Le prix de l'isolation

Le 28/04/2014

Voici une liste de prix publics TTC relevés en grandes surfaces de bricolage en avril 2014. Ces prix ne sont qu'une indication, ils sont hors opération commerciale ou promotion ponctuelle. Nous avons choisi de les comparer sur des produits à performances égales, en tenant compte des exigences réglementaires ouvrant droit aux aides fiscales en rénovation (crédit d’impôt, éco-PTZ, etc.). Ainsi, pour l’isolation des murs, nous comparons les prix avec une résistance thermique R minimale de 3,70 m²/K/W, en combles aménagés avec un R>6 m²/K/W et en combles perdus avec un R>7 m²/K/W.

Nota : les résistances thermiques R affichées dans ce tableau résultent de produits dont la caractéristique intrinsèque de conductivité thermique lambda varie de 0.023 W/(m.K) pour les meilleurs à 0.042 W/(m.K) pour les moins bons.

Tarifs moyens pour une isolation des murs avec un R>3.70

Nature de l'isolant ép/mm R m2 K/W prix € au m2
Laine de verre (Rlx) 120 3,75 11,16
Laine de roche (Px) 145 3,9 13,01
XPS 140 3,95 24,81
Fibre de bois 140 3,88 18,04
Plume de canard      
Laine de mouton (Px) 145 4,14 33,9
Ouate de cellulose (Vrac) 200 4,8 15,90 par sac
Textile recyclé 170 4,04 12,77
PSE (+ plaque de plâtre) 120 3,8 19,58
Polyuréthane (+plaque de plâtre) 100 4,35 34,95
Laine de chanvre/lin 145 3,8 17,45
Liège expansé 150 3,75 49,89

Tarifs moyens pour une isolation des combles aménagés avec un R>6

Nature de l'isolant ép/mm R m2 K/M prix € au m2
Laine de verre (Rlx) 240 6,85 13,93
Laine de roche (Px) 120 3,6 21,48
XPS 260 7,4 47,92
Fibre de bois 240 6,26 33,51
Plume de canard      
Laine de mouton (Rlx) 300 8,55 31,9
Ouate de cellulose      
Textile recyclé 260 6,34 22,55
PSE      
Polyuréthane (+plaque de plâtre) 140 6,09 52,9
Laine de chanvre/lin 240 6,3 28,85
Liège expansé 240 6 79,94

Tarifs moyens pour une isolation des combles perdus avec un R>7

Nature de l'isolant ép/mm R m2 K/M prix € au m2
Laine de verre (Rlx) 300 7,5 11,3
Laine de roche (Rlx) 300 7,45 13,46
XPS      
Fibre de bois 280 7,36 39,08
Plume de canard      
Laine de mouton (Rlx) 300 8,55 31,9
Ouate de cellulose (Vrac) 300 7,1 15,90 par sac
Textille recyclé 360 8,78 31,23
PSE      
Polyuréthane (+plaque de plâtre) 180 7,83 63,9
Laine de chanvre/lin 280 7,35 33,65
Liège expansé 280 7 93,27

A savoir

Un coût très variable

Pour une même résistance thermique , le prix des isolants peut varier de 1 à 6. Lors de votre achat, pensez donc bien à vérifier que les performances affichées sur les produits sont certifiées afin de pouvoir les comparer à performances égales.

Un impact négligeable sur le budget

Sachez également que même si l’isolation représente un budget supplémentaire dans le cadre de votre projet de rénovation , sa part dans le montant global restera faible. La différence de prix que vous investirez pour avoir un isolant performant sera, elle, négligeable. En effet, plus un isolant est performant, plus il vous permettra de faire des économies sur votre facture d’énergie. Son retour sur investissement en sera d’autant plus rapide.

Bénéficier des aides fiscales

A partir du 1er juillet 2014, pensez également à vérifier que votre entreprise de pose possède la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), nécessaire pour vous faire bénéficier des aides fiscales sur les produits d'isolation et leurs accessoires.

 

En savoir plus : 

29 commentaires :

Trimythe
Répondre
18/05/2015 15:00

Bonjour,

Je suis en train de rénover ma maison et j'hésite entre un isolant "classique" facile à trouver, mettre en place, etc. et un isolant plus écologique, en particulier laine de mouton. Mon séjour n'est pas large , je comptais mettre de la laine de verre épaisse de 75mm et je me demande la laine de mouton de la meme épaisseur était aussi efficace pour l'isolation thermique. Merci !!

 
Henri
Répondre
09/02/2015 15:00

doit on retirer l'ancienne laine de verre sur les combles perdus avant d'y mettre de la laine de roche en flocon , ou puis-je la laisser et ne pas mettre de âre vapeur ,merci

sofi29
Répondre
28/04/2015 14:36

Bonjour Henri,

Vous pouvez conserver votre ancien isolant s'il est toujours homogène et s'il recouvre bien l'ensemble de la surface à isoler.

Pour assurer le recouvrement de cette isolation par une laine en flocons, vous ne devez pas prévoir de pare vapeur entre l'isolation existante et la laine ajoutée. Il ne faut éventuellement qu'un seul pare vapeur positionné du côté chauffé (donc sous la laine existante). Ce pare vapeur est impératif si vous envisagez par la suite la pose d'un plancher de stockage sur l'ensemble de la surface du comble.

Profitez de la mise en oeuvre d'un complément d'isolation pour vérifier que les entrées d'air présentes dans le comble comporte une grille à maille fine contre l'intrusion des petits animaux conformément aux exigences des DTU Couverture (série 40 - tuiles, ardoises ...).

Lors de la pose de la laine en vrac, assurez-vous qu'elle n'obstrue pas les entrées d'air en cas de ventilation basse de la couverture. Le CPT n°3693 exige la mise en oeuvre de déflecteurs d'une hauteur supérieure de 10cm par rapport à l'épaisseur finie d'isolation afin que la laine ne soit pas posée au contact de la couverture (ce qui créerait à terme des désordres).

Attention à bien respecter les conditions de mise en oeuvre en charge maximale admissible par les plafonds en plaques de plâtre selon l'épaisseur de ces dernières et l'entraxe de l'ossature métallique (cf. DTU 25.41 de décembre 2012 - BA13 avec entraxe d'ossature à 0.60 m = 6kg/m2 maximum, charge supérieure et jusqu'à 10kg/m2 = entraxe à 0.50 m, au-delà, entraxe à 0.40 m. Les limites de charge sont prévues pour éviter le festonnage des plaques ou cintrage entre points de fixation en cas de charge trop importante.

Profitez de ses travaux d'isolation pour installer une vmc contrôlée si votre maison n'en comporte pas, afin de renouveler et maintenir la qualité de l'air intérieur. Une vmc de type hygroréglable B adapte son débit en fonction de la présence et du nombre de personnes présentes dans la pièce et permet ainsi d'éviter l'excès d'humidité dans l'ambiance intérieure, humidité liée à notre mode de vie actuel (douches, lessives, respiration, cuisine, plantes, etc.).

Cordialement.


 
florent14
Répondre
26/01/2015 15:01

Bonjour
Nous faisons construire une maison par un maître d'oeuvre.
Il nous a mis du 100 mm d'isolation dans les murs sur l'étude thermique.
Nous voulons du 140 mm ...
100 mm ne passe pas dans la norme rt2012 ?
Quelle est la différence de prix entre du 10 et du 14 cm d'épaisseur ?
Cordialement
Florent

fred
Répondre
09/03/2015 15:01

100mm suffit pour un doublage en rt 2012. la difference de prix n'est pas trop importante mais la perte de surface habitable un peu!!!!

sofi29
Répondre
28/04/2015 14:07

Bonjour florent14,

L'épaisseur du produit en elle-même ne permet pas de déterminer si l'isolant convient pour la construction d'un bâtiment BBC. Il faut également connaître son lambda (ou conductivité thermique) exprimé en W/m.K afin de déterminer la résistance thermique R exprimée en m2.K/.W. Effinergie qui est à l'origine du Label BBC sur lequel s'appuie la RT2012 préconise des résistances thermiques de l'ordre de R=8m2.K/W en toiture et R=4m2.K/W en murs et en sol bas. Pour autant, il n'y a que l'étude thermique du projet qui peut déterminer son respect de la RT2012.

Sachez que la RT2012 n'impose pas de résistance thermique par type de parois. Elle impose une consommation maximale d'énergie primaire par m2 et par an ou CepMax, une étanchéité à l'air mesurée à 0.6 m3/h.m2, le respect du confort d'été par une TIC < Tic réf. et enfin un coefficient BBiomax. Ces critères sont selon la zone climatique où se situe votre maison ( cf. arrêté du 26 octobre 2010 http://www.legifrance.gouv.fr/aff...T000022961510&dateTexte=20150428

Pour tout permis de construire (PC) émis à compter du 1er janvier 2013, l'étude thermique définissant les critères de la maison et donc son respect aux exigences de la RT2012 doit être réalisée et fournie avec la demande de PC. Si l'isolant est en 100mm, sa performance est telle, qu'en association avec les autres éléments de construction de votre maison, elle permet d'atteindre les objectifs BBC pour votre région de construction.

Sinon, la différence de coût entre du 100 et du 140mm est de quelques euros mais cela implique de modifier, le cas échéant et selon le système d'isolation choisi, les appuis ou montants permettant la mise en oeuvre de l'isolant (s'il s'agit d'une pose sous ossature métallique) et également les fenêtres car 140mm ne pourra pas passer dans les tapées de fenêtres prévues à l'origine pour une isolation à base de 100mm d'isolant.

Cordialement.


 
algerino
Répondre
01/12/2014 15:01

Bjr je veux bien isolé ma chambre, iso phoniquement et contre lumidité ..que me conseillé vous comme type marque et epésseur ...merci

sofi29
Répondre
28/04/2015 17:08

Bonjour Algerino,

Avant toute isolation et quel que soit l'isolant choisi, il vous faut rechercher la cause de l'humidité présente sur vos murs de chambre. Pour isoler de façon durable vos murs donnant sur l'extérieur, il ne faut pas poser d'isolation au contact direct d'un mur humide avant de l'avoir assaini (rechercher l'origine de l'humidité : fissures sur l'enduit extérieur, remontées capillaire, fuite d'une canalisation ou d'une évacuation en toiture, défaut d'isolation ou de ventilation, etc.).

Si vous recherchez une isolation thermique et acoustique, vous pouvez viser les isolants fibreux (origine animale, végétale ou minérale). Pour une bonne tenue en mur, cet isolant doit être au minimum semi-rigide afin d'avoir la tenue mécanique pour une isolation verticale. Visez si possible une résistance thermique R>3.70m2.K/W. C'est le minimum pour pouvoir accéder aux aides fiscales en faisant réaliser les travaux par une entreprise qualifiée RGE (Reconnu Garant de l'Environnement).

En rénovation, pour optimiser votre espace habitable, mieux vaudrait opter pour une laine à faible lambda. Plus le lambda est faible, plus l'isolant est thermiquement performant à épaisseur égale comparée. En laine minérale, le lambda le plus performant est le lambda de 0.030w/m.K, le plus usité est généralement de 0.032W/m.K.

Enfin, n'oubliez pas qu'une ventilation maîtrisée de l'air intérieur lutte contre l'humidité ambiante et les désordres qui en découlent (moisissures, inconfort...). Si votre logement ne bénéficie pas d'une VMC, profitez des travaux pour faire installer au moins une VMC de type B hygroréglable. Elle permet le renouvellement et le maintien de la qualité de l'air intérieur.

Cordialement.


 
Lagardere
Répondre
10/11/2014 15:00

Poids de la laine de verre soufflee
Idem Ouate de cellulose
Charge admissible sur plafond placo
Merci

sofi29
Répondre
28/04/2015 16:49

Bonjour Lagardère,

La charge admissible par un plafond en plaque de plâtre posé sous ossature métallique dépend de l'épaisseur de la plaque et de l'entraxe d'ossature. La pose doit être conforme aux exigences réglementaires du DTU 25.41 de décembre 2012 (document disponible auprès de l'AFNOR).

A titre d'exemple, la charge d'isolant posée sur un plafond en BA13 fixé sous ossature métallique simple à entraxe de 0.60 m, avec une fixation tous les 1.20 m, ne doit pas dépasser 6kg/m2, au-delà et jusqu'à 10kg/m2, l'entraxe d'ossature devra être de 0.50m et enfin de 0.40m au-delà de 10kg/m2 et jusqu'à 15kg/m2 et cela qu'elle que soit l'isolant choisi.

Avec une laine de verre en flocons, vous pouvez généralement poser jusqu'à R=10m2.K/W sur un plafond en BA13 fixé sous ossature métallique simple à entraxe de 0.60m avec une fixation tous les 1.20 m.

Pour la ouate de cellulose, si l'on regarde les ouates certifiées Acermi, leur densité en soufflage varie de 24 à 40 kg/m3 et l'épaisseur à mettre en oeuvre pour viser au minimum R= 8m2.K/W (R préconisée en toiture pour un bâtiment BBC), varie de 390 à 420mm selon le produit choisi. Il vous faut donc vérifier les prescriptions de pose du fabricant dans l'Avis Technique (www.cstb.fr), ses isolants relèvant de la procédure d'Avis Technique validant leur emploi dans le bâtiment.

Cordialement.


 
Michèle Rohmer
Répondre
27/10/2014 15:00

Bjr, je suis à la recherche d'un substitut du polystyrène pour l'isolation du sol de ma maison sous la chape de béton.

Merci M.R.

fken
Répondre
03/11/2014 15:00

Substitution dans quel but ?

Polyuréthane (knauf thane par exemple) , beaucoup plus performant en terme de lambda mais sur le plan environnemental...

Du liège expansé peut se mettre au sol. Plus écologique mais très cher au m2. Mais d'un autre côté c'est + sain et + résistant


 
michèle
Répondre
15/09/2014 15:01

j'aimerai savoir si on peut tasser une isolation de laine de verre de 260mm entre un plafond et plancher qui n'a que 200mm d'espace ou dois je suréléver le plancher avec des chevrons de 60 pour mettre cette isolation; merci d'avance pour votre réponse

luc
Répondre
10/11/2014 15:00

si vous tasser la laine de verre il y aura moins dair donc moins d isolation bonsoir


 
lejeune vieux
Répondre
30/06/2014 10:02

J'aimerais savoir le cout approximatif d'une isolation optimale pour un mur exterieur( cout au mètre carré)
Merci

ot
Répondre
25/08/2014 15:00

Celà dépend du type de finition que tu veux à l'extérieur (bardage ou projetté)?
Compte +ou - 160E/m2 bardage et isolant


 
IsoPro
Répondre
16/06/2014 09:31

On est d'accord que ces prix sont bien fourniture + pose ?


 
titia
Répondre
12/05/2014 11:32

site satisfaisant


 
CVIZEHVG
Répondre
24/03/2014 15:45

Quel est le prix du Chanvre ?


 
Leilah
Répondre
19/11/2013 10:00

Bonjour

je souhaite isoler les pieces de mon appartement ( dernier etage - 1974) la piece qui fait coin subit un choc thermique important.
j' ai change les fenetres recemment
je souhaite isoler quelques pans de murs...voire les plafonds.. je ferai aussi le contour des fenetres
quels materiaux faciles a poser me conseillew vous
merci
Cordialement


 
François
Répondre
20/05/2013 11:30

Bonjour,
Notre copropriété a le projet d'une isolation par l'extérieur de notre immeuble parisien construit en 1963 ((béton non isolé+ pâtes de verre). Notre souci est de renforcer l'isolation thermique sans trop réduire la luminosité des appartements. Nous cherchons donc un compromis isolation/luminosité, donc un isolant qui soit le moins épais possible.

Quel serait votre conseil ?

Merci.

mama17
Répondre
12/09/2013 11:51

L'épaisseur d'un isolant est une des principales composantes d'un isolant. L'isolation par l'extérieur s'avère très performante thermiquement car diminue nettement les ponts thermiques. Elle ne fait que peu diminuer le luminosité interne. Les isolants que je connais sont la laine de roche spécialement traité pour l'extérieur que l'on peut posé sous un bardage ou le polystyrène mis sous enduit.


 
biouu
Répondre
27/03/2013 10:30

Très satisfait de ce site!


 
michèle
Répondre
25/02/2013 11:15

bonjour,

J'aimerai savoir les pouvoirs d'isolation thermique de la vermiculite par rapport à la laine de verre soufflée

sofi29
Répondre
30/08/2013 19:08

Bonjour Michèle,

Selon que la vermiculite est enrobée ou non de bitume (recherche d'isolation thermo-acoustique), son lambda varie de 0.076 à 0.068W/(m.K) alors que les lambdas des laines de verre varient de 0.047 à 0.045 W/(m.K). Or plus le lambda est faible, plus l'isolant est efficace à épaisseur égale.
Ainsi, si l'on souhaite une résistance thermique R=3 m2.K/W par exemple
- avec une vermiculite au lambda de 0.068W/(m.K), il faudra 210mm d'isolant posé
- avec une laine de verre en flocons au lambda de 0.045W/(m.K), 140mm suffisent pour obtenir un R= 3,10 m2.K/W
A épaisseur égale, une laine de verre en flocons sera donc plus isolante qu'une vermiculite.

Par ailleurs, en rénovation, il faut s'assurer que le plafond existant ait une portance suffisante pour supporter le poids de l'isolation mise en oeuvre afin d'éviter les phénomènes de festonnage des plafonds, notamment lorsqu'il s'agit d'un plafond en plaques de plâtre suspendu sur ossature métallique sous solives.

Cordialement.





 
LJv
Répondre
17/12/2012 16:45

Très bon site.. Merci pour vos infos

karim
Répondre
16/03/2015 15:00

foutaise elle a une faible densite chez steico la laine de 145 a un coef de 3.85/kw


 
Vince
Répondre
30/07/2012 11:00

Bonjour,
Félicitations pour vos articles qui sont très bien faits et qui fournissent beaucoup d'informations utiles. Pour mon travail de fin d'études, j'aurais besoin cependant de renseignements complémentaires: les prix au m2 des différents isolants sont-ils bien des prix hors TVA? Et comme il s'agit des prix pratiqués en moyenne en 2008, à combien actuellement peut-on estimer le pourcentage d'augmentations des prix ? Merci pour votre réponse.

loupete
Répondre
30/03/2015 15:00

merci pour votre information elle m'a été très inutile


 
Ajouter un commentaire

OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×