Textile recyclé

Le 24/7/2013

Paille, laine de chanvre, ouate de cellulose… sont des isolants végétaux. Sachez toutefois que des matières synthétiques sont ajoutées aux matières premières d’origine végétale pour fabriquer ces isolants.

Textile recyclé : caractéristiques générales

Issu du recyclage, la laine de textiles recyclés est composée d'environ 70% de coton, 15% de textiles synthétiques (polyamide, polyester, acrylique) auxquels on ajoute 15% de liant sous forme de fibres polyester. Les textiles recyclés subissent parfois un traitement à base de chlore pour les blanchir et ils ressemblent ainsi à du coton vierge. Certains isolants en textiles recyclés reçoivent des traitements complémentaires (antifongique, insecticide, ignifugeant, antistatique …) il convient donc de vérifier la composition exacte des produits isolants proposés. La mise sur le marché de ces produits est sous forme de rouleaux ou de panneaux.

 La conductivité thermique varie de 0.039 W/mK à 0.051 W/mK suivant sa fabrication et en fonction de l’humidité ambiante de part les propriétés hygroscopiques du coton. Dans ce cas le lambda utile est majoré de 0.005 W/mK. Isolant capillaire et hydrophile, il est recommandé d'apporter un soin particulier à la pose du pare-vapeur ou pare-pluie et de le protéger de toute remontée capillaire d'humidité.

 Ce produit isolant étant issu de matières premières de qualité et de nature variables, la conductivité thermique ne peut pas être garantie (variation de plus à moins 10%) sauf dans le cas de produits certifiés ou sous Avis Technique, conformément au référentiel européen qui reprend pour ces produits les caractéristiques, unités, méthodes d’essais, etc.…des normes européennes des autres familles de produits isolants.

Textile recyclé : a savoir

 Les isolants à base végétale contiennent jusqu’à 25% de polyester pour lier les fibres végétales. En l’absence de ce liant, il ne serait pas possible d’obtenir un matelas laineux.

 Du point de vue de l’impact environnemental, il convient pour tous les produits isolants d’origine végétale, animale, minérale ou organique, d’analyser l’ensemble du cycle de vie depuis les semences, collecte ou extraction des matières premières, jusqu’à la fin de vie du produit dans le bâtiment. Ne prendre en compte, comme c'est souvent le cas, que la seule ligne de fabrication est une erreur. En effet, on peut ainsi avoir un écart de 1 à 3 sur les différents indicateurs environnementaux majeurs. Comme tous les produits de la construction, les isolants, quelles que soient leur famille et leur nature, doivent faire l’objet de Fiches de Déclarations Environnementales et Sanitaires (FDE&S) conformes à la norme NF P 01-010. Ces fiches sont consultables sur la base de données publique www.inies.fr ainsi que sur les sites Internet des industriels. Elles s’appuient sur des analyses de cycle de vie des produits.

 Voir sur ce sujet l' impact environnemental .

Isolants en laines végétales

1 commentaire :

ecobat
Répondre
28/10/2013 10:00

Dans le cas d'une analyse du cycle de vie d'un isolant à partir de vêtements recyclés, seuls les impacts de la transformation du vêtement usager sont pris en compte pour ce dernier. En effet, les impacts de la production du vêtement font partie du cycle de vie du vêtement.
La même chose s'applique pour l'isolant en plumes de canard étant donné que la plume est un déchets de l'industrie agroalimentaire du canard.

 
Ajouter un commentaire

OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×