09/2017 11:25

Bonjour Eric,

Pour la toiture, je vous recommande les laines de la gamme Isoconfort 35 parfaitement adaptées à cet usage. En 280 mm et en monocouche, vous atteignez ainsi une résistance thermique R=8 m².K/W. Selon la configuration de charpente, vous pouvez peut-être positionner un premier lit en 60 ou 80 mm. Profitez de la réfection de la couverture pour positionner un écran de sous toiture HPV. Outre la protection apportée http://www.ecrans-sous-toiture.com/les-solutions/ecrans-sous-toiture/ , il permet de gagner de l’épaisseur disponible pour l’isolation car la laine peut être en contact avec ce dernier. Vous trouverez ici https://www.isover.fr/systemes/ap...tions/isolation-des-combles-amenages des schémas de mise en œuvre en système Vario selon la configuration (ainsi qu’une vidéo de pose) et ici https://www.isover.fr/guides/isolation-des-combles-amenages des renvois vers les différents points à étudier (écran de sous toiture, étanchéité à l’air, ventilation, solutions d’isolation, etc…).

Pour les murs, vous pouvez regarder du côté de GR32 et ceci dans la plus forte épaisseur possible afin de viser le plus fort R possible R=4.35m².K/W en 140mm d’épaisseur). L’efficacité de cet isolant sera maximale avec une pose continue type Système Optima murs, gage de réduction des ponts thermiques à la fois par la continuité de l’isolant, par l’emploi d’appuis en matériau composite à rupteurs de ponts thermiques mais aussi grâce à la suppression des ponts thermiques dus aux montants dans une pose avec rails et montants. Lire ici https://www.isover.fr/guides/isol...olation-des-murs-par-linterieur-sous pour la description du système et là https://www.isover.fr/sites/isove...42C022E2DC10424DBD281CB8233C7C6D.pdf pour le guide pose.

Une ventilation adaptée est indispensable pour la pérennité de l’ensemble.

Espérant vous avoir aidé et restant à votre service, je vous souhaite bon courage pour la suite de vos travaux.

Léon
Répondre
11/09/2017 15:00

Bonjour, merci pour votre réponse mais je n'ai pas de combles.
Les tuiles sont directement posées sur les panneaux d'isolant qui sont soutenus par les poutres apparentes du séjour et les chevrons.

Je souhaite renforcer l'isolation par l'intérieur sous celle qui est existante et sans déposer la toiture. Il m'a été dit qu'on ne pouvait mettre en dessous de la laine de verre car cela bloquerait la vapeur d'eau entre les 2 isolants. Le polystyène étant plus étanche à l'eau.
Bien cordialement


 
Morgan
Répondre
07/08/2017 15:00

Bonjour,

Je suis actuellement dans une phase de travaux avec le projet d'une extension en bois de 70m2. Mes fondations sont coulées et maintenant je suis en réflexion concernant l'isolation de la dalle.
Je suis en rénovation donc pas de norme imposé juste la norme du bien être je vais mettre un lit de sable pour applanir et harmoniser le niveau de mon support de dalle mettre un film polyane et je suis en réflexion pour les panneaux de Polysyréne ? Quel R choisir ? si on ajoute deux plaques l'une sur l'autre d'un R initial de 1,2 au total on peut compter un R de 2,4 ? ou pas du tout (une solution étrange mais plus économique)

merci pour vos retours et conseils je ne suis pas du métier.

Morgan


 
daniel
Répondre
26/06/2017 15:00

bonjour,

Suite à l'incendie de la tour Grenfell de Londres, je me pose des questions sur les risques d'une telle isolation sur façade extérieure. Avez-vous des informations à fournir sur le mode de pose ou l'existence de retardateurs de flamme qui n'auraient pas été présents dans le matériau utilisé à Londres ? En utilisez-vous ? Existe-t-il une règle de pose avec des bandes coupe-feu ?

Merci.

MarcIsover
Répondre
28/07/2017 14:09

Bonjour,

Je me garderai bien de donner des informations que je n’ai pas sur ce tragique incendie. Une enquête est en cours bien évidemment et il faudra attendre ses conclusions. On a pu lire que le revêtement extérieur était mis en cause mais je n’ai ni les éléments ni la connaissance pour en parler.

Il existe bien entendu une réglementation en France à ce sujet (on parle de la règle du C+D) et le texte de référence dans ce domaine est l’IT (Instructions techniques) n°249 relatif aux façades. Ce texte défini les règles à respecter pour éviter la propagation du feu en façade de bâtiment à plusieurs étages.

Suite à cet incendie, des directives venues de haut lieu ont été données aux industriels pour s’assurer que de tels drames ne puissent se reproduire en France et les choses bougent dans ce domaine.

Cordialement

Ddn
Répondre
03/07/2017 15:00

Je formule la meme demande que Daniel. Ma résidence vient d'être isolée par l'extérieur avec du PSE de 140 mm . Peut il prendre feu en cas d'incendie depuis l'intérieur d'un appartement? Merci.

MarcIsover
Répondre
28/07/2017 14:16

Bonjour,

Si la réglementation et les règles de l’art ont été respectées lors de la réalisation de ces travaux d’isolation thermique par l’extérieur, vous ne devez pas avoir de craintes particulières.

Bien cordialement

Ddn
Répondre
18/09/2017 15:00

Mecri de votre conseille

Bien cordialement


 
Clement
Répondre
15/05/2017 15:00

Bonjour à tous,
Merci pour ce superbe site et la qualité des commentaires divers et variés!
Mon problème ne semble pas répertorié: dans le cadre d'une rénovation de combles habités (acquisition dans de l'ancien, immeuble du 19è siècle), je réalise une isolation murs + toiture.
1ere question: comment isoler au mieux les chiens assis qui sont assez étroits? On me propose l'actif, j'ai aussi entendu laine de bois, bref, je cherche dans l'idéal un isolant qui ait le meilleur rendement épaisseur/efficacité thermique pour limiter d'une part les ponts thermiques et pour garder un maximum de lumière d'autre part. Quitte à ce que ce soit un isolant assez cher, la surface totale est assez faible en cumulé...
2ème question: pour le reste de l'isolation de la toiture, d'après vous que choisir? Avez vous quelques retours d'expérience: laine de verre? Polyuréthane projeté? Laine de bois?
Merci d'avance!
Clement

MarcIsover
Répondre
09/06/2017 17:18

Bonjour Clement

Pour les chiens assis et si j’ai bien compris votre problème, je peux vous conseiller l’emploi du Multimax 30 (30 signifie que son Lambda est de 0.030 W/m.K ce qui en fait la laine la plus performante du marché), laine qui a été développée spécialement pour des usages où l’on a besoin d’un excellent rapport performance/épaisseur (chien assis, baies à galandage, etc…) voir ici https://www.isover.fr/sites/isove...2BAB234AB51347EDB8A8457C2DF21FA9.pdf

Pour la toiture, la réponse est beaucoup plus large surtout en l’absence de détails. Souhaitez-vous isoler ces combles aménagés par l’extérieur, par l’intérieur ? Quelle est la structure de la charpente, du comble ? etc, etc… Il faudra viser une résistance thermique la plus élevée possible. A titre d’information, l’accès au crédit d’impôt demande entre autres conditions une résistance thermique R>ou = à 6 m².K/W en combles aménagés. Il est de votre intérêt, tant pour votre confort que pour vos économies d’énergie, de dépasser cette valeur le plus largement possible.
Un chapitre sur le site où vous avez posté traite de cette partie : http://www.toutsurlisolation.com/...r-des-combles-amenages-en-renovation

La laine de verre représente incontestablement le gros du marché et ce n’est pas sans raison. Elle présente un bon si ce n’est le meilleur rapport coût/performance (thermo/acoustiques) et les différentes sortes qui existent permettent de satisfaire à de nombreuses demandes. Ce guide https://www.isover.fr/guides/isolation-des-combles-amenages vous apporte de nombreux éclairages tant sur l’isolant à poser, que sa mise en œuvre, la nécessité de l’étanchéité à l’air ainsi que d’une ventilation appropriée. Il vous donne des indications sur la pose de la laine selon la présence et la nature d’un écran de sous toiture. Vous pouvez également vous référer au CPT 3560V-2 http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3560-v2.pdf
qui donne les règles de l’art pour l’isolation des combles avec une laine minérale.

De nombreux critères peuvent déterminer votre choix : coût, certification ACERMI, classement au feu, facilité de pose, poids, propriétés acoustiques, etc, etc….

Pour un bon confort d’été, veillez aux critères principaux :

- Obturation des ouvrants par l’extérieur (fenêtres de toit, fenêtres)
- Sur ventilation nocturne des combles pour rafraîchir la bâti
- Forte résistance thermique pour freiner la pénétration de la chaleur.

J’espère vous avoir aidé en quelques mots, il y aurait tant à dire sur le sujet.

Restant à votre service et vous souhaitant un bon courage pour vos travaux de rénovation

Bien cordialement

Clement
Répondre
19/06/2017 15:00

Bonjour,

Merci beaucoup pour votre réponse plus que complète. Je vous remercie surtout pour les références du Multimax, qui semble correspondre parfaitement à ce que je recherche !

Bien à vous,

Clement


 
Coralie
Répondre
15/05/2017 15:00

Bonjour,
Je suis étudiante actuellement en classe de terminal, j'ai un projet de fin d'année et je voudrais savoir l'affaiblissement acoustique et le coefficient d’absorption du polystyrène expansé.
Merci de votre reponse


 
Martin R.
Répondre
24/04/2017 15:00

Bonjour,

On se construit une maison. J'aimerais savoir quel est le meilleur isolant contre le bruit et le froid. J'aimerais une réponse en deux temps : soit la meilleure peu importe le coût et le meilleur rapport/qualité prix. De plus, indiquez moi la côte d'isolation et la différence entre les deux choix.

Merci d'avance

Martin R.

MarcIsover
Répondre
04/05/2017 16:50

Bonjour,

Il n’y a pas de meilleur isolant !

Le meilleur isolant est celui qui est adapté à votre usage et répond le mieux aux critères qui sont les vôtres et qui peuvent être nombreux : résistance thermique, lambda, coût, classement au feu, rigidité, résistance à la compression, nature et taux de liant, etc, etc…

En sol, ce sont des mousses rigides qui tiennent le haut du pavé actuellement (PUR, XPS).

En murs et en combles en habitation, la laine de verre reste un incontournable car, notamment, elle a des propriétés thermo-acoustiques, le meilleur rapport coût performance, se travaille facilement, existe avec différents niveaux de performance qui permettent de choisir le produit adapté à la paroi à isoler : ex, un GR 32 avec un pose en système Optima quand on a besoin d’isoler fortement en prenant le moins de surface possible, et un IBR 40 à dérouler sur le plancher de combles perdus quand on n’est pas limité par l’épaisseur, un Isofaçade quand on fait une isolation par l’extérieur, des laines type PAR pour insérer dans des cloisons pour améliorer leurs propriétés acoustiques, etc, etc…

Après , il faut parler de niveau de performance (je ne comprends le « côte d’isolation » dont vous parlez). Il ne faut pas raisonner en épaisseur mais en résistance thermique. En sol et en mur, viser R=4 et plus si possible ; En combles aménagés (gamme Isoconfort), 8 ou plus est un bon objectif.

Vous trouverez plus d’informations en lisant les chapitres qui vous intéressent dans l’onglet « GUIDES » https://www.isover.fr/

Restant à votre service si vous avez des questions

Cordialement


 
stof61
Répondre
20/03/2017 15:00

bonjour je possède une maison de plein pied avec un garage double, j'aimerais isoler le mur coté garage(direct parpaing) sachant que je ne peux pas trop choisir une épaisseur supérieure à 7cm.j' attends vos conseils étant novice dans la matière.merci

MarcIsover
Répondre
21/03/2017 17:19

Bonjour Christophe de l’Orne probablement ou de 1961 blunk

Si votre mur est plan, droit et qu’il n’y a rien à l’encombrer (tuyaux, gaines électriques), vous pouvez opter pour la pose d’un complexe de doublage collé type Calibel ou autre. Voir ici https://www.isover.fr/guides/isol...e-colle-pour-lisolation-des-murs-par

Dans le cas contraire, vous pouvez partir sur un système appelé Optima murs https://www.isover.fr/guides/isol...olation-des-murs-par-linterieur-sous qui assez facile à mettre en œuvre et qui permet la pose continue d’un isolant fibreux type GR32 qui sera adapté à votre cas : pose en mur et espace réduit. La souplesse de la laine permettre « d’épouser » certaines petites irrégularités ou de s’adapter par des découpes localisées. Ce système permet aussi de passer des réseaux entre l’isolant et le parement qui viendra protéger ce dernier. Il présente de nombreux avantages : praticité, pose continue de l’isolant, etc…

La limitation de l’emprise au sol possible limitera l’efficacité de l’isolation car vous serez obligé de prendre une faible épaisseur d’isolant. Pour pallier partiellement à cette contrainte, choisissez un isolant avec le plus faible lambda possible et ceci dans la plus forte épaisseur possible. Ceci s’explique aisément par la formule de calcul de la Résistance thermique R= épaisseur /lambda. Vous trouverez du GR en épaisseur de 45 et 60 mm adapté à vos contraintes. Son R est alors respectivement de 1.40 et 1.85 m².K/W.

Si votre garage n’est pas chauffé, le parement devra être marine. Si c’est une plaque de plâtre, elle est reconnaissable à sa face cartonnée de couleur verte.

Espérant vous avoir aidé dans votre projet d’isolation.

Bien cordialement

plom74
Répondre
03/04/2017 15:00

Bonjour je veut isoler ma maison par l exterieur. Mes murs son en pierre d une largeur de 50 cm. Je les isole en polystyrene puis colle de la pierre de parement avez vous un polystyrene a me conseille ? Merci bonne soiree .

MarcIsover
Répondre
05/04/2017 17:28

Bonjour,

Les polystyrène les plus couramment utilisés en ITE (Isolation Thermique par l’Extérieur) sont de type PSE (expansés) blanc ou graphités. Il est de votre intérêt de viser la plus forte résistance thermique R possible.

Assurez-vous auprès du fabricant que le parement que vous envisagez soit admis.

Bon courage pour votre chantier !


 
henrifb
Répondre
06/02/2017 15:00

Bonjour,

J'ai un grenier sous une toiture en tuiles. Le grenier est équipé d'un plancher et je prévois d'isoler la toiture. Les chevrons du toit font 8x8 cm.

Je prévois une isolation avec des panneaux de polyuréthane emboitables.

J'ai vu en parcourant le site qu'il fallait faire l'isolation en sous-face des chevrons (pare-vapeur vers l'intérieur) pour avoir un bon emboitement des panneaux et compléter l'isolation par un joint en périphérie.pour une bonne étanchéité à l'air.

La lame d'air sous-toiture sera de 8cm et la couverture n'étant pas étanche à l'air il ne devrait pas y avoir de problème de ventilation.

Ma question concerne le grenier. Est-il judicieux de laisser une prise d'air grenier - toiture pour une ventilation éventuelle du grenier sachant que la maison n'est pas particulièrement humide ?

Cordialement


 
cedric
Répondre
19/12/2016 15:00

Quel est le meilleur isolant extérieur


 
JC45
Répondre
05/12/2016 15:00

Bonjour,
Je souhaite isoler en extérieur le sol de ma toiture terrasse (110 m2) uniquement par des panneaux en polystyrène collés.
Que me conseillez-vous (tenant compte des intempéries)
Quelle colle utiliser
Puis-je bénéficier de déductions d' impôts
Merci


 
Pazzo06
Répondre
04/07/2016 15:00

Bonjour,
je souhaite surélever mon plancher vs de 28 cm avec du polystyrene extrudé + dalle allegée . quelle épaisseur maximum de polystyrene extrudé puis appliquer ? peut on entrecroiser deux couches?
Par avance merci.


 
Margot
Répondre
23/05/2016 15:00

Bonjour! Auriez vous connaissance du coefficient d'absorption acoustique du polystyrène svp?


 
woody
Répondre
02/05/2016 15:01

bonjour,

je souhaite isoler un grenier dont le plafond est une chape en béton de 10 cms d'épaisseur .

dois-je l'isoler par l'intérieur ou par l'extérieur pour éviter de futur problème de condensation.

merci de vos précieux conseils

cordialement


 
joel40
Répondre
18/04/2016 15:00

Bonjour,
Je fait une extension et en isolation sous toiture je met du polyuréthane, 80 entre chevrons + 40 en continue sur chevron (total R=1.7 x 3) de plus en périphérique j'en met 80 cm.
Doit-je mettre une membrane pare-vapeur ou pas ?
Ensuite je compte installer des chevrons de 32 pour le passage des câbles puis finition en plaque de plâtre, pour les murs je compte installer en carreau de plâtre pour bénéficier d'un vrai mur.
Y-a t-il un risque pour l'éclairage encastré ou pas ?
Je compte mettre des boites isolées.
Merci.


 
Al
Répondre
29/03/2016 15:13

Bonjour,
J'aimerais savoir quelle est la différence entre un PUR pour le sol, les murs intérieurs et l'isolation extérieure? Car je ne comprends pas quelle est clairement la différence entre ces matériaux...
2e question: je retape une partie de grange en habitation. Elle est en mâchefer (genre de parpaing poreux), toiture tuiles. Pour isoler le toit, faut-il que le tout soit perméable ou étanche à la vapeur d'eau? Merci!


 
Jerry
Répondre
21/03/2016 15:00

Bonjour,

Je voudrais poser un parquet stratifié sur des dalles de fibro ciment de 2 cm d'épaisseur à l’intérieur de ma véranda. J’envisage un film polyane pour éviter d'éventuelles remontées d’humidité par les joints des dalles, puis poser des lambourdes composite de 3cm espacées de 40 cm et entre chaque lambourde de mettre de polyethuretane extrude de 3 cm avant de poser le parquet mais:

1)est quelle charge maxi pourrait être envisagée ?
2 est-ce idéal pour d’éventuelles remontées d'humidité par capillarité?


 
Anne-Sophie
Répondre
14/03/2016 15:00

Bonjour,
Je suis en dut en Génie Civil, je suis en plein projet sur les isolants, je fais donc des recherches sur ceux-ci. Cependant je n'arrive pas à trouver une définition claire de ce qu'est un isolant polystyrène et ces différents qualités/défauts?
Merci d'avance


 
loupina
Répondre
07/03/2016 15:00

Bonjour ,

Je suis situé en Bretagne sud et transforme un local de 100 m2 en loft .
J'ai opté sur le conseil de mon couvreur pour une toiture de type bac acier en polyuréthane de 100 mn ( R=4.20 ) , afin d'optenir une bonne isolation , le paquiste a installé en intérieur et sous le bac acier de la laine de verre épaisse de 260 mm , or selon un "technicien" spécialiste de l'isolation , il semblerait qu'il faudrait installer de la laine de verre de 80 mm ( R= 2.25 ) collée au bac acier ...toute autre solution intrainerait selon le "dit" spécialiste un pourrissement de la laine ...
Le plaquiste a , en conséquence retiré la laine de 260 mm pour la remplacer pr de la laine de 80 mm collée .
Je rajoute de la BA13 phonique pour le confort .
Je ne sais plus qui croire , je suis complétement perdu .
Merci de m'avoir et de m'aider dans mon choix , pour un bon confort thermique , accoustique .
Bien à vous .

Alexandre
Répondre
14/03/2016 15:00

Bonjour.
Le polyuréthane standard est très étanche à la vapeur d'eau.
La laine de verre est perméable à la vapeur d'eau. On lui ajoute un pare-vapeur (papier bituminé) qui doit être coté INTERIEUR, et qui réduit ce phénomène.
Imaginons qu'il fasse 20°C dedans et 0°C dehors.
Avec 10 cm de laine de verre, la température à la limite laine-polyuréthane sera de l'ordre de 12°C (laine un peu moins efficace que PU) et la vapeur d'eau qui va traverser la laine de verre va se condenser en eau.
Donc avec du polyuréthane standard, vous ne pouvez pas mettre beaucoup de laine de verre en plus coté intérieur. L'épaisseur tolérable est difficile à préciser et dépend du climat, du volume de la pièce, de son aération, du nombre d'habitant, etc… en pratique on évite de mettre de la laine de verre en-dessous d'un polyuréthane standard.

Vu votre situation, j'espère que vous avez un polyuréthane PERMEABLE A LA VAPEUR D'EAU (c'est à dire HPV). Et il faut aussi un écran de sous-toiture perméable à la vapeur d'eau. Auquel cas, il n'y a pas de problème pour mettre 80 mm de laine de verre dessous. Et même un peu plus. Il y a peut-être une limite, que je ne connais pas et qui dépend probablement de plusieurs paramètres.
En tous les cas, avec 80mm de LDV et 100mm de PU, vous serez déja très bien isolés.

solere
Répondre
14/03/2016 15:00

Bonjour,
une laine ne peut se trouver sous un isolant fermé à la vapeur d'eau comme les mousses PU sinon elle se gorgera d'eau, donc vous n'avez d'autre solution que de doubler avec un isolant du même type.


 
andre b
Répondre
14/12/2015 15:01

bonjour je suis a la recherche de panneaux isolants de polyurethane de 10cm d epaisseur de 2,50 x 1,20 pour isoler des murs d une nouvelle construction je suis du pas de calais merci

sofi29
Répondre
09/02/2016 19:18

Bonjour André b,

Pour la fourniture de vos panneaux de polyuréthane, il vous faut vous adresser à un négoce spécialisé en matériaux bâtiment près de chez vous.

Cordialement.


 
tarik
Répondre
19/10/2015 15:01

Bonjour,

Je voudrais savoir qu'elle est la solution d'isolation sous étanchéité dans les cas suivant: terrasses , terrasses jardins, est ce que c'est le polyester éxtrudé ou le polyester éxpensé

sofi29
Répondre
11/02/2016 17:18

Bonjour Tarik,

L'isolant utilisé dépend du type de terrasse que vous souhaitez. Vous n'avez pas les mêmes exigences en résistance à l'écrasement lorsque la terrasse est soit non accessible, soit accessible unique pour l'entretien ou encore accessible aux piétons pour un usage en espace de vie extérieur.
En terrasses végétalisées, vous pouvez très bien avoir une laine de roche (ex. isolant Tekfi 2) ou un polystyrène expansé (ex. Epsitoit 20) ou encore en polystyrène extrudé (ex. Roofmate SL-X ou SL-A selon la résistance thermique recherchée).
A savoir : les solutions en polystyrène extrudé sont généralement des solutions avec étanchéité posée directement sur la paroi support puis complexe isolant posé par dessus (solution d'isolation dite "isolation inversée" sous Avis Technique de mise en oeuvre).

Dans le cas de votre chantier, s'il n'est pas situé en environnement bruyant, vous pouvez opter pour une isolation en polystyrène expansé, dans le cas contraire, pour votre tranquillité, mieux vaut opter pour une isolation thermo-acoustique en visant une laine de roche Tekfi 2 par exemple ou tout équivalent du marché. Vous pouvez des exemples de solutions sous ce lien : https://www.isover.fr/systemes/ap...-des-toitures-terrasses-vegetalisees

Cordialement.

nadjib
Répondre
18/01/2016 15:00

bonjour dans ce cas la il faut utilisé le polystyrène extrudé car l'expansé il es généralement utilisé que dans le cas d’emballage alimentaire.


 
Pitchou
Répondre
21/09/2015 15:00

je voudrais savoir la différence des caractéristiques et les propriétés du polystyrène expansé PSE entre rces 3 qualités que j'ai trouvé dans les différentes normes, il s'agit de :
- Référence FC,
- Grade F,
- Qualité F
Une réponse S.V.P


 
Favier. Jm
Répondre
17/08/2015 15:00

Bonjour
Je voudrais gagner quelque cm dans mes chambres au grenier actuellement l'isolation est faite avec 15cm de laine de verres et un plaçons poly de10 cm.
Je voudrais remplacer tout cela part du poly extruder que me conseiller vous
Merci

sofi29
Répondre
10/02/2016 09:37

Bonjour Favier. Jm,

L'isolation en laine de verre que vous avez actuellement comme isolant vous permet d'avoir une isolation thermique et acoustique. Avec une isolation en polystyrène extrudé, vous ne pourrez bénéficier que d'une isolation thermique. Donc, pour la tranquillité des chambre, soyez attentif à cette différence surtout si votre logement est situé en environnement bruyant.

Par ailleurs, si vous décidez d'isoler en polystyrène extrudé, veillez à le faire en sous face des chevrons pour avoir une isolation continue (placé entre chevrons, le polystyrène extrudé est un isolant rigide qui ne permet pas d'épouser les variations différentielles des bois de charpente). Choisissez des panneaux à rainures et languettes ou à feuillures afin d'avoir une continuité de l'isolation (évitez les panneaux à bords droits) et réalisez l'étanchéité à l'air en périphérie à l'aide d'un mastic sans solvant, restant souple. Il faut que la pose permette d'obtenir une parfaite étanchéité à l'air des parois. Là où l'air passe, le bruit passe aussi et la chaleur s'enfuie !

Cordialement.


 
nath
Répondre
15/06/2015 15:00

Pourrais-je connaitre la RT posée concernant la pose de polystyrène expansé épaisseur 60 pour une RT de 1.85 ?

sofi29
Répondre
10/02/2016 09:49

Bonjour Nathalie,

Excusez-moi, je ne comprends pas bien le sens de votre question. Je vais néanmoins tenter de vous donner quelques éléments en espérant qu'ils répondront au moins en partie à votre interrogation.

Pour avoir une résistance thermique R= 1.85 m2.K/W, il faudrait que le polystyrène expansé choisi soit au lambda de 0.032 W/m.K. Pour que cette résistance certifiée soit conservée une fois posée, il faut que la mise en oeuvre soit réalisée conformément aux règles de l'art, avec un calfeutrement complet de la paroi afin d'obtenir une parfaite étanchéité à l'air. Si des gaines ou conduits traversent l'isolant, il faut assurer l'étanchéité à l'air au pourtour de ces gaines et conduits.

En espérant que ces éléments vous soient utiles.
Cordialement.


 
papaours
Répondre
16/02/2015 15:00

Bonjour,

je souhaite faire une isolation thermique avant de poser un parquet sur une dalle béton, puis-je utiliser des panneaux de polystyrene extrudé de 30mm d'ep et poser directement le parquet sur ce type de panneau ?

merci par avance pour votre réponse.

sofi29
Répondre
10/02/2016 10:20

Bonjour Papaours,

Un polystyrène extrudé spécifique sol peut effectivement être posé sur dalle béton afin d'assurer une isolation complémentaire en sous face d'un parquet. Seulement complémentaire car la résistance thermique d'un tel extrudé ne vous permet d'obtenir qu'une résistance thermique R = 1.05m2.K/W, ce qui est insuffisant au regard de la réglementation thermique en neuf ou pour les bâtiments existants. Aujourd'hui, pour l'isolation des sols donnant sur un vide sanitaire, en neuf, on préconise R=4m2.K/W et en rénovation, il faut une résistance thermique minimale R=2m2.K/W, ce qui voudrait dire doubler votre épaisseur d'isolant pour poser par exemple un Floormate SL-X de 60mm pour R=2.10.

Vous ne pouvez par ailleurs poser directement le plancher sur l'isolant. Il vous faut une dalle de répartition des charges sur l'ensemble de la surface afin d'éviter le poinçonnement de l'isolant. Il vous faut donc mettre en oeuvre au-dessus des panneaux de CTBH ou CTHX à rainures et languettes, encollées entre elles afin d'obtenir une bonne tenue de cette dalle de répartition. N'oubliez pas de poser une bande de désolidarisation en périphérie afin d'éviter la transmission des bruits de pas aux murs et prévoyez une sous couche fine de 3 à 5 mm entre les dalles bois et le plancher afin d'éviter que le plancher "claque" sous les pas.

Bons travaux !


 
PALAZON
Répondre
09/02/2015 15:00

bonjour je suis a la recherche de PSE au caractéristique suivante
densité environ 30kg /m3
R de plus de 9
avec les dimension suivante 2500 mm de long
600 mm de large
300 mm d'épaisseur
ceci est pour la conception d'une habitation passive
les panneau de PSE son pris entre deux planche spécial
qui son visser entre elle part des vis de 66 cm l'ensemble obtenu serre a monte: mur , dalle , et toiture
pour notre projet il nous faudrait plus de 300 m3 de PSE avec les caractéristique demande je vous en remercie d'avance ci vous pouviez nous communique le site de production le plus proche du département 42000 près de saint Etienne et peu être nous donne une offre de prix



Mr PALAZON CLAUDE


 
yael
Répondre
22/12/2014 15:00

Bonjour je souhaiterai isoler un hangar refait en habitation avec mur parpaing en parti habitable mais en tole parti garage avec toiture fibro!je voudrai savoir quels types de matériaux utiliser pour isoler au mieux et les conditions pour réaliser ces travaux!

cordialement

sofi29
Répondre
15/02/2016 16:20

Bonjour Yael,

Pour la partie habitation, si les murs sont en parpaing et qu'une coupure de capillarité a bien été prévue en base de murs (afin d'éviter les remontées d'humidité dans les murs), vous pouvez procéder à l'isolation de ces murs à l'aide d'un système sous ossature métallique. L'isolant (au minimum semi-rigide pour la tenue mécanique) est posé en continu contre les murs à l'arrière de l'ossature métallique portant le parement en plaques de plâtre (voir système Optima Murs par exemple). Pour parfaire l'étanchéité à l'air des parois, vous pouvez prévoir une membrane hygro-réglable telle la membrane Vario Xtra. Sa large plage de Sd permet d'être pare vapeur l'hiver et frein vapeur en été.

Pour la toiture, il faut faire votre isolation en toiture froide c'est à dire qu'il vous faut laisser une lame d'air ventilée d'au minimum 2 cm sous liteaux. Prévoyez une résistance thermique R= 8m2.K/W si la configuration le permet, tant pour le confort que pour les économies d'énergie. L'isolant doit être au-moins semi-rigide. Prévoyez une membrane pare vapeur et d'étanchéité à l'air en finition comme l'exigent les règles de l'art (Sd> 18mètres ou membrane sous avis technique).

N'oubliez pas qu'en habitation le renouvellement de l'air intérieur est obligatoire. Profitez de vos travaux d'isolation pour installer un système de ventilation permanent, de préférence hygro-réglable (type Hygro B par exemple) afin qu'elle adapte son débit en fonction des besoins et de l'occupation des locaux.

Cordialement.

rhounim
Répondre
08/02/2016 15:01

avez vous trouvé une solution
avez un tel si besoin de vous tel
j'ai la meme configuration, un hangar, de 10 x 10 metre, posé sur 6 poteaux metalique entre les poteaux il y a des parpaing, je souhaite isoler tout cela pour le transformer en habitation
je pars de zero questions solutions
si vous pouvez m'aider, merci infiniment
merci bcp

qs
Répondre
13/04/2015 15:00

site cool


 
Francine
Répondre
01/12/2014 15:01

J'ai une niche à chien qui abrite de petits bébés chatons abandonnes.Comment isolé l'abri avec qu'elle polystyrène ? Merci

Autheman
Répondre
25/01/2016 15:00

Bonjour l idéal serait d isole totalement : pour cela un polysterene haute densité : une plaque sous la niche ,afin qu elle ne soit pas en contact avec le sol , une plaque a l intérieur de la niche au sol, ensuite les mûret de la niche intérieur et extérieur identique pour la toiture et vos petits chatons seront heureux comme papa dans maman .... Si vous pouvez ensuite mettre un petit rideau a l entrée afin qu il n y ait pas de perdition....

carcarien
Répondre
06/07/2015 15:01

n'importe quel pse fera l'affaire ! mais si possible placez le a l'interieur il se degrade a l'exterieur s'il n'est pas recouvert n'isolez pas le sol


 
Aurelie
Répondre
13/10/2014 15:00

Bonjour,
Nous refaisons un souplex qui avait ete mal fait et nous souhaitons savoir quel est le meilleur isolant thermique pour le sol. La chappe de beton est faite. Merci par avance.
Aurelie

Angelique Harmonie Kaiser (Décoratrice d'intérieur)
Répondre
01/12/2014 15:00

A quelles fins?

Une chape pour carrelage ? des nattes sont disponibles en magasins de bricolage. Polyesters? Polyéthylène? ....
Ou une chape pour parquet? dans ce cas, le liège de paraît facile à poser et pas si cher... Des rouleaux étant pour moi l'idéal économiquement.

sofi29
Répondre
28/11/2014 09:10

Bonjour Aurélie,

Il n'existe pas de "meilleur" isolant blunk Il existe des isolants adaptés à l'application que vous visez. Ainsi, si vous recherchez l'isolation thermique de la dalle béton constituant votre plancher bas, vous devez vous orienter vers un isolant à forte résistance mécanique (isolant spécifique sol, classement Acermi SC1 ou SC2) pour pouvoir ensuite couler au-dessus une chape flottante.

La résistance thermique à rechercher doit être supérieure à R=3m2.K/W (en bâtiment basse consommation aujourd'hui, on vise plutôt R=4 minimum).

L'offre produit pour ce type d'isolation est assez large. Vous pouvez donc opter par exemple pour un isolant en polystyrène extrudé (gamme Styrofoam ou équivalent) de type Roofmate Slx en 100mm pour obtenir une résistance thermique R= 3.45 ou en 120mm pour R=4.15m2.K/W. Facile à manipuler, insensible à l'eau et à bords feuillurés, il dispense de la mise en oeuvre d'un film de polyéthylène (PE).

Côté mise en oeuvre, vous penserez à désolidariser la chape flottante des parois verticales afin d'éviter le transfert des bruits d'impact aux murs. Cette désolidarisation périphérique s'effectue à l'aide d'une bande résiliente posée sur l'ensemble du pourtour de la pièce avant la pose des panneaux isolants. Elle doit avoir une hauteur équivalente à l'épaisseur de l'isolant + l'épaisseur de la chape flottante + épaisseur du revêtement final. Elle est arasée une fois le revêtement de sol final posé, avant la pose des plinthes (bande de type Périsol ou équivalent).

Cordialement.


 
NAD
Répondre
15/09/2014 15:01

BONJOUR,
je souhaiterais refaire ma terrasse qui fait 120M2 , je souhaiterais beneficier du credit a taux zero auprés de ma banque et beneficier aussi du crédit d'impot;
Alors qu'elle isolant poser en épaisseur 120mm2.
MERCI

sofi29
Répondre
28/11/2014 09:35

Bonjour Nad,

Pour pouvoir bénéficier du cumul du prêt à taux zéro avec le crédit d'impôt développement durable, vous devez viser au minimum les performances thermiques exigées pour l'éligibilité au crédit d'impôt. S'il s'agit de la réfection de l'isolation de votre toiture terrasse, la résistance thermique minimale requise est R= 4.5 m2.K/W. Toutefois, si la configuration de la toiture terrasse le permet, n'hésitez pas à viser une performance supérieure, tant pour votre confort que pour vos économies d'énergie.

Il existe différentes solutions d'isolation pour ce type de travaux suivant que vous optez pour une isolation support d'étanchéité ou une isolation inversée (isolant mis en oeuvre au-dessus de la membrane d'étanchéité et sous charge lourde). L'isolation choisie va surtout dépendre de la configuration de la toiture terrasse et de son usage en tant que toiture accessible ou non aux piétons ou de toiture jardin ou non. Vous trouverez sous ce lien (à recopier dans votre navigateur) les différentes solutions d'isolation des terrasses maçonnées : http://www.isover.fr/Systemes-d-i...iel/Isolation-des-toitures-maconnees

Ces systèmes d'isolation sont des systèmes sous avis technique de mise en oeuvre. Pour leur pose, l'intervention d'un professionnel de l'étanchéité toiture est nécessaire.

J'espère que ces éléments seront de nature à vous aider dans votre choix.
Cordialement.


 
abengmininga
Répondre
15/09/2014 15:01

bonjour je souhaite avoir vos conseils pour l'isolation intérieure de mes murs. je ne connais pas grand chose sur la construction et le matériel à utiliser ou à acheter. ma maison est mitoyenne sur les faces latérales, les façades avant et arrières sont libres
tout le rez-de-chaussée est pris d'humidité, l'eau s'infiltre du sol et remonte et les murs sont poreux par endroits, je consomme à mon avis beaucoup au niveau gaz, il fait froid dans la maison hiver comme été et j'ai aussi beaucoup d'entrée d'air. il y a de la moisissure aussi sur les murs.
J'attends de votre aide et je me réjouis déjà de vous lire très bientôt, je vous remercie d'avance
Abengmininga

luc
Répondre
10/11/2014 15:00

a vous lire votre maison est une passoire , eb bien pour l humidite il va falloir injecter un hydrofuge isoler les mur interieur bien ventiler derriere ces isolant car vous avez de humidité et bien reperer les entrees d air avec de la fumee et isoler .calfeutrer etx voyer un specialiste
ca va vous couter cher tout cela bon courage

fanch
Répondre
17/11/2014 15:00

tout d'abord, le froid descend : donc le bas est + froid=condensation, humidité.
le chauffage au gaz libère de la vapeur d'eau qui va se condenser en bas.
une maison humide ne peut pas se réchauffer= donc supprimer l’humidité.
l'eau remonte par les murs= par capillarité (dictionnaire)
1- injection d'isolant en bas et à l'intérieur des murs( spécialiste) les 20 premier cm
2- refaire les chapes du rez de chaussé pour les isoler du sol et des murs
3-refaire les cloisons sur la nouvelle chape isolée.
4- à savoir que 30% de la chaleur sort par le toit= isoler le toit.
5- si vous raisonnez ce problème avec un spécialiste, vous comprendrez de quoi je parle au fur et à mesure.



 
damien
Répondre
15/09/2014 15:01

Bonjour,
J'agrandi ma maison a la place d'une ancienne grange en terre battu et je souhaite isolé sous ma dalle. Je pensais mettre du polystyrene extrudé xps mais je me pose une question: vaut-il mieux mettre 2 couches de 50 ou 60 mm en croisé ou une couche de 100 ou 120mm. Quelle solution est la mieux au niveau facilité de pose, fuite entre plaque et cout?
Merci


 
aajeremy
Répondre
21/07/2014 15:02

Bonjour,
J'ai une terrasse de 15m2 que j'ai aménagé en Veranda. Je souhaiterais avoir une bonne isolation acoustique mais a la fois thermique.
J'ai une hauteur de 15-18cm a isoler. Merci de votre aide.


 
stelina
Répondre
09/06/2014 10:45

Bonjour,

Je construit une surface habitable de 40m2.
Je souhaite isoler le sol, sous ma dalle beton, qui ferait 10 cm d'epaisseur.
Quelle isolation choisir?
Vous remerciant par avance pour votre réponse

Anna
Répondre
07/07/2014 09:33

Bonjour,
un isolant avec un bon rapport qualité prix est le JACKODUR KF 500, de Jackon.
il est un XPS
lambda : 0.037


 
lili
Répondre
26/05/2014 09:45

Quelle est le meilleure isolant pour la charpente


Merci Cordialement


 
Pierre
Répondre
05/05/2014 11:01

le meilleur isolant thermique est incontestablement le polyuréthane, en panneaux rigides de 80 mm par exemple : coût annuel moyen du chauffage à 20-21°C d'une maison de 300 m2 de plancher chauffant sur 5 ans : 400 € avec PAC eau/eau.

sofi29
Répondre
09/05/2014 16:32

Bonjour Pierre,

Effectivement, les isolants à base de polyuréthane présentent l'un des lambdas les plus faible du marché actuellement, soit 0.021W/m.K pour le plus performant d'entre eux. Toutefois, il est des applications du bâtiment qui ne nécessitent pas seulement une isolation thermique.
Il n'existe, à mon sens, pas d'isolant universel pour l'ensemble des applications dans le bâtiment. Le plus important est d'adapter son isolant en fonction des impératifs propres à chaque chantier et à chaque paroi à isoler pour répondre au mieux aux attentes d'économie d'énergie du bâtiment bien sûr mais aussi aux différents conforts (thermique, acoustique...) que l'on conçoive un logement individuel ou un logement collectif.

Cordialement.


 
alexandre R
Répondre
22/04/2014 09:46

bonjour, nous allons faire construire notre maison, un constructeur nous propose la mousse de polyuréthane en isolant thermique et acoustique , mais un autre constructeur nous dit que point de vu acoustique ce n est pas terrible, alors qui croire? merci de m aider. et quel est le meilleur compromis d isolant thermique et acoustique.

cdt.

sofi29
Répondre
25/04/2014 16:15

Bonjour Alexandre R,

Lorsque l'on regarde sur les sites des fabricants d'isolants à base de polyuréthane, les fiches présentant les caractéristiques techniques des produits d'isolation proposés, qu'il s'agisse de panneaux pour les toitures, les murs ou les sols, la caractéristique principale mise en avant est la capacité d'isolation thermique, avec des lambdas variant de 0.028 à 0.022W/m.K (pour les plus performants).

La performance acoustique des complexes de doublage pour l'isolation des murs périphériques est alors obtenue par le traitement acoustique des plaques de plâtre et par la qualité de pose.

De même, dans les Avis Techniques propres à certains complexes de doublage, il est indiqué qu'en cas de parois maçonnées, le projet devra faire l'objet d'une étude préalable pour répondre à une exigence d'isolation acoustique spécifique (de par la nature et l'épaisseur de ces parois).

Cordialement.

Tom
Répondre
04/08/2014 15:00

Ce sujet (isolation acoustique) m'intéresse particulièrement, car j'aimerais isoler le mur de ma chambre qui donne sur les communs de mon viel immeuble (datant de 1904), ce mur étant "seulement" en brique de 5cm + isolant très mince polystyrène d'à peine 1 cm. J'entends donc le passage de mes voisins et leur discussion quand ils montent l'escalier bruyant et craquant des communs, comme s'ils étaient dans la pièce à coté.
Bref, quand sofi29 vous dites "La performance acoustique des complexes de doublage pour l'isolation des murs périphériques est alors obtenue par le traitement acoustique des plaques de plâtre et par la qualité de pose.", dans mon cas le mieux ne serait il pas de monter carrément une "sur-cloison" de béton cellulaire par exemple, pour diminuer la déperdition thermoque autant qu'acoustique, sur lesquelles on appliquerait une double-peau , c'est-à-dire 2 séries de placo BA-13 posée l'une sur l'autre en quinconce au niveau des jointures, pour réduire les ponts acoustiques ?
Merci !

carcarien
Répondre
06/07/2015 15:01

pu pas bon isolant !il faut de la densité genre laine de bois ou le beton cellulaire cher pour seulement du phonique dans un vieil immeuble vous avez surement du plancher le beton cellulaire va se fissurer je vous deconseille cette soluce complexe et chère; regardez laine de chanvre laine de bois ce sont des materiaux abosrbants phoniquement mais ils devraient idealement être placés du coté de la source de bruit !!


 
REMI 29480
Répondre
10/02/2014 15:30

Je voudrai isoler un grenier dont le toit en ardoise est posé sur de la volige. Les chevrons font 65 mm d'épaisseur. Est ce que je peux poser de la laine de verre entre les chevrons directement sur la volige ?

sofi29
Répondre
25/04/2014 18:52

Bonjour Rémi,

Du point de vue normatif, pour la pérennité de la toiture (et notamment de la charpente), il faut une lame d'air ventilée d'au minimum 2cm en sous face des liteaux portant les ardoises. Donc concrètement avec 65mm de chevrons, cela ne laisse que 45mm de disponibles pour poser un premier lit d'isolant.

Selon les règles de l'art en isolation traditionnelle, l'isolant en laine posé entre chevrons doit avoir un lambda maximal de 0.036W/m.K avec une résistance thermique R=1.65m2.K/W. Avec si peu de hauteur de chevrons, mieux vaudrait donc placer directement la laine en sous face de chevrons, en la comprimant légèrement au droit des chevrons afin qu'elle ne dépasse pas de plus de 45mm côté extérieur (après reprise d'épaisseur).
Ainsi, en optant pour un isolant Isoconfort 35 revêtu kraft en 280mm (lambda de 0.035W/m.K avec R=8m2.K/W), il vous faut placer les suspentes sur les chevrons avec environ 30mm de retrait (soit 250mm de suspentes sous chevrons). La perte de performance globale sera minime malgré la compression au droit des chevrons. L'isolant regonflera pour reprendre son épaisseur initiale entre les chevrons côté extérieur tout en permettant de conserver une lame d'air pour la ventilation en sous face de couverture.

N'oubliez pas de compléter votre isolation par la mise en oeuvre d'un pare vapeur indépendant et continu permettant également d'assurer l'étanchéité à l'air des rampants conformément aux règles et prescriptions de pose des CPT 3560-V2 et DTA Isolation des combles (http://www.isover.fr/doc/isover/ficheP/DTA_ISOLATION_COMBLES.pdf)

Cordialement.

André
Répondre
12/05/2014 11:32

Bonjour Sofi29

Si l'on utilise des suspentes de 250 mm et une laine de 280 mm, on peut s'attendre à ce que la laine pénètre dans l'espace entre les chevrons d'une profondeur égale à la différence, soit 30 mm. Comme par ailleurs, le lambda de la laine choisie vaut 0.035W/m.K, cette épaisseur de 30 mm conduira à une résistance de seulement 0,85 m2.K/W ((30/280)*8), ce qui sera insuffisant puisque la résistance de l'isolant entre chevrons doit atteindre une résistance thermique R=1.65m2.K/W selon les règles de l'art. Malheureusement, même la mise en place d'une isolation bi-couche avec du Multimax 30 Nu entre les chevrons ne permettra pas non plus de satisfaire toutes les contraintes du problème. En effet, même le Multimax 30 en 45 mm, qui laisserait une lame de 20 mm (d'ailleurs insuffisante pour une couverture en ardoise qui réclame plutôt 4 cm), sera insuffisant vis à vis de la contrainte en 1,65 m2.K/W puisqu'il ne permettra d'atteindre "que" 1,5 m2.K/W. Tout ceci me conduit à m'interroger sur le bien fondé même de cette contrainte en R=1.65m2.K/W proposée dans les documents techniques du domaine pour l'isolant entre chevrons. Elle semble en effet en tout cas inatteignable en rénovation si l'on veut ménager par ailleurs des épaisseurs de lame d'air suffisantes, c'est à dire de 2, voire 4 cm. Pour finir, sur quoi s'appuie ce chiffre de R=1.65m2.K/W ? Merci pour votre aide.

Bien cordialement


 
youna
Répondre
12/09/2013 11:51

bonjour
je voudrais savoir si le polyurethane extrudé est autorisé pour isoler le plafond d'un garage (garage est inclus dans la maison et la chaudière se trouve dans le garage.)
et si en cas d'incendie il peut y avoir des soucis,
Précaution, car la maison est louée en partie.
merci

PATS
Répondre
15/09/2014 15:01

bonjour
avez-vous eu une réponse
J'ai la même question
merci
salutations


 
patricelefebvre34@gmail.com
Répondre
15/04/2013 10:45

Je possède une caravane résidentiel je voudrai savoir le meilleur isolant pour mettre entre les parois intérieurs qui fond 8 cm épaisseur


 
verner. M
Répondre
17/12/2012 16:45

Je posséde un grenier sous la tuile donc à l'air. J'ai posé des chevrons de 8 cm sur le plancher, entre lesquels j'ai mis de la laine de verre et recouvert le tout de paneaux de novopan, pour pouvoir continuer à uriliser ce grenier.
L'isolation est loin d'être parfaite, je mettrai volontier du polyurétane emboitable directement sur le plancher, de façon à en conserver l'accès.
Est-ce une bonne idée, et qu'elle épaisseur faudrait il pour avoir un bon résultat?
merci d'avance.
cordialement

sofi29
Répondre
31/10/2013 16:38

Bonjour M. Verner,

Lorsque dans un comble perdu, un plancher est prévu au-dessus de l'isolation, un pare vapeur indépendant et continu (Sd minimal 18 mètres) doit être posé sur toute la surface du plancher avant isolation.

Le polyuréthane étant un isolant sensible au poinçonnement, une surface de répartition doit être positionnée au-dessus pour pouvoir continuer à utiliser le plancher ainsi isolé. De plus, lors de la superposition d'isolants, la perméabilité à la vapeur d'eau de la paroi doit être croissante depuis l'intérieur vers l'extérieur. Poser un polyuréthane étanche à l'air au-dessus d'une laine minérale n'est donc pas le montage idéal pour respecter cette règle.

Vous n'indiquez pas, par ailleurs, la nature du plancher initial et s'il est ne nature à pouvoir supporter le poids de l'aménagement que vous envisagez. D'une manière générale, avant tous travaux d'isolation de plancher de comble perdu, il faut s'assurer au préalable que le plancher initial sera bien en mesure de supporter le poids total de l'aménagement envisagé, en prenant également en compte le poids du stockage prévu par la suite. Aussi, pour votre sécurité, selon la nature du plancher initial (plancher sur solivage, plafond sur ossature métallique sous solives etc.), un calcul de portance doit être effectué préalablement aux travaux d'isolation.

Cordialement.


 
Didier.H
Répondre
17/10/2012 11:00

bonjour,

pour un complément d'informations...
Dans votre artcicle, vous décrivez des isolants de 3 types sur les 5 annoncés
pourriez-vous ajouter des informations sur polyisocianurates PIR
idem pour les phénoliques.
Je m'interroge particulièremnt sur la capacité de ces matériaux à faire face à la chaleur estivale.
merci,


 
Ajouter un commentaire

OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×